BUSSYMAG130_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 23/02/11 16:14 Page1           Bussy          LE PRINTEMPS DES POÈTES          LE PRI...
BUSSYMAG130_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 23/02/11 16:14 Page2
BUSSYMAG130_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 23/02/11 16:14 Page3                                                           Sommai...
BUSSYMAG130_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 23/02/11 16:14 Page4       4                                                         ...
BUSSYMAG130_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 23/02/11 16:14 Page5                                                                 ...
BUSSYMAG130_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 23/02/11 16:14 Page6       6                                                         ...
BUSSYMAG130_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 23/02/11 16:14 Page7                                                                 ...
BUSSYMAG130_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 23/02/11 16:14 Page8       8                                                         ...
BUSSYMAG130_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 23/02/11 16:14 Page9                                                                 ...
BUSSYMAG130_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 23/02/11 16:14 Page10      10                                                        ...
BUSSYMAG130_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 23/02/11 16:14 Page11                                                                ...
BUSSYMAG130_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 23/02/11 16:14 Page12      12                                                        ...
BUSSYMAG130_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 23/02/11 16:14 Page13                                                                ...
BUSSYMAG130_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 23/02/11 16:14 Page14      14                                     Débat et horizon bu...
BUSSYMAG130_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 23/02/11 16:14 Page15                                                Débat et horizon...
BUSSYMAG130_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 23/02/11 16:14 Page16      16                                                    Déba...
BUSSYMAG130_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 23/02/11 16:14 Page17                                                                ...
BUSSYMAG130_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 23/02/11 16:14 Page18      18                                                        ...
BUSSYMAG130_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 23/02/11 16:14 Page19                                                                ...
BUSSYMAG130_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 23/02/11 16:14 Page20      20                                                        ...
Journal de bussy numéro 130
Journal de bussy numéro 130
Journal de bussy numéro 130
Journal de bussy numéro 130
Journal de bussy numéro 130
Journal de bussy numéro 130
Journal de bussy numéro 130
Journal de bussy numéro 130
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Journal de bussy numéro 130

1 500 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 500
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
6
Actions
Partages
0
Téléchargements
5
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Journal de bussy numéro 130

  1. 1. BUSSYMAG130_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 23/02/11 16:14 Page1 Bussy LE PRINTEMPS DES POÈTES LE PRINTEMPS DES POÈTES A LA DÉCOUVERTE DU MUSÉE DE L’AIR A LA DÉCOUVERTE DU MUSÉE DE L’AIR DE NOUVELLES SALLES ASSOCIATIVES DE NOUVELLES SALLES ASSOCIATIVES L’ATHLÉ DÉMARRE FORT L’ANNÉE L’ATHLÉ DÉMARRE FORT L’ANNÉE POINTE SON NEZ PAGE 5 POINTE SON NEZ PAGE 5 PAGE 6 PAGE 6 PAGE 17 PAGE 17 PAGE 21 PAGE 21 LE MAGAZINE MUNICIPAL D’INFORMATIONS - FÉVRIER 2011 n°130 Saint-Georges Petite enfance: bientôt 400 places d’accueil
  2. 2. BUSSYMAG130_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 23/02/11 16:14 Page2
  3. 3. BUSSYMAG130_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 23/02/11 16:14 Page3 Sommaire - Edito 3 4 Vie de la cité Une lueur d’espoir L es récentes difficultés financières de la com- 4 & 5. Actualité chargée à la médiathèque mune, avec pour corollaire l’arrêté préfec- 6. Deux classes de Bussy au musée de l’Air toral augmentant fin décembre 2010 de et de l’Espace 50 % les impôts, nous a tous laissé un goût amer. 7. La saison culturelle bat son plein Notamment à moi qui ai pris mes responsabilités et n’ai 8. Les Lions offrent un défibrillateur à la ville pas hésité lors d’une réunion publique, le 26 jan- 10 9. La galette, une tradition qui a du bon ! vier dernier, à affronter la colère des Buxangeorgiens. Certains m’y ont trouvé distant à Dossier défaut d’être convaincant. J’en suis d’autant plus marri que je partageais leur inquiétude; ce n’est pas de gaieté de cœur que la majorité municipale a fini par rendre les armes face à ce qu’il faut bien appeler une analyse politique 10 à 13. Bientôt 400 places de crèches des conditions financières et économiques qui sont les nôtres. Je maintiens qu’il était possible d’éviter cette hausse en maintenant le dispositif d’aide aux villes nouvelles qui a prévalu jusqu’en 2008 – notamment la subvention d’équi- 14 Vie municipale libre – et en nous autorisant à recourir à l’emprunt, notre endettement n’étant pas si élevé que cela pour une ville nouvelle (preuve en est: nous n’avons jamais eu de retards de paiement tant des intérêts que du capital dus aux banques). Est-ce à dire pour autant que nous nous acheminons vers une catastrophe identique en 2011? Je ne veux pas y croire, car je suis persuadé que les fonda- mentaux de Bussy sont bons. J’ai réussi depuis plus d’une décennie à renfor- 14, 15 & 16. Bussy, parent pauvre de cer notre identité résidentielle et à développer nos zones d’activité. Certes, les Marne-la-Vallée bureaux dont j’attendais beaucoup autour de la gare RER sont encore vides. 17. De nouvelles salles associatives Difficile de conjurer à moi seul la crise internationale. Les utilisateurs de ce type en centre-ville de structures se font rares en Grande Couronne. 18 Le magazine Cependant, je vois poindre quelques lueurs d’espoir. Nous avons repris le dia- logue avec plusieurs banques qui, jusqu’alors, hésitaient. Pour la première fois, elles sont tout autant françaises qu’étrangères. Il suffirait qu’elles nous accom- pagnent dans notre développement pour que le spectre d’une nouvelle aug- mentation de la pression fiscale s’éloigne. Pour ma part, je me refuse à baisser les bras et à imaginer que nous renonce- 18. Claire Merlin publie son deuxième livre rions alors que tant d’enjeux demeurent. Nous sommes en pleines négocia- 19. Et si vous essayiez le massage thaï tions sur le devenir du Sycomore (les questions-clés en étant sa densité, l’architecture retenue à travers le prisme du développement durable et surtout le fait qu’il conditionne le nouvel échangeur de l’Est de Bussy, propice à désen- 20 Sport gorger l’entrée de ville actuelle et à assurer une nouvelle connexion avec l’au- toroute), pour la naissance d’un nouveau quartier en face des actuels hôtels qui bordent le boulevard de Lagny, à la fois tourné vers le tertiaire, le commerce et le logement. Sans oublier la renaissance de la ferme du Génitoy, unique élé- ment patrimonial d’importance à Bussy Saint-Georges ou encore la poursuite du maillage des liaisons douces et des espaces verts. Enfin qui prétendra que 20. À la rencontre d’Emmanuel Petit nous devrions renoncer au réaménagement du pôle gare, afin de tirer un trait 21. Des athlètes au top sur un agencement de plusieurs décennies erroné entre la circulation des bus, celle des piétons et des cycles et le stationnement indispensable? 22. Deux nouvelles associations à Bussy 23. Le Zanshin Karaté Do en démonstration Ces dossiers et tant d’autres, nous les traitons jour après jour avec, j’espère, une vision à long terme qui pourra faire de Bussy un modèle urbain. Si les péripé- 24 Pratique ties n’ont pas manqué en plus de dix ans (avec parfois des crises douloureuses, comme celle de ce janvier 2011), je ne crois pas m’être grandement trompé sur la ligne directrice à suivre. Je sais le cadre résidentiel et champêtre auquel j’aspire pour Bussy. Je ne le sacrifierai pas sous les pressions de l’instant.  Hugues Rondeau 24 Courrier des lecteurs Votre Maire 25. Tribunes 26. Nouvelles installations 27. Professions médicales Bussy Saint-Georges N° 130 - Février 2011
  4. 4. BUSSYMAG130_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 23/02/11 16:14 Page4 4 Vie de la cité L’ACTUALITÉ DE LA MÉDIATHÈQUE Les jurés du Prix de l’Europe ont rendu leur verdict, et c’est un romancier espagnol qui remporte le prix 2011. Il est également question ce mois-ci du Printemps des Poètes, de la Fête de l’Internet et d’une rencontre dédi- cace avec l’auteur Jean-Noël Blanc. « Le Japon n’existe pas » couronné 2e Prix de l’Europe Au terme d’un scrutin très serré, c’est le romancier  « L’intérêt est que, tout au long du livre, espagnol Alberto Torres-Blandina que les jurés du Prix de l’Europe ont choisi. tout le monde est tenu en haleine. On veut savoir. » Il a créé un personnage singulier : celui de Sal- A près les prestigieux Prix Goncourt, vador, homme de ménage dans un aéroport  « Ce livre se caractérise par la fraîcheur Prix de l’Académie française, Prix qui, entre deux coups de balai, accoste les du style et de la narration. C’est une sorte de Femina, Prix Medicis, Prix Interallié, voyageurs à qui il conte détranges récits qui carte philosophique, une façon de se mettre c’est au tour du Prix de l’Europe d’annoncer son se suivent au gré des rencontres. Farfelues, en face des enjeux de notre époque. » lauréat. Rappelons que le Prix de l’Europe est décalées, absurdes, ses histoires sont locca- décerné à un auteur européen contemporain sion dun moment de communication au Et enfin, voici ce que vous avez pu lire dans le dont le roman compte moins de 300 pages. cours des interminables attentes dans les ter- Magazine littéraire au sujet de ce roman: « On C’est finalement Alberto Torres-Blandina qui minaux daérogares. Le temps dun café, aimerait lire plus souvent des premiers romans a été récompensé, samedi 16 janvier à 16h, par dune cigarette, Salvador Fuensanta, à français de cette qualité. Critique du tourisme de les jurés de ce 2e Prix de l’Europe pour son quelques semaines de la retraite, aborde les masse, histoires enchâssées, connaisseur de la nature roman Le Japon n’existe pas (Métailié). Il l’a voyageurs en partance, devine leurs destina- humaine, le jeune espagnol Alberto Torres-Blan- remporté au 3e tour d’un scrutin très serré, par tions et vide son sac. Voici quelques commen- dina éblouit avec ce monologue du bavard onze voix contre six à Marie-Hélène Lafont, taires des membres du jury : balayeur Salvador, dans la zone d’embarquement auteur de L’Annonce (Buchet-Chastel). d’un aéroport. » Ce jeune auteur vit à Valence (Espagne), où il est  « Salvador est un de ces héros ordinaires à la fois professeur de littérature espagnole, de la vie moderne dans un décor anonyme Alors, n’hésitez plus une seconde et lisez ce 2e musicien, auteur-compositeur et écrivain. Le où se croisent le monde entier, les amours, Prix de l’Europe, si ce n’est déjà fait! Japon n’existe pas est son premier roman. Il a la peur, la solitude, le rêve, l’angoisse du remporté le Prix Las Dos Orillas, qui consiste départ. Quant au Japon, à chacun de se l’in- Pour ceux qui souhaiteraient participer au prochain en la publication simultanée en Italie, Grèce, venter: enfer, paradis ou néant, l’important Prix de l’Europe, rendez-vous le mardi 30 août Espagne, Portugal et France. c’est la force de l’imaginaire. » 2011 pour découvrir la nouvelle sélection…  Bussy Saint-Georges N° 130 - Février 2011
  5. 5. BUSSYMAG130_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 23/02/11 16:14 Page5 Vie de la cité 5 D’infinis paysages au cœur du Printemps des Poètes E n mars, le Printemps s’invite à la Médiathèque avec quelques jours d’avance. Un Printemps un peu spécifique, puisque à la place du chant des oiseaux, ce seront des poèmes qui égayeront vos oreilles. Vos yeux, quant à eux, pourront admirer une belle exposition de photos-poèmes. Pour la 3e année consécutive, la médiathèque rend ainsi hommage à la poésie et aux poètes dans le cadre du « Printemps des poètes ». Les bibliothécaires vous invi- tent à découvrir « D’infinis paysages » (thème retenu au niveau national): paysages bucoliques, paysages d’enfance, paysages d’ici et d’ailleurs, paysages imaginaires,… qui ont inspiré les poètes au cours des époques. Dès le 8mars et jusqu’au 26mars, vous pourrez admirer une exposition «A hau- teur d’herbes », prêtée par la Maison de la Poésie. Des photographies de Patrice Leterrier accompagnées de poèmes démontrent l’importance et la puissance du Roland Lagoutte végétal dans l’environnement urbain et dans notre quotidien. C’est surtout le samedi 12mars à partir de 16h qu’un petit air de printemps poé- tique soufflera. Roland Lagoutte, poète, et Richard Guillo, de la Compagnie concours de poésie. Et, pour finir, une rencontre aura lieu avec le poète Roland Flac Floc, enchanteront les oreilles des petits et des grands avec leurs lectures. Lagoutte. Il vous expliquera son parcours, ses sources d’inspiration, son chemi- L’après-midi se poursuivra par la lecture et la remise des prix aux gagnants du nement poétique,… L’après-midi s’achèvera par une séance de dédicaces.  L’Internet en fête du 23 mars au 2 avril D epuis le mois de pour la première fois à la Fête de l’Internet. décembre 2010, Le but de cette manifestation nationale créée en la médiathèque 1998 est de démontrer les possibilités d’accès à a obtenu du Ministère de l’Internet, la diversification des usages collabo- l’Enseignement supérieur ratifs, sociaux et nomades, la démocratisation et de la Recherche le label de ces technologies auprès du grand public, qui NetPublic, puisqu’elle « lutte » contre la fracture repose pour beaucoup sur l’action des espaces numérique. En effet, elle offre des initiations et publics numériques. De leur côté, les collectivi- accompagne les publics dans la découverte de la tés locales jouent un rôle majeur pour le déve- bureautique et des multiples usages de l’Internet, loppement d’usages collaboratifs citoyens afin que chacun puisse trouver un service de permettant à chacun de participer à la vie locale. proximité qui lui permette de se familiariser avec Le thème national est « Je crée, tu partages, ces outils et usages, de connaître leurs potentia- nous participons ». A cette occasion, la média- lités, d’en maîtriser les risques. thèque proposera un cycle d’@teliers informa- A partir du mois de septembre 2011, un cycle tiques pour les enfants (dès 8 ans) et pour les de formation spécifique pour adultes et pour adultes (dès 11 ans) entre le mercredi 23 mars enfants permettra d’obtenir le Passeport Inter- et le samedi 2 avril. Ces @teliers seront excep- net et Multimédia. tionnellement ouverts à tous, inscrits ou non à La médiathèque de l’Europe s’associe également la médiathèque.  Samedi 19 mars à 16h Rencontre avec l’auteur Jean-Noël Blanc J ean-Noël Blancest auteur, sociologue mais aussi cycliste tives, des nouvelles de fantaisie, des nouvelles graves… Dans « La couleur de du dimanche. Né en 1945, il vit et travaille à Saint- la rage », il est question du passage de ladolescence à lâge adulte. Etienne. Il écrit des romans et des nouvelles pour adultes, Jean-Noël Blanc vous parlera de ses livres, de son travail d’écriture mais aussi de adolescents et enfants. Ses histoires s’ancrent à la fois dans le l’adaptation en BD des nouvelles de « Couper court » par l’atelier BD de l’asso- quotidien et l’extraordinaire. Elles ne manquent ni d’humour ciation Résonances. ni de tendresse. Dans le recueil « Tailles Douces », l’auteur En attendant de rencontrer l’auteur, vous pouvez emprunter certains de ses livres nous propose des exercices de style comme des nouvelles sans à la Médiathèque.  adjectifs, d’autres où l’on invente la fin… «Couper court»comprend des nou- Pour plus de renseignements sur tous ces évènements, velles très différentes les unes des autres, par leur style d’écriture, leur genre, leur vous pouvez contacter la médiathèque au 01 64 66 30 85 ou consulter le site longueur et bien sûr leur sujet. Il y a des nouvelles policières, des nouvelles spor- www.mediatheque.bussy.net Bussy Saint-Georges N° 130 - Février 2011
  6. 6. BUSSYMAG130_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 23/02/11 16:14 Page6 6 Vie de la cité Matinée découverte ce jeudi 20 janvier pour les CM2 de Mme Ducarne et les CE1 de Mme Jorand. Deux classes de Bussy au Musée de l’air et de l’espace J eudi 20 janvier, deux classes de Bussy sont parties à la découverte du Musée  de l’air et de l’espace du Bourget. Les CM2 de Mme Ducarne de George-Sand et les CE1 de Mme Jorand du Clos-Saint-Georges ont pu ainsi arpenter les allées de ce premier lieu de mémoire aéronautique du monde, qui a ouvert en juin 2010 une toute nouvelle exposition permanente : Planète Pilote. Pénétrer dans le cockpit dun petit avion de tourisme ou dun Airbus A320, ranger les bagages dun gros avion de ligne ou faire son plein en kérosène, observer lactivité dun aéroport depuis une tour de contrôle, prendre conscience que lair peut porter un avion ou quune fusée a besoin dune grande vitesse pour quitter lattraction terrestre, découvrir les différentes planètes de notre système solaire: les enfants se sont prêtés pendant une heure et demie à toutes ces activités et à bien d’autres encore. 40 animations interactives sur les thèmes de l’aéronautique et de l’espace sont en effet disposées dans ce nouvel espace découpé en quatre zones. Le Musée de l’air et de l’espace accueille ainsi depuis quelques mois les écoles de la région Ile-de-France afin de leur faire découvrir ces nouvelles activités. C’est sur l’invitation de Brigitte Delort, une   Buxangeorgienne, également bénévole des Virades de l’Espoir, employée au sein du ser- vice marketing du musée du Bourget, que ces  Avant de pénétrer dans l’espace Planète Pilote, les enfants découvrent quelques vieux aéronefs deux classes ont participé à cette visite. Cette installés dans le hall du musée. journée entrait également dans le cadre des  A bord du cockpit d’un Airbus, les enfants viennent de décoller ! actions culturelles mises en place par la ville à  Dans leurs combinaisons plus vraies que nature, ces deux cosmonautes en herbe goûtent aux destination des scolaires (maternelles, pri- joies de l’espace. maires, collèges et lycée).  Bussy Saint-Georges N° 130 - Février 2011
  7. 7. BUSSYMAG130_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 23/02/11 16:14 Page7 Vie de la cité 7 Saison culturelle Ça continue de plus belle!     Les danseuses de la compagnie Biz’Arts ont offert au public buxangeorgien un spectacle grandiose. Accompagnés par la Grande Harmonie, les petits rats du Conservatoire entrent en scène.  Mirror Game, le passage de l’adolescence à l’âge adulte vu par l’auteur canadien Denis Foon. D ébut d’année chargé pour le service nie du Conservatoire Jean-Sébastien-Bach, et Les mois suivants nous emmèneront en culturel, qui a programmé en ce mois assistés des petits rats du conservatoire, les voyage, du Mexique (soirée initiation à la salsa de février quelques rendez-vous fort danseurs ont livré leur version du célèbre par Marco à la médiathèque de l’Europe le appréciés par le public. Après l’éclectique lec- « Casse Noisette » de Tchaïkovski. Venu en 8 avril), à l’Inde (exposition du 16 avril au ture sur « Les uns les autres » au Conserva- nombre, le public ne s’y est pas trompé en 28 mai et ballet Bollywood et contemporain toire vendredi 4, les après-midis acclamant cette très belle prestation collective. les 13 et 14 mai à la salle Maurice-Koehl), en franco-anglaises des 4 et 5 février ont ainsi ren- Après ces beaux succès, le service culturel se passant par l’Iran (conférence/soirée dimanche contré un beau succès auprès des collégiens mobilise plus que jamais pour vous proposer 20 mars à la salle Maurice Koehl). comme des anglophiles de Bussy. Proposée par de nouveau, et sur un plateau, d’autres spec- Bussy décidément aux couleurs du monde la compagnie ACT, qui revenait là pour la tacles pour petits et grands ! Au menu de ces entier, puisque le Festival international des très deuxième année consécutive à Bussy, Mirror festivités, un goûter marionnettes « Rata- courts posera pour la deuxième année sa pel- Game est une pièce contemporaine de l’au- touille, tignasse et compagnie » le samedi licule à Bussy avec une Nuit des très courts le teur canadien Denis Foon. Jouée en anglais, 5 mars à 16h dans le cadre de l’exposition vendredi 6 mai à partir de 19 h 30 à la Média- inspirée d’une histoire vraie, elle traite du pas- autour de l’illustration qui se tient actuelle- thèque ! Un Bussy qui n’oublie pas non plus sage du monde adolescent au monde adulte ment à la médiathèque de l’Europe. Le de protéger la planète, avec la journée du déve- avec force et délicatesse. Place à la danse le len- 11 mars, les cinéphiles seront comblés grâce à loppement durable, le samedi 4 avril ! demain, dimanche 6 février, dans un gymnase l’apéro-ciné-concert consacré à Charlie Cha- La culture s’invite aussi dans les écoles, col- Michel-Jazy paré de ses plus beaux atours pour plin par le trio de Fabrice Devienne au sein du lèges et lycée de Bussy, où le service culturel accueillir les danseurs de la compagnie Conservatoire. Un mois de mars qui se pour- propose des actions en amont de ces spec- Biz’Arts, dirigés par Jennifer Rossi. Accompa- suivra par un concert chœur, cuivres et orgues tacles… Vous en saurez plus à ce sujet dès le gnés de main de maître par la Grande Harmo- le 19 en l’église du village. mois prochain !  Bussy Saint-Georges N° 130 - Février 2011
  8. 8. BUSSYMAG130_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 23/02/11 16:14 Page8 8 Vie de la cité Le Lions Club offre à la ville un défibrillateur P remière action de l’année 2011 Lions Club en faveur de la ville. Un club pour le Lions Club de qui fêtera d’ailleurs en cette année Lagny/Val-de-Bussyle 2011 ses 40 ans. A ce jour, 25 vendredi 4 février, avec la membres, hommes et remise d’un défibrillateur car- femmes, sont le ciment du diaque à la ville de Bussy. Cet Lions, dont la mission est instrument qui peut sauver de faire bénéficier autrui de des vies a été installé à la média- la dynamique de leur amitié. thèque de l’Europe. Entre 40000 à Leur devise, « Nous servons », est 60 000 personnes meurent chaque appliquée pour tous ceux qui souf- année en France dun arrêt cardiaque. frent, mais aussi pour mettre dans la Pourtant, si les défibrillateurs se généra- lumière les personnes de qualité sur un lisaient dans les lieux publics, des milliers plan local ou national. Vous pouvez les de vies pourraient être sauvées. Hugues rejoindre en toute convivialité.  Entouré des membres du Lions Club, Hugues Rondeau et Claude Louis, Rondeau, le maire de Bussy, a salué cha- Plus d’infos sur le site : http://lions- adjoint au maire, ont salué cette nouvelle action du club. leureusement cette nouvelle initiative du lagny-val-de-bussy.org Le Rotary club de «Val de Bussy» dans les coulisses du Sénat M ercredi 26 janvier, au restaurant « Les Terrasses du Golf », le Rotary Clubde Val-de-Bussy, organisait une conférence autour du thème: «les coulisses du Sénat». Une cinquantaine de personnes ont assisté à cette conférence animée par Jacques Toutain, ancien direc- teur des Ressources Humaines de la Haute Assemblée, par ailleurs lui- même membre du Rotary de Paris. Le public fut particulièrement intéressé par le conférencier qui, fort de sa longue expérience du fonctionnement du Sénat, a traité des différents aspects de l’ensemble des services administratifs, propos émaillés de plusieurs anecdotes sur les relations et la collaboration entre Aux côtés de Michel Renault, membre du Rotary, Jacques Toutain a expli- les membres du personnel et les sénateurs. La discussion s’est ensuite lon- qué les arcanes de la Haute Assemblée. guement poursuivie entre les participants et l’orateur, autour d’un cocktail- dînatoire tout à fait sympathique. à partir de 20h30, toujours aux Terrasses du Golf, pour une conférence de Prochains rendez-vous pour les Rotariens buxangeorgiens le mercredi 23mars François-Julien Labruyère sur le thème « Cognac et littérature ».  Sixième Forum des métiers à Maurice-Rondeau Les professionnels à la rencontre des élèves L e sixième FORUM DES MÉTIERS des domaines aussi divers que l’informatique, organisé par le collège-lycée Maurice-Ron- les médias, la puériculture, le dessin industriel, deau s’est déroulé le samedi 22 janvier. Il le tourisme, le marketing, la comptabilité, la a permis aux nombreux élèves présents de ren- robotique… L’Armée de terre, la Gendarmerie contrer quantité de professionnels qui les ont nationale et les pompiers étaient également pré- conseillés pour leur permettre de choisir au sents afin de présenter les carrières et les métiers mieux leur orientation future. Durant cette que l’on peut y trouver. Aux côtés de ces profes- matinée, collégiens et lycéens ont ainsi pu s’en- sionnels, on trouvait les représentants de diffé- tretenir avec des professionnels travaillant dans rentes écoles du secteur venues renseigner de futurs possibles étudiants. Les participants à ce forum sont donc repartis avec quantité de docu- ments qui leur serviront, à n’en pas douter, au moment de choisir la meilleure voie pour leur avenir professionnel. L’objectif de cette matinée  d’informations est donc parfaitement rempli.   De nombreux métiers étaient de nouveau représentés lors de cette sixième édition.   La carrière militaire attire de plus en plus de jeunes citoyens. D’où la présence de l’armée, ce samedi 22 janvier. Bussy Saint-Georges N° 130 - Février 2011
  9. 9. BUSSYMAG130_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 23/02/11 16:14 Page9 Vie de la cité 9 La galette fait toujours recette ! Après toutes les festivités du mois de décembre, les aînés de la ville se sont retrouvés le mardi 4 janvier pour la traditionnelle galette du centre communal d’action sociale. La salle du Conseil fleurait donc bon la frangipane en ce joyeux après-midi. Les associations buxangeorgiennes n’ont pas été en reste en invitant leurs adhérents, tout au long du mois de janvier, à déguster également cette délicieuse pâtis- serie autour d’un verre de cidre. Petit tour d’horizon de ces jolis moments de convivialité…      Après le traditionnel repas de fin d’année, Hugues Rondeau retrouve  Réunis autour de leur président, Gilles Vouriot, les philatélistes de avec plaisir les aînés de la ville autour de la galette. Timbres et Bussy s’étaient réunis au gymnase Maurice-Herzog.  Salle comble pour cette galette du CCAS, toujours aussi plébiscitée  Il y avait foule au rendez-vous fixé par ImaGyms, le nouveau club de gymnas- par nos aînés. tique rythmique de la ville. Les Virades de lEspoir 2 011 ont besoin de bras ! L es bénévoles de lassociation « Vaincre la Mucovis- ceux qui voudraient donner un coup de main, ils seront les cidose » des Portes de la Brie organisent une réunion bienvenus à la réunion. d’ouverture, le jeudi 17 mars à partir de 20h30, au Vous représentez une association de la ville, vous pouvez restaurant Les Terrasses du Golf. Au sommaire: la prépara- prendre part activement à cet événement. Vous souhaitez sim- tion des prochaines Virades, qui se dérouleront le week- plement aider en tant que bénévole, votre présence sera dune end des 24 et 25 septembre 2011 au Gymnase grande aide. Nhésitez pas à contacter Marie-Evelyne Arbo- Maurice-Herzog. nel, coordinatrice de la virade « Les Portes de la Brie ».  L’édition 2010 a remporté un réel succès en rassemblant près de 3000 personnes. Un événement de cette ampleur a besoin de bras! Réunion d’ouverture des Virades 2011, le jeudi 17 mars à partir de 20h30 aux Terrasses du Golf, au sein du golf de Bussy, Promenade des Golfeurs Car même avec de lénergie à revendre et une générosité sans failles, les béné- Contact : Marie-Evelyne ARBONEL voles ont besoin du soutien de chacun. Pour le plaisir et pour la bonne cause, Tél. : 01 64 76 47 83 ou 06 70 19 30 65 aidez-les à relever le défi des Virades 2011. Ils lancent une invitation à tous Courriel : p.arbonel@numericable.com Bussy Saint-Georges N° 130 - Février 2011
  10. 10. BUSSYMAG130_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 23/02/11 16:14 Page10 10 Dossier Petite enfance: une priorité municipale Plus d’une famille sur deux, et bientôt deux sur trois, peut bénéficier d’une place d’accueil pour leurs jeunes enfants dans les structures de la petite enfance de la ville. Cela fait de Bussy Saint-Georges l’une des villes les mieux équipées de la région parisienne dans ce domaine. Un Pôle famille, regroupant tous les services de la petite enfance (IME, PMI, ludothèque…) viendra compléter, d’ici quelques mois, les dispositifs existants. L a Ville a mis en place une politique complète en faveur de la petite tion à quatre mois révolus de grossesse, la situation familiale, le nombre enfance, s’appuyant sur des principes clairs et bien définis: l’accès de demandes déjà formulées… La seule réelle priorité existante est celle pour tous et une réelle qualité d’accueil. « Tout d’abord, nous souhai- accordée au handicap, dès lors qu’il y a compatibilité avec la vie en col- tons accueillir toutes les familles, avec le souci de permettre une mixité sociale lectivité, que le handicap de l’enfant soit physique ou mental. qui fait la richesse de la vie ensemble. La qualité de notre accueil se traduit par le soutien et l’accompagnement des familles entières, dès le tout début de Plus de 400 places de crèches la vie des enfants, où beaucoup de choses se jouent dans leur évolution et dans leurs relations avec leurs parents », explique Régine Bories, adjointe au maire au printemps 2011 déléguée à la Petite Enfance. Voici les principes, mais comment se traduisent-ils en actions? La pre- Ainsi, pour que les enfants de tous âges et de toutes les familles puissent mière concerne le choix d’un mode de garde adapté pour les enfants, pré- avoir accès à un mode de garde, des critères ont été établis à l’unanimité occupation majeure de beaucoup de parents amenés à concilier vie au sein de la commission d’attribution des places, dont les membres sont professionnelle et vie familiale, avec tout le stress imposé par la vie en Ile- représentatifs de l’ensemble du Conseil Municipal: une date d’inscrip- de-France. Bussy Saint-Georges N° 130 - Février 2011
  11. 11. BUSSYMAG130_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 23/02/11 16:14 Page11 Dossier 11 La Ville a donc mis en place de nombreuses structures municipales d’ac- cueil collectif. Aujourd’hui, 315 places sont ainsi proposées à 378 familles dans les 8 structures multi-accueil, crèches ou haltes-garde- ries, en gestion directe ou en délégation de service public.Toutes les structures proposent des horaires larges d’accueil qui vont de 7h à 18h30 ou de 7 h 30 à 19h. Mais la Ville ne s’arrête pas là, car la totalité des demandes des familles s’élève encore à près de 500… Ce type d’accueil est donc encore appelé à se développer avec l’ouverture prochaine d’une crèche de 100 berceaux en avril-mai 2011, à proximité du RER, située 3 rue Aris- tide-Maillol, à l’angle de l’avenue du Général-de-Gaulle. Un effort très important de près de 5 millions d’euros depuis le lancement de ce plan crèches. A titre d’exemple, la construction de cette nouvelle structure, confiée en délégation de service public à la société Crèches de France, repré- sente un investissement de près de 1,2 M€ de la part de la municipalité. Parallèlement à ce plan très ambitieux, la Ville a soutenu la création de micro- crèches privées, en autorisant l’accueil dans un appartement par des profes- sionnels de la petite enfance: deux structures ont ainsi été créées ces derniers mois: « Dodo et Didy » et « Au Paradis des bambins ». Une réponse de garde collective à plus d’une famille sur deux sera donc appor- tée cette année, ce qui fera de Bussy Saint-Georges l’une des villes les plus per- formantes et les plus équipées dans ce domaine de toute l’Ile-de-France! Et pour ceux qui n’auraient pas trouvé de place ou qui souhaiteraient une autre solution, rappelons que près de 150 assistantes maternelles indé- pendantes, agréées par le Conseil général de Seine-et Marne, travaillent à Bussy. La liste complète est disponible au Relais Assistantes Maternelles (0164770905), ainsi qu’au service petite enfance. Création d’un pôle famille Mais ce n’est pas tout. Pour assurer un soutien global aux familles, facili- ter toutes leurs démarches, et apporter des solutions à leurs demandes, ceux du RAM, déménageront en même temps pour conserver la cohé- un PÔLE FAMILLE va voir le jour fin 2011-début 2012. Il sera installé rence des actions de prévention et de santé publique engagées autour en pied d’immeuble, au 3 rue Alain-Peyrefitte, en centre-ville. Les familles de l’enfant. auront accès à un ensemble de services d’aide sur tous les aspects de la relation parents-enfants (problèmes de garde, difficultés sociales ou de  En complément, UN POINT D’ACCUEIL DU RÉSEAU santé, besoin d’écoute et conseil…). On y trouvera notamment: D’ÉCOUTE, D’APPUI ET D’ACCOMPAGNEMENT À LA PARENTALITÉ sera à la disposition des parents qui, à un moment  LE RELAIS ASSISTANTES MATERNELLES (RAM) qui de la vie de l’enfant, ont besoin d’être accompagnés pour mieux quittera donc ses actuels locaux du 11 rue de la Pyramide. Cette comprendre ses difficultés de tous ordres et s’y voir proposer des structure est un lieu de rencontres, d’échanges et de médiation réponses par des professionnels de la petite enfance. entre les parents et les assistantes maternelles. Des animations sont proposées chaque semaine à l’attention des enfants, accom- Toujours dans ce même esprit, UNE HALTE-GARDERIE D’UR- pagnés de leur assistante maternelle, de leurs parents (ateliers GENCE accueillera les enfants de familles qui se trouvent subitement d’éveil, spectacles…). Par ailleurs, l’expérience du « RAM itiné- en absence de garde d’enfants. Cela peut être le cas, par exemple, d’une rant » se poursuivra, afin de toucher encore davantage d’assis- mère de famille en projet d’insertion qui vient de trouver un travail et tantes maternelles possible qui a besoin d’une solution immédiate, sans passer par la période d’adap- issues de quartiers excentrés, tation de 10-15 jours, ou celui de familles qui se trouvent sans mode de avec des permanences tous les garde du jour au lendemain suite à un impondérable, à un problème de vendredis, sauf pendant les santé… vacances scolaires, à l’École George-Sand.  L’ÉCOLE GÉRÉE PAR AIME 77 pour l’accueil des enfants autistes, actuellement sur l’école Louis-Braille, rejoindra tout natu-  LES LOCAUX DE LA rellement le Pôle. PERMANENCE PMI (Protec- tion maternelle et infantile),  UNE LUDOTHÈQUE complétera ces offres de services pour situés actuellement au dessus de les petits. Suite en p.12 ‡ Bussy Saint-Georges N° 130 - Février 2011
  12. 12. BUSSYMAG130_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 23/02/11 16:14 Page12 12 Dossier Dans le même esprit, la municipalité favorise l’accès précoce à la cul- ture et à tout ce qui va permettre l’épanouissement des enfants. Ainsi, l’étroite collaboration entre le Relais Assistantes Maternelles et le Ser- vice Culturel a permis la réussite des animations créées pour le mois des tout-petits, à la médiathèque en septembre: lecture pour les bébés et la découverte de livres. Cet intérêt porté aux très jeunes enfants par la média- thèque s’inscrit sur le long terme, avec les jeudis des tout-petits une fois par mois, à 10h et 11h, et le nouveau rendez-vous pour les bébés et leurs parents avec les Histoires du Mercredi, le mercredi matin, tous les deux mois à 10h30 (en octobre, décembre, février, avril et juin)… La petite enfance, moment magique de la vie avec tous les possibles, est aussi un temps de fragilités et notre ville, solidaire, veut donner aux petits Buxangeorgiens toutes les chances d’un bon démarrage dans la vie, essen- tiel pour un avenir meilleur.  POUR PLUS DE RENSEIGNEMENTS, CONTACTEZ LE SERVICE PETITE ENFANCE, situé au 2, passage Carter, au 0164666001 Élue en charge: Régine Bories, Maire-adjoint à la Petite Enfance Responsable du service: Cécile Bouis Une nouvelle structure d’accueil dès le printemps 2011 C RÈCHES DE FRANCE, une entreprise spécialisée, va ouvrir en mai prochain, en délégation de service public, une nouvelle crèche à l’angle de la rue Aristide-Maillol et de l’avenue du Général-de-Gaulle. D’une capacité de 100 berceaux, elle viendra compléter une offre déjà fort importante, et placera la ville de Bussy en tête du département quant au ratio du nombre de berceaux par habitant. Implanté dans de nombreuses villes de la région Ile-de-France, Crèches de France présente un projet péda- gogique dont l’essentiel est tourné vers le mot confiance : lenfant doit acquérir la confiance en soi, clé d’une socialisation heureuse, et les parents doivent avoir confiance dans une crèche transparente et compétente, pour travailler l’esprit en paix. Voilà la philosophie qui sera développée à Bussy, dans une structure flambant neuve, où le mobilier et l’aménagement seront adaptés en fonction des besoins et de l’âge des enfants.  Bussy Saint-Georges N° 130 - Février 2011
  13. 13. BUSSYMAG130_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 23/02/11 16:14 Page13 Dossier 13 Deux microcrèches à Bussy, pour une petite enfance heureuse comme à la maison… P artir à son travail ou à ses activités le cœur léger, après avoir confié son petit enfant en garde à une personne accueillante et compétente, dans le cadre d’horaires adaptés au mode de vie de la famille, c’est le rêve de tous les parents ! Cette première séparation est, en effet, si difficile à envisager, porteuse d’inquiétudes et de tant de souhaits : que le personnel veille au bien-être de l’enfant, en étant à son écoute, lui apportant soins, attention, l’aidant à grandir en lui proposant des activités d’éveil… Et tout cela posé, un nou- veau souci survient aussitôt: rechercher cet accueil idéal, ce confort comme à la maison, mais avec la possibilité de l’apprentissage de la vie en col- lectivité et, pour finir, nouvelle embûche : trouver une place disponible ! Quels parents n’ont pas fait cet harassant parcours du combattant ? Notre ville, choisie par de nombreux jeunes couples pour s’installer, en a pris toute la mesure et, dans son souci de rendre service à ses habitants sur cet aspect essentiel de leur vie de famille, a donc très volontiers sou- tenu les projets de microcrèches pouvant être autorisés, à titre expérimen- tal, par le Conseil Général dans le cadre du décret du 22 février 2007 : sur une initiative privée, associative ou municipale, des professionnels, dis- posant d’une qualification équivalente à celle d’une assistante maternelle, peuvent maintenant se regrouper, dans un appartement ou une maison, pour organiser un accueil régulier, ponctuel ou d’urgence, selon les places disponibles, pour 3 à 9 enfants maximum, de 3 mois à 3 ans. Ces petites structures présentent un très heureux compromis entre la crèche Parents et professionnels sont unanimes : une jeune maman en arriverait collective et l’assistante maternelle ; elles allient convivialité, professionna- presque à confier « son bonheur de voir son petit garçon l’oublier très lisme et engagement, dans le cadre d’une relation confiante avec les vite le matin, à peine ses premiers pas dans les lieux », et le personnel est parents grâce à des échanges sur les habitudes et les rythmes de l’enfant ravi de proposer un accueil sur mesure !  et sur la vie de la structure (rencontres, affichage, réunions…). Sur présen- tation d’un dossier et une participation financière mensuelle de leurs parents, POUR EN SAVOIR PLUS : avec la possibilité de bénéficier de la Prestation d’Accueil du Jeune Enfant DODO-ET-DYDY - 4 place de la Libération Tél. : 01 64 66 70 60 (PAJE), sur le même barème que pour l’emploi d’une garde à domicile, les Courriel : micro-creche@dodo-et-dydy.fr enfants fréquentent alors la microcrèche après une période d’adaptation. Site internet : dodo-et-dydy. fr Ainsi, la première microcrèche de Seine-et-Marne a-t-elle vu le jour en sep- AU PARADIS DES BAMBINS - 18 Promenade Henri-Vincenot tembre 2008 dans un appartement, sous le joli nom de « Dodo-et Tél. : 01 60 35 38 41 ou 06 16 65 46 31 Dydy », et une seconde dans une maison en février 2010, à l’intitulé tout Courriel : resominicreche@free.fr aussi évocateur, « Au Paradis des bambins ». Site internet : www.micro-creches-au-paradis-des-bambins.com 315 places de crèches dans 8 structures… en attendant la neuvième VOICI LA LISTE DES 8 STRUCTURES DACCUEIL DE LA PETITE ENFANCE ACTUELLEMENT À VOTRE DISPOSITION: EN GESTION DIRECTE:  Le-Bleu-du-Ciel, 3 avenue André-Malraux. Tél.: 0164669319  L’Île-aux-câlins, 1 rue Jean-de-Brunhoff  La Maison des 1000 goûters, 10 rocade de la Croix-Saint-Georges Tél.: 0164661570 Tél.: 0164763674  Les Lutins (pour les petits et les moyens), 4 rue Jean-Monnet Tél.: 0164662616 EN DÉLÉGATION DE SERVICE PUBLIC:  Les Petits Princes (pour les grands), 6 rue Robert-Schumann  Graine-de-Paradis, 23 boulevard Mendès-France Tél.: 0164662616 Tél.: 0164774374  La Voie-Lactée, 2 rue du Pré-aux-Lièvres  Petit-à-Petit, 44 avenue du Général-de-Gaulle Tél.: 0164767995 Tél.: 0164772823 Bussy Saint-Georges N° 130 - Février 2011
  14. 14. BUSSYMAG130_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 23/02/11 16:14 Page14 14 Débat et horizon budgétaire Bussy, le parent pauvre des dotations dÉtat sur Marne-la-Vallée Une récente étude d’EpaMarne vient à point pour contrebalancer les propos tenus par la Députée du secteur lors de la réunion publique du 16 janvier sur les impôts locaux. Contraire- ment à ce qui a été annoncé aux Buxangeorgiens présents à la salle Maurice-Koehl, la ville de Bussy, à l’aune de cette étude, est très nettement le parent pauvre des dotations d’Etat sur Marne-la-Vallée. L’ étude rétrospective sur les aides d’Etat aux collectivités du sec- teur entre 1973 et 2008, menée par les services d’EpaMarne, (disponible sur le site de la ville : www.bussy-saint-georges.fr), le prouve en effet par A + B : Bussy Saint-Georges est loin d’avoir reçu les mêmes aides et dotations d’Etat que ses voisins de la ville nouvelle. Le bilan est en effet éloquent. Il ressort ainsi de ces données a priori indiscutables et sur des données comparables selon les spécificités de chaque territoire entre valeurs relatives et valeurs absolues, que Bussy a bénéficié de 6561€ par loge- ment construit, contre 8315€ pour Noisy-le-Grand, 11453€ au profit du Val-Maubuée et 8216€ en faveur du Val-d’Europe. Une DGF/habitant en chute libre Bussy Saint-Georges N° 130 - Février 2011
  15. 15. BUSSYMAG130_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 23/02/11 16:14 Page15 Débat et horizon budgétaire 15 Montant des aides de lÉtat rapportées au logement en valeurs absolues actualisées au 31 décembre 2009 Même un rapide coup d’œil permet de comprendre que Noisy-le-Grand L’exercice 2009-2010 a également vu le renforcement de la tendance à la et surtout le secteur 2 de Marne-la-Vallée (Lognes, Torcy, Noisiel, baisse des aides d’Etat. « Un coup d’arrêt brutal a même été porté au peu de sub- Champs-sur-Marne, Croissy-Beaubourg, Emerainville) ont bénéficié sides qui demeuraient », constate le maire de Bussy. Aujourd’hui, la probléma- d’une politique ambitieuse de soutien aux villes nouvelles. Une grande tique est donc simple: il faut rétablir pour le moins le moyen d’équilibre, constitutif partie de leurs équipements ont été financés, notamment à travers la du décret qui nous a érigé ville nouvelle en 1985 et de l’ensemble de nos bilans dotation globale d’équipement spécifique et ils ont touché chaque année de ZAC, unique possibilité pour nous de présenter des budgets équilibrés. Com- un moyen d’équilibre subséquent. ment, en effet, entretenir la voirie, les écoles, les bâtiments publics, quand les cal- culs de dotations d’Etat handicapent cruellement Bussy Saint-Georges? Ni nos Cette étude tend aussi à démontrer (si tant est qu’il le faille encore), parlementaires, ni les représentants successifs de lEtat nont su apporter une réponse qu’en territoire Opération d’intérêt national, l’ensemble des aides et volontariste, à part faire payer les contribuables… Réduire le fonctionnement? dotations d’Etat sont dans leur quasi-totalité indexée sur la création de Nos dépenses sont déjà rationnalisées à leur maximum, au point que nous sommes logements. La « pause de l’urbanisation » apparaît ainsi plus que jamais l’un des rares communes à présenter régulièrement un excédent de 5 millions d’eu- comme le palliatif d’un pompier pyromane. ros dans la section fonctionnement de notre budget. »  Les aides en valeurs absolue actualisées au 31 décembre 2009 Bussy Saint-Georges N° 130 - Février 2011
  16. 16. BUSSYMAG130_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 23/02/11 16:14 Page16 16 Débat et horizon budgétaire Des dotations dEtat en baisse constante depuis 2005 Entre 2008 et 2010, la ville a dû faire face à près de 20 M€ de subventions en moins. Une manne impossible à compenser à l’heure de bâtir un budget. Une question, une réponse QU’EST-CE QU’UNE OPÉRATION D’INTÉRÊT NATIONAL ? LA POLITIQUE D’URBANISATION EST-ELLE EN CAUSE ?  Une O.I.N. est une opération lancée par les pouvoirs publics qui,  NON, au contraire, l’Etat ayant conditionné son aide, plus nous en raison de son caractère particulier, déroge du droit commun. construisons, plus nous percevons pour nos équipements publics. C’est le cas des villes nouvelles, dont Bussy, qui évolue dans un cadre juridique, administratif et financier spécifique. Concrètement, l’Etat PEUT-ON ARRÊTER L’URBANISATION ? conditionne son aide à l’effort de construction. Sans logements nou-  OUI et NON, en pratique le maire peut refuser de signer des permis de veaux, aucune aide ne serait octroyée. construire. Mais le préfet peut les signer in fine. Sur le fond, un arrêt de l’urbanisation correspondrait à la non perception de moyens financiers L’ETAT EST-IL PROPRIÉTAIRE DES TERRAINS À BUSSY ? exceptionnels, ce qui serait absolument dramatique pour la commune.  OUI, c’est l’Etat, comme sur l’ensemble de ville nouvelle de Marne- la-Vallée, découpée en 4 secteurs. Cette spécificité oblige à un pro- LE DÉVELOPPEMENT DE LA VILLE EST-IL MENACÉ ? cessus complexe de cession de l’Etat à son représentant Eparmarne,  OUI, si les pouvoirs publics venaient à confirmer leur désengage- puis de l’Etablissement public à la commune. ment, car la commune ne pourrait plus faire face seule à ses obliga- tions de construction d’équipements publics pour accueillir les LE RÔLE DE L’ETAT EST-IL ESSENTIEL POUR BUSSY ? nouveaux habitants d’ores et déjà programmés.  OUI, le rôle de l’Etat est déterminant, car c’est lui qui débloque des aides proportionnelles aux efforts de construction consentis LE TRAIN DE VIE MUNICIPAL EST-IL TROP ÉLEVÉ ? par la ville.  NON, tous les Buxangeorgiens qui viennent en mairie connaissent les conditions dans lesquelles travaillent élus et agents qui sont très inférieures à celles des communes avoisinantes.  Bussy Saint-Georges N° 130 - Février 2011
  17. 17. BUSSYMAG130_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 23/02/11 16:14 Page17 Vie municipale 17 Bussy Asie (cours de chinois) ARH (cours d’anglais) Trois nouvelles salles associatives à côté de la mairie annexe L e 3 mai 2010 s’est ouvert le nouveau Les cours de langue sont également à l’honneur salle associative n° 1 du nom de Louise-Weiss centre administratif municipal, dans un avec l’ARH (cours d’anglais), Apprenons le fran- (1893-1983), journaliste, écrivaine et féministe bâtiment flambant neuf situé au 2, pas- çais, Culture’M (cours d’arabe), Bussy Asie française. La salle n° 2 est dénommée Lucie- sage Carter, à deux pas de la gare RER. Les (cours de chinois), Workshop (cours de théâtre Aubrac (1912-2007), résistante française à l’oc- Buxangeorgiens connaissent bien désormais en anglais et préparation aux examens) et J’Buss cupation allemande et au régime de Vichy cette mairie annexe, qui regroupe, rappelons- (cours d’hébreu). pendant la Seconde guerre mondiale. Quant à le, différents services (petite enfance, scolaire, Enfin, les associations d’aide et de solidarité ne la troisième, le CME a choisi Alexandra David- jeunesse, culture, sports, ainsi que le personnel sont pas en reste, puisqu’AVF (Accueil des Villes Néel (1868-1969), orientaliste, tibétologue, d’Avenance, notre prestataire de la restauration Françaises) y organise périodiquement l’accueil chanteuse d’opéra, journaliste, écrivaine et scolaire). Juste à côté de la mairie annexe, on de nouveaux habitants, Vaincre la mucovisci- exploratrice. Voilà donc les associations buxan- trouve également trois nouvelles salles associa- dose peut y tenir ses rendez-vous et y préparer georgiennes, si actives, dotées de nouveaux cré- tives où se déroulent chaque jour de nom- l’organisation des Virades de l’espoir. Surtout, neaux et de nouvelles capacités d’accueil, en breuses activités. D’une superficie totale de l’antenne de Bussy du Secours Populaire y tient plein centre-ville, ce dont profitent de plus en 264 m2, cet espace est ainsi occupé par nombre désormais ses permanences dans l’une des trois plus d’adhérents. Le tissu associatif local, qui fait d’associations, proposant quantité d’activités salles et est donc beaucoup plus accessible. la richesse de notre ville, n’est donc pas près de de théâtre et danse comme Résonances La plus grande salle est d’une superficie de s’éteindre…  (théâtre), Skydance (danse de salon), GZypop 124 m2, les deux autres d’environ 70 m2. C’est Salles Louise-Weiss, Lucie-Aubrac et Alexandra (hip hop), Bussy Saigon, voire d’arts martiaux au Conseil municipal des enfants qu’est revenu David-Néel, 2 passage Carter (Probal Boran) mais aussi d’arts manuels avec l’honneur de dénommer ces trois nouvelles Renseignements auprès du service culturel au Créations et Tour de mains. salles. Les jeunes élus ont choisi de baptiser la 01 64 66 60 01 Une réunion publique sur le compostage domestique D ans le cadre de sa campagne de réduction des tion de 20 € par composteur est demandée aux habi- déchets, le SIETREM, en partenariat avec la tants lors du retrait du matériel. Le SIETREM orga- ville de Bussy, met à la disposition des habi- nisera par ailleurs sa journées portes ouvertes le samedi tants des composteurs domestiques. Les habitants des 2 avril de 10h à 17h et invite les usagers à venir décou- zones pavillonnaires intéressés sont invités à une vrir ses installations et ses compétences. Venez réunion publique le mardi 22 mars à 20 h 30 en salle apprendre les gestes qui évitent une trop grosse quan- du Conseil de la mairie. Avec cette campagne, le SIE- tité de déchets et découvrir le parcours d’un déchet de TREM a pour objectif une réduction de 7 % de la pro- sa collecte à sa valorisation.  duction de déchets sur son territoire sur cinq ans. Le matériel sélectionné est un composteur de 400 litres (envi- RÉUNION PUBLIQUE ron 80 x 80 x 70 cm), en bois traité autoclave. Une participa- le mardi 22 mars à 20 h 30 en salle du Conseil Bussy Saint-Georges N° 130 - Février 2011
  18. 18. BUSSYMAG130_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 23/02/11 16:14 Page18 18 Le magazine « Sourde en centres d’appels » Un témoignage édifiant de Claire Merlin D epuis la parution de son premier livre, intitulé « Ma Famille est un poème! », en octobre 2007, la vie de Claire Merlin a bien changé. Cette Buxangeorgienne, qui racontait dans son premier ouvrage sa vie de mère de famille, au travers de multiples poèmes, a obtenu en septembre 2008 un Master 1 en sciences humaines à l’université de la Sorbonne Nouvelle, puis dans la foulée un Master 2 en psy- chosociologie à Paris VII. Parallèlement, elle a poursuivi sa carrière au sein de France Télécom, dont la restructuration allait mener cette assis- tante de direction déficiente auditive à devenir conseillère clientèle par téléphone sur deux centres d’appels successifs. Une situation ubuesque qui a aggravé sa surdité et entraîné des acouphènes chroniques. C’est cette expérience que Claire Merlin raconte dans son remarquable essai, Sourde en centres d’appels, paru il y a quelques semaines aux éditions de L’Harmattan. Elle y propose des outils de réflexion et dactions pour améliorer linsertion des personnes en situation de handicap dans notre société. Loin d’être un énième réquisitoire contre France Télécom, il s’agit ici plutôt du combat d’une salariée qui tente de retrouver sa place au sein du groupe. Ses trois années d’études ont ainsi apporté à Claire Merlin les outils pour tenter de comprendre comment le groupe France Télécom, engagé dans la suppression de 22000 emplois, peut parallèlement mener à bien une politique envers ses salariés les plus faibles. « Cet ouvrage est issu de mes travaux universitaires réalisés essentiellement à la Sorbonne Nouvelle, pré- cise Claire Merlin. Jy raconte l’art et la manière de l’entreprise de ne pas m’entendre, l’augmentation de la surdité de France Télécom, en parallèle avec l’augmentation de ma propre surdité. J’y explique aussi les vertus de la pensée réflexive universitaire, véritable outil de distanciation et de survie, qui mont permis de résister à la maltraitance que jai vécue au sein de l’entreprise ». Effectivement, alors qu’elle perd laudition, elle vit coup sur coup deux mobilités en centres dappels, et tombe en dépression. Comment retour- recherche d’activité tant à « FT » qu’ailleurs. Son projet pour 2011 : ner cette situation et redevenir maître de sa vie professionnelle et de sa pratiquer son métier de psychosociologue, en sensibilisant et en formant vie tout court, c’est ce parcours semé d’embûches que retrace Claire les équipes au handicap, ainsi qu’en accompagnant les personnes en situa- Merlin. Et à force de se battre, elle a fini par reprendre le dessus, grâce tion de handicap. A bon entendeur… surtout au soutien de son mari et de ses trois enfants. Aujourd’hui, après avoir mené une mission d’accompagnement des salariés handicapés, "Sourde en centres dappels - Plaidoyer pour une distanciation intégrante Claire a été promue cadre au sein de son entreprise, en même temps envers les personnes en situation de handicap". Editions de L’Harmattan qu’elle s’est retrouvée sans travail ! Aussi, Claire est actuellement en Site web : http://sourdeencentresdappels.merlinerie.com Extrait handicap dans la conception même de ses produits en adap- tant les offres grand public aux besoins des personnes concer- J’imagine que ce manager avait voulu, par son geste, me dire que le groupe France Télécom s’occupait des personnes sourdes. (…) nées, mais aussi en développant des outils et services de « Aujourd’hui, tout le monde devrait pouvoir com- communication dédiés à chaque handicap.(…) Ce jour-là de printemps 2006, je m’observai sur ce pla- muniquer comme il l’entend ». teau, dans le bruit, avec mes acouphènes hurlants, sen- Lorsque le progrès n’oublie personne en chemin, il se tant mes appareils au creux de mes oreilles et je regardai « Près de douze millions de personnes en France éprou- montre encore plus utile pour tous. cette affiche. L’antagonisme entre ma situation de travail vent une gêne à communiquer dans leur vie quotidienne, et le tableau dressé par la campagne publicitaire était très parce que leur audition, leur parole, leur vue ou leur Le futur et toutes les raisons d’y croire. » parlant du décalage total entre le discours officiel et la motricité sont défaillantes. Douze millions de personnes réalité du terrain. C’est ce jour-là que j’ai décidé de que leur handicap, grand ou petit, isole. Un manager cloua cette affiche derrière mon poste de tra- reprendre les études. vail, alors que j’étais sur le centre d’appels. Cette affiche Ma colère est devenue paroxystique. En guise de défou- Pour que les technologies contribuent à mieux les intégrer était composée d’une multitude de photos représentant loir, j’ai fait un copier-coller de mon portrait sur le visage et à leur faciliter la vie, France Télécom prend en compte le une personne parlant en Langue des Signes Française. de la signeuse.  Bussy Saint-Georges N° 130 - Février 2011
  19. 19. BUSSYMAG130_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 23/02/11 16:14 Page19 Le magazine 19 Le bien-être sur mesure grâce à Véronique Barin P our se détendre, rien de tel quun massage thaï afin de chasser les tensions physiques et le stress du quotidien ! Partant de ce constat, Véronique Barin vient de lancer son activité de mas- Véronique Barin seuse indépendante. Cette Buxangeorgienne ne vous est peut-être pas inconnue : elle donne en effet des cours depuis une dizaine d’années au sein de l’association Vita Gym, intervient ponctuellement auprès des centres de massages de Disney et pratiquait également massages et coa- ching sportif au centre Power Plate O’Stress Less, Après avoir suivi une formation au massage thaï en 2005, elle lance aujourd’hui cette activité, avec trois cibles principales : les particuliers, les entreprises, et l’événe- mentiel sportif. « Assez technique et physique, le massage thaï correspond bien à mon approche sportive », souligne Véronique Barin, titulaire d’un diplôme fédéral d’éducation physique et de gymnastique volontaire. « Mais il ne se réduit pas à cela : sa chorégraphie lente et fluide autour de postures de Yoga amène la personne massée dans un état propice à la détente. » Le massage thaïlandais est réputé pour être lune des méthodes les plus anciennes et les plus efficaces pour venir à bout de toutes les tensions physiques. Très complet, il est dérivé du shiatsu japonais, du massage indien et du yoga. C’est aussi pour cette raison que Véronique a décidé de démarrer cette année une formation en Yoga. Outre les particuliers, cise Véronique Barin, qui le propose également dans le cadre d’évène- à qui elle propose la réflexologie plantaire et les massages thaï tradi- ments sportifs et d’animations diverses. Autant de formules pour vous tionnels et aux huiles, Véronique s’adresse également aux entreprises, permettre de découvrir les bienfaits de ses différents massages. Il ne par le biais du massage sur chaise, dont le principal objectif est de vous reste plus qu’à essayer !  réduire le stress et de créer des conditions propices au travail. « Ce type de massage permet d’intervenir sur la le dos, les épaules et la nuque. Par VÉRONIQUE BARIN son originalité, son efficacité, sa facilité de mise en place, son accessibilité Amma-assis, réflexologie plantaire, massage thaï à tous et en tout lieu, le Amma-assis est une prestation très appréciée, pré- Tél. : 01 64 66 35 23 ou 06 28 53 59 92 Bussy Saint-Georges N° 130 - Février 2011
  20. 20. BUSSYMAG130_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 23/02/11 16:14 Page20 20 Activités sportives Emmanuel Petit, un exemple à suivre pour les collégiens de Cousteau L es élèves de la section sportive du collège Jacques-Yves-Cousteau ont passé une excellente journée le jeudi 27 janvier en assistant à l’enregistrement du « Le Match des experts ». Ils ont ainsi cotoyé les animateurs de l’émis- sion, Laurent Luyat, Eric Nauleau et Julie Raynaud, et ont pu constater le for- midable professionnalisme de ces journalistes. Mais le temps fort de cette journée fut la rencontre avec le champion du monde 1998, Emmanuel Petit, auteur du troisième but de la finale face au Brésil. Les collégiens ont pu conver- ser longuement avec l’ancien milieu de terrain de l’équipe de France, qui leur a rappelé son parcours en sport-études à Saint-Valéry-en-Caux, en Norman- die, où il débuté. Emmanuel Petit leur a ainsi délivré un beau message d’hu- milité, de respect, de travail : « Donnez toujours le meilleur de vous-même pour aller au bout et ne jamais avoir de regret », leur a-t-il conseillés. Jérôme Alonzo, ancien gardien de Nice, du PSG et de Nantes, était également présent à cette émission. A l’issue de l’enregistrement, les deux anciens professionnels se sont prêtés de bonne grâce au petit jeu des dédicaces et des photos, souhaitant bonne chance à tous les membres de la section sportive. Les collégiens peuvent remer- cier leur professeur, Eric Cornille, lui-même ancien footballeur de haut niveau, Emmanuel Petit et Jérôme Alonzo ont délivré quelques précieux conseils qui leur a permis d’assister à cette émission.  aux collégiens de Bussy. Bussy prend la deuxième place du 7e Trophée des Villes Chaque participant à ce trophée a reçu une médaille et un petit cadeau. Des nouvelles du Pêcheur de Marne-la-Vallée D ans le cadre de ses initiations de pêche, qui permettent de former enfants et adultes à l’approche de ce loisir, le conseil d’adminis- L tration de l’association Le Pêcheur de Marne-la-Vallée a décidé a 7e édition du Trophée d’échecs des Villes s’est déroulée le samedi de programmer des séances hebdomadaires et non plus mensuelles. Par 18 décembre 2010 à Noisiel. Joueurs en herbe et confirmés du club conséquent, à compter du mois d’avril prochain, ces cours d’initiations de Maubuée-Gondoire était présents, dont 4 joueurs sélectionnés auront lieu désormais chaque mercredi après-midi de 14 h à 16 h pour au Championnat de France. Le niveau de jeu était donc très relevé. Cette un montant de 2€ par séance au Chalet du Pêcheur à Torcy. Les inscrip- 7e édition a vu un record tomber: le nombre de participants. 76 jeunes tions sont a prendre auprès de Christian Lejeune au 0660894679. ont ainsi exprimé leur talent contre 48 l’année passée. Les organisateurs L’association renouvelle également son initiation de pêche pour les sont donc très satisfaits du succès de cette journée. enfants lors des vacances de printemps. Ce stage se déroulera cette année Malgré les idées reçues, les échecs sont un sport collectif, et pour cette du 11 au 16 avril, en deux phases à Torcy au Chalet du Pêcheur: forma- rencontre, les équipes étaient constituées par ville. Elles étaient 13 à se tion théorique et formation pratique avec un concours de pêche clôtu- disputer le trophée, et les Buxangeorgiens ont représenté dignement la rant le stage. Pour tous renseignements, prendre contact avec Pascale ville, en prenant la deuxième place de ce trophée. Rendez-vous fin 2011 Sabotier au 0683508409.  pour une nouvelle édition.  Bussy Saint-Georges N° 130 - Février 2011

×