BUSSYMAG138_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 05/12/11 13:40 Page1       UN OCTOBRE DES PLUS CULTURELS   LE SALON DU MARIAGE TRÈS F...
BUSSYMAG138_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 05/12/11 13:40 Page2
4 Vie de la cité    11 Dossier    15 Vie municipale    21 Le magazine    23 Sport    25BUSSYMAG138_GABARIT BUSSYMAG NEW200...
BUSSYMAG138_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 05/12/11 13:40 Page4       4                                                         ...
BUSSYMAG138_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 05/12/11 13:40 Page5                                                                 ...
BUSSYMAG138_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 05/12/11 13:40 Page6       6                                                         ...
BUSSYMAG138_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 05/12/11 13:40 Page7                                                                 ...
BUSSYMAG138_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 05/12/11 13:40 Page8       8                                                         ...
BUSSYMAG138_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 05/12/11 13:40 Page9                                                                 ...
BUSSYMAG138_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 05/12/11 13:40 Page10      10                                                        ...
BUSSYMAG138_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 05/12/11 13:40 Page11                                                                ...
BUSSYMAG138_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 05/12/11 13:40 Page12      12                                                        ...
BUSSYMAG138_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 05/12/11 13:40 Page13                                                                ...
BUSSYMAG138_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 05/12/11 13:40 Page14      14                                                        ...
BUSSYMAG138_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 05/12/11 13:40 Page15                                                                ...
BUSSYMAG138_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 05/12/11 13:40 Page16      16                                                        ...
BUSSYMAG138_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 05/12/11 13:40 Page17                                                                ...
Journal de bussy numéro 138
Journal de bussy numéro 138
Journal de bussy numéro 138
Journal de bussy numéro 138
Journal de bussy numéro 138
Journal de bussy numéro 138
Journal de bussy numéro 138
Journal de bussy numéro 138
Journal de bussy numéro 138
Journal de bussy numéro 138
Journal de bussy numéro 138
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Journal de bussy numéro 138

1 064 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 064
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
8
Actions
Partages
0
Téléchargements
8
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Journal de bussy numéro 138

  1. 1. BUSSYMAG138_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 05/12/11 13:40 Page1 UN OCTOBRE DES PLUS CULTURELS LE SALON DU MARIAGE TRÈS FRÉQUENTÉ DOSSIER CCAS: ERDF INVESTIT 20 M€ À BUSSY PAGE 7 PAGE 10 LA SOLIDARITÉ AU QUOTIDIEN PAGE 20 n°138 Bussy LE MAGAZINE MUNICIPAL D’INFORMATIONS - NOVEMBRE 2011 Saint-Georges
  2. 2. BUSSYMAG138_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 05/12/11 13:40 Page2
  3. 3. 4 Vie de la cité 11 Dossier 15 Vie municipale 21 Le magazine 23 Sport 25BUSSYMAG138_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 05/12/11 13:40 Page3 Pratique Sommaire - Edito 3 Face à l’austérité 4. Un 11 novembre sous le signe de la jeunesse 5. Le Lions Club tient salon e mot d’austérité, je l’ai long- 6. C’est le mois du conte à la médiathèque 7. Un octobre très culturel 8. Du beau monde à la mi-automne C temps refusé car j’estimais, contrairement à l’opposition municipale, qu’en l’acceptant, je faisais 9. Un concert taïwanais très réussi 10. Fréquentation record au salon du mariage le jeu de l’Etat qui se désengage et pose sur nos épaules des dépenses qui lui incombent au titre de l’Opération d’Intérêt Natio- nal. Il n’est pas question de payer à la place des pouvoirs publics ; notamment pour les routes ou les équipements qui nous sont dus. 11 à 14. Le CCAS et la solidarité Il n’en reste pas moins qu’aujourd’hui, je suis obligé de faire face à cette austérité, puisque le gouvernement l’a choisi comme mot d’ordre du budget 2 012. Le Premier ministre, François Fillon, n’a pas hésité à dire qu’il s’agissait de l’exercice budgé- taire le plus difficile depuis 1945 ! Dans ces conditions, il est évident que les collectivités territoriales seront les premières à être touchées. Pourtant, 2 012 se présentait pour moi sous de 15. De nouvelles activités à l’Espace Jeunes meilleurs auspices. 16. L’accompagnement à la scolarité reconduit En réformant totalement la collectivité territoriale – nous 17. Le PIJ ouvre bientôt avons renouvelé par exemple presque tout notre encadrement 18. Le foyer du CPRH inauguré – nous sommes parvenus à des économies substantielles et 19. Les raisons de la pression fiscale nous afficherons à la fin 2 011 un excédent de plus d’1 million 20. Une première pierre pour le poste-source d’ERDF d’euros. Ce qui nous permettrait de réduire les impôts en 2 012. Je me targue déjà d’avoir jugulé cette augmentation annoncée à tort et à travers de près de 40 % des impôts locaux en me contentant de 10 %. J’ose espérer que je parviendrai à gommer une partie de ce qui a été demandé à nos portefeuilles dès l’année prochaine, tout en maintenant les services. Or c’est 21. Découvrez la naturopathie bien là le problème. Bussy Saint-Georges est toujours amenée 22. Legacy Production tourne à Bussy à croître sous la pression de l’Etat. Nous sommes donc engagés dans le processus, bien connu depuis 1985, date à laquelle nous sommes devenus ville nou- velle, d’un développement qui coûte. Ce qui est devenu d’au- tant plus périlleux que nous n’avons plus accès au crédit bancaire depuis le crash de 2008. Nous n’étions pas un très bon client en raison de nos faiblesses structurelles et nous avons de facto été éliminés par les établissements de crédits. Il me faut donc résoudre cette quadrature du cercle d’une ville 23. Tennis de table: les premiers résultats en pleine croissance et qui peine, sur ses fonds propres seuls, à réaliser les écoles, les crèches (nous en ouvrirons une supplé- mentaire en 2 012) et de surcroît pallier les tâches qui incom- bent à l’Etat pour lesquelles il est largement déficient, comme la sécurité. Je suis persuadé qu’en 2012, je parviendrai à nouveau à une baisse d’impôts tout en conservant, en dépit d’une conjoncture défavorable difficile, le charme de Bussy Saint-Georges. n Hugues Rondeau 25. Tribunes 26. Nouvelles installations 27. Professions médicales Maire de Bussy Saint-Georges Bussy Saint-Georges N° 138 - Novembre 2011
  4. 4. BUSSYMAG138_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 05/12/11 13:40 Page4 4 Vie de la cité Un 11 novembre dans le recueillement intergénérationnel haque année, le 11 NOVEMBRE nous voit conflit a constitué l’un des terreaux puissants qui fondent C commémorer l’Armistice de la Première Guerre mondiale, cette date où, après quatre années d’une guerre terrible, l’Europe a enfin retrouvé une nation dans la profondeur de la douleur puis dans la gloire de la victoire. » « Aujourd’hui, en ce 11 novembre, rappelons-nous combien il est important de nous souve- la paix. Pourquoi cet épisode tragique et héroïque de nir. Les peuples sans mémoire sont des peuples sans avenir, notre histoire a-t-il tant marqué l’inconscient collec- et les jeunes sans mémoire sont de futurs citoyens sans fon- tif? C’est sûrement parce que 14-18 a été la première dements », déclarait quant à lui Jean-Claude Lama- guerre à impliquer autant de nations sur une partie gnère, premier adjoint au maire. C’est tout l’intérêt aussi importante du globe. C’est aussi parce qu’on d’associer à cette commémoration les jeunes élus du å n’avait jamais atteint une telle aberration dans l’achar- CME. A cet égard, le 11 novembre 2011 a été nement guerrier. Pour cette cérémonie très émou- marqué par l’inauguration du Musée de la Grande vante, l’Amicale des Anciens combattants, menée par Guerre, à Meaux, où Robert Msili envisage à l’ave- son président, Robert Msili, également conseiller nir d’emmener des classes pour perpétuer le devoir municipal, avait associé les membres du Conseil de mémoire. Comme de coutume, après s’être municipal des enfants. incliné devant le monument aux morts, les person- «Un soldat engagé sur six a été tué pendant le conflit, rap- nalités présentes se sont ensuite rendues au cime- pelait Dominique Bijard, conseiller municipal, dans tière pour y fleurir les tombes des anciens son discours. Alors comment ne pas se souvenir que ce combattants de la ville n å Recueillement à la mémoire des soldats morts pour la France, avec, tout un symbole, ` ç ç Après le dépôt des gerbes au monument aux morts, les enfants ont pris la direction du cimetière les élus municipaux à l’arrière-plan, et au premier les jeunes du Conseil municipal des enfants. pour y fleurir les tombes des anciens combattants. Un week-end so british pour l’association de jumelage anglais ourquoi dit-on que l’Angle- P terre est un pays pluvieux et ennuyeux ? La tradition- nelle visite du jumelage anglais à RADCLIFFE-ON-TRENT, du Au programme des festivités, la visite du Warwick Castle, forte- 21 au 24 octobre, a une nouvelle resse médievale en pleine prépara- fois démontré le contraire, puisque tion de la fête d’Halloween. le soleil et un choix d’agréables sur- prises étaient au rendez-vous. « Le trébuchet »! Au programme de ce séjour, une L’hébergement dans les familles rencontre avec les élèves de l’école anglaises constituait un temps fort de maternelle de Radcliffe (Radcliffe ce court séjour chez nos voisins on Trent Nursery and Infant d’outre-Manche. Cette formule a en school), qui apprennent le français effet permis d’avoir un accueil et des et portent l’uniforme à partir de échanges plus concrets et enrichis- 4 ans, une soirée dans un pub tra- sants, et de créer des liens plus étroits Anglais et Français se sont retrouvés avec grand plaisir lors de ce séjour 2011. ditionnel, un cours de cuisine dans entre les participants. un restaurant de la ville par le chef Mark Ashmore, proposant une démons- Anglais et Français se sont quittés avec de nombreux mots communs exprimés tration de gastronomie anglaise suivie de dégustation et d’un « cooking chal- pendant ce week-end: Thank you, Friendship, fun, culture, visits, Europe… lenge » franco-anglais. Sans oublier une « Dinner party » (repas festif) au Golf La prochaine rencontre aura lieu à Bussy en 2013. n Club avec musique et danse, ainsi que la visite du «Warwick Castle », impo- sante forteresse médiévale datant de Guillaume le Conquérant, dont les POUR TOUTES INFORMATIONS COMPLÉMENTAIRES : remparts majestueux dominent la rivière Avon. Dans un décor d’Hallo- Présentation du jumelage anglais sur le site internet de la ville, ween, ce château a offert au public une véritable leçon d’histoire anglaise rubrique « vie culturelle » : Sites du jumelage : www.arhbussy.fr et www.radcliffe-twinning.org.uk et une présentation de combat d’épées et de tir par une catapulte géante: Contact association ARH : arhbussy@yahoo.fr Bussy Saint-Georges N° 138 - Novembre 2011
  5. 5. BUSSYMAG138_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 05/12/11 13:40 Page5 Vie de la cité 5 38 exposants au 8e Salon des Vins et produits du terroir du Lions Club å Hugues Rondeau est chaque année accueilli chaleureusement à la ç Chez ces producteurs venus de la Charente, dégustation de Cognac Jonchère par les membres du Lions Club. et autre Pineau. es 21, 22 et 23 octobre, le sidente, Marie-Hélène Magne, et sont des hommes et des femmes matérielles, sociales, morales ou L LIONS CLUB LAGNY/VAL-DE-BUSSY DE organisait pour la 8e année consé- de tous les membres du club. Les nombreux visiteurs, parmi lesquels Hugues Rondeau et Eric Zenon, qui veulent améliorer les condi- tions de vie de leurs prochains. Soucieux du bien-être social et donnent de leur temps. Fidèles à leur devise, “Servir”, ces trois jours ont été organisés par Les cutive son salon des vins et pro- conseiller municipal délégué aux moral de la communauté, pleine- Lions au bénéfice de leurs œuvres duits du terroir, à la Ferme de la commerces, ont pu découvrir ment engagés dans la vie écono- (maladie d’Alzheimer, enfants Jonchère. 38 producteurs avaient quantité de produits de qualité. mique et culturelle, les Lions malades du cancer, Médico, répondu présent à l’appel de la pré- Rappelons que le Lions Club, ce accordent des aides financières, Vacances Plein Air…). n Une Action du Rotary Val de Bussy à l’EPIDE de Montry epuis bientôt trois ans, des membres du D ROTARY VAL-DE-BUSSY, ont décidé de s’investir auprès des jeunes d’un Etablisse- ment Public d’Insertion de la Défense (EPIDE). Situé sur la commune de Montry, il accueille des jeunes, garçons et filles de 18 à 22 ans, qui, pour la plupart d’entre eux, étaient en situation d’échec sco- laire avant d’arriver dans cet établissement. Les responsables, ainsi que la plupart de l’encadrement, sont des militaires, auxquels se joignent des civils, pro- fessionnels de l’enseignement et de l’insertion. Ces jeunes, souvent au cours des JAPD (Journées d’Appel Pour la Défense), ont posé eux-mêmes leur candidature volontaire pour un séjour à l’EPIDE, d’une durée minimum de 6 mois renouvelables, pouvant aller jusqu’à 18 mois. cices de simulation d’entretiens d’embauche. L’inté- fois au seuil de la marginalité, ayant pour certains, devise du Rotary international « Servir ». n Chaque mois, durant une journée entière, plusieurs rêt de ces jeunes pour ces interventions est grand et déjà vécue « la galère », correspond tout à fait à la membres du Rotary Club les rencontrent, en géné- leur attention toujours très soutenue. ral lorsqu’ils sont en fin de séjour, par groupes de 10 Ces réunions mensuelles sont aussi l’occasion ou 12 garçons et filles, pour les préparer à leur entrée d’échanges fructueux et de découvertes réciproques Si des Buxangeorgiens sont intéressés par de dans le monde du travail. La matinée est consacrée sur la richesse humaine de milieux sociaux différents. telles actions du Rotary de Val-de-Bussy, ils peu- à donner des informations sur les réalités du monde Pour le Rotary Val-de-Bussy, cet investissement vent contacter le club par mail : de l’entreprise. L’après-midi est réservé pour des exer- auprès d’une population jeune, issue de milieux par- rotaryclub.valdebussy@rotary-valdebussy.org Bussy Saint-Georges N° 138 - Novembre 2011
  6. 6. BUSSYMAG138_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 05/12/11 13:40 Page6 6 Vie de la cité La médiathèque de l’Europe La médiathèque de l’Europe accueillera au mois de décembre la troisième édition du mois du conte, qui ravira à n’en pas douter les enfants, si friands d’histoires et de comptines. Retour également ce mois-ci sur la thématique du pain, à l’honneur tout le mois d’octobre… Décembre, le mois du conte femmes pilent le mil en cadence pendant que les enfants jouent à attraper des oiseaux multicolores… Dans la savane a résonné le terrible rugissement du n décembre, la médiathèque de l’Europe E lion. Il appelle les autres animaux à se rassembler organisera la 3e édition du MOIS DU sous le grand baobab. Cest la sécheresse, il faut trou- CONTE. Des conteurs viendront enchan- ver de leau… ter les enfants, des plus petits aux plus grands, avec cette année des spectacles sous le signe de la LE SAMEDI 10 DÉCEMBRE À 16H, musique. Découvrez le programme! POUR LES 1-3 ANS: «Enfantines» par Aimée de La Salle et Serena Fisseau LE SAMEDI 3 DÉCEMBRE À 10H30, Sous les ailes de leur petit moulin, Petit Vieux et POUR LES 4-5 ANS: Petite Vieille s’aiment d’amour tendre. Petite Vieille « Tu m’attraperas pas » par Jacques Bourgarel tricote, Petit Vieux jardine et la journée se déroule Une farandole danimaux et de personnages qui tranquillement au rythme des chansons d’autrefois: nen font quà leurs têtes! La galette ne veut pas être Savez-vous planter les choux? Sur le pont d’Avi- mangée. Le cochon nobéit pas à la fermière. La gnon, À la claire fontaine, Au clair de la lune, J’ai du poule rousse voudrait bien que quelquun vienne bon tabac… ou encore des berceuses connues ou laider… Histoires pour rire et s’émouvoir accom- moins connues, mais qui n’en restent pas moins un pagnées à la guitare et aux sanzas. plaisir à chanter, à entendre et à partager. LE SAMEDI 3 DÉCEMBRE À 16H, LE MERCREDI 21 DÉCEMBRE À 16H, POUR LES 6 ANS ET PLUS: POUR LES 6 ANS ET PLUS: «Contes de la savane et de la brousse» par Jacques « Contes en musique », par les bibliothécaires Bourgarel et Gabriel Equerre accompagnées à la guitare par un musicien n Au rythme de la guitare et des percussions, voyage en Afrique de lOuest à travers les villages où les Renseignement et inscription au 0164663085 Retour sur l’exposition sur le pain u mois d’octobre, dans le A cadre de la SEMAINE DU GOÛT, les usagers de la médiathèque ont pu participer à des animations à la fois pédagogiques et ludiques autour du pain. Projection de documentaires pour petits et grands, contes et histoires autour de cet aliment, ateliers divers étaient au programme, å ainsi que la visite d’un artisan boulan- ger, le samedi 15 octobre, venu présen- venu les mains vides, mais avec plusieurs ç ter sa passion à travers la fabrication de sortes de pain que le public a pu dégus- différents types de pains. Il n’était pas ter lors de ce chaleureux après-midi. n å Avant le mois du conte, les enfants ont eu un avant-goût avec ces histoires sur le thème du pain. ç L’artisan boulanger n’était pas venu les mains vides à la médiathèque le 15 octobre, mais avec quelques produits de sa fabrication. Bussy Saint-Georges N° 138 - Novembre 2011
  7. 7. BUSSYMAG138_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 05/12/11 13:40 Page7 Vie de la cité 7 Un début de saison très riche culturellement! Au mois d’octobre, un vent culturel a soufflé sur Bussy avec le lancement de la nouvelle saison sous le signe des balades, ballades, promenades… Des ateliers philosophiques jeune public, un concert buco- lique, une conférence hip-hop et un spectacle musical ont été proposés par le service culturel aux Buxangeorgiens, à la médiathèque de l’Europe… Une rentrée riche en spectacles ! a manifestation « Balade des mots philo L contés », permet chez l’enfant de créer une réflexion philosophique. Ils y ont abordé, par le biais du jeu corporel, des grands thèmes phi- losophiques tels que grandir, vivre, penser, se sentir seul… Daniel Gostain, professeur des écoles, coauteur de Lenfant philosophe, lavenir de lhumanité ? et Verbes, Sujets et Compagnie, a animé ce premier atelier philosophique de la saison cul- turelle 2011-2012, où les enfants métamorphosés en clowns se sont mis à philosopher entre eux, sous la conduite dun chef dorchestre, Monsieur Schlémil ! Le « Concert au jardin potager » nous a présenté, samedi 1er octobre, une promenade musicale et bucolique, où l’on découvrait que Vivaldi et Ravel côtoient citrouilles et vers luisants… Pour ce second opus champêtre et musical, Emmanuelle Masson å (clarinettiste) et Laurence Sevenier (violoncelliste) nous ont offert des textes, des musiques et des images autour d’une sensibilité écologique sans dis- cours! Ce concert a été mis en scène par Christel Grevy, reproduisant l’esprit d’un jardin extraordi- naire où tout est possible, où l’absurde et le réel se mélangent, afin de laisser place aux délires de la nature. Changement de registre le 7 octobre avec l’associa- tion Hip Hop citoyens, qui a projeté un documen- taire, « L’esprit Hip Hop » autour des valeurs de la culture hip-hop. Sous forme de conférence, cette projection nous faisait découvrir ce mouvement ç é culturel et artistique apparu à New York, dans le South Bronx au début des années 1970, mêlant des aspects festifs et revendicatifs. å Poucette, spectacle adapté du conte d’Andersen, Le samedi 8 octobre était réservé au jeune public avec « Poucette », un spectacle musical adapté du ç Emmanuelle Masson et Laurence Sevenier ont proposé une promenade bucolique a enchanté les familles, venues en nombre le samedi 8 octobre. conte de Hans Christian Andersen. Isabelle Des- rochers, soprano et récitante, est à lorigine de ce é Deuxième passage à Bussy pour Daniel Gostain, à travers des œuvres de Vivaldi et Ravel. beau projet : elle a choisi déclairer ce joli conte dairs baroques sélectionnés tout particulièrement avec une philosophie à laquelle adhèrent nombre d’enfants ! dans le répertoire français des XVIIe et XVIIIe siècles. Deux musiciens de haut vol, concertistes chevronnés, lentouraient : Jonathan La saison culturelle se poursuit au mois de novembre, et pour lequel il est fortement Dunford (viole de gambe) et Claire Antonini décembre, avec bien d’autres rendez-vous. conseillé de réserver… n (théorbe). Lalliance poétique de lunivers des Quant au mois de janvier, il verra la venue, le contes dAndersen et de la musique baroque a été dimanche 15, d’un grand acteur français, Pour plus de renseignements, contactez le service culturel au 01 64 66 60 01, un enchantement pour les plus jeunes mais égale- Jacques Weber, avec son spectacle Eclats de ou rendez-vous sur le site de la ville, ment pour les familles buxangeorgiennes. Vie, initialement programmé au mois de rubrique Culture. Bussy Saint-Georges N° 138 - Novembre 2011
  8. 8. BUSSYMAG138_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 05/12/11 13:40 Page8 8 Vie de la cité Les jeux à l’honneur à la Fête des enfants a FÊTE ANNUELLE DE LA MI- å ç L AUTOMNE (TET TRUNG THU), aussi appelée Fête des enfants, a de nouveau connu un franc succès, le dimanche 23 octobre au gymnase Maurice-Herzog. Pour la quatrième année consécutive, cette manifestation organisée par l’Amicale des Vietnamiens de Bussy (AVB), en collabora- tion avec de nombreuses associations et par- tenaires fidèles, a accueilli aux alentours de 700 personnes, et plus de 250 enfants de toutes origines. Certains étaient là pour la première fois, afin de découvrir cette belle å Les élèves de la classe de vietnamien et les tradition de la Fête de la Mi-Automne. membres de lAVB réunis sur scène pour ç Subtile chorégraphie des jeunes de l’AVB pour entonner le chant de la mi-automne. L’après-midi a débuté par la kermesse avec é Traditionnel la Danse " fête de la pleine lune". une multitude de stands de jeux. « Nous moment fort de cette fête, la essayons, d’année en année, d’élargir l’éventail è Hugues Danse de la licorne et le défilé des lampions. é des stands de jeux, dapporter une touche dori- Rondeau ne manque jamais une édi- ginalité et de nouvelles technologies parmi les tion de la fête de la mi-automne. jeux traditionnels » soulignaient les organisa- teurs. Puis est venu le spectacle de danses, de chants et une démonstration darts martiaux artistiques et acrobatiques. La fête s’est ter- minée par la danse de la licorne pour accom- pagner la parade des lampions, mais également par une tombola. L’Amicale des Vietnamiens de Bussy tient à remercier le maire de Bussy, Hugues Ron- deau, les élus, le service culturel, le service communication, le service des sports, toutes les associations collaboratrices (AV Sarcelles, è AGEVP…), tous les partenaires et toutes les personnes qui l’ont aidée pour la réussite de cette fête. n Un premier défilé de mode pour une jeune Buxangeorgienne e même dimanche liste ». Passionnée de mode dès C 23 octobre, ANAÏS SOUMPHOLPHAKDY, une jeune styliste buxangeor- l’âge de 15 ans, Anaïs Soumphol- phakdy a décidé de faire de cette passion son métier. Elle a d’ores et gienne, présentait sa première col- déjà obtenu avec mention ses deux lection revisitant le costume certificats de styliste-modéliste en traditionnel laotien, le sinh. De vêtements féminins, et ses pre- magnifiques tenues finement des- miers pas dans le monde de la sinées et créées par les mains de mode ont donc eu lieu à Bussy. Hugues Rondeau en compagnie de la jeune styliste cette jeune artiste diplômée cette Nul doute qu’une belle carrière Anaïs Soumpholphakdy et de ses parents. année du certificat « styliste-modé- s’offre à elle. n Bussy Saint-Georges N° 138 - Novembre 2011
  9. 9. BUSSYMAG138_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 05/12/11 13:40 Page9 Vie de la cité 9 L’orchestre de l’Université nationale des Arts de Taipei en concert à Bussy reconnus, comme les chefs d’orchestre Seiji Ozawa, Shao-Chia Lü et Wen-Pin Chien, les pianistes Martha Argerich et Hung-Kuan Chen, l’organiste John Walker… Chaque année, dans un but pédagogique et aussi pro- fessionnel, l’orchestre organise, autour de thèmes variés, des concerts qui permettent d’évaluer la progression et l’acquisition des compétences des jeunes musiciens, et d’établir des liens avec des partenaires musicaux exté- rieurs. C’est dans ce cadre que les musiciens uelques jours avant de se produire en se sont retrouvés à Bussy, où réside une impor- Q l’église Saint-Eustache de Paris, l’ORCHESTRE DE L’UNIVER- SITÉ NATIONALE DES ARTS DE TAIPEI A l’issue du concert, le maire de Bussy et Michel Ching-Long LU ont félicité Shien-Ta Su, tante communauté taïwanaise, venue en nombre écouter leurs compatriotes. Hugues Rondeau et son premier adjoint, Jean-Claude violoniste au sein de l’orchestre. a offert au public buxangeorgien un concert Lamagnère, ont pu à cette occasion saluer leur de qualité à la salle Maurice-Koehl, le lundi prété des oeuvres locales et occidentales. Au fil ami Michel Ching-Long LU, représentant du 10 octobre. Cette formation reconnue, qui des ans, elle a accumulé de l’expérience au Bureau de Représentation de Taipei en s’est produit aux quatre coins du globe, a inter- contact de musiciens internationalement France.n Finale de la Coupe du monde de rugby aux Trois Tilleuls omme dans de nombreuses villes fran- d’encourager les Bleus au cours d’un match C çaises, il n’y avait pas grand monde dans les rues de Bussy le dimanche Ils y ont cru! tendu et très serré. Comme tous leurs suppor- ters, ils ont bien cru que les Français allaient 23 octobre à 10 heures du matin, heure du ramener la Coupe William-Webb-Ellis à la coup d’envoi de la finale de la Coupe du monde maison au terme des 80 minutes de la partie. de rugby opposant le pays hôte de la compéti- Mais malgré une seconde période dominée de tion, la Nouvelle-Zélande, à la France. Le vil- bout en bout, la France est venue mourir à un lage était toutefois animé grâce à l’équipe du tout petit point des All Blacks. La déception restaurant LES TROIS TILLEULS, qui pro- était grande sur la terrasse des Trois Tilleuls posait une retransmission de cette finale. Une après cette défaite, mais la fierté d’avoir tenu centaine de Buxangeorgiens avaient répondu à tête aux hommes en noir reprenaient vite le l’appel des époux Pizivin. Et comme le soleil dessus chez les supporters buxangeorgiens. Et brillait, tout ce petit monde s’était installé sur comme l’heure de la fin du match correspon- la terrasse du restaurant, où l’ambiance était on Catherine et Pascal Pizivin ont bien cru que les Bleus dait à celle de l’apéro, chacun s’est retrouvé allaient être sacrés champions du monde. Au début ne peut plus chaude tout au long de cette finale. autour d’un verre pour noyer son chagrin, avec modération, cela va sans dire ! n de la compétition, Pascal avait d’ailleurs pronostiqué Les Buxangeorgiens n’ont en effet pas manqué la victoire de la France. Il s’en est fallu d’un point! Bourse aux collections de l’association Timbres et Bussy Plus de 300 collectionneurs au rendez-vous ilan très satisfaisant pour la qua- tales, timbres, télécartes, monnaies, capsules B trième bourse aux collections orga- nisée par l’association TIMBRES ET BUSSY le dimanche 13 novembre à la de champagne, livres anciens, disques et autres pin’s ont de nouveau fait le bonheur des collectionneurs venus de tout le dépar- salle Maurice-Koehl. Avec 40 exposants et tement. « Notre objectif est parfaitement plus de 300 visiteurs recensés tout au long rempli, se félicitait Gilles Vouriot à l’issue de de la journée, Gilles Vouriot, le président cette journée. Grâce à cette manifestation, de l’association, peut se réjouir du déroule- nous faisons connaître notre association et par- ment de cette édition 2 011. Cartes pos- tageons notre passion de la philatélie ».n Bussy Saint-Georges N° 138 - Novembre 2011
  10. 10. BUSSYMAG138_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 05/12/11 13:40 Page10 10 Vie de la cité å Salon du Mariage Une fréquentation record pour la quatrième édition! a quatrième édition du SALON salon du mariage de Bussy fut donc un L DU MARIAGE s’est déroulée les samedi 15 et dimanche 16 octobre à la salle Maurice-Koehl. Organisée grand succès. « Les exposants sont d’ailleurs tous ravis, ils ont eu de nombreux contacts, et la plupart demandent pour se réinscrire comme de coutume par l’agence NatA- lannée prochaine », se félicite Nathalie gency, cette édition 2 011 a battu des Bonnassie-Hoummane. Rendez-vous est records de fréquentation. De nombreux déjà pris en octobre 2012, les 13 et 14, ç prestataires de qualité avaient répondu à pour le 5e Salon qui vous réservera l’appel de l’organisatrice, Nathalie Bon- d’autres surprises! nassie-Hoummane: voitures anciennes, traiteurs, photographes, vidéastes, DJ live, Rappelons que NatAgency ne se limite dragées et faire-part, wedding planner, pas à l’organisation de ce salon de Bussy. décoratrice, robes de mariées et cocktail, L’agence vous propose également des personnal shopper, coiffeur, maquilleuse, conseils déco, idées originales, astuces, club de remise en forme, groupe de gos- prestations inédites et personnalisées pour pels, chef à domicile… Rien n’avait été vous aider à créer un évènement d’excep- laissé au hasard pour mettre en valeur le tion (mariages, anniversaires, baptêmes, mariage. Sans oublier les démonstrations Pacs, Bar Mitzvah, cérémonies laïques, Henné, fêtes de famille, ou toute autre réception). n culinaires, des danseurs de salon, une dan- seuse orientale, 2 défilés par jour (robe de é cocktail, costumes hommes et robes de Contact : 06 10 32 26 01 ou 06 98 04 26 01 mariées) un cocktail et un lâcher de lan- Site web : www.natagency-deco.com ternes célestes de nuit. En résumé, ce 4e Email : natagency@hotmail.fr å Quatre défilés de mode étaient cette année programmés, associant robes de mariées, costumes pour hommes ç Nathalie Bonnassie-Hoummane, l’organisatrice du salon, et tenues de demoiselles d’honneur. é Cette 4e édition avait fait le plein d’exposants. Ceux-ci ont d’ores entourée des demoiselles s’apprêtant à défiler. è La météo était même de la partie avec cette belle soirée automnale, è et déjà répondu présent pour le prochain salon ! qui a permis un lâcher de lanternes du plus bel effet dans le ciel de Bussy. Bussy Saint-Georges N° 138 - Novembre 2011
  11. 11. BUSSYMAG138_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 05/12/11 13:40 Page11 Dossier 11 La solidarité au quotidien pour les Buxangeorgiens Parce qu’en ces temps difficiles, la solidarité est plus que jamais nécessaire, la ville de Bussy est aux côtés de ses habitants pour leur apporter aide et réconfort dans leur vie quotidienne. L’équipe du Centre Communal Au 40, boulevard Antoine-Giroust, l’équipe du Centre Communal d’Action Sociale et d’Action Sociale et du service Logement du service Logement, les accueille et met à leur service ses compétences et son soutien. our Céline Heurton, responsable de cette équipe, le défi à relever P est tout aussi considérable que passionnant: « Bussy est une ville qui bouge en permanence, notre action se tourne vers un public très varié, par ses origines sociales et culturelles, avec l’arrivée continue de nouveaux habi- tants. Nous devons adapter notre service à de multiples problématiques, en étant constamment dans la proximité. » Revenons tout d’abord sur le fonctionnement du CCAS: son statut d’éta- blissement public lui permet de disposer d’un personnel et d’un budget propre. Ses ressources financières proviennent essentiellement d’une sub- vention de la ville de Bussy, et de dons. Son conseil d’administration se réunit tous les mois et est présidé, sur délégation du maire, par Michèle Bui- Khac, maire-adjointe chargée des Affaires sociales et du Logement. L’équipe du CCAS est composée de 7 personnes aux compétences complémentaires: un agent à l’accueil, une conseillère en économie sociale et familiale, une assistante sociale, un agent dédié aux aînés (portage de repas et navette), une psychomotricienne et deux référents-logement. Les habitants sont reçus Céline Heurton, directrice du CCAS, et Michèle Bui Khac, adjointe au maire chargée des Affaires sociales et du Logement, se réunissent sur rendez-vous, et en urgence, bien sûr, si leur situation l’impose. chaque semaine pour faire le point sur les différents dossiers. L’activité est répartie en trois grands pôles: les aides légales, les aides facul- tatives et le service Logement. Les aides légales sont l’apanage de tous les Des aides propres à la ville CCAS, qui agissent en cela pour le compte des autres institutions parte- Les aides facultatives, quant à elles, traduisent véritablement la mise en œuvre naires: constitution des demandes de RSA à destination de la CAF, de l’al- de la politique sociale voulue par la ville. Elles sont principalement à destination location personnalisée d’autonomie pour les personnes âgées transmises d’un public non imposable ou en situation de précarité. La simple lecture de au Conseil Général, demandes formulées auprès de la Maison Départe- l’agenda du CCAS en dit long sur la diversité du travail accompli, avec tous les mentale des Personnes Handicapées… moyens requis en termes logistiques et de communication… Travail planifié Suite en p.12 Ë Bussy Saint-Georges N° 138 - Novembre 2011
  12. 12. BUSSYMAG138_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 05/12/11 13:40 Page12 12 Dossier Le CCAS assure le portage des repas au domicile des personnes âgées inscrites à ce service. pour l’année, mais au quotidien, comme le précise Céline Heurton: «Cela ne se passe jamais comme prévu! Il y a toujours une urgence, un imprévu, mais cette réactivité indispensable est aussi tout ce qui fait l’intérêt de notre travail; nous essayons d’être utiles à ceux qui ont besoin d’aide au bon moment. » Des actions pour les personnes âgées… Le CCAS oriente ses aides vers les personnes âgées, car elles sont souvent iso- lées, ont de petites retraites et bénéficient de peu d’aides lorsqu’elles sont encore autonomes. Plusieurs dispositifs s’offrent à elles pour rompre leur solitude et les maintenir en bonne santé: le portage des repas à domicile est ainsi assuré par le CCAS; « Présence Verte », système de télésurveillance, permet d’alerter un proche choisi par la personne parmi sa famille, ses amis ou ses voisins; la navette les emmène faire leurs courses au marché, dans les grandes surfaces, ou au Club des Aînés. Les Ateliers Mémoire, animés par une psychomotricienne, leur redonnent confiance en eux en les aidant à mobiliser leur mémoire grâce à des exercices, et sont tout autant un lieu d’échanges et de convivialité. Parmi les activités proposées aux aînés, Les personnes handicapées bénéficient, quant à elles, d’une prime annuelle. les ateliers mémoire, informatique et manuels Suite en p.14 Ë rencontrent un certain succès auprès du 3e âge. Bussy Saint-Georges N° 138 - Novembre 2011
  13. 13. BUSSYMAG138_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 05/12/11 13:40 Page13 Dossier 13 Le logement, nerf de la guerre ! ments, accueillant jeunes actifs, familles et A travers le service logement, le CCAS est chargé d’accompa- seniors, avec un lieu ouvert de 200 m2 sur gner les Buxangeorgiens dans ce une terrasse en bois et un jardin clos, dont parcours du combattant qu’est devenu l’ac- l’organisation est confiée à la créativité du cès au logement en Ile-de-France. L’équipe ne CCAS. Cet endroit sera accessible aux habi- se démobilise pas, mais ne peut taire l’évi- tants de la résidence, mais aussi à tous les dence: le contexte actuel d’accès au loge- Buxangeorgiens qui se retrouveront autour ment social n’a jamais été aussi difficile. La d’activités telles qu’ateliers cuisine, couture loi de l’offre et de la demande s’impose très ou informatique, l’entretien d’un potager, des rudement dans notre ville, avec une faible activités manuelles… Chacun y amènera son rotation des logements. Qualité des relations expérience, son savoir, sa culture. Cette avec les interlocuteurs, mais aussi créativité alliance de la mixité sociale, du mélange et recherches de solutions originales grâce à des autres habitants, et d’avoir accès au des générations et des cultures correspond une collaboration avec la Direction de logement social, car beaucoup d’entre elles bien à l’esprit de Bussy: être une ville de son sont isolées et ont de petites retraites. La rési- temps, où le lien social n’est pas un concept, mais se vit tous les jours. n l’Urbanisme sont indispensables: ainsi, il y a deux ans, pour venir en aide aux plus défa- dence comportera 2 bâtiments de 127 loge- vorisés, dans le cadre du projet de résidence pour les jeunes actifs, s’est ouverte une pen- sion de famille, à l’ancienne, avec 14 loge- ments proposés à des personnes en phase de réinsertion après un accueil dans un Centre d’Hébergement et de Réinsertion Sociale. Durant leur séjour, elles sont accom- pagnées par des professionnels du secteur social qui leur permettent de reprendre pied, de retrouver leurs droits, de rechercher un tra- vail puis un logement. Autre dossier qui mobi- lise aujourd’hui toutes les énergies : la résidence sociale intergénérationnelle, dont les portes ouvriront en centre-ville en avril 2013. Ce concept novateur, proposé par le bailleur social EFIDIS, très engagé dans ce domaine, repose sur le constat de la forte demande de logements des jeunes actifs et des familles bien sûr. Mais il se fonde également sur la volonté d’encourager le Inaugurée il y a quelques semaines, la résidence Paul-Cézanne est venue compléter maintien à domicile des personnes âgées, le contingent de logements sociaux de la ville, en attendant la résidence intergénérationnelle, en leur permettant de vivre en ville, au milieu dont l’ouverture est prévue en avril 2013. Bussy Saint-Georges N° 138 - Novembre 2011
  14. 14. BUSSYMAG138_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 05/12/11 13:40 Page14 14 Dossier … et pour les jeunes Consultations juridiques Les jeunes font aussi l’objet d’une attention particulière: l’exclusion vient sou- Souvent dépourvus d’un réseau social d’entraide, certains habitants sont aussi à vent d’un manque de moyens, alors le CCAS est présent et prend en charge, la recherche de conseils et d’orientation: des consultations juridiques sont ainsi pour les 11-17 ans, une partie du forfait d’adhésion à l’Espace Jeunes et, pour régulièrement organisées au CCAS. La Mission Locale vient renseigner les jeunes les plus jeunes, participe aux frais de séjour en centres de loisirs. en matière d’emploi; l’association Familles de France intervient sur les situations de surendettement, les conseillers de l’AVIMEJ (Aide aux Victimes et Média- Et parce que certains habitants en situation difficile passent entre les mailles tion Judiciaire) apportent une information sur les droits et obligations relevant des filets des aides ou parce qu’ils ne peuvent recourir à aucun dispositif, là du Code Civil, du Code de la Famille ou du Travail et assistent les demandeurs encore, le CCAS répond présent. « C’est un souci d’équité qui nous guide. Ainsi, pour la rédaction et la conclusion d’actes juridiques. Il s’agit donc de supprimer nous aidons des familles pour le financement des colonies de vacances pour leurs les obstacles, si possible, ou tout au moins d’aider à les surmonter; ceci est encore enfants car elles ne peuvent bénéficier ni de bons de la CAF, ni d’aide d’un comité plus vrai pendant les périodes très critiques de l’année, où les populations fra- d’entreprise », souligne Michèle Bui-Khac. giles souffrent davantage: en collaboration avec la Police Municipale et la Croix- Rouge, lors de la mise enœuvre du Plan Grand Froid et du Plan Canicule, le CCAS garde un œil bienveillant et attentif sur la population. Autre défi: faire le maximum avec le minimum de budget, régler la quadra- ture du cercle en quelque sorte… Pour cela, il faut un peu de magie et tout natu- rellement, un partenariat s’est établi avec l’assistante sociale de Disney, où plus de 80 personnes profitent des attractions du parc chaque année. Et, bien évi- demment, le CCAS et le service Logement, acteurs de projet d’avenir, s’impli- quent dans l’Agenda 21 et l’écoquartier du Sycomore. « Le social se fond dans tout, pour le mieux-être de tous », conclut Céline Heurton. n Centre communal d’action sociale 38/40, boulevard Antoine-Giroust Tél.: 0164666192 Grâce au CCAS, les aînés et les familles sont gâtés ! T out au long de l’année, l’équipe du CCAS organise de multiples anima- ç tions à destination des aînés de la ville, avec un calendrier immuable qu’ils ne manqueraient pour rien au monde ! En jan- vier, les seniors sont conviés à la galette des Rois. Les mois de février et mars sont consa- crés à la préparation du budget et à la négociation de la subvention appelée à å Au cours de la Semaine Bleue, être votée par le Conseil Municipal. En avril et mai, les sorties organisées emmènent les du 18 au 22 octobre, les aînés ont familles au zoo, dans les parcs d’attraction, notamment pu découvrir les photos de à la mer au mois de juin, tandis que les leur voyage au Portugal. ç Le CCAS organise régulièrement des sorties pour les familles buxangeorgiennes. seniors partent en voyage en septembre à l’étranger, en Italie, en Espagne, au Portu- Ce jour-là, c’était au parc des félins de Nesles. gal… « C’est merveilleux à voir, se réjouit Céline Heurton. Pour une dame, c’était son premier voyage en avion et, pour beau- Puis arrivent les fêtes de fin d’année ! Maurice-Koehl, chacun apporte, comme coup, ce sont souvent leurs seules Les personnes âgées sont conviées à un dans une très grande famille, de quoi faire vacances. » En octobre, ils se retrouvent repas de Noël, celles qui ne peuvent y la fête en toute convivialité : le Club des pour de multiples activités au moment de assister reçoivent un coffret de délices Aînés les gâteaux, le Secours Populaire et la Semaine Bleue : tournois de belote, de sucrés et salés, celles qui séjournent en le Secours Catholique des cadeaux, le scrabble, conférences, thé littéraire, maison de retraite de savoureux chocolats CCAS les boissons, les enfants leur bonne séance de visionnage du séjour pour se lors de la visite des élus du Conseil Munici- humeur, avec un spectacle offert et bien sûr rappeler l’été et tant de bons souvenirs… pal. Au moment de la fête des enfants, salle la présence du père Noël ! n Bussy Saint-Georges N° 138 - Novembre 2011
  15. 15. BUSSYMAG138_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 05/12/11 13:40 Page15 Vie municipale 15 å De nouvelles activités à L’Espace Jeunes Situé au sein du groupe scolaire Jules-Verne, l’Espace Jeunes, structure destinée aux 11/17 ans, accueille les jeunes tout au long de l’année. Depuis la rentrée, elle leur propose de nouvelles animations, que ce soit en matière culturelle ou sportive. Tour d’horizon en compagnie des animateurs… ette saison, l’équipe de l’ESPACE å L’atelier C hip-hop rencontre un grand succès ç De plus en plus de jeunes fréquentent la struc- JEUNES repousse les limites de la curio- auprès des jeunes Buxangeorgiens. sité. Tout au long de l’année, des ateliers, des sorties, des activités et des soirées seront décli- ture, encadrée par une équipe d’animateurs de choc ! nés par thématiques (artistique, physique et cultu- relle). Des stages, des sorties originales ainsi qu’une L’ATELIER « BEAUX-ARTS » évoluera sur les organisation différente du reste de l’année seront trois trimestres, durant lesquels les jeunes découvri- mis en place pendant les vacances scolaires. ront progressivement différentes techniques. La perspective et la mise en volume des formes seront Les 11/14 ans et les 15/17 ans continueront à faire abordées, le travail des associations de couleurs ainsi ç vivre leurs salles, comme un terrain de jeux et que des jeux de lumière avec des outils et des d’échanges. Ils y trouveront des ateliers adaptés à matières diverses. Sans oublier le modelage et ses leur tranche d’âge, ce qui leur permettra de garder différents aspects, la photographie numérique et la leur rythme de développement. Ce programme est démarche picturale. conçu pour tous les jeunes de Bussy Saint-Georges. D’autres ateliers ont récemment été mis en place: Mais l’Espace Jeunes lance aussi des projets spécia- LA PASSERELLE : Ce terme désigne l’action lement pour les enfants fréquentant les classes de L’ATELIER « ART DE LA RUE » aborde l’ini- lancée afin de sensibiliser les enfants qui arrivent CM2 des écoles de Bussy Saint-Georges, ainsi que tiation au graph, avec quelques déclinaisons, dans la tranche d’âge de l’Espace Jeunes. Elle est pour les collégiens et lycéens, sur le temps du repas. comme les pochoirs pour personnaliser des T- proposée aux élèves de CM2, sur les temps d’ac- shirts, sacs, baskets et autres idées que les jeunes cueil du soir, en semaine et le mercredi. La création Maurice propose ainsi l’activité « Plum’Foot », un auront. d’un spectacle sonore, avec une représentation pour jeu facile d’accès, facile à mettre en place et inter- les parents, s’inclura dans les programmes des struc- actif de suite. Thierry, quant à lui, se déplace avec L’ATELIER « PUSH CAR » donne aux jeunes tures. Des sorties tout au long de l’année, en lien le matériel de pyrogravure qui donne aux jeunes le temps de créer, de rechercher les moyens de avec les activités de saison, et de nombreuses autres la possibilité de découvrir les « droits de l’enfant » faire eux-mêmes leur véhicule. Une course est surprises attendent les enfants. -UNICEF, en les illustrant grâce à cet outil d’ex- prévue en fin d’année, pour finir en beauté… Et en fin d’année, un grand jeu avec tous les accueils pression et des jeux de société axés sur la mise en Que le meilleur gagne! viendra conclure dans la joie cette belle saison. A bientôt à l’Espace Jeunes! n place d’un temps de partage. Fabienne utilise l’énergie des enfants pour en faire des sketchs, en L’ATELIER « HIP-HOP » ouvre ses portes aux s’appuyant sur des ouvrages choisis en fonction de jeunes débutants de cette danse, comme aux plus Espace Jeunes, 22 avenue Haroun-Tazieff l’âge des enfants et du monde qui les entoure, à la expérimentés. Les plus curieux se verront proposer (près de l’étang de l’Ile-Mystérieuse) médiathèque de l’Europe. des scènes, des « battles » et des expositions. Contact: Peggy CHASSAIN - Téléphone: 0164762631 Bussy Saint-Georges N° 138 - Novembre 2011
  16. 16. BUSSYMAG138_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 05/12/11 13:40 Page16 16 Vie municipale Le contrat local d’accompagnement à la scolarité reconduit n cette rentrée 2011, les col- E légiens d’Anne-Frank ont fait connaissance avec leur nouveau principal en la personne de M. Green, qui s’est montré favo- rable à la reconduction des actions CLAS (contrat local d’accompa- gnement à la scolarité) dans son établissement. Ces ateliers viennent en complément des actions d’ac- compagnement éducatif faisant partie du programme scolaire. Le coût de ces prestations est pris en charge par la mairie, via le service jeunesse. Les différents principaux des collèges et le proviseur du lycée Martin-Luther-King ont pu ren- contrer les divers intervenants, qui leur ont fait part de l’intérêt de chaque atelier proposé dans le cadre de l’accompagnement à la scolarité. L’an passé, 42 élèves du collège Anne-Frank, 73 élèves du collège Claude-Monet, 6 élèves du déroulent dans les locaux scolaires. collège Jacques-Yves-Cousteau et Les actions s’appuient sur une col- 30 élèves du lycée Martin-Luther- laboration avec les équipes éduca- King ont pu bénéficier des diffé- tives des établissements scolaires et rents ateliers, qui ont permis à les familles. Les CLAS sont ainsi chacun de s’épanouir dans leur complémentaires des programmes environnement familial et scolaire. de réussite éducative, qui mettent Ce dispositif est coordonné par le en œuvre un accompagnement service jeunesse, qui fait l’interface individualisé pour les enfants en entre les différents établissements. difficulté. Créé en 2000, le CLAS, dont les principes ont été précisés par la Des activités variées Charte nationale de l’accompagne- Les activités proposées dans le ment à la scolarité de 2001, contri- cadre de ce contrat sont variées. Les bue à soutenir, année après année ateliers d’expression vocale sont et en dehors du temps de l’école, destinés à favoriser le développe- environ 170000 enfants et jeunes locaux. Il vise principalement à élémentaire au lycée, mais aussi à ment personnel des élèves ayant des dans leur travail personnel scolaire. développer l’envie d’apprendre, le leurs parents. Elles se déroulent difficultés de comportement ou de La ville de Bussy a la volonté de plaisir de découvrir, l’organisation hors du temps scolaire et se distin- prise de parole en public, en stimu- participer au développement dyna- et la régularité du travail personnel, guent des actions que l’école met lant les capacités de communica- mique de ce projet éducatif la méthodologie, la confiance de en œuvre pour les élèves en diffi- tion et d’expression orale. Dans un concerté pour renforcer la réussite l’enfant dans ses capacités de réus- culté. Chaque établissement défi- autre atelier, il s’agit de composer scolaire, l’intégration et l’épanouis- site, tout en apportant une aide nit la typologie des participants, des textes poétiques, journalis- sement de tous les jeunes Buxan- auprès des parents dans le suivi de conformément à son projet d’éta- tiques ou narratifs, et les élèves sont georgiens. L’accompagnement à la la scolarité des enfants. blissement. Toutefois, la ville sou- même initiés à la composition scolarité doit s’articuler avec les haite que ces ateliers profitent aux d’une chanson. Quant aux séances autres actions mises en œuvre dans Un large public visé élèves en « difficulté » scolaire et proposées par Fola Percussion, elles le cadre du projet éducatif local Les actions d’accompagnement à relationnelle. Il s’agit d’actions ont pour principaux objectifs le (PEL), notamment celles qui sont la scolarité s’adressent aux enfants collectives par petits groupes de 5 développement de l’écoute et une incluses dans les contrats éducatifs et aux jeunes scolarisés de l’école à 15 enfants. A Bussy, elles se meilleure acceptation de soi.n Bussy Saint-Georges N° 138 - Novembre 2011
  17. 17. BUSSYMAG138_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 05/12/11 13:40 Page17 Vie municipale 17 Pour les jeunes de 13 à 25 ans et leurs familles Le Point Information Jeunesse ouvrira en janvier 2012 emploi, le logement, la formation, L’ la santé, la culture, les projets…: toutes les thématiques et les questions concer- nant les jeunes seront bientôt abordées au POINT INFORMATION JEUNESSE, qui ouvrira ses portes début 2012 au 6, rue Jacques- Cartier. Une animatrice accompagnera, infor- mera et orientera les 13-25 ans vers les structures qui peuvent répondre à leurs préoccupations. Le PIJ sera ouvert du mardi au jeudi de 15h à 19h, jusqu’à 20h le vendredi et de 10h à 13h le samedi. Cet accueil sera gratuit, personnalisé et modulé selon la demande, avec une priorité: le respect du secret professionnel et de l’anonymat du jeune. Au PIJ, on trouvera de la documentation vérifiée, exacte et actuelle notamment dans des pério- diques, des brochures, les classeurs du Centre d’Information et de Documentation Jeunesse, sur des sujets aussi variés que la formation profession- vous faire accompagner pour écrire une lettre de Bref, dès le mois de janvier, que vous ayez des nelle et permanente, l’emploi, la vie pratique, la motivation et un CV, rechercher un logement, questions, des informations à vérifier ou santé, la culture, les loisirs, les vacances… consulter des petites annonces ou pour vous ras- besoin d’un conseil, n’hésitez pas à pousser la sembler entre jeunes si vous avez des idées de pro- porte du Point Information Jeunesse au, 6 rue Jacques Cartier… n Le PIJ, c’est aussi un service de bureautique où vous pourrez faire des recherches sur internet, jets que vous voulez concrétiser! Sac Ados 32 jeunes Buxangeorgiens en ont profité en 2011. Pourquoi pas vous en 2012? Vanessa Tchissambou, sitif sur la ville, a accompagné dans la prépa- du service jeunesse de ration de leur projet de vacances (choix de la la ville de Bussy destination, mode de transport, type d’hé- (à gauche), en compa- bergement, budget et conseils pratiques), 32 gnie de trois jeunes jeunes Buxangeorgiens majeurs. Ils se sont Buxangeorgiennes ayant vus remettre un Sac Ados, composé notam- profité du dispositif cette année. ment d’une trousse de premier secours, de 100 € en chèques vacances, de 30 € en chèques services « alimentation-restauration », d’un ticket téléphone France-Europe, d’une carte assistance rapatriement internationale et nominative… La remise des Sacs Ados a eu lieu le 30 juin 2011 à la Ferme du Buisson à Noisiel. Dans une ambiance conviviale, la présen- tation des projets s’est faite en présence du 1er Vice-président chargé de la jeunesse, des sports et de la prévention spécialisée du Conseil général, du Directeur départemental de la jeunesse et des sports (DDJS), du Pré- ette année, le dispositif d’aide au départ en vacances : « l’opéra- sident du Centre Information Jeunesse (CIJ) de Seine-et-Marne et du C tion Sacs Ados » a permis à 1 200 jeunes Seine-et-Marnais âgés de 16 à 23 ans, de partir en vacances en toute autonomie et sécu- rité en France et en Europe, du 1er juillet au 30 septembre 2011, quelles Président du Conseil d’administration de la Caisse d’Allocations Fami- liales (CAF) de Seine-et-Marne. La ville de Bussy participera de nouveau au dispositif Sac Ados en 2 012. Si vous avez entre 16 et 23 ans, ce serait que soient leurs envies, (découverte du patrimoine culturel, détente, dommage de ne pas en profiter… n plage, montagne ou randonnée). Vanessa Tchissambou, assistante péda- gogique sur les actions « jeunes » au service jeunesse et référent du dispo- Pour plus d’informations, contactez le service jeunesse au 0164666001 Bussy Saint-Georges N° 138 - Novembre 2011

×