Journal de bussy numéro 148

2 198 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 198
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
8
Actions
Partages
0
Téléchargements
5
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Journal de bussy numéro 148

  1. 1. LE PAJ DEVIENT PIJ ! MÉTISS’AGES : DE NOUVELLES SALLES LES 10 ANS DU SAINT-GEORGES 5E DAN POUR LAURENT AÏCHOUN E PAGE 16 ASSOCIATIVES PAGE 19 PAGE 20 PAGE 21 n°148Bussy LE MAGAZINE MUNICIPAL D’INFORMATIONS - OCTOBRE 2012 Saint-Georges Développement économique : ça bouge à Bussy!
  2. 2. 4 Vie de la cité10 Dossier15 Vie municipale2021 Sport25 Pratique Le magazine Sommaire - Edito 3 4. Retour sur les Journées du Patrimoine 5. A la rencontre des associations Nos atouts. 6. Un souffle d’espoir sur les Virades i j’ai affiché un certain pessimisme lors S 7. Le mois du documentaire à la médiathèque 8. Concours d’affiches du Lions Club des derniers éditoriaux pour ce bulletin 9. « Carmen, citoyenne ? », le 1er décembre municipal, il s’agissait là tout simple- ment de prendre en compte la réalité, mais en aucune façon de se dire désespéré. Certes, la conjoncture internationale et nationale est si défavorable qu’il est difficile d’envisager l’avenir sans certaines appréhensions. Il n’en demeure pas moins qu’au milieu de ce champ de mines budgétaire, 10 à 14. Economie : Bussy Saint-Georges n’a pas perdu pour autant ses atouts. une ville de plus en plus attractive Nous sommes idéalement situés entre deux aéroports, près de l’autoroute, et nous offrons des terrains pour les entreprises à des prix raisonnables. Autant d’éléments qui n’ont pas échappé au géant américain de la distribution, Costco, puisque je viens d’obtenir de la Commission Départementale d’Aménagement Commercial (CDAC), le 9 octobre dernier, un accord presque unanime pour son installation. Costco, pour qui ce sera la première implantation en Europe continentale avec son modèle de distribution original, basé sur un nombre de produits 15. Réseau Pep’s : les lignes de bus évoluent limités, mais de qualité à des prix extrêmement bas, constituera le fer de lance 16. Ne dites plus PAJ mais PIJ ! d’un ensemble commercial de près de 40.000 m2. Ce qui aura des retombées 17. De nouveaux sens de circulation en centre-ville positives pour nos recettes, à travers les taxes que sont la Contribution 18. Prévention routière dans les écoles 19. Métiss’Ages : de nouvelles salles associatives Economique Territoriale (CET), celle dite foncière sans oublier les quelque 600 emplois créés. J’ajoute qu’EPAMarne procèdera à la réalisation d’un "by-pass", accès direct depuis le boulevard de Lagny jusqu’à l’autoroute. Costco a jugé attirant notre territoire et n’est pas le seul. Nous avons des pro- jets d’importance au sud de l’autoroute avec la naissance de la nouvelle zone d’activités dite de La Rucherie. Celui des Nouveaux Constructeurs en entrée de ville comportera de son côté plusieurs milliers de mètres carrés commer- ciaux supplémentaires. Léonard-de-Vinci, bientôt relié à travers l’avenue 20. Le Saint-Georges fête ses 10 ans Graham-Bell et celle dite de l’Europe à Torcy, voit ses derniers terrains cédés. Sans se cacher devant les difficultés qui nous attendent, il ne s’agit donc pas pour autant de ne voir que le verre à demi vide. Ainsi, le futur quartier du Sycomore, même s’il ne correspond pas par sa densité à ce que le conseil municipal, unanime, droite et gauche confondues, opposition et majorité mêlées, souhaitait avec ses 1.600 logements a maxima, n’en est pas moins la clé du nouvel échangeur qui desservira Bussy à l’est, et dont le financement est déjà pour partie trouvé. Cet "écoquartier", ainsi qu’il faut le nommer, car il est une 21. Un 5e dan pour Laurent Aïchoun déclinaison pratique du Grenelle de l’Environnement, tant par des bâtiments 22. Virades scolaires réduisant leurs consommations énergétiques que par ses options en faveur 23. Une boutique en ligne spécialisée des transports en commun et des liaisons douces, engagera EPAMarne pour dans le monocycle la 3e tranche du parc urbain, ceci dès l’hiver 2013. 24. Une première pour le BSGA Je suis partisan, à travers l’ensemble de mes écrits, de dire la vérité et de poser devant nous les obstacles qui ne manqueront pas d’advenir ; il n’en demeure pas moins que je ne supporte pas les discours purement alarmistes qui tendent à oublier nos potentialités.n 25. Tribunes Hugues Rondeau 26. Nouvelles installations Le maire de Bussy Saint-Georges 27. Professions médicales Bussy Saint-Georges N° 148 - Octobre 2012
  3. 3. 4 Vie de la cité JOURNÉES EUROPÉENNES DU PATRIMOINE Pour vivre heureux, vivons cachés ! ous la thématique « Patrimoines cachés », les Journées euro- heures au château… » en l’église du village. Orchestré par Emmanuelle S péennes du Patrimoine de Bussy Saint-Georges ont été plus que jamais remarquées et remarquables, qui plus est sous un soleil…à découvert ! Cette journée a été l’occasion de découvertes des Masson, clarinettiste et professeur au Conservatoire Jean-Sébastien- Bach, les musiciennes et la scénographe ont invité les spectateurs à s’évader dans les jardins et allées d’un château, comme il en existe tant richesses patrimoniales de la ville nouvelle et du village, du patrimoine sur notre territoire. Enfin, le collectif 13 Bis a présenté avec l’exposition naturel (jardin expérimental, faune et flore de l’Ile-Mystérieuse, « HIC SUNT LEONES » une vision onirique et enchanteresse du essences et variétés de l’Allée des Petits-Pas, environnement naturel du patrimoine de la ville. Le public, présent et curieux de découvrir la ville ru de la Brosse, Coteaux de la Brosse) au patrimoine monumental à travers son histoire, fut cette année encore nombreux. Remercions- (église Notre-Dame du Val, église du village, lavoir, fontaine publique, le chaleureusement, ainsi que tous les partenaires, qui ont été de for- tour du pigeonnier, Moulin Russon). midables ambassadeurs du patrimoine buxangeorgien ! Le point d’orgue de ces journées fut sans conteste le concert « Quelques Rendez-vous en septembre 2013… n å ç é è å Vitraux et statues de l’église Saint-Georges ont vivement intéressé les Buxangeorgiens ayant participé à la visite du village. ç é Le jardin expérimental situé au sein du parc du Génitoy, ainsi que les vignes exploitées par l’association des Coteaux de la Brosse, étaient également è « Quelques heures au château » : c’était le titre du concert donné en l’église du village par les musiciennes du Conservatoire, sous la houlette au programme. d’Emmanuelle Masson. Bussy Saint-Georges N° 148 - Octobre 2012
  4. 4. Vie de la cité 5 ç é è å Les Buxangeorgiens à la rencontre des associations e 17e Forum des associations s’est tenu le samedi 8 septembre au municipaux (sports, culturel, social, développement durable, civique,L gymnase Maurice-Herzog, attirant, comme de coutume, un grand nombre de nos concitoyens. Venus pour la plupart en famille etdéambulant entre les stands colorés, les Buxangeorgiens ont pu poser état civil et conservatoire) ont tenu des stands d’information. Dans une ambiance festive et conviviale, ce rendez-vous a été un moment de par- tage et d’échanges entre adhérents de longue date, entre licenciés et futursleurs questions, s’informer sur le programme de la saison, les stages éven- licenciés mais également entre citoyens et élus.tuels ainsi que les horaires des activités choisies, avant de procéder direc-tement aux inscriptions. Et avec la richesse du tissu associatif de notre A noter la présence, pour la première fois au forum, de nouvelles associations:ville, ce n’est pas le choix qui manquait ! Pour plus de cohérence, les asso- Green4Fitness (sport après bébé, cardio-poussette), Bussy Running (courseciations présentes ont été organisées en pôles tels que solidarité et social, à pied pour adultes), Bussy Saint-Georges Badminton,arts martiaux, sports (de raquettes, collectifs et extérieurs), culturel, spec- Captain Croche (cours de musique à domicile), Easy Dance Studio (courstacle vivant, arts plastiques, éducation, jumelage, cuisine, nature et décou- de danse à 2, adultes et enfants) et Pause Détente (technique de détente etverte et bien d’autres encore. Egalement présents, certains services de décontraction).nå Avec la multitude d’activités proposées à Bussy, toutes les générations y ont trouvé leur compte !ç Hugues Rondeau n’a pas manqué de serrer la main des responsables associatifs présents au forum, comme ici Christophe Nguyen, président de Bussy Saïgon.é Professeur de danse, Suzan Sève a renseigné les visiteurs sur les différentes activités enseignées dans son association Vib’Animation.è Philippe Le, conseiller municipal, a félicité les vignerons des Coteaux de La Brosse pour la qualité de leur cru. Bussy Saint-Georges N° 148 - Octobre 2012
  5. 5. 6 Vie de la cité Image symbolique de chaque virade : le lâcher de ballons, qui symbolise un message d’espoir adressé à tous les malades. VIRADES DES PORTES-DE-LA-BRIE Un week-end pour offrir son souffle es 29 et 30 septembre derniers, dans 500 L communes en France, c’était le traditionnel week-end de mobilisation contre la mucoviscidose. Objectif : récolter des fonds pour la recherche et laide aux patients atteints de cette terrible maladie génétique qui détruit peu à peu les poumons et attaque les voies digestives. 6400 personnes souffrent de la mucoviscidose en France mais malheureusement, à lheure actuelle, il nexiste pas de traitement pour en guérir. Toutefois, grâce aux dons et progrès en termes de recherche et de soins, lespérance de vie à la naissance est passée de 7 ans en 1965 à 47 ans aujourdhui. D’où l’importance de ce rendez-vous annuel ! Et à Bussy, sous un soleil commandé de longue date, la quatorzième édi- å tion des virades de l’Espoir des Portes-de-la-Brie, comme à son habitude, a remporté un vif succès. Au programme de ce week-end festif et solidaire, la traditionnelle marche de l’Etoile, l’après-midi créatif, la soirée théâtre, du poney, de la poterie, de la cuisine ainsi que de multiples animations et stands de jeu. Retour en images sur ce week-end de l’espoir… n é ç å Durant les virades scolaires, des bénévoles ont pu répondre aux nom- breuses questions des enfants sur la maladie. ç Hugues Rondeau est venu apporter son soutien à l’équipe des virades des Portes-de-la-Brie. é A l’instar des élus et clubs de randonnée des villes avoisinantes, è les scouts de Bussy se sont joints à la marche de l’Etoile. è Antoinette Montaigne, conseillère municipale, Hugues Rondeau et Florence Jenny, coordinatrice de la virade locale. Bussy Saint-Georges N° 148 - Octobre 2012
  6. 6. Vie de la cité 7 L’ACTUALITÉ DE LA MÉDIATHÈQUE Retour ce mois-ci sur le beau succès qu’a connu le mois de septembre consacré à l’Algérie, et présentation du mois du film documentaire, auquel les bibliothécaires ont pris la bonne habitude de participer… A la découverte de l’Algérie ise en avant par l’exposition « A la découverte de l’Algérie »,M la première animation de ce mois consacré à l’Algérie a regroupé une quarantaine de personnes autour de l’ensemble de musiqueMalûf (constantinoise) d’Amine Khettat, le samedi 15 septembre. A suiviune projection du film documentaire de Safinez Bousbia « El Gusto »,musique populaire inventée au milieu des années 1920 au cœur de laCasbah dAlger par le grand musicien de lépoque, El Anka. Musique quia rythmé lenfance de ses jeunes élèves du Conservatoire, arabes ou juifs.Sorte de Buena Vista Social Club algérien, ce film magnifique raconte avecémotion et bonne humeur comment la musique a réuni ceux quelHistoire a séparés il y a 50 ans lors de la guerre d’indépendance. Avec laparticipation de l’association ALIF, les enfants ont, quant à eux, pu écou-ter des contes en arabe lors des lectures bilingues. Ce mois de l’Algérie s’estterminé par un thé littéraire franco-algérien où les bibliothécaires ont pro-posé des fictions et documentaires classiques et contemporains toujoursdisponibles à la médiathèque. Cette chaleureuse rencontre s’est concluepar la dégustation de pâtisseries algériennes et de thé à la menthe. La média-thèque est ravie d’avoir pu mettre en avant ce pays si proche de la France,tant géographiquement qu’historiquement, et espère avoir donné envieaux lecteurs de le découvrir plus encore…n L’ensemble de musique d’Amine Khettat a offert au public un concert de qualité. Le mois du film Stéphane Mercurio documentaire 2012: 13e édition! u 1er au 30 novembre, partout en FranceD métropolitaine, dans les Dom-Tom et à l’étranger, près de 1 500 bibliothèques,salles de cinéma, associations et structures cultu-relles organisent des projections à l’occasion du Pour la première fois, après trois ans d’existence,mois du film documentaire. L’objectif étant de le CGLPL (Contrôle général des lieux de priva-rendre visible la richesse du documentaire de tion de liberté) a accepté qu’une équipe de tour-création par des programmations thématiques, nage le suive dans son travail, minutieux,mises en lumière de films documentaires rares essentiel de contrôle des droits fondamentauxou inédits, hommages à des réalisateurs, avant- dans les prisons, hôpitaux psychiatriques, com-premières, rencontres et débats, expositions... missariats… Stéphane Mercurio a suivi uneCette année, la médiathèque de l’Europe, en par- quinzaine de contrôleurs. Leurs lieux de mission:tenariat avec la Bibliothèque départementale de la maison d’arrêt de femmes de Versailles, dans les cours de promenade des prisons ou dansSeine-et-Marne, met à l’honneur la réalisatrice l’hôpital psychiatrique d’Evreux, la Centrale de le secret des chambres d’isolement, un voile seStéphane Mercurio à travers la projection de l’île de Ré, et enfin la toute nouvelle prison de lève sur l’enfermement et la réalité des droits fon-son dernier film, « A l’ombre de la République », Bourg-en-Bresse. damentaux en ces lieux.nle samedi 10 novembre à 15h30. La projection Pendant ces quelques semaines d’immersion à Pour plus de renseignements,sera suivie d’un débat avec la réalisatrice. leurs côtés, au coeur des quartiers disciplinaires, contactez la médiathèque au 01 64 67 47 00 Bussy Saint-Georges N° 148 - Octobre 2012
  7. 7. 8 Vie de la cité LIONS CLUB DE LAGNY/VAL-DE-BUSSY Une Buxangeorgienne récompensée à un concours d’affiches n juillet dernier, quelques membres du Lions club de Lagny-Val de Bussy ont été accueillis au Foyer de Vie avec beaucoup de chaleur et d’émo- E tion pour récompenser l’une des pensionnaires, Véronique Carrara, qui a remporté le Prix National du concours d’affiches organisé par le Lions Club International. Sélectionnée une première fois au sein du District Ile-de-France Est (77/91/93/94), l’affiche de Véronique, sur le thème de « la Forêt, Source de vie » imaginative, pleine de vie et aux couleurs qui vous sautent aux yeux a séduit le jury et les votants lors de la convention natio- nale! En présence de Dominique Meyer, Président de l’association CPRH, Brigitte Chollet, directrice du Foyer de Vie, Anne Montoux, ainsi que la municipalité de Bussy Saint Georges, représentée par Antoinette Montaigne, conseillère municipale déléguée à la Médiation Juridique et Sociale, et Nicole Bezoulle représentante au syndicat des personnes handicapées, ainsi que d’administrateurs, les membres du Lions ont récompensé les partici- pants par un diplôme aux couleurs de leur club et signés du Gouverneur. Félicitations à Vincent Dredemis, Lydie Encocq, Emilie Hernandez Lara Kada, Caroline Nottret Cyrille Boudazin et Alexandre Bretonne. Véronique Carrara, quant à elle, s’est vu gratifier de cadeaux spécifiques, honorant son talent sans limite, sa gentillesse et son sourire (livre et matériel de peinture). Tous les participants à cette réunion conviviale ne pouvaient quitter les lieux sans une visite du foyer de vie organisée par les occupants, fiers de mon- trer leurs chambres et leur salle de travail! Une belle rencontre qui ne s’arrêtera pas là, car Madame Chollet est convaincue de la participation de tous aux prochains concours artistiques que le Lions Club mettra en ligne rapidement sur le site du district… n Bussy Saint-Georges N° 148 - Octobre 2012
  8. 8. Vie de la cité 9 UN GRAND CONCERT DU ROTARY POUR RAPPROCHER LES PEUPLES « Carmen, citoyenne? », le samedi 1er décembre en l’église Notre-Dame du Val n partenariat avec conservatoires de Val-Maubuée et Jean-Sébastien-Bach, les chœurs Ela ville de Bussy, le Rotary Club de Val-de-Bussy présentera le rassembleront pas moins de 80 enfants et adultes. Ecrit en 1874 d’après l’œuvre de Prosper Mérimée, le célèbre opéra de 1er décembre, à 20h, en Bizet a connu à ses débuts un succès controversé, avant de devenir l’opéra l’église Notre-Dame du le plus joué au monde. Sur des tonalités dramatiques, Carmen parle de Val, le spectacle «Carmen, citoyenneté, de racisme, de liberté, des femmes et de leur place dans la citoyenne ? » de la cantatrice société, des thèmes sensibles et intemporels. Créé en 2007, le spectacle Malika Bellaribi-Le Moal, «Carmen, citoyenne ? » a été présenté lors de la 4e édition du Festival lyrique d’après l’opéra de Georges « De Bouche à Oreille en Gascogne » puis à Paris, au Café de la Danse, en Bizet. Placé sous le signe du octobre et décembre 2011. rapprochement entre les peuples et les cultures, tous Dotée d’un timbre tout en velours dans les graves et le médium, à l’instar milieux sociaux confon- des chanteuses noires américaines, la voix de Malika Bellaribi–Le Moal dus, le concert mettra à sublime la «Carmen» traditionnelle pour en faire une femme d’aujour- l’honneur cinq solistes pro- d’hui entière, authentique et vibrante. « Entre l’amour et la passion, fessionnels : Malika Bella- la liberté et la responsabilité de sa communauté, Carmen est une femme à la ribi Le Moal, Auriane croisée de plusieurs mondes, mais qui à la fin de sa vie chante sa vérité.» Orinel, Georges Wanis, Christian Le Moal et Les fonds récoltés seront reversés à l’association VED Voix en Dévelop- Alexandre Belikian, avec pement, créée par Malika Bellaribi-le Moal en faveur des quartiers défa- une mise en scène de Caro- vorisés, une initiative soutenue par le Rotary, fidèle à ses principes et à ses line Dumas. Ces artistes de actions au profit des plus démunis. n grand talent seront accom- pagnés par 45 musiciens de « CARMEN, CITOYENNE ? » le samedi 1er décembre à 20h en l’église Notre-Dame du VallOrchestre symphonique des Conservatoires de Val-Maubuée et Jean- Prix d’entrée : 15 euros – enfants jusqu’à 14 ans : 5 euros.Sébastien-Bach, dirigés par Jean-Michel Henry. Réservations : Locations Réseau Fnac-Carrefour 08 92 68 36 22 CONTACT ROTARY INTERNATIONAL :Issus des ateliers lyriques « Une diva dans les quartiers » menés par la can- Maxime Blot : 06 12 58 10 63tatrice vedette à Colombes, Créteil et Paris, mais venant également des maxime.blot@gmail.com Malika Bellaribi-Le Moal, une artiste engagée, un timbre rare ssue d’un bidonville de Nanterre, qui ne la qui prennent soin d’elle alors qu’elle est conva-I prédestinait pas nécessairement à son par- cours exceptionnel, Malika Bellaribi-Le Moal a trouvé dans la musique et l’art lyrique le lescente, suite à un accident grave qui a fait basculer sa vie. moyen de se surpasser, une passion qu’elle a Grâce à la force de son interprétation alliée voulu transmettre. Depuis plus de 10 ans, afin à un timbre rare, sa voix sait se faire volup- de démocratiser le chant lyrique, elle a mis en tueuse, chaleureuse ou puissante, si bien que place des ateliers pédagogiques dans les la cantatrice entre littéralement en communion quartiers défavorisés en France et en Europe, avec son public, qu’elle emmène dans un tour- permettant à ses élèves de se produire sur billon de vocalises à couper le souffle. Son scène, aux côtés de professionnels, lors de ses très large répertoire va de lart lyrique italien différents spectacles. Son goût et sa vocation Soliste depuis 1987, Malika Bellaribi-Le Moal monte des XVIe et XVIIe siècles aux compositeurs pour la musique lyrique, elle les découvre des spectacles d’airs d’opéra et propose des concerts contemporains, en passant par les grands classiques du XVIIIe et XIXe. n de musiques sacrées ou « à la carte » sous forme de auprès de religieuses de Saint-Vincent de Paul récitals. Bussy Saint-Georges N° 148 - Octobre 2012
  9. 9. 10 Dossier Le groupe américain Costco implantera à Bussy son premier magasin en Europe, au coeur dun centre commercial de quelque 32000 m² tourné vers les loisirs. Une économie dynamique et attractive Malgré la crise qui perdure, le développement économique de Bussy Saint-Georges repart de plus belle. Séduites par la qualité de l’emplacement et ses facilités d’accès, les entreprises sont de plus en plus nombreuses à s’installer dans les ZAC de la ville ainsi que dans le centre et au pôle gare. L’arrivée pour 2015 du projet Costco et de son centre commercial confirme cette attractivité. Si bien que les enquêtes pour la future ZAC de la Rucherie, longtemps freinées par l’État, vont enfin débuter. ¢ « Nous sommes dans un cadre très beau et très agréable, nos ateliers sont lignent les nombreux atouts de Bussy Saint-Georges, qui ont permis à la ville en lumière du jour, nos bureaux avec des fenêtres, bref nous apprécions d’attirer à ce jour près de 1500 entreprises. notre installation au sein de la ZAC Gustave-Eiffel et avons l’intention de continuer à nous y développer », explique Gilles Beddok, chef du service tech- nique du Centre technique de la Bibliothèque Nationale de France. Ce centre, Des ZAC aménagées Le développement économique de Bussy passe d’abord par ses ZAC (Zones le seul de ce type en France pour la BNF, implanté à Bussy depuis 1996, regroupe d’Aménagement Concerté). Ces procédures d’aménagement permettent de aujourd’hui le site de stockage, de conservation, mais aussi de restauration et de définir les activités attendues sur leur territoire. Ainsi, la ZAC Gustave-Eiffel, numérisation de la BNF, ainsi que le Centre Technique du Livre. Il emploie une qui longe sur 80 hectares l’autoroute A4, à l’Est de l’entrée de ville, accueille centaine de personnes. « Les liaisons routières avec notre maison mère, la biblio- principalement des grandes entreprises et des entrepôts logistiques. Plusieurs thèque François-Mitterrand située à l’entrée Est de Paris, sont faciles grâce à l’auto- leaders mondiaux, comme Air Liquide ou Fuji Film Graphic, s’y sont instal- route A4. Le seul bémol concerne la venue en transports en commun, car même si le lés de longue date. On y trouve aussi la plateforme logistique des Galeries RER A fonctionne correctement, la desserte de bus entre la gare et notre site est insuf- Lafayette ou encore le centre de stockage du cybermarché Houra.fr. Au total, fisante. Mais globalement, nous sommes très satisfaits d’être ici. ». ce sont près de quarante entreprises, représentant environ 3500 emplois, sur la ZAC Eiffel. Cadre de vie, liaisons de transports, mais aussi attrait d’une ville en plein déve- loppement : à l’instar de la BNF, les entrepreneurs installés sur la commune sou- Plus récente, la ZAC Léonard-de-Vinci, située aussi au Nord de l’autoroute Bussy Saint-Georges N° 148 - Octobre 2012
  10. 10. Dossier 11A4, mais cette fois à l’Ouest de l’entrée de ville, accueille veau. Après quelques années difficiles, dues à la crisedes structures mixtes de tertiaire et de production sur économique de 2008, le développement repart et lesune quarantaine d’hectares. Une quinzaine d’entreprises, entreprises s’installent au cœur de cette zone stratégi-pour environ 500 emplois, y sont déjà installées, dont quement située. C’est par exemple le cas de Soft &Makita France, N°1 mondial des outils électroportatifs Fresh, qui fait de la restauration rapide sur place et àprofessionnels, ou Rami, constructeur de produits audio emporter, et également en livraison. « Je me suis installépour les télévisions et les radios (TF1, Nostalgie…) ou ici il y a 4 mois, car je cherchais une ville dynamique »,les salles de spectacles (Olympia, Zenith, POPB…). explique Jonathan Troujman, son jeune gérant. «Pour Gérard Storck, son directeur technique, travailler J’ai eu la chance de trouver ce local bien placé et je me suisà Bussy présente de nombreux avantages. « Cela fait plus lancé, avec l’ambition de me développer rapidement. Nousde 20 ans que nous sommes dans la ville. Auparavant, nous étions dans la zone arti- avons eu tout de suite comme clientèle les employés des bureaux alentour. Quantsanale. Quand nous avons eu besoin de nous agrandir, il y a cinq ans, nous avons aux particuliers, ils viennent nous voir peu à peu. J’apprécie de travailler dans unconstruit un local d’environ 1500 m² pour nous installer dans cette ZAC qui venait environnement qui bouge beaucoup et où la clientèle est jeune. Pour toutes ces rai-de se créer. Nous avons de l’espace, le cadre est verdoyant, et surtout facile d’accès soit sons, j’envisage de venir habiter à Bussy et me suis d’ores et déjà investi dans lepar l’autoroute, soit par le RER à environ 300 mètres. Nous sommes dix-huit, j’ha- Conseil d’Administration de l’Agence pour le Développement Économique.»bite moi-même dans l’Aisne et je viens facilement en voiture pour la semaine. L’unde nos collaborateurs habite Antony, au Sud de Paris, et prend le RER B puis A, Une Agence pour leavec changement à Châtelet. De plus, comme nous participons régulièrement à des Développement Économiquesalons internationaux, nous profitons de la proximité de Roissy et d’Orly ». Créée il y a deux ans, installée Grand’Place afin d’être au plus proche deTournée surtout vers les PME-PMI, la ZAC Léonard-de-Vinci est en fin de l’activité et des entreprises, l’Agence pour le Développement Économiquedéveloppement avec les derniers projets annoncés (voir encadré sur l’Espace agit, sous le contrôle d’un conseil d’administration regroupant élus et chefsVinci et le Parc Spirit). D’ici 2014, ce sont près d’une cinquantaine d’entrepri- d’entreprise, pour aider les entreprises à s’installer sur la ville et promouvoir leses qui devraient s’y trouver, pour environ un millier d’emplois. territoire. Elle vient ainsi de développer une bourse aux locaux, consultable sur place et bientôt sur internet, qui recense les locaux et terrains disponibles surL’arrivée annoncée du groupe américain Costcoet la création dun centre com- la ville. En rapprochant l’offre et la demande, cette bourse facilite la recherchemercial axé sur les activités ludiques et de loisirs sur Bussy, prévu pour 2015, de local par les chefs d’entreprises, désireux de s’installer ou de s’agrandir.à la lisière de la ZAC Léonard-de-Vinci, viendra compléter cet aménagementet permettra de dynamiser l’entrée de ville. « Nous sommes un lien entre les entreprises et les administrations, pour les aider et faciliter leur implantation », explique Kostas Maltezos, son directeur.Au cœur de la cité « En plus de la bourse aux locaux, nous sommes en train de créer un Club des Entre-Non loin de là, autour de la gare RER, la ZAC du centre-ville, avec déjà preneurs, pour que les chefs d’entreprises de la ville se connaissent mieux. Nous48000m² de bureaux réalisés pour plus de 1100 emplois, est en plein renou- travaillons également en partenariat avec le nouvel Office de Tourisme de la ville, Le Club des entrepreneurs A ider les chefs d’entreprises à mieux se connaître, créer des synergies, profiter d’une expérience com- mune : c’est sur la base de ces idées qu’est en train d’être lancé, par l’Agence de Déve- loppement Économique (ADE) de Bussy Saint-Georges, un Club des Entrepreneurs. Fabrice Guerreri, dirigeant de Vanda Black Service, société de conseil et gestion pour les entreprises est l’instigateur de cette idée. « Nous étions auparavant à Noisy-le-Grand et sommes venus à Bussy car le prix des locaux était plus attractif. Malgré notre implan- tation sur la Grand’Place, en plein cœur de ville, à proximité de la gare RER, nous man- quons de contacts avec les autres entrepre- neurs. Je suis donc allé proposer l’idée de ce club à l’ADE, qui était elle-même en train d’y réfléchir. J’espère que cela se concrétisera ce Club va voir le jour sous la forme d’une Plus de renseignements : début 2013. » association à but non lucratif, dans laquelle kostas.maltezos@bussy-saint-georges.fr ou 01 60 94 72 91 chaque membre devra s’engager à partici- per activement. n Lieu d’échange, et de soutien favorisant la création de partenariats entre membres, Bussy Saint-Georges N° 148 - Octobre 2012
  11. 11. 12 Dossier qui vient de voir le jour, afin de faciliter l’arrivée des nouveaux entrepreneurs dans notre ville, mais aussi pour créer des animations, afin de soutenir le commerce local ». L’Agence a également créé, au 3bis Grand’Place, un « hôtel des entreprises ». Ces bureaux de 500 m² permettent d’accueillir avec des services communs et un loyer préférentiel, mais pour un temps limité, des petites entreprises sou- haitant s’installer ou se développer à Bussy, jusqu’à ce qu’elles trouvent un local adapté à leurs besoins. Pour l’instant, 3 entreprises s’y trouvent déjà et 4 autres vont les rejoindre début 2013. Sydec Group y est installé depuis quelques mois. Cet éditeur du progiciel Websolution-Pro, qui permet de créer facilement son site internet, a trouvé ici les locaux qu’il lui fallait pour vrai- ment démarrer. «Nous sommes 4 Buxangeorgiens ; et auparavant, chacun tra- vaillait chez soi », explique son fondateur, David Sebban. « L’hôtel des entreprises nous a permis de trouver rapidement une solution peu onéreuse pour développer notre activité. Nous sommes dorénavant à la recherche de bureaux à louer, tou- niques pour la réalisation d’un accès supplémentaire à Bussy depuis l’autoroute jours dans le centre de Bussy, car c’est pratique d’accès pour nos clients et nous appré- A4 viennent d’être lancées. L’échangeur du Génitoy, qui sera situé à l’Est de cions l’ambiance qui y règne. » la commune, au niveau des entrepôts des Galeries Lafayette, est programmé On le voit, tout bouge dans le domaine économique à Bussy. Face à pour 2020. Il permettra d’accéder au quartier du Sycomore, au Nord, et à la donc renforcer son attractivité. n l’accroissement de l’activité et aux nouveaux quartiers, notamment le future ZAC de la Rucherie au Sud. De quoi faciliter encore l’accès à Bussy et Sycomore, qui vont voir le jour dans les prochaines années, les études tech- L’esprit d’entreprise souffle sur Léonard-de-Vinci L’Espace Vinci compte déjà 31 entreprises de en évolution en leur permettant de pouvoir fusion- S i depuis les premières créations de ZAC sur la commune, Bussy Saint- divers horizons, représentant 271 emplois (net- ner deux lots ou plus, pour atteindre une surface Georges attire les grosses entreprises toyage industriel, imprimerie, aménagement de allant jusquà 1700 m² SHON (agrandisse- combles, restauration, équipement automo- ment ou réduction de la surface de létage, ajout avec des activités logistiques et industrielles per- bile…). Il ne reste plus qu’un lot à commercialiser. ou suppression de fenêtres, transformation de formantes, l’économie portée par les PME et Sous la dénomination «village d’entreprises» la zone dactivités en bureaux…). PMI avait, elle, besoin d’un coup de pouce. se cache un parc d’activités à taille humaine Pour ce faire, deux espaces ont été imaginés Toujours sur la ZAC Vinci, «Spirit» va bientôt pour les PME/PMI, conçu et réalisé par Villa voir le jour. Sur plus de 11 000 m², ce nouveau sur la ville pour accueillir des sociétés en démar- Parc Engineering, concepteur–réalisateur de parc d’activités pour PME-PMI sera composé rage et en développement : d’abord le village villages d’entreprises depuis plus de 20 ans. de 6 bâtiments divisibles en espaces adapta- d’entreprises «Espace Vinci» ; et bientôt à A la fois fonctionnel, aéré, verdoyant et sécu- bles et lumineux de 350 m² d’ici 2014. Situé quelques mètres, le parc d’activités « Spirit». risé, l’Espace Vinci accompagne les entreprises le long de l’avenue Graham-Bell, ce parc réunira des bâtiments respectant les dernières normes de construction et utilisant des maté- riaux qualitatifs et pérennes (façade architectu- rale alliant minéral, acier, aluminium laqué et verre, structure en métal). Chaque cellule béné- ficiera de 6 parkings privatifs, en plus de places mutualisées. Des entrepôts de 7 m de haut, accessibles de plain-pied, faciliteront le stoc- kage. L’architecture des bâtiments leur permet- tra de facilement s’intégrer à lenvironnement boisé de la ZAC Léonard-de-Vinci. n ZAC de la Rucherie, ça démarre ! S ituée entre l’autoroute A4 au Nord, le bois de Bussy et la forêt de Ferrières au Sud, la ZAC de la Rucherie est l’un des principaux axes du futur développement économique de Bussy Saint-Georges, prévu sur 112 hectares. Elle doit permettre la création de 2000 emplois (mais certaines prévisions parlent de 5000 voire 8000 emplois à terme) et une rentrée fiscale de 8 millions d’euros pour la commune. Dans les « cartons » depuis 2004, la réalisation de cette ZAC est désormais actée. Une vaste consultation publique est en préparation sur l’aménagement de cette zone. Car la volonté de l’État est de maintenir et développer le nombre d’actifs sur ce secteur, au moment où l’éco- quartier du Sycomore va voir ses premières constructions débuter d’ici 2014 pour abriter, une fois terminé, 4500 logements. n Bussy Saint-Georges N° 148 - Octobre 2012
  12. 12. Dossier 13 Le projet « COSTCO » validé par la commission départementale d’aménagement commercialP ar 9 voix pour, une contre et une abstention, la commission départementale daménagement commercial (CDAC) a validé, le lundi 8 octobre, le projet dimplantation du groupeaméricain Costco et la création dun centre commercial axé sur lesactivités ludiques et loisirs à Bussy Saint-Georges. « Cest la récom-pense dun long travail de prospective afin de doter Bussy dun projetde ville alliant activité, dynamisme et innovation. Cest aussi la confir-mation de lattractivité de notre commune. Et enfin, la vitrine d’uneville moderne et en expansion que chacun verra en bord d’auto-route », souligne Hugues Rondeau, maire de Bussy Saint-Georges.Prévu pour 2015, le futur centre est un concept novateur de32000 m², où loisirs et commerces vont se côtoyer, sur un vaste ter- « L’épine dorsale du dynamisme local »rain de 8 ha. Autour, un parking paysager avec bassin se reflétant Ce projet de centre commercial ludique et loisirs articulé autour dedans sa façade accueillera les visiteurs. Le projet, sans équivalent Costco répond à une réflexion globale engagée depuis plusieurset dimportance régionale, évite toute concurrence avec les années afin de constituer « lépine dorsale du dynamisme local,nombreux centres commerciaux environnants. comme lexplique Hugues Rondeau. Nous ne pouvions engager un tel projet sans relancer le commerce en centre-ville, cest pour- quoi nous avons monté le dossier Fisac de redynamisation duLe groupe américain Costco en locomotive centre, en lien avec la CCI et lassociation des commerçants, lancéLa locomotive de ce futur centre sera le groupe américain Costco : également de façon concomitante la création de deux équipementsce géant du commerce est le 4e distributeur des Etats-Unis. publics en centre-ville, engagé un nouveau marché forain face àIl propose, uniquement sur abonnement, une vente en gros de produits: la gare et la rénovation du parking Grand’Place, le tout accompa-épicerie, électroménager, beauté, santé, bijouterie, équipement de gné dune concertation sur le stationnement. »bureau... Un modèle similaire à la chaîne du groupe allemand Métro,bien installé en France, mais ouvert aux professionnels comme auxparticuliers. A Bussy, lenseigne américaine occupera 14000m² de Un lien direct avec lasurface et emploiera près de 800 personnes. Il sagit de la première redynamisation du Pôle Gareimplantation française et en Europe continentale. Mais ce projet global se comprend aussi avec la requalification du Pôle Gare, parvis des mobilités et sans lequel toute politique de redynamisation est vaine, en lien avec les activités commerciales et bien-être du quartier entrée de ville lancé en parallèle. Accom- pagné de la création de la ZAC de la Rucherie, ses 8 millions deu- ros et rentrées fiscales et ses 2000 emplois prévus, et du futur échangeur autoroutier du Genitoy, confirmé récemment par le Minis- tère des transports, Bussy Saint-Georges se dote des meilleurs atouts pour conjuguer son projet de ville au futur. La particularité du concept architectural de ce projet est qu’il fera cohabiter de manière harmonieuse des concepts innovants. En effet, la verdure sera l’élément visuel central. Les toitures des pôles loisirs et restauration seront végétalisées. Aménagées en terrasses, elles formeront une transition entre les espaces non urbanisés et la ville. Un miroir d’eau viendra affirmer l’intégration du projet dans la ville, résolument tourné vers la nature.n Bussy Saint-Georges N° 148 - Octobre 2012
  13. 13. 14 Dossier Deux exemples de réussites buxangeorgiennes HOLOGRAM. INDUSTRIES phiques métallisés pour les étiquettes anti-contrefaçon. Dans leur course Un contrat en or pour la société perpétuelle qui vise à semer les faussaires, les équipes dHologram. Industries planchent déjà sur la prochaine génération d’effets optiques spécialisée dans les hologrammes qui protègeront les billets de banque de certains pays du monde. Hologram. Industries, implantée dans la ZAC Gustave-Eiffel, a rem- porté le 15 mai dernier le contrat de fabrication des films optiques de sécurité des passeports chinois. Un succès considérable pour CENTRE TECHNIQUE DE LA BNF cette entreprise, qui a fait de la sûreté sa spécialité, et une fierté pour Un lieu unique en France le dynamisme entrepreneurial de Bussy Saint-Georges. Les hologram- Le centre technique de la BnF construit en 1995 par Dominique mes et les films optiques sont des composants essentiels pour la pro- Perrault (architecte du site François-Mitterrand à Paris) a été conçu tection anti-contrefaçon de documents fiduciaires tels que les billets pour regrouper dans un même lieu des espaces de stockage de de banques ou les documents d’identité. Hologram. Industries est l’un collections, dans des magasins de grande hauteur, et des ateliers des leaders mondiaux dans le domaine et fournit les imprimeurs de de traitement de documents manuscrits, imprimés et audiovisuels sécurité de plus de 60 pays. On s’y attend moins, mais les hologram- de la BnF, principalement issus du site François-Mitterrand. L’une mes de cette entreprise protègent aussi de la contrefaçon des boîtes des missions fondamentales de la Bibliothèque nationale de France de dentifrice et bientôt de merchandising des Schtroumpfs. Entre et, particulièrement, en son sein, du département de la conserva- autres... Dernier succès en date ? Le contrat des passeports chinois. tion, consiste à conserver les collections afin d’en assurer la com- Soit pas moins de 10 millions dunités par an. munication au public et de permettre leur transmission aux générations futures. Un chiffre d’affaires en constante hausse Ont donc lieu dans ce véritable « hôpital du livre » : restauration, Après bientôt trente années dexistence, Hologram. Industries connaît numérisation, reproduction micrographique, désinfection. On peut un succès fulgurant. Le chiffre daffaires a suivi la même tendance y découvrir notamment les ateliers de restauration et de conserva- pour atteindre, en 2011, plus de 43 millions deuros. La PME est tion mis à l’honneur cette année où livres, cartes, plans, costumes, implantée en Pologne, en Allemagne, aux Pays-Bas et aux États-Unis. parchemins et bien d’autres documents retrouvent une seconde jeu- Elle compte près de 300 salariés et exporte 95% de sa production nesse, grâce à de multiples techniques de restauration mises en dhologrammes de haute technologie, qui servent à authentifier des œuvre avec minutie et compétence. documents ou éviter la contrefaçon. Il est loin le temps où Hugues Le site rassemble une impressionnante diversité de métiers : relieurs, Souparis, l’heureux patron, fabriquait, au fond dun entrepôt du restaurateurs, magasiniers, laborantins, photographes, techniciens 15e arrondissement de Paris, ses premiers hologrammes avec les vidéo et audio, chimistes… Ils suivent la vie et le chemin parcouru moyens du bord. Aujourdhui, la PME a acquis un savoir-faire raris- par le livre et les documents audiovisuels dans les différents ateliers. sime qui sarrache dans le monde entier. Les solutions innovantes de Des formations sont également dispensées aux professionnels tout lentreprise reposent sur deux piliers technologiques : les sciences au long de l’année pour leur permettre d’assurer une conservation optiques et celles de la chimie et des matériaux. optimale des collections.n Au total, lusine produit 100 millions dhologrammes par an pour les CENTRE TECHNIQUE DE LA BNF documents didentité, ainsi que 2 milliards de petits patchs hologra- 14, avenue Gutenberg - Tél : 01 53 79 38 45 Centre technique de la BnF Bussy Saint-Georges N° 148 - Octobre 2012
  14. 14. Vie municipale 15 L’hôpital de Jossigny lièrement dédié aux urgences, Ë une chaîne de biologie entièrement automa- tisée pour accélérer et sécuriser le traitement des sera bientôt inauguré analyses biologiques, Ë un laboratoire d’anatomo-pathologie rénové et agrandi à la faveur de son regroupement avec ouverture du nouvel hôpital public apporté dans le positionnement spatial, au sein du celui du Centre Hospitalier de Meaux, Ë une nouvelle salle d’imagerie vasculaire et deL’ Marne-la-Vallée sur le site de Jossigny est prévue pour s’échelonner entre le mois denovembre 2012 et la fin du mois de janvier 2013. nouveau bâtiment des unités de soins à risque. Autre aspect de cette modernisation, l’ouverture de l’hôpital s’accompagne d’un renouvellement rythmologie interventionnelle.Il comprendra 416 chambres à 1 lit et 38 chambres substantiel du plateau technique diagnostique et Avec, dès l’ouverture, une capacité d’hospitalisationà 2 lits, toutes équipées de douches et de sanitaires thérapeutique : Ë une IRM polyvalente de dernière génération, élargie de 24 lits et places par rapport à ce qui fonc-individuels. tionne déjà sur l’hôpital de Lagny (dont 3 lits sup-L’agencement des chambres est conçu pour offrir le avec module spécialisé pour des explorations car- plémentaires de réanimation polyvalente), le nouvelplus grand confort hôtelier possible, mais aussi pour diologiques approfondies, Ë deux nouveaux scanners, dont un coro-scan- hôpital public de Marne-la-Vallée ambitionne derenforcer les conditions de sécurité au service de la mieux répondre aux besoins de santé d’un bassin depatientèle. A cet égard, un soin tout particulier a été ner à forte puissance et un scanner plus particu- population déjà important et en forte expansion.n RÉSEAU DE BUS PEP’S Des évolutions de lignes pour la rentrée des vacances de la Toussaint fin de répondre aux attentes des Buxangeorgiens Cette ligne de bus circulera plus tôt le matin et plus tard A en matière de desserte en transports en commun et aux besoins de desserte des nouveaux habi- tants, la commune et le Syndicat Intercommunal de le soir, ainsi que les samedis et dimanches, renforçant nota- blement l’offre existante et l’attractivité de la ligne. Transports ont décidé un développement de l’offre des Le renforcement d’offre concerne également la ligne 44 lignes 22 et 44, pour la rentrée de la Toussaint. « Bussy Saint-Georges/Bussy RER/Bussy ZI/Jossigny/Val-d’Eu- rope RER », qui desservira le secteur compris entre l’avenue Ainsi, la ligne 22 « Chanteloup-en-Brie/Bussy Saint-Geor- Marie-Curie et l’A4 (rue Chaptal, rue Peynaud, rue Pierre- ges/Bussy RER/Ferrières-en-Brie » sera systématiquement Mendès-France) et l’hôpital de Jossigny. Ainsi, l’arrêt prolongée jusqu’à la gare de Val-d’Europe et permettra : Ë de se rendre à différents pôles médicaux comme le « Avenue de l’Europe 3 » est remplacé par l’arrêt « Mendès- nouveau Centre Hospitalier de Jossigny et la clinique de France » : les personnes qui l’empruntaient peuvent donc jour de Montévrain ; se reporter sur ce nouvel arrêt, qui sera mis en service Ë de relier des pôles commerciaux majeurs, tels que concomitamment au développement d’offre. la Zone commerciale du Clos-du-Chêne et le Centre Commercial du Val-d’Europe ; Les nouveaux plans du réseau, les nouveaux horaires et des Ë de rejoindre les Parcs d’activités Gustave-Eiffel, guides sont disponibles à l’accueil de la mairie. Vous pouvez également consulter ces éléments et les télécharger sur le site internet des bus Pep’s : WWW.BUSPEPS.FR n Bel-Air à Ferrières et la Zone d’Activités Economiques des Gassets à Chanteloup-en-Brie ; Bussy Saint-Georges N° 148 - Octobre 2012
  15. 15. 16 Vie municipale Grâce à la labellisation Information Jeu- nesse, le P.I.J. de Bussy a pu étoffer sa base documentaire avec Actuel CIDJ, une référence dans ce domaine. POINT INFORMATION JEUNESSE Ne dites plus PAJ, mais PIJ ! entrée heureuse pour le « Point Astuces Jeunes » de Bussy, qui R vient d’être labellisé par la Direction Départementale de la Cohé- sion Sociale de la Seine-et-Marne, et intègre ainsi le Réseau Infor- mation Jeunesse national en devenant « Point Information Jeunesse ». Cette labellisation permet, outre le fait de travailler en partenariat avec d’autres structures IJ (Information Jeunesse) du département, d’étoffer par exemple la base documentaire du PIJ avec ACTUEL C.I.D.J. Véritable encyclopédie de l’Information Jeunesse, commune à toutes les structures du réseau, cet outil comprend plus de 300 dossiers thématiques, références, plus de 40 000 adresses et 8000 sites internet. Accessible en version papier et aussi en version web, Actuel CIDJ permet de trouver des informations dans tous les domaines : études, formation continue, emploi et jobs, loisirs, étranger et vie pratique (vie quotidienne, logement, santé, droits, personnes handicapées ou encore projets et initiatives). Elément indispensable de l’information, il est à disposition de l’ensemble des per- sonnes se rendant au P.I.J. Toutes les thématiques concernant le quotidien des jeunes INFORIZON : pour mieux choisir son orientation sont abordées au P.I.J., qui a accueilli depuis son ouverture environ 300 personnes. Un logiciel vient également compléter les outils destinés à faciliter les recherches des jeunes en matière d’orientation : INFORIZON. travail et le suivi effectués par les professionnels de ces différentes institutions, Ce CD-ROM est un outil d’information sur les professions et de pré-orien- mais en aucun cas ne les remplace. Depuis l’ouverture de la structure en avril tation professionnelle. Il possède une base de données de plus de 1000 dernier, près de 300 personnes ont été informées, de manière directe (au P .I.J. fiches sur les métiers et propose également un questionnaire d’intérêt scindé ou sur des actions extérieures comme Bussy Plage et le Forum des Associa- en deux parties, qui permet de réfléchir sur son orientation et/ou d’affiner tions) et indirecte (par téléphone et par e-mail). ses choix. La documentation disponible au sein de cette structure, qu’il Des outils informatiques (3 ordinateurs, une imprimante noir et blanc et s’agisse d’ouvrages, de brochures et de plaquettes d’information sur un scanner) sont également disponibles afin de faciliter les démarches du différents thèmes ou partenaires, est actualisée régulièrement. public. Pour résumer : que vous soyez jeunes, parents ou professionnels et si vous êtes à la recherche d’informations, n’hésitez pas à venir au P !n .I.J Le PIJ, une structure complémentaire Rappelons que le P.I.J est un espace « généraliste » de l’information : P.I.J 6, avenue Jacques-Cartier toutes les thématiques qui concernent le quotidien des jeunes y sont abordées. Tél : 01 60 35 12 92 La structure n’est pas spécialisée dans un domaine en particulier et n’a pas la Ouvert le mardi de 15h à 19h, le mercredi de 14h à 19h, le jeudi de 16h à 18h, le prétention de se substituer aux partenaires déjà existants, tels que le C.I.O, le vendredi de 15h30 à 19h, le samedi de 10h à 13h. Pôle Emploi ou encore la Mission locale. Le P permet de compléter le .I.J Possibilités de RV par mail à cette adresse : pij.bussy@focel.net Bussy Saint-Georges N° 148 - Octobre 2012
  16. 16. Vie municipale 17 La première école Montessori de Seine-et-Marne a ouvert à Bussy Saint-Georges a «Maison des Enfants de Marne-la-Vallée» 2 à 4 ans pour un enseignement individualisé.L a ouvert ses portes à Bussy en septembre der- nier. Destiné aux enfants de moins de 6 ans,l’établissement privé présente la double particularité « Ici, les enfants choisissent lactivité ou le jeu quils veu- lent faire », explique lune des enseignantes, qui com- munique avec les petits en anglais. Pour habituer lesde développer la pédagogie Montessori, basée sur un enfants aux rythmes et aux intonations spécifiquesenseignement personnalisé, et le bilinguisme dès la de la langue, les éducatrices anglophones (et maîtri-plus tendre enfance. « Je trouve positif pour les Buxan- sant le français) mettent en place des bases pour ungeorgiens qui le souhaitent de pouvoir disposer sur la apprentissage précoce.ncommune dune méthode pédagogique alternative. MAISON DES ENFANTS DE MARNE-LA-VALLÉEDautant que pour la collectivité, cela ne représente 16, sente des carrièresaucun engagement financier », a précisé Hugues Ron- Michèle Philibert, la directrice de la Tél : 06 75 78 90 42 Maison des enfants, a reçu le maire dedeau lors dune visite de lécole, le 25 septembre. Bussy pour une visite découverte de Site internet : http://www.ecole-bilingue-montessori.frLétablissement accueille dores et déjà 12 enfants de cette nouvelle école. Courriel : contact@ecole-bilingue-montessori.fr 2 nouveaux sens de circulation et des placesde stationnement supplémentaires en centre-ville uelques changements de circulation viennent d’être mis en placeQ dans le centre-ville. Place Fulgence-Bienvenüe, de grosses difficultés de stationnement ont été constatées par les agents de police muni-cipaux au niveau des nouveaux locaux de La Poste. Il a donc été décidé demettre cette portion de rue en sens unique (sens Giroust-vers gare RER),ce qui a déjà permis de fluidifier la circulation et de créer de nouvelles places destationnement, en zone bleue, sur le côté droit de la rue. Jusqu’ici en doublesens de circulation, la rue Emile-Peynaud est quant à elle désormais à sensunique (Marie-Curie vers Mendès-France), avec un seul côté de stationne-ment, pour s’assurer notamment du passage du camion poubelles. Du côté de La Poste,Enfin, il faut signaler la mise en place d’un arrêté d’interdiction de stationne- la chaussée est désormais àment de poids lourds de plus de 3,5 tonnes sur l’ensemble de la commune, suite sens unique, ce qui a permisaux plaintes de plus en plus nombreuses des administrés face à la recrudescence de créer des places de station-des camions dans les rues, notamment dans le centre-ville et ses abords. n nement supplémentaires. CLASUne aide à la réussite scolaire de vos enfants our renforcer la réussite scolaire, l’intégration et l’épanouissement P de tous les enfants et les jeunes Buxangeorgiens, le service Jeunesse de la ville reconduit les actions éducatives du dispositif CLAS (Accompagnement à la scolarité) pour l’année scolaire 2012-2013. Ces actions collectives par petits groupes de 5 à 15 enfants se déroulent au sein des établissements scolaires en accord avec les parents des enfants concernés et ont plusieurs objectifs : donner l’envie d’apprendre, appren- dre à s’organiser, apporter une aide méthodologique, retrouver confiance, améliorer le relationnel entre famille et école. Ce contrat n’était jusqu’à présent actif que sur les collèges et le lycée Martin- Luther-King. Or, dans le but de créer une logique de suivi pédagogique, il paraissait indispensable au service Jeunesse d’élargir son champ d’actions sur les écoles primaires. C’est pourquoi les écoles qui ont souhaité intégrer ce dispositif pourront profiter d’ateliers théâtre, artistiques et damier sonore.Au programme de cet accompagnement à la scolarité figurent notamment Les ateliers de chant, écriture de chanson, lecture expressive se poursui-des ateliers percussions… vront comme les années précédentes sur les collèges et le lycée.n Bussy Saint-Georges N° 148 - Octobre 2012
  17. 17. 18 Vie municipale PRÉVENTION ROUTIÈRE Rentrée scolaire : « Rue Tom et Lila » pour un chemin de l’école en toute sécurité ! n matière de prévention routière, la ville de Bussy Saint-Georges montre E l’exemple. Le 13 septembre 2012, elle a participé à l’opération natio- nale de sensibilisation proposée par l’association Prévention Routière, sur les comportements essentiels pour devenir un piéton autonome et être un passager de voiture responsable. Nicole Bezoulle, Conseillère municipale char- gée de ce domaine, et la Police municipale ont assuré les interventions dans les 9 groupes scolaires primaires pour remettre un CD-Rom pédagogique à chaque enfant en classe de CE2. Près de 400 CD-Rom ont ainsi été offerts par l’association Prévention Routière et Assureurs Prévention. Ludique et pédagogique, les films « Rue Tom et Lila » mettent en scène Tom, 6 ans, souvent dissipé, et Lila, sa sœur de 9 ans, plus mature, lui montrant les bonnes pratiques au travers de 16 saynètes de la vie quotidienne. Avec ces deux compagnons de route, les enfants découvrent la rue, ses règles et ses pièges, et apprennent à se déplacer en sécurité de manière interactive (com- prendre le fonctionnement des feux tricolores, apprendre à circuler sur le trot- toir, à traverser une rue, un carrefour ou un giratoire…). Ils sont également incités à s’interroger sur la signification des panneaux (couleurs, formes…) ou à écouter les bruits de la rue. « La municipalité est soucieuse de vous apprendre à devenir autonome dans la rue », a déclaré Nicole Bezoulle aux élèves, tout en leur rappelant les consignes élé- mentaires de prudence à adopter tous les jours. Du 13 au 23 septembre, une séance d’éducation routière encadrée par des agents de la Police municipale a été dispensée avec la distribution des CD-Rom. Les élèves ont également eu droit aux conseils avisés de David Vidal, responsable adjoint de la Police muni- cipale, qui leur a projeté le CD-Rom « Rue Tom et Lila » en avant-première. Cette opération nationale de sensibilisation aux abords des écoles Voilà donc tous les élèves de CE2 de Bussy bien parés pour faire face aux dan- est primordiale quand on connaît les chiffres effrayants de la gers quotidiens de la rue… Prévention routière : en 2011 en France, 2483 enfants de moins de 14 ans ont été victimes d’accidents de la circulation routière sur le trajet de leur école, et 28 ont été tués. n Afin de prolonger l’action en classe, un DVD contenant les 16 films, a été remis à chaque groupe scolaire avec une fiche pédagogique pour être mis à la disposition des enseignants qui souhaiteraient les utiliser avec leurs élèves dans leurs activités d’éducation routière. Les 16 épisodes « Rue Tom et Lila » ont été Pour accompagner parents et enfants sur le chemin de l’école en toute sérénité, les associations Prévention Routière et Assureurs Préventions proposent diffusés du 3 septembre au 17 octobre 2012 sur Gulli, la chaîne thématique également quelques conseils incontournables sur leurs sites internet : dédiée aux enfants. www.preventionroutiere.asso.fr et www.assureurs-prevention.fr Bussy Saint-Georges N° 148 - Octobre 2012
  18. 18. Vie municipale 19 Danse, gymnastique, arts martiaux au sein de lex- Marché Plus, espaces dédiés à la jeunesse et à la culture dans les locaux de lancienne banque : ces deux nouvelles structures permettront de renforcer loffre associative de la ville.Ouverture prochaine du complexe sportif et culturel Metiss’Ages ituées au 16 rue Jean-Monnet, à l’emplacement de l’ex-MarchéS Plus pour l’une, et rue Konrad-Adenauer, dans les anciens locaux du Crédit Lyonnais pour l’autre, deux nouvelles structures muni-cipales, à la fois sportives et culturelles, ouvriront leurs portes fin 2012.Depuis le déménagement du bureau de Poste, la municipalité s’est atta-chée à redynamiser le centre-ville tout en répondant au besoin d’espacedes associations en pleine croissance, afin de rééquilibrer l’offre sportiveet culturelle.Danse, gymnastique d’entretienet arts martiaux dans l’ex-Marché PlusVaslav Nijinski, Joséphine Baker, Bob Fosse, Martha Graham, Alvin Aileyet Pina Bausch sont des chorégraphes et danseurs qui ont marqué lemonde artistique, mais à Bussy, ce sont également les noms des 6 salles salle d’activités manuelles avec 2 éviers, une salle informatique et une sallepolyvalentes de la nouvelle structure remplaçant le Marché Plus. Ainsi, le d’activités. Juste à côté, une salle associative et une salle informatique for-ton est donné ! Avec un grand miroir, des barres de danse le long des murs, meront le pôle culturel.un sol spécifique et deux vestiaires, les salles d’une superficie de 70 à 90m²feront le bonheur des associations de danse, mais également celui des clubs Inauguration le samedi 1er décembrede gymnastique d’entretien et d’arts martiaux. A noter la présence du Baptisé Metiss’Ages, ce mini-complexe sportif et culturel se veut,Foyer de Vie et de l’IME Eclair, qui profiteront dorénavant de nouveaux à l’image de notre ville, un lieu privilégié de rencontres et d’échanges, oùcréneaux en journée. Tous ces adhérents pourront prochainement inves- se côtoieront les Buxangeorgiens de tous âges et de tous horizons, réunistir, 7 jours sur 7, 4 salles du complexe, les 2 restantes étant réservées aux par les mêmes passions et les mêmes centres d’intérêt. Ce nouvel espacepetits rats du Conservatoire Jean-Sébastien-Bach, qui pourra ainsi déve- sera inauguré en présence des associations le samedi 1er décembre à 15h.lopper dans de meilleures conditions son département danse classique. Pour célébrer l’événement, enfants, jeunes et plus grands préparent actuel- lement un Flash Mob, d’après une chorégraphie de Yad Makowsky sur leEspace dédié à la culture et la jeunesse rythme du tube « Party Rock Anthelm » du groupe LMFAO. nen lieu et place du Crédit Lyonnais Pour ceux qui le souhaitent, il est encore temps de rejoindre la danse,Axée sur des pôles culture et jeunesse, la structure située rue Konrad-Ade- en s’inscrivant auprès du service événementiel : com@bussy-saint-georges.frnauer offrira deux univers distincts. « L’Espace jeunes » sera composé d’une ou 01 64 66 69 78. Bussy Saint-Georges N° 148 - Octobre 2012
  19. 19. 20 Le magazine Hassan et son équipe vous accueillent 7 jours sur 7, midi et soir, sauf le dimanche ! Le Saint-Georges Une nouvelle carte pour les 10 ans e restaurant Saint-Georges vient de célé- cuisinier. Celui-ci a renouvelé de fond en Paris sportifs L brer ses 10 ans. Installé rue Robert-Schu- man depuis le 5 juillet 2002, le Saint-Georges est devenu depuis son ouverture comble la carte de l’établissement et propose désormais quantité de plats traditionnels fran- çais, à la fois le midi et le soir, en sus des pizzas et recharge de téléphone Outre le restaurant, le Saint-Georges est un café la « cantine » de nombreux Buxangeorgiens. Son et autres couscous. prisé par les sportifs, puisqu’il figure parmi les patron, Hassan, que tout le monde (ou presque) 50 établissements français à détenir la licence connaît à Bussy, a vite décelé le potentiel de On y mange midi et soir ! « Parions sports » lancé par la Française des Jeux. notre ville avant de s’y installer pour de bon. Le Saint-Georges est en effet ouvert chaque jour Il propose également à ses clients un service de « Une ville où tu vois tant de gens arriver, tu n’as de la semaine de 6h30 à 22h, et le service est sans recharge de téléphone. Dernier élément à savoir: la possibilité de privatiser le restaurant pour des cérémonies diverses. n rien à craindre ! », a-t-il coutume de dire pour interruption de 12h à 22h. Deux formules sont expliquer son choix de s’implanter à Bussy. proposées : 10,50€ le midi (sauf le jeudi) avec Comme l’expansion démographique de Bussy entrée/plat ou plat/dessert et 14,90€ midi et ne se dément pas, Hassan et son équipe ont soir avec entrée/plat/dessert ou boisson. Et le LE SAINT-GEORGES - 14, rue Robert-Schuman Tél : 01 64 66 76 24 ou 06 17 90 34 26 donc encore de beaux jours devant eux ! Une jeudi, midi et soir également, c’est couscous tra- Horaires d’ouverture : du lundi au samedi de 6h30 équipe qui a accueilli il y a peu un nouveau chef ditionnel maison ! à 22h, le dimanche de 9h à 17h Bienvenue chez Physiaderm ! près 8 ans d’expérience dans le secteur de l’amincissement, Physiaderm, A expert en soin minceur, anti-cellulite et anti-âge, vient d’ouvrir à Bussy des concepts de soins à l’efficacité prouvée, basés sur des techniques non invasives, indolores et naturelles. Ce centre agréé Endermologie - Lipomassage – Endermolift est équipé des technologies les plus récentes, et accessible à tous les budgets ! Avec votre professionnelle Physiaderm, vous réaliserez un pro- gramme de soins personnalisé et adapté à vos objectifs et ce, quelles que soient vos problématiques : surpoids, cellulite, rétention d’eau, jambes lourdes, vieillis- sement et relâchement cutané du visage et du corps. La 1ère séance «bilan» est offerte, elle permet danalyser précisément vos besoins et de définir le soin le mieux adapté. Envie d’offrir un soin ? Physiaderm vous propose le «Bon Cadeau», adapté à tous les budgets et toutes les envies ! Pensez à vos fêtes de fin d’année et offrez le bien-être ! Actuellement, bénéficiez d’une offre décou- verte : 29€ la séance Endermolift ou Lipomassage-Cellu m6 (offre limitée…). n PHYSIADERM 12, boulevard Thibaud-de-Champagne Tél. : 01 64 27 03 28 - Site internet : www.physiaderm.fr Bussy Saint-Georges N° 148 - Octobre 2012

×