La vigne porte ses premiers fruits    Accession sociale à la propriété :   Un jeune Buxangeorgien      Le savoir-faire de ...
4 Vie de la cité8 Dossier12 Vie municipale18 Magazine20 Sports24Pratique                                            Sommai...
4                                                                 Vie de la cité                 Compagnie Flac Floc      ...
Vie de la cité                                                                                             5    Le carnava...
6                                                                       Vie de la cité                                    ...
Vie de la cité                                                                                           7                ...
8                                                                        Dossier            TOUT CE QUE VOUS AVEZ TOUJOURS...
Dossier                                                                                     9                             ...
10                                                                             Dossier                                    ...
Dossier                                                                                      11« NOUS POUVONS ETRE FIERS D...
12                                                                  Vie municipale                      La société basée à...
Vie municipale                                                                                             13Deux policier...
14                                                                        Vie municipale                                  ...
Vie municipale                                                                                                            ...
Vie municipale                                                                                                            ...
Journal de bussy numéro 88
Journal de bussy numéro 88
Journal de bussy numéro 88
Journal de bussy numéro 88
Journal de bussy numéro 88
Journal de bussy numéro 88
Journal de bussy numéro 88
Journal de bussy numéro 88
Journal de bussy numéro 88
Journal de bussy numéro 88
Journal de bussy numéro 88
Journal de bussy numéro 88
Journal de bussy numéro 88
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Journal de bussy numéro 88

1 560 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 560
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Journal de bussy numéro 88

  1. 1. La vigne porte ses premiers fruits Accession sociale à la propriété : Un jeune Buxangeorgien Le savoir-faire de Bussy Gyms p. 5 du nouveau en 2007 p. 17 sur les planches p. 18 p. 20 Bussy LE MAGAZINE MUNICIPAL D’INFORMATIONS - AVRIL 2007 n° 88 Saint-Georges QUI SOMMES-NOUS ? SOMMES-NOUS?
  2. 2. 4 Vie de la cité8 Dossier12 Vie municipale18 Magazine20 Sports24Pratique Sommaire - Edito 3 4. Flac Floc se jette à l’eau 5. Le carnaval sous le signe du Far West 5. La première cuvée des Coteaux de la Brosse 6. Expositions en série 7. Bouge ta planète ! Qui sommes-nous? ette question vous semblera sans doute inutile puisqu’elle 8-9-10. Tout ce que vous voulez savoir sur Bussy 11. Entretien avec Claude Louis C renvoie à des évidences. Pourtant, à bien creuser, elle génère des postulats plus compliqués qu’il n’y paraît. Savez-vous qu’à près de 20000 habitants arrivés, nous comptons autant d’habitats individuels que collectifs? Si les maisons occupent l’essentiel de l’espace, ce que d’un œil nous comprenons, quantitativement, les immeubles abritent la majorité des Buxangeorgiens. 12. L’entreprise SME veut mettre le tabac hors-jeu En outre, savez-vous que, chez nous, le chômage est inférieur à la moyenne 13. Deux policiers municipaux honorés nationale? Faut-il y voir le signe que nous appartenons presque tous aux 14-15. Séjours d’été: suite et fin classes moyennes – où le taux d’activité est le plus fort en France – 15. Prévention des accidents domestiques: le bilan et que dans nos couples, les deux travaillent? 17. Un nouveau programme immobilier à Bussy A se promener dans les rues, vous aura-t-il échappé que presque un 17. Permanence de la Mission Locale pour l’Emploi Buxangeorgien sur deux a moins de 30 ans? Le dossier de ce journal donne des éclaircissements sur le kaléidoscope de réalités qui constitue Bussy Saint-Georges. L’occasion de dissiper bien des malentendus et d’avoir en tête que nous représentons un cas presque unique en Ile-de-France. Cette identité sociologique presque caricaturale nous rend atypiques, mais attachants. 18. Arnaud Humbert, graine d’acteur! En lisant ces quelques pages dédiées à ce que nous sommes, vous vous 19. La nouvelle carte des Trois Tilleuls verrez tels dans un miroir et, en même temps, partagerez les raisons qui 19. Un prix scientifique pour une Buxangeorgienne m’amènent à aimer et à me battre pour Bussy. Si cette ville nouvelle, si jeune dans tous les sens du terme, présente plus d’une faiblesse, elle n’en demeure pas moins une chance unique en France de construire une ville à partir de rien, en la mariant à la campagne. J’ai parcouru ce dossier comme une invitation à croire en notre identité résidentielle. 20. Bussy Gyms: réussite sur toute la ligne Nous qui sommes nés entre parcs et jardins, nous y demeurerons. s 21. Le collège Cousteau à l’heure du foot 22. Il est temps de se mettre au golf! Votre Maire 23. Judo: les parents sur les tatamis 24. Courrier des lecteurs Ecrire au Maire : mairie@bussy-saint-georges.fr 25. Tribunes 26. Etat civil Consulter le site de la ville : www.ville-bussy-saint-georges.fr 27. Professions médicales Bussy Saint-Georges N° 88 - Avril 2007
  3. 3. 4 Vie de la cité Compagnie Flac Floc © Philippe Vercelot Du rire aux larmes! © Adrian Koss « Pierres sculpture femmes » a Compagnie Flac-Floc présentait sa nouvelle création « Pierres sculpture L femmes » salle Maurice-Koehl, samedi 31 mars et dimanche 1 avril. er a Compagnie Flac Floc et la En charge de la partie texte de ce Neuf jeunes danseuses ont interprété successivement deux chorégraphies L Compagnie des 5 Pignons de Lagny-sur-Marne proposent dimanche 6 mai à 17 h 30, salle spectacle: il a fait appel à la Compa- gnie Flac Floc pour une interpréta- tion chorégraphique originale et en de Nadège Paineau - Pierre et sculpture - jouant sur des mimiques et des expressions, elles ont su déclencher rires et larmes chez un public conquis. La soirée s’est ensuite poursuivie par du théâtre « femmes », une pièce com- Maurice-Koehl, un spectacle cho- aucun cas habituelle! « C’est un pari posée autour des textes de Xavier Durringer, Sarah Kane et Emmanuel Caen. régraphique et poétique intitulé stupide, un peu fou! » dit-il… D’après une mise en scène de Richard Guillo, les sept comédiens de l’atelier « ce soir, danse la parole ». Pour la Compagnie Flac Floc, c’est théâtre de la compagnie Flac-Floc, ont déclamé, sur des musiques de Yann Cette création commune s’appuie une année de retrouvailles ou les plus Tiersen, René Aubry, Edith Piaf, Torgue et Houpin, des textes vibrants, qui sur le dernier ouvrage de Jean-Lou anciennes danseuses se réunissent ont transporté l’assistance. Fontaine « l’Âge de la parole » dans un groupe « les marylins » (avec Autres animations qui font le bonheur de petits et grands, la fête foraine, (ouvrage lauréat du prix Max Paul Angèle Wattremez, Elodie Vanker- sur la place du marché en centre-ville, du 18 avril au 1er mai. Une dizaine Foucher 1993). Dans ce recueil de kove, Maureen Viegas, Laetitia d’attractions seront installées. s poésie, l’auteur parle de sa vie, Reiser, Sophie Miller). Et ce projet d’une région forte, celle du Nord. arrive à point dans cette perspective. neuf thèmes d’expression traités à RÉSERVATIONS au 0616285913 Bernard Gisson, metteur en scène Assistée de Richard Guillo, la choré- travers onze chorégraphies. Toute la COMPAGNIE FLAC FLOC: de cette proposition est avant tout graphe Nadège Paineau s’investit sans vie de Jean-Lou Fontaine dans le Danse expressive - 0616285913 le président d’Honneur de la hésitation dans la création des parti- paysage du Nord est alors revisitée THÉÂTRE DE PROPOSITION - 0620442009 Compagnie des 5 Pignons, troupe tions de danses minutieusement depuis son enfance. COMPAGNIE DES 5 PIGNONS: d’amateurs de Lagny-sur-Marne, adaptées au texte de Jean-Lou Fon- Une création à découvrir Théâtre, poésie, cabaret, contes, passionnés de théâtre. taine, dont elle extrait par découpage absolument ! s improvisations 0160074328 Les Scouts de Bussy célèbrent leurs dix ans n cette année de centenaire du scoutisme, les Scouts de E Bussy fêtent leurs dix ans. À cette occasion, le groupe des Scouts buxangeorgiens Louis-Guibert s’est retrouvé le samedi 10 mars pour présenter aux parents les différentes activités proposées aux enfants. 48 scouts âgés de 8 à 17 ans étaient présents, ainsi que leurs animateurs, titu- laires du BAFA ou du BAFD. Lors de cet après-midi, les Lou- veteaux sont montés sur scène pour interpréter une chanson qu’ils avaient écrite, sur le thème « Vivons l’aventure ! ». Enfants, parents et animateurs ont conclu cette belle journée autour d’un repas-spectacle. Ils se retrouveront le 16 sep- tembre prochain pour la grande fête célébrant les dix ans de l’association, au cours de laquelle de multiples animations sont d’ores et déjà programmées. s LES SCOUTS DE BUSSY ont toujours besoin d’animateurs, qu’ils contribuent à former au BAFA. Si vous êtes intéressés et motivés, vous pouvez contacter M. ou Mme Zutterling au 0164662787 Bussy Saint-Georges N° 88 - Avril 2007
  4. 4. Vie de la cité 5 Le carnaval sous le signe du Far West en cow-boys et indiens. Pour patien- zouk et autres rythmes chaloupés, ter avant le départ du défilé, un spec- les confettis ont volé durant tout le tacle de danse country proposé par trajet jusqu’à l’arrivée sur la place de l’association Magny Country Show Verdun, où le club des aînés atten- a eu lieu. Les nombreuses familles dait le cortège de pied ferme, présentes ne se sont pas contentées derrière son stand de crêpes et de de regarder, elles ont aussi largement gâteaux, qui a contribué à réchauf- participé au spectacle, puisque l’as- fer quelque peu l’atmosphère un sociation se proposait également brin frisquette. Il était ensuite temps d’initier le public à cette danse parti- de clôturer ce carnaval 2007 par le culière qui se déroule en groupe. traditionnel embrasement du bon- A 15h, les percussions de l’association homme Carnaval, fabriqué cette Ka Fraternité ont commencé à réson- année par les centres de loisirs Jules- ême si le temps n’était maquillage installé dès 13h sur la ner, marquant le départ du défilé vers Verne et Jean-de-la-Fontaine.M pas forcément de la partie, le carnaval a unenouvelle fois fait carton plein le Grand’Place n’a ainsi pas désempli. Les bambins se sont très vite plongés dans l’ambiance western en se la place de Verdun. Le public s’est donc rangé derrière la camionnette de Ka Fraternité, transformée pour l’oc- Un spectacle toujours aussi impres- sionnant qui n’a pas manqué de fasciner les nombreux enfants ras-samedi 17 mars. Le stand de retrouvant grimés des pieds à la tête casion en camp d’indiens.Sur fond de semblés autour de la place. s Les Coteaux de la Brosse sortent leurs premières bouteilles « Une cuvée symbolique » ela n’a certes pas encore l’impact du Beau-C jolais nouveau, mais un grand pas a été franchi par l’association des Coteaux de laBrosse, dont la première cuvée a été mise en bou-teille le 19 mars 2007. Les premières vendangesréalisées en septembre 2006 ont permis de récol-ter environ 150 kg de raisin, ce qui représente aufinal une quarantaine de litres. Une modeste pro-duction, certes, mais extrêmement symbolique.«C’est une grande aventure qui commence, et cette pre-mière cuvée a une valeur sentimentale particulière »,déclarait ainsi Franck Panigada, président de l’as-sociation, pas peu fier lors de cette mise en bou-teille, comme la vingtaine de membres présents cette année augmenter quelque peu leur produc-lors de cette soirée. L’association des Coteaux de la tion, et atteindre, pourquoi pas, les 500 litres.Brosse, créée en novembre2001, compte une qua- Quoi qu’il en soit, leur but n’est pas de produire àrantaine de membres qui ont un intérêt commun tout prix, mais d’essayer de faire de la qualité.pour le vin et la bonne chère. Les Coteaux de la Le vin et la vigne se bonifiant avec le temps,Brosse font partie des Vignerons franciliens réunis. il y a des raisons d’espérer… sIls reçoivent l’aide d’un œnologue, qui vient géné- donne un peu de son temps pour les différentes Si l’aventure vous tente, vous pouvez rejoindreralement deux fois par mois contrôler le travail tâches de la vigne, et ce n’est pas une mince affaire! l’association.effectué par nos apprentis vignerons. Ceux-ci Les apprentis vignerons, dont l’association est sou-n’avaient à la base aucune expérience dans le tenue par la Ville de Bussy et la Communauté de POUR TOUT CONTACT : coteaux.delabrosse@laposte.netdomaine viticole. Au sein de l’association, chacun Communes de Marne-et-Gondoire, espèrent bien SITE DE L’ASSOCIATION : www.coteauxdelabrosse.com Bussy Saint-Georges N° 88 - Avril 2007
  5. 5. 6 Vie de la cité e premier festival pour voix et musiques sacrées Festival pour voix et musiques sacrées Un concours de chant envoûtant L s’est poursuivi le samedi 24 mars en l’église de Bussy Saint-Martin par la finale du concours de composition et d’interprétation de chants sacrés. Un festival dont l’objectif est d’enrichir et de promouvoir le répertoire sacré, en accord avec l’évo- lution du langage musical. Pari parfaitement réussi pour l’association organisatrice, Per la Voce, et son directeur artistique, Epaminondas Chiriacopol. La soirée du 24 mars, placée sous le haut patronage de Mme Victoria Cortez, mezzo soprano de renom- mée internationale, et de Mgr André Dupleix, secré- taire général adjoint de la Conférence des évêques de France, s’est déroulée devant un public qui s’est, pour l’occasion, transformé en jury afin de juger les com- positions de Jean-Armand Moroni, Stéphane Nicolay, Paulo Chiarocci, et les voix de Sabine Hovasse, Olek- sandra Turyanska et d’Aurélia Gosselin. Le talent de ces six artistes a beaucoup touché les spectateurs, qui ont eu bien du mal à départager les finalistes. s Prochain rendez-vous le samedi 12 mai en l’église de Bussy Saint-Martin pour un concert « Est-Ouest » Exposition de Nathalie Cavaillé à la médiathèque Tisser des liens à travers la peinture athalie Cavaillé exposait N son travail à la média- thèque de l’Europe du 6 au 24 mars. Un travail qui tournait autour du lien. « Après mon exposition Elles, qui donnait des images des femmes d’aujourd’hui, j’ai voulu mon- trer de manière symbolique et Art du Vietnam à la poétique ce fil magique et invi- sible que la vie tisse entre nous, ce médiathèque de l’Europe fil qui est le sens de la vie, et qui, utre exposition dans notre monde de l’instan- tané, semble avoir disparu », expliquait Nathalie Cavaillé A accueillie par la médiathèque de l’Europe, celle de cinq lors du vernissage de l’exposi- artistes vietnamiens arrivés tion. Le public venu en en France depuis quelques nombre lors de ce vernissage a mois. Ayant déjà exposé d’ailleurs été beaucoup touché leurs travaux à Tours, ils ont par les œuvres de l’artiste. profité de leur passage à Institutrice à l’école « Jean de Bussy pour faire découvrir la Fontaine » à Bussy, Nathalie au public buxangeorgien leurs œuvres. Issus de l’école des Beaux-Arts du Cavaillé est arrivée à l’art tout naturellement, il y a une vingtaine Vietnam, qui avait été fondée par les Français, ces cinq artistes ont passé d’années, après des études de lettres et de musique. « Mon travail de près d’un mois à Bussy, et leur impression de la ville est très positive. peintre réveille mes mémoires, souligne encore Nathalie Cavaillé. Ils ont ainsi particulièrement apprécié le vieux village, qui leur a d’ailleurs Il y a des choses qui remontent à la surface de ma conscience, des choses inspiré quelques aquarelles remarquables. Lors du vernissage de l’expo- que je n’avais pas su associer les unes aux autres, je n’avais pas trouvé le sition, seuls deux artistes, sur les cinq qui exposaient, étaient encore pré- passage… jusqu’à ce que, tout à coup, dans l’atelier, un certain type de sents : Doan-Quoc et son épouse Kim Dung. A travers leur peinture, travail s’opère, et c’est tout un univers qui resurgit. » Un univers très per- ils cherchent à montrer des images méconnues de leur pays et à retrans- sonnel qui mérite d’être connu. Les visiteurs ayant visité cette expo- crire l’esprit qui y règne, du nord au sud, ont-ils expliqué au public venu sition à la médiathèque ne diront pas le contraire. s découvrir leurs œuvres. s Bussy Saint-Georges N° 88 - Avril 2007
  6. 6. Vie de la cité 7 Défi Bouge Ta Planète 2007 : Tous plus riches en partageant!Malgré la pluie, le second Défi Jeunes Bouge Ta Planète fut un succès. En rassemblant surle Square Vitlina de nombreuses énergies (groupes de jeunes, bénévoles de CCFDTerre Solidaire, pilote du Défi, de l’Action des Chrétiens pour l’Abolition de laTorture – ACAT, du Secours Catholique, Conseil municipal et services de la mairie),ce Défi a affirmé une forte volonté de bouger la planète ! Malgré le temps peu engageant, les bénévoles étaient bel et bien présents. urant cet après-midi du 24 mars,D un soutien financier symbolique (ou conséquent!) permettait de recevoirson passeport d’Aventurier de la Solidarité. Bien En fin d’après-midi Rosmira est intervenue, d’abord au Défi au square puis à la média-plus que participer, les jeunes des aumôneries thèque. Elle représentait l’association colom-de la paroisse catholique ont imaginé, préparé bienne Ascoba, qui regroupe des villageset co-animé des jeux: « Combat de l’Eau », dont organisés en Communautés de Paix, afin del’objectif était de démontrer que l’eau est un se défendre pacifiquement. Ils se révoltent àbien vital à gérer correctement et à garantir pour l’idée de pouvoir être assimilés à “des produc-tous, « Course à l’école », « Justice et Injustice », teurs de drogue”. Ce sont des petits paysans« Grande Traversée » (sensibilisation aux Droits pauvres aspirant à vivre dignement de leurHumains), « Shootons la misère ». Enfin, grâce lopin de terre. Ils subissent les pillages et lesaux Compagnons Scouts de Chelles et au jeu exactions de l’armée et des groupes paramilitairesgéant de l’association Max Havelaar, on pouvait rattachés, et de plusieurs groupes de guérilla :tester ses connaissances sur le Commerce Equi- chacun les accuse de soutenir l’autre. Rosmiratable. Les lycéens du Club Humanitaire de elle-même a vu mourir assassinés son mariMartin Luther King invitaient à la découverte et deux de ses frères… sdes richesses du monde au travers d’objets arti- le groupe Namaskar (Bienvenue en sanskrit),sanaux typiques et de produits du Commerce djembé, hip-hop, sketch, chants pour interpel- Pour s’informer sur CCFD Terre Solidaire, les actionsEquitable “mystères”. ler sur la misère et les Droits des enfants, témoi- soutenues comme Ascoba en Amérique Latine, mais aussiLes jeunes ont également assuré le spectacle gnages de jeunes actifs en soutien scolaire avec le en Afrique, Asie… et l’information Ici : www.ccfd.asso.fr(plutôt sous tente que sur scène en raison de la Secours Catholique, actions et projets du Club Vous pouvez également contacter Jean-Philippe Clémentpluie!): Danse folklorique du Penjab (Inde) par Humanitaire MLK… au 06 69 54 57 03 Bussy Saint-Georges N° 88 - Avril 2007
  7. 7. 8 Dossier TOUT CE QUE VOUS AVEZ TOUJOURS VOULU SAVOIR SUR BUSSY ! Les premiers résultats du recensement de population 2005 viennent de tomber. Ils apportent, en ce qui concerne Bussy Saint-Georges, leur lot de chiffres dignes de figurer dans le livre des records… emontons le temps de deux décennies. Nous sommes R en 1985 et la décision de transformer le territoire de Bussy en 3e secteur de la ville nouvelle de Marne-la- Vallée vient d’être prise. La ville n’est alors qu’un village d’à peine 500 âmes (460 exactement), typique de la Seine-et- Marne d’alors, où plus de la moitié des communes compte moins de 1000 habitants. Bussy, à ce moment, occupe la 380e place (sur un total de 514). La physionomie des lieux n’a guère changé depuis le début du siècle et malgré la montée en puis- sance, depuis 1975, de l’urbanisation à quelques encablures de la tour pigeonnier, on se sent dans un autre monde, bien loin du stress de la vie urbaine. Vingt ans plus tard, la carte postale d’un sépia nostalgique s’est colorisée. En moins de temps qu’on ne peut l’imaginer, la population a progressé de 3 591 % ! Un record national sur les dix dernières années. Le village rural est ainsi devenu une cité à part entière qui, avec ses 17977 habi- tants, est au 16e rang départemental et au 524e national (six ans plus tôt, les positions respectives étaient 30 et 976). Bussy Saint-Georges N°88 - Avril 2007
  8. 8. Dossier 9 Un cursus scolaire supérieur « Il s’agit là d’une image d’Epinal que l’on accole souvent à tort à Bussy, précise Jean Claude à la moyenne nationale Lamagnère, Premier Adjoint. Si effectivement, Les lycées de Bussy donnent un taux moyen de comme toutes les autres communes du secteur, réussite au baccalauréat de 82 %. Pour ce qui nous faisons partie des 3 000 villes dont le est de la population dans son ensemble, 6.40 % revenu moyen annuel des ménages est supérieur est sans diplômes (moy. nat: 21), 11 % possè- à la moyenne nationale, nous sommes quandFéminine, jeune et motorisée dent un CEP ou BEPC (moy. nat : 25.30), même fort éloigné du leader, Marne-la-CoquetteCaractéristiques majeures de la population : 17.6 %, un CAP ou BEP (moy. nat: 24.80), et de ses 81800 € par ménage et par an! »les femmes y sont plus nombreuses que les 16.30 % un Bac général ou professionnel (moy.hommes (50.50 % contre 49.40 %), et, sur- nat: 12.20) et 36,30 % un niveau équivalenttout, la moitié des Buxangeorgiens a moins ou supérieur à Bac +2 (moy. nat : 17.60). Ce Une attractivité économiquede 30 ans (50.30 %). En ce qui concerne parcours scolaire a une double incidence. Tout certaine mais à surveiller!l’état matrimonial des ménages, la ville est à d’abord sur les catégories socioprofessionnelles En 2004, Bussy a vu l’installation de 85 entre-l’image de la société française : le mariage fait des résidents buxangeorgiens. C’est ainsi que prises sur son territoire, ce qui l’a placée dans lemoins recette (53.30 % en 1999, 49.90 % en 26.60 % d’entre eux sont des cadres ou profes- tableau des 1 000 villes les plus dynamiques.2005) et le célibat progresse (40.20 % en sions libérales (moy. nat.: 12.10), 28.70 % des Aujourd’hui, 450 sociétés ont choisi Bussy1999, 41.40 % en 2005). Quatre ménages professions intermédiaires (moy. nat.: 22.10) comme lieu d’exercice de leur activité. 25 %sur dix ont entre un et deux enfants, mais le 29.40 % sont des employés (moy. nat.: 29.90), d’entre elles concernent des services aux entre-quart des ménages buxangeorgiens n’en a pas. 10.80 % des ouvriers (moy. nat. : 27.10) et prises, 20 % sont des commerces, 15 % desLa voiture constitue un outil essentiel de 4.90 % des artisans ou commerçants (moy. entreprises de logistiques et transports, 16 %mobilité. En effet, seuls 12.70 % (soit envi- nat. : 6.40). Seconde incidence, la valeur du couvrent les domaines du triptyque « éduca-ron la moitié de la moyenne nationale) ne dis- revenu moyen annuel par ménage. A Bussy, il tion/santé/action sociale », 13 % offrent desposent d’aucun moyen propre de services aux particuliers, 7 % ont une activité est de 24449 €, ce qui met la ville dans le pelo-locomotion. Par contre, six ménages sur 10 industrielle et 4 % sont des entreprises de ton de tête des communes de Marne-la-Valléepossèdent une voiture (moy. nat. + 10 %) et construction. Néanmoins, la commercialisa- (voir tableau) sans pour autant en faire uneils sont près de 30 % à en avoir deux ou plus. commune à la richesse extraordinaire tion des zones d’activités économiques, depuis 2 ans, marque sérieusement le pas. A cela, deux raisons, de la responsabilité exclusive de l’Etat et de son représentant local, l’aménageur public. D’une part, la mise en chantier sans cesse repoussée du second échangeur de l’A4 permettant de mieux irriguer la ville, d’autre part, la politique incohérente de commerciali- sation menée par EPAMARNE. Pour ce qui est des chiffres du chômage, si le nombre de personnes en recherche d’emploi a progressé en 6 ans, on note une très nette amé- lioration entre septembre 2005 et sep- tembre 2006 : moins 11 %. Avec un taux de chômage de 6,6 %, la ville de Bussy reste ainsi en deçà de la moyenne nationale (8,4 %). ® Suite du dossier en page 10 Bussy Saint-Georges N°88 - Avril 2007
  9. 9. 10 Dossier entre maisons et appartements, contrairement à plus dorénavant que quelques dizaines ce que beaucoup pensent, avec une prédomi- (0.60 %). Ce recul de la « maison du nance des appartements sur les maisons indivi- dimanche » s’explique, bien sûr, par la pro- duelles (un rapport 60/40 stable depuis 6 ans). gression continue, depuis 15 ans, des limites En revanche, le nombre moyen de pièces, qui urbaines de la région parisienne mais aussi est de 3.8 (une tendance à la hausse depuis le par le fait que l’exode rural connu par Bussy précèdent recensement) recouvre, en fait, une comme nombre de ses communes sœurs grande disparité entre appartements (2.7) et entre 1960 et 1980, relève aujourd’hui de Propriétaires, locataires maisons (5.5). Un peu plus de 10 % de ces loge- l’histoire ancienne ! s ments sont des studios (pratiquement le double et résidences secondaires de la moyenne nationale), près de 19 % sont des Le décollage récent et fulgurant de la ville, on le deux pièces (moy. nat.: 12.80), tandis que 21 % retrouve naturellement dans le nombre de loge- comportent 3 à 4 pièces et 31 %, 5 pièces ou ments, passé de deux centaines en 1985 à plus (ces deux dernières catégories étant en presque sept milliers. Les résidences principales conformité avec la moyenne nationale) Enfin, si y occupent la part du lion (89.50 %). Au départ, en 1999, 51 % des résidents étaient propriétaires le nombre d’appartements était plus important de leur habitation, ils sont désormais 62 % que les maisons individuelles (un rapport Dernier point : si, au tournant des années 60/40), mais ce rapport s’est progressivement 1970, les résidences secondaires concer- inversé, et aujourd’hui, l’égalité est quasi réalisée naient une habitation sur cinq, elles ne sont QUELQUES DONNÉES CHIFFRÉES PRIX DE VENTE/M2 REVENU MOYEN MÉNAGE/AN TAUX DE CHÔMAGE BUSSY SAINT-GEORGES 3 615 € 24449€ 6.60 % Bailly-Romainvilliers 3 680 € 16929€ 6.30 % Champs-sur-Marne 2 801 € 17279€ 10.90 % Chessy 3 680 € 21445€ 8.20 % Collégien 3 200 € 20232€ 8.80 % Coupvray 3 680 € 25115€ 6.70 % Croissy-Beaubourg 3 200 € 28465€ 8.30 % Emerainville 3 435 € 18170€ 10.60 % Ferrières-en-Brie 3 500 € 23000€ 5.70 % Lognes 2 900 € 15240€ 14.10 % Magny-le-Hongre 3 680 € 20444€ 4.10 % Noisiel 2 600 € 15375€ 13.90 % Noisy-le-Grand 3 115 € 17320€ 11.80 % Serris 3 680 € 18723€ 4.00 % Torcy 3 000 € 15375€ 13.10 % Bussy Saint-Georges N°88 - Avril 2007
  10. 10. Dossier 11« NOUS POUVONS ETRE FIERS DE l’EVOLUTION DE LA VILLE »ENTRETIEN AVEC CLAUDE LOUIS, MAIRE-ADJOINT CHARGE DES AFFAIRES CULTURELLESQuel regard portez-vous sur leur rappelle à chacun qu’ils sont les jeunes pousses d’un arbre aux racines profondes.l’évolution fulgurante de la ville?Un sentiment mélangé de fierté et d’anxiété.De fierté en pensant que Bussy, de modeste Qu’imaginez-vous pour l’avenir?village briard à l’écart des centres d’intérêts et Trois choses qui sont pour nous des étapes essen-de décisions, est devenu (et deviendra encore tielles! En premier lieu, terminer harmonieusementplus au terme prochain de son urbanisation) l’urbanisation de la ville en évitant les dérapagesune « capitale » du Marne-la-Vallée Seine-et- architecturaux – une Grand’Place nous suffitMarnais. Anxiété, car cette progression, il amplement en la matière! - et en veillant à propo-faut pouvoir en maîtriser les excès afin que ser, tant en accession à la propriété qu’en locatif,chaque Buxangeorgien puisse continuer à une offre immobilière apte à couvrir la demanderetrouver dans sa ville cet art de vie et de vivre des futurs résidents comme celle de la populationque beaucoup nous envient. actuelle et de ses enfants. Ceci couvrant, bien entendu, le logement dit « social » pour lequel nous prouverons que la modicité des moyens n’est pasLe vieux village de Bussy incompatible avec la qualité de construction.semble bien loin! Ensuite, maintenir ce « cap » d’une ville où l’onTout d’abord, une précision ! Je trouve le aime rester et non simplement transiter.terme de « vieux village » dévalorisant à la Pour cela, nous poursuivrons et amplifieronsfois pour l’image de la ville comme pour l’effort pour trouver et mettre en place les structuresceux qui y résident. Bussy est une ville et conditions aptes à donner ce « supplémentcomposée de différents quartiers que nous Claude LOUIS, Maire-adjoint d’âme » sans lequel une ville ne peut s’épanouir.avons voulus, avec leurs spécificités d’ur- chargé des affaires culturelles Enfin, mobiliser l’énergie de toute l’équipebanisme, d’environnement ou d’économie. municipale pour faire face à la carenceLe « village » est le plus ancien de ces quartiers et constitue le creuset d’Epamarne. Je rappelle d’ailleurs que la loidu Bussy que nous connaissons maintenant. Sans oublier aussi qu’il est donne une compétence exclusive à l’aménageur public en ce quile lien indispensable qui unit les Buxangeorgiens à leur histoire et qui concerne l’attractivité des zones économiques de Bussy. s LA REMONTEE FANTASTIQUE DE BUSSY 1936 2005 e classement des villes seine-et-marnaises est une L parfaite illustration du basculement démographique du département, selon un axe Nord/Sud, au cours des trois dernières décennies. Jusqu’à la fin des années RANG 1 2 VILLES Fontainebleau Melun RANG 1 2 VILLES Meaux Chelles 1960, la Seine-et-Marne était considérée comme une 3 Chelles 3 Melun « proche province ». « Rappelons-nous cette époque où les 4 Meaux 4 Pontault-Combault atlas des agendas n’indiquaient pas le 77 comme départe- 5 Montereau 5 Champs-sur-Marne ment de la région parisienne, et où Lagny-sur-Marne était, 6 Provins 6 Savigny-le-Temple à l’Est, la « ville frontière » pour les interdits de séjour sur 7 Lagny-sur-Marne 7 Torcy Paris et ses environs », se souvient Jean Claude Lamagnère, 8 Coulommiers 8 Villeparisis Premier Adjoint au Maire. Depuis l’apparition des Villes 9 Mitry-Mory 9 Le Mée-sur-Seine 10 Villeparisis 10 Combs-la-Ville Nouvelles, la situation a bien changé. Le centre de gravité … … 11 Ozoir-la-Ferrière démographique s’est progressivement déplacé sur le Nord- … … 12 Dammarie-les-Lys Est du département (9 sur 15 des communes les plus … … 13 Roissy-en-Brie peuplées y sont situées). Et si, aujourd’hui, Bussy occupe la … … 14 Lagny-sur-Marne quinzième place du podium, elle devrait se hisser à la 380e Bussy Saint-Georges 15 Bussy Saint-Georges cinquième au terme de son urbanisation. s Bussy Saint-Georges N°88 - Avril 2007
  11. 11. 12 Vie municipale La société basée à Bussy veut mettre le tabac hors-jeu SME Distribution aide ses salariés à arrêter de fumer L’entreprise SME Distribution, animées par Alice Puech-Pecot, chargée de projets au CRESIF. division d’Arvato services, implan- Les volontaires y feront notam- tée Avenue de l’Europe à Bussy, n’a ment un point sur leur tabagisme avec un spécialiste afin d’étudier pas attendu la loi du 1er février les méthodes qui leur correspon- 2007 pour prendre des mesures dent en fonction de leur profil. Lors de cette journée d’action, contre le tabagisme. La Direction, le docteur Ancel, pharmacien à représentée par René Guinot, Bussy, s’était également déplacé pour présenter les différents a ainsi lancé en janvier une substituts nicotiniques, ainsi que Céline Gousailles, une dié- enquête sur le tabac auprès de ses ensibiliser les fumeurs sur pour informer les salariés et tester téticienne, qui insistait notam- salariés, à laquelle a répondu une bonne moitié du personnel. A la S les dangers du tabac, les encourager et les aider à arrêter de fumer, mais également leur taux de monoxyde de carbone dans les poumons, ce qui en a fait réfléchir plus d’un! ment sur le fait que la prise de poids n’est pas une fatalité lors- qu’on arrête de fumer. suite de cette enquête conduite par informer les non-fumeurs sur les Thomas, qui fume depuis seule- « 30 % des personnes qui arrêtent méfaits du tabagisme passif, tels ment 5 ans, a ainsi atteint le n’en prennent pas, affirme-t-elle. Séverine Noyer, Responsable qua- étaient les principaux objectifs de chiffre 28, alors que la norme, Il est très important de boire au lité sécurité environnement de cette journée d’action, qui a reçu pour un non-fumeur, est de 3 à5. moins deux litres d’eau par jour un accueil très favorable de la part Un chiffre qui l’a fortement inter- pendant les dix premiers jours où SME Distribution, une journée de de l’ensemble du personnel, pellé et qui pourrait l’inciter à l’on arrête, pour éliminer sensibilisation a été organisée le fumeurs comme non-fumeurs. l’avenir à réduire sa consomma- les toxines accumulées. » « Je trouve cette action très positive. tion, voire à essayer d’arrêter. Pour Reste à savoir combien de per- mardi 27 mars au sein même de la Cela incite à la réflexion, et ça peut aider ses collègues les plus moti- sonnes tenteront de dire stop à la société avec le soutien du CRESIF, peut-être m’inciter à arrêter vés, Séverine Noyer va d’ailleurs cigarette après cette heureuse ini- de fumer », indiquait l’un d’entre mettre en place des groupes de tiative qui devrait faire des émules le Comité régional d’éducation à la eux. Florence Gabillard, tabaco- motivation à l’arrêt, qui com- au sein de toutes les entreprises. santé d’Ile-de-France. logue au CRESIF, était présente prendront trois sessions d’1h30 A bon entendeur… s Il faut sauver la langue allemande ! Alors que nos liens avec la ville de Meiningen se sont encore fortifiés, à l’occasion du concert que la Grande Harmonie a donné en compagnie de l’Orchestre de la Croix-Rouge de Meiningen, samedi 14 avril dans notre ville jumelle, l’heure est plus que jamais à la mobi- lisation chez les professeurs d’allemand de Bussy, et plus généralement chez les germanophiles. inquiétude est en effet de mise sente une indifférence grandissante à l’égard de la culture de notre voisin, L’ chez les professeurs d’allemand face à la désaffection dont souffre la langue de Goethe auprès des élèves. remettrait en cause la relation privilégiée qu’entretiennent nos deux pays, et par là-même l’approfondissement de l’Union européenne. Il convient donc, plus que jamais, de soutenir toutes les initiatives destinées à promou- La réduction des crédits et les fermetures voir l’enseignement de l’allemand, qui présente trop d’avantages pour lais- de classes de plus en plus nombreuses font ser la situation en l’état. Essentielle sur le marché de l’emploi (nombre craindre ni plus ni moins la disparition pro- d’entreprises sont très friandes des jeunes qui parlent allemand), et plus gressive de l’apprentissage de l’allemand dans les collèges et lycées fran- généralement dans nos relations avec l’étranger, accessible, qui plus est grâce çais, si rien n’est fait pour endiguer le mouvement. Ce constat se vérifie à des structures culturelles sans équivalent (Office franco-allemand pour la malheureusement dans notre académie, et particulièrement à Bussy, Jeunesse, Goethe Institut, jumelages…), la langue allemande doit vivre! où deux, voire trois postes, risquent de disparaître à plus ou moins long C’est la volonté de la ville de Bussy, qui, à travers son jumelage avec terme. Si elle se poursuivait, cette désaffection pour l’allemand, qui repré- Meiningen, compte bien peser dans ce débat essentiel. s Bussy Saint-Georges N°88 - Avril 2007
  12. 12. Vie municipale 13Deux policiers récompensés pour acte de courage et de dévouementLa police municipale à l’honneur illes Mechani et Murielle que des hommes et des femmes ont àG Fritsch, respectivement brigadier chef principal etgardien principal au sein de la Police cœur de porter secours à nos concitoyens», a-t-il déclaré, en remerciant, au nom des Buxangeorgiens, Gilles Mechanimunicipale de Bussy, ne sont pas et Murielle Fritsch.prêts d’oublier la date du 16 sep- Les deux courageux policiers étaient,tembre 2006. A 6h30 du matin, quant à eux, touchés par cet honneurils reçoivent un appel d’une per- qui rejaillit sur toute la police muni-sonne promenant son chien le long cipale. « Nous pouvons dire sans nousde l’étang Notre-Dame-du-Val, qui tromper que devant une telle situation,a aperçu au milieu de l’eau un nos collègues auraient apporté leurhomme en grande difficulté. Arri- contribution sans hésiter, avec profes-vés très vite sur les lieux, les deux sionnalisme », relevait ainsi Muriellepoliciers municipaux n’hésitent pas Fritsch, tandis que Gilles Mechaniune seule seconde. Gilles Mechani rappelait la devise de la police muni-se jette à l’eau et ramène l’homme cipale: servir. « Nous sommes au ser-sur la rive, où Murielle Fritsch lui Gilles Mechani et Murielle Fritsch exhibent fièrement vice de la population, sans aucun a leurs diplômes pour leur acte courageux.pratique les premiers secours, avant priori, soulignait-il. C’est sûr que l’onl’arrivée des pompiers. L’homme se sent encore plus utile dans des casreprend très vite ses esprits. Ayant comme celui-là. Et si cet acte peut aussiavalé des cachets, il avait l’intention démontrer que nous ne servons pas qu’àde mettre fin à ses jours. mettre des PV… » Régis Boriès, leLe geste des deux policiers leur a valu chef de service de la police munici-deux récompenses: Gilles Mechani a pale, qui a également adressé sesainsi reçu la médaille de bronze pour remerciements à ses policiers, tenaitacte de dévouement et de courage par à vanter les mérites de ses collègues.le préfet de Seine-et-Marne, alors que « Quand les citoyens nous appel-Murielle Fritsch s’est vu remettre une lent, les policiers municipauxlettre de félicitation de la part du réagissent très vite. Nous disposonspréfet de Seine-et-Marne. Une céré- en outre aujourd’hui de locauxmonie solennelle s’est déroulée le flambant neufs, au cœur du centre-mardi 13 mars en salle du conseil de ville. Que les gens n’hésitent pasla mairie en présence des 40 fonc- et à la Sécurité, Olivier Martel. Lors cipale buxangeorgienne de sa pro- donc à nous contacter ! La police esttionnaires de police, du maire de de cette cérémonie, Hugues Ron- fonde gratitude. «Dans une société où aujourd’hui joignable 24h sur 24,Bussy et son adjoint à la Prévention deau a tenu à assurer la police muni- l’égoïsme prédomine, il est bon de voir 7 jours sur 7 ». s Opération « coup de poing » aux abords des écoles uite à de nombreux abus constatés aux abords des S écoles de la ville, la municipalité a demandé à la police municipale d’être très présente et vigilante aux heures d’entrée et de sortie, afin de renforcer la sécurité à ces endroits stratégiques. En la matière, la tolérance zéro sera en effet appliquée, car la sécurité de nos enfants n’a pas de prix. Tout abus en matière de stationnement gênant, de vitesse excessive ou d’autres comportements dangereux sera ainsi sévèrement puni. s Bussy Saint-Georges N°88 - Avril 2007
  13. 13. 14 Vie municipale Séjours d’été (suite et fin) Ne tardez pas à inscrire vos enfants! Nous poursuivons notre tour d’horizon des séjours d’été proposés par le Service périscolaire de la ville. Au menu, la découverte de la campagne et de la ferme pour les 4-7 ans dans l’Eure au mois de juillet, l’environnement marin en Loire-Atlantique pour les 5-7 ans, farniente et voile du côté de Toulon pour les 6-13 ans et glisse en Tunisie pour les 13-17 ans au mois d’août. Préparez les bagages… BESU-SAINT-ELOI (EURE) 4 à 7 ans SAINT-MICHEL-CHEF-CHEF (Loire-Atlantique) 5 à 7 ans Pour les plus « LES P’TITS LOUPS À LA MER » jeunes enfants, DATES : du jeudi 23 au la Ville propose jeudi 30 août 2007 une sortie dans PLACES DISPONIBLES: 15 le département TRANSPORT: car grand tourisme de l’Eure, pour „ SITUATION: partir à la découverte de Le village de vacances la campagne et « Les Mouettes » se trouve au sud de de la ferme. la Bretagne, sur la côte de Jade, à l’orée DATES: du lundi 9 au dimanche 15 juillet 2007 de la Vendée, entre Loire et océan. Le PLACES DISPONIBLES : 15 site est idéalement situé, à 400 m du TRANSPORT: car grand tourisme cœur de la ville et de la mer, au calme, dans un parc boisé et ombragé muni „ SITUATION: de jeux pour tous les âges. Le Domaine équestre de la Bonde est constitué d’un ancien corps de ferme „ LES ACTIVITÉS: normand entièrement restauré, entouré de terrains aménagés pour les dif- férentes activités équestres. Il est situé à proximité de la vallée de la Lévrière Promenade en mer sur voilier du type et jouxte la forêt de Lyons. Sur le site, on retrouve les animaux de la basse- « Mentor » cour et une centaine de chevaux et poneys de races différentes Baignade et jeux de plage Pêche à pied et constitution d’un „ LES ACTIVITÉS: Découverte et soins des animaux de la ferme aquarium pour respecter et apprendre Prise de contact avec les poneys, apprentissage des règles de sécurité, la milieu marin. équitation et soins avec passage du Poney d’or en fin de semaine Séance de poney dans un centre Visite du musée du lait à la ferme de Rome équestre Promenade en attelage Cerf-volant s Visite d’une chèvrerie avec dégustation de fromage Visite des étangs de Neaufles-Saint-Martin et observation des oiseaux migrateurs s DOMAINE DE LA BONDE (4-7 ans) SAINT-MICHEL-CHEF-CHEF (5-7 ans) 1 ENFANT 2 ENFANTS 3 ENFANTS 4 ENFANTS 5 ENFANTS 1 ENFANT 2 ENFANTS 3 ENFANTS 4 ENFANTS 5 ENFANTS A 190 181 172 163 155 A 206 196 186 177 168 B 214 203 193 184 174 B 232 220 209 199 189 C 238 226 215 204 194 C 258 245 232 221 210 D 262 249 236 224 213 D 283 269 256 243 231 E 286 271 258 245 233 E 309 294 279 265 252 F 309 294 279 265 252 F 335 318 302 287 273 G 333 317 301 286 271 G 361 342 325 309 294 H 357 339 322 306 291 H 386 367 349 331 315 Hors Bussy 476 452 430 408 388 Hors Bussy 515 489 465 442 419 N.B. : La ville de Bussy a décidé de soutenir les familles buxangeorgiennes ne bénéficiant d’aucune aide particulière de la CAF, du Conseil Général ou de leur comité d’entreprise. Le CCAS, dans le cadre de sa politique jeunesse, va en effet faire bénéficier ces familles d’un dégrèvement de 10 % par enfant sur chaque séjour d’été. Bussy Saint-Georges N°88 - Avril 2007
  14. 14. Vie municipale 15 MULTIGLISSE EN TUNISIE 13 à 17 ans LE PRADET (Var) 6 à 13 ans DATES : du mardi 14 au mardi « LE SOLEIL ET LA MER » 28 août 2007 DATES: du vendredi 3 au jeudi 16 août 2007 PLACES DISPONIBLES: 25 PLACES DISPONIBLES: 20 TRANSPORT: avion et car TRANSPORT: car grand tourisme et train „ SITUATION: „ SITUATION: Port El Kantaoui est situé au bord Situé entre Hyères et Toulon, à 400 m de la plage de la Riviera tunisienne, bordée de de la Garonne, ce véritable paradis au climat chaud longues plages de sable. Premier et tonique se trouve au milieu des pins, des oliviers et des eucalyptus. « port-jardin » de la Méditerranée, Le centre « Le Mas de l’Artaud » comprend 7 bâtiments de plain-pied, il est construit comme un vrai vil- construits sur une colline dominant la mer, avec vue sur la baie de Toulon. lage tunisien avec ses maisons „ LES ACTIVITÉS: blanches, ses arcades, ses voûtes et Initiation et perfectionnement à la voile ou au kayak de mer pour les 10 ans ses rues piétonnières. Découverte de l’environnement sous forme de grand jeux (piste, orientation) „ LES ACTIVITÉS: Sorties au musée de la mine et au port des Oursières Deux séances de catamaran et de planche à voile. Visite de la vieille ville de Toulon Une séance de wakeboard et jet ski Mini croisière sur une Drascombe (voilier 8 places) pour les 6septembre ans Visite de Port El Kantaoui, de ses souks et médina Ateliers d’expression avec la conception d’un spectacle en fin de séjour Sports: volley, pétanque, sports de plage s Grande journée au Mont Faron s TUNISIE (13-17 ans) LE PRADET (6-13 ans) 1 ENFANT 2 ENFANTS 3 ENFANTS 4 ENFANTS 5 ENFANTS 1 ENFANT 2 ENFANTS 3 ENFANTS 4 ENFANTS 5 ENFANTS A 502 477 453 430 409 A 300 285 271 257 244 B 565 537 510 484 460 B 338 321 305 289 275 C 628 596 566 538 511 C 375 356 338 322 305 D 690 656 623 592 562 D 413 392 372 354 336 E 753 715 680 646 613 E 450 428 406 386 367 F 816 775 736 699 664 F 488 463 440 418 397 G 879 835 793 753 716 G 525 499 474 450 428 H 941 894 849 807 767 H 563 534 508 482 458 Hors Bussy 1255 1192 1133 1076 1022 Hors Bussy 750 713 677 643 611 INSCRIPTIONS AUPRÈS DU SERVICE PÉRISCOLAIRE DE LA VILLE - RENSEIGNEMENTS au 01 64 66 24 24 Prévention des accidents domestiques chez le jeune enfant Parents, enfants et enseignants se donnent la main action du relais assistantes maternelles de se sont prêtés de bonne grâce à cette action.Toutes L’approche ludique de cette action a égalementL’ Bussy, organisée en collaboration avec les services municipaux et la Caisse régionaled’assurance maladie d’Ile-de-France, a reçu un les classes maternelles du groupe Louis-Guibert et des Violennes, ainsi que les CE1 de l’école Jules- Verne y ont participé avec grand intérêt. « C’est une permis aux enfants de rester concentrés tout au long de l’après-midi. » Les démonstrations des pompiers de Ferrières-en-accueil très favorable auprès des écoles, mais égale- action très intéressante et particulièrement bien adaptée Brie, présents le vendredi 16 mars, ont particuliè-ment de parents, venus en nombre en compagnie au cycle 2, commentait l’une des enseignantes de rement impressionné les enfants. Dany Challier,de leurs enfants afin de mieux les sensibiliser aux dif- l’école Jules-Verne. L’échange avec les pompiers et moniteur de secourisme à Chessy, assisté des pom-férents dangers domestiques. L’une des salles de la Gérard Bonnet, de la CRAMIF, était enrichissant. piers de Ferrières, leur a expliqué les différentsmédiathèque, aménagée pour l’occasion, n’a en effet gestes des premiers secours. « C’est très importantpas désempli durant ces quatre jours d’exposition. de commencer ces séances de sensibilisation dès le plusLes différentes animations étaient très bien conçues jeune âge, soulignait-il. Les élèves des écoles élémen-et ont permis de faire comprendre aux enfants qu’un taires ont déjà bien assimilé les gestes de position laté-accident domestique est très vite arrivé, mais qu’il rale de sécurité, ce qui est une bonne chose. »peut également être facilement évité avec un peu Ces quatre jours d’exposition initiées par le RAMplus d’attention. Gérard Bonnet, conseiller en édu- et le service Petite Enfance de la ville ont donccation pour la santé à la CRAMIF, qui animait parfaitement rempli leur objectif. snotamment le stand « Myrtilles et Macarons », Journée « Petite Enfance », le 23 juin :se félicitait de cette opération, qui, selon lui, va dans Des ateliers et conférences pour vous permettre de décou-le bon sens. « Associer parents, enfants et enseignants vrir les métiers liés à la Petite Enfance, ainsi que sur lesest une excellente chose, affirmait-il. On a là tout ce droits et les devoirs des enfants.qu’il faut pour faire une excellente prévention. Tous les A l’école Jules-Verne de 10h à 17 hthèmes ont été abordés, et l’approche ludique permet de Renseignements auprès du Service Petite Enfance au 01 64 66 24 24mieux toucher les enfants. » Beaucoup d’enseignants Bussy Saint-Georges N°88 - Avril 2007
  15. 15. Vie municipale 17 ette opération prévoit en effet la construction de 106 loge- C ments sur les lots V8 et V9, situés avenue Marie-Curie: 51 appartements seront proposés à la location et gérés par l’agence OSICA de Seine-et-Marne. Les 55 logements restants seront proposés en accession sociale à la propriété, à la seule condition que ce logement soit la résidence principale des futurs propriétaires, dont les revenus doivent correspondre aux plafonds réglementant cette formule d’accession à la propriété. Ce projet associe maisons individuelles et petits immeubles collec- tifs de trois étages. Du 2 au 5 pièces, les appartements et les pavillons se prolongeront d’un balcon, d’une terrasse ou d’un jardin privatif. Un grand parc bordera ce programme conçu de manière à assurer le plus grand confort à ses habitants. L’opération sera ainsi égale- ment piétonne et résidentialisée, avec contrôle des accès. Le parking souterrain sera par ailleurs équipé d’un système de vidéosurveillance. Perspective darchitecte - Cabinet GUENON En ce qui concerne l’énergie, des panneaux solaires seront installés en toiture et assureront la production d’eau chaude. Toujours dansLa résidence du Clos de la Brie sera livrée fin 2009 un souci de préservation de l’environnement, les bâtiments seront construits en respectant la nouvelle réglementation thermique.Accession sociale à la propriété: Ils répondront également à la certification Habitat et Environne- ment. Et dans le respect de la loi handicap, 5 % des logements seront du nouveau en 2007 conçus et équipés pour accueillir les personnes à mobilité réduite. Les travaux de ce nouvel ensemble devraient démarrer enLa ville de Bussy sengage dans une grande opération décembre 2007, la livraison étant prévue fin 2009. La commer- cialisation des 55 logements en accession à la propriété est d’oresdaccession sociale à la propriété, en partenariat avec et déjà ouverte. OSICA tient des permanences à Bussy dans une bulle de vente installée avenue Marie-Curie, du mercredi auOSICA, qui construit et commercialise ce vendredi de 14h à 19h et le samedi de 14h à 18h. sprogramme ambitieux. Pour plus de renseignements, l’agence OSICA est à votre disposition au 0811 25 30 30. Tous les 1ers vendredis de chaque mois à Bussy sur rendez-vous UNE PERMANENCE POUR L’EMPLOI DES JEUNES inancée par l’Etat, Aujourd’hui, son opiniâtreté a enfin porté ses et lettres de motivation, pour la consultation F la Région Ile-de- France, le Départe- ment de Seine-et-Marne et fruits. « Pour l’instant, il s’agit d’une permanence « premier accueil » qui se tient de 9h à midi, une fois par mois, dans les locaux du CCAS », explique des offres ANPE, des adresses des entreprises, du listing des contrats en alternance, de la presse hebdomadaire. Complétant le disposi- le San, la Mission Locale Marie-Rose Couly. L’accompagnement person- tif, des aides financières d’urgence (logement, pour l’Emploi s’adresse aux nalisé pouvant éventuellement faire suite à cette tickets repas) peuvent aussi être proposées pour jeunes de 16 à 26 ans, sortis première rencontre continuera, quant à lui, à se les jeunes les plus en difficultés. s du système scolaire ou en passer sur Torcy, où une équipe de 10 conseillers difficulté d’insertion, et issus accueille les jeunes et les aide à construire undes six communes du Val-Maubuée, mais aussi parcours d’insertion professionnelle, les oriente MISSION LOCALE POUR L’EMPLOI,des villes de Bussy Saint-Georges, Bussy Saint- vers les structures et services adaptés, les accom- 5, Passage de l’Arche Guédon 77200 Torcy.Martin et Collégien. Cela fait longtemps que pagne dans la construction d’un parcours de Tél.: 0160066047Marie-Rose Couly, Conseillère Municipale délé- formation, leur recherche d’emploi ou de L’espace "emploi" est ouvert au public tous les matins de 9h à 12h30guée à l’emploi, se bat pour qu’une permanence contrat en alternance. Un espace emploi est (sauf le vendredi) et l’espace "documentation" du lundi au jeudi dede cette structure, basée à Torcy, se tienne à Bussy. également disponible pour la rédaction des CV 10h à 12h (uniquement pour les personnes inscrites à la M.L.E.) Bussy Saint-Georges N°88 - Avril 2007

×