L’Italie à l’honneur L’Italie à l’honneur    Dossier :: L’Europe entre à l’école !!                         Dossier L’Euro...
4 Vie de la cité10 Dossier13 Vie municipale18 Magazine20Sports24Pratique                                            Sommai...
4                                                                 Vie de la cité    Nuit du Beaujolais              près a...
Vie de la cité                                                                                       5L’Italie à l’honneur...
6                                                                 Vie de la cité                                          ...
Vie de la cité                                                                                      7                     ...
8                                                                     Vie de la cité                        Soirée dansant...
Vie de la cité                                                                                              9             ...
10                                                Dossier             ÉCOLES DE BUSSY :           L’aventure européenne ! ...
Dossier                                                                                    11             estàlafindelatra...
12                                                                                Dossier                                 ...
Vie municipale                                                                                                 13      ?  ...
14                                                                     Vie municipale                                     ...
Vie municipale                                                                                              15Voici la lis...
16                                                                   Vie municipale     Du nouveau à la Médiathèque de l’E...
Vie municipale                                                                      17Pourquoi les impôts locaux ont-ils a...
Journal de bussy numéro 95
Journal de bussy numéro 95
Journal de bussy numéro 95
Journal de bussy numéro 95
Journal de bussy numéro 95
Journal de bussy numéro 95
Journal de bussy numéro 95
Journal de bussy numéro 95
Journal de bussy numéro 95
Journal de bussy numéro 95
Journal de bussy numéro 95
Journal de bussy numéro 95
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Journal de bussy numéro 95

1 238 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 238
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Journal de bussy numéro 95

  1. 1. L’Italie à l’honneur L’Italie à l’honneur Dossier :: L’Europe entre à l’école !! Dossier L’Europe entre à l’école Du nouveau à la médiathèque Du nouveau à la médiathèque Romain Wattel, espoir du golf français Romain Wattel, espoir du golf français p. 5 p. 5 p. 10-12 p. 10-12 p. 16 p. 16 p. 22 p. 22Buss y LE MAGAZINE MUNICIPAL D’’INFORMATIONS - DÉCEMBRE 2007 LE MAGAZINE MUNICIPAL D INFORMATIONS - DÉCEMBRE 2007 n° 95 Saint-Georges
  2. 2. 4 Vie de la cité10 Dossier13 Vie municipale18 Magazine20Sports24Pratique Sommaire - Edito 3 n’est jamais trop tôt pour sensibiliser la popula- 4. Les amateurs de vin comblés 5. La médiathèque aux couleurs de l’Italie 6. Les Anciens Combattants se souviennent 7. L’automne, on nettoie Bussy! Il tion aux multiples dangers qui menacent la pla- nète.Partant de ce constat, les écoles élémentaires Antoine-Giroust et desViolennes viennent de s’engager, en 8. Deux soirées fort rythmées compagnie de deux écoles espagnole et roumaine, dans le 9. Salle comble pour Allegro Piccolo programme européen Comenius, du nom de ce philosophe tchécoslovaque du XVIIe siècle. Toutes les classes élémen- taires des deux écoles vont ainsi travailler durant les deux prochaines années sur le respect de l’environnement, et plus particulièrement sur les thèmes de l’eau et des déchets. Vous découvrirez dans le dossier de ce mois les principaux objectifs de ce programme. 10-11-12. Les écoles de Bussy à l’heure européenne Au menu de ce numéro de décembre également, quelques rétrospectives concernant les événements du mois der- nier, entre Nuit du Beaujolais, salon des vins et de la gastronomie, exposition italienne à la médiathèque… En parlant de la médiathèque, vous pourrez lire les 13. Séjours d’hiver: inscriptions dès le 19 janvier dernières nouveautés qu’elle propose, avec notamment 14. Contrat Enfance Jeunesse: c’est parti! 15. Les centres de loisirs font peau neuve un programme de formations informatiques enrichi. 16. Les nouveautés de la médiathèque Zoomons ensuite vers les prochains séjours organisés par 17. A propos des impôts locaux le Service Jeunesse de la ville, qui emmèneront nos jeunes au ski durant les vacances de février. Côté sport, nous avons rencontré ce mois-ci les responsa- bles des clubsVovinamVietVo Dao etVertical Limit, qui nous présentent leurs sports respectifs. Le jeune golfeur RomainWattel, qui a reçu le Trophée de l’Espoir du mois de novembre décerné par le Conseil Général, nous livre 18. Michèle Landais chante pour son frère 19. L’esthétique à domicile quant à lui ses ambitions, à la veille de s’envoler, le jour de Noël, pour Miami et les championnats du Monde des moins de 18 ans. Et comme ce jour de Noël approche à très grands pas, nous vous souhaitons de très joyeuses fêtes de fin d’année. Que ce moment privilégié soit vécu par tous, petits et grands, dans un climat de bonheur et de joie conforme à 20 & 21. Double actualité au Viet Vo Dao 22. Jusqu’où ira Romain Wattel? l’esprit de Noël. I 23. Zoom sur Vertical Limit Bonne lecture La Rédaction 24. Courrier des lecteurs 25. Tribunes Ecrire au Maire : mairie@bussy-saint-georges.fr 26. État civil Consulter le site de la ville : www.ville-bussy-saint-georges.fr 27. Professions médicales Bussy Saint-Georges N° 95 - Décembre 2007
  3. 3. 4 Vie de la cité Nuit du Beaujolais près avoir fourni beaucoup d’efforts A pour récolter leur production durant les mois de septembre-octobre et pour- suivre leurs travaux de binage et de désherbage, les vignerons des Coteaux de la Brosse avaient sans nul doute besoin d’un peu de détente. Ils cela va sans dire, le cru 2 007 du Beaujolais, ainsi célèbre dans le monde entier, qui est par tradition ont donc bien mérité de passer une soirée très que d’autres bonnes bouteilles sélectionnées par fêté le troisième jeudi de novembre, date de sa agréable lors de la quatrième édition de la les vignerons buxangeorgiens. Ceux-ci avaient mise en consommation. Chaque année, c’est Nuit du Beaujolais, organisée conjointement choisi de mettre en avant quelques crus de Bour- donc la même chanson, et beaucoup attendent par les services municipaux et l’association des gogne et de la région lyonnaise. Un savoureux ce Beaujolais nouveau avec une certaine impa- Coteaux de la Brosse. Elle a rassemblé le vendredi buffet avait été dressé pour accompagner comme tience pour passer des moments très joyeux. 16 novembre à la salle Maurice-Koehl environ il se doit les différents breuvages proposés. A Bussy, cette soirée fait désormais partie inté- 120 personnes qui ont dégusté, avec modération, Rappelons ici la spécificité du Beaujolais, un vin grante du calendrier annuel des animations. I Salon de la gastronomie et des vins Un endroit idéal pour préparer Noël ! uelques jours après la des fêtes de fin d’année, toujours charcuterie fine, fromages et autres sont très compétitifs. » Michelle, Q Nuit du Beaujolais, les amateurs de vin ont eu une nouvelle occasion de s’adonner propices à quelques excès de gour- mandise, les Buxangeorgiens ont pu faire leurs emplettes ou débus- produits du terroir en ont fait sali- ver plus d’un. C’est ce que nous confiait Gérard, qui aura profité de quant à elle, ne tarissait pas d’éloges sur la qualité des produits présentés: « Rien de tel pour nous mettre l’eau à à leur passion grâce à la douzième quer quelques idées pour leurs ce salon pour commencer ses la bouche avant les fêtes » ! édition du Salon des vins et de la menus de réveillons. Au rayon des achats de Noël : « Cela fait quelques Organisé par l’association « Vins et gastronomie, où de nombreuses vins, il y en avait pour tous les années que je viens ici car j’offre sou- gastronomie de France », qui régions françaises étaient représen- goûts : Champagne, Jura, Sancerre, vent à mon gendre quelques bonnes regroupe trente-cinq membres de tées. Au total, ce salon a réuni dans Bourgogne, Roussillon, Côtes du bouteilles pour Noël. Grâce à ce genre toute la France, le salon de la gas- la salle Maurice-Koehl vingt-cinq Rhône et bien d’autres cépages de salon, nous sommes directement en tronomie et des vins a donc encore producteurs qui ont fait goûter au étaient représentés. Quant au côté contact avec les producteurs, qui nous sans doute de beaux jours devant public quantité de mets délicieux gastronomique, foie gras, escargots, donnent d’excellents conseils. Je lui. Rendez-vous l’année pro- et breuvages divers. A l’approche gibier, tripes à la mode de Caen, trouve en plus que les prix pratiqués chaine, sans faute ! I Bussy Saint-Georges N° 95 - Décembre 2007
  4. 4. Vie de la cité 5L’Italie à l’honneur à la médiathèque ecomitédejumelageitalien,encolla- On retrouvait également l’Italie, en partie,avecItalieàBussy.C’esteneffetcethème LLemoisdenovembrerimaitcetteannée boration étroite avec le service culturel, dansuneautresalledelamédiathèqueautra- a organisé durant tout le mois de vers d’une seconde exposition des œuvres de novembre une exposition retraçant l’histoire RolandLagoutte,leprésidentduPhoto-clubqu’avait choisi le service culturel de la de la fameuse bataille de Marignan, qui s’est de Bussy. Cette exposition était organisée déroulée non loin de notre ville jumelle, San dans le cadre du Mois de la photographie.ville afin d’illustrer cette saison 2007- Giuliano Milanese. Plusieurs panneaux Roland Lagoutte avait ainsi convié plusieurs étaientinstallésdanslamédiathèqueafind’ex- de ses collègues artistes, comme Florence 2008 placée, rappelons-le, sous pliquerlesenjeuxdecettebatailleetplusgéné- Gaty et Dominique Durand, qui présen- le signe des cultures du ralement des guerres d’Italie, qui ont apporté taientencomplémentdesphotosreportages laRenaissanceenFrance.DesphotosduSan sur l’Arménie et la Chine. monde. Au programme de Giuliano d’hier et d’aujourd’hui étaient éga- Nouvel épisode de ce mois italien, le ven- lement disposées afin de montrer l’évolution dredi 16 novembre avec une dégustation ce mois, une double expo- de la ville au travers des époques et de faire littéraire particulièrement riche. Outre la sition, une dégustation découvrirlescharmesdenotrepartenaireita- lienne, lieu historique, donc, de cette bataille découverte de savoureux vins transalpins, le public eut droit à un spectacle de la littéraire, un spectacle de Marignan, autrement appelée bataille des compagnie buxangeorgienne Barraca Géants, qui fut remportée de haute lutte par Suivre, qui nous a replongés dans l’époque hautencouleurparla FrançoisIer.Uneplaquerappelantlacréation de la commedia dell’arte. Les costumes par le roi de France d’une église et d’un d’époque et déguisements étaient parti- compagnie Barraca monastèrefigured’ailleursenbonneplaceau culièrement réussis, et le spectacle a ravi à Suivre, ainsi que deux cœur de San Giuliano Milanese, cité histo- la fois parents et enfants rassemblés à la rique située au sud de Milan, en Lombardie. médiathèque. I concerts de musique de chambre. Retour, en textes et en imagessurcette richeprogram- mation. Les membres du comité de jumelage italien ont présenté une remarquable exposition. Bussy Saint-Georges N° 95 - Décembre 2007
  5. 5. 6 Vie de la cité Cérémonies du 11 novembre Recueillement solennel pour les victimes de la Grande Guerre au Chemin des Dames, où périrent nos valeureux poilus. « Le 11 novembre, Jour national du Souve- nir, est la manifestation de la reconnaissance de la France envers ses fils », s’est exclamé Robert Msili, avant de conclure par son espérance de voir le 11 novembre « devenir, en signe de réconciliation et de paix pour l’Europe, jour de recueillement et de mémoire en l’honneur de tous ceux qui ont donné leur vie pour leur patrie ». Le maire de Bussy, puis le conseiller général, M. Gérard Eude, ont égale- ment prononcé un discours, avant que ne réson- nent une vibrante Marseillaise et l’hymne européen, qui a clôturé cette partie de cérémonie. Le cortège est ensuite parti au cimetière, où les jeunes ont déposé des petits bouquets de fleurs M. Msili, president de lAmicale, remet une decoration a M. Ritaly sur les tombes des anciens combattants ayant par- ticipé à ce conflit. Après s’être recueilli, le prési- oujours fidèles au devoir de mémoire, les que de nombreuses familles buxangeorgiennes. dent Msili a remis une décoration à M. Ritaly, T Buxangeorgiens ont répondu présent le dimanche 11 novembre pour commémo- rer l’Armistice du 11 novembre 1918 portant fin Au monument aux morts a eu lieu la lecture du nom des soldats morts pour la France, puis le dépôt des gerbes par les anciens combattants et combattant valeureux et cité. L’Amicale des Anciens Combattants tient à remercier tout par- ticulièrement les jeunes musiciens du Conserva- du conflit de la Grande Guerre 1914-1918. par le Maire, épaulés par les jeunes. La tradition- toire et leur dirigeant qui illustrèrent la partie Menée par son président, Robert Msili, l’Ami- nelle minute de silence en hommage aux victimes musicale de cette cérémonie. cale des Anciens Combattants a encadré cette de la Grande Guerre a ensuite retenti, avant les A l’issue de la commémoration, les anciens com- manifestation qui s’est déroulée comme suit : discours. Dominique Bijard, Adjoint au Maire, a battants se retirèrent dans la salle Maurice-Koehl départ de la mairie avec les jeunes portant les ainsi lu le message du Ministre, avant que le pré- pour leur traditionnel banquet. Animations et gerbes, les porte-drapeaux, dont le jeune Coriolan sident Msili ne prenne la parole sur le thème de amitiés auront marqué cet après-midi convivial Martin, les Anciens Combattants, les élus, ainsi l’année 1917 et des cruels combats des tranchées et très chaleureux. I Commémoration de la fin du conflit algérien L e mercredi 5 décembre, l’Amicale des Anciens Combattants était de nouveau présente pour commémorer l’anniversaire de la fin de la guerre d’Algérie et rendre hommage aux 23 196 soldats français qui ont péri dans ce conflit. « Près d’un million et demi d’appelés et de rappe- lés ont participé à la guerre d’Algérie, a déclaré M. Robert Msili. Ces hommes jeunes, grandis dans l’ombre de la Seconde Guerre mondiale, dont ils avaient enduré les souffrances et les privations, ont, à l’orée de leur vie adulte, connu l’épreuve d’une autre guerre ». Depuis un décret voté en septem- bre 2003, c’est désormais à cette date qu’est rendu cet hommage. « La République française doit garder vivante la mémoire des deux millions de soldats qui ont combattu, de tous ceux qui ont été tués ou blessés », a conclu Robert Msili, avant que ne retentisse la Marseillaise. I Les Vietnamiens se mobilisent es associations Vietnam Liberté et Vietnam Fraternité ont rassemblé L environ cent trente personnes lors d’un déjeuner dansant organisé le dimanche 2 décembre à la salle Maurice-Koehl. Au menu des convives, un repas traditionnel composé de riz, nouilles et de viande grillée. Ces deux associations qui sont respectivement basées à Bussy et à Lognes ont mis en place cette journée pour venir en aide aux démocrates en péril au Vietnam. Malgré une météo désastreuse, les Vietnamiens ont démontré une nouvelle fois leur mobilisation et leur solidarité envers leur pays, et ils n’ont pas manqué non plus de se divertir grâce à la partie dansante de l’après-midi, où l’on pouvait écouter différents styles musicaux. I Bussy Saint-Georges N° 95 - Décembre 2007
  6. 6. Vie de la cité 7 Nettoyage d’automne La météo n’a pas découragé les bénévoles ! TRINH LENG, L’ UN DES MEMBRES DE LA FONDATION T ZU C HI , RÉPOND À NOS QUESTIONS « Des gestes simples à la portée de tous » T QUELLES SONT LES ORIGINES DE LA FONDATION TZU CHI ? UU TRINH LENG: Depuis 1966, Tzu Chi vient en aide aux pauvres et œuvre à l’éducation des riches. Les membres de la fondation mettent en œuvre les enseignements de Maître Cheng Yen, la créatrice de Tzu Chi. A ses débuts, la fon- dation ne comptait que trente membres, mais elle s’est pro- gressivement développée pour atteindre aujourd’hui plus de dix millions de membres à travers le monde entier. T QUELLES SONT LES MISSIONS QUE VOUS VOUS ÊTES FIXÉES? UU T. L.: Maître Cheng Yen a défini quatre missions princi- ls étaient une cinquantaine à braver leI pales: la charité, la médecine, l’éducation et la culture. Tout froid quasi hivernal le dimanche a commencé par le travail de charité. Lorsque la fondation 18 novembre afin de nettoyer les rues de a été créée il y a plus de 40 ans maintenant, c’était pourBussy. La majorité faisait partie de la aider les plus pauvres. Concrètement, il s’agit d’assister lesFondation Tzu Chi, dont la sauvegarde de familles les plus démunies, distribuer les vivres de premièrela planète est l’un des principaux combats. nécessité, prodiguer des soins hospitaliers, dispenser uneParmi eux, il fallait noter la présence de aide médicale, aider les populations victimes de catas-M. Michel Ching-Iong LU, du Bureau de trophes naturelles et accompagner financièrement et mora-Représentation de Taipei en France. Armés lement les plus déshérités lors de la disparition de membresde gants, de sacs poubelles et de pinces, les de leurs familles.courageux volontaires ont arpenté le quar-tier de la gare RER, autour du squareVitlina T SUR UN PLAN PLUS SPIRITUEL, DITES-NOUS QUEL EST LE RÔLEetdel’étangdel’Ilemystérieuse,quiontdonc DE LA FONDATION.bénéficié d’un beau coup de balai! Mégots, UU T. L.: Tzu Chi joue un très grand rôle dans la diffusion decannettes et papiers divers ont principale- trouvés par nos éco-citoyens, qui étaient la culture bouddhiste, au travers de nombreux moyens dementremplilesquelquecinquantesacspou- répartis en quatre groupes afin de se partager communication. Nous espérons ainsi toucher le plus grandbelles qui ont été déversés dans un container les zones de nettoyage. Cette tradition nombre de sympathisants et les inviter à nous rejoindre pourinstallé au parc de stationnement. D’autres ancienne dans la ville avait quelque peu sauver le monde de la souffrance.objets plus insolites, comme un pneu, déni- perdudesonauraavecletemps.Grâceàl’ac-ché dans le parc urbain, ont également été tion des bénévoles venus ce dimanche de T REVENONS À CE NETTOYAGE D’AUTOMNE ORGANISÉ À BUSSY, novembre,ellesembleêtrerelancée,cequiest QUI MONTRE QUE L’ASPECT ENVIRONNEMENTAL EST ÉGALEMENT unebonnechoseàl’heureoùl’onparlebeau- IMPORTANT POUR TZU CHI. coupd’environnementetdesauvegardedela UU T. L.: L’une des devises de Maître Cheng Yen est celle-ci: planète. Toujours est-il qu’après cette bonne « Réutilisons pas seulement nos mains pour applaudir, action, les « nettoyeurs du dimanche » sont mais pour protéger ce qui nous entoure. » A Taïwan, les allés se réchauffer à l’espace Charles-de- volontaires de la protection de la nature ont organisé depuis Gaulle, où un déjeuner bien mérité les atten- bien longtemps le recyclage du papier et ont ainsi sauvé des dait. Tous ont pu échanger autour du buffet forêts entières. Eduquer l’Homme à ne pas gaspiller et à recy- dressé dans la salle. Les membres de la Fon- cler le plus possible pour la sauvegarde de la Terre est l’un dation Tzu Chi avaient également installé de nos principaux combats. L’avenir de la planète et de nos quelques panneaux d’exposition présentant générations futures en dépend. Ces gestes simples sont à la leur philosophie et leurs activités. Un petit portée de tous. C’est pourquoi ce type d’opérations, même spectaclededanseaclôturécettematinéefort si l’on agit à une échelle très réduite, est très important. I chaleureuse,malgrélefrimasdominical… I Bussy Saint-Georges N° 95 - Décembre 2007
  7. 7. 8 Vie de la cité Soirée dansante avec l’association Skydance Show Le Vinyle tourne encore ! est dans la salle Maurice-Koehl qu’a eu nisée par Skydance Show, qui aura lieu le 16 février C’ lieu la grande soirée dansante organi- sée par l’association Skydance Show présente sur Bussy Saint-Georges depuis trois ans. àRoissy-en-Brie,salledelaMaisonduTempsLibre. Tous les membres de Skydance Show remercient vivement la Ville de Bussy Saint-Georges d’avoir Forte de ses 150 adhérents, cette dynamique asso- mis gracieusement la salle Maurice-Koehl à leur ciation organise régulièrement ce genre de soirées disposition pour cette soirée. festives et conviviales qui font sa marque de Chers Buxangeorgiens, venez nous fabrique. La Présidente remercie chaleureusement rejoindre dans nos cours de danse. toutes les personnes qui ont participé à la mise en Salsa Portoricaine, Danse de salon, place de la salle et au décor pour cette occasion. Tango argentin, Chacha, Rock’ n’ Roll… Cettesoiréeétaitdestinéeàtouslesélèvesetamisqui Ambiance sympa et dynamique ! se faisaient un plaisir de mettre en application les dansesapprisesencourschaquesemainedepuissep- LescoursDEBUTANTSontlieutouslesJEUDIS tembre dernier. soiràl’écoleLouis-Guibert-148rueduClos-Saint- Pour franchir le seuil de la porte, chaque personne Georges aux horaires suivants: devait se présenter avec son 33 ou son 45 tours Salsa: 20h00 à 20h50 Vinyle. Rock’ n’ roll: 20h50 à 21h40 Les professeurs de Skydance Show ont superbe- Cours ENFANTS de 8 à 12 ans les mercredis à ment animé cette soirée, avec Julien en chef de file, l’école Jules-Verne, rue Jules-Ferry de 16 h à 17h50 qui, soit dit en passant, s’est fait plaisir en choisis- Tarif: 176 euros + 10 euros d’adhésion pour un sant les morceaux sous une pile de disques vinyle cours hebdomadaire (dégressif si plusieurs cours) I impressionnante. Les danseurs présents n’ont pas SKYDANCE SHOW non plus boudé le leur au moment de réécouter et Pour tous renseignements contactez: de danser sous les airs d’Elvis, de Fats Domino ou Emilio ou Pascaline au 0160431780 ou au 0614166712 encore d’Eddy Mitchell… ou emilio@skydance-show.com Laurence Cagnat de Bussy, vainqueur du jeu- concours que nous félicitons, a gagné un Disque Site: www.skydance-show.com d’oretuneentréegratuiteàlaprochainesoiréeorga- Vous savez marcher ! Alors vous savez danser ! Soirée Léwoz de l’association Ka Fraternité La Guadeloupe à l’honneur boula, qui tenaient le rythme, et dont les tambours donnaient un son plus grave, le makè (marqueur) qui, avec son ka aux sonorités plus aiguës, donnait leton,lamélodieetfaisaitvarierlamusique,sansoublierleschantè(chanteurs) et les répondè (les choeurs), qui évoquaient souvent dans les paroles des chan- sons les misères vécues ou les mésaventures plus ou moins comiques dUntel. Des danseurs et des danseuses se succédaient dans le cercle formé: cest à qui ferait la plus belle démonstration de danse. Il y avait entre le makè et le danseur unesortededéfi:ledanseurdevaitsuivrelemakèetlemakèaccordersamusique aupasdudanseur.Unvéritableéchangesétablissaitentrelesdeuxparties.Pour agrémenter la soirée, chacun apportait quelque chose à boire ou à manger. Cette tradition des soirées lewoz, qui s’était quelque peu estompée avec le temps, renaît depuis quelque temps et fait même de plus en plus angage musical dorigine africaine né lors de la traite des Noirs, le gwoka d’adeptes parmi les jeunes et moins jeunes. A Bussy, c’est l’association Ka L est la musique traditionnelle de la Guadeloupe. Après une rude semaine passée dans les champs à couper, amasser et charroyer les cannes à sucre, les esclaves se regroupaient le samedi soir pour chanter et danser au rythme Fraternité qui se charge de les organiser. La dernière, qui s’est tenue à la salle Maurice-Koehl le vendredi 9 novembre, a rassemblé de nombreux membres de la communauté guadeloupéenne venus de toute l’Ile-de- deskaafindoublier,lespacedunenuit,leursdifficilesconditionsdevie.Cest France. Percussions et chants ont donc retenti jusqu’à l’aube dans la ainsi que naquirent les soirées léwoz. Au cours de ces soirées, toute la com- chaude ambiance que l’on devine. Chacun a pu y jouer des percussions munauté se réunissait autour des cogneurs de ka, les tambouyè: il y avait les ou danser sur des rythmes plus ou moins rapides. I Bussy Saint-Georges N° 95 - Décembre 2007
  8. 8. Vie de la cité 9 L’ADAB se met au poker ! rande première à Allegro piccolo, une fantaisie musicale et poétique G Bussy avec l’or- ganisation d’un tournoi de poker le samedi 1er décembre parLes enfants en redemandent ! l’Association des asia- tiques de Bussy. La salle la veste du chef d’orchestre ! Ce spec- Maurice-Koehl a donc été tacle devient alors un véritable voyage investie par une trentaine musical à travers les œuvres du de joueurs, composée d’une majorité de jeunes gens emballés par XVIIIe au XXe siècle de tous styles : cette mode du poker, qui fait actuellement fureur un peu par- musique classique, jazz, tango, paso- tout en France. Les émissions de télévision consacrées à ce jeu de doble, musique contemporaine, cartes sont en effet légion en ce moment sur différentes chaînes, rock, musique de film, dans une ce qui explique sans doute le succès de cette première édition. langue toujours poétique et délicate. Commencé à 15h, le tournoi de poker s’est poursuivi jusque dans Interprété par Nadia Guenet, ce per- la soirée, où les six finalistes se sont affrontés pour décrocher les sonnage a littéralement enchanté les premiers prix. Vu le succès de cette première, on peut s’attendre enfants, qui n’ont pas manqué d’ap- à de nouvelles éditions dans un futur proche… Après le poker, plaudir à tout rompre à la fin du spec- la journée concoctée par l’ADAB était loin d’être finie, tacle. La comédienne, qui a emmené puisqu’une soirée animée était programmée au bénéfice des est à un bien beau specta- cette mademoiselle Piccolo aux enfants d’Indochine. Défilé de mode de costumes traditionnelsC’ cle auquel ont été conviés petits et grands le samedi17 novembre à l’espace Charles-de- quatre coins du monde, est avant tout musicienne. Elle enseigne d’ail- leurs au conservatoire municipal et asiatiques, danse et musique ont rythmé ce samedi soir qui a réuni environ 200 personnes venues pour la bonne cause. IGaulle. La salle n’était d’ailleurs pas joue dans plusieurs formations d’Ile-trop grande pour accueillir le nom- de-France. « En créant ce personnagebreux public venu découvrir les aven- de clown, un Charlie Chaplin au fémi-tures de Mademoiselle Piccolo, nin, mon envie était d’allier le mime, laflûtiste et grande amatrice de pom- poésie et la musique. J’ai cherché avantpons. Ce personnage haut en cou- tout à inventer un univers poétique quileur, pas très adroit et pour tout dire fasse sentir immédiatement l’expressivitéassez original, entre subitement en de la musique, vrai kaléidoscope descène et s’apprête à jouer avec le pres- poésie, d’humeurs, de rires, de couleurs »,tigieux orchestre… Problème : les explique Nadia Guenet, qui a doncautres musiciens ne sont pas encore fait mouche auprès du public buxan-là. Qu’à cela ne tienne ! Mademoiselle georgien. Un public qui s’est ensuitePiccolo, toute étroite dans son drôle retrouvé autour d’un goûter, avant lade costume, s’allège peu à peu, libère mise en place de la vente de livresson langage, rythme sa musique et ses pour enfants sur le thème de lagestes au gré de rêves farfelus. Elle musique et de Noël. Ce bel après-emmène son public en Argentine, y midi était proposé par l’associationdanse un paso-doble endiablé et finit Arpège, rassemblant les adhérents dupar endosser, sans complexe aucun, conservatoire municipal. I Un défilé de costumes traditionnels a conclu cette grande journée d’animations Bussy Saint-Georges N° 95 - Décembre 2007
  9. 9. 10 Dossier ÉCOLES DE BUSSY : L’aventure européenne ! Si le programme Erasmus, encourageant la circulation des étudiants au sein de l’Union Européenne, connaît depuis longtemps une certaine notoriété « grand public » grâce, entre autres, au film « l’Auberge Espagnole », moins connu est son pendant « Coménius », qui s’adresse aux élèves et enseignants du primaire et du secondaire. Zoom sur l’aventure entamée par des écoles buxangeorgiennes avec leurs homologues d’Espagne et de Roumanie, dont les représentants étaient en visite à Bussy au début du mois de décembre. Bussy Saint-Georges N°95 - Décembre 2007
  10. 10. Dossier 11 estàlafindelatragédiede groupes scolaires buxangeorgiensC’ la Seconde Guerre mon- diale que sont apparus lepressant besoin d’une paix durable et Antoine-Giroust (coordonateur du projet) et des Violennes, l’école espa- gnoleSan-José-de-Calasanzd’Aielodel’exigencedemettreenplaceunepoli- Malferit (province de Valence), ettique européenne. Dans un premier l’école roumaine de Rodna (provincetemps à vocation strictement écono- des Carpates, berceau du célèbremique,elleévoluera,aufildesannées, ComteDracula!).«Aprèsplusd’unanvers plus d’humanisme, de tolérance de mise au point, précise Ying He,et de compréhension. La connais- Adjointe aux affaires scolaires, ces éta-sance des autres, de leurs habitudes blissements ont choisi, comme domainecomme de leurs coutumes, de leurs commun d’étude, la prise de conscienceproblèmesspécifiquescommedeleur de la nécessité de protéger l’environne-façon de les traiter ne peuvent que ment tant au plan local, national, euro-participer au renforcement de cette péen qu’international ». Dans cetteindispensable solidarité transnatio- optique, les participants français senale. C’est dans ce cadre que l’Union pencherontsurlathématiquedel’eau,Européenne a mis en place toute une tandisquelesétablissementsespagnolsérie de dispositifs permettant d’ini- et roumain aborderont celle destier ces rapprochements tout au long déchets. Chaque élève concerné tien-du parcours éducatif. Ainsi de dra son propre carnet de bord, parti-« COMÉNIUS » (voir encadré ci- cipera à de nombreux débats luidessous) qui, durant deux ans, va inculquantl’artdetravaillerensemble Une sortie à la cité de la Villette étaitfavoriser la coopération entre les tout en formant son argumentation notamment au programme de la semaine. suite en page 12 ISR COMÉNIUS, PÈRE DE LA PÉDAGOGIE MODERNE AN AMOS KOMENSKÝ, (1592/1670) dit COMENIUS, fut un phi- des élèves en difficulté. Pour Comenius, le système éducatif doit non J losophe, grammairien et pédagogue tchèque qui, toute sa vie, s’occupa de perfectionner les méthodes dinstruction. A ce titre, il est considéré comme le père de la pédagogie moderne. Orphelin à seulement s’attacher aux activités de la pensée, de la raison, mais aussi au travail manuel, dont il affirme qu’il n’est en aucun cas hon- teux. Il considère que les écoles devraient montrer moins d’intérêt douze ans, il se passionne pour les études et notamment pour une phi- pour l’enseignement du latin, et bien plus pour des matières comme losophie marquée par l’étude de la Bible plus que par celle des pen- la géographie, l’histoire ou la biologie. En particulier, ce musicologue seurs athées. Cela le conduit à devenir pasteur de l’importante avisé insiste beaucoup sur l’importance de l’éducation artistique. paroisse de Fulneck. L’inva- Pour mettre en œuvre sa sion des Espagnols, lors de pensée, il conçoit un sys- la Guerre de Trente Ans, qui tème d’éducation rationa- mettent sa tête à prix, lisé, unique pour tous les l’amène à prendre le jeunes des deux sexes, et chemin d’un éternel exil. Il composé de quatre degrés: commence alors à s’inté- l’école maternelle pour les resser à la pédagogie et plus petits (une idée qu’il devient un personnage développe tout particulière- extrêmement en vue, ment), l’école publique pour écouté, ironie de l’Histoire, les enfants, l’école secon- tant par les catholiques que daire pour les adolescents par les protestants. Sa ren- et les académies pour les contre avec Descartes, plus âgés. Mais cet appren- malgré des divergences apparemment irréconciliables, met en tissage ne doit pas s’arrêter là, il doit se poursuivre toute la vie car exergue le même but dune science rationnelle universelle. Pour lui, « c’est le monde tout entier qui est une école ». Mais ce qui fait réel- « tout doit être enseigné à tout le monde », sans distinction de lement de Comenius le pionnier de la pédagogie ce sont surtout ses richesse, de religion ou de sexe. Cette dimension universaliste est réflexions sur la manière d’enseigner, et en particulier lidée que l’en- l’aspect le plus ambitieux de sa pensée, surtout à une époque où l’in- seignant se doit d’éveiller l’intérêt et la participation de son élève. fériorité des femmes est communément admise. D’autre part, ayant Il doit aussi encourager la participation des élèves. Pour Comenius, conscience qu’il doit son ascension non pas à sa situation sociale, lhomme na pas besoin dêtre sous la contrainte pour apprendre. Le mais à l’éducation, il plaide aussi pour une meilleure prise en charge désirant naturellement, il suffit de lui en offrir l’opportunité. I Bussy Saint-Georges N°95 - Décembre 2007
  11. 11. 12 Dossier Le projet « Coménius » en 5 questions à Annie Steffen, directrice de l’école des Violennes, Claude Balent, son homologue d’Antoine- Giroust et à Alicia Revert Tarrega, de l’école San-José de-Calasanz. Q: En quelques phrases, que représente le projet « Coménius »? R: C’est une opération patronnée par lUnion européenne et lancée en 2002. Elle sétend de la maternelle au secondaire et sadresse à tous les acteurs de la vie éducative: enseignants, élèves, parents délèves, asso- ciations de parents délèves et collectivités territoriales. Elle vise à promou- Desjournéesbienchargées! voir la coopération dans le cadre européen entre les établissements participants, à encourager les relations entre élèves et la mobilité des ensei- Du 3 au 7 décembre dernier s’est gnants et à développer louverture desprit et la tolérance. déroulée la première étape des ren- contres du projet « COMÉNIUS » Q: Quelles sont les conditions requises pour intégrer ce dispositif? avec la venue à Bussy de cinq repré- sentants des partenaires espagnols et R: Les projets scolaires, qui s’étendent sur une période de deux ans, doivent permettre aux élèves et enseignants d’au moins trois pays différents de viser roumains. Tout au long de cette suite de la page 11 à consolider la dimension européenne de lenseignement en favorisant la semaine, se sont enchaînés réunions coopération transnationale entre les établissements. Ceci se traduit, notam- ou disciplinant son raisonnement de travail, ateliers avec les élèves, ment, par la possibilité de travailler conjointement, dans le cadre des activi- comme sa mémoire. Des visioconfé- sortie pédagogique dans la forêt de tés habituelles de la classe, sur un ou plusieurs thèmes dintérêt commun. Une rences seront également organisées Ferrières, visites de la station d’épu- coopération qui permet déchanger des expériences, de découvrir des régulièrement tout au long du pro- ration des eaux usées de Saint-Thi- aspects différents de la diversité culturelle, sociale et économique de lEurope, gramme. Avec comme objectif final bault-des-Vignes, du Moulin daccroître leurs connaissances générales et de mieux comprendre et appré- d’aboutir à une production com- Russon, de l’usine du Sietrem et de cier les points de vue des uns des autres. Les élèves et enseignants trouvent mune par le biais d’un rapport écrit la cité des Sciences de la Vilette. Des là loccasion daméliorer leurs compétences, non seulement dans la matière envoyéàtouslespartenaires,d’articles journées sans temps morts et enri- ou le domaine sur lequel le projet est axé, mais aussi en termes de travail en dans des revues généralistes ou spé- chissantes tant pour les visiteurs que équipe, de relations sociales (élève-élève, élève-enseignant), dorganisation et de mise en œuvre dactions de collaboration et de familiarisation avec luti- cialisées, d’opération événementielles pour leurs hôtes. Chacun a pu ainsi lisation des nouvelles technologies de linformation et de la communication. ou encore la mise en ligne de pages découvrir les travaux des autres spéciales sur les sites internet propres écoles partenaires du projet et envi- Q:«Comenius»concernet-iluneclassepréciseoul’ensembled’un à chaque établissement, chaque col- sager quelques pistes de réflexion groupe scolaire? lectivité d’accueil ou chaque Inspec- afin d’enrichir le programme tion Académique. « Rappelons que commun. Prochaine étape de ces R: Les activités du projet sont ouvertes à tous les élèves scolarisés dans l’éta- blissement engagé dans le partenariat. Toutes les classes élémentaires d’un toutes ces activités ne sont pas une « sur- échanges trans-nationaux en groupe scolaire sont donc concernées. charge » mais font partie intégrante du Espagne ou en Roumanie avec, sans programme scolaire validé par les auto- doute, un déplacement d’une délé- Q: « Coménius » est-il un succès? rités académiques de chaque pays adhé- gation scolaire buxangeorgienne. I rent au projet », conclut Ying He. Un R: En Europe, chaque année, Comenius met en synergie 11000 écoles et permet à 100000 enseignants et à 750000 élèves de s’impliquer dans projet ambitieux relevé comme un une démarche européenne. Environ 7000 enseignants suivent une activité défi par tous les acteurs de la vie édu- de formation continue en Europe et 1100 futurs professeurs vivent un assis- cative de Bussy. tanat dans une école d’accueil. Q: « Coménius » apporte t-il des ressources financières? R: Les projets, rappelons-le, s’étendent sur deux ans et génèrent un cer- tain nombre de déplacements. Tout ceci a naturellement un coût. Pour y faire face, l’Union européenne dote chaque partenaire d’une subvention de 16000 €, sous condition du strict respect du règlement financier signé par l’ensemble des écoles participantes. Nous souhaitons d’ailleurs profi- ter de cet espace pour remercier chaleureusement Régine Gouriano, res- ponsable du service scolaire, pour le travail de coordination entre les établissements et les partenaires européens. I Bussy Saint-Georges N°95 - Décembre 2007
  12. 12. Vie municipale 13 ? ? Comme chaque année, le service Jeunesse Anima-? Séjours d’hiver tions Vacances & Loisirs de la mairie propose aux A vos skis ! enfantsbuxangeorgiens,enpriorité,departirenséjour pendant les vacances scolaires. Les périodes proposées sontlesvacancesd’hiver,deprintemps,dejuillet,d’août etdelaToussaint.Lesvacancesconstituentunmoment privilégiépourprendredeladistanceaveclequotidien, découvrir d’autres lieux, renouer avec des pratiques ludiques, sportives, culturelles et surtout s’investir dans denouvellesrelations.Cesséjourss’adressentauxenfants et aux jeunes de 4 à 18 ans et sont agréés Jeunesse et Sports.Nousvousproposonsdedécouvrirlesdeuxpre- miers séjours de cette année scolaire, qui, vu la période concernée, se dérouleront à la montagne! SÉJOUR SKI 6-12 ANS à ANCELLES (HAUTES-ALPES) SÉJOUR SKI 6-17 ANS à COMBLOUX-MEGEVE Lesenfantsserontaccueillisdanslechalet«Helvetia», L’emplacement du centre offre une vue imprenable au cœur de la station avec un horizon dégagé s’éten- sur le Mont-Blanc et sur les chaînes des Aravis. dant du Dévoluy aux contreforts du Parc National Confort optimal et restauration de grande qualité. des Écrins. Le village de Combloux bénéfice d’un panorama? ORGANISME: Fédération des Œuvres Laïques de l’Ardèche exceptionnel au milieu des chalets en bois et en pierre et des fermes? DATES: du samedi 23 février au dimanche 2 mars 2008 traditionnelles.? PLACES DISPONIBLES: 40 ? ORGANISME: ADAV? TRANSPORT: car grand tourisme ? DATES: du samedi 01 mars au samedi 08 mars 2008? ACTIVITÉS: Ski alpin (initiation par le biais de cours ESF et perfec- ? PLACES DISPONIBLES: 40tionnement), ski fond, chien de traîneaux, balades en raquettes. ? TRANSPORT: car grand tourisme? ACTIVITÉSCOMPLÉMENTAIRES: Jeux de neige, construction ? ACTIVITÉS: Ski alpin et 2h de cours ESF sur 2 jours pour les débu-digloos,patinoire,luge,repastrappeuretsoiréescontes,activitésmanuelles tants,luge,pellesdesneiges,ping-pong,chiendetraîneaux,patinoire, visitessur le centre, grands jeux, veillées. du site et soirées à thèmes.L’encadrement est assuré par l’équipe d’animation de la FOL Ardèche. I L’encadrementestassuréparlepersonneld’animationdel’organismeADAV. I TARIFICATION PAR TRANCHE (EN EUROS) TARIFICATION PAR TRANCHE (EN EUROS) 1 ENFANT 2 ENFANTS 3 ENFANTS 4 ENFANTS 5 ENFANTS 1 ENFANT 2 ENFANTS 3 ENFANTS 4 ENFANTS 5 ENFANTSA 258 245 233 221 210 A 232 220 209 199 189B 290 276 262 249 236 B 261 248 236 224 213C 323 306 291 277 263 C 290 276 262 249 236D 355 337 320 304 289 D 319 303 288 274 260E 387 368 349 332 315 E 348 331 314 298 283F 419 398 378 359 341 F 377 358 340 323 307G 452 429 407 387 368 G 406 386 366 348 331H 484 460 437 415 394 H 435 413 393 373 354Hors Bussy 645 613 582 553 525 Hors Bussy 580 551 523 497 472MODALITÉS D’INSCRIPTIONS :En Mairie, au Service Jeunesse Animations Vacances & Loisirs (lundi, mercredi, jeudi, vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17 h 30)Inscriptions à partir du samedi 19 janvier 2008, jusqu’au vendredi 8 février - Renseignements au 01 64 66 24 24Les prochains séjours, lors des vacances de Pâques, emmèneront notamment les jeunes Buxangeorgiens de 13 à 18 ans en Angleterre et en Ecosse pour un voyage linguistiquedu 20 avril au 3 mai. Les inscriptions pour ce séjour seront ouvertes à partir du samedi 9 février. Bussy Saint-Georges N°95 - Décembre 2007
  13. 13. 14 Vie municipale Le service jeunesse communique Le contrat Temps Libres devient le Contrat Enfance Jeunesse ‚ Les accueils de loisirs sans hébergement et les accueils post et périscolaires ® Développer les actions éducatives, sportives, de loisirs et culturelles. ƒ La pause méridienne ® Créer une passerelle entre deux structures : les établissements scolaires et les centres de loisirs. ® Favoriser l’équilibre alimentaire des enfants „ Le conseil des enfants et le conseil des jeunes ® Permettre aux enfants et aux jeunes de participer à la vie locale de sa commune à travers des actions citoyennes … Les stages multisports e contrat temps libres vise à aider les communes à développer ou mettre ® Favoriser l’accès aux activités sportives afin d’en acquérir tous les L en œuvre une politique locale globale et concertée en faveur des loisirs et des vacances des enfants et des jeunes de 6 à 16 ans pendant leurs temps libres. Il s’inscrit dans la logique et la continuité du contrat enfance. L’action bienfaits (physiquement et intellectuellement) † Les séjours concertée de la CAF et d’une ou plusieurs communes doit permettre d’amé- ® Permettre l’épanouissement des enfants et des jeunes et susciter liorer l’offre de loisirs du point de vue quantitatif et qualitatif. Sur la ville de l’apprentissage de la vie en collectivité Bussy Saint-Georges, cela se traduit par la proposition de prestations de loi- sirs à des coûts plus avantageux avec la mise en place de tarifs en fonction du LA MISE EN ŒUVRE DU CONTRAT ENFANCE JEUNESSE quotient familial lié au revenu du foyer fiscal. Ainsi, pour les séjours proposés Notre CTL arrive à son échéance de 3 ans. Depuis 2006, les modalités par le service Jeunesse Animations Vacances & Loisirs, la Mairie de Bussy d’intervention des CAF ont évolué vers un nouveau dispositif, le CEJ, prend en charge entre 40 % et 70 % du coût des séjours. Pour accentuer cette qui se substitue donc aux Contrats Temps Libres. Le CEJ, d’une durée aide durant la période estivale, le CCAS s’est associé à notre dynamique d’ob- de 4 ans, vise à poursuivre le soutien au développement d’actions en direc- jectif en prenant en charge 10 % supplémentaires du coût du séjour pour les tion de la petite enfance et de la jeunesse, notamment dans le domaine familles n’ayant aucune aide de la CAF ou de leur comité d’entreprise. des structures d’accueil petite enfance, les accueils de loisirs et les séjours, La Ville a retenu CINQ GRANDS PÔLES D’ACTIONS afin de répondre aux au travers d’un mécanisme de co-financement à hauteur de 55 % des mieux à l’ensemble des besoins de cette vaste tranche d’âge qu’impose ce dépenses nouvelles des collectivités territoriales ou des entreprises réser- type de contrat. vataires de places. I La Commission de epuis la rentrée scolaire 2007, le service Jeunesse Animations concertation des accueils D Vacances & Loisirs a fait un appel à tous les parents dont les enfants bénéficient des prestations des accueils de loisirs afin de participer en tant que membre à la commission de concertation des ALSH. de loisirs sans hébergement Ellesecomposedereprésentantsdesparentsélus,dereprésentantsdeséquipes d’animation ainsi que leur coordination et de représentants municipaux du service Jeunesse Animations Vacances & Loisirs, en présence d’élus. Cette commission a pour objectif de permettre à tous les acteurs de s’expri- mer sur le fonctionnement, les actions passées et sur les projets à venir concer- nant l’accueil et l’animation des Accueils de Loisirs Sans Hébergement. Chaque centre d’accueil sera ainsi représenté par des parents bénéficiaires des services du centre. Cette année, les candidats intéressés se sont fait connaître, soit par courrier avec le cachet de la poste faisant foi de la date denvoi, soit par dépôt de leur candidature en mairie avec un cachet précisant la date de réception, ou en adressant un mail: periscolaire@ville-bussy-saint-georges.fr. Les dépôts de candidatures des représentants de parents à la commission de concertation des ALSH se sont déroulés du 12 au 16 novembre 2007.   Bussy Saint-Georges N°95 - Décembre 2007
  14. 14. Vie municipale 15Voici la liste des nouveaux membres : NOM PRÉNOM Référent ALSH La première réunion de cette com- ABID Saïda JULES VERNE missionaeulieule13décembre2007 dans la salle du conseil afin d’évoquer VERSLYCKEN Isabelle CHARLES PERRAULT ensemblelecontenudesprojetspéda- ROUX Nathalie GEORGE SAND gogiques des différents centres riches en ateliers éducatifs et les nouvelles VAQUIERI-KERBIDI Catherine LOUIS GUIBERT actions de l’année 2007-2008. N’hésitezpasàcontactercesnouveaux SALLE Sophie LE CLOS ST GEORGES membres dont les adresses mails sont (titulaire) affichées sur chaque site concerné ou CADUC Sandrine LE CLOS ST GEORGES le service Jeunesse Animations (suppléant) Vacances & Loisirs au mail suivant: BISIAUX Corinne LE BLEU DU CIEL periscolaire@bussy-saint-georges.fr - pour tout complément d’informa- SOROS Isabelle LES VIOLENNES tions ou renseignements concernant le fonctionnement et la qualité des GOUDAL Isabelle LOUIS BRAILLE prestations proposées. ILes centres de loisirs se refont une beauté !‚ ƒ „ … es animateurs des centres de loisirs de la ville possèdent un joli coupL ‚ Les enfants du centre Louis-Guibert se sont fait de nouveaux amis ! de pinceau, c’est le moins que l’on puisse écrire ! Depuis quelques ƒ Au Clos-Saint-Georges, les animateurs en sont aux finitions „ Les sanitaires du Clos-Saint-Georges nous emmènent à la mer mois, ils ont entrepris un gros travail de création artistique sur les … Sur les murs de l’espace jeunes, on découvre de splendides graffitismurs des centres de loisirs, avec l’aide des enfants et des adolescents, quiont bien souvent eux aussi, à leur niveau, mis la main à la pâte. Le résul-tat est à la hauteur de leur investissement, car les murs des centres sont savane. Autres décors au Clos-Saint-Georges, où l’on découvre la campagnedésormais ornés de motifs particulièrement réussis. Les couleurs sont en au travers des activités de la ferme. On y plonge également dans l’océaneffet chatoyantes, et les dessins très réussis. Les thèmes ont été choisis par pour y voir quantité d’espèces de poissons. Quant aux murs de l’espaceles animateurs. Quand on pénètre dans le centre de loisirs Louis-Guibert, jeunes situé à l’école Jules-Verne, ils ont été pris d’assaut par un artisteon se retrouve désormais en Afrique dans l’ambiance d’un safari ou de la professionnel qui y a réalisé des graffitis très colorés. I Des nuitées très suivies tranche d’âge (maternelles, élémentaires, ado- lescents) Le nombre de participants oscille entre divers jeux. L’extinction des feux est program- mée à 22h. En cette fin d’année, le thème était D epuis quelque temps, les centres de loi- 12 et 15 enfants et l’équipe d’encadrement est tout trouvé, et c’est bien sûr Noël qui a été au sirs et l’espace jeunes proposent aux composée de deux animateurs et du directeur de centre des animations. Chants et contes ont donc enfants des nuitées. Il y a en général la structure. L’accueil des enfants se fait à 18h. Les résonné dans les nuits du 11 au 12 décembre deux nuitées organisées entre chaque vacance enfants prennent leur douche, puis sont associés pour les maternelles et du 18 au 19 décembre scolaire, une nuitée correspondant à une à la préparation du repas, avant de participer à pour les primaires. I Bussy Saint-Georges N°95 - Décembre 2007
  15. 15. 16 Vie municipale Du nouveau à la Médiathèque de l’Europe ! quentation de ce lieu culturel aujourd’hui incontournable dans la cité. Un seul bémol: la réservation d’un document ne peut être prise en compte que si le dit document est emprunté au moment de la réservation. Autres possibilités offertes par ce site internet, le dépôt en ligne de sugges- tions de commandes afin d’enrichir les collections de la médiathèque, la pro- longation de ses emprunts (pour une seule reprise) et l’accès à la liste de ses prêts en cours. Régulièrement, le personnel de la médiathèque propose éga- lement dans la rubrique « Coups de cœur » ses bons plans du moment en littérature adultes et jeunesse ainsi qu’en musique. A l’heure où nous écrivons ces lignes, nous avons par exemple droit aux critiques des derniers albums de Björk et de James Blunt côté CD. Autre nouveauté attendue et désormais effective, la création d’un fonds de DVD, uniquement des documentaires pour cette année, avant par la suite de passer aux fictions, dont les droits d’acquisition sont toutefois plus chers. ous vous l’annoncions dans le journal du mois de septembre et c’est Quant aux partitions, elles concernent le solfège, la guitare, le piano, la cla- N désormais chose faite: la médiathèque est dorénavant disponible via le web à l’adresse suivante: http://www.mediathequebussy.net. Un site très pratique qui permet d’avoir accès, en quelques clics, au catalogue rinette, le saxophone, la flûte traversière, et elles couvrent les chanteurs actuels comme Anaïs, Rose ou Mademoiselle K, ainsi que les classiques (Brassens, Edith Piaf…). I de la médiathèque, avec un système de recherche par auteur, titre, centre d’in- MÉDIATHÈQUE DE L’EUROPE - 6 Avenue du Général-de-Gaulle - Tél : 01 64 66 30 85 térêt, sujet, secteur ou par support, selon les envies de l’usager. Non content de parcourirlescollectionsdelamédiathèque,celui-cipeutdésormais,dechezlui, HORAIRES : réserver un document en indiquant simplement son numéro d’adhérent et sa Mardi: 14h – 19h Vendredi: 14h – 18h date de naissance. Un vrai gain de temps quand on constate la hausse de fré- Mercredi: 10h – 12h30 et 14h – 18h Samedi : 10h – 12h30 et 14h – 18h LES DE LA MÉDIATHÈQUE O utre sa mission principale de dé- matrice, Marjorie Leturgie, propose en outre couverte de produits culturels pour le une initiation à la réalisation de CV. Les huit plus grand nombre, la médiathèque postes de formation que compte la salle infor- de l’Europe a développé au fil du temps une matique de la médiathèque sont donc bien sou- série d’animations à destination de différents pu- vent occupés. blics. Le premier jeudi de chaque mois, l’opé- En cette fin d’année, le thème était tout trouvé ration « les livres c’est bon pour les bébés », qui avec Noël: ce sont donc les fabrications de bénéficie désormais de deux séances, à 10h et cartes de vœux qui étaient au programme. Pour à 11h, rassemble de plus en plus de bambins, certaines, comme Annie, il s’agissait d’une pre- qu’il n’est jamais trop tôt pour initier aux livres ! mière, et elle ne regrettait pas de s’être inscrite à Le mercredi après-midi, c’est l’heure du conte cette formation : « On peut vraiment faire pleins proposée par le secteur jeunesse qui enchante de trucs avec Photoshop, et je compte d’ailleurs les enfants un peu plus âgés. bien suivre les prochaines sessions de perfec- Depuis quelques semaines également, la mé- tionnement afin d’aller plus loin », nous disait-elle diathèque a étoffé le programme des forma- à la sortie du cours. Florence, quant à elle, est tions informatiques, qui s’ouvrent à de une habituée, puisqu’elle avait déjà suivi en nouveaux logiciels, et permettent de toucher un début d’année les sessions de Word et d’Excel. nouveau public qui, sans cela, n’aurait pas Cette institutrice utilise beaucoup l’ordinateur poussé les portes de cet équipement culturel. pour son travail et a donc profité de ces forma- « Beaucoup se sont ainsi rendus compte de tions pour progresser. « Plus on se prend au jeu l’ensemble de nos services », se réjouit la di- et plus on a envie d’apprendre, nous a-t-elle rectrice de la structure, Véronique Dartigues. confié. Après avoir découvert les bases de Pho- Sont ainsi venues s’ajouter aux logiciels tradi- toshop, je compte suivre la formation destinée à tionnels que sont Word, Excel et Powerpoint et monter son site internet. » Autre nouveauté, l’ou- à Internet, les formations de retouche photo verture d’un créneau pour les enfants, chaque avec Photoshop et de créations de sites web, mercredi après-midi et une semaine sur deux lors ainsi qu’un module généalogie qui a déjà un des vacances scolaires. Les apprentis informati- certain succès. Un vendredi par mois, la for- ciens auront donc de quoi s’occuper ! I Bussy Saint-Georges N°95 - Décembre 2007
  16. 16. Vie municipale 17Pourquoi les impôts locaux ont-ils augmenté ? es Buxangeorgiens viennent de recevoir leurs feuilles d’im- risation de la valeur locative des biens immobiliers, ce qui en-L pôts locaux. Beaucoup s’étonnent d’une légère augmentation par rapport à l’année dernière. L’explication est à la fois sim-ple et complexe. Il faut savoir tout d’abord que la taxe d’habita- traîne mécaniquement une hausse des impôts locaux. La part dé- partementale a quant à elle augmenté de 3 % par rapport à l’année dernière, alors que la Région a appliqué cette année unetion et la taxe foncière se découpent en trois parts inégales : taxe spéciale d’équipement qui vient également alourdir quelquerégionale, départementale et communale. Comme les années pré- peu la note. Pour vous permettre de mieux vous y retrouver surcédentes, les taux de la commune fixés en conseil municipal n’ont votre feuille d’impôts, voici quelques définitions qu’il est tou-pas évolué cette année. En revanche, l’Etat a procédé à la revalo- jours bon de rappeler… I QUELQUES DÉFINITIONS…LA VALEUR LOCATIVE BRUTE:La valeur locative brute sert de référence pour le calcul de la base de chacun des impôts directs locaux.Elle est évaluée par le service du Cadastre des Services Fiscaux dont dépend votre habitation, en fonction des caractéristiques du logement(appartement ou maison, surface, niveau de confort, situation géographique, état dentretien) et multipliée par un tarif communal faisantréférence aux loyers constatés au 1er janvier 1970. Elle correspond au loyer annuel théorique que pourrait produire un immeuble bâti ou nonbâti sil était loué dans des conditions normales.Depuis 1981, cette valeur locative est actualisée chaque année par un coefficient voté par le Parlement, soit une majoration de 1,8 % en 2007.LA VALEUR LOCATIVE MOYENNE:La valeur locative moyenne sert de référence pour lecalcul des abattements. Elle est commune à tous lescontribuables de la collectivité concernée. Elle sobtienten divisant le total des valeurs locatives de lannéeprécédant limposition par le nombre des locaux.En 2007, cette valeur locative moyenne sélève à2315 € sur Bussy Saint-Georges et à 2941 € sur ledépartement.LES ABATTEMENTS:Appliqués à la valeur locative moyenne, ils sont déduitsde la valeur locative brute pour déterminer la base nettenécessaire au calcul de la taxe dhabitation.Applicables seulement pour les résidences principales,les abattements sont de deux catégories:- les abattements facultatifs: abattement général à labase et abattement spécial à la base accordé aux per-sonnes disposant d’un logement d’une importancemoyenne et dont les revenus n’excèdent pas certaineslimites définies.- les abattements obligatoires s’appliquent au nombrede personnes à charge selon leur rangLE TAUX D’IMPOSITION:Voté par la collectivité, il s’applique à la base netted’imposition (valeur locative brute – abattements).LES FRAIS DE GESTION:Perçus par l’Etat, ils s’élèvent:- pour la taxe d’habitation à 4,4 % du montant des co-tisationsLA TAXE SPÉCIALE D’ÉQUIPEMENT:Perçue à compter de cette année par l’établissementpublic foncier d’Ile-de-France, elle vise à contribuer audéveloppement du logement social dans toute la régionfrancilienne. Bussy Saint-Georges N°95 - Décembre 2007

×