Le journal de Bussy n° 160

2 249 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 249
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
386
Actions
Partages
0
Téléchargements
8
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Le journal de Bussy n° 160

  1. 1. BUSSY N°160 MAGAZINE MUNICIPAL DE BUSSY SAINT-GEORGES • DÉCEMBRE 2013 DOSSIER PAGE 14 RENFORCER LE LIEN INTERGÉNÉRATIONNEL ACTUALITÉ P.10 Le parking Grand'Place se modernise ACTUALITÉ P.12 Rythmes scolaires : la ville demande du temps ACTUALITÉ P.19 Deux nouveaux restaurants scolaires
  2. 2. SOMMAIRE ÉDITORIAL Pour renforcer les liens entre générations 4 EN IMAGES 8 ACTUALITÉ • La commission extra-municipale se penche sur les finances • Grand’Place : un parking rénové et en zone bleue • Le plan hivernal en vigueur • Rythmes scolaires : la ville demande du temps • L’école Jean-de-la-Fontaine passe au numérique L'espace Pass'âge ouvre ses portes à Bussy Saint-Georges en ce mois de décembre 2013. Il s'agit d'un espace communal destiné à accueillir et favoriser des activités intergénérationnelles, organisées par le Centre Communal d'Action Social (CCAS). A cette occasion, Sarah, élève de 6e et élue du Conseil Municipal des Enfants (CME) nous livre son avis sur la question, en souhaitant que les liens entre les générations se renforcent sur la ville. « Je pense que les personnes âgées devraient faire plus d'activités avec les enfants, y compris les parents, en accompagnant les enfants dans différentes activités, comme par exemple participer aux Virades de l’Espoir ou encourager les enfants au cross des écoles. Il faut profiter au maximum des moments que l'on peut passer avec ses grands-parents ou d'autres. Car en faisant des activités avec les enfants, ils pourront leurs transmettre leurs connaissances. Pour appliquer ce que je viens de dire, il faut par exemple que les maisons de retraites organisent des activités pour que les enfants puissent leur rendre visite pour passer des bons moments avec toutes les tranches d'âges. » • Deux restaurants scolaires font peau neuve Sarah N’dri, élève de 6e 14 LE DOSSIER Renforcer le lien intergénérationnel 20 RENCONTRE • L’école Montessori se développe 21 SPORTS • Le Hop Quyen Dao innove dans la tradition • Alexandre Pasteur au 7e ciel ! • 4L Trophy : deux Buxangeorgiens sur la ligne de départ 25 VIE PRATIQUE • État civil En raison des dispositions légales régissant la communication des communes en période préélectorale, la publication de l’édito du maire et des tribunes libres est suspendue. En place de l’édito, nous donnons la parole au Conseil Municipal des Enfants et au Conseil des Jeunes. • Nouvelles installations • Commerces • La santé à Bussy BUSSY MAG RÉALISATION: SERVICE COMMUNICATION, HÔTEL DE VILLE, PLACE DE LA MAIRIE, 77600 BUSSY SAINT-GEORGES LA PUBLICATION: HUGUES RONDEAU E-MEDI@ DIRECTEUR DE LA COMMUNICATION: JOSEPHA GOUJON PHOTOGRAPHES: TOUT EN PHOTO 0687252300 ET MARINA CHEPTEA, BUSSY SAINT-GEORGES, E-MEDIA, DR E-MEDI@ - 0155620040 IMPRESSION: LE REVEIL DE LA MARNE TÉL.: 0164662424 DIRECTEUR DE RÉDACTEURS: FABIEN JAMBART, SABAH BOUSHABA, MAQUETTE, MISE EN PAGE: DÉPÔT LÉGAL: SEPTEMBRE 2013. ISSN: 1284-1978. BUSSY MAG N° 160 - DÉCEMBRE 2013 I 3
  3. 3. EN IMAGES Le courrier s’expose ! Jusqu’au 20 décembre, l’Art postal est à l’honneur à la médiathèque de l’Europe grâce à Michel Bohbot, collectionneur et poète, dont l’exposition rassemble 223 œuvres d’artistes de différentes nationalités, qui utilisent des techniques aussi différentes que l’aquarelle et la gouache, l’huile et l’acrylique, la photo ou le collage pour aborder sur des enveloppes de multiples thèmes. Lors du vernissage de cette exposition, le vendredi 15 novembre, Michel Bohbot a expliqué sa passion pour le Mail Art, qui l’a mené aux quatre coins du monde. Depuis 1960 et une première lettre signée du peintre Chagall, il collectionne les enveloppes de centaines d’artistes, le plus souvent adressées à son domicile. Les visiteurs peuvent également découvrir dans cette exposition le travail réalisé par les enfants de l’atelier arts plastiques de l’association Résonances Arts et Culture. Verdi du bout des doigts La musique de Giuseppe Verdi a retenti le dimanche 17 novembre en l’église Saint-Georges grâce à l’ensemble « Du Bout des doigts », qui a revisité, en compagnie de la chorale « En Plain Chant » du Conservatoire, le répertoire du maître de l’opéra italien. Formation à géométrie variable, l'ensemble « Du Bout Des Doigts » offre une écoute chambriste à l’auditeur, par une mise en espace créée autour et avec le public. Par cette nouvelle proximité, les auditeurs se retrouvent en interaction physique et émotionnelle avec les interprètes. Une façon originale de découvrir ou redécouvrir les plus belles pages du répertoire lyrique, que le public a savouré comme il se doit. Fête des enfants de l’AVB La 6e édition de la Fête des Enfants s’est tenue le dimanche 20 octobre, attirant comme de coutume un très grand nombre d’enfants, venus pour la plupart en famille et déambulant entre les différents stands de jeux très animés et colorés de produits artisanaux. L’après-midi a débuté par la kermesse, avec une multitude de stands de jeux. Vinrent ensuite le spectacle de danses, de chants et une démonstration d'arts martiaux artistiques. La fête s’est terminée par la danse de la licorne, la parade des lampions et la tombola. L’Amicale des Vietnamiens de Bussy, présidée par M. Nguyen Hoai Thanh, donne d’ores et déjà rendez-vous le dimanche 2 mars 2014 au Gymnase Maurice Herzog pour célébrer le Nouvel An Vietnamien. Remise des brevets au collège Monet C’est dans un réfectoire en effervescence que s’est déroulée, le jeudi 21 novembre, la remise officielle du diplôme national du brevet, au collège Claude-Monet. Sanctionnant la fin du collège, ce titre représente les fondements d’un savoir que chacun sera amené à enrichir afin d’accéder à la formation et à la carrière souhaitées. Sur 174 élèves qui ont passé leur brevet l'année dernière, 169 l'ont obtenu et plus de 120 ont décroché une mention. Parfois anxieux, intimidés ou franchement heureux, les élèves se sont vus remettre individuellement leur diplôme, sous le regard ému de leurs parents. Pour l’occasion, la municipalité a offert des places de spectacles de la saison culturelle et l’ouvrage de MarieClaude Phan, relatant l’histoire de Bussy Saint-Georges. 4 I BUSSY MAG N° 160 - DÉCEMBRE 2013
  4. 4. EN IMAGES 1re Fête de la Châtaigne Au Portugal, le 11 novembre rime avec châtaignes! Véritable tradition, la fête de la châtaigne, aussi appelée Magusto, se déroule en effet chaque 11 novembre un peu partout au Portugal. Ce jour-là, on mange des châtaignes et on boit du vin nouveau. Le magusto se fête généralement dehors autour d'un feu, en famille, entre amis ou voisins. Il peut aussi être célébré n'importe où autour d'un feu improvisé dans lequel on grille des châtaignes, et autour duquel les Portugais se réunissent en toute convivialité. Cette convivialité et cette ambiance de fête, nous l’avons retrouvé à la salle Maurice-Koehl grâce à l’association des Portugais de Bussy, nouvellement créée, qui a organisé sa première Fête de la Châtaigne. Pedro Lourtie, Consul général du Portugal, Carlos Goncalves, Député européen, Carlos Vinhas, Président de la Chambre de Commerce FrancoPortugaise et Joao Heitor, Chef de cabinet à la Mairie d’Ourém-Fátima nous ont fait l’honneur de leur présence. Voici les coordonnées de l’association des Portugais de Bussy: Linda Alves au 0673741610. Le 1er tournoi de poker du département Le 5e tournoi de poker organisé par l’AdAB le dimanche 3 novembre a de nouveau été une belle réussite. En réunissant 256 joueurs, il est même devenu le plus important tournoi amateur du département. Les vingt premiers ont été récompensés par de très beaux lots, les cinq premiers se partageant notamment tablettes tactiles, caméras Go Pro et AR Drone. Quant au vainqueur de cette 5e édition, Diep Hong, c’est à l’issue d’un dernier coup de bluff qu’il s’est imposé. Il a ainsi remporté un voyage en Grèce d’une semaine pour deux personnes avec billets d’avion aller-retour et séjour en hôtel 4 étoiles, ainsi qu’un téléviseur LED HD grand écran, son support mural et son lecteur Blu-Ray. Pour les amateurs de poker, ce tournoi est devenu un rendez-vous incontournable, qu’il conviendra de ne pas manquer en avril 2014, date de la prochaine édition… Salon des vins du Lions Club La Ferme de la Jonchère a accueilli les 25, 26 et 27 octobre la 10e édition du salon des vins et produits du terroir organisé par le Lions Club de Lagny Val-deBussy. Les nombreux visiteurs ont eu l’occasion durant ces trois jours de découvrir des vins et des produits du terroir d’une grande qualité révélant tout le savoir-faire des vignerons et artisans de nos belles régions. Pour rappel, le Lions Club, en France et à l’international, se mobilise et organise régulièrement de multiples événements en faveur de ceux qui en ont le plus besoin. Soutenant la recherche et aidant les plus démunis partout dans le monde, le Lions reverse l’intégralité des dons récoltés à des associations caritatives et humanitaires telles que Médico, Alzheimer, Vacances Plein air… Une soirée aux rythmes du Cambodge Le samedi 26 octobre au gymnase MauriceHerzog, l’Association AdAB proposait en finale d’une tournée d’un mois en France des artistes venus du Cambodge. La grande vedette, Chhoan Sovannara, entourée des deux chanteuses Phorn Srey et Sem Chanthoeun, revêtues de tenues scintillantes, ont enthousiasmé les 600 personnes présentes, qui leur ont fait un accueil chaleureux. Chansons et danses ont rythmé jusqu’au bout de la nuit la piste avec différents pas de danse. Une fois encore, la ville de Bussy est un incontournable rendez-vous pour ceux qui aiment retrouver le temps d’une soirée la sensation d’un parfum venue du Royaume du Cambodge. BUSSY MAG N° 160 - DÉCEMBRE 2013 I 5
  5. 5. EN IMAGES Le marché du centre-ville attire la foule Vous étiez très nombreux lors de l’inauguration du marché du centre-ville, sur le square Vitlina, le jeudi 7 novembre. Un engouement qui prouve que le commerce de proximité a un bel avenir à Bussy… Objectif de ce nouveau marché : offrir aux Buxangeorgiens la possibilité de faire leurs emplettes sur le trajet du retour du travail, et ainsi éviter les heures interminables dans les files d’attente des centres commerciaux, le week-end ! Au vu de l’affluence constatée lors des premières semaines, la demande était on ne peut plus forte. Rappelons les jours et horaires de ce nouveau marché installé sur le square Vitlina, soit directement à la sortie du RER : chaque jeudi de 16 h à 20 h et le dimanche de 8 h à 12 h 30. Le marché du village reste quant à lui fixé au samedi entre 8 h et 12 h 30. L’entrée du marché se situe du côté de la rue KonradAdenauer, à deux pas de la gare RER, ou à l’autre extrémité, avenue du Général-de-Gaulle. Lors de son inauguration, le jeudi 7 novembre, ce nouveau marché a bénéficié de la présence de deux cuisiniers, qui ont préparé quelques savoureuses recettes avec les nombreux produits frais que l’on y trouve. Les Buxangeorgiens apprécient ce nouveau lieu de commerce, qui draine depuis son ouverture une foule record. Fromagers, poissonniers, bouchers, maraîchers, boulangers: tous les commerces de bouche y sont représentés et proposent un large choix de produits frais. 6 I BUSSY MAG N° 160 - DÉCEMBRE 2013 Outre les commerces de bouche, de nombreux étals de vêtements, chaussures, parfums et autres accessoires sont disposés le long des deux artères.
  6. 6. EN IMAGES Un 11 novembre franco-portugais Le 11 novembre 2013 marquait l’ouverture du cycle commémoratif du centenaire de la Première Guerre mondiale. Une commémoration émouvante qui a rassemblé de nombreux Buxangeorgiens devant le monument aux morts, mais aussi une importante délégation portugaise emmenée par Pedro Lourtie, Consul général du Portugal. Durant plus de quatre années, le centenaire mobilisera l’ensemble de la société française, qui redécouvrira à cette occasion les liens intimes qu’elle noue au souvenir de la Grande Guerre. Ces liens, l’Amicale des Anciens Combattants de la ville les entretient depuis de nombreuses années. La commémoration de l’Armistice du 11 Novembre fut ainsi, à Bussy, un moment de recueillement partagé entre toutes les générations. Quel meilleur hommage que celui des élus du Conseil Municipal des Enfants devant les tombes des victimes de la Première Guerre mondiale ? Ce lundi 11 novembre, entourés d’élus, ils étaient rassemblés devant les tombes des poilus, au cimetière communal, pour y déposer un bouquet de fleurs tricolores. « Bussy Saint-Georges a payé son tribut à la Grande Guerre, puisque notre commune a perdu beaucoup de ses fils lors de ce conflit sanglant, a déclaré Robert Msili, président de l’Amicale des Anciens Combattants. Ces noms inscrits dans la pierre, gravons-les aussi dans notre cœur, afin que nos enfants ne nous demandent jamais pourquoi, en ce jour d’automne, ils n’ont pas école et pourquoi, au milieu des feuilles qui tombent, tant de drapeaux tricolores s’élèvent. » Bien que victorieuse, la France est sortie meurtrie et ruinée de ce conflit : 1 400 000 morts dont 600 000 victimes civiles ; 630 000 veuves et 700 000 orphelins de guerre. Plus de 3 millions de blessés, de mutilés, d’aveugles, de gazés que l’histoire retiendra sous le nom particulièrement évocateur, mais sinistrement tragique de « gueules cassées ». Un siècle après le début de ce conflit sanglant, il est très important de se réunir pour honorer la mémoire de ceux qui ont donné leur vie pour préserver la nôtre. Le président de l’Amicale veille toujours à associer les jeunes générations au devoir de mémoire. La Grande Harmonie du Conservatoire a entonné la Marseillaise en hommage aux victimes de la Grande Guerre. Le petit monde des anciens combattants de Bussy est en deuil Roland Rouillon, ancien combattant AFN, est subitement décédé il y quelques jours dans sa 80e année. Après avoir fait ses classes à la cavalerie de Saumur et fini son armée dans les Aurès, en Algérie, il fut décoré de la Croix du Combattant, du titre de reconnaissance de la Nation et de la médaille d’Afrique du Nord. Il avait rejoint l’Amicale de Bussy dès le premier jour de sa création en tant que porte-drapeau, tâche dont il s’acquitta avec honneur et fidélité pendant plus de 13 ans dans toutes les cérémonies patriotiques à Bussy, dans le département et même au-delà. Fidèle parmi les fidèles, doté d’une verve qui n’appartenait qu’à lui, Roland Rouillon fut également décoré de deux insignes de porte-drapeau, dont une par le Chef d’État-Major de l’Armée de l’Air sur la base du Bourget. Robert Msili, président-fondateur de l’Amicale des Anciens Combattants de Bussy, n’oublie pas qu’il rendit de grands services à notre ville, en accomplissant de multiples tâches, notamment au niveau des commissions des listes électorales. Toujours prêt à rendre service à l’un ou à l’autre, il était également un fidèle joueur de cartes du club des aînés. « Roland nous a quittés avec les honneurs dus aux anciens combattants, et sa famille a été assurée du chaleureux soutien de notre association et de ses amis. Salut et au revoir à notre camarade », conclut le président de l’Amicale. BUSSY MAG N° 160 - DÉCEMBRE 2013 I 7
  7. 7. ACTUALITÉ Vers une stabilisation de Confrontée à une crise nationale et internationale sans précédent, Bussy Saint-Georges exposait le jeudi 14 novembre les écueils budgétaires que notre ville rencontre et les perspectives d’un avenir stabilisé. La thématique des finances d’une collectivité concerne tous les habitants. Durant la commission extra-municipale qui s’est tenue le jeudi 14 novembre, Armand Lang, consultant en finances publiques, a présenté de manière claire et synthétique les comptes de la ville. Au programme de l’exposé : les défis relevés par Bussy, sa dette, l’évolution des équilibres financiers, et les perspectives pour les prochaines années. Pour expliquer la dette, il faut comprendre le cas particulier de notre commune. En tant qu’Opération d’Intérêt National, notre ville s’est vue imposer par l’État une croissance exponentielle de sa population. Bussy a dû engager des investissements importants, l’obligeant à s’endetter pour se doter d’équipements accompagnant cette progression, tels que des écoles, des équipements sportifs et culturels, sans oublier les voiries, réseaux d’assainissement ou d’électricité publique, etc. Mais, contrairement à certaines villes voisines appartenant à une communauté d’agglomération, Bussy SaintGeorges ne supporte que sa dette et doit assumer, seule, le coût de son développement et de ses équipements. Armand Lang, du cabinet de conseil et d’expertise Lexfis, a fait un état des lieux concis des finances de la ville, avant d’en présenter les perspectives. de dette en 4,7 ans. Selon les normes financières pratiquées par les chambres régionales des comptes, il est généralement admis qu’une commune peut rembourser son encours de dette sur 10 ans. En 2012, la situation s’est encore améliorée. Le choix de l’externalisation Les chiffres indiquent des dépenses à caractère général supérieures aux frais de personnel qui ne représentent quant à eux qu’environ 38 % du budget de fonctionnement, contre 56 % pour une ville similaire. Il s’agit là d’un choix politique pleinement assumé. Grâce justement à une masse salariale extrêmement faible pour une collectivité de cette taille, la ville se donne les moyens d’externaliser certains services tels que crèches, centres de loisirs pour répondre à une forte demande d’encadrement de jeunes. En outre, le fonds de roulement du compte Baisse régulière de la dette ! La dette est composée d’un emprunt bancaire (taux à 2,55 %), un emprunt envers l’État et la région (à 0 %) puis d’un contrat d’éclairage public. À la fin de l’année 2012, l’encours total de la dette s’élevait à 67241000 € (dette ordinaire 35365000 € + différés d’amortissement 25 524 000 € + dette du contrat PPP éclairage public 6 352 000 €). Par la suite, il y aura deux autres contrats partenariat public privé (PPP) du centre culturel et du centre sportif, dont les annuités d’emprunt pleines ne commenceront à être remboursées qu’à partir de 2016. Cette dette diminue progressivement. Entre 2006 et 2012, le montant de la dette par habitant est passé de 3 411 € à 2 985 €, soit une baisse de 12,50 %. Fin 2010, l’encours total de la dette de Bussy représentait 78 345 000 €, fin 2011, il s’élevait à 71616000 €. La baisse s’est poursuivie puisque fin 2012, l’encours total de la dette n’était plus que de 67 241 000 €. En 2 ans, la dette de la commune a donc diminué de 14 %. Grace à sa dynamique d’autofinancement – notons que Bussy n’a pas emprunté un euro depuis 2008 – la ville avait la capacité, fin 2011, de rembourser son encours total 8 I BUSSY MAG N° 160 - DÉCEMBRE 2013 Lexique Différés d’amortissement: Les différés d’amortissements (dispositifs accordés aux villes nouvelles jusqu’en 2005) sont des prêts à taux zéro mis à disposition par l’Etat et la région et remboursables sur 40 ans. Une renégociation de ces différés d’amortissements est actuellement en cours avec les autorités précitées. En d’autres termes, l’amortissement désigne le remboursement, mois par mois, du capital emprunté. Les échéances sont alors composées pour partie de l’amortissement de ce capital, et pour partie du paiement des intérêts. Mais Bussy ne paie aucun intérêt. La ville a emprunté à l’état 22M€ et à la région 6M€, soit 28M€ à 0 % d’intérêt. Ces dettes, dénommées « différés d’amortissement », sont des remboursements d’avances que l’Etat a versés à la ville pour l’aider dans son développement, et notamment dans les investissements de base. Il n’est donc pas possible de mettre sur le même plan une dette avec intérêt, qui pèsera plus lourd sur le long terme, et une dette sans aucun intérêt, comme c’est le cas de Bussy Saint-Georges, avec ces 28M€. De plus, avec l’inflation, les sommes dues aujourd’hui auront une valeur moindre au terme de leur remboursement, ce qui allège considérablement notre comptabilité. La DGF: Créée en 1979, la dotation globale de fonctionnement (DGF) constitue, et de loin, la principale subvention de fonctionnement de l'État aux collectivités territoriales. Cette ressource indispensable n’a cessé depuis 2007 de diminuer, grevant ainsi le budget de la ville de plusieurs millions d’euros. Couplée à la suppression de la subvention d’équilibre en 2008, la réduction de la DGF (passée en 2010 de 187,60 € par habitant à 171,40 € en 2013), a eu des répercussions terribles sur les finances de Bussy. Ces baisses de dotations successives sont en outre intervenues dans un contexte extrêmement défavorable de transfert par l’Etat aux collectivités locales de charges supplémentaires.
  8. 8. ACTUALITÉ nos finances Évolution de la dette par habitant administratif 2012, soit la trésorerie disponible pour la collectivité, est de 48 jours pour Bussy alors qu’il est en moyenne de 30 à 35 jours pour des villes de droit commun. 3500 € 3000 € Évolution des recettes fiscales mais stabilité des impôts 2500 € 2000 € 2010 2011 2012 2013 2012 2013 Évolution du budget des crèches 5000000 € 4000000 € 2010 2011 Dotation Globale de Fonctionnement par habitant 200 € 150 € 2010 DÉTAIL DETTE 2011 2012 2010 2013 2011 Dans un dernier chapitre sur les prévisions 2013-2018, Armand Lang table sur une augmentation de 3,3 % du produit fiscal par an, due à l’arrivée de populations nouvelles, faisant augmenter mécaniquement les ressources. Il ne s’agit pas d’une augmentation des recettes par une augmentation des taux, ils sont stables depuis deux ans et ont vocation à ne plus bouger. La ville aura en fait de nouvelles ressources par l’arrivée de population nouvelles, l’implantation de nouvelles entreprises dans la future ZAC de la Rucherie et les mutualisations et transferts de charges (et donc des économies de masse), liées à l’entrée dans l’intercommunalité au 1er janvier. Malgré des dotations en baisse constante de l’État, Bussy poursuit donc sa progression, presque sans aide et sans emprunt. Pour autant, il n’est pas question d’augmenter les impôts pour financer le développement de la ville. Il n’est d’ailleurs pas possible de les augmenter ! En effet, la variation du taux de la taxe d’habitation régit les variations des taux de taxes foncières sur le bâti et le non-bâti (c'est-àdire qu’une augmentation de la taxe d’habitation entraîne mécaniquement une augmentation des taxes foncières). Or la taxe foncière sur les propriétés non bâties est aujourd’hui proche de son maximum, interdisant ainsi toute nouvelle augmentation. 2012 2013 Dette propre 42 119 956 € 38 811 347 € 35 372 719 € 32 070 778 € Différés d'amortissement État 20 982 314 € 21 683 503 € 21 486 005 € 21 248 816 € Différés d'amortissement Région 6 712 708 € 5 912 747 € 5 199 499 € 4 771 767 € Total 70 516 167 € 66 210 099 € 61 821 034 € 57 824 859 € Le CCAS intègre l’espace Charlemagne Depuis le 3 décembre, le Centre Communal d’Action Sociale est installé au sein de l’Espace Charlemagne. Toujours à la même adresse, le service des sports change de bureau. La ville se développe, le nombre d’habitants progresse… Pour accompagner cette évolution, la mairie annexe s’agrandit et les services municipaux s’adaptent afin de vous accueillir dans les meilleures conditions possibles. Le CCAS quitte le boulevard Antoine-Giroust pour rejoindre la mairie annexe, à l’Espace Charlemagne. Vous pouvez le contacter au même numéro de téléphone, la même adresse mail et aux mêmes horaires. Toujours à la mairie annexe, le service des sports occupe désormais de nouveaux bureaux mais conserve ses horaires d’accueil, son téléphone et son adresse mail. Un fléchage sur place vous permettra d’accéder à ces services, aux horaires d’ouverture. CCAS Espace Charlemagne 2, passage Carter Tél.: 0164666192 Fax: 0164666198 ccas@bussy-saint-georges.fr Du mardi au jeudi: 9h-12h et 14h-17h30 Vendredi: 9h-12h Samedi: 9h-12h (les 2 premiers du mois) Service des sports Espace Charlemagne 2, passage Carter Tél.: 0164666001 Fax: 0164666198 sports@bussy-saint-georges.fr Horaires: 9h-12h et 14h-17h30 (Fermé le mardi matin) BUSSY MAG N° 160 - DÉCEMBRE 2013 I 9
  9. 9. ACTUALITÉ Stationnement Attention changement ! Deux modifications majeures concernant le stationnement en centreville. D'abord les travaux entrepris et une nouvelle règlementation au parking souterrain de la Grand’Place, fermé jusqu'au 20 décembre. Ensuite, une nouvelle offre promotionnelle au park relais « Vinci Park » pour les stationnements longue durée à proximité de la gare RER. Objectif : favoriser la rotation des véhicules en centre-ville. Enjeu incontournable de la redynamisation du centre-ville, le stationnement fait actuellement l’objet de différents réaménagements dans la ville. Fermé depuis le 18 novembre pour des travaux de rénovation (éclairage, électricité, peintures aux sols etc.), le parking Grand’Place fait peau neuve et ouvrira ses portes à partir du 20 décembre. Attention, les 90 places disponibles en sous-terrain passent en zone bleue (deux heures gratuites). Objectif: prioriser le stationnement des clients des commerces du centre-ville et des usagers des espaces associatifs Métiss’âge. Les stationnements longue durée y sont désormais interdits. Le Park Relais pour les stationnements longs Avec 420 places réparties sur 3 étages, le Park Relais « Vinci Park » est destiné aux usagers du RER et aux stationnements longue et courte durée. Suite à l’offre promotionnelle de la rentrée, Vinci Park va proposer une nouvelle offre avec 50 % de remise sur l’abonnement mensuel pour le 1er trimestre 2014, à destination des nouveaux adhérents: 16,80 € au lieu de 33,60 €. Le parking bénéficiera d’une rénovation globale de ses équipements dès le début de l’année. Il sera alors doté d’un ascenseur adapté aux per- sonnes à mobilité réduite, et équipé d’un panneau lumineux affichant le nombre de places disponibles. Pour tout renseignement, n'hésitez pas à contacter le personnel, sur place, de 8h à 20h au 0164667958. Ce plan vous permettra de trouver aisément des places de stationnement en centre-ville. En tout, 2500 places gratuites et réglementées à Bussy accueillent les automobi- listes invités à ne pas se tromper de disque: zones vertes (demi-journée): de 9h à 14h et de 14h à 19h, zones bleues: 2h. Les disques sont disponibles à la Police municipale et en mairie. Plus d’infos sur le blog urbabussy.fr Pour le stationnement excédant la demi-journée, le Park Relais « Vinci Park » est le plus adapté. Pour des durées plus courtes, pensez au parking souterrain de Carrefour Market (gratuit pendant 1 heure sans conditions d’achat) ou aux disques de stationnement, pour le centre-ville. 10 I BUSSY MAG N° 160 - DÉCEMBRE 2013
  10. 10. ACTUALITÉ Le plan neige est activé Pour la sécurité des Buxangeorgiens durant l’hiver, la municipalité a mis en place un plan hivernal pour le déneigement des voiries communales. En cas de risque de verglas, le salage des axes prioritaires et secondaires est également assuré. Des bacs à sel sont disposés partout en ville, à l’usage des habitants. La viabilité hivernale a débuté, cette année, le 18 novembre et se poursuivra jusqu’au 17 mars 2014. En cas de grand froid et risque de neige ou de verglas, une équipe de 6 personnes assure le salage à la main devant les bâtiments communaux et leurs accès, tels que RER, crèches, écoles, etc. Les axes prioritaires seront salés par un poids lourd et les rues secondaires par un quad. À noter que la municipalité a récemment fait l’acquisition d’une nouvelle saleuse. Il faut dire que l’hiver dernier, nous avons battu tous les records: les nombreuses interventions ont nécessité pas loin de 600 tonnes de sel, dont une partie a servi à alimenter les nombreux bacs à sel, mis à la disposition de la population. Cette année encore, il est important, tous ensemble, d’anticiper! Ainsi, si les services techniques de la ville, en coordination avec la société SANEF, ne ménagent pas leurs efforts pour nous assurer des voiries pratiquables, il incombe aux riverains de dégager et de saler le trottoir devant leur domicile (arrêté N° 1297/03). Pour ce faire, 74 bacs à sel sont à votre disposition aux endroits indiqués par un point rouge sur ce plan. N’hésitez pas à vous servir! Plus d’infos sur le site de la ville: www.bussysaintgeorges.fr Localisation des bacs à sel dans la ville et parcours du salage. Poubelles : des horaires à respecter ! Pour un meilleur vivre-ensemble, les sorties et rentrées des conteneurs des immeubles collectifs ou maisons individuelles sont réglementées. Depuis quelque temps, le passage des piétons et véhicules est entravé dans certains quartiers de la ville, en raison du dépôt anarchique des conteneurs à ordure. Afin d’éviter justement ce type de gêne, des horaires de « sortie » et de « rentrée » ont été instaurés dans un arrêté municipal. Sortie: les conteneurs doivent être déposés sur le trottoir, au plus tard avant 5 heures du matin le jour de la collecte ou après 20 heures, la veille du jour de la collecte. Rentrée: Les conteneurs des immeubles collectifs doivent être rentrés, au plus tard deux heures après le passage des services de la collecte. Pour les maisons individuelles, les conteneurs pourront être retirés en fin de journée. Attention, en cas de non respect de ces horaires, la Police Municipale sera dans l’obligation de verbaliser; l’amende s’élève à 35 €. Respectons tous les horaires! Pour rappel, les poubelles beiges dotées d’un couvercle marron sont réservées aux ordures ménagères et sont ramassées tous les lundis et jeudis matin. Les bacs jaunes destinés aux emballages, journaux, magazines, bouteilles, bidons en plastique, aluminium, acier, carton, ainsi que les bacs verts contenant du verre (bouteilles et bocaux, sans aucun bouchon) sont ramassés le mardi matin. Plus d’infos sur www.bussysaintgeorges.fr/ les-services/proprete BUSSY MAG N° 160 - DÉCEMBRE 2013 I 11
  11. 11. ACTUALITÉ Rythmes scolaires Plus de temps pour appliquer la réforme ! Lors des 4es Assises de l’éducation, le 27 novembre, les différents acteurs du monde éducatif et périscolaire ont décidé d’attendre l’après-élection pour proposer un projet. Sceptiques sur la réforme, ils privilégient la concertation et la prudence. Conseiller municipal et spécialiste de la question scolaire, Frank Girard a animé un débat très riche entre le public et les différents intervenants. C’est une question dont on n’a pas fini d’entendre parler! Inquiets mais déterminés à faire entendre leurs points de vue, parents d’élèves, enseignants, directeurs d’école, représentants du monde associatif et services municipaux ont tous répondu présent pour aborder la difficile question de la réforme des rythmes scolaires. C’est donc dans une salle pleine que se sont déroulées ces 4es Assises de l’éducation. Les raisons de la colère Selon un sondage de l'institut BVA, publié le 16 novembre, près de sept Français sur dix (69 %) se disent favorables à une annulation de la réforme ou à son report. A Bussy, dans leur grande majorité, les participants ont émis de sérieux doutes quant à l’intérêt de la réforme. Certains n’ont d’ailleurs pas caché leur colère. En cause, de nombreux inconvénients qui s’additionnent: fatigue de l’enfant, multiplication des intervenants, perte de repères, activités sportives et culturelles du mercredi matin compromises, bouleversement dans le planning familial pour récupérer l’enfant, plus de frais et moins de temps de préparation pour les enseignants… De nombreuses communes qui ont appliqué la réforme en septembre dernier se plaignent aujourd’hui. De plus, la réforme a un coût! Avec plus de 3300 élèves dans les écoles, Bussy voit sa contribution multipliée, même avec une application a minima! La facture avoisine le million d’euros (coûts du périscolaire, de la cantine, du personnel de cantine, animateurs etc.). Et la subvention de l’État est limitée à la rentrée 2014! 12 I BUSSY MAG N° 160 - DÉCEMBRE 2013 Même si la majorité des participants souhaite une abrogation de la réforme des rythmes scolaires, la ville doit se préparer, malgré tout. Puisque le mercredi à l’école a déjà recueilli les suffrages (98 % des parents se sont prononcés pour ce jour) et que la pause méridienne a été fixée à 2 heures, il restera à apporter une réponse à plusieurs questions. Quelle sera la nature des temps d’animation périscolaire (TAP). Qui anime et dans quels locaux? Comment sera organisée la semaine? Destiné à affiner le projet pour Bussy, un questionnaire complet a été remis aux familles. Avec 65 % de réponse, l’implication des parents est bien réelle. Résultats du sondage: près de 1000 enfants devraient être pris en charge par la commune, après 16h. Plus de 800 élèves devraient également être encadrés dans un accueil de loisirs, le mercredi. Prenons le temps de la réflexion! Le maire de Bussy a reçu de la Directrice académique des services de l’éducation nationale (DASEN) un courriel daté du 21 novembre, demandant à la municipalité une réponse pour le 10 décembre. Ne comprenant pas cette précipitation et en accord avec la majorité des acteurs concernés, la mairie a décidé de demander un délai pour poursuivre sereinement le travail de concertation mené depuis 10 mois, une fois que seront posées toutes les données financières. Le travail se poursuivra dès la mi-décembre, lors d’une réunion du groupe de travail associant parents, enseignants et associations.
  12. 12. ACTUALITÉ L’école Jean-de-la-Fontaine passe au numérique Au retour des vacances d’automne, les élèves de 6 classes de l’école Jean-de-la-Fontaine ont eu une belle surprise, avec l’apparition d’un tableau numérique interactif en lieu et place de leur tableau noir… Juste avant la rentrée, les professeurs de l’école Jean-de-la-Fontaine ont été familiarisés à l’utilisation du TNI par Ludovic Bleuzet, directeur d’école et formateur. Une première expérimentation du numérique est en effet lancée dans 2 classes de maternelle et 4 élémentaires. Le tableau numérique interactif n’est pas un gadget et encore moins une lubie. Le terme « interactif » n’est d’ailleurs pas un vain mot. L’interactivité se décline tout d’abord d’un point de vue fonctionnel, avec l’utilisation des logiciels intégrés aux TNI, qui permettent de créer autant de « paperboards » que l’on désire au cours d’une séance d’enseignement, à l’aide d’outils bien plus efficients que les simples craies, règles, feutres et affiches liés à l’usage du tableau noir. L’interactivité apparaît également et surtout dans son aspect relationnel; la machine (le TNI) devient un véhicule, et non plus simplement un moyen d’action: les élèves n’agissent pas SUR le contenu mais À PROPOS du contenu. Les outils de communication via l’internet permettent de mettre à leur disposition un nombre infini de ressources au quotidien. intégrante de leur quotidien. Le TNI offre ainsi la possibilité de mieux les impliquer dans leurs apprentissages. Pour les enseignants, cet outil dynamise également les pratiques. La préparation de la classe en est principalement modifiée. La construction des paperboards en amont des séances nécessite une anticipation accrue de leur déroulement. On peut parler de « scénarisation » des séquences d’enseignement. Le cahier journal et les fiches de préparation changent de visage et sont résolument plus opérationnels et dynamiques. Qu’ils soient picturaux, sonores ou sous la forme de vidéos, les documents ressources y sont aussi plus présents et nombreux car plus faciles d’accès grâce à l’internet dans la classe. Franck Girard, conseiller municipal, milite activement depuis de nombreux mois pour la mise en place des tableaux numériques dans les écoles de Bussy. Cette première expérience à Jean-de-la-Fontaine, qui représente pour la municipalité un investissement de 25000 €, devrait à l’avenir être poursuivie dans d’autres groupes scolaires, après un premier bilan établi en février prochain. Les 5 « i » du TNI Immédiateté: Dans un cours, l’enseignant doit désormais pouvoir être réactif face à la remarque ou la demande d’un élève. Dans notre monde en mouvement, où tout va vite, l’enseignant ne peut plus dire: Tu nous apporteras la photo du monument dont tu parles la semaine prochaine. » Ou encore: « Vous me faites penser à un livre que je vous montrerai demain ». « La connaissance c’est maintenant, clame Franck Girard, conseiller municipal à la réussite éducative. Avec le TNI, la photo du monument peut être recherchée sur l’instant, même chose pour le livre, qui peut être présenté in situ. » Interactivité: L’échange entre les élèves et l’enseignant doit être permanent. Via les tablettes, les smartphones et le TNI, les cours se co-construisent. Innovation: « Le métier d’enseignant se renouvelle. Il va devenir un véritable ingénieur pédagogique, et la société aura de lui une meilleure représentation », estime Franck Girard. Un outil attractif à la fois pour les élèves et pour les enseignants Intelligences multiples: Les visuels, les auditifs, les kinesthésiques sont sollicités sans relâche. Pour les élèves, la motivation suscitée par la présence du TNI dans la classe est évidente, tant les outils multimédia font partie International: La classe est connectée à chaque instant à la planète entière. L’accès à tous les savoirs du monde est favorisé. BUSSY MAG N° 160 - DÉCEMBRE 2013 I 13
  13. 13. DOSSIER MIEUX VIVRE ENSEMBLE RAPPROCHER LES GÉNÉRATIONS 14 I BUSSY MAG N° 159 - NOVEMBRE 2013
  14. 14. DOSSIER Créer un lien entre les plus jeunes et les plus âgés de nos concitoyens : c’est la volonté de la ville de Bussy, qui prend sa traduction à travers de nouveaux espaces intergénérationnels tels que le Pass’âge, la résidence Marie-Curie ou encore l’accueil de loisirs Jean-de-la-Fontaine. Sans oublier les nombreux services à la personne, caractéristiques de la ville. 40% de la population de Bussy a moins de 30 ans ! La ville de Bussy Saint-Georges accueille une population jeune, puisque 40 % des habitants ont moins de 30 ans et seulement 5 % environ plus de 60 ans. Pour autant, on sait qu’à l’horizon 2050 au niveau national, près de 40 % de la population française aura plus de 60 ans. Inéluctablement, Bussy va connaître elle aussi un vieillissement de sa population. Parallèlement, les liens familiaux ont tendance à se distendre. Ce phénomène est dû à plusieurs facteurs, comme l’augmentation du nom- bre de divorces, les mobilités professionnelles, le travail des femmes, les difficultés à se loger, mais aussi à un effritement de la solidarité familiale. De fait, le lien entre les générations est un point fort et indispensable d’une société. Les jeunes ont besoin d’apprendre, les adultes ont besoin de soutiens et de conseils pour mener à bien leur vie familiale et professionnelle, les retraités ont besoin de transmettre leur expérience, de conserver une vie sociale et souvent de rompre un isolement. Sur la ville, de nombreuses structures sociales apportent leur aide aux différentes générations: les crèches et les garderies pour les plus petits, les centres aérés et les activités périscolaires pour les enfants, le service Jeunesse, le Point Information Jeunesse ou la mission locale pour les jeunes, la CAF, Pôle Emploi, et bien sûr le CCAS pour les adultes, les maisons de retraites pour les seniors. S’ajoutent à cela les nombreuses associations subventionnées, qui proposent des activités ou des aides à ces diverses catégories de population. Pour autant, il n’existait jusqu’à présent aucun lieu qui permette de rassembler toutes ces générations pour qu’elles se croisent, échangent et s’entraident. La ville vient donc de créer le Pass’âge, un espace spécifique qui recevra du public autour d’activités intergénérationnelles. S’il existe déjà en France des BUSSY MAG N° 160 - DÉCEMBRE 2013 I 15
  15. 15. DOSSIER actions intergénérationnelles ponctuelles, ou parfois des projets de vie en intergénération, aucun lieu spécifique centré sur la rencontre et l’échange entre les générations n’existait jusqu’à présent. Il s‘agit donc d’une grande première nationale pour la ville de Bussy qui reste, avec ce nouveau lieu, une référence dans les services de qualité à la population. Le Pass’âge : lieu de rencontres et d’activités Installé au sein de la nouvelle résidence Marie-Curie, au 31 boulevard Pierre-MendèsFrance, le Pass’âge est un espace de 200 m2 qui se divise entre une grande salle de 113 m2, accueillant divers ateliers, une cuisine professionnelle permettant de réaliser des recettes d’aujourd’hui et d’autrefois et de différents pays, un jardin de 50 m2 au sein duquel se déroulent des ateliers jardinage avec un potage « à la française ». Le Pass’âge sera le nouveau lieu d’accueil du Club des aînés, qui y organisera les multiples activités mises en place tout au long de l’année (ateliers de peinture sur soie et loisirs créatifs, scrabble, jeux de cartes…). Outre les activités du Club des aînés, cet espace convivial, inauguré le mardi 17 décembre bénéficiera également aux Buxangeorgiens de tous âges, qui pourront participer aux différentes animations Outre les activités du Club des aînés, le Pass’âge accueillera chaque semaine de nombreux ateliers destinés à un large public. Des seniors choyés La ville de Bussy Saint-Georges, à travers le CCAS, propose aux seniors de nombreuses aides et activités. Le Club présidé par Michelle Marois participe également activement aux besoins d’évasion et de loisirs de nos aînés. Parmi les aides, le portage des repas permet à des Buxangeorgiens, sur présentation d’un certificat médical, de recevoir chaque jour un déjeuner équilibré. Le CCAS propose également une aide pour la téléassistance en finançant, pour ceux qui désirent profiter de ce service, les frais d’installation, seuls les frais d’abonnement restant à la charge de la personne concernée. La téléassistance consiste en un terminal installé à domicile et un petit émetteur portatif, qui permet à partir d’une simple pression, d’entrer en contact avec une plateforme d’écoute et d’assistance qui apporte aide et réconfort. Cette aide est fournie quel que soit l’âge du demandeur. L’atelier mémoire, qui fonctionne par groupe de dix personnes maximum, est également ouvert à tous, sans âge minimum. Deux fois par semaine, une psychomotricienne vient aider ceux qui souffrent de troubles mémoriels, à entraîner leur mémoire à travers des exercices conviviaux, Parmi les autres activités, on peut aussi noter les thés dansants, la galette des rois, le repas de Noël qui a eu lieu cette année le 5 décembre dans une guinguette à Champigny pour les 70 ans et plus – ou un colis gourmand pour ceux qui n’auront pu assister au repas, et les nombreuses animations pendant la semaine bleue: découverte du patrimoine alentour en petit train, ateliers autour des agrumes, découverte du vin des Coteaux de la Brosse… Enfin, deux fois par an, des voyages sont organisés pour nos anciens de 65 ans et plus afin de visiter, à leur rythme, des villes européennes. 16 I BUSSY MAG N° 160 - DÉCEMBRE 2013 Pour que tous puissent y participer, les prix sont alors modulés en fonction des revenus de chacun. Sur les 1200 personnes âgées que compte la ville, presque la moitié d’entre elles profitent ainsi de ces aides ou animations fournies par le CCAS. Plus d’infos sur /www.bussysaintgeorges.fr/ les-services/seniors
  16. 16. DOSSIER Des résidences intergénérationnelles La résidence Marie-Curie Le Passâge est intégré au sein de la résidence intergénérationnelle Marie-Curie. Dotée de 127 logements locatifs sociaux, l’architecture du bâtiment a été conçue pour favoriser le lien intergénérationnel à travers des logements adaptés aux familles, aux jeunes actifs et aux seniors. Elle a été réalisée par Efidis avec le concours de la ville et du CCAS. Tous les locataires ont signé à leur entrée une charte du Bien-Vivre-Ensemble pour marquer leur adhésion à ce projet intergénérationnel. Quatre bâtiments entourent un jardin central. Un bâtiment est réservé aux jeunes actifs et est constitué de studios et d’appartements de deux pièces, comportant une kitchenette. Le bâtiment intègre aussi une laverie pour les locataires. Dans le reste de la résidence, les appartements de deux ou trois pièces sont prioritairement destinés aux personnes âgées, pour lesquelles ils ont été adaptés: bacs à douche abaissés, barre de maintien dans la douche et dans les toilettes. Des F3 et F4 sont destinés aux familles. Accessible aux personnes à mobilité réduite, cette résidence est d’ores et déjà totalement occupée : • 41 % des locataires sont des couples avec enfants et 34 % des personnes seules • 44 % ont entre 18 et 29 ans, 37 % entre 30 et 59 ans, 19 % 60 ans et plus. • 64 % des ménages ont des ressources inférieures à 60 % des plafonds et 100 % des familles sont éligibles à l’APL. La résidence rue du Souvenir-Français Marie-Curie ne va pas rester la seule résidence intergénérationnelle sur la ville. En effet, le 27 septembre dernier a été posé la première pierre d’une autre résidence installée rue du Souvenir-Français, qui va faire cohabiter dans un même ensemble plusieurs tranches d’âges, pour une meilleure mixité sociale. Elle sera composée de trois bâtiments: une résidence étudiante de 101 logements, une autre de 58 logements pour les jeunes actifs et une dernière de 39 logements familiaux, dont 9 destinés aux seniors. Le vivre ensemble sera particulièrement soigné, puisque la salle d’études sera également utilisée comme salle d’ordinateurs par les seniors, celle du club d’échecs des jeunes s’ouvrira à la gymnastique douce, les jardins familiaux permettront à tous de se rencontrer… Enfin, l’aménagement intérieur a été étudié pour favoriser la mobilité et donc l’autonomie des personnes âgées. Ce programme pilote à Bussy Saint-Georges sera progressivement étendu par le bailleur social Antin sur toute la France. moyennant une légère contribution fixée à 10 euros par atelier et par trimestre pour une famille et à 10 euros pour des ateliers exceptionnels: • Assembl’âge: il s’agit d’un atelier de customisation, couture et tricot destiné plus particulièrement aux adolescentes et aux « mamies ». Le savoir-faire des anciennes en couture et tricot est ainsi transmis aux adolescentes qui, de leur côté, l’adaptent aux tendances actuelles. Cet atelier permet de transmettre de vraies compétences en train de se perdre, alors qu’elles envahissent à nouveau la mode, comme par exemple le crochet ou les lainages. • Nouvelles technologies : à travers cet atelier, c’est plutôt aux jeunes de faire profiter les plus âgés de leurs connaissances (et leur habilité) dans l’utilisation des nouvelles technologies (smartphones, tablettes, consoles, ordinateurs). • Graine d’éveil: espace convivial de discussion destiné à permettre aux familles d’évoquer leurs difficultés dans leur relation avec leurs enfants ou dans leur fonction de parents ou grands-parents. Il s’agit donc d’un lieu privilégié d’écoute et d’accompagnement vers d’autres dispositifs. • Cuisine: préparation et partage de repas entre générations qui permet d’échanger autour des connaissances culinaires des uns et des autres. Les recettes doivent, dans la mesure du possible, être économiques, équilibrées, faciles et familiales. En plus de ces ateliers, le Pass’âge accueille le club des aînés et l’atelier mémoire, et propose également des sorties et animations collectives pour les seniors et les familles (voyage des seniors, sortie à Deauville pour tous, Noël des enfants…) • Le pot’âger: atelier d’activités autour du jardin potager. Le Pass’âge, 31 bd Pierre-Mendès-France Tél.: 0164443216 Courriel: ccas@bussy-saint-georges.fr Ouvert de 9h à 19h du lundi au vendredi. Tarifs: 10 euros par atelier/trimestre/ famille et 10 euros par atelier exceptionnel Plus d’infos sur le site de la ville: www.bussysaintgeorges.fr/ les-services/seniors/ BUSSY MAG N° 160 - DÉCEMBRE 2013 I 17
  17. 17. DOSSIER Jean-de-la-Fontaine : un nouvel accueil de loisirs à la rentrée 2015 Le nouveau centre d’accueil et de loisirs, situé en face de l’école Jean-de-la-Fontaine, accueillera à la rentrée 2015 des publics variés, puisqu’il pourra recevoir en même temps 80 enfants de 3 à 11 ans et 40 jeunes de 11 à 17 ans dans l’Espace Jeunes qui y sera intégré. Une salle sera consacrée exclusivement aux petites sections. Les moyens et grands maternels se trouveront dans deux salles conjointes, permettant une communication entre les deux sections. Un dortoir et une salle de motricité complèteront l’équipement pour les maternels. Les élémentaires seront accueillis dans une salle de rassemblement ou se trouveront dans divers espaces, des jeux, des livres et magazines, ou encore de quoi peindre et dessiner. Cet espace sera complété par: D’une superficie de 1 564 m2, le nouvel accueil de loisirs, financé à 80 % • une salle de musique avec des instruments tels par EPAMarne, représente un investissement de 3 850 000 €. que guitare, triangle ou synthétiseur, • une salle de motricité avec des tapis de gym et des éléments pour faire des parcours sportifs • une salle ludothèque contenant des livres, des jeux vidéo et des jeux de société. De son côté, l’Espace jeunes comprendra: • un studio de musique assisté par ordinateur, pour s’enregistrer ou se perfectionner dans la musique, • une salle d’informatique, pour s’initier aux nouvelles technologies ou jouer en réseau, • un coin cafétéria avec bar, coin cuisine, baby-foot, table de ping-pong et vidéo projecteur, • une ludothèque avec jeux de société, presse et livres, • une salle de danse et de motricité avec une animatrice confirmée pour la danse (hip-hop, ragga-dancehall…) et un animateur diplômé pour des sports tels que l’accro-sport. Réunion de présentation le jeudi 19 décembre à 17 h En accueillant une population de 3 à 17 ans, ce centre bénéficiera d’un projet pédagogique innovant, basé sur l’intergénérationnel. L’idée est de faire échanger entre eux tous les âges accueillis ici, à travers différents thèmes. La conception du bâtiment, avec de larges espaces plutôt que de petites salles confinées, facilitera aussi la circulation des uns et des autres. Pour présenter ce projet, une réunion est organisée entre les familles intéressées, les architectes et les élus, le 19 décembre à 17h à l’Espace Charles-de-Gaulle. Le nom de cette nouvelle structure municipale sera choisi par les habitants, parmi une liste de fables de la Fontaine. Ils auront jusqu’au 31 janvier pour sélectionner leur fable préférée parmi une sélection fournie par la ville, en déposant leur choix dans une urne à l’école Jean-de-la-Fontaine ou sur la page Facebook de la ville BussyOfficiel. Plus d’infos sur www.bussysaintgeorges.fr/les-services/jeunesse Des structures pour les jeunes L’Espace Jeunes accueille les jeunes de 11 à 17 ans, à côté de la Grand’Place. Cette structure municipale offre non seulement des salles de rencontres avec baby-foot, tennis de table ou multimédia, mais propose aussi des activités ludiques et sportives. Les jeunes sont pour la plupart du temps à l’origine des activités proposées. De son côté, le Point Information Jeunesse, avenue Jacques-Cartier, est ouvert au 1525 ans et à leurs familles, pour les informer et les accompagner dans leurs choix d’orientation. Le service Jeunesse propose aussi des activités pendant les vacances scolaires, notamment des voyages à certaines périodes de l’année, avec une prise en charge par la ville du coût de ces voyages (entre 50 et 80 % en fonction des revenus). C’est ainsi par exemple qu’un groupe de 12-17 ans de la commune a pu se rendre à New-York à la fin des vacances d’été, dont chacun est revenu enchanté et séduit par la « Grosse Pomme ». Renseignements: • Service Jeunesse, Espace Charlemagne, 2 passage Carter. Tél.: 0164666001. • Espace Jeunes – Métiss’âge, 4 rue Konrad Adénauer. Tel: 0160947261. • Point Information Jeunesse, 6 avenue Jacques-Cartier. Tél.: 0160351292. Plus d’infos sur le site de la ville: www.bussysaintgeorges.fr/les-services/jeunesse 18 I BUSSY MAG N° 160 - DÉCEMBRE 2013
  18. 18. ACTUALITÉ Deux nouvelles cantines Les restaurants scolaires du Clos-Saint-Georges et de Jean-dela-Fontaine seront agrandis et rénovés ! Plus lumineux et plus colorés, ces espaces se veulent aussi plus chaleureux. Du goût, des produits frais et sains, des plats et des pâtisseries « maisons », les exigences en termes de qualité, d’hygiène, d’environnement et d’équilibre alimentaire établies par la municipalité sont multiples. Chaque jour, près de 2300 repas sont servis dans les 9 restaurants scolaires de la ville par la société de restauration Elior, chargée de la fabrication et de la livraison des repas. Mais si les contenus de l’assiette sont importants, le cadre est également essentiel. Pour le confort des enfants, la mairie investit dans les écoles de la ville et leurs cantines. Dans un premier temps, ce sont les restaurants scolaires du Clos-Saint-Georges et de Jeande-la-Fontaine qui bénéficieront de travaux de rénovation et d’agrandissement, début 2014. Les objectifs sont nombreux: une meilleure isolation thermique et phonique, plus d’espace pour se déplacer, plus de lumière grâce à de larges baies vitrées, plus de couleurs grâce à une décoration gaie et des colonnes multicolores. Sur le plan du développement durable, la ville et son partenaire, Elior, s’engagent également dans une démarche volontariste en construisant un schéma logistique vertueux respectant l’environnement, avec ces principes: conditionner, trier, recycler, valoriser, transporter! Elior s’est ainsi équipé de façon à atteindre l’objectif ambitieux de réduire notre empreinte écologique, avec notamment des barquettes biodégradables et des fûts « Chasse au Gaspi » pour mesurer le gaspillage du pain et de l’eau sur tous les restau- rants. Deux écoles seront équipées d’un assécheur afin de valoriser les bio-déchets des restaurants scolaires. Des animations pour sensibiliser les élèves au gaspillage alimentaire seront également régulièrement organisées. Avec des lignes ondulantes, le bâtiment prône un style contemporain, tout en privilégiant la fonctionnalité. Grâce à des couleurs tendres et de jolis jeux de lumière, l’espace crée une ambiance paisible et conviviale. Le 1er Plan de Prévention du Bruit de la ville se dévoile Après la consultation sur le bruit menée au printemps 2013, la parole est une nouvelle fois donnée aux habitants, afin qu’ils s’expriment sur le 1er PPBE de leur ville, né de leurs observations et de l’engagement de la municipalité pour une « ville calme ». Alliant l’élaboration d’un diagnostic acoustique du territoire communal à l’engagement d’un plan d’actions, le PPBE, document de planification sur le thème du bruit, initié par la directive européenne 2002/49/CE, porte l’engagement moral de la ville, dans le cadre de la mise en place d’une politique volontariste visant à atténuer les nuisances sonores. Le 1er PPBE présente ainsi deux enjeux: préserver le calme des zones d’habitat et en centre-ville, principalement autour des axes routiers et des zones d’activités. Le projet comporte un plan de 27 actions à l’horizon 2014-2019. Jusqu’au 4 janvier 2014, le PPBE se dévoile au public. Cette phase de consultation, prévue par l’article L.572-8 du Code de l’Environnement, permettra au plus grand nombre de connaître et s’approprier le document et d’apposer toute nouvelle observation sur le plan que la ville espère adopter. Tout Buxangeorgien peut ainsi consulter le PPBE et ses annexes en ligne sur le site internet de la ville www.bussy-saint-georges.fr ainsi que sur le blog de l’urbanisme www.urbabussy.fr! Alors, n’hésitez pas, faites-vous entendre! BUSSY MAG N° 160 - DÉCEMBRE 2013 I 19
  19. 19. RENCONTRE Montessori : enseigner autrement ! En un an, les effectifs de l’école maternelle Montessori ont plus que doublé. Au total, 32 élèves bénéficient d’un enseignement individualisé et de l’apprentissage précoce de l’anglais. Installée à l’ouest de Bussy, non loin des Violennes, la « Maison des Enfants de Marne-la-Vallée » est une école maternelle privée qui a été ouverte en septembre 2012. Un an plus tard, c’est l’heure du bilan : d’excellents résultats et un joli succès auprès de parents séduits par cet apprentissage individualisé. Le plébiscite est tel qu’une classe supplémentaire a été ouverte cette année pour recevoir 12 enfants, de 2 à 3 ans. Accueillant l’an dernier 12 enfants de 2 à 4 ans, l’école a ainsi enregistré cette année 20 nouvelles inscriptions. Ravie de ce développement, Michèle Philibert, directrice de l’école, voit ainsi se réaliser un projet qui lui tenait très à cœur. Ayant renoncé à une carrière d’ingénieur en bâtiment pour ouvrir cette école, Michèle Philibert s’est investie pleinement dans ce mode d’éducation qui place l’enfant au centre de la pédagogie. Mais que prône au juste la philosophie Montessori ? Maria Montessori disait : « L’enfant n’est pas un vase que l’on remplit, mais une source que l’on laisse jaillir. » C’est en 1907 que cette première femme médecin d’Italie a ouvert la première Maison des enfants. Et depuis, cette méthode pas comme les autres s’est développée partout dans le monde. Il s’agit avant tout de favoriser la confiance en soi, l’autonomie, tout en permettant à l’enfant d’évoluer à son propre rythme, dans un environnement propice, accompagné par un éducateur qui s’adapte à lui et le stimule. Pour maîtriser les concepts, l’enfant doit manipuler de façon concrète, avec ses cinq sens, à l’aide d’un matériel adapté et de vrais objets du quotidien. Au lieu d’attendre la correction, l’enfant est invité à repérer lui-même ses erreurs. Et les résultats sont surprenants : les 20 I BUSSY MAG N° 160 - DÉCEMBRE 2013 En choisissant eux-mêmes les activités parmi celles qui leur sont proposées, et grâce à un encadrement individualisé, les enfants font preuve d’autonomie et de concentration. élèves font preuve d’une concentration et d’une autodiscipline incroyables. Par la répétition et l’expérience, ils assimilent le programme de l’école publique, en plus de l’anglais. En immersion complète avec une assistante anglophone, les petits commencent à prononcer très tôt leurs premiers mots « This is a bird, a fish… ». L’objectif étant non pas d’en faire des élèves parfaitement bilingues, mais des jeunes qui seront rapidement à l’aise avec les langues, quelle que soit la filière choisie. Cette méthode d’apprentissage vous intéresse ? Les inscriptions seront ouvertes à partir du mois de janvier. Informations par courriel : contact@ecole-bilingue-montessori.fr et sur le site : ecole-bilinguemontessori.fr Maison des Enfants de Marne-la-Vallée, 16, sente des carrières
  20. 20. SPORT ÉCOLE DU HOP QUYEN DAO (SAN CHI CHUAN FA) Innovation dans la tradition de certains stages, tous les pratiquants d’arts martiaux peuvent participer avec leurs arts respectifs. Sifu Gilly & Sifu Phat N Guyen dispenseront leurs conseils techniques et tactiques. • De nouveaux stages nommés JET’SR (Journée d’Entrainement Traditionnel Sans Répit, soit un entraînement intensif) Créée en 1992 et installée depuis 12 ans à Bussy, l’AFDHQD & AA (Association Française Pour la Diffusion du Hop Quyen Dao & Arts Associés), ne cesse, au travers de son enseignant et de ses élèves, de prôner la tradition et l’innovation dans les activités et l’échange culturel. Elle permet à ses adhérents d’être complets dans leurs entraînements, que ce soit à l’aide de stages ou de rencontres, aidée dans ses organisations par la municipalité de Bussy et son service des sports, ainsi que par l’ACCAM (Académie des Clubs de Culture et d’Arts Martiaux Traditionnels). Après sa participation au forum des associations, la nouvelle saison a commencé fort pour le club d’André Gilly, avec au programme quelques nouveautés: • Un nouveau cours, l’ECTTT ou EC3T (Esprit Combat Technique et Tactique Traditionnel) EC3T est l’art pour le pratiquant de combattre avec les techniques et tactiques de sa discipline ou style, muni d’un esprit martial sain et droit. Ce cours correspond à l’interrogation de nombre de pratiquants, qui différencient aujourd’hui le travail des « Tao Lu » (Katas en Japonais - ensemble de mouvements inhérents à la défense et/ou à la santé), et l’art de combattre. Ainsi, ils se retrouvent à travailler le combat de cours, d’une manière commune à tous les arts martiaux, avec les techniques propres à chacun bien entendu, mais sans y mettre les formes et l’identité de l’art qu’ils pratiquent. Ainsi, Le Tao Lu, qui devrait ressortir dans la défense directe, n’est pas saisi comme étant efficace lors des échanges techniques libres, justement parce que mal compris et appréhendé, arguant que les temps de réaction sont plus longs par exemple et donc moins probants, ce qui est faux si l’on considère que chaque technique bien entraînée, est centrée sur quatre mots: Réactivité, Rapidité, Dextérité, Efficacité. Or, c’est oublier que le Tao lu ne doit pas être un enfermement ni une simple chorégraphie ne servant qu’à la démonstration, mais une ouverture à travers un panel de techniques toutes plus efficientes les unes que les autres selon les arts martiaux, et qui, travaillées et répétées de façon sérieuse et soutenue, doivent conduire à des mouvements naturels et efficaces dans l’action de self défense directe avec contrôle et dextérité. Au sein de l’école, ce cours devenait nécessaire dans un contexte où, limité dans sa pratique hebdomadaire et horaire, l’élève ne peut pas forcément adhérer à un enseignement total avec ses contraintes journalières. Au travers de cours, cet enseignement n’est accessible qu’aux élèves de l’école, qui suivent également l’apprentissage des Ji Ben Gong (exercices) et des Tao Lu mains nues et avec armes traditionnelles. Mais au travers Les JET’SR, quant à elles, sont des journées organisées par l’école du Hop Quyen Dao (San Chi Chuan Fa), en extérieur ou en salles. Certaines sont ouvertes au public pratiquant d’arts martiaux. Le but visé par Sifu Gilly est de faire toucher du doigt à ceux qui le souhaitent une réalité d’entraînement différente, telle qu’il a eu la chance de recevoir à une époque où c’était encore possible, et en sortant des sentiers battus d’entraînements habituels. Plus traditionnel, plus intensif, plus naturel également en utilisant la nature environnante et ses structures, ou des ustensiles caractéristiques (paos, bambous, etc.). Souplesse, musculation, force, endurance, équilibre, précision, cela donnera surtout l’occasion aux pratiquants de divers courants martiaux de Bussy de se retrouver pour des entraînements communs traditionnels, tout en respectant l’individualité de discipline de chacun. Les inscriptions sont soumises à validation. Renseignements et inscriptions sur le site de l’association. À noter pour conclure que l’école du Hop Quyen Dao officie désormais chaque samedi à 18h dans une nouvelle salle d’entraînement, au sein de l’espace Métiss’âges. Pour tous renseignements : Tél. 06 60 43 87 28 Courriel : tigreduyunnan7@free.fr Site : http://tigreduyunnan7.free.fr Lexique Wushu: terme générique, littéralement « les Arts Martiaux » ou « arts de la guerre » Kung Fu ou Gong Fu: terme générique signifiant « Maîtrise » aujourd’hui utilisé pour désigner une discipline, classé art externe Tai Chi Chuan ou Tajiquan: « Boxe du faîte suprême » classé comme art interne ou semi-interne selon les styles et écoles Chang Chuan ou chang quan: Poing/boxe du nord où les styles de Kung fu comportent plus de coup de pieds spectaculaires Nan Chuan ou Nan quan: Poing/Boxe du sud où les styles sont plus enracinés avec beaucoup de travail de bras et de compression/décompression du corps et des coups. BUSSY MAG N° 160 - DÉCEMBRE 2013 I 21
  21. 21. SPORT AVIATION Alexandre Pasteur e au 7 ciel ! En compagnie de Florian Dobos, Alexandre Pasteur (à droite) est monté sur la troisième marche du podium du rallye Toulouse/Saint-Louis du Sénégal. Qui n’a pas rêvé un jour de voler? Ce rêve, Alexandre Pasteur, un jeune Buxangeorgien de 23 ans, l’avait en tête depuis sa plus tendre enfance. Il a fini par le réaliser en 2009, année où il a décroché son brevet de pilote par le biais de l’aérodrome de Lognes. Ingénieur au sein de la société Rami, Alexandre a depuis enchaîné les heures de vol et pris part à plusieurs compétitions d’envergure. Il a ainsi participé en juillet dernier au Tour de France aérien des jeunes pilotes, après des épreuves de sélection qu’il a passées avec succès parmi la centaine de candidats. Le tour aérien des jeunes pilotes est un tour de France en avion organisée par la Fédération française aéronautique, qui réunit une quarantaine de pilotes âgés de 17 à 24 ans. Les participants sont sélectionnés en fonction de leur qualité de pilote, mais aussi de leur capacité à transmettre leur passion. Alternant épreuves notées, pour se perfectionner, et vols de transition, pour découvrir différentes régions, les jeunes pilotes du TAJP sont accueillis tous les soirs par un aéroclub fédéral différent ou sur une base militaire. Le TAJP permet aux jeunes de vivre une expérience unique inoubliable qui a marqué de nombreuses générations de pilotes. « Humainement et techniquement, j’y ai appris beaucoup de choses, en me confrontant notamment à des pilotes de mon âge et 22 I BUSSY MAG N° 160 - DÉCEMBRE 2013 de mon expérience, confie Alexandre. Je conseille d’ailleurs vivement à tous les jeunes pilotes âgés de 18 à 24 ans de tenter l’aventure, pour vivre cette expérience inoubliable. » Sur les traces de l’Aéropostale! Non content d’avoir participé à ce tour aérien, Alexandre Pasteur est également parti du 25 septembre au 7 octobre sur les traces de l’Aéropostale grâce au rallye Toulouse/ SaintLouis du Sénégal, le plus grand rallye aérien régulier du monde. Sur le trajet mythique de l’Aéropostale, inauguré en septembre 1919, et emprunté par des héros tels que Antoine de Saint-Exupéry ou Jean Mermoz, les participants ont traversé l’Espagne, le Maroc, la Mauritanie et le Sénégal: un périple de 10000 km effectué en double avec Florian Dobos, vainqueur du tour aérien. Nos deux compères se sont illustrés en prenant la troisième place du classement général et la première dans la catégorie atterrissage de précision. Une nouvelle aventure enrichissante pour Alexandre, qui a à cette occasion pour la première fois changé de continent et même passé la frontière française. Que retient-il de ce rallye? « Rigueur, humilité, et surtout une expérience sans commune mesure. S’embarquer dans un tel périple nous apprend à identifier et à anticiper d’éventuelles erreurs qui, à ce niveau, peuvent être fatales. Au début, on est un peu fatigué à l’issue des 3 heures de vol que représente une étape, mais on profite également de chaque minute! » Après de telles aventures, le retour à la réalité est forcément quelque peu difficile. Mais Alexandre est largement soutenu par ses employeurs, Pascal Louchart et Gérard Storck, les 2 co-gérants de la société Rami, spécialisée dans la fabrication de matériel pour l'électronique professionnelle, qui voient d’un très bon œil les aventures de notre aviateur en herbe, et n’hésitent d’ailleurs pas à le sponsoriser. Ses prochains objectifs? Une deuxième participation au rallye Toulouse/ Saint-Louis du Sénégal en 2014, et d’ici quelques années une première à la coupe 100/24 de Breitling, dont le principe est de rallier en 24 heures 100 aéroports. Alexandre n’a donc sans doute pas fini de voler!
  22. 22. SPORT RALLYE Deux Buxangeorgiens à l’assaut du 4L Trophy ! Lancé en 1998, le 4L Trophy est devenu aujourd'hui le plus grand évènement sportif européen à but humanitaire, réservé aux étudiants. L’objectif est de rallier Paris à Marrakech à bord d'une Renault 4L transportant du matériel scolaire et sportif pour les enfants marocains. Les colis collectés seront remis à l’association « Enfants du désert » et contribueront à scolariser plusieurs milliers d’enfants. En effet, le 4L Trophy est un acte de solidarité envers le pays qui les reçoit. Grâce à son succès, le 4L Trophy en est aujourd’hui à sa 17e édition, qui se déroulera du 13 au 24 février 2014. Benjamin Poncin et Julien Gérard, formant l’équipage 881, se lanceront dans cette nouvelle édition aux côtés de 3000 autres participants. Les deux Buxangeorgiens, passionnés de sport et d’automobile, ont décidé de participer à cette aventure après l’avoir suivi l’année précédente. Ils sont entrés en phase préliminaire depuis maintenant 9 mois, allant de la recherche de la 4L à sa préparation pour le raid, en passant par les démarches administratives. À la recherche de partenaires… Les deux étudiants de Master MITIC (Management et Ingénierie des services et TIC) à l’université Paris-Est Marne-la-Vallée font actuellement partie de l’association universitaire NETIS, premier espace de co-working étudiant de France, situé à Serris-Val d’Europe. Pour eux, l’enjeu est de participer à une réelle aventure à la fois sportive et humanitaire. « Repousser nos limites dans des conditions relativement difficiles à travers cette course d’orientation est notre manière de nous dépasser pour atteindre notre objectif principal: arriver à Marrakech et apporter du bonheur aux enfants les plus démunis » ont confié les futurs participants. Conscients des enjeux budgétaires que représente le 4L Trophy, les deux copilotes ajoutent: « Bien audelà d’une épreuve de deux semaines, la recherche de partenaires et des fonds nécessaires constituent des étapes clés pour mener à bien la réussite de ce projet. » Ayant eu l’opportunité de bénéficier d’une aide de la mairie de Bussy, Benjamin et Julien se rapprochent de la concrétisation de leur projet. Pour le finaliser, ils sont à la recherche de partenaires privés ou publics souhaitant mettre en valeur leur image pendant l’événement. Pour cela, ils mettent à disposition des espaces publicitaires sur la carrosserie de leur Renault 4L F4 Fourgonnette. Le 4L Trophy jouit aujourd’hui d’une portée nationale et internationale. Par conséquent, les retombées médiatiques sont conséquentes. En effet, pour l’édition 2013, pas moins de 100 reportages et 6 heures de télévision ont été programmés, ainsi que près de 4000 articles de presses relayant l’information quotidiennement. Les deux participants concluent de concert: « Il s'agit avant tout d'un défi humain où le dépassement de soimême et l'entraide sont les maîtres-mots! » Vous désirez en savoir plus ou soutenir les deux pilotes ? Rejoignez la communauté de Benjamin et Julien via leur page Facebook : 4L MITIC ou via leur adresse e-mail : 4lmitic@gmail.com BUSSY MAG N° 160 - DÉCEMBRE 2013 I 23
  23. 23. V I E P R AT I Q U E ÉTAT-CIVIL Bienvenue les bébés ! 1er juillet 2013 CASIMIR TEK Naelya NDAO Abdoulaziz 1er juillet 2013 2 juillet 2013 LIHAU MAKABA LEKUMU Shany 2 juillet 2013 GODEBIN LOPES Louis 4 juillet 2013 DELAUNAY Wyatt 5 juillet 2013 SOULLIER Louis 8 juillet 2013 MILADI Mihed 9 juillet 2013 KONIECZNY Jordan 9 juillet 2013 SAAFI Hidaya 10 juillet 2013 ALAMEDDINE Jazz 10 juillet 2013 CHALGOUI Ilan 10 juillet 2013 ROBILLARD Luciana 11 juillet 2013 SECCO May-Line 11 juillet 2013 LIEBAUT Eva 12 juillet 2013 GAIGHER CASSES Rafael 13 juillet 2013 SIMON Lily 13 juillet 2013 ONN Seylan 17 juillet 2013 LAM-DETRAIT Rosalie 17 juillet 2013 LOKAMBA OKOKO Perle-Josepha 18 juillet 2013 DEGOUY Alyssa 18 juillet 2013 MAHENDRAN Mélina 18 juillet 2013 GRACIA Hassane 19 juillet 2013 ABY Sanya 20 juillet 2013 LACAZETTE Bryan 20 juillet 2013 BAYED Malak 22 juillet 2013 GOMES FERREIRA Laura 25 juillet 2013 MAKALOU LE FLOCH Layla 26 juillet 2013 KAILAINATHAN Atharvan 26 juillet 2013 NEAU Annabelle 26 juillet 2013 BOVIO Luka 26 juillet 2013 MESLEM Marwa 29 juillet 2013 BEN YOUNES Mayssa 31 juillet 2013 NJOYA Shirine 31 juillet 2013 DEBAS Augustin 2 août 2013 RAFESTHAIN Chiara 2 août 2013 JOUBERT Laelle 6 août 2013 ALLEIX Rose 9 août 2013 VAZ Samuel 10 août 2013 HOUDET Nina 11 août 2013 12 août 2013 12 août 2013 13 août 2013 14 août 2013 17 août 2013 17 août 2013 18 août 2013 18 août 2013 20 août 2013 20 août 2013 21 août 2013 23 août 2013 23 août 2013 24 août 2013 25 août 2013 25 août 2013 25 août 2013 28 août 2013 29 août 2013 29 août 2013 30 août 2013 30 août 2013 30 août 2013 31 août 2013 1er septembre 2013 6 septembre 2013 6 septembre 2013 7 septembre 2013 8 septembre 2013 9 septembre 2013 11 septembre 2013 14 septembre 2013 14 septembre 2013 15 septembre 2013 17 septembre 2013 18 septembre 2013 18 septembre 2013 18 septembre 2013 ASSOUMANI Alicia BRAHIMI Mellina NÉDÉLEC Louna VALETTE Elia DELIGNY Elsa WETTER Antonin KERN Maximilien KHALFAOUI Younès BELKACEM Safiya AKKERI Issam VANDAME Mélina LONG Liam ARLY Melvin JARAUDIAS Maxence GUYON Norah AARON Mélina JANÇU Mai Lan MORTINIERA Anaïs COMBES Jules LICHIHEB Joury WAHID Isamël ARSENE NIRINA Axel BUSSY Léa LAMARRE Valentin BOYER Eliott LANCHAS Théo DROMER-ROUSSELET Sacha GUENARD Louis FUDGIN Allannah BOUVIER Abel MEZLINI Kamilya SOOSAIPILLAI Elisa SRIDYKHAN Océane SRIDYKHAN Alicia SCALA Mathilde DAGBA Diandra NEUVY SALOMON Kameron SEFRAOUI Moad CHRÉTIEN Pauline 18 septembre 2013 KHERRAZI Aya 19 septembre 2013 TEA Danna 19 septembre 2013 BERTHOMIER Mathis 20 septembre 2013 YU Mathéo 22 septembre 2013 QUILLET Enora 22 septembre 2013 PHASAVANH Nellya 23 septembre 2013 LOISEAU Rubens 24 septembre 2013 TERRABI Sofia 25 septembre 2013 SOUVANNACHAKHAM Leo 29 septembre 2013 KOKE Abigaïl 30 septembre 2013 RUBINI LACOUR Jayden 1er octobre 2013 COTTING TOUBOUL Maude 1er octobre 2013 RAMAMONJISOA Amy 1er octobre 2013 BETOUR EL ZOGHBI Mariam 1er octobre 2013 HOUEDE Imane TRAORE Makan 1er octobre 2013 THIAM Issa 1er octobre 2013 2 octobre 2013 COLLILIEUX Pierre 2 octobre 2013 BANDUNDI MAYALA Melvyn 3 octobre 2013 MROIVILI OCHMANSKI Océane 5 octobre 2013 TAHAR Ilyes 9 octobre 2013 MONGO Yona 13 octobre 2013 CHATIBI Wassim 13 octobre 2013 PAJAK Dawid 16 octobre 2013 MOUNIER Ema 17 octobre 2013 KHEBBARI Aya 19 octobre 2013 KHNISSI Zayd 21 octobre 2013 BELMADI Rahyan 22 octobre 2013 TONY Austin 22 octobre 2013 EGOUNLETY Oriola 25 octobre 2013 KARROUCHI Tasneem 25 octobre 2013 THIN Noémie 26 octobre 2013 DIAKITE Moussa 26 octobre 2013 SAHAÏ Eva 28 octobre 2013 PRADIER Amaury 30 octobre 2013 FAUSTIN Sohann 30 octobre 2013 ZHONG Eddie 31 octobre 2013 NAJAINAJAD Nicolas 31 octobre 2013 GIRARDIN Liam Ils se sont mariés… 5 juillet 2013 BIJARD Emmanuel RORTAIS Marie-Nolwenn 31 août 2013 LARROQUE Mickaël ESLAN Séverine 6 juillet 2013 ANEGBELE Tanguy ANDOH Ahou 31 août 2013 FERREIRA Steve FEBVRE Aude 5 octobre 2013 ERGISI Ismail BOUCHAIB Leïla 20 juillet 2013 GARSON Daniel SALESSE Alexandre 31 août 2013 THIPHAINE William BERRY Michel 11 octobre 2013 SEO Denis SIPASEUTH Aline 27 juillet 2013 OTTO Xavier BATAILLE Elisabelle 7 septembre 2013 TRAN PHAT Norbert SCHANG Anna-Katharina 3 août 2013 24 I RANGOLY Gérald CARDOVILLE Jennifer BUSSY MAG N° 160 - DÉCEMBRE 2013 7 septembre 2013 BOUDOU Sébastien WISLEZ Evelyne 21 septembre 2013 MAINGON Christophe TRINH HOANG Mai
  24. 24. V I E P R AT I Q U E Nouvelles installations Bussy Mini Market Épicerie exotique et indienne + réparations informatique et téléphones toutes marques. 5, rue des Chalands Horaires d’ouverture: tous les jours de 10h à 22h Tél.: 0973655047 Courriel: srikarandavid@gmail.com Cabinet Harmony Hypnose Ericksonienne - Traitements: Arrêt du tabac, phobies, choc émotionnel violent, gestion du poids, confiance en soi, troubles alimentaires, etc. 6, rue Konrad-Adenauer (4e étage) Tél.: 0953145129 Courriel: harmony@hypnose77.com Site: www.hypnose77.com La coiffure par Audrey Coiffure à domicile. Professionnelle de la coiffure, Audrey Goetgheluck se déplace à votre domicile pour vous proposer des prestations de qualité. Écoute, conseils et diagnostics personnalisés, laissezvous tenter par un moment de détente à l’aide d’un matériel confortable et adapté. Communiqué Taxis: la vigilance s’impose! La mairie et les taxis de Bussy tiennent à vous mettre en garde contre les démarchages illicites et récurrents de sociétés de transports de personnes dans nos boîtes aux lettres et sur Internet. Ces publicités de transporteurs (VTC, taxis parisiens…) ne correspondent pas à la règlementation taxi de la préfecture de Seine-et-Marne. Par ailleurs, ils ne peuvent répondre à toutes vos demandes de transport, comme les transports locaux et médicaux. Récemment, des rendez-vous n’ont pas été assurés par ces « transporteurs », laissant les voyageurs avec leurs bagages sur le trottoir sans recours de plainte, parce que non répertoriés en Seine-etMarne et non connus des services contrôlant les taxis de Bussy. La mairie de Bussy a mis en place un service de taxis dûment répertoriés en préfecture, seuls autorisés à prendre en charge les clients de Bussy. N’hésitez pas à faire appel à leurs services, et prenez garde à toute publicité mensongère… Par ailleurs, concernant les ventes à la porte de calendriers, seuls sont autorisés à en vendre les pompiers, la Poste et les éboueurs du SIETREM. À bon entendeur… Tél.: 0642770384 Des professionnels à votre service Quelques numéros de structures à connaître, ainsi qu’une série de services proposés par la municipalité, et réservés aux Buxangeorgiens… CAISSE D’ALLOCATIONS FAMILIALES Permanences au 97, boulevard du Segrais à Lognes du lundi au vendredi de 8h30 à 11h30 sur rendez-vous Renseignements au 0164724686 ou 0810257710. PETITE ENFANCE Des permanences et consultations du Service Santé Petite Enfance (anciennement PMI) vous sont proposées au Relais Assistante Maternelle (11, rue de la Pyramide) par Mmes Brault ou Droual, infirmières puéricultrices et/ou le docteur Le Calvez (sur rendezvous au 0169674452). En cas d'urgence, vous pouvez contacter le secrétariat du Service Santé Petite Enfance à Noisiel au 0169674451 ou 52. Consultation de planification par le Docteur Marinier, du lundi au jeudi de 9h à 12h30 et de 14h à 17h (fermé au public le mardi après-midi), avec ou sans rendez-vous. Renseignements auprès du secrétariat au 0169673168. PERMANENCE PSYCHOLOGIQUE MUNICIPALE Mme Juliette Binot, psychologue pour enfants, vous reçoit les: • mercredi de 9h à 13h et de 14h à 18h, • jeudi de 16h30 à 18h, • vendredi de 13 h à 18h30, • samedi (1fois par mois) de 9h à 13h. Consultations gratuites et anonymes, sur RV uniquement. Adresse de la permanence: 11, rue de la Pyramide. Pour tous renseignements, contactez Mme Binot au 0684514242. CONCILIATION IMMOBILIÈRE-ASL Permanence téléphonique uniquement au 0164666879 NOTAIRE Permanence notariale réservée aux Buxangeorgiens Consultations uniquement par téléphone AVOCAT Permanence en mairie le 1er jeudi de chaque mois de 16h à 18h. Sans rendez-vous. Renseignements au 0164662424. AIDE JURIDIQUE Un consultant juridique AVIMEJ (Aide aux Victimes et Médiation Judiciaire) assure une permanence et propose une information générale sur vos droits et obligations. Il vous reçoit le mercredi après-midi sur rendez-vous uniquement auprès du CCAS au 0164666192. EGEE (Entente des Générations pour l’Emploi et l’Entreprise) Vous avez un projet de reprise d’entreprise, de création d’une structure de type artisanal, commercial ou industriel? Le conseiller de l’association EGEE peut vous accompagner dans votre approche. Sur rendez-vous uniquement au 0164666816. Renseignements au 0164666816. BUSSY MAG N° 160 - DÉCEMBRE 2013 I 25
  25. 25. COMMERCES Majic Hair étoffe son équipe Afin de répondre à une demande croissante, le salon de coiffure a recruté une nouvelle coiffeuse et ouvre désormais ses portes le lundi toute la journée. Alexandra, Jennifer et Aurélie, une équipe de choc pour vous rendre chic ! Envie de changer de tête ou de confier vos cheveux aux mains d'une professionnelle passionnée par son métier? Vous êtes les bienvenus chez Jennifer, responsable du salon Majic Hair, un salon de coiffure mixte adapté à tous les styles (cheveux bouclés, longs ou colorés…) et à toutes vos grandes occasions ou petits rendez-vous (coiffure mariage, coiffure de soirée, sortie théâtre…). Par ailleurs, depuis le mois d’avril, le lissage brésilien est proposé. Trois coiffeuses sont à votre service pour vous conseiller de façon judicieuse en beauté et maquillage, avec des soins et beaucoup de savoir-faire. Deux nouveautés: l’arrivée de la jeune Aurélie depuis le mois de septembre et une ouverture en continu le lundi, de 10h30 à 19h. L’objectif est d’offrir à une clientèle en progression de nouveaux créneaux horaires. Le salon vous accueille également du mardi au jeudi de 9h30 à 19h, le vendredi de 10h30 à 20h et le samedi de 9h à 18h30. Envie d’un carré plongeant, de boucles avec du volume ou autres? N’hésitez pas à contacter le salon Majic Hair, installé au 2 rue des Foires, Tél. 0164662850. Doner Kebab au restaurant Topkapi ! Depuis deux mois, le restaurant turc à proximité de la gare propose des sandwichs kebabs, toute la journée, en plus des traditionnels plats régionaux de Turquie. Sauce Ketchup, blanche, samouraï ou harissa: tous les ingrédients qui entrent dans la composition d’un excellent kebab sont bien présents dans les sandwichs façon Topkapi. La différence: le pain lavash des sandwichs fait maison, ainsi que la touche personnelle du chef cuisinier, qui mise sur un équilibre savant des épices, dont il garde le secret. Les amateurs de kebab pourront les déguster sur place (au 1er étage) ou à emporter, de 11h30 à 22h30, sans interruption. Comme dans la restauration rapide, les prix vont de 5,50 € à 11,50 €, notamment pour les assiettes. Si vous avez plus de temps pour vous restaurer, vous pouvez également vous laisser tenter par les plats qui ont fait la renommée du Topkapi, tels que la Favorite du sultan, l’Iskender, les nuits d’Istambul, la moussaka, la charlotte d’agneau… Vous n’aurez que l’embarras du choix parmi des recettes riches en saveurs. Le restaurant a même reçu le prix « Tripadvisor »! Pour faire voyager vos papilles et vous plonger dans une ambiance des Mille et une nuits, Topkapi vous propose une soirée orientale, chaque premier samedi du mois. Tout en voiles et en strass, deux danseuses viennent exécuter avec entrain de voluptueuses chorégraphies, avant d’inviter les spectateurs à les rejoindre sur la piste de danse. Ambiance de feu garantie! N’hésitez pas à réserver dès à présent votre nuit du réveillon, qui affiche un programme haut en couleurs, sans oublier la grande fête turque organisée le 24 janvier, avec animations folkloriques. Topkapi Ambiyans, 1 place Alexandre-Moret, Tél. 0164664791, topkapi.ambiance@orange.fr, www.topkapiambiance.fr. 26 I BUSSY MAG N° 160 - DÉCEMBRE 2013
  26. 26. V I E P R AT I Q U E La santé à Bussy MÉDECINS GÉNÉRALISTES ET SPÉCIALISÉS Cardiologues M. Peyrot Jean-Marc - Tél. 0164764742 M. Lussato Philippe - Tél. 0164764742 Mme Jeunet-Hurreesing - Tél. 0164669121 Dentistes Mme Carret Laurence - Tél. 0160944102 Mme Dang Mong-Hoan - Tél. 0164660860 Mme Dang-Vo - Tél. 0164668264 Mme Daviaux Laure - Tél. 0164669595 M. Durand Romain - Tél. 0164669595 Mme Fourcade - Tél. 0160210127 M. Jaubert Vincent - Tél. 0164662779 M. Naili Abderrahim - Tél. 0164662525 Mme Solinhac Fabienne - Tél. 0164662525 Mme Suy Youliana - Tél. 0164668264 Mme Vernier Sandrine - Tél. 0164662525 Gynécologues Obstétriciens Mme Forascu Ruxandra - Tél. 0967177238 Mme Hozer Brigitte - Tél. 0164660789 M. Kouvahé Vincent - Tél. 01 75 73 62 91 M. Séguret Philippe - Tél. 0164668559 Médecins généralistes M. Apithy - Tél. 0164667488 Mme Bachelard Elisabeth - Tél. 0145146600 Mme Bellec Claire - Tél. 06 10 60 26 43 Mme Blin Marie - Tél. 0145146600 M. Dang Christian - Tél. 0164771057 Mme Hoffmann-Raveloson Clara - Tél. 0164668888 Mme Ho-Nguyen Mong-Quyen - Tél. 0164660784 M. Klein Jean-Michel - Tél. 0164660609 M. Le Bozec Jérôme - Tél. 0145146600 Mme Porro Dominique - Tél. 0164663333 M. Renaud Gilles - Tél. 0145146600 M. Seing Sao - Tél. 0164772954 M. Ternon Rodolphe - Tél. 0164663333 M. Thao François - Tél. 0164766712 Mme Tran Doan Phuong - Tél. 0164670256 M. Zaghlan Atef - Tél. 0164667682 Médecins Acupuncteurs M. Seing Sao - Tél. 0164772954 Mme Ho-Nguyen Mong-Quyen - Tél. 0164660784 Médecin allergologue Mme Taifor-Bencheikh Fatima - Tél. 0164775904 Médecin endocrinologue Mme Jugie- Rongier Anne-Sophie - Tél. 0164660450 Médecins Homéopathes M. Gozlan Michel - Tél. 0160176964 Mme Hoffmann-Raveloson Clara - Tél. 0164668888 M. Ternon Rodolphe - Tél. 0164663333 Médecin mésothérapeute Dr Taïfor-Bencheikh Fatima - Tél. 0164775904 Médecins Nutritionnistes Mme Ho-Nguyen Mong-Quyen - Tél. 0164660784 Mme Jugie-Rongier Anne-Sophie - Tél. 0164660450 Orthodontistes Mme Ho Vo Tuan - Tél. 0164661000 Mme Ho Bich - Tél. 0164661000 Mme Si Kimget - Tél. 0164775008 M. Tuil Philippe - Tél. 0164661000 Pédiatres Mme Buzot Corinne - Tél. 0164662716 Mme Seguret Brigitte - Tél. 0164664280 Sages-femmes Mme Jacobee Martine - Tél. 0164662283 Mme Bret Annie - Tél. 0164662283 Mme Nestile Aliénor - Tél. 0164771374 Pharmacies Pharmacie Ancel - Tél. 0164772950 Pharmacie du Marché - Tél. 0164668569 Pharmacie de La Croix Saint-Georges - Tél. 0164661796 Pharmacie de la Gare - Tél. 0164669007 Pharmacie du RER - Tél. 0164669084 Pharmacie O Vert - Tél. 0164763082 Laboratoires d’analyses médicales Dr Rostoker - Tél. 0164772121 Dr Harrabi - Tél. 0164662727 Radiologie Centre d’imagerie médicale Galilée - Tél. 0164768094 Ophtalmologistes M. Bokobza Sébastien - Tél. 0164772279 M. Rabah-Benabbas Salim - Tél. 0164774961 M. Vitrice Sebe - Tél : 01 60 35 12 30 Vétérinaires Dr Leroux - Tél. 0164668484 Dr Lacaze-Masmonteil - Tél. 0164668484 Diététicienne Mlle Baudouin Ludivine - Tél. 0638866659 Mme Bertrand Emeline - Tél. 0164770142 M. Menigoz Raphäel - Tél. 0160941284 M. Reichenbach Guillaume - Tél. 0160941284 M. Vogel Alexandre - Tél. 0951715546 Ergothérapeute Mme Raffin - Tél. 0615583866 Naturopathes M. Huyghe Fabrice - Tél. 0607096617 Sagesse de Vie - Tél. 0614391566 M. Martin Thierry - Tél. 0164660939 Mme Techer Anne - Tél. 0632662411 M. Teissedre-Dalou François - Tél. 0616303738 Mme Trécul Delphine -Tél. 0164662892 PROFESSIONS PARA-MÉDICALES Graphothérapeute Mme Sirica - Tél. 0668607036 Infirmièr(e)s Cabinet d’infirmières Ajzenberg et Pietrobon Tél. 0164664246 Mme Corneil - Tél. 0164661731 Mme Kieken - Tél. 0164661731 Mme Dozias-Maerte, Mme Dhaouadi et Mme Publier Tél. 0164661133 Bussy Soins infirmers - Tél. 0164660577 Masseurs-Kinésithérapeutes Mme Barbé - Tél. 0164661012 M. Belgacem Mounir - Tél. 0164670535 M. Champrobert Francis - Tél. 0164660902 M. Chauvel Stéphane - Tél. 0951715546 M. Lemaire Cédric - Tél. 0164661012 M. Martin Thierry - Tél. 0164660939 Orthophonistes Mme Bertrand Jocelyne - Tél. 0164662009 Melle Buet Sylvia - Tél. 0160039285 Mme Duchaussoy Estelle - Tél. 0164772428 Mme Facundo Frédérique - Tél. 0164668935 Mme Grangeard Isabelle - Tél. 0164662009 Mme Oudin Fabienne - Tél. 0164662009 Mme Lemaire Diane - Tél. 0164668935 Orthoptiste Mme Munch Anne-Lise - Tél. 0164766354 ou 0673611446 Mme Taurand Fanny - Tél. 0160035996 ou 0683027897 Ostéopathes Mme Courtois Véronique - Tél. 0164667927 M. Coste Jean-Louis - Tél. 0164660143 M. Faverolle Nicolas - Tél. 0164667927 M. Lieuré Benjamin - Tél. 0160941363 Pédicures-Podologues Mlle Chardaire Sandrine - Tél. 0672270753 M. Dessaux Geoffroy - Tél. 0164667862 Mme Olier Marie-Christine - Tél. 0164661484 Psychologues, Psychothérapeutes, Psychanalystes Mme Adélaïde Alexandra - Tél. 0625466661 Mme Auzias Viviane - Tél. 0683087138 Mme Choulze Marlène - Tél. 0667116480 Cabinet de Mmes Ferreira et Jouannaud - Tél. 0164663399 Mme Gil Catherine - Tél. 0687226252 M. Girard Franck - Tél. 0676487972 Mme Hidalgo Thi-Thu - Tél. 0686284143 Mme Lachkar - Tél. 0663779741 Mme Mytnik Brigitte - Tél. 0682968552 Mme Queyrel Sandrine - Tél. 0661107737 Mme Rodier - Tél. 0164663069 Mme Sirica Marie - Tél. 0164775159 M. Stecher Alain - Tél. 0164660420 BIEN-ÊTRE ET SANTÉ Énergie traditionnelle chinoise M. Baldin - Tél. 0164661279 Mme Meyer - Tél. 0660588050 Réflexologie plantaire Relaxasia - Massages thaï Tél. 0684497345 Mme Fayada - Tél. 0164763117 M. Luchez Lucien - Tél. 0610879706 Michèle Magnétiseuse - Tél. 0688600461 Mme Quinzanelli Laurence - Tél.0624405156 Mme Robert Mahnoosh - Tél. 0670220565 Mme Rouvier Tania - Tél. 0609630206 Neurofeedback Mme Hollander - Tél. 06 74 90 89 71 Relaxologie-Massage-bien-être et nutripuncture Mme Fayada - Tél. 0164763117 Shiatsu Mme Descroix Stéphane - Tél. 0680333678 Massage-Relaxation Mme Barin Véronique - Tél.: 0628535992 Essence Reiki - Tél.0620426098 Sophrologues M. Degrincourt - Tél. 0671757416 Mme Foubert Berlet - Tél. 0662326169 Mme Givre Isabelle - Tél. 06 78 58 31 59 Mme Hedwig Lötscher Chamodon - Tél. 0164661016 ou 0675488784 Mme Lecoq Brigitte - Tél. 0613464730 Mme Mugard - Tél. 06 81 93 31 78 Mme Nugier Sandrine - Tél. 0670070722 Mme Schnell Sandrine - Tél.0647114279 Soins énergetiques-trame Mme Ananian - Tél. 0603941732 BUSSY MAG N° 160 - DÉCEMBRE 2013 I 27

×