111 Powerpoint

1 385 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 385
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
6
Actions
Partages
0
Téléchargements
22
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

111 Powerpoint

  1. 1. Théories en développement de carrière et en counselling Service de counselling d’emploi Ministère de l’Éducation postsecondaire, de la Formation et du Travail COURSE 111 NOUVEAU-BRUNSWICK COURS 111 – Théories en développement de carrière et en counselling – Novembre 2010
  2. 2. Programme de formation TITRE DU COURS PRÉALABLE Cours 111: Théories en développement de carrière et en counselling Aucun Cours 121: Pratique en développement de carrière et en counselling Cours 111 Cours 131: Défis en développement de carrière et en counselling Cours 121 Cours 141: Utilisation de l’IMT dans le counselling d’emploi Aucun Cours 151: Apprentissage guidé Aucun Cours 211: Instruments de mesure Cours 111 Cours 311: Recherche d’emploi Aucun 2COURS 111 – Théories en développement de carrière et en counselling – Novembre 2010
  3. 3. Objectifs d’apprentissage et compétences  Situer les modèles du développement humain par rapport à ceux du développement de carrière; (C3.1.1)  Décrire les principaux modèles et théories du counselling et du développement de carrière; (C3.1.2; S3.1.1)  Nommer les principaux modèles touchant les changements et les transitions de carrière; (S3.1.3)  Expliquer les principales composantes du développement de carrière; (C3.1.5)  Identifier les répercussions des rôles sociaux sur le développement de carrière; (C3.1.4)  Définir une approche personnelle d’intervention en tenant compte des théories et modèles reconnus dans la pratique du counselling d’emploi et du développement de carrière; (S3.2.1)  Élaborer un plan d’apprentissage continu décrivant les activités à entreprendre pour poursuivre leur développement professionnel. 3COURS 111 – Théories en développement de carrière et en counselling – Novembre 2010
  4. 4. “La pratique sans la théorie est aveugle, la théorie sans la pratique est impuissante.” Emmanuel Kant 4COURS 111 – Théories en développement de carrière et en counselling – Novembre 2010
  5. 5. Développement de carrière: Points à retenir  L’individu développe son concept de soi par l’influence de plusieurs facteurs  Chaque individu est unique et se développe dans un contexte social particulier  L’individu peut travailler dans plusieurs domaines (multipotentialité)  L’individu est amené à jouer plusieurs rôles  L’individu est continuellement appelé à faire des apprentissages et à effectuer des changements 5COURS 111 – Théories en développement de carrière et en counselling – Novembre 2010
  6. 6. Survol des théories APPROCHES EN COUNSELLING AUTEURS Psychologie individuelle William Glasser Centrée sur le client Albert Ellis Émotivo-rationnelle Alfred Adler Thérapie de la réalité Carl Rogers 6COURS 111 – Théories en développement de carrière et en counselling – Novembre 2010
  7. 7. Survol des théories … suite DÉVELOPPEMENT DE CARRIÈRE AUTEURS Approches harmonisantes Frank Parsons: traits et facteurs John Holland: individu – environnement Approches développementales Donald Super: développement de carrière tout au long de la vie Approches constructivistes John Krumboltz: apprentissage social Vance Peavy: approche sociodynamique 7COURS 111 – Théories en développement de carrière et en counselling – Novembre 2010
  8. 8. 8 TRANSITION ET CHANGEMENT AUTEURS Processus de transition William Bridges Processus de changement James Prochaska COURS 111 – Théories en développement de carrière et en counselling – Novembre 2010 Survol des théories … suite
  9. 9. Notre itinéraire des prochains jours … 9 Jour 1 et 2 Approche en counselling Jour 2 et 3 Théories en développement de carrière Jour 3 et 4 Changements et transitions COURS 111 – Théories en développement de carrière et en counselling – Novembre 2010
  10. 10. Définition du counselling Le counselling est une manière d’entrer en relation qui repose sur des principes établis et des savoir- faire particuliers dans le but de faciliter la connaissance de soi, l’acceptation et la croissance émotionnelle et le développement optimal des ressources personnelles. L’objectif final est de fournir à l’individu l’opportunité d’évoluer vers une façon de vivre plus satisfaisante en augmentant ses propres ressources. British Association for Counselling 10COURS 111 – Théories en développement de carrière et en counselling – Novembre 2010
  11. 11. Définition du counselling… suite Le counselling, forme d’accompagnement psychologique et social, désigne une situation dans laquelle deux personnes entrent en relation, l’une faisant explicitement appel à l’autre en lui exprimant une demande aux fins de traiter, résoudre, assumer un ou des problèmes qui la concerne. Catherine Tourette-Turgis in “Le counselling”, Paris, PUF, 1996, collection Que sais-je? 11COURS 111 – Théories en développement de carrière et en counselling – Novembre 2010
  12. 12. Plus spécifiquement Amundson, Harris-Bowlsbey et Niles (2005) décrivent le counselling de carrière comme un processus par lequel un conseiller travaille en collaboration avec un client/étudiant en vue de clarifier, spécifier, mettre en œuvre ses décisions relatives à la carrière tient également compte des différents rôles de la vie et du travail. 12COURS 111 – Théories en développement de carrière et en counselling – Novembre 2010 Définition du counselling… suite
  13. 13. Le but central en counselling de carrière est d’aider les individus à faire des choix congruents lui permettant d’avoir un travail, une carrière et une vie satisfaisante dans une société en continuel changement. 13 Brown, S.D. and Ryan Krane, N.E., 2000 COURS 111 – Théories en développement de carrière et en counselling – Novembre 2010 Définition du counselling… suite
  14. 14. Théories du counselling APPROCHES EN COUNSELLING AUTEURS Thérapie de la réalité William Glasser Psychologie individuelle Albert Ellis Centre sur le client Alfred Adler Émotivo-rationnelle Carl Rogers 14COURS 111 – Théories en développement de carrière et en counselling – Novembre 2010
  15. 15. Alfred Adler Thérapie fondée sur le sentiment d’infériorité  Le sentiment d’infériorité est « naturel » chez l’enfant  Ce sentiment disparaît avec le développement de la personnalité si le besoin d’affirmation de soi est satisfait  Sinon, le sentiment d’infériorité se cristallise et devient un « complexe d’infériorité »  Tout sentiment d’infériorité mène à la recherche d’une compensation qui vise à rétablir l’équilibre 15COURS 111 – Théories en développement de carrière et en counselling – Novembre 2010
  16. 16. Alfred Adler Thérapie fondée sur le sentiment d’infériorité…  Le complexe d’infériorité: • Il est souvent inconscient et peut conduire des individus à des réalisations grandioses ou à des comportement asociaux.  La compensation peut être: • Un surdéveloppement intellectuel en contraste à • Un sous-développement physique ou inversement 16COURS 111 – Théories en développement de carrière et en counselling – Novembre 2010
  17. 17. Alfred Adler Thérapie fondée sur le sentiment d’infériorité…  L’infériorité peut être : • physique de nature organique ou constitutionnelle : une limitation physique accidentelle ou congénitale • conventionnelle sociale : les différences par rapport aux autres (un enfant qui a les cheveux roux; qui porte des lunettes, etc.)  L’infériorité pousse une personne à trouver certains moyens de compenser. 17COURS 111 – Théories en développement de carrière et en counselling – Novembre 2010
  18. 18. Alfred Adler Thérapie fondée sur le sentiment d’infériorité…  Exemples • Infériorité physique: Johnny Weissmuller – Tarzan (1904-1984): enfant chétif, il devient champion de natation • Infériorité conventionnelle sociale : les différences de race, culture, sexe, âge, d’occupations, etc. 18COURS 111 – Théories en développement de carrière et en counselling – Novembre 2010
  19. 19. Carl Rogers Approche centrée sur la personne  Vision fondamentalement positive de l’humain  Concepts essentiels pour Rogers • L’authenticité et la congruence du conseiller • L’empathie • L’acceptation inconditionnelle du client qui permet l’émergence de la conscience • La confiance en la capacité du client 19COURS 111 – Théories en développement de carrière et en counselling – Novembre 2010
  20. 20. Carl Rogers Approche centrée sur la personne… suite  Notion de non-directivité • Le client a le droit de choisir ses propres buts vitaux • « C’est le client lui-même qui sait ce dont il souffre, dans quelle direction il faut chercher, ce que sont les problèmes cruciaux et les expériences qui ont été profondément refoulées. » 20COURS 111 – Théories en développement de carrière et en counselling – Novembre 2010
  21. 21. Albert Ellis Approche émotivo-rationnelle  Épictète – Inspiration d’Ellis • « Ce qui trouble les hommes ce ne sont pas les choses mais le jugement qu’ils portent sur ces choses » • « Ce n’est pas la mort qui fait peur, c’est l’idée qu’on se fait de la mort »  Croyances irrationnelles 21COURS 111 – Théories en développement de carrière et en counselling – Novembre 2010
  22. 22. Albert Ellis Approche émotivo-rationnelle… suite  Exemples: • Pour être heureux, il est indispensable de recevoir de l’amour et l’approbation de presque tous les membres de son entourage pour la presque totalité de ses actions présentes, passées et futures. • Tout être humain doit réussir parfaitement tout ce qu’il entreprend. • Il est utile et approprié de se blâmer soi-même et/ou de condamner les autres. 22COURS 111 – Théories en développement de carrière et en counselling – Novembre 2010
  23. 23. Albert Ellis Approche émotivo-rationnelle… suite  Les sentiments négatifs des personnes sont générés par les croyances irrationnelles qu’ils ont face aux différentes situations qu’ils vivent.  L’approche joue sur deux tableaux à la fois • Les émotions • La raison  Les idées sont une des causes des émotions chez les adultes 23COURS 111 – Théories en développement de carrière et en counselling – Novembre 2010
  24. 24. Albert Ellis Approche émotivo-rationnelle… suite  L’approche vise : • à reconnaître les émotions vécues, les accepter et les verbaliser • à changer les cognitions (idées) qui s’y rattachent  Pour arriver à avoir des comportements plus favorables à l’atteinte des objectifs et réduire l’intensité, la durée et la fréquence des émotions désagréables. 24COURS 111 – Théories en développement de carrière et en counselling – Novembre 2010
  25. 25. William Glasser Théorie du choix/Thérapie de la réalité  En réaction à la théorie Stimulus-Réponse basée sur l’idée erronée que la motivation est externe à la personne.  Remplace la théorie Stimulus-Réponse par la Théorie du choix qui dit que… « L’être humain est motivé intrinsèquement par le bien-être que procure la satisfaction des besoins. » 25COURS 111 – Théories en développement de carrière et en counselling – Novembre 2010
  26. 26. William Glasser Théorie du choix/Thérapie de la réalité… suite  Besoins à la base de tous nos comportements • La survie • L’appartenance • Le pouvoir • La liberté • Le plaisir 26COURS 111 – Théories en développement de carrière et en counselling – Novembre 2010
  27. 27. William Glasser Théorie du choix/Thérapie de la réalité… suite  Tout comportement en rapport avec la satisfaction de mes besoins est choisi  Le seul comportement humain sur lequel j’ai réellement du contrôle est mon propre comportement 27COURS 111 – Théories en développement de carrière et en counselling – Novembre 2010
  28. 28. William Glasser Théorie du choix/Thérapie de la réalité… suite  Thérapie de la réalité • L’être humain est responsable de ses comportements, non pas la société, l’hérédité ou son histoire passée • L’être humain peut changer et poursuivre une vie plus satisfaisante • L’être humain agit dans un but précis soit celui de modifier l’environnement afin que celui-ci devienne de plus en plus conforme à la représentation imagée qu’il se fait de ses besoins. 28COURS 111 – Théories en développement de carrière et en counselling – Novembre 2010
  29. 29. William Glasser Théorie du choix/Thérapie de la réalité… suite  Deux composantes de la pratique de la Thérapie de la réalité • La création d’un climat de confiance • L’utilisation de techniques spécifiques visant: ‣ À aider la personne à découvrir ce qu’elle veut vraiment ‣ À réfléchir sur ce qu’elle fait présentement ‣ À se formuler un plan d’action pour satisfaire plus efficacement son besoin dans un temps futur. 29COURS 111 – Théories en développement de carrière et en counselling – Novembre 2010
  30. 30. Ligne de vie… 10 09 08 07 06 05 04 03 02 02 03 04 05 06 07 08 09 10 Expériences positivesExpériences négatives 05 45 10 50 40 35 30 25 20 15 55 60 Et plus Âge Les événements ou choix significatifs 30COURS 111 – Théories en développement de carrière et en counselling – Novembre 2010
  31. 31. Théories en développement de carrière 31COURS 111 – Théories en développement de carrière et en counselling – Novembre 2010 DÉVELOPPEMENT DE CARRIÈRE AUTEURS Approches harmonisantes Frank Parsons: traits et facteurs John Holland: individu – environnement Approches développementales Donald Super: développement de carrière tout au long de la vie Approches constructivistes John Krumboltz: apprentissage social Vance Peavy: approche sociodynamique
  32. 32. Théories traits-facteurs et personnes- environnement  Frank Parsons (1854-1908) • Père de l’orientation professionnelle  La théorie met en rapport • Les traits : intérêts, valeurs, aptitudes et caractéristiques de la personnalité avec • Un environnement de travail congruent avec ce que sont les individus Parson, F. (1909). Choosing a Vocation. 32COURS 111 – Théories en développement de carrière et en counselling – Novembre 2010
  33. 33.  Selon Parsons, le choix d’une vocation suppose une connaissance parfaite de soi et une connaissance des professions  Personne ne peut décider pour un autre  L’individu peut bénéficier de l’avis d’un expert  Le rôle du conseiller est de donner aux clients un feedback précis sur leurs forces et leurs faiblesses 33COURS 111 – Théories en développement de carrière et en counselling – Novembre 2010 Théories traits-facteurs et personnes- environnement
  34. 34.  Trois éléments interviennent: • Une compréhension claire de soi-même • Une connaissance des exigences professionnelles et des conditions de succès, des avantages et inconvénients, de la rémunération et des perspectives d’avenir des différentes types d’activité • Un raisonnement juste sur les relations entre ces deux types de faits – l’application du raisonnement pour prendre la décision en fonction de l’information recueillie sur la personne et la profession 34COURS 111 – Théories en développement de carrière et en counselling – Novembre 2010 Théories traits-facteurs et personnes- environnement
  35. 35. Interaction personne-environnement  John Holland (1919-2008) • La personnalité est un facteur de base dans le choix de carrière • Les inventaires d’intérêts sont en fait des inventaires de personnalité • Les individus ont souvent une vision stéréotypée des métiers • Des tâches différentes requièrent des travailleurs différents 35COURS 111 – Théories en développement de carrière et en counselling – Novembre 2010
  36. 36.  La typologie décrit les personnes, les environnements et leurs interactions  Les types de personnalité recherchent des milieux ou des contextes de travail qui leur conviennent  Les six types de personnalité correspondent à six environnements professionnels 36 Interaction personne-environnement COURS 111 – Théories en développement de carrière et en counselling – Novembre 2010
  37. 37.  Six types de personnalité (RIASEC) • Réaliste • Investigateur • Artistique • Social • Entreprenant • Conventionnel 37 Interaction personne-environnement COURS 111 – Théories en développement de carrière et en counselling – Novembre 2010
  38. 38. Développement de carrière tout au long de la vie  Donald Super (1910-1994) • Le développement de carrière est :  Un processus continu (enfance à vieillesse)  Influencé par différents facteurs situationnels (école, famille, économie, etc.) et personnels (besoins, intérêts, valeurs, etc.)  Composé de différents rôles (parent, conjoint, travailleur, etc.)  Vécu à travers des stades de la vie qui implique une transition 38COURS 111 – Théories en développement de carrière et en counselling – Novembre 2010
  39. 39.  Les intérêts résultent d’un processus d’apprentissage et se sont développés dans des activités que les aptitudes et les habiletés de la personne lui ont permis d’accomplir avec succès  L’aptitude détermine la distance qu’un individu parcourra, alors que l’intérêt indiquera la direction qu’il prendra.  Le concept de soi et le concept de professions prennent forme à travers l’apprentissage 39COURS 111 – Théories en développement de carrière et en counselling – Novembre 2010 Développement de carrière tout au long de la vie
  40. 40. 40 L’arc-en-ciel de carrière COURS 111 – Théories en développement de carrière et en counselling – Novembre 2010 Développement de carrière tout au long de la vie
  41. 41. Apprentissage social  John Krumboltz (1928- ) • 4 catégories de facteurs influencent le développement de carrière: • Les facteurs génétiques et les aptitudes spéciales • Les facteurs environnementaux • Les expériences d’apprentissage • Les compétences relatives aux tâches 41COURS 111 – Théories en développement de carrière et en counselling – Novembre 2010
  42. 42. Apprentissage social  De ces quatre types d’influence découlent deux catégories de généralisation: • Généralisation à propos de soi • Généralisation à propos de l’environnement  Ces généralisations ont une influence sur les apprentissages que l’individu peut réaliser de même que sur ses aspirations et ses actions 42COURS 111 – Théories en développement de carrière et en counselling – Novembre 2010
  43. 43. Apprentissage social  Un nombre incalculables d’expériences d’apprentissage planifiées ou non planifiées se combinent pour former la trajectoire de carrière de chaque personne.  Suite à ces expériences, les individus adoptent des comportements qui les amènent à entreprendre leur carrière (concept d’action). 43COURS 111 – Théories en développement de carrière et en counselling – Novembre 2010
  44. 44. Counselling sociodynamique  Vance Peavy (1929-2002) • L’approche socio-dynamique constructiviste est une méthode de planification de vie. Elle comprend les trois éléments suivants : ‣ Une perspective sur la vie postindustrielle, contemporaine et sociale et sur la construction sociale du soi dans la société contemporaine ‣ Une philosophie de la relation d’aide ‣ Une série de pratiques de counselling basées sur les deux premiers éléments. 44COURS 111 – Théories en développement de carrière et en counselling – Novembre 2010
  45. 45. Counselling sociodynamique  Le concept de carrière vue comme une vocation est remplacé par celui de la vie vue comme une carrière.  L’individu s’autodétermine et construit sa propre identité. La résolution de problème est vue comme un «bricolage» qui utilise les modèles le plus appropriés aux besoins du client et où autant l’aidé que l’aidant est considéré comme expert. 45COURS 111 – Théories en développement de carrière et en counselling – Novembre 2010
  46. 46. Counselling sociodynamique  Le counselling ne cherche pas principalement à changer le comportement des gens; il correspond davantage à un processus de cheminement logique.  Son objectif est de mobiliser l’intelligence et la créativité pour répondre à ces deux questions: • Comment est-ce que je veux vivre ma vie? • Qu’est ce que fais maintenant? 46COURS 111 – Théories en développement de carrière et en counselling – Novembre 2010
  47. 47. Marguerite des théories  Partie 1: (20 minutes) petits groupes • Ces groupes sont les mêmes équipes, soit les “alter égo” du formateur pendant les présentations des théories en développement de carrière ‣ Lire les cas ‣ Partager la compréhension du cas ‣ Planifier l’intervention  Partie 2: (40 minutes) grand groupe • Étude de cas ‣ Présenter le plan d’intervention par équipe ‣ Identifier les différences  Partie 3: (10 minutes) commentaires sur l’activité 47COURS 111 – Théories en développement de carrière et en counselling – Novembre 2010
  48. 48. Le changement et la transition  Changement et transition sont intimement liés  La transition est associée à un événement (perte d’emploi) ou à un non-événement (promotion attendue qui n’arrive pas) qui entraîne des transformations chez l’individu. 48COURS 111 – Théories en développement de carrière et en counselling – Novembre 2010
  49. 49. Le changement et la transition  Perspective situationnelle, i.e événement qui touche une situation • Le changement est extérieur et visible • La transition est intérieure et se définit comme le processus psychologique permettant à l’individu de s’adapter au changement  Perspective développementale, i.e évolution de l’individu au cours de la vie • Le changement est défini en stades de développement • La transition est définie comme une zone frontière entre deux stades 49COURS 111 – Théories en développement de carrière et en counselling – Novembre 2010
  50. 50. Typologie des événements de la vie pouvant déclencher une transition ÉVÉNEMENTS BIOLOGIQUES ÉVÉNEMENTS SOCIAUX ÉVÉNEMENTS PSYCHOLOGIQUES ÉVÉNEMENTS IMPRÉVISIBLES 50COURS 111 – Théories en développement de carrière et en counselling – Novembre 2010
  51. 51. Le changement et la transition TRANSITION ET CHANGEMENT AUTEURS Processus de transition William Bridges Processus de changement James Prochaska 51COURS 111 – Théories en développement de carrière et en counselling – Novembre 2010
  52. 52. William Bridges Processus de transition 52COURS 111 – Théories en développement de carrière et en counselling – Novembre 2010 L’état actuel L’état souhaité Pertes Renouveau Désengagement Désidentification Désenchantement Désorientation Neutralité Action Réflexion introspective Anxiété Confusion (RÉÉQUILIBRE)(DÉSÉQUILIBRE) RENOUVEAUNEUTREPERTES
  53. 53. James Prochaska Stades du changement 53COURS 111 – Théories en développement de carrière et en counselling – Novembre 2010 Contemplation Terminaison Précontemplation Préparation ActionMaintien
  54. 54. Conclusion  Exercice de synthèse des connaissances acquises  Se prendre en main: Autoévaluation pré et post formation (en ligne)  Évaluation du déroulement de la formation Merci beaucoup ! COURS 111 – Théories en développement de carrière et en counselling – Novembre 2010

×