CCI toujours plus efficace Une CCI toujours plus efficace
Bénéfices entreprises Une pression   fiscale contenue Une dynamique nouvelle
Partenariats mutualisation Partenariats  et mutualisations
Mutualisation Une CCI plus proche des entreprises
2 000 entreprises   visitées chaque année 2 000 entreprises   visitées chaque année
Forum 2010 Succès du forum  des entreprises
Des o rientations triennales définies par et pour les entreprises
300 appels / jour 90 % sans attente  création - reprise d'entreprise financement de l'entreprise formalités d’inscription,...
Nouveau site Internet
Travail en réseau
Animation d’une dizaine  de clubs d’entreprises 30 réunions par an
La rencontre des clubs     et réseaux d’entreprises s’impose comme LE rendez-vous réseaux de la rentrée.
Une réelle proximité Les zones d’activités virtuelles Un maillage complet du département
5 000 entreprises créées en 5 ans !
Les rendez-vous de la création 300 séances – 5 300 participants Création   d’entreprise 5 jours pour entreprendre 400 créa...
Création   d’entreprise 5 jours pour entreprendre 400 créateurs formés
Création   d’entreprise
PFIL 2 plateformes d’initiatives locales 500 prêts : 2.400.000 M€ Accompagnement des créateurs
Pépinières d’entreprises Les pépinières   d’entreprises 115.000 € au capital d’EGD + 235.000 € pour 96 créateurs
Pépinières d’entreprises Les pépinières   d’entreprises Création d’une nouvelle pépinière à Saint-Dié
5 ateliers transmission  200 entreprises à céder 180 candidats à la reprise Transmission : 21 000 emplois à pérenniser Cha...
Forums de la création-reprise Ateliers transmission Prix du créateur
Centre de formalités des entreprises 6 170 inscriptions au RCS 10 275 modifications 4 595 radiations 21 040 mouvements
Renforcement des fonds propres
Fonds propres des pfil 70 000 € pour les deux  PFIL
partenariat ILP / SADEPAR / CCI / Pépinière E.G.D convention de. 150 000 € pour booster les jeunes entreprises
Fonds régional 750 000€ 750 000 € pour les entreprises en difficulté
CCIO2 Bilan Plus de 3,6 M€ investis dans les PME Lorraines
Un  soutien  sans faille au commerce
Positions en CRUC et CDEC <ul><li>BILAN  </li></ul>Vigilance de notre  commission CRUC 151 dossiers examinés 43 avis défav...
Équipement commercial Étude de l’équipement et des flux commerciaux
Soldes SOLDES Une même date pour toute la Lorraine !
Conseiller social du commerce Conseil social du commerce 1.200 interventions
Fonds d’aide pour catastrophe naturelle Fonds de solidarité 40 000 € par an
Fonds d’appui au UC 84.600 € au profit des Unions de commerçants
6 000 commerces vosgiens sur Internet 60 commerces accompagnés   pour développer leur boutique en ligne
235 commerçants accompagnés pour l’obtention de ce label La qualité avec la CCI, c’est aussi : Maître Restaurateur
Pré-audits hôteliers Préaudits hôteliers Nouvelle classification hôtelières : pré-audits gratuits des établissements
Club TGV Accueil du TGV Est
Art de vivre, l’excellence de Lorraine Les Vosges à Lille 3 accueils presse Une expo à Paris
Les salons professionnels Stands communs   visites collectives
La promotion des métiers
Promotion des   filières professionnelles Automotive expo
Promotion des   filières professionnelles Visites d’entreprises – Job dating – émissions TV   édition et diffusion de broc...
JLPO <ul><li>jlpo </li></ul>Promotion des   filières professionnelles
Esprit d’entreprise Émission  Esprit d’entreprise
Le développement durable concrètement
DD communication Promotion du   Développement durable Une importante communication
DD communication Promotion du   Développement durable Événements nombreux
DD communication Économies  d’énergie Des actions concrètes - 10% - 20% pour l’industrie
DD communication Économies  d’énergie Prédiagnostics  des bâtiments
DD communication Promotion du   Développement durable Création de formations à la gestion de l’eau
La formation professionnelle
La formation initiale   et continue 80 stagiaires à l’IPC 110 apprentis au CFA de Sainte-Marguerite 16 700 stagiaires depu...
L’aménagement  du territoire
Etudes des besoin en tertiaire Répondre aux  besoins en tertiaire
Un centre d’affaires HQE
La voix des entreprises entendue
70,6 M€ pour le Massif Vosgien
<ul><li>2x2 voies pour la </li></ul><ul><li>RN 66 vers l’Alsace </li></ul>Électrification de la ligne Épinal-Belfort Un bi...
Soutien de la CGPME dans sa défense   du dialogue social dans les TPE
Au service quotidien de 13 500 entreprises Merci de votre attention Plus d’informations sur www.vosges.cci.fr
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

2004 2010 Six ans au service des entreprises vosgiennes

614 vues

Publié le

Bilan de mandature de la CCI des Vosges. Présentation de quelques actions fortes de la Chambre de commerce et d'industrie des Vosges.

Publié dans : Actualités & Politique
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
614
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
5
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • En janvier 2004, les des deux CCI de Saint-Dié et d’Épinal se sont volontairement rassemblées pour créer la CCI des Vosges. Les élections consulaires prévues à la fin de cette année marqueront la fin de la première mandature de cette nouvelle CCI. Vous allez le voir, le bilan de cette première mandature est positif. Positif pour l’institution consulaire, positif aussi, et surtout, pour les entreprises vosgiennes.
  • Les entreprises vosgiennes ont bénéficié d’une pression fiscale très modérée. La CCI des Vosges fait partie des bons élèves en la matière. Au niveau national, la CCI des Vosges se situe à la 15 e place sur 147 au palmarès des taux de pression fiscale exercés par les CCI sur les entreprises. Ce très faible prélèvement de l’impôt, n’a pas empêché la nouvelle CCI des Vosges de créer une nouvelle dynamique.
  • De nombreux partenariats avec les autres Chambres de Lorraine ont permis de créer CCI International Lorraine, CCI O2 Bilan ou le CRC : autant d’exemples qui montrent notre faculté à mutualiser nos ressources et nos coûts pour offrir un service plus efficace encore à nos ressortissants. Nous sommes aujourd’hui chef de fil du club des CCI de montagne qui rassemble pas moins de 53 CCI et du Réseau Européen des Acteurs Économiques de Montagne qui compte 73 Chambres issues 5 pays européens.
  • Cette mandature est marquée par notre souci d’ouverture et par notre volonté d’entretenir des liens étroits avec nos ressortissants. Nos actions pour développer cette proximité ont été nombreuses. Depuis la création de la CCI des Vosges, nous avons continuellement tenu des réunions sur tout le département. D’abord par pays, puis par canton. Cela nous a permis de rencontrer de nombreux chefs d’entreprises, d’être à leur écoute, de leur présenter nos services et nos actions.
  • Les collaborateurs de la CCI rendent visite chaque année à 2 000 chefs d’entreprise différents. En plus de répondre au besoin immédiat du ressortissant qu’il rencontre, ils ont également pour mission de lui présenter les nombreux autres services que peut lui apporter la CCI. Moi-même je m’implique dans cette démarche. Avec Sylvain Jacobée, je rends visite chaque année à au moins 200 dirigeants dans leur entreprise.
  • Cette relation renforcée de la Chambre avec les entreprises vosgiennes se ressent aussi au travers des manifestations qu’elle organise et dont la fréquentation ne se dément pas. Notre dernier forum des entreprises a connu un réel succès avec 600 participants.
  • Nos actuelles orientations triennales sont le fruit de ce travail de proximité. Nous avons tenu des réunions dans tous les cantons vosgiens en 2007, réuni toutes les filières professionnelles et consacré l’édition 2008 du forum des entreprises à ce sujet. Ainsi, le plan d’actions de la CCI jusqu’en 2011 répond véritablement aux préoccupations et aux attentes des entreprises vosgiennes.
  • Le prolongement de cette proximité accrue se matérialise également par la création du centre de relation clients que nous avons mis en place avec la CCI de Meurthe-et-Moselle et que nous avons ouvert en avril 2009. Le bilan est largement positif : 300 appels / jour 90 % traités sans attente Les chargées de relation clients répondent environ à 18 000 questions par an concernant principalement : La création et la reprise d&apos;entreprise Le financement de l&apos;entreprise Les formalités d’inscription, de modification et de radiation La réglementation des professions.
  • L’information délivrée par le CRC trouve souvent son prolongement sur notre nouveau site Internet www.vosges.cci.fr. Nos ressortissants peuvent y télécharger de nombreux documents. Ils y trouvent notamment tous les formulaires Cerfa nécessaires à leurs démarches auprès du CFE. Nos guides de la création, de la reprise ou de la transmission, nos revues, nos rapports d’activités : toutes nos publications peuvent être téléchargées depuis notre site. Et, bien évidemment, chacun de nos collaborateurs peut être contacté directement depuis le site.
  • Autant que l’ouverture et la multiplication des partenariats, la promotion par la CCI du travail en réseau est un des traits caractéristiques de cette mandature.
  • Nous avons maintenu notre politique d’animation de clubs thématiques. ■ Club de l’Industrie Automobile ■ Club export ■ Club des créateurs et dirigeants de jeunes entreprises ■ Club des entreprises de services et jeunes chefs d’entreprise ■ Club des Présidents d’Unions de Commerçants ■ Club des Professionnels de la Montagne ■ Club Environnement et Développement Durable ■ Club TGV ■ Club Vosges Accueil Tourisme : Nous avons animé une dizaine de clubs à raison de trois rencontres par an minimum.
  • Pour assurer la promotion de ces clubs et des autres réseaux d’entreprises actifs dans les Vosges, nous avons créé la rencontre des clubs qui se tient chaque année début octobre. C’est à la faveur de cet événement qu’est née la section vosgienne des Dirigeants commerciaux de France.
  • Autre initiative forte de la CCI des Vosges, les Zones d’activités virtuelles connaissent un réel succès. Aujourd’hui, 10 ZAV sont actives et impliquent 400 chefs d’entreprise. Avant la fin de l’année, nous aurons maillé l’ensemble du département de 14 ZAV.
  • Nos efforts pour accompagner les créateurs d’entreprise n’ont pas faibli au cours de cette mandature. Bien au contraire. Nous pouvons être fiers de notre bilan puisque nous avons enregistré près de 5 000 nouvelles entreprises au Registre du Commerce et des Sociétés entre janvier 2005 et décembre 2009.
  • Durant cette mandature, nous avons accueilli en moyenne chaque année près de 900 candidats à la création d’entreprise lors « Des rendez-vous de la création  », nos réunions d’information que nous tenons 50 fois par an à Saint-Dié ou à Épinal. La formation 5 jours pour entreprendre connaît toujours le même succès : entre 2004 et 2009, elle a permis de former 400 créateurs à la gestion autonome de leur société.
  • Durant cette mandature, nous avons accueilli en moyenne chaque année près de 900 candidats à la création d’entreprise lors « Des rendez-vous de la création  », nos réunions d’information que nous tenons 50 fois par an à Saint-Dié ou à Épinal. La formation 5 jours pour entreprendre connaît toujours le même succès : entre 2004 et 2009, elle a permis de former 400 créateurs à la gestion autonome de leur société.
  • Durant cette mandature, nous avons accueilli en moyenne chaque année près de 900 candidats à la création d’entreprise lors « Des rendez-vous de la création  », nos réunions d’information que nous tenons 50 fois par an à Saint-Dié ou à Épinal. La formation 5 jours pour entreprendre connaît toujours le même succès : entre 2004 et 2009, elle a permis de former 400 créateurs à la gestion autonome de leur société.
  • Pour les aider à construire un projet solide, nous avons accompagné de nombreux créateurs de manière individualisée. Nous leur avons en outre fait bénéficier de l’appui des plateformes d’initiatives locales que nous avons créées : Centre Ouest Vosges Initiatives et Hautes Vosges Initiatives. Celles-ci complètent l’accompagnement de la CCI et permettent de financer le projet du créateur à travers des prêts à 0 % destinés à conforter ses fonds propres. De 2004 à 2009, nos Pfil ont accordé 500 prêts pour un montant total de 2,4 M€.
  • La CCI a initié la pépinière d’entreprises d’Épinal-Golbey. Elle soutient financièrement la SA Épinal-Golbey Développement. Ainsi, ces six dernières années, elle lui a versé près de 235 000€ au titre du financement de l’accompagnement des créateurs. Épinal-Golbey Développement c’est 160 entreprises et près de 300 emplois créés.
  • Nous développons le même projet à Saint-Dié des Vosges, en partenariat avec la municipalité et le Pays. Les travaux de construction du bâtiment, qui ont démarré en octobre dernier, se déroulent normalement. La photo que vous avez sous les yeux a été prise le 27 mai dernier.
  • Cette politique menée sur la création d’entreprise trouve son prolongement dans nos actions en faveur de la transmission et la reprise d’entreprises. Durant cette mandature nous avons renforcé les partenariats qui nous lient avec La Région Lorraine, la Chambre de métiers et Vosges Développement sur cette question. Nous identifions chaque année tous les dirigeants en âge de céder leur entreprise. L’enjeu est de taille : ensemble ils emploient tout de même 21 000 salariés. Nous contactons tous ces chefs d’entreprise, individuellement, pour les sensibiliser à la nécessité de préparer leur transmission bien en amont. Nous avons connaissance chaque année d’entreprises prêtes à être cédées. Nous identifions également quelque 180 repreneurs potentiels, en partenariat avec Vosges Développement pour ceux venant de l’extérieur du département. Nous avons notamment mis en ligne des bourses de reprise comme PMI contact (national) ou Opportunet (Alsace Lorraine).
  • Enfin, avec EGD et le Rotary Club Épinal nous organisons le prix du créateur d’entreprise, un événement qui met à l’honneur trois créateurs sélectionnés pour la solidité de leurs projets et qui attire l’attention des médias sur la création d’entreprise.
  • Cette activité importante en terme de création, reprise et transmission d’entreprise est corroborée par les statistiques de notre Centre de formalités des entreprises. Entre la création de la CCI des Vosges et la fin 2009, notre Centre de Formalités a enregistré au Registre du Commerce et des Sociétés 21 000 formalités dont 6 170 inscriptions au Registre du Commerce et des Sociétés.
  • La capitalisation des entreprises est souvent insuffisante. Cela freine leur développement et parfois même les fragilise. La CCI s’efforce donc de faciliter l’accès des PME aux dispositifs de financement existants.
  • Pour les créateurs d’entreprises, nous travaillons avec les PFIL. Le créateur suivi par une PFIL bénéficie d’un prêt pour financer le démarrage de son activité. Ce prêt, à taux zéro, sans garantie, est assimilé à des fonds propres par les banques. Il a un effet de levier qui permet souvent d’obtenir d’autres financements. Pour favoriser cet effet de levier, la CCI des Vosges renforce régulièrement le capital des deux PFIL, HVI et COVI. Elle leur a versé 15 000€ en 2006, 20 000 € en 2009 et s’apprête à leur verser à nouveau 20 000 € en 2011.
  • En décembre 2008, nous avons signé une convention de partenariat avec Épinal-Golbey Développement et l’ILP-SADEPAR pour mettre en place un accompagnement logistique et financier pour aider les jeunes pousses à fort potentiel. Le rôle de la CCI est d&apos;identifier ces jeunes entreprises qui peuvent connaître une croissance rapide grâce à un apport de fonds propres. L&apos;ILP-SADEPAR dispose d’une enveloppe de 150.000 € pour accompagner financièrement ces entreprises vosgiennes. Cette intervention financière peut prendre la forme : d’une prise de participation au capital, d’une intervention au compte courant, d’une intervention sous forme d’obligations convertibles. La pépinière Épinal-Golbey Développement accompagne l’entreprise dans cette nouvelle phase de développement. Les trois partenaires s’efforcent en outre d&apos;identifier un chef d&apos;entreprise qui accepte de jouer le rôle de parrain auprès du créateur.
  • Toujours avec l’ILP SADEPAR, nous travaillons à la mise en place d’un fond régional destiné à accompagner financièrement les entreprises fragilisées. Nous abonderons ce fonds à hauteur de 750 000 euros.
  • La CCI des Vosges et les autres CCI lorraines trouvent des investisseurs pour les PME de la région. Ensemble elles ont créé CCIO2 Bilan afin de mettre en relation entrepreneurs et investisseurs. Depuis deux ans, CCIO2 Bilan organise le Forum Lorrain de l’Investissement. Les capitaux investis dans les PME lorraines financées lors des éditions 2009 et 2010 dépassent les 3,6 M €, dont plus de 1 M € directement dans le cadre du Forum.
  • Jusqu’à ce que la Loi de Modernisation de l’Économie modifie les règles de l’urbanisme commercial en 2008, la CCI des Vosges a examiné la viabilité des projets d’implantation ou d’extension de grandes surfaces. Son avis était ensuite transmis à la Commission Départementale d’Équipement Commercial où elle disposait d’une voix. En cinq ans, nous avons étudié pas moins de 151 dossiers ! Nous avons su prendre nos responsabilités puisque nous nous sommes opposés à 43 projets alors que la CDEC n’en a refusé que 20 dans le même temps.
  • Bien que nous ne siégeons plus à la CDEC, remplacé par la Commission départementale d’aménagement commercial, nous restons très vigilants. Nous venons de rendre publique une étude sur la structure de l’équipement commercial dans notre département. Nous menons actuellement une vaste enquête au niveau régional pour identifier les flux commerciaux sur notre territoire et les habitudes d’achats des ménages. Elle constituera une précieuse aide à la décision pour tous les acteurs du commerce et pour les collectivités, notamment lors de mise en place ou la modification des SCOT (schémas de cohérence territoriale) et des Plans Locaux d’Urbanisme.
  • La CCI s’est fortement mobilisée pour obtenir des dates de soldes dans les Vosges identiques à celles pratiquées dans le reste de la région. Profitant d’un décret paru en décembre 2008, les départements de la Moselle, de la Meurthe-et-Moselle et de la Meuse avaient en effet bénéficié d’une date de démarrage en avance d’une semaine sur celle des Vosges. Après de multiples interventions à tous les niveaux, nous avons finalement obtenu satisfaction après être allés plaider notre cause auprès d’Hervé Novelli, Secrétaire d‘État chargé du commerce, de l&apos;artisanat, des PME, et du tourisme en compagnie des députés Gérard Cherpion et Michel Heinrich.
  • Nous avons dédié un collaborateur au conseil social des commerçants. Son rôle est de les informer, de les assister et de les accompagner dans leurs démarches sociales. Durant les 6 dernières années, notre conseillère sera intervenue 1.200 fois sur des sujets aussi divers que le calcul de charges, la protection sociale, la poly activité, l’établissement de dossiers de demandes d’aides, l’accompagnement dans le cadre de la cessation d’activité, l’obtention de report de charges auprès des impôts, de l’URSSAF ou d’autres caisses lorsque le commerce connaît une difficulté passagère.
  • Suite aux nombreuses intempéries qui ont frappé notre département ces dernières années, nous avons créé un fonds de solidarité pour apporter une aide d’urgence au TPE, principalement des commerçants, en cas de catastrophe naturelle. La dotation de ce fonds est de de 40.000 € par an avec versement d’un montant forfaitaire de 1.500 € par entreprise sinistrée.
  • Notre soutien au commerce passe également par l’accompagnement permanent de toutes les Unions de commerçants du département. Nous avons créé le Club des Présidents d’Union de Commerçants que nous réunissons trois fois par an. Pour encourager les initiatives, nous avons créé le Fonds d’Appui aux Unions de commerçants et le prix régional des Unions de commerçants qui récompensent les meilleurs projets d’animation chaque année. Durant cette mandature, leur nous avons ainsi remis 84.600 euros.
  • 8 internautes sur 10 s’informent sur le Web avant de procéder à leurs achats. C’est pourquoi nous avons mis en place Achat-Vosges.com . Ce portail regroupe les 6 000 commerçants vosgiens, prestataires de services et acteurs du tourisme sous forme d’annuaire avec leurs coordonnées et une géolocalisation. 60 ont déjà développé une boutique en ligne. En effet, la CCI des Vosges propose en plus deux autres types de présence sur achat-Vosges: la «  vitrine simple  » qui permet de présenter son magasin et d’afficher 10 pages de produits. la «  vitrine complète  » qui offre la possibilité d’afficher 50 pages de produits et surtout de disposer d’une véritable boutique en ligne avec paiement sécurisé. Les commerçants sont formés à la gestion et à la mise à jour de leur site. Ils sont donc rapidement complètement autonomes et n’ont pas à payer de prestations de mise à jour. Le tarif d’une vitrine simple est de 15€ par mois, celui de la boutique complète de 30€ par mois seulement.
  • La qualité de l’accueil est un axe stratégique majeur de notre soutien au commerce. Nous avons renforcé le label Accueil qualité commerce en l’étendant aux prestataires de services avec vitrine. C’est pourquoi il est devenu Accueil qualité commerce services. 235 commerçants détiennent ce label. Notre démarche a séduit nos voisins lorrains. Nous l’avons exportée en Moselle et en Meurthe-et-Moselle. Nous avons impliqué les professionnels du tourisme dans cette recherche de la qualité de l’accueil. Aujourd’hui, grâce à l’action de la CCI, &gt; 5 hôteliers sont certifiés Hôtelcert, &gt; 17 campings ont reçu le Camping qualité, &gt; 53 restaurants ont pu être homologués Maîtres restaurateurs et pourront bénéficier de 15 000 € de crédit d’impôts &gt; 75 prestataires de services sont engagés dans une démarche qualité commune
  • La CCI a accompagne les hôteliers vosgiens dans la migration vers le nouveau classement hôtelier, modifié par décret en décembre 2008. Elle leurs propose de réaliser, gratuitement, un «pré-audit» permettant de situer leur établissement par rapport à ces nouvelles normes. Cet audit à blanc, sans valeur officielle, leur permettra de passer en revue l’ensemble des nombreux critères de la nouvelle grille de classement et de prévoir les modifications éventuelles.
  • Le Club TGV, initié et animé par la CCI, aura été très actif pour préparer l’arrivée du TGV Est dans les Vosges. Il a créé le guide séminaires et congrès avec Vosges Développement et développé avec succès la fréquentation des Vosges par une clientèle d’affaire. Le Club TGV a également élaboré des produits touristiques packagés mis en vente sur Internet et par une plateforme de réservation avec numéro vert.
  • Toujours avec l’objectif de faire connaître le département, la CCI des Vosges a organisé plusieurs événements. Avec les CCI de Loraine, elle a créé l’exposition Art de vivre, l’excellence de Lorraine qui a présenté à la Bourse de commerce de Paris les entreprises lorraines les plus prestigieuses des secteurs du meuble, des arts de la table et du linge de maison. Elle a dupliqué ce genre d’opération avec Vosges Développement avec les Vosges à Lille et à Strasbourg. Partie prenante du Club Com Vosges, la CCI a organisé trois voyages de presse thématiques à l’intention de la presse nationale et internationale, un sur les Vosges comme destination touristique, un second sur les entreprises emblématiques de l’art de vivre, un troisième sur les innovations de la filière bois dans les Vosges.
  • Toujours pour assurer la promotion des entreprises vosgiennes à l’extérieur du département, la CCI des Vosges a organisé pour elles des stands communs sur des salons ciblés comme le Salon des Maires et des Collectivités Locales, le Carrefour International du Bois ou Proceed. Elle leur propose également des visites collectives de salons professionnels comme Pollutec, Equip’ Mag ou Equip’ Hôtel.
  • Le recrutement de personnel qualifié et motivé reste l’une des principales difficultés que rencontre la majeure partie des entreprises vosgiennes. C’est la raison pour laquelle nous nous sommes beaucoup investis tout au long de cette mandature pour faire mieux connaître les filières professionnelles actives sur notre département et donner aux jeunes l’envie d’y faire carrière.
  • En 2005, dans le cadre d’Auto Salon, la CCI avait organisé Automotive Expo qui a connu un réel succès auprès du grand public. L’exposition sur les équipementiers et sous-traitants vosgiens avait permis de faire découvrir aux visiteurs du salon la variété et la richesse des entreprises du secteur automobile dans les Vosges.
  • Tout récemment, la CCI a organisé la semaine de l’hôtellerie et de la restauration en partenariat avec la FIH, Pôle Emploi et Vosges Matin. Elle a permis à 150 collégiens de découvrir les nombreux métiers de cette filière. Ils ont notamment été accueillis dans 8 hôtels-restaurants vosgiens. Une importante campagne média était organisée en soutien de l’opération. Un guide de présentation de ces métiers, réalisé à l’attention du jeune public, a été édité à 5 000 exemplaires. Nous avions mené le même type d’opération de promotion l’an passé avec les entreprises de la filière bois.
  • Pour permettre aux entreprises de sensibiliser les jeunes à leurs métiers et leur faire découvrir leurs savoir-faire, la CCI organise chaque automne les Journées Portes Ouvertes en entreprises. Toute l’année, à l’invitation des collèges, des lycées et de l’Université, nous intervenons régulièrement pour présenter aux jeunes les entreprises vosgiennes, leurs réalisations, leurs produits et les débouchés qu’elles offrent.
  • En partenariat avec Vosges Télévision nous réalisons l’émission mensuelle Esprit d’entreprise pour la troisième année consécutive. L’objectif de cette émission est double : montrer la richesse de l’économie vosgienne présenter des entreprises vosgiennes dynamiques et donner envie aux téléspectateurs de les rejoindre
  • Les années de cette mandature sont marquées par la prise de conscience de la raréfaction des énergies fossiles et de l’impact environnemental de certaines activités économiques. La CCI a été très impliquée sur ces questions. Elle a notamment créé le club environnement et développement durable qui regroupe de nombreux chefs d’entreprise concernés par ces questions.
  • Nous avons consacré notre forum de 2006 à la question de l’énergie et celui de 2008 au développement durable. Pas moins de quatre numéros de notre revue Vosges Économiques ont abordé cette problématique.
  • Plus concrètement, afin que les entreprises intéressées puissent approfondir le sujet, nous avons organisé plusieurs semaines thématiques : La semaine de l’eau La semaine de l’énergie La semaine de la gestion des déchets.
  • Nous avons mis en place des opérations d’envergure pour réduire la consommation d’énergie dans les process industriels. En 2006, avec les entreprises papetières nous avons obtenus d’excellents résultats puisqu’elles ont pu réaliser près de 10% d’économie sur leur consommation en énergie thermique (celle qu’elles consomment le plus) et près de 20 % en énergie électrique ! La même opération a été engagée avec les entreprises de la filière mécanique, puis celles de la plasturgie et nous débutons un programme similaire avec les industriels de l’agro-alimentaire.
  • Nous n’oublions pas les entreprises de taille plus modeste pour lesquelles nous établissons gratuitement des pré-diagnostics de leurs bâtiments qui leur permettent d’identifier les actions à entreprendre pour réduire leur consommation.
  • Enfin, pour répondre au besoin exprimé par certaines PME industrielles, nous proposons désormais deux nouveaux modules de formation sur l’eau et les activités économiques. L’objectif est de maîtriser la gestion des effluents industriels raccordés au réseau d&apos;assainissement d&apos;une collectivité.
  • Un mot de la formation professionnelle en général.
  • Durant cette mandature, notre pôle formation a accueilli chaque année environ 80 stagiaires à l’IPC d’Épinal et 110 apprentis au CFA de Sainte-Marguerite. Et, depuis 2004, nous avons accueilli près de 16 700 stagiaires en formation continue ce qui représente 913 000 heures de formations.
  • Pour conclure ce bilan, je finirai par un mot rapide sur nos actions en matière d’aménagement du territoire
  • Désormais, la CCI dispose d’une filiale, Vosges Immobilier Entreprendre, dont l’objectif est d’investir dans l’immobilier d’entreprise, de préférence à destination tertiaire. D’ores et déjà, VIE s’est engagée dans la réalisation d’un immeuble de bureau HQE d’une surface de 4 000 m², à proximité immédiate du Centre d’affaires que nous allons construire près de la gare d’Épinal.
  • Ce centre d&apos;affaires, de 1 000 m² environ est certifié Haute Qualité Environnementale (H.Q.E). Le début des travaux est prévu pour septembre prochain.
  • Grâce à tout ce travail de fond entrepris ces six dernières années, désormais lorsque la CCI des Vosges s’exprime, la voix des entreprises vosgiennes est entendue.
  • Oui, le rôle d’une CCI c’est d’abord et avant tout de porter la voix des entreprises de son territoire. Cette voix nous l’avons portée haut et fort durant cette mandature. Nos actions de lobbying dans le cadre de la Biennale européenne de la Montagne nous ont permis d’être reçus à Bruxelles, par le commissaire européen Jacques Barrot. Nous avons ensuite été reçus au cabinet du Premier Ministre. Après ces rencontres, la convention interrégionale pour le massif vosgien s’est vue dotée de 70,6 M€ pour les années 2007 à 2013 alors qu’elle n’était dotée de 11M€ précédemment.
  • La voix des entreprises vosgiennes doit continuer à être entendue pour que notre département bénéficie des infrastructures qu’il mérite. Je pense notamment au doublement de la RN 66, tout particulièrement dans sa partie alsacienne, Je pense à la RN 57 qui devrait voir poursuivi son aménagement vers la Franche-Comté. Au niveau ferroviaire , la voix des entreprises vosgiennes doit être entendue pour que la gare d’interconnexion à Vandières voit réellement le jour. En tant que président de la CCI des Vosges, je suis membre fondateur et administrateur de l’association pour la liaison de la Lorraine et du Nord-Franc-Comtois au TGV Rhin- Rhône. Avec d’autres élus Lorrains et Franc-Comtois, je milite activement depuis deux ans pour que l’électrification de la ligne Épinal/Belfort soit engagée afin que nous puissions être rapidement connecté au TGV Rhin/Rhône.
  • Notre rôle, c’est de porter la voix des entreprises partout où cela est nécessaire et nous continuerons de le faire comme nous l’avons fait durant cette mandature pour veiller au bon équilibre de notre urbanisme commercial, pour faire réviser des plans de prévention des risques inondations trop contraignants, pour faire modifier certains plans locaux d’urbanisme ou pour obtenir une date des soldes unique pour toute la Lorraine. Encore récemment, le 29 juin dernier, le bureau de la CCI a décidé de soutenir la démarche initiée par la CGPME relative « au refus du projet de la loi sur le dialogue social dans les entreprises de moins de 11 salariés ». Nous avons écrit au Ministre pour lui indiquer que ce texte, qui prévoit la mise en place d’instances extérieures au niveau départemental, régional voire national ne constituera qu’une entrave supplémentaire au bon développement des T.P.E. et surtout sous-entend que le dialogue social a besoin d’être « assisté » dans les T.P.E.
  • Enfin, avant de répondre à vos questions, vous retrouverez toutes ces informations dans ce numéro de Vosges Économiques, que nous vous remettons en avant première. Nous l’envoyons ce jour à nos 13 500 ressortissants et il est téléchargeable sur le site Internet de la Chambre à partir d’aujourd&apos;hui. Je vous remercie de bien vouloir signaler ce dernier élément à vos publics respectifs. Je vous remercie de votre attention.
  • 2004 2010 Six ans au service des entreprises vosgiennes

    1. 1. CCI toujours plus efficace Une CCI toujours plus efficace
    2. 2. Bénéfices entreprises Une pression fiscale contenue Une dynamique nouvelle
    3. 3. Partenariats mutualisation Partenariats et mutualisations
    4. 4. Mutualisation Une CCI plus proche des entreprises
    5. 5. 2 000 entreprises visitées chaque année 2 000 entreprises visitées chaque année
    6. 6. Forum 2010 Succès du forum des entreprises
    7. 7. Des o rientations triennales définies par et pour les entreprises
    8. 8. 300 appels / jour 90 % sans attente création - reprise d'entreprise financement de l'entreprise formalités d’inscription, modification et radiation réglementation – juridique, etc.
    9. 9. Nouveau site Internet
    10. 10. Travail en réseau
    11. 11. Animation d’une dizaine de clubs d’entreprises 30 réunions par an
    12. 12. La rencontre des clubs et réseaux d’entreprises s’impose comme LE rendez-vous réseaux de la rentrée.
    13. 13. Une réelle proximité Les zones d’activités virtuelles Un maillage complet du département
    14. 14. 5 000 entreprises créées en 5 ans !
    15. 15. Les rendez-vous de la création 300 séances – 5 300 participants Création d’entreprise 5 jours pour entreprendre 400 créateurs formés
    16. 16. Création d’entreprise 5 jours pour entreprendre 400 créateurs formés
    17. 17. Création d’entreprise
    18. 18. PFIL 2 plateformes d’initiatives locales 500 prêts : 2.400.000 M€ Accompagnement des créateurs
    19. 19. Pépinières d’entreprises Les pépinières d’entreprises 115.000 € au capital d’EGD + 235.000 € pour 96 créateurs
    20. 20. Pépinières d’entreprises Les pépinières d’entreprises Création d’une nouvelle pépinière à Saint-Dié
    21. 21. 5 ateliers transmission 200 entreprises à céder 180 candidats à la reprise Transmission : 21 000 emplois à pérenniser Chaque année
    22. 22. Forums de la création-reprise Ateliers transmission Prix du créateur
    23. 23. Centre de formalités des entreprises 6 170 inscriptions au RCS 10 275 modifications 4 595 radiations 21 040 mouvements
    24. 24. Renforcement des fonds propres
    25. 25. Fonds propres des pfil 70 000 € pour les deux PFIL
    26. 26. partenariat ILP / SADEPAR / CCI / Pépinière E.G.D convention de. 150 000 € pour booster les jeunes entreprises
    27. 27. Fonds régional 750 000€ 750 000 € pour les entreprises en difficulté
    28. 28. CCIO2 Bilan Plus de 3,6 M€ investis dans les PME Lorraines
    29. 29. Un soutien sans faille au commerce
    30. 30. Positions en CRUC et CDEC <ul><li>BILAN </li></ul>Vigilance de notre commission CRUC 151 dossiers examinés 43 avis défavorables 20 refus de la CDEC
    31. 31. Équipement commercial Étude de l’équipement et des flux commerciaux
    32. 32. Soldes SOLDES Une même date pour toute la Lorraine !
    33. 33. Conseiller social du commerce Conseil social du commerce 1.200 interventions
    34. 34. Fonds d’aide pour catastrophe naturelle Fonds de solidarité 40 000 € par an
    35. 35. Fonds d’appui au UC 84.600 € au profit des Unions de commerçants
    36. 36. 6 000 commerces vosgiens sur Internet 60 commerces accompagnés pour développer leur boutique en ligne
    37. 37. 235 commerçants accompagnés pour l’obtention de ce label La qualité avec la CCI, c’est aussi : Maître Restaurateur
    38. 38. Pré-audits hôteliers Préaudits hôteliers Nouvelle classification hôtelières : pré-audits gratuits des établissements
    39. 39. Club TGV Accueil du TGV Est
    40. 40. Art de vivre, l’excellence de Lorraine Les Vosges à Lille 3 accueils presse Une expo à Paris
    41. 41. Les salons professionnels Stands communs visites collectives
    42. 42. La promotion des métiers
    43. 43. Promotion des filières professionnelles Automotive expo
    44. 44. Promotion des filières professionnelles Visites d’entreprises – Job dating – émissions TV édition et diffusion de brochures de promotion
    45. 45. JLPO <ul><li>jlpo </li></ul>Promotion des filières professionnelles
    46. 46. Esprit d’entreprise Émission Esprit d’entreprise
    47. 47. Le développement durable concrètement
    48. 48. DD communication Promotion du Développement durable Une importante communication
    49. 49. DD communication Promotion du Développement durable Événements nombreux
    50. 50. DD communication Économies d’énergie Des actions concrètes - 10% - 20% pour l’industrie
    51. 51. DD communication Économies d’énergie Prédiagnostics des bâtiments
    52. 52. DD communication Promotion du Développement durable Création de formations à la gestion de l’eau
    53. 53. La formation professionnelle
    54. 54. La formation initiale et continue 80 stagiaires à l’IPC 110 apprentis au CFA de Sainte-Marguerite 16 700 stagiaires depuis 2004 en formation continue soit 913 000 heures de formations
    55. 55. L’aménagement du territoire
    56. 56. Etudes des besoin en tertiaire Répondre aux besoins en tertiaire
    57. 57. Un centre d’affaires HQE
    58. 58. La voix des entreprises entendue
    59. 59. 70,6 M€ pour le Massif Vosgien
    60. 60. <ul><li>2x2 voies pour la </li></ul><ul><li>RN 66 vers l’Alsace </li></ul>Électrification de la ligne Épinal-Belfort Un bitubes pour le tunnel Maurice Lemaire Une gare d’interconnexion à Vandières Prolongement de la RN57 en 2x2 Maintien du TGV jusqu’à Saint-Dié-des-Vosges Désenclaver le département
    61. 61. Soutien de la CGPME dans sa défense du dialogue social dans les TPE
    62. 62. Au service quotidien de 13 500 entreprises Merci de votre attention Plus d’informations sur www.vosges.cci.fr

    ×