PROGRAMA
18:00 Bienvenida
18:10 Cine francés.
La petite marchande d’allumettes.
Dir. Jean Renoir, 1927.
Música en directo ...
Poèmes en français
Jacques Prévert nació a las
afueras de Paris en febrero
de 1900 y murió en abril del
1977. Fue un poeta...
Ces enfants-là...
Ils sont si bien élevés, les gosses qui meurent de faim,
Ils ne parlent pas la bouche pleine, ils ne gâc...
TRABAJOS PREMIADOS. EDUCACIÓN PRIMARIA
TRABAJOS PREMIADOS. EDUCACIÓN INFANTIL
MERCI BEAUCOUP!
ON CÉLÈBRE LA FRANCOPHONIE!
ON CÉLÈBRE LA FRANCOPHONIE!
ON CÉLÈBRE LA FRANCOPHONIE!
ON CÉLÈBRE LA FRANCOPHONIE!
ON CÉLÈBRE LA FRANCOPHONIE!
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

ON CÉLÈBRE LA FRANCOPHONIE!

5 034 vues

Publié le

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
5 034
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4 742
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

ON CÉLÈBRE LA FRANCOPHONIE!

  1. 1. PROGRAMA 18:00 Bienvenida 18:10 Cine francés. La petite marchande d’allumettes. Dir. Jean Renoir, 1927. Música en directo Ignacio Alfayé 18:40. Lectura de poemas. Paul Boutroux y Adja Lala Sylla 18:50 Entrega de premios 19:10 Clausura del acto 20, mars, 2014 Journée Internationale de la Francophonie
  2. 2. Poèmes en français Jacques Prévert nació a las afueras de Paris en febrero de 1900 y murió en abril del 1977. Fue un poeta, autor teatral y guionista cinematográfico. También ha escrito canciones para Yves Montand, Juliette Gréco y Édith Piaf. Sus poemas se enseñan en las escuelas francesas y muchos colegios llevan su nombre. Le Cancre Il dit non avec la tête mais il dit oui avec le cœur. Il dit oui à ce qu'il aime, il dit non au professeur. Il est debout, on le questionne et tous les problèmes sont posés. Soudain, le fou rire le prend et il efface tout : les chiffres et les mots, les dates et les noms, les phrases et les pièges. Et malgré les menaces du maître, sous les huées des enfants prodiges, avec les craies de toutes les couleurs, sur le tableau noir du malheur il dessine le visage du bonheur. Pour faire le portrait d'un oiseau Peindre d'abord une cage avec une porte ouverte. Peindre ensuite quelque chose de joli, quelque chose de simple, quelque chose de beau, quelque chose d'utile pour l'oiseau. Placer ensuite la toile contre un arbre, dans un jardin, dans un bois ou dans une forêt. Se cacher derrière l'arbre, sans rien dire, sans bouger... Parfois, l'oiseau arrive vite. Mais il peut aussi bien mettre de longues années avant de se décider. Ne pas se décourager. Attendre, attendre s'il le faut pendant des années. La vitesse ou la lenteur de l'arrivée de l'oiseau n'ayant aucun rapport avec la réussite du tableau. Quand l'oiseau arrive, s'il arrive, observer le plus profond silence. Attendre que l'oiseau entre dans la cage, et quand il est entré, fermer doucement la porte avec le pinceau. Puis, effacer un à un tous les barreaux en ayant soin de ne toucher aucune des plumes de l'oiseau. Faire ensuite le portrait de l'arbre, en choisissant la plus belle de ses branches pour l'oiseau. Peindre aussi le vert feuillage et la fraîcheur du vent, la poussière du soleil et le bruit des bêtes de l'herbe dans la chaleur de l'été. Et puis, attendre que l'oiseau se décide à chanter. Si l'oiseau ne chante pas, c'est mauvais signe, signe que le tableau est mauvais. Mais s'il chante, c'est bon signe, signe que vous pouvez signer. Alors, vous arrachez tout doucement une des plumes de l'oiseau. Et vous écrivez votre nom dans un coin du tableau.
  3. 3. Ces enfants-là... Ils sont si bien élevés, les gosses qui meurent de faim, Ils ne parlent pas la bouche pleine, ils ne gâchent pas leur pain, Ils ne jouent pas avec la mie pour en faire des boulettes, Ils ne font pas de petits tas, au bord de leur assiette, Ils ne font pas de caprice, ne disent pas 'j'aime pas' Ne font pas la grimace, quand on enlève un plat, Eux, ils ne trépignent pas, pour avoir des bonbons, Ils ne donnent pas au chien, le gras de leur jambon, Ne courent pas dans vos jambes, ne grimpent pas partout, Ils ont le cœur si lourd, qu'ils vivent à genoux, Pour leur repas, ils attendent sagement, Ils pleurent quelquefois, quand ça dure trop longtemps... Non, non rassurez-vous, ils ne vont pas crier, Ces petits enfants là, ils sont trop bien élevés, Eux, pleurent sans bruit, on ne les entend pas, Ils sont si petits, qu'on ne les voit même pas, Ils savent qu'ils ne peuvent, rien attendre de leur mère, Ils cherchent stoïquement, du riz dans la poussière, Mais ils ferment les yeux, quand l'estomac se tord, Quand la douleur atroce, irradie tout leur corps, Non, non soyez tranquilles, ils ne vont pas crier, Ils n'en ont plus la force, seuls leurs yeux peuvent parler, Ils vont croiser leur bras, sur leur ventre gonflé, Ils vont prendre la pose, pour faire un bon cliché... Ils mourront doucement, sans bruit, sans déranger, Ces petits enfants là, ils sont si bien élevés... François Devillet
  4. 4. TRABAJOS PREMIADOS. EDUCACIÓN PRIMARIA
  5. 5. TRABAJOS PREMIADOS. EDUCACIÓN INFANTIL
  6. 6. MERCI BEAUCOUP!

×