Rapport trimestriel Mai 2012 - Les 90 premiers jours                                           Rapport                    ...
Centre de Facilitation des InvestissementsQuelques-uns de nospartenaires2                                                 ...
Rapport trimestriel Mai 2012 - Les 90 premiers jours         Résultats du CFI :         Durant la période allant de févrie...
4                                               Dossiers de projets d’Investissements présentés au CFI pour être traités à...
Projets approuvés par la CII                                  Au cours de la période allant de janvier à mai 2012, la Comm...
6                                                            Origine des Investissements engagés par projet               ...
Rapport trimestriel Mai 2012 - Les 90 premiers jours     Résumé analytique	     Plus d’une vingtaine d’activités de promot...
Centre de Facilitation des InvestissementsRapport d’activités du                                               •	   La con...
Rapport trimestriel Mai 2012 - Les 90 premiers jours     munes. La population du département du Centre a          qu’inter...
Centre de Facilitation des Investissements        afin de travailler autour d’autres initiatives visant à         •	   la ...
Rapport trimestriel Mai 2012 - Les 90 premiers jours  possible de mentionner les cas suivants :                          p...
Centre de Facilitation des Investissements     cadre légal approprié et des réformes Doing Busi-            2012. Ce progr...
Rapport trimestriel Mai 2012 - Les 90 premiers jours     •	   Discussion pour l’achat d’un logiciel CRM,                 d...
Centre de Facilitation des Investissements        Durant les 90 jours, le CFI a dépensé approximati-             nales de ...
Rapport trimestriel Mai 2012 - Les 90 premiers jours     CFI     Une évaluation des cadres de l’institution a été faite.  ...
Centre de Facilitation des Investissements           CENTRE DE FACILITATION DES INVESTISSEMENTS                         27...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

CFI: Rapport Trimestriel 07/07/2012

1 942 vues

Publié le

0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 942
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
19
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

CFI: Rapport Trimestriel 07/07/2012

  1. 1. Rapport trimestriel Mai 2012 - Les 90 premiers jours Rapport trimestriel Février-Mai 2012Centre de Facilitation des InvestissementsBILANDESACTIVITÉS We’re IN BUSINESS !“Haiti’s open for business” 1
  2. 2. Centre de Facilitation des InvestissementsQuelques-uns de nospartenaires2 “Haiti’s open for business”
  3. 3. Rapport trimestriel Mai 2012 - Les 90 premiers jours Résultats du CFI : Durant la période allant de février à mai 2012, le CFI a enregistré quatorze (14) dossiers de projets d’investissement en vue d’obtenir des avantages incitatifs prévus au Code des Investis- sements, à savoir les avantages douaniers et fiscaux pour l’implantation de leurs entreprises. Ces projets couvrent les secteurs suivants : • 4 dans le secteur d’Exportation et de réexportation • 1 dans l’Industrie Nationale • 4 dans le Tourisme • 5 dans les Autres Secteurs ou régimes spéciaux Ces projets prévoient un montant d’investissement de l’ordre de deux cent trente et un millions, trois cent quarante neuf mille, deux cent soixante huit et quarante trois centimes de dollars US (231, 349,268.43 us) et doivent favoriser un total de vingt cinq mille huit cent quatre vingt dix (25890) emplois prévisionnels. • Quatre (4) ont été approuvés par la Commission Interministérielle des investissements (CII) • Deux (2) sont en suspens à la Commission Interministérielle des Investissements (CII), • Huit (8) à l’étude au niveau de leur secteur pour analyse.(Secteur concerne par l’Inves- tissement) • Nombre de visites et de suivi par telephone et internet Projets dinvestissments soutenus par CFI / par secteur dactivités de février à mai 2012 Industrie nationale Tourisme et Serv. Exportation Autres Secteurs et Ass Régimes spéciaux“Haiti’s open for business” 3
  4. 4. 4 Dossiers de projets d’Investissements présentés au CFI pour être traités à la CII De fevrier à mai 2012 Secteur d’investissement Date de Entreprise Investisement Zone d’implantation Emplois Etat transmission révisionnel (us d’avancement dollars) 1- Investissement dans la construction d’hôtel 12 Fevrier 2012 Tropicbuilt Worldwide 40,000,000.00 Rte de l’Aeroport 4000 A l’etude au (Tourisme) Holdings S.A secteur Tourisme 2- Investissement dans la production de sables, 12 Février 2012 J D Construction Genérale et 12,500,000.00 Leogane , Section de 89 Dossier à l’etude de graviers et de béton destine au marché local. Services S.A. Brache au secteur Autres secteurs MTPTC 3- Investissement dans la Communication 13 Février 2012 TIVI S.A. 12,546,948 Petion-ville 13 Approuve par la CII (Télévision Numérique en Ondes Brouillées) Autres Secteurs 4- Investissement dans le Tourisme Février 2012 B&B Comfy Inn 2,125,000.00 Petion-ville 68 A l’etude au Touristique secteur MT 5-Investissement dans la production de 19 Mars 2012 Leesco 2,256,400.00 Sonapi 209 Approuvé par la II Perruque Exportation 6-Investissement dans l’exploitation de granulats Entrée au CFI Agregats S.A. 2,000 000.00 Riviere seche Chambrun 20 A l’etude au Autres secteurs le 21 mars 2012 commune de Thomazeau secteur MTPTC 7-Investissement dans la production de cheveux Entrée au CFI Haiti Cheung Won S.A. 23,349,475.00 Sonapi 519 Approuve par la CII synthétiques le 21 mars Centre de Facilitation des Investissements Exportation 2012 8-Investissement dans la fabrication de produit 16 mars 2012 Enersa Rue Salomon, Varreux/ 89 A l’etude au d’énergies renouvelables et de panneaux 1,677,108.43 Port-au-Prince secteur MTPTC solaires Autres Secteurs 9-Modernisation d’une usine de production Entree au CFI Carribex S.A. 4,080,000.00 Autoroute de Delmas, 63 Approuve par la CII de savon de lessive, beurre, mantegue le 23 mars Delmas 2 Industrie Nationale 2012 10-Investissement dans la production de Entre au CFI East Caribbean Tobacacco 11,534,910 Ganthier 118 A l’etude à la CII cigarette le 4avril 2012 Company S.A. Exportation 11-Investissement dans l’Hotellerie 18/4/2012 Sunset Lodge Boutique Hotel 12,500,000.00 Rue Metraux, Bourdon 100 A l’etude au Touristique & Spa Secteur Tourisme 12- Investissement dans la confection textile S&H Global S.A 80,000,000.00 Parc industriel de Caracol 20440 Approuvé par la Exportation 28 Avril 2012 CII 13- Investissement dans le recyclage 30 avril 2012 Perl 1 Plastics S.A 205,827.00 Cap-Haitien 30 A l’etude au de déchets plastiques secteur pour Autres Secteurs analyse ME 14- Investissement dans l’Hôtellerie 17 mai 2012 El Rancho Hotel 28,800,000.00 Petion-Ville 200 A l’etude au MT Tourisme Total: 233,575,668.43 Total:2595 8 emplois“Haiti’s open for business”
  5. 5. Projets approuvés par la CII Au cours de la période allant de janvier à mai 2012, la Commission Interministérielle des Investissements a approuvé 16 projets devant entrainer un investissement prévisionnel de 120, 661,471.32 dollars américains et un nombre de 3564 emplois prévisionnels. Secteur d’investissements Projets Investisements Emplois prévisionnels previsionnels (en dollars américains) 1. Investissement dans l’hôtellerie El Palacio Hôtel 2, 000,000.00 55 (Tourisme) 2. Investissement dans la récupération des déchets Environemental Cleaning Solution S.A 3, 060, 000.00 us 80 3. métalliques, plastiques, cartons etc.“Haiti’s open for business” (Autres secteurs) 4. Investissement dans l’hôtellerie Villa Bambou 2,576,080.32 30 (Tourisme) 5. Investissement dans la production de panneaux de Gama Entreprise S.A 4,577,524.00 1051 construction (Autres secteurs) 6. Investissement dans la communication Acces Haiti 14,715,565.00 367 7. Investissement dans la fabrication de panneaux Société Haïtienne de Promotion 1,000,000.00 301 structuraux de bâtiments Immobilière (SHAPI S.A) (Autres secteurs) 8. Investissement dans la production de savon à base Samatraco 391,000.00 18 d’huile de pin Industrie nationale 9. Investissements dans l’hebergement touristique Kinam Hotel S.A 9,000,000.00 200 (Tourisme) 10. Investissements dans la confection textile Gladiator Textile Llc 7,231,154.00 321 (Exportation) 11. Investissement dans la communication Digital Satelitte Systems 31, 542,335.00 152 (Autres secteurs) 12. Investissement dans l’Industrie nationale Les Industries Digo S.A. 1,905,000.00 60 13. Investissement dans la production de vêtements brodés, Simbi Inc S.A. 430,000.00 125 14. objets utilitaires et création d’œuvre artistiques (Exportation) 15. Investissement dans a production de Perruque Leesco 2,256,400.00 209 Exportation 16. Investissement dans la production du savon de lessive, Carribex S.A. 4,080,000.00 63 beurre, mantegue Industrie Nationale 17. Investissement pans la télécommunication TIVI S.A 12,546,948.00 13 (télévision numérique en ondes brouillées) Rapport trimestriel Mai 2012 - Les 90 premiers jours Autres Secteurs 18. Investissement dans la production de cheveux synthétiques Haïti Cheung Won S.A 23,349,475.00 519 Exportation Total 120, 661,471.32 us 3564 emplois5
  6. 6. 6 Origine des Investissements engagés par projet En pourcentage (%), de février à mai 2012 Origine en % Source de Projet Secteur dActivités Haitienne Étrangère Financement Tropicbuilt Worldwide Holdings S.A Hotellerie/ Touristique 100% USA J D Construction Genérale et Services Production de sable, graviers et béton 100% Haiti S.A. TIVI S.A. Télévision Numérique en Ondes Brouillées 100% Haiti B&B Comfy Inn Hotellerie Touristique 100% Haiti Leesco Production de perruques/exportation 1% 99% Corée Agregats S.A. Exploitation de granulats 100% Haiti Haiti Cheung Won S.A. Production de cheveux synthétiques/exportation 1% 99% Coree Centre de Facilitation des Investissements Production d’énergies renouvelable et de panneaux Enersa 80% 20%. Haiti solaires Carribex S.A. Production de savon de lessive, beurre, mantègue 100% Haiti East Caribbean Tobacacco Company Production de cigarettes/exportation 100% Chine S.A. Sunset Lodge Boutique Hotel & Spa Hotellerie Touristique 100% Haiti S&H Global S.A Confection textile/exportation 100% BID El Rancho Hotel Recyclage de déchets platiques 41.3% 58.7% USA Complexe touristique 100% Haiti“Haiti’s open for business”
  7. 7. Rapport trimestriel Mai 2012 - Les 90 premiers jours Résumé analytique Plus d’une vingtaine d’activités de promotion et de facilitation des investissements ont été entreprises en Haïti durant les 3 derniers mois dans le cadre de ce qu’il est convenu d’appeler le «CFI nouvelle formule». En ce qui concerne l’accélération de la compétitivité des grappes prioritaires haïtiennes que sont le tou- risme, le Business Process Outsourcing (BPO), les textiles, l’élevage, les fruits et légumes, le CFI a pu, en plus de recruter des experts nationaux et internationaux de haut calibre, accueillir des investisseurs étrangers. Le dialogue national sur les investissements permet d’identifier les potentialités des différentes régions d’Haïti. La promotion de la marque « Haïti is Open for Business » a consisté d’abord en une série d’initiatives visant à faire la promotion, dans un premier temps, des investissements locaux sans pour autant exclure les IDE. La participation à plus de 5 rencontres internationales de promotion des investissements ainsi que l’organisation d’une séance de travail avec les attachés commerciaux d’Haïti ont complété les efforts de valorisation de l’image d’Haïti. Dans le domaine de l’amélioration du cadre légal des affaires, 2 équipes thématiques travaillent sur les mesures nécessaires à la création rapide d’entreprises en Haïti, la seconde est en train de considérer le Partenariat Public-Privé comme étant un excellent outil de promotion d’investissement d’envergure en Haïti. 10 protocoles d’accord avec des institutions du secteur privé et public ont été signés. Le Staff du CFI autour du Directeur Général“Haiti’s open for business” 7
  8. 8. Centre de Facilitation des InvestissementsRapport d’activités du • La construction d’un Hôtel-Marriott de deux cents chambres est également pour le Parc de Caracol qui sera fonctionnel sous le label16 Février à date commercial FAIRSIELD.1- Accélérer la compétitivité des grappes prioritaires b. Visites des acteurs des grappes en vue d’établir haïtiennes : Tourisme, BPO, Textiles, Élevage, un programme d’actions prioritaires Fruits et Légumes. Durant le trimestre écoulé, le CFI a accueilli 12 délé- Dans la perspective d’assurer la compétitivité des gations d’investisseurs étrangers faisant partie des grappes prioritaires et dans un souci de continuité avec «grappes prioritaires» retenues par le Centre dans les travaux antérieurs, le CFI a consulté des experts le cadre de ses efforts visant à la promotion des locaux et opté pour une approche qui consiste à pour- investissements en Haïti. Au nombre de ces visites, suivre le travail de la commission sur la compétitivité. figurent celle d’une importante délégation de la LI Le Plan stratégique 2012-2015 du CFI se focalisera and Fung, l’une des plus grandes firmes des Etats- donc sur les secteurs prioritaires que sont le tourisme, Unis d’Amérique, qui a eu une importante séance le textile, les fruits et légumes, l’énergie et les infras- de travail le mercredi 4 avril 2012 avec le Directeur tructures. Général du Centre, Monsieur Karl JEAN LOUIS. Ce plan stratégique sera élaboré à partir d’un proces- Le CFI a, en outre, reçu une délégation d’investis- sus participatif qui prendra en compte non seulement le seurs américains conduite par le consul haïtien à travail déjà réalisé par la commission de compétitivité Atlanta M. Gandy THOMAS dans le cadre d’une mais également les résultats des consultations secto- visite exploratoire qui s’est tenue du 15 au 18 mars rielles qui seront bientôt lancées par le CFI. 2012. Lors d’un point de presse donné en la cir- constance en son nouveau local sis au numéro a- Actions de suivi des investissements prioritaires 27 de la rue Armand Holly à Debussy, le Directeur identifiés lors du Forum pour l’investissement Général du CFI a exprimé sa volonté d’encadrer 2011. ces hommes d’affaires qui souhaitent investir dans • S&H GLOBAL est en cours d’installation et le plusieurs domaines dont le tourisme, les infrastruc- début des opérations est prévu pour le mois de tures et le textile. De son côté, le Maire d’Atlanta, juillet. Monsieur Ceasar C. Mitchell, a salué le leadership du CFI qui, à son avis, représente un véritable Neuf autres compagnies ont visité le Parc instrument capable de dynamiser le secteur des Caracol avec la promesse de cinq futures ins- investissements en Haïti. tallations. Un investissement de 2 millions de dollars. c. Articulation d’un programme d’accélération des grappes prioritaires Le Gouvernement Coréen compte doter Caracol d’un Centre de Formation Professionnelle auto- Avec l’élaboration du plan stratégique, des décisions nome. au plus haut niveau devront être prises pour accélé- rer les grappes prioritaires. Le CFI et les institutions étatiques partenaires devront mettre en exécution une stratégie d’exécution pour atterrir la vision par- tagée que propose CFI. d. Lancement du : Dialogue national sur l’investis- sement Le mois d’avril 2012 a été marqué par l’organisation d’une activité majeure du CFI. En effet, dans le but de lancer un signal clair en ce qui concerne l’impli- cation des différentes localités autour des questions d’investissement et de facilitation, le débat national sur l’investissement a été lancé le jeudi 19 avril à Hinche. Cet événement a été l’occasion pour le CFI de réunir sur une seule plateforme ses princi- paux partenaires dont la Chambre de Commerce et d’Industrie, le Comité Interministériel en Amé- nagement du Territoire (CIAT), la Banque Centrale (BRH), la Banque Interaméricaine de Développe- ment (BID), l’Initiative de la Société Civile (ISC), les élus du département du Centre notamment le Séna- teur DELACRUX et les Maires de plusieurs com-Le parc industriel de Caracol en chantier.8 “Haiti’s open for business”
  9. 9. Rapport trimestriel Mai 2012 - Les 90 premiers jours munes. La population du département du Centre a qu’international. pu, lors des discussions tenues en la circonstance, a. Consultations avec les attachés commerciaux s’enquérir des informations susceptibles de les aider des ambassades, les chambres de commerce, la dans leurs démarches visant à créer des entreprises diaspora, les associations patronales, les inves- dans leurs localités. tisseurs internationaux etc. (Lancement du dialogue national sur l’investisse- Le vendredi 11 mai 2012 le CFI a organisé, à l’hôtel ment à Hinche) Montana, une importante rencontre avec les atta-2. Promouvoir la marque Haïti is Open for Business chés commerciaux des principales ambassades Le CFI a délibérément choisi de faire la promotion accréditées en Haïti. Au cours de cette séance de l’investissement local. Faciliter l’enregistrement et d’échanges, le Directeur Général du CFI a présenté l’extension des entreprises locales constitue donc, les avantages incitatifs du code haïtien des Inves- dans un premier temps, la priorité du Centre, car nous tissements et fait ressortir le rôle que peut jouer le pensons qu’encourager et mobiliser les investisseurs CFI dans la matérialisation des projets d’investisse- locaux et ceux de la diaspora est une initiative qui lan- ment. Les représentants de différentes ambassades cera un signal clair et sans équivoque aux investisseurs présents à cette réunion ont applaudi cette première étrangers intéressés à investir en Haïti. initiative ainsi que l’accompagnement offert par le CFI. Le CFI compte toutefois, dans un second temps, infor- mer le public international de l’existence des entre- (Dialogue avec les attachés commerciaux) prises haïtiennes et leur apporter les indications devant Une autre initiative du CFI a consisté en l’accom- leur permettre de développer des partenariats avec ces pagnement d’une délégation d’hommes d’affaires entreprises. Le site HaitiBusiness.com sera lié à celui haïtiens pour participer, à Trinidad et Tobago, au du CFI et fournira des informations visant à encourager Forum 2012 sur l’investissement de la Caraïbe qui ces partenariats. s’est tenu du 14 au 15 mai 2012. Durant son séjour Déjà plusieurs réunions interinstitutionnelles entre à Trinidad, le Directeur Général du CFI a rencon- le CFI et le MAE ont été organisées afin de changer tré plusieurs personnalités dont les représentants l’image ou le label d’Haïti. En ce sens le CFI a présenté des Centres de promotion d’investissement de la au MAE un formulaire pour demander aux délégations Caraïbe avec lesquels il a discuté des possibilités d’investisseurs de fournir des informations avant même d’échanges et de coopération technique pour le ren- de visiter le pays. Des réunions entre le DG du CFI est forcement de la mission du CFI. Lors d’une présen- les consuls ont été organises. D’ci le mois de Juin, une tation à la Chambre de Commerce Trinidadienne, il caravane sur l’investissement débutera aux USA, avec a identifié les opportunités d’investissements, fait l’objectif d’informer la Diaspora Haïtienne des opportu- une véritable plaidoirie pour les produits haïtiens et nités d’investissement qui existent à travers le pays. a encouragé les investisseurs de la région à venir visiter Haïti. A la fin du Forum, le Directeur Général En outre, un guide de l’investissement est en cours du CFI s’est rendu en Floride pour s’entretenir avec d’élaboration et sera prêt d’ici Juin. Ce guide permettra les Consuls Généraux haïtiens à Miami et à Atlanta de promouvoir la marque d’Haïti tant au niveau localRencontre avec des attachés commerciaux en Haïti.“Haiti’s open for business” 9
  10. 10. Centre de Facilitation des Investissements afin de travailler autour d’autres initiatives visant à • la conception et le développement de kits pro- promouvoir les investissements en Haïti. motionnels b. Mise en place d’une politique de communication • le lancement de spots publicitaires et d’an- : actualisation du site CFI, utilisation des medias nonces dans les revues Rebelles et Magic Haïti sociaux, de la presse locale et internationale et la publication d’un article de présentation du pour promouvoir le CFI Centre (ref. Rebelle 06/2012). Une initiative consistant à actualiser et moderniser • la mise en place dans les prochaines semaines le site internet du CFI est en cours. Le CFI a pu d’un kiosque CFI à l’aéroport et dans certains télécharger plus d’une vingtaine de documents, hôtels changer les formats des textes, et actualiser cer- • l’installation de grands panneaux publicitaires tains contenus (section économie, carte et démogra- à l’aéroport international de Port-au-Prince et phie, etc.) durant le trimestre écoulé. dans les principales artères de cette ville Le Centre a également pu collecter des informations • la mise à jour d’une cinquantaine de documents et documents au niveau des chambres de com- disponibles pour les Investisseurs, visiteurs et merce et institutions publiques haïtiennes tout en tous ceux désireux de connaitre toutes informa- travaillant sur l’édition et le formatage des données tions relatives à l’investissement en Haïti. et documents collectés. • La conception du «Branding CFI» en cours Une Trentaine de liens ont été insérés vers les sites c. Programme de formation du staff du CFI sur la web des institutions publiques et privées telles que diplomatie d’affaires et les traités commerciaux les ministères et autres organismes publiques, les signés par Haïti associations patronales, les banques commerciales et autres institutions fournissant des informations et Le rôle du CFI dans l’exécution de la diplomatie services clés. d’affaires est essentiel. Le CFI est déjà en contact et fournit des informations au corps diplomatique En outre, ont été élaboré un nouveau « country présent en Haïti. Une formation CFI-MAE sur la profile » et des fiches de projet présentant le parc diplomatie d’affaires se fera sous peu pour s’assu- industriel du Nord à Caracol, le « terminal Gonaïves rer que les principes et mesures de la diplomatie » et « l’hôtel des artistes » du groupe WIN. Ces d’affaires seront appliqués. fiches figurent dans la partie concernant Haïti dans le catalogue CAIPA distribué lors du forum à Tri- d. Organisation de visites en Haïti pour les nidad le 14 et 15 mai dernier. Ce catalogue sera membres du Conseil Consultatif Présidentiel également disponible sur le site internet de l’Asso- pour les Investissements et le Développement ciation caribéenne des agences de promotion des Économique (CCPIDE) afin d’encourager les investissements (CAIPA) investissements étrangers en Haïti. Stratégie de Promotion : 3. Offrir des services d’appui hors-pairs aux investis- seurs et exportateurs tant locaux qu’étrangers • la mise en place d’un hotline à l’endroit des investisseurs étrangers et locaux. Sur environ une centaine de visiteurs rencontrés il estRencontre avec des investisseurs haïtiens.10 “Haiti’s open for business”
  11. 11. Rapport trimestriel Mai 2012 - Les 90 premiers jours possible de mentionner les cas suivants : projet pilote de guichet unique pour les investisseurs haïtiens et étrangers. • Le CFI a inventorié les projets en attente de financement au niveau de la BID. Les grands b. Lancement du processus d’assouplissement dossiers en attente ont été également invento- des procédures pour ouvrir une entreprise. riés. Ils sont en général bloqués à cause de la Le Ministère du Commerce a organisé les états recherche de terres du domaine privé de l’Etat généraux sur l’investissement et des mesures et pour leur réalisation. Le CFI est en pourparlers actions visant à réduire le nombre de jours pour avec la DGI via le Ministère de l’Economie et ouvrir une entreprise ont été identifiées. Le CFI fait des Finances (MEF) pour une réponse conve- le suivi avec les autres partenaires pour que, sous nable aux deux parties privé et public concer- peu, cette stratégie puisse être opérationnelle. nées. • Le CFI a également accompagné des investis- (Les États généraux sur l’investissement) seurs tant dans la recherche de quitus fiscal que c. Début de la mise en place avec le CCPIDE d’un dans des demandes d’anticipation de franchise. service tapis rouge efficace Un Accord de principe a été trouvé avec la DGI Le CFI a mis sur pied une cellule de Protocole qui pour l’accélération du processus d’octroi du travaille avec le Ministère des Affaires Étrangères et quitus fiscal. Le CFI est en contact direct avec la direction de l’aéroport international afin de pouvoir le responsable du Service en charge des quitus mettre en action son service tapis rouge qui com- pour un accompagnement tapis rouge de ses mence a l’aéroport mais continue avec l’organisation Clients. des réunions entre les investisseurs et les chambres a. Début des travaux de création d’un Guichet de commerce, les autorités du gouvernement et du Unique parlement. Le service sera lié au guichet unique afin Le projet d’implantation du Guichet Unique suit d’assurer que l’investisseur soit encadré et trouve son cours. Après l’élaboration de la conception du un service convenable. « Guichet Unique » approprié à notre environne- Dans le cadre de son service tapis rouge, le Direc- ment d’affaire et économique, le CFI proposera un teur General a accompagné une importante déléga- calendrier de travail avec les différentes institutions tion d’investisseurs américains à Caracol en mars pour créer la plate-forme institutionnelle. Le Centre 2012. Il en a profité pour organiser une séance de a pu entamer des études de marché pour savoir si travail avec l’équipe CTMO-HOPE et les employés les lieux d’implantation potentielle de ces guichets de la firme Coréenne SAE. Le CFI a également correspondront aux besoins du pays en la matière. accueilli des délégations d’investisseurs dans le Plusieurs visites et rencontres de travail avec des secteur de l’énergie. Cette délégation composée de institutions étatiques poussent le CFI à considérer plus de douze (12) Investisseurs venant d’Espagne la SONAPI comme l’endroit idéal pour lancer le pre- a exprimé son intérêt pour plusieurs secteurs en mier guichet unique. Sa localisation stratégique, la Haïti particulièrement le domaine de l’eau potable et présence de la DGI, des douanes… permettront au les infrastructures. CFI de se greffer sur cette structure pour lancer un 4. Améliorer l’environnement des affaires à travers unRencontre avec des investisseurs haïtiens.“Haiti’s open for business” 11
  12. 12. Centre de Facilitation des Investissements cadre légal approprié et des réformes Doing Busi- 2012. Ce programme a pour objectif de collecter et ness traiter des informations dans le but de produire des études spécifiques pour l’amélioration du cadre des Une cellule technique composée d’imminents avocats affaires et de l’environnement micro-économique et se penche actuellement sur cet aspect de la mission du sectoriel dans lequel se développent les activités CFI. Le directeur Général a rendu visite au Président d’investissement. du Sénats pour demander la collaboration du Parle- ment dans le vote des lois liées à l’investissement. Il permettra en outre à des étudiants haïtiens ayant un excellent niveau académique de travailler pen- Un inventaire des documents produits et des consulta- dant une certaine période dans un des nombreux tions avec la société civile et les pouvoirs publics sont projets de promotion des investissements du CFI. en cours. Une relation étroite s’est développée entre le Parlement et le CFI afin que l’amélioration de l’envi- Le CFI travaille à l’élaboration d’un guide d’investis- ronnement des affaires s’accompagne des mesures sement avec l’appui de la Banque Interaméricaine législatives nécessaires. de Développement. (Signature de protocole d’accord avec les Présidents Une formation en diplomatie d’affaires pour le CFI des Chambres de commerce) et le MAE débutera sous peu avec le support de l’Organisation des Etats Américains. Une cellule En outre, la révision des procédures relatives à la légale a été mise en fonction avec le support de publication dans les journaux des actes constitutifs l’USAID. Son objectif est de participer à la moderni- des sociétés, les discussions en cours avec la Mairie sation du cadre légal des affaires. Par ailleurs, des de Port-au-Prince sur le permis de construction, les contacts sont en cours avec la BUSH CLINTON échanges en cours avec la DGI sur le quitus fiscal, FOUNDATION pour une traduction en espagnol du le guichet unique et les échanges avec l’AGD sur site du CFI avec le support de PRO MEXICO. le Commerce transfrontalier et les tarifs douaniers représentent des pas significatifs accomplis par le CFI Le CFI a, en outre, organisé en avril 2012 une durant ces derniers mois. importante réunion entre les secteurs de la construction, les banques, les institutions financières a. Rencontres de travail et collaboration avec les internationales, les investisseurs haïtiens et mexi- partenaires pour faciliter les affaires. cains, réunion au cours de laquelle le Président de Le CFI a signé en Avril des protocoles d’accord avec la Chambre de Commerce, M. Hervé DENIS et celui six (6) chambres de commerce afin de s’assurer que de l’AMCHAM, M. Philippe ST CYR et des entrepre- le Partenariat Public-Privé devienne une réalité. En neurs haïtiens et mexicains se sont entretenus au Mai, quatre (4) protocoles d’accord ont été signés sujet des opportunités d’affaires dans le secteur de avec des Centres universitaires et de formation la construction en Haïti. Professionnelle. Un programme de stage pour (Réunion de travail avec le secteur de la construc- les étudiants finissants des facultés et universités tion et la délégation mexicaine) d’Haïti dont la Faculté de Droit de l’Université d’Etat d’Haïti (FDSE), le Centre Technique de Planification Cette rencontre fut aussi une occasion favorable et d’Economie Applique (CTPEA) et l’Université pour le Directeur Général du CFI et le Président de Quisqueya, débutera au début du mois de juillet l’Association des firmes de Construction en Haïti, M. Hervé LE ROUGE, d’accueillir une délégation d’investisseurs mexicains conduite par Madame Sophia DESIR, Consul d’Haïti au Mexique. Elle s’est révélée très fructueuse car déjà à ce stade, deux firmes mexicaines ont annoncé leur décision de s’implanter en Haïti pour ouvrir des usines de production capables de desservir la Caraïbe et l’Amérique latine. La Participation du CFI dans la région de la Caraïbe plus particulièrement avec CAIPA. CFI a participe à trois réunions du Conseil d’admi- nistration de la CAIPA ce qui a permis la réalisation des activités suivantes: • Discussion sur l’acquisition du logiciel de due diligence pour les agences faisant partie de CAIPA. • Organisation de deux sessions de « free trial » du logiciel de due diligence considéréRencontre avec les diplomates de la CARICOM12 “Haiti’s open for business”
  13. 13. Rapport trimestriel Mai 2012 - Les 90 premiers jours • Discussion pour l’achat d’un logiciel CRM, des DGs permettra de mettre sur pied un fast track commun à l’ensemble des agences, qui sera pour répondre aux urgences liées à la demande des localisé en Barbade. investisseurs. • Organisation d’une formation en marketing c. Début de l’élaboration d’un plan de réforme du pour les agents de promotions des agences CFI pour l’année 2013-2014 en Guyane. (Un agent du CFI a pu participer à Le CFI a lancé des sessions de consultations avec cette formation) les organisations de la société civile, les pouvoirs • Visite d’une délégation CAIPA au « World publics et la communauté internationale sur l’élabo- Investment Forum » à Doha représentant ration du plan stratégique du CFI qui sera axé sur l’ensemble des pays membres. un CFI entrepreneurial. • Rédaction et lancement du bulletin de la CAIPA d. Développement d’une stratégie pour implémen- • Production d’un catalogue présentant le profil ter les mesures administratives proposées par pays et les projets à promouvoir pour chaque la Banque Interaméricaine de Développement pays de la caraïbe. (BID). • Choix d’une firme en charge du site internet de Le CFI se penche sur le rapport de la Banque mon- CAIPA et du « branding » de l’association. diale et les propositions de la BID. L’équipe de facili- • Commentaires et validation du plan de « bran- tation, en collaboration avec les DGs de CFI, MIC et ding »proposé MEF, travaillent afin d’élaborer un document com- mun qui reflète la réalité du terrain et les mesures • Préparation de la participation des membres qui seront prises dans les jours à venir. de la CAIPA au Forum qui se tiendra en mai à Trinidad. 5. Renforcer le cadre institutionnel à travers un CFI efficace et un partenariat réel • Panel de CAIPA au forum à Trinidad sur les opportunités d’investissements dans la Caraïbe. Six (6) Protocoles d’accord ont été signés avec Les projets d’Haïti ont également été présen- les institutions suivantes : la CCIH, l’AMCHAM, la tés lors de la présentation power point du Vice Chambre Franco-Haïtienne de Commerce, la Chambre Président de CAIPA Agriculture biologique, l’Association Haïtienne des Entreprises de Construction et la BRH. Sous peu la • Stand CAIPA au forum à Trinidad mettant à signature d’accords de coopération avec la Chambre disposition du public le catalogue présentant d’Arbitrage de la CCIH, la Faculté de Droit et des les opportunités d’investissements dans chacun Sciences Economiques de l’Université d’Etat d’Haïti, des pays membres. Des cartables du CFI conte- l’Université Quisqueya, l’ Institut Haïtien de Statistiques nant code des investissements, légal pointers et et d’Informatique (IHSI) et le CTPEA permettra au CFI présentation des opportunités du pays ont été d’atteindre ses objectifs à travers un support effectif de mis à la disposition du public sur le stand de ses différents partenaires. CAIPA. a. Validation du plan de 90 jours avec budget et b. Etablissement d’un groupe de travail ou task mesures de performance force avec le CFI, le Ministère de l’Economie et des Finances (MEF), le Ministère du Commerce et de l’Industrie (MCI) et la Direction Générale des Impôts (DGI) L’objectif général de ce groupe de travail consiste à se pencher sur les indicateurs du rapport Doing Business avec la contribution d’autres institutions étatiques. D’une manière plus spécifique, l’analyse du rapport Doing Business de la Banque Mondiale a montré qu’il est nécessaire de réviser certaines pro- cédures entrant dans la création d’entreprises. C’est dans cette optique qu’un contact serré a été établi avec les institutions concernées telles que la DGI, l’Administration Générale des Douanes, la Mairie de Port-au-Prince et des notaires en vue d’arriver à une prise en compte des retards ou délais enregistrés en ce qui concerne la création de certaines entreprises en Haïti . Les discussions avec l’AGD montrent que l’automatisation des services douaniers va bon train et une amélioration tangible et définitive desdits ser- vices sera visible dans deux mois. Une plateforme Chantier en cours à Port-au-Prince (BRH)“Haiti’s open for business” 13
  14. 14. Centre de Facilitation des Investissements Durant les 90 jours, le CFI a dépensé approximati- nales de coopération) vement vingt millions de gourdes en couvrant ces Au cours du mois de février, le CFI a pu s’entretenir couts d’opérationnalisation. Les indicateurs de per- avec des représentants d’institutions internationales formance ont été élaborés et ce rapport donne les travaillant en Haïti. Durant cette rencontre, le Direc- informations nécessaires aux lecteurs prouvant que teur Général du CFI a présenté sa vision et ses le budget alloué au CFI, malgré une augmentation objectifs pour promouvoir et faciliter des inves- substantielle, n’est pas suffisant tenant compte des tissements étrangers et locaux qui sont incontour- défis actuels. nables pour la création d’un million d’emplois en b. Mise en place d’un nouveau bureau (location, Haïti. Pour atteindre cet objectif, le CFI a élaboré équipement, etc.) un plan d’actions de 90 jours qui prévoit de renfor- cer les capacités de l’institution en organisant des L’ouverture du nouveau bureau du CFI a été une activités visant à faciliter le développement et la des grandes réalisations de ce Centre durant le création d’entreprises citoyennes pouvant participer trimestre écoulé. En effet, ce Centre dont la mission à la croissance et au développement économique première est la promotion et la facilitation des inves- d’Haïti. tissements ne disposait pas de son propre bureau. Logé dans une salle au Ministère du Commerce et e. Signature d’accords de coopération et adoption de l’Industrie, le CFI arrivait difficilement à accom- de plans de travail avec la Chambre de Com- moder son personnel et accueillir les investisseurs merce et d’Industrie d’Haïti (CCIH), la Chambre ayant sollicités ses services. Disposant maintenant Américaine de Commerce en Haïti (HAMCHAM), d’un local adéquat à la rue Armand Holly à Debussy, le Forum Economique et les associations patro- le Centre est désormais en mesure de fournir des nales prestations de qualité à une clientèle de plus en plus Le CFI a pu signer des protocoles d’accord avec nombreuse. des Présidents de différentes Chambres de Com- c. Recrutement et installation de l’équipe merce et associations du secteur privé lors d’une rencontre de travail suivi d’un point presse organisé L’identification et la mobilisation de consultants et le jeudi 1er mars 2012. Au cours de cette ren- cadres additionnels entamée durant le trimestre contre, le CFI s’est entretenu avec les principaux écoulé devrait se poursuivre. Le Centre bénéficiera, Présidents de la Chambre Américaine de Commerce en outre, des services de deux groupes de profes- en Haïti (AMCHAM), la Chambre de Commerce et sionnels de très haut niveau travaillant l’un, sur la d’Industrie d’Haïti (CCIH), la Chambre Franco-Haï- modernisation du cadre légal des affaires et l’autre, tienne de Commerce et d’Industrie d’Haïti (CFHCI), sur les partenariats public privé (PPP). Toutes ces la Chambre Haïtienne d’Agriculture, d’Agro-industrie expertises devraient être complétées par l’apport et d’Agriculture Biologique (CHAAB), le Conseil significatif d’étudiants haïtiens et étrangers qui parti- Haïtien pour le développement des Relations avec ciperont aux programmes de stage du CFI. la Chine et l’Association Haïtienne des entreprises (L’Ambassadeur Américain félicite le Directeur de Construction (AHEC). Les Responsables de ces Général) associations et groupements du secteur privé ont applaudi cette initiative qui révèle la dynamique du Le nouveau local du CFI ; (Vue extérieure) nouveau leadership du Centre. d. Mise en place d’une table sectorielle (secteur Rencontre au Palais National entre le CFI, des privé, acteurs étatiques et agences internatio- Ministres et Directeurs Généraux de l’Administration publique Dans les mois à venir, des réunions se tiendront à la Primature et au palais national pour analyser les efforts qui se font dans le secteur de l’investis- sement. Le CFI, avec l’appui de la Présidence et de la Primature, rédigera un rapport trimestriel qui présentera les opportunités et les obstacles lies à l’Investissements. f. Élaboration d’un plan d’actions de quatre ans pour le CFI A partir du mois de Juin le plan stratégique du CFI sera élaboré. Voir document attaché qui présente le contenu de cette stratégie pour les 4 prochaines années.Rencontre avec des membres de la société civile g. Début d’un audit financier et institutionnel du14 “Haiti’s open for business”
  15. 15. Rapport trimestriel Mai 2012 - Les 90 premiers jours CFI Une évaluation des cadres de l’institution a été faite. Une demande d’audit a été adressée à la Cour supérieure des comptes. Une analyse de la struc- ture financière a été également présentée au DG. Pour renforcer le système financier de l’institution, des cadres ont été recrutés et des structures d’ordre administratif sont en train d’être mises en place. h. Identification et recrutements des consultants nationaux et internationaux devant supporter le CFI Une dizaine de cadres internationaux et nationaux CENTRE DE ont été identifiés. Seuls 4 ont été recrutés pendant cette période. D’autres le seront également car le FACILITATION DES INVESTISSEMENTS plan ambitieux du CFI demande des cadres expéri- mentés et qualifiés. i. Demande d’assistance technique aux agences de promotion : Pro Mexico, Columbia, Brésil, Rwanda Development Board (RDB) etc. Des initiatives ont été lancées pour que CFI l’assis- tance des partenaires cibles. Une collaboration avec Pro-Mexico se fera sous peu. Elle permettra de traduire le siteweb du CFI en espagnol, former les cadres au Mexique et en Haïti. Avec le Rwanda, un technicien Rwandais sera détaché au CFI pour nous apporter le savoir faire des Rwandais dans le domaine de l’investissement. Des contacts avec la Colombie sont en cours et sous peu nous souhai- tons identifier des pistes de collaboration avec La Colombie et le Brésil j. Programme de formation du staff du CFI sur la diplomatie d’affaires et les traités commerciaux signés par Haïti Dans le cadre d’une collaboration fructueuse avec l’OEA, le CFI a pu identifier les thèmes des séances de formation qui porteront sur les accords et traités internationaux signés par Haïti. Le programme de formation du CFI sur la diplomatie d’affaires intègrera également les principes des négociations internatio- nales ainsi que la meilleure manière pour Haïti de tirer avantage du cadre commercial multilatéral actuel. Le centre compte lancer ce programme de formation durant les prochaines semaines en réunissant, en plus de son personnel, un ensemble d’acteurs impliqués dans la promotion des investissements. WE MEAN BUSINESS ! 27, Rue Armand Holly, Debussy Port-au-Prince, Haïti www.cfihaiti.net“Haiti’s open for business” 15
  16. 16. Centre de Facilitation des Investissements CENTRE DE FACILITATION DES INVESTISSEMENTS 27, Rue Armand Holly, Debussy Port-au-Prince, Haïti www.cfihaiti.net16 “Haiti’s open for business”

×