Cftc scc negociations psa retail

154 vues

Publié le

Négociations PSA retail position CFTC

Publié dans : Direction et management
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
154
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
99
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Cftc scc negociations psa retail

  1. 1. SYNDICAT CFTCSYNDICAT CFTC Temps de travail Hold-Up sur les jours d’ancienneté - perte d’acquis sur les jours de congé pour évènement exceptionnel : la Direction doit revoir sa copie ! Compte épargne temps Mise en place du CET et 15 possibilités de le monétiser. Un compteur de maximum de 15 jours pour les moins de 50 ans et de 30 jours pour les 50 ans et plus. La mise en place du CET est indéniablement un progrès, la CFTC a demandé une augmentation du compteur, ce a quoi a concédé la Direction, mais pas au niveau auquel nous le souhaitions (20 et 40 jours). Ce dispositif est toutefois sans intérêt pour les salariés qui n’ont pas de RTT et qui n’auront plus la possibilité d’avoir autant de journées d’ancienneté. Ancienneté La Direction souhaite aligner le dispositif d’ancienneté sur celui de la convention collective ce qui est déjà le cas à la SCA. C’est-à-dire 1 jour d’ancienneté pour 20 ans de carrière, 2 pour 25 ans et 3 pour 30 ans. Les jours acquis par les salariés de la SCC le restent. La Direction explique ce choix par l’impact financier négatif qu’aurait l’application de l’accord SCC aux salariés de SCA. La CFTC entend les arguments de la Direction, cependant nous ne pouvons pas accepter un tel recul de cet acquis. Nous sommes prêts à accepter un ajustement, nous avons d’ailleurs proposé le schéma 1 jour pour 10 ans, 2 pour 20 ans, 3 pour 25 ans et 4 pour 30 ans. Demande à laquelle la Direction ne répond pas favorablement pour le moment. Jours pour évènement exceptionnel Perte d’un jour pour mariage / PACS, perte des jours pour décès d’un oncle d’une tante, d’un petit enfant, d’un neveu, d’un cousin. Les dispositions plus favorables de la loi travail sur les jours pour évènement exceptionnel sont reprises par l’accord, notamment la prise en compte du concubin La journée de déménagement se voit ajouter une restriction liée au rapprochement du lieu de travail. 1 « Bien informés les hommes sont des citoyens, mal informés ils deviennent des sujets. » Alfred Sauvy LA CFTC Vous informeLA CFTC Vous informe
  2. 2. Les améliorations par rapport aux dispositions SCC: passage d’un jour à trois jours pour hospitalisation enfant / conjoint et ajout d’un jour payé à 100 % pour enfant malade. Les conditions d’ancienneté ne s’appliquant plus. Le PACS d’un enfant est pris en compte au même titre que le mariage. Le schéma est le même : ne pas impacter la performance économique de PSA retail, les salariés de SCA étant moins bien lotis que la SCC. Nous pourrons en accepter l’idée si la Direction supprime la restriction de la journée de déménagement. Rémunération Le lissage du 13e mois qui inquiète - cure d’amaigrissement pour les tickets restaurant - amélioration de la couverture prévoyance : La Direction doit apporter des garanties supplémentaires et faire un effort sur les tickets restaurant. Lissage du 13e mois Pour des raisons de performance économique, mais aussi en raison du futur prélèvement à la source, la Direction souhaite intégrer le 13e mois au salaire mensuel. Le 13e mois disparaîtrait au profit d’un taux horaire plus élevé, le salaire annuel reste le même. Il ressort deux principaux avantages, la rémunération des heures supplémentaires à un taux horaire plus élevé et l’intégration des primes au 13e mois qui n’existait pas à la SCC. Nous comprenons les raisons pour lesquelles la Direction souhaite lisser le 13e mois, mais notre plus grande crainte est qu’à l’instar des anciennes primes, le 13e mois disparaisse noyé dans le salaire au bout de quelques années et permette à la Direction de poursuivre sa politique d’austérité salariale. Sans garanties supplémentaires ou efforts sur les autres sujets de la négociation, il nous semble pour l’heure difficile d’accepter cette idée. Tickets restaurant Côté SCC la part employeur représente 60 % du montant des tickets restaurant, côté SCA elle n’est que de 50 % et la valeur des tickets est beaucoup moins élevée, elle flirte avec les 6 € alors qu’à la SCC les valeurs sont beaucoup plus élevées. Toujours au nom de la performance économique et de la rationalisation, la Direction semble s’orienter sur une participation à 50 % pour un ticket de moindre valeur et sur l’adoption de la carte électronique. Pour la CFTC, il est hors de question de diminuer la participation sur les tickets restaurant, celle-ci doit rester à 60 %, nous sommes cependant prêts à discuter de leur valeur afin de limiter l’impact économique. Pour nous, préserver le pouvoir d’achat des salariés les plus modestes est primordial. Concernant la carte, les conditions d’utilisation étant trop restrictives, nous souhaitons que celle- ci ne soit mise en place que lorsque cela deviendra obligatoire. 2
  3. 3. Prévoyance Le régime de prévoyance SCC est différent de celui de la SCA. La proposition d’harmonisation de la prévoyance est le seul point positif de la négociation rémunération, il s’agit d’une amélioration des garanties pour les salariés de la SCC qui étaient moins bien lotis que leurs collègues de SCA. Les salariés et leur famille seront mieux couverts, nous pensons que cette proposition est équilibrée et qu’elle reflète la compétence du groupe IRP auto en matière de protection sociale. Notre avis est favorable sur ce point. Droit syndical Perte de la représentativité pour la CFTC - les mandats locaux sous estimés - délégué syndical central adjoint : La Direction doit donner les moyens aux élus de proximité d’accomplir leurs mandats. Représentativité La création de PSA retail va entraîner un nouveau calcul de la représentativité au sein de cette nouvelle entité. La CFTC va passer sous les 10 % et ne sera donc plus représentative avec toutes les conséquences que cela implique. Les défis ne nous font pas peur, nous ferons tout pour obtenir la représentativité au sein de PSA retail, on nous sort par la porte, nous rentrerons par la fenêtre. Nos concurrents peuvent continuer à jouer avec leur calculatrice comme ils l’ont fait pour écarter le SIA des négociations, mais pendant qu’ils feront cela, nous travaillerons sur le terrain sans relâche pour récupérer notre représentativité et ce sont les salariés de PSA retail qui nous la rendront. Exercice des mandats locaux Des entretiens sur l’organisation du travail sont prévus pour les élus cumulant 50 heures de délégation ou plus, des formations internes seront dispensées aux membres du CHSCT. La CFTC pense qu’il y a un véritable effort à faire concernant les mandats locaux, tout ne doit pas être centralisé, le rôle des élus de terrain est primordial, car ils sont au plus près des salariés et sont en contact permanent avec la réalité. Nous sommes pour le principe de subsidiarité, la Direction doit donc faire en sorte que les mandatés locaux puissent prendre leurs heures de délégation pour accomplir leur mission. Le seuil de 50 heures pour un entretien concernant la charge de travail est beaucoup trop élevé, aujourd’hui une secrétaire de livraison mandatée ne peut quasiment pas consacrer de temps à ses mandats. 3
  4. 4. Délégués syndicaux centraux La Direction part sur un schéma identique pour les moyens mis à la disposition des organisations syndicales, la nouveauté pour le côté SCC est l’apparition du Délégué Syndical Central suppléant, celui-ci partage les moyens et notamment les heures de délégation avec le titulaire. Le fait d’avoir un délégué syndical central suppléant est une avancée, l’étendue du périmètre à couvrir le justifie. Nous sommes étonnés de la soudaine motivation et combativité de certaines organisations syndicales pour avoir des heures et moyens supplémentaires, nous les invitons à utiliser la même énergie pour avancer sur les volets temps de travail et rémunération. Défendons les intérêts des salariés avant tout. Composition du CCE La composition du futur CCE va être revue avec 16 titulaires et 16 suppléants issus de Peugeot et Citroën avec une répartition 50/50. Il y a encore une réflexion à mener sur la composition du CCE, mais sur ce point, il n’y a pas d’éléments sur lesquels nous serions opposés. Futurs salariés de PSA retail, ne laissez pas les autres décider à votre place, rejoignez la CFTC en devenant représentant de section syndicale au sein de votre établissement ! 4 Tel. 06 22 58 37 07 - Mail : cftc.citroen.suc@gmail.com - @CFTCcitroensuc http://www.cftc-citroen-suc.com/ Retrouvez nos publications sur les réseaux sociaux

×