Bio-rights = Liason Entre Conservation de la Nature et Reduction Pauvrete

473 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
473
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
88
Actions
Partages
0
Téléchargements
8
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Bio-rights = Liason Entre Conservation de la Nature et Reduction Pauvrete

  1. 1. Bio- rights – Lier la conservation de la nature à la réduction de la pauvretéBIO-RIGHTS= LIASON ENTRE CONSERVATIO NDE LA NATURE ET REDUCTION PAUVRETEBAKARY KONE WETLANDS INTERNATIONAL/MALI
  2. 2. Plan de Presentation• Justification du bio-rights• Cadre conceptuel du bio-rights• Mise du bio-rights dans le DIN, Mali• Perspectives du bio-rights
  3. 3. Bio- droits – Lier la conversion de la nature à la réduction de la pauvretéLa pauvreté entraîne souvent la dégradation del’environnementLa dégradation de l’environnement entraîne souventla pauvretéIl ya une forte nécessité de combiner les problèmesde pauvreté et de ceux de l’environnement1. JUSTIFICATION BIO-DROITS=BIO-RIGHTS
  4. 4. Bio- droits – Lier la conversion de la nature à la réduction de la pauvretéJustification (suite)•La zone ciblée devrait être d’une importancebiologique mondiale, régionale ou locale•Les ressources naturelles et la biodiversitédoivent être menacées et en état de dégradationavancées•Les populations dans cette zone doivent êtrepauvres (Faible PIB moyen par tête d’habitant)Critères:
  5. 5. Bio- droits – Lier la conversion de la nature à la réduction de la pauvreté2. Cadre conceptuel du Bio-rightsAccord entre “vendeur” et “acheteur”Coupler les besoins et ajuster les priorités
  6. 6. Bio- droits – Lier la conversion de la nature à la réduction de la pauvretéCadre conceptuel (suite)•Les communautés locales perçoivent des microcrédits pour leur développement économique et/ou dela restauration de la nature et conservation de labiodiversité de la zone ciblée•Pas de remboursement de prêts ou d’intérêts en casde succès de la conservation des ressources naturellesou la protection de la biodiversité•Allocation de prêts basée sur la réussite des activitésde moyens d’existence et de restaurationC’est quoi les Bio-droits?• Développement économique• Conservation de la nature• Conscientisation
  7. 7. Bio- droits – Lier la conversion de la nature à la réduction de la pauvreté•> 3 millions d’hectares de plaines d’inondation, derivières et de lacs : site Ramsar•1.5 millions de personnes dependent de ses ressources3. Mise en oeuvre dans le DIN, Mali
  8. 8. Bio- droits – Lier la conversion de la nature à la réduction de la pauvretéMise en oeuvre dans le DIN, Mali (Suite)•Valeurs naturelles élevées: -- 4 millions d’oiseaux migrants du paléarctiquequi hivernent- Très importantes pour les industriesde la pêche, l’agriculture et l’elevage du bétailNiveau élevé de pauvreté- ¾ des populations pauvres vivent au dessous du seuil depauvreté•Utilisation non durable des ressources- Dégradation des forêts inondées (38 existantes, aujourd’hui 15)-Chasse et Commerce des oiseaux d’eau migrateurs = 63 000/an-Dégradation des pâturages d’Echinochloa stagnina (bourgou)nourrissant 2 millions de bovins et 5 millions de petits pendant 6 mois/an
  9. 9. Bio- droits – Lier la conversion de la nature à la réduction de la pauvretéObjectif du bio-rights dans le DIN“Restaurer les écosystèmes dégradés du Delta etconserver sa biodiversité pour le bien-être de sespopulations et la communauté internationale »Mise en oeuvre dans le DIN, Mali (Suite)
  10. 10. 3. Mise en oeuvre dans le DIN, Mali (suite)• Bio-rights a été inserré dans le système nationalde micro finance par la CAMEC et autres• Bio-rights est un mécanisme financier pourpauvres, focaliser sur l’équité genre (85%)• Les prêts doivent équivaloire aux coûts de perted’opportunuité• Les interêts payés sur les prêts pour l’exécutiondes AGR et la conservation de la nature doiventêtre bas (1%),• Allocation des prêts est basée à la fois les succèsdes AGR et mesures de conservation• Amélioration des moyens d’existence descommunautés• Conservation de la nature• Durabilité (établir lien entre les pauvres et SFD
  11. 11. WIWIMicrofinance Institution (loandisbursement)Microfinance Institution (loandisbursement)Nature ConservationStopping waterbirdshunting &marketingDegradedflooded forestDe-siltage of channelLivelihood Activities•Tree planting•De-silting channel•Reducing waterbirds hunting•Stopping waterbirds marketing•No sheltering hunters•Fattening ruminants•Vegetable garden•Poultry’s raising• Success rate of trees survival• Number of huntedwaterbirds• Number of waterbirds inmarket• Number of sheltered hunters• Monetary income generated• Nutrion status of children• Status of women at householdAssessment made byexternal Consultantafter 3 – 5 yearsThree situation•Loan reward to grant•Interest reward to grant•No paymentFund allocationCompensation NatureConservationActivitiesGuarantyfundsCadre conceptuel de la mise en œuvre du Bio-rights
  12. 12. Bio- droits – Lier la conversion de la nature à la réduction de la pauvretéActeurs principaux:•Le responsable des Bio-droits: Wetlandsinternational – bureau du Mali (dépôt de garantie)•Les institutions de microcredit (prêts)•Responsables locaux du programme: maries, chefde village, leaders des organisationssocioprofessionnels organisations gouvernementalesen charge de la conservation du Delta du Niger•Bénéficiaires: Eleveurs, agriculteurs, pêcheurs,groupements de groupes, de jeunes, etc.Mise en oeuvre dans le DIN, Mali (Suite)
  13. 13. Bio- droits – Lier la conversion de la nature à la réduction de la pauvreté•Plusieurs de Fonds: les Ambassades, DGIS,Postcode Lottery des Pays-Bas, les institutions demicrocrédits, etc.•Période de mise en œuvre: Depuis 2002 àaujourd’hui•Montant ejecté: plusieurs centaines de millionsde FCFADétails techniques:Mise en oeuvre dans le DIN, Mali (Suite)
  14. 14. Bio- droits – Lier la conversion de la nature à la réduction de la pauvreté•Établissement de conventions de coopération avec tous les bénéficiaires(groupes socio-économiques) entre WI et les institutions de microcrédit, lesstructures de l’Etat, les maries et chefs de village et d’autre part entre lesgroupes bénéficiaires et les institutions de microcrédit•Élaboration des Termes de référence de la coopération- Abandon des activites destructrices des ressources naturelles(vente de charbon, chasse et commerce des oiseaux d’eau, coupe dubois vert, techniques de pêche prohibées, etc.)contrevenants– Participation dans les activités de formation et de sensibilisation– Financement pour les activités génératrices de revenus par lesinstitutions de microcrédits: l’élevage de ruminants et l’aviculture,le tissage de la laine, le commerce du riz, le fumage de poisson, etc.Mise en oeuvre dans le DIN, Mali (Suite)
  15. 15. Bio- droits – Lier la conversion de la nature à la réduction de la pauvretéLES QUESTIONS JURIDIQUES ET FINANCIERES•Chaque groupe reçoit les différents montants équivalents aux coûtsde perte d’opportunité pour la mise en œuvre des IGA ne détruisantpas l’environ•Les intérêts aux différentes institutions de microcrédit est de1%/mois•Les prêts sont alloués aux groupes quant le taux de réussite desIGA et de conservation est 75-100%, les intérêts payés sont remboursésavec un taux de 50-74% et le groupe bénéficiaire perd capital et intérêtpayé avec un taux de réussite de 49-0%•Les groupes bénéficiaires sont fortement encouragés a investir lesfonds perçus comme actions dans l’institution de microcredit pour ladurabilité des deux types d’activités (économiques et conservation)Mise en oeuvre dans le DIN, Mali (Suite)
  16. 16. Bio- droits – Lier la conversion de la nature à la réduction de la pauvreté•Les différents groupes ont restaurées plus 500 ha de forêtsinondables et plus 1000 ha de pâturages d’Echinochloa stagnina•Très forte diminution du nombre d’oiseaux chassés etcommercialisés•Les groupes bénéficiaires se sont transformées enconversationnistes enthousiastes « éco-gardes »•Revenu monétaires plus substantiel qu’avant•Meilleure sécurité des moyens de subsistance– Banque de céréales dans certains villages– Le nombre de membres des mutuelles d’épargne desgroupements féminins en croissance-Etablissement d’ un pont entre les beneficiaires et les institutionsdemicrocredit ( Certains groupes beneficiaires sont devenus desactionnaires dans les institutions de microcredit)4. Evaluation externe
  17. 17. Bio- droits – Lier la conversion de la nature à la réduction de la pauvretéEvaluation externe•La formation et la sensibilisation étaient des facteursessentiels de succès•Renforcement de la cohésion sociale entre les différentsgroupes bénéficiaires•Cependant des cas d’échecs d’origine diverse ont étéconstatés (divagation des animaux, secheresse, disputes entre lesmembres du groupe, etc.)Evaluation externe (Suite)
  18. 18. •Extension du programme à une échelle plus large:différents groupes de personnes & différents servicesenvironnementaux.•Intégration des Bio-droits dans les plans financementsde plusieurs institutions de micro- crédits existants•Recherche de fonds multilatéraux, du secteur privé envue de l’extension du bio-rights a tres grande echelle•Extension des efforts de suivi du bio-rightsBio- droits – Lier la conversion de la nature à la réduction de la pauvretéMise en oeuvre dans le DIN, Mali (Suite)Perspectives
  19. 19. ....Mijn afbeeldingenmalimali02020209DSC00286.JPGForêts inondables d’Acacia kirkii and Ziziphus restaurées
  20. 20. Pâturages d’Echinochloa stagnina restaurés
  21. 21. Réduction de la chasse et capture des oiseaux d’eau
  22. 22. Bio-rights– Plus d’informations?Bio- droits – Lier la conversion de la nature à la réduction de la pauvretéBio-rights in theory andpracticeA financial mechanism forlinking poverty alleviationand environmentalconservation
  23. 23. Je vous remercieJe vous remercie

×