Conférence sur la Gestion Durable des Forêtsd’Afrique Centrale, organisée par le CIFORYaoundé les 22 et 23 mai 2013Recherc...
- L’arbre qui a caché la foret- Le développement qui s’est fait audétriment de l’environnementNécessaire solution de compr...
Plan de présentation + Pourquoi la recherche forestière + Rappel historique + Les Acteurs de la Recherche Forestière +...
PolitiqueforestièreLégislationAutres moyensInformationRenforcement CapacitéOrganisation institutionnelleConnaissancesCrédi...
Pourquoi la recherche forestière (2/3)Il en découle que la RF est un important instrument demise en œuvre de la politique ...
Conseil d’AdministrationComité ScientifiqueNationalIdentification SolutionsDes contraintes à& prioritisation appliquéesCon...
Rappel historique Recherche forestière ancienne, et a évolué au gré denouveaux enjeux de l’heure (gestion durable, CC…)....
Les Acteurs de la RechercheForestièresMIN: FOF/EPN MINRESI MINSUPOrganisationsInternationalesIRADUNIVERSITES5 DIVISIONSdon...
Financement de la rechercheForestière Jusqu’ au milieu des années 80: Subvention del’état essentiellement Tendance de pl...
Les acquis majeurs De nombreux acquis, pour la plupart potentiellementtransposables à l’échelle de la sous-région Maîtri...
Les produits forestiers non ligneux: DomesticationMINRESI
Phytogéographie et diversité floristique- Les régions floristiques connues- Région floristique Congo-guinéenne- Mangrove (...
Plan National deZonageEnquête socio-économique,données démographiquesInventaire et Évaluation desterresInventairesmulti-re...
Exemple de la mise en oeuvre de la procédured’affectation des terres L’UTO Campo-Ma’ancomporte divers typesd’allocation d...
Atouts et contraintes
Atouts majeurs Volonté politique (MINRESI, JERSIC, Doc de stratégie…) IRAD De nombreux chercheurs repartis sur l’ensemb...
Atouts majeurs Les Universités Les départements spécialisées des universitéscamerounaises: Dschang, Yaoundé 1, Douala, B...
Les Contraintes majeures + Secteur peu attractif en terme de ressources financièresnécessaires + Tendance à un cloisonne...
Perspectives et conclusion (1/3) La recherche forestière est un travail de longue haleine.Lorsque l’on y ajoute la tendan...
 + Rapport Science – politique/Technique Lesutilisateurs de la recherche la connaissent –tellesassez? + Potentiel de dép...
Perspectives et conclusion (1/3) Le dispositif que nous allons construire au cours decette conférence doit certainement œ...
FINMINRESI
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Recherche forestière et gestion durable des forêts (Cameroun): Etat des lieux et perspectives

1 041 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 041
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
134
Actions
Partages
0
Téléchargements
17
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Recherche forestière et gestion durable des forêts (Cameroun): Etat des lieux et perspectives

  1. 1. Conférence sur la Gestion Durable des Forêtsd’Afrique Centrale, organisée par le CIFORYaoundé les 22 et 23 mai 2013Recherche forestière et gestion durabledes forêts (Cameroun): Etat des lieux etperspectivesMINRESIFoahom Bernard, MINRESI-IRAD-CamerounB.P. 2123 Yaoundé
  2. 2. - L’arbre qui a caché la foret- Le développement qui s’est fait audétriment de l’environnementNécessaire solution de compromis
  3. 3. Plan de présentation + Pourquoi la recherche forestière + Rappel historique + Les Acteurs de la Recherche Forestière + Financement de la recherche + Les acquis majeurs + Les forces et les faiblesses + Perspectives et ConclusionMINRESI
  4. 4. PolitiqueforestièreLégislationAutres moyensInformationRenforcement CapacitéOrganisation institutionnelleConnaissancesCrédibilité de l’information :+ Fiabilité et transparence+ Comment l’information est produiteFormulation & mise en oeuvrede la politique forestière:Les moyens à déployerInformation dans la stratégiede gestion des forêtsPourquoi la recherche forestière (1/3)
  5. 5. Pourquoi la recherche forestière (2/3)Il en découle que la RF est un important instrument demise en œuvre de la politique forestière:Appui réel et potentiel aux autres acteurs du secteur parle développement d’outils de gestion scientifiquementÉprouvés- “The mysteries of tropical rains are still far from been revealed to us” (Pronk)- “Science does not provide solution but without science, good solution will notbe found” (DG CIFOR)MINRESI
  6. 6. Conseil d’AdministrationComité ScientifiqueNationalIdentification SolutionsDes contraintes à& prioritisation appliquéesConsolidationdes opérationsde rechercheIRADComité National deProgrammeComité RégionalCentres Régionaux etStations rechercheIRAD : DirectionScientifiqueApprobationEvaluationScientifiqueExécutionTraduction descontraintes en projets derechercheApproche de la Programmation scientifiqueRecherche davantage orientée vers des solutionsApprocheBottom–UpApprocheTop–DownPrise encompte desenjeuxmondiaux
  7. 7. Rappel historique Recherche forestière ancienne, et a évolué au gré denouveaux enjeux de l’heure (gestion durable, CC…). Botanique: Flore du Cameroun (diversité floristique) Phytogéographie (diversité des écosystèmes) Recherche sylvicole (production du bois d’œuvre) Gestion durable de la forêt (nouvelle politique for.)MINRESI
  8. 8. Les Acteurs de la RechercheForestièresMIN: FOF/EPN MINRESI MINSUPOrganisationsInternationalesIRADUNIVERSITES5 DIVISIONSdont Forêt/EnvironnementIMPM IRGMAUTRESProjetsMINIRESI : Ministère de la Recherche Scientifique et de l’InnovationMINESUP : Ministère de l’Enseignement SupérieurMINFOF : Ministères des Forêts & de la FauneMINEP : Ministère de l’Environnement et de la Protection de la NatureIRAD : Institut de Recherche Agricole pour le DéveloppementMPM : Institut de Recherche Médicale et d’étude de plantes médicinalesIIRGM : Institut de Recherche Géologique et MinièreFacultésMINRESI
  9. 9. Financement de la rechercheForestière Jusqu’ au milieu des années 80: Subvention del’état essentiellement Tendance de plus en plus vers des financementsextérieurs, de 2 catégories: Bilatérale: Coop. Française, Néerlandaise, Allemande (GTZ),Japonaise (JICA) … Multilatérale: OIBT, UE, FIS, FAO, BAD (plus récent) De 2 manières: Directement à la disposition du gouvernement à travers sesinstitutions spécialisées Par l’intermédiaire de certains organismes internationaux pourfaire de la recherche au Cameroun: ICRAF, CIFORMINRESI
  10. 10. Les acquis majeurs De nombreux acquis, pour la plupart potentiellementtransposables à l’échelle de la sous-région Maîtrise des techniques sylvicoles des espèces de boisd’œuvre, de service…, base d’exécution du PNR La traçabilité du sciage artisanal au Cameroun mettant enévidence l’implication de plusieurs acteurs. Exploitations à faible impact, Potentiels technologiques d’espèces peu ou pas connues. Domestication: PFNL et gibier Amélioration du couvert végétal dans des zones auxconditions climatiques rudes Quelques illustrationsMINRESI
  11. 11. Les produits forestiers non ligneux: DomesticationMINRESI
  12. 12. Phytogéographie et diversité floristique- Les régions floristiques connues- Région floristique Congo-guinéenne- Mangrove (Golfe de Guinée)- Forêt sempervirente basealtitude- Forêt semi-caducifoliée- Savane péri-forestière- Forêt afro-montagnarde- Savanes humides d’altitudes (Hts plateaux etsoudano-guinéennes)- Savane soudano-sahélienne- Quelques milliers de plantations forestières- 37 volumes de la flore du Cameroun- Au moins volumes de check-lists publiésMINRESILes zones agro-écologiques
  13. 13. Plan National deZonageEnquête socio-économique,données démographiquesInventaire et Évaluation desterresInventairesmulti-ressourcesSchéma directeurPlan d’aménagement(Forêt de production)Macro-zonage(zonesagroforestières)Plan d’aménagement(Forêt de Protection)Plan quinquennald’opérationPlan annuelde travailPlan de gestionForêt communautaireGDF=Utilisation des terres forestières au mieux deleurs potentialités: Procédure mise au pointMINRESI
  14. 14. Exemple de la mise en oeuvre de la procédured’affectation des terres L’UTO Campo-Ma’ancomporte divers typesd’allocation des terresdont 1 PN, 5 UFA, 1 zoneagro-industrielle, Desterres d’agroforesterie Site du PTC: 167 000 haUTO Campo-Ma’anMINRESI
  15. 15. Atouts et contraintes
  16. 16. Atouts majeurs Volonté politique (MINRESI, JERSIC, Doc de stratégie…) IRAD De nombreux chercheurs repartis sur l’ensemble du territoire nationalet répondant à divers domaines de compétence des laboratoires naturels constitués par les parcelles permanentes derecherche 3 laboratoires d’analyse (plantes et sols) et de cartographie 1 Herbier de référence internationale ; Coopérations nationale et internationale [IRAD, TBI, BI, IRD, OIBT] Une expertise dans divers domaines en rapport avec la GDFMINRESI
  17. 17. Atouts majeurs Les Universités Les départements spécialisées des universitéscamerounaises: Dschang, Yaoundé 1, Douala, Buea Organismes internationaux basés au Cameroun De Recherche: CIFOR, ICFAF CIRAD;; De conservation: SNV, WWF, WCS, UICNMINRESI
  18. 18. Les Contraintes majeures + Secteur peu attractif en terme de ressources financièresnécessaires + Tendance à un cloisonnement interinstitutionnel dans lesecteur + Valorisation insuffisante des connaissances disponibles(Utilisateurs potentiels/Acteurs de la recherche) + Place de la recherche dans la mise en œuvre de la politiqueforestièreCONSEQUENCE: Les actions de développement s’appuientdavantage sur des spéculations plutôt que sur des outilséprouvésMINRESI
  19. 19. Perspectives et conclusion (1/3) La recherche forestière est un travail de longue haleine.Lorsque l’on y ajoute la tendance à la reléguer en secondrang, la tâche n’en est que plus complexe, ce d’autant plusque «the mysteries of Tropical forest is till far from beingrevelled to us ». Elle sera d’autant plus longue que la place de la rechercheen tant que partie prenante à part entière du secteur nesera pas mieux perçue Elle le sera d’autant plus que la recherche elle-même n’aurapas été à la hauteur des attentes des développeurs(Recherche/développement).MINRESI
  20. 20.  + Rapport Science – politique/Technique Lesutilisateurs de la recherche la connaissent –tellesassez? + Potentiel de déploiement de la recherche forestière: Qualité de la recherche menée Mode d’utilisation des potentialités disponibles Synergie dans l’action Capacité d’action au point de vue de ressourcesfinancières, matérielles et humainesPerspectives et conclusion (2/3)MINRESI
  21. 21. Perspectives et conclusion (1/3) Le dispositif que nous allons construire au cours decette conférence doit certainement œuvrer dans lesens de l’inversion de la tendance par Le renforcement de la synergie d’action entre lesdifférents acteurs de la recherche forestièreNATIONALE, REGIONALE et INTERNATIONALE, la construction d’une stratégie d’interactionpermanente entre la recherche et ledéveloppement.MINRESI
  22. 22. FINMINRESI

×