pour aider les jeunes à construire leur avenir
Connaître l’informaƟon jeunesse
L’informaƟon jeunesse au quoƟdien
Le réseau...
A
Connaître l'information
jeunesse un concept d'actualité
Connaîtrel'informationjeunesse
A1
Un lieu unique pour accueillir...
Une mission d'intérêt général, pour les
jeunes
Créés à l'initiative du Ministère de la Jeunesse et des
Sports, les Centres...
comment chercher l'information, la décoder,
l'exploiter et l'investir concrètement. Il s'agit donc de
permettre aux jeunes...
B
L'information jeunesse au
quotidien
L'informationjeunesseauquotidien
B
1- Les actions des Points et Bureaux
Information ...
Les territoires du Val-d'Oise
Le département du Val-d'Oise comporte 185
communes pour une population de 1,2 milions
d'habi...
Connaîtrel'informationjeunesse
D1
L'animation du réseau
Le Centre Information Jeunesse (tête de réseau
départementale) tra...
LeCentreInformationJeunesseduVal-d'Oise
D2
La veille informative pour les professionnels de la jeunesse
Depuis la rentrée ...
1- Méthodologie de création d'un PIJ-
BIJ
Le diagnostic partagé
Le diagnostic est un processus de travail participatif
ent...
Une information vivante et actualisée ne peut s'élaborer qu'en s'appuyant sur des partenaires compétents.
Le service d'inf...
Un peu d'histoire...
Charte française de l' Information
Jeunesse
" Composante fondamentale de l'autonomie, de la
responsab...
Profil de poste informateur jeunesse
Cette fiche est un outil pour aider les employeurs à
définir les compétences nécessai...
III - ACTIVITÉS DE DOCUMENTATION
• Collecter, sélectionner, analyser et mémoriser des informations.
• Concevoir et réalise...
Contacts :
Direction départementale de la cohésion sociale du
Val-d'Oise
5 avenue Bernard Hirsch
95010 CERGY PONTOISE Cede...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Guide pratique de l'Information Jeunesse dans le Val d'Oise 2012

1 070 vues

Publié le

Fiches pratiques:
Connaitre l'information jeunesse
l'information jeunesse au quotidien
le réseau information jeunesse
le centre information jeunesse du Val d'Oise : ses utils et ses ressources
créer une structure information jeunesse
les partenaires et acteurs locaux
annexes

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 070
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
163
Actions
Partages
0
Téléchargements
8
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Guide pratique de l'Information Jeunesse dans le Val d'Oise 2012

  1. 1. pour aider les jeunes à construire leur avenir Connaître l’informaƟon jeunesse L’informaƟon jeunesse au quoƟdien Le réseau InformaƟon Jeunesse dans le Val-d’Oise Le Centre InformaƟon Jeunesse du Val-d’Oise : ses ouƟls et ses ressources Créer une structure informaƟon jeunesse Les partenaires et les acteurs locaux Annexes L’Information Jeunesse en Val-d'Oise Fiches pratiques
  2. 2. A Connaître l'information jeunesse un concept d'actualité Connaîtrel'informationjeunesse A1 Un lieu unique pour accueillir, informer et accompagner les jeunes Tout jeune peut accéder librement à une structure Information Jeunesse quelle que soit sa situation. Il pourra s'y informer, obtenir des conseils pratiques et ceci sur tous les sujets qui constituent sa préoccupation du moment. A sa demande, il bénéficiera d'un accompagnement personnalisé conduit par des professionnels sur des thèmes qu'il souhaite approfondir (départ à l'étranger, études, emploi, santé...). Le champ des informations traitées par les structures d'accueil, en constante évolution, s'adapte à la demande des jeunes. Profondément intégrés dans leur territoire, les Centres Information Jeunesse collaborent avec toutes les structures publiques nationales et territoriales (Centre d'Information et d'Orientation, Missions locales, éducation spécialisée, universités, associations,....) chargées de missions particulières auprès des jeunes. Ils organisent et participent directement aux événements " jeunesse " destinés à offrir des aides et des services (Jobs d'Eté, Droits des jeunes, mobilité nationale et internationale...). Une information pour les jeunes et les professionnels Pour informer le plus largement et précisément possible, le réseau IJ s'appuie sur des ressources documentaires mises à jour régulièrement et disponibles en version papier ou dématérialisée. Ainsi Actuel-Cidj, outil de référence des professionnels et du réseau, permet de répondre à toutes les questions sur les études, les métiers, les stages, l'emploi, la mobilité internationale... Composé de 310 dossiers thématiques, 40 000 adresses et 8 000 sites internet sélectionnés, il constitue un élément essentiel dans toute recherche de formation et d'orientation (entre autre). Dans chaque région, les CRIJ et les structures IJ éditent et publient des documents destinés à informer les jeunes au plus près de leur domicile et de leurs besoins. Les informations sont disponibles dans tous les centres IJ, qui accordent toujours beaucoup d'importance au contact direct avec les jeunes. Cependant, les services sont accessibles par les différents sites Internet proposés sur le réseau IJ. Le développement d'applications par Internet Mobile, déjà mis en place dans certaines structures, constituera une avancée importante dans la mise à disposition des informations. En collaboration avec tous les acteurs locaux, les structures IJ apportent, à leur demande, des réponses expertes aux " professionnels jeunesse " de leur territoire. 1- L'information jeunesse et les territoires Avec ses structures de proximité réparties sur l'ensemble du territoire national, le réseau Information Jeunesse permet aux jeunes d'accéder librement aux informations qui les concernent et de bénéficier d'un accompagnement personnalisé conduit par des professionnels. Assurant une mission d'intérêt général soutenue par l'Etat et les collectivités territoriales, le réseau Information Jeunesse permet chaque année à plus de 5 millions de jeunes d'obtenir les réponses à leurs préoccupations. Une couverture nationale Les 1500 structures labellisées " Information - Jeunesse " constituent le plus grand réseau national en Europe de structures de proximité réparties sur l'ensemble du territoire et ouvertes à tous les jeunes. Ce réseau est le relais des politiques publiques en direction des jeunes, qu'elles émanent de l'Etat, des collectivités territoriales ou locales. Organisées nationalement autour d'un centre national de coordination (CIDJ) et départementalement autour du CIJ, les structures IJ sont soutenues dans leurs actions par le ministère chargé de la Jeunesse de l'Education Populaire et de la Vie associative. Le CIDJ élabore la documentation nationale et la diffuse aux relais régionaux ou départementaux. Le réseau est fédéré au sein de l'Union Nationale Information Jeunesse (UNIJ). Le réseau IJ en France et en chiffres 1 Centre d'Information et de Documentation Jeunesse (CIDJ), 26 Centres Régionaux Information Jeunesse (CRIJ), 3 Centres Information Jeunesse en Ile-de-France (CIJ), 235 Bureau Information Jeunesse (BIJ), 1 248 Points Information Jeunesse (PIJ), 3 000 professionnels répondant annuellement à plus de 5 millions de jeunes. Des dizaines de sites internet développés par des centres IJ (national, régionaux et locaux) représentant plus de 15 millions de connexions. Des financements partagés entre l'Etat, les collectivités territoriales et/ou locales. Des organismes qui reposent sur des structures associatives ou des services municipaux ou Intercommunaux, à l'image de la diversité du réseau et de son implantation locale.
  3. 3. Une mission d'intérêt général, pour les jeunes Créés à l'initiative du Ministère de la Jeunesse et des Sports, les Centres d'Information Jeunesse sont en charge d'une mission d'intérêt général d'information destinée à tous les jeunes. Financé par l'Etat et les collectivités territoriales et locales (Régions, Départements, municipalités) et générant des ressources propres, le réseau Information Jeunesse répond à des critères de qualité AFNOR et de labellisation qui assurent l'adéquation de ses actions avec la mission qui lui est déléguée par l'Etat. L'Information Jeunesse s'exerce en conformité avec les règles déontologiques énoncées par la Charte Européenne de l'Information Jeunesse adoptée par l'AgenceEuropéennepourl'InformationetleConseil des Jeunes (ERYICA) et la Charte d'Information Jeunesse française. Ces deux Chartes sont reconnues pour leur utilité publique, respectivement, par la Commission Européenne et par le Ministère français chargé de la Jeunesse. Acteur de l'Information des jeunes sur l'Europe, le réseau IJ participe au programme européen Eurodesk. 2- Les acteurs régionaux et départementaux de l'information jeunesse: L'Etat et les services déconcentrés : La DDCS - Direction Départementale de la Cohésion Sociale est un service déconcentré de l'Etat à l'échelle du département. Elle concoure à la mise en oeuvre des actions pilotées au niveau régional. Elle instruit les demandes de labellisations des nouvelles structures et les demandes de renouvellement. Elle assure conjointement avec le CIJ l'animation du réseau départemental ainsi qu'un rôle de conseil et de soutien technique aux structures. Elle veille à ce que l'information jeunesse soit prise en compte dans l'élaboration des politiques éducatives locales. Elle soutient l'action du CIJ dans le cadre d'une convention d'objectifs. La DRJSCS - Direction Régionale de la Jeunesse des Sports et de la Cohésion Sociale Paris - Ile-de-France mobilise et coordonne les collectivités publiques et les partenaires concernés par le développement de l'information jeunesse au niveau régional. Elle procède à la labellisation des structures du réseau. Les têtes de réseaux associatives : Le Centre Information Jeunesse du Val-d'Oise : Le CIJ Val d'Oise, créé en 1979 se spécialise des le début sur l'animation socio-éducative (jobs animation). Au fil des années, il se positionnera également sur le dispositif " job d'été " et sera précurseur dans l'utilisation des outils numériques. Aujourd'hui, le CIJ assure le développement et l'animation du réseau départemental information jeunesse en lien avec la DDCS. Il accueille et informe le public. Il élabore une documentation départementale et diffuse l'ensemble de l'information dont il dispose aux structures PIJ, BIJ labellisées. Il contribue à l'information et à la formation des personnels du Réseau Information Jeunesse. Le CIJ est une association qui rassemble les mouvements d'éducation populaire représentés dans le Val-d'Oise, les partenaires opérationnels et les représentants du réseau des PIJ et des BIJ. L'Etat, les collectivités et les partenaires financiers sont également présents au Conseil d'Administration de façon consultative. Le CIDJ- Centre d'Information et de Documentation Jeunesse est le centre de ressources régional et participe à la mise en oeuvre de l'animation du réseau régional information jeunesse. Il élabore une documentation régionale complémentaire à la documentation nationale et la fournit aux structures du réseau. Il organise, en lien avec la DRDJSCS, la formation des personnels du réseau régional : Formation Initiale de Base, ateliers, conférences thématiques.... 3- Quelle place pour l'information jeunesse dans les politiques locales de jeunesse ? L'information jeunesse, par ses spécificités et ses ressources, est un atout essentiel dans le cadre des politiques de jeunesse locales à l'heure où l'enjeu majeur est d'aider les jeunes à trouver la place qui leur convient dans la cité en décidant et en choisissant activement leur avenir mais aussi en participant à la vie de celle-ci. Toute l'information, pour tous les jeunes L'information jeunesse a vocation à s'adresser à tous les jeunes quelle que soient leur statut et leur problématique. Par son caractère généraliste, elle est à même de proposer des réponses adaptées aux besoins, soit directement grâce aux outils et ressources documentaires et aux compétences professionnelles dont elle dispose, soit en orientant le public accueilli vers d'autres interlocuteurs spécialisés (missions locales, Pôle Emploi, Centres d'Information et d'Orientation, etc...). Elle constitue ainsi un lieu ressource privilégié, notamment en ce qui concerne les filières de formation, les métiers, l'emploi, le logement, les loisirs, l'information locale (services proposés par la commune et les associations), la santé (protection, prévention, accès aux soins).... Apprendre à s'informer Elle permet aux jeunes d'accéder ainsi à plus d'autonomie car, outre le fait de tenir à leur disposition une information claire, fiable et actualisée, son rôle est aussi de leur montrer Connaîtrel'informationjeunesse A2
  4. 4. comment chercher l'information, la décoder, l'exploiter et l'investir concrètement. Il s'agit donc de permettre aux jeunes de mieux comprendre l'environnement et la société dans laquelle ils vivent mais aussi de les aider à prendre les décisions et les orientations nécessaires aux enjeux de leur parcours. La valorisation des ressources locales et une meilleure intégration globale Elle est aussi le moyen pour une collectivité territoriale de favoriser une meilleure connaissance et lisibilité de ce qu'elle met en place en direction des jeunes et des autres citoyens : services offerts, dispositifs, manifestations et événements locaux. Le soutien aux initiatives des jeunes L'information jeunesse représente le point d'entrée propice à la concrétisation d'un projet porté par un ou plusieurs jeunes. Passer de l'idée d'un projet à sa définition puis à sa mise en œuvre s'accompagne d'une nécessaire phase de recherche d'informations et de contacts sur ce qu'il existe dans le domaine d'activités visé, sur les contraintes, les aides ou les soutiens existants, sur les démarches à suivre et les organismes auxquels s'adresser. L'information jeunesse est un outil privilégié pour soutenir les initiatives des jeunes et pour les accompagner dans leurs réalisations. Un outil au service du projet éducatif L'information jeunesse peut soutenir efficacement une politique locale de jeunesse par des actions d'information adaptées aux jeunes sur des thèmes parfois plus sensibles. Notamment en matière de prévention ou sur des sujets liés à la violence quotidienne, l'information jeunesse peut organiser des projets de sensibilisation avec l'appui de partenaires spécialisés (ex. sécurité routière, prévention SIDA, nutrition, etc.). Le partenariat au service de l'action collective et concertée De par son caractère généraliste et sa mission de relais, l'information jeunesse est un activateur de partenariat et travaille naturellement en réseau avec l'ensemble des services et acteurs se situant sur le champ de la jeunesse (établissements scolaires, structures spécialisées, services municipaux, organisations de loisirs, etc...). Le succès des opérations " SOS rentrée " témoigne chaque année de la vivacité de ces partenariats. Connaîtrel'informationjeunesse A3 Un observatoire permanent des besoins d'information des jeunes L'information jeunesse ne se situe pas uniquement en aval d'une politique locale de jeunesse, elle peut aussi servir de levier et de force de propositions. En effet, son contact et son interaction permanente avec les jeunes du territoire, public parfois difficile à consulter en matière d'action publique, place l'information jeunesse dans un rôle privilégié pour identifier, recenser et détecter leurs besoins et leurs attentes. Cette fonction d'observatoire des besoins des jeunes peut aider les élus à décider de la création de nouveaux services ou de nouvelles actions ou leur donner des outils pour faire évoluer des dispositifs existants afin de les mettre en cohérence avec les besoins du public visé. Elle concourt ainsi à l'efficacité de l'action publique
  5. 5. B L'information jeunesse au quotidien L'informationjeunesseauquotidien B 1- Les actions des Points et Bureaux Information Jeunesse (PIJ,BIJ) Chaque année, environ 150 actions sont initiées par les PIJ et les BIJ du Val-d'Oise. Ces actions sont choisies en fonction d'une analyse des besoins du public, et en appui des orientations des politiques locales de jeunesse : opération job d'été, SOS rentrée, opération santé, forum métier... Actions réalisées en 2011 : 2- L'informateur jeunesse est un professionnel qualifié de niveau IV minimum (baccalauréat, BPJEPS...), il exerce son métier de manière autonome, en cohérence avec le projet de la structure qui l'emploie. Il peut être agent titulaire de la fonction publique territoriale ou être recruté(e) en tant que salarié(e), de préférence en contrat à durée indéterminée. Ses compétences: - accueillir, savoir écouter, analyser, identifier les besoins et renseigner ou orienter en conséquence. - conseiller l'usager : savoir expliquer, transmettre de façon claire des renseignements et vérifier l'appropriation de l'information. - organiser la documentation nécessaire à son action : savoir rechercher et sélectionner des sources documentaires pertinentes et actualisées, savoir utiliser des supports documentaires adaptés au contexte. - concevoir et réaliser des produits documentaires et des supports de communication. - concevoir, organiser et créer une information collective - mobiliser des publics et promouvoir son action. - travailler en équipe et avec des partenaires extérieurs Des compétences complémentaires sur le champ du numérique : - maîtriser les outils de communication (réseaux sociaux, outils collaboratifs, …) et leur logique de fonctionnement - accompagner les usages du public (médiation numérique et sensibilisation aux risques liés à internet) - assurer une veille de l'information - produire des documents à destination du public - assurer la maintenance courante et la mise à jour du matériel informatique La formation initiale et continue des informateurs • La formation initiale de base Information Jeunesse vise à l'acquisition d'une qualification professionnelle validée d'informateur jeunesse. Elle est obligatoire. Pour qui : responsables de structure, informateurs Jeunesse - Durée : 17 jours • Les stages de perfectionnement ou conférences thématiques permettent d'approfondir les savoir faire et méthodes de travail, de maîtriser les contenus d'information, de développer les activités de la structure. Pour qui : responsables de structure, informateurs Jeunesse, - Durée : 1 à 3 jours • Les modules TIC ont pour objectif de permettre aux informateurs jeunesse d'utiliser les TIC dans le cadre de leurs fonctions. Pour qui : responsables de structure, informateurs Jeunesse - Durée : de 1 à 2 jours Ce programme est mis en place par le CIDJ. Prise en charge : par la DRJSCS Ile-de-France. Aucune participation financière pour la structure.
  6. 6. Les territoires du Val-d'Oise Le département du Val-d'Oise comporte 185 communes pour une population de 1,2 milions d'habitants, les jeunes de moins de 25 ans représentent plus de 35% de cette population, avec une forte concentration sur les zones urbaines des territoires suivants : l'agglomération de Cergy- Pontoise, les Rives de Seine, la Vallée de Montmorency et la Plaine de France. Les PIJ et les BIJ En 2012, 26 structures Information Jeunesse sont implantées dans le département : 21 Points Information Jeunesse, 5 Bureaux Information Jeunesse, 1 Centre Information Jeunesse. La majorité des structures se trouvent dans l'agglomération de Cergy-Pontoise, les Rives de Seine, la Vallée de Montmorency, la Plaine de France et touchent chaque année environ 80 000 jeunes. L'ensemble de la population des villes équipées en PIJ-BIJ représente 613 000 habitants (soit plus de 55% de la population, répartie sur moins d'un quart du territoire) Les bornes d'information La réalité géographique et démographique du département ne permet pas d'installer des structures IJ dans tous les territoires. Internet ne permet pas plus, sans accompagnement, de palier à ce déficit malgré - ou plutôt à cause - de la surabondance des contenus qu'il propose. Le CIJ propose donc un dispositif expérimental de déploiement de bornes numériques pour faciliter l'accès à l'information des jeunes sur l'ensemble du territoire. Cette action bénéficie du concours du Conseil régional, du Conseil général et de l'Etat. Des outils numériques Les bornes d'information numériques sont disposées dans les lieux fréquentés par les jeunes, dans les territoires du Val-d'Oise les plus éloignés des ressources en information. Il s'agit d'un outil moderne et attractif d'accès à l'information, à utiliser aux côtés d'un professionnel de la jeunesse - correspondant de l'information des jeunes - dans des lieux fréquentés par les jeunes (foyer rural, centre social, local d'animation...) Ces bornes tactiles numériques proposent une sélection de ressources pour que les jeunes ne soient pas noyés par l'information et découragés dans leurs démarches. Le projet prévoit de doter 8 sites dans le département en ciblant en priorité les zones rurales à forte proportion de jeunes et les territoires prioritaires de la politique de la ville, en appui sur un PIJ ou un BIJ. Le professionnel de la jeunesse identifié sur place sert de relais et anime localement ce dispositif. Accompagnement du dispositif Deux demi journées de formation et d'information sont proposées au professionnel identifié, au moment du démarrage (une au CIJ et une sur place) Coût pour la structure en 2013 : Une participation de 400 euros par an pour l'ensemble du dispositif, hors frais d'installation (connexion internet...) C Le réseau information jeunesse dans le Val-d'Oise LeréseauinformationjeunessedansleVal-d'Oise C
  7. 7. Connaîtrel'informationjeunesse D1 L'animation du réseau Le Centre Information Jeunesse (tête de réseau départementale) travaille en collaboration étroite avec la Direction départementale de la cohésion sociale pour coordonner et animer le réseau existant : - Réunions trimestrielles des structures du réseau départemental, réunions basées sur l'échange de pratiques - Réunions mensuelles d'information spécifiques sur des thèmes choisis en concertation avec les informateurs jeunesse du réseau - Groupes de travail thématisés (par secteur géographique, par projets, thèmes de travail, …) - Elaboration et mise à disposition d'outils collaboratifs, pédagogiques et de communication par et pour les membres du réseau (réseau social professionnel, statistiques, base de données, services en ligne...) - Définition et réalisation de formations pour les informateurs et leurs responsables - Veille informative pour l'ensemble du réseau - Dispositif de tutorat : accompagnement des nouvelles structures ou des nouveaux professionnels, et interventions en soutien à l'organisation d'événements locaux. - Accès à un réseau social professionnel permettant une approche collaborative et facilitant l'échange et la mutualisation des projets et actions des différentes structures du département Le Web, les services, la veille informative et les réseaux sociaux Sur le Web Le Centre information jeunesse est très présent sur internet et, depuis l'avènement du web2, il s'est emparé des nouveaux outils de communication afin de développer son e-reputation et d'être présent au plus prêt des usages des jeunes. Tout d'abord il est présent à travers son site éditorial : cij.valdoise.fr sur lequel on peut retrouver toute l'information locale et départementale classée dans les différentes thématiques de l'information jeunesse (Aide aux projets, études et métiers, emploi et jobs, vie pratique, santé et sport et loisirs). Nos services L'information jeunesse en ligne dans le Val-d'Oise c'est aussi un éco-systeme de mini sites thématisés sur le logement, l'animation, l'Europe, la mobilité des jeunes et les bons plans culturels du département. Un mini site dédié au logement des étudiants, étudiants salariés et potentiellement jeunes travailleurs, qui facilite la mise en relation entre les propriétaires et la demande et complète ainsi une pénurie de logement Un mini site sur l'Europe : les dispositifs européens au plus près de la vie quotidienne Un mini site " animation " proposant : une base de données des stages BAFA gérés par les organismes agréés départementaux et régionaux, une FAQ sur le BAFA, des offres d'emploi et des CV en ligne d'animateurs, des infos sur l'animation volontaire et professionnelle Un mini site culture : les bons plans du Val-d’Oise pour le public jeune Un mini site dédié à la mobilité des jeunes : des séjours abordables en France et à l'étranger destinés aux jeunes D Le Centre Information Jeunesse du Val-d'Oise ses outils et ses ressources
  8. 8. LeCentreInformationJeunesseduVal-d'Oise D2 La veille informative pour les professionnels de la jeunesse Depuis la rentrée 2012, sur une seule page web, le CIJ met à disposition une partie de sa veille informative sur tous les sujets d'actualités qui peuvent concerner les professionnels en charge de l'accueil, l'information ou l'orientation des jeunes du département (l'emploi, la formation, l'orientation scolaire, la santé, les loisirs, le sport …) Ainsi sont regroupées les informations et les actualités concernant les politiques publiques de jeunesse, les appels à projets, les concours et les nouveaux dispositifs de financement, de nombreuses ressources éducatives, des études et synthèses, des guides …. Cette veille accessible sur le site du Centre Information Jeunesse est ouverte uniquement aux adhérents de l'Association (adhésion de 15 euros annuels) Réseaux sociaux et web2 Par ailleurs le cij alimente en continu sur sa page fan de Facebook de l'information d'actualité concernant le quotidien des jeunes : http://www.facebook.com/cij95 Le CIJ est également présent sur le " réseau d'information social " qu'est twitter pour une diffusion d'informations davantage orientées en direction des professionnels de la jeunesse. Le CIJ expérimente les outils du streaming et de la visio-conférence pour rendre accessibles des contenus informatifs en direction des jeunes ou des professionnels de la jeunesse. Le CIJ s'efforce d'intégrer tout ce qui peut faciliter le lien entre l'information matérialisée et dématérialisée, notamment par l'usage des Codes QR
  9. 9. 1- Méthodologie de création d'un PIJ- BIJ Le diagnostic partagé Le diagnostic est un processus de travail participatif entre les acteurs du territoire, les jeunes et la structure porteuse du projet. Il doit mettre en évidence les points forts, points faibles, potentialités du projet dans son environnement. Le diagnostic correspond à la 1ère étape d'un plan d'intervention, participatif, au service du projet. L'accompagnement à la création de la structure et vers la labellisation Tout projet de mise en place d'une structure information jeunesse appartient à une démarche globale de construction locale et partenariale. Il est donc souhaitable qu'avant de constituer un dossier complet de demande de labellisation officielle, des contacts et des échanges aient eu lieu entre la structure porteuse et les deux têtes de réseau Information Jeunesse du département : > la Direction départementale de la cohésion sociale du Val-d'Oise - Service Jeunesse, Egalité des Chances et Sport : conseillèr(e) en charge de l'information jeunesse Tél. : 01 77 63 61 63 > le Centre Information Jeunesse du Val d'Oise, l'animateur départemental Tél. : 01 34 41 67 69 courriel : cij@cij95.asso.fr La procédure de labellisation Une fois que la structure porteuse d'un BIJ ou d'un PIJ a finalisé son projet d'implantation, elle peut alors s'engager dans la procédure de labellisation. Pour cela, la structure information jeunesse doit avoir ouvert et fonctionner depuis au moins deux mois. Un dossier de demande doit ensuite être constitué et transmis par courrier à la DDCS du Val-d'Oise pour instruction. Contenu du dossier de demande : Diagnostic local (Présenter l'offre globale existante en terme d'équipements, d'actions et de projets en direction des jeunes de 12-25 ans de la commune : politique jeunesse municipale, services, structures concernées, objectifs communs et spécifiques, forces, faiblesses, partenariats, organisation, fonctionnement...) présentation des objectifs fondamentaux de l'implantation de la structure IJ dans la localité, modalités de fonctionnement, moyens humains, techniques, financiers, de communication... La demande est transmise à la Direction régionale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale d'Ile de France accompagnée de l'avis de la Direction départementale de la cohésion sociale pour décision finale en commission régionale. La structure est informée par courrier de la décision qui, si elle est positive, est accompagnée d'une convention triennale lui accordant le label information jeunesse. La convention est signée par cinq partenaires (structure porteuse, DDCS, CIJ, CIDJ et DRJSCS). Elle est reconductible tous les trois ans après évaluation et présentation d'un dossier de demande de renouvellement. Le budget d'un PIJ (d'un BIJ) Le coût moyen pour la création d'un PIJ ou d'un BIJ est d'environ 6 000 euros (hors salaires et hors charges liées au local). Investissement de départ : - Abonnements : 400 € - Documentation diverse : 900 € -Fonctionnement (fournitures bureau, rangement documentation, équipements télécommunication) : 1 300 € -Mobilier (présentoir documentation, borne d'accueil, bureau professionnel) : 1 300 € -2 ordinateurs et une imprimante (télécopieur- numériseur-copieur) : 2 100 € Le fonctionnement annuel d'un PIJ ou d'un BIJ est d'environ 2 700 euros (hors salaires et charges liées au local). Coût fonctionnement annuel : - Abonnements : 200 € - Documentation diverse : 400 € - Intervenant extérieur : 600 € - Communication : 500 € - Fonctionnement (fournitures bureau, réception, frais télécommunication) : 1000 € E Créer une structure information jeunesse Créerunestructureinformationjeunesse E
  10. 10. Une information vivante et actualisée ne peut s'élaborer qu'en s'appuyant sur des partenaires compétents. Le service d'information jeunesse identifie les partenaires à solliciter en fonction des besoins du territoire concerné et du projet de développement de l'information jeunesse. Ces collaborations peuvent prendre la forme d'une convention mais sont le plus souvent informels. Les acteurs de l'AIO-Accueil, information, orientation des jeunes Les missions locales et leurs permanences assurent l'accueil, l'information, l'orientation et le suivi personnalisé et nominatif des jeunes de 16 à 25 ans dans une perspective d'insertion professionnelle et sociale. Des agences de Pôle emploi agissent en particulier dans le cadre des missions locales labellisées " espaces jeunes ". Les CIO (Centres d'Information et d'Orientation) en liaison avec les établissements de l'Éducation nationale et de l'agriculture, informent et conseillent en matière d'études, de formations et de choix professionnels. Les PIJ/BIJ/CIJ (points, bureaux et centres d'information jeunesse) assurent une fonction d'accueil individualisé, respectant l'anonymat des jeunes et s'appuyant sur une documentation, des informations et des services portant sur tous les domaines. F Une culture du partenariat Uneculturedupartenariat F Dans le cadre d'un projet éducaƟf, l'IJ trouve naturellement sa place à la croisée des missions et des disposiƟfs de l'épanouissement personnel et de la socialisaƟon, de la réussite éducaƟve, de l'accompagnement vers l'autonomie, de l'engagement citoyen, de l'aide aux projets et aux iniƟaives... La taille des textes reflète l'importance des partenariats Une posiƟon de levier au service de la poliƟque jeunesse locale
  11. 11. Un peu d'histoire... Charte française de l' Information Jeunesse " Composante fondamentale de l'autonomie, de la responsabilité, de l'engagement social et de la participation citoyenne, de l'épanouissement personnel, de la lutte contre l'exclusion, de la mobilité des jeunes notamment dans le cadre européen, l'accès à l'information doit être garanti comme un véritable droit pour tous les jeunes, sans aucune discrimination ". Le préambule de la Charte européenne de l'Information Jeunesse rappelle les fondements de ce droit. L'Information Jeunesse est une mission d'intérêt général, définieetgarantieparl'Etat.Aunomdel'Etat,leMinistère des Sports, de la Jeunesse, de l'Education Populaire et de la Vie Associative labellise les structures qui constituent le Réseau Information Jeunesse RIJ : Centre, Association Départementale, Bureau, Point Information Jeunesse. Il coordonne et soutient leur développement, avec le concours des collectivités territoriales. Ces structures assurent cette mission conformément aux règles déontologiques suivantes : 1. L'information est accessible de manière égale à tous les jeunes, au plus près de leurs conditions de vie. 2. L'information répond en priorité aux besoins et aux demandes directes des jeunes qui sont accueillis dans un souci de disponibilité et de respect de leur identité. 3. L'information des jeunes traite de tous les sujets qui les intéressent ou les concernent dans leur vie quotidienne et l'exercice de leurs droits, notamment : enseignement, formation professionnelle et permanente, emploi, vie pratique, transports, santé, culture, sports, loisirs, vacances etc... 4. L'information est complète, impartiale, exacte, pratique et actualisée. 5. L'information utilise les Technologies de l'Information et de la Communication TIC, afin de promouvoir l'accès des jeunes à de nouvelles formes d'expression culturelle et citoyenne. 6. L'accueil est gratuit, personnalisé et modulé selon la demande, de la mise à disposition d'auto documentation à l'entretien plus adapté à une relation de conseil, d'aide à la démarche, et à une approche globale des projets, ou du parcours individuel du jeune. 7. L'information respecte le secret professionnel et l'anonymat du jeune. 8. L'accueil et l'information sont assurés par des professionnels qualifiés. La “Timeline” de l’information jeunesse 1967 Publication du " Livre Blanc " sur la jeunesse (inventaire des besoins des jeunes) publié par le Secrétariat d'Etat à la Jeunesse et aux Sports qui souligne la nécessité d'apporter une réponse au besoin essentiel d'information des jeunes 1968 Les jeunes sont dans la rue. Les événements du mois de mai confirment le besoin d'autonomie de la jeunesse. 1969 Création du premier centre d'information : le C.I.D.J. à l'initiative du Ministère de la Jeunesse et des Sports. 1971 - 1974 Création de 4 antennes du C.I.D.J. à Marseille, Bordeaux, Clermont-Ferrand et Strasbourg. A partir de 1976 Création de Centres Régionaux Information Jeunesse autonomes. Novembre 1977 Création de l'association Centre Régional Information Jeunesse Haute-Normandie. 1990 Mise en place d'une charte IJ précisant les missions et les règles déontologiques des structures labellisées. Tous les Centres adoptent la CHARTE de l'Information Jeunesse 1992/1993 Programme 1 000 Points Information Jeunesse : Développement des lieux de proximité : les Bureaux Information Jeunesse (Bij) et les Points Information Jeunesse (Pij). 1993 Signature de la charte européenne Information Jeunesse. 1999 30e anniversaire du Cidj et du réseau Information Jeunesse, 1 500 structures portent l'information, partout en France et en Outre-Mer, au plus près des jeunes. 2000 Mise en place des " Points Cyb - espaces numériques ". 2001 Actualisation de la charte Information Jeunesse. 2002-2003 Opération et site web " Envie d'agir ". 2004 Version 2 du site web " Envie d'agir ". G Annexes Annexes G1
  12. 12. Profil de poste informateur jeunesse Cette fiche est un outil pour aider les employeurs à définir les compétences nécessaires à un informateur jeunesse. Ceci en adéquation avec les missions, chartes, conventions relatives à l'Information Jeunesse. Situation statutaire au sein de sa structure, autonomie et responsabilité La structure signataire définit le projet local d'information dans le respect de la charte information jeunesse. L'informateur jeunesse exerce son métier de manière autonome, en cohérence avec le projet de la structure qui l'emploie. Temps de travail L'informateur consacre l'intégralité de son temps de travail au BIJ / PIJ. Une partie de ce temps est consacré à l'accueil du public, une autre aux autres missions liées à l'information jeunesse (documentation, relations extérieures, partenariats, manifestations ...) Statut L'informateur Jeunesse peut être agent de la fonction publique territoriale ou être salarié, de préférence en contrat à durée indéterminée. Dans le cas d'un emploi aidé, un parcours de professionnalisation doit être mis en place (projet de formation, mobilisation des financements nécessaires...). Niveau de qualification L'informateur jeunesse est un professionnel (elle) de niveau IV minimum (baccalauréat, BEATEP...) Il ou peut faire valoir une expérience correspondante. Champ et nature des interventions L'informateur jeunesse accueille et informe les jeunes selon les règles déontologiques définies par la charte Information Jeunesse : respect de l'anonymat du jeune, secret professionnel, gratuité, personnalisation de la réponse. Pour cela il collecte, sélectionne actualise et met en forme la documentation répondant aux besoins de son public. Il met en place des services et manifestations en lien avec ces besoins.. Se situant dans le champ de l'Education Populaire, l'informateur jeunesse a une mission éducative. Il accompagne le jeune dans sa recherche d'information et favorise son accès à l'autonomie. Son travail suppose une connaissance des problématiques des publics jeunes dans leurs dimensions sociales et culturelles. Il participe aux travaux du Réseau Information Jeunesse, départemental et régional. Activités liées aux missions Accueil et information Ecoute et analyse de la demande des jeunes et mise en oeuvre des réponses adaptées : autodocumentation, entretien indivi- duel, information collective ou orientation vers des structures spécialisées. Documentation Collecte, sélection, organisation, analyse et actualisation des données d'informations pertinentes qui constituent le fonds documentaire. Conception et réalisation des supports et des outils de diffusion de l'information adaptée aux besoins de son public. Animation de la structure d'information Organisation de l'espace d'accueil Mise en place ou participation à des manifestations ou animations (ateliers d'information spécialisée, forums, journées thématiques...) Promotion et communication Actions de communication vers le public, les partenaires et les médias Création de supports de communication. Développement local de l'information jeunesse En accord avec la politique éducative territoriale Travail avec les partenaires locaux et en réseau. Participation à la vie du réseau information jeunesse départemental et régional Participation aux réunions du réseau départemental. Participation aux commissions ou groupes de travail. Participation aux journées thématiques et aux manifestations. Participation aux formations Evaluation de son action Avec sa hiérarchie évaluation de son action dans le cadre de la convention de labellisation. Evaluation de son action dans le cadre du projet de la structure qui l'emploie. Evaluation de la pertinence de son action auprès du public. Compétences de bases et qualitésliées aux missions de l'information jeunesse Capacité à : Accueillir et mettre en confiance son public Se définir dans sa relation d'aide : savoir écouter, analyser, identifier les besoins et renseigner ou orienter en conséquence. Conseiller l'usager : savoir expliquer, transmettre de façon claire des renseignements et vérifier l'appropriation de l'information. Organiser la documentation nécessaire à son action : savoir rechercher et sélectionner des sources documentaires pertinentes et actualisées, savoir utiliser des supports documentaires adaptés au contexte. Concevoir et réaliser des produits documentaires et des supports de communication. Utiliser les nouvelles technologies de l'information. Concevoir, organiser et créer une information collective. Mobiliser des publics.et promouvoir son action. Travailler en équipe.et avec des partenaires extérieur. Le référentiel d'activité de l'informateur jeunesse : I - ACTIVITÉS D'ACCUEIL • Organiser l'espace • Accueillir les publics • Organiser la consultation multimédia II - ACTIVITÉS D'INFORMATION Dans une démarche d'éducation à l'information, et dans une logique d'accès à l'autonomie : informer l'usager, jeune et/ou adulte, adopter une posture adaptée à ses besoins ou à sa demande (sur place ou à distance), mettre en oeuvre une démarche de pédagogie de l'information adaptée. • Mener des entretiens individuels d'information • Animer l'information Annexes G2
  13. 13. III - ACTIVITÉS DE DOCUMENTATION • Collecter, sélectionner, analyser et mémoriser des informations. • Concevoir et réaliser des produits documentaires (dossier documentaire, rédaction de documents d'information) IV - ACTIVITÉS DE COMMUNICATION Communiquer pour se faire connaître et reconnaître des publics, des partenaires, des décideurs • Identifier les relais et prescripteurs de nos services • Concevoir les contenus des supports de communication • Animer les outils multimédia (mise à jour des pages web, animation très régulière sur le web) Les principaux réseaux d'accueil, d'information et d'orientation des jeunes en Val-d'Oise : tableau comparatif Annexes G3 Information Jeunesse CIO Missions locales Publics Tout public : 15 - 25 ans Parents. Professionnels de la jeunesse Tout public : Scolaires et étudiants Parents Enseignants Educateurs Tous les jeunes de 16 - 25 ans. Le plus souvent, les jeunes déscolarisés ou en parcours d’insertion sociale et professionnelle Nombre de structures, maillage 1CIJ, 26 structures locales, Territoire partiellement couvert, internet en complément. 8 structures Territorialités : bassins d’éducation. Tout le territoire couvert 7 Sectorisées en fonction des volontés politiques locale mais obligation de couvrir l’ensemble du territoire Missions - Informer tous les jeunes sur tous les sujets les concernant : l’information en tant qu’aide à la prise de décision pour choisir son avenir et organiser sa vie quotidienne en toute connaissance - Proposer des services de proximité adaptés aux besoins des jeunes, notamment sur internet - Informer spécifiquement sur les filières de l’enseignement les diplômes les formations. - Conseiller sur les choix d’orientation scolaire, sur les projets de formation. en + en établissement scolaire: conseil techniques auprès des professionnels Accompagner les jeunes en difficulté d’insertion professionnelle dans leur parcours global (formation professionnelle, emploi, santé, logement, citoyenneté...) Sujets, domaines Tous les sujets (loisirs, santé, culture, projets et initiatives, emploi, formation études, logement, mobilité européenne et internationale...) Etudes, Formations, Métiers, Projets de Formation. Principalement : formation et emploi, mais également santé, logement, aides à l’appui des parcours d’insertion socio- professionnels des jeunes, citoyenneté.. fonctionnement du service Accueil immédiat, Anonyme, sans rendez-vous. Gratuit. Accompagnement dans la recherche d’information. A distance (tél-mail-courrier). Services : logement, juridique, aide aux projets, forum jobs d’été et autres forum emploi, offres de stages, initiation TIC.Vacances, baby-sitting.. En CIO : Accueil libre, possibilité de rdv suivant les sites. A distance, par courriels. Nominatif quand suivi. En établissements secondaires publics du secteur géographique du CIO, en général sur rendez vous Variable suivant les sites Nominatif. Dans le cadre d’un suivi. Productions Produits éditoriaux : Actuel CIDJ, productions du CIJ, productions locales Produits éditoriaux (ONISEP/DRONI- SEP). Outils spécifiques propres Outils spécifiques propres Personnels Informateurs Professionnels de l’Information Professionnels de la documentation. Conseillers d’Orientation- Psychologues Diplômés d’Etat de conseiller d’orien- tation-psychologue Conseillers, chargés d’accueil et d’information Statuts Associatifs (10%) ou municipaux (90%) Services des rectorats 5 Associations 2 GIP Administration de rattachement Etat (Education Nationale) DIRECCTE Financements - CIJ : Europe 10 %, Etat 40%, CG 20% CACP 20%, CAF 5%, Autoft : 9% -BIJ/PIJ : mairies./asso Etat et/ou Conseils Généraux 1/3 collectivités locales et département, 1/3 conseil régional, 1/3 Etat Ministère des Sports, de la Jeunesse, de l'Education Populaire et de la Vie Associative
  14. 14. Contacts : Direction départementale de la cohésion sociale du Val-d'Oise 5 avenue Bernard Hirsch 95010 CERGY PONTOISE Cedex Direction Départementale de la Cohésion Sociale du Val-d'Oise : Sophie LAVERGNE (conseillère en charge de l'information jeunesse) Tél. : 01 77 63 61 63 courriel : sophie.lavergne@val-doise.gouv.fr Centre Information Jeunesse du Val-d'Oise 1, place des Arts Parvis de la Préfecture BP50315 95027 Cergy-Pontoise Cedex Eric OBON (directeur) Tél. : 01 34 41 67 65 Olivier LACOMBE (animateur départemental) Tél. : 01 34 41 67 69 courriel : cij@cij95.asso.fr Site internet : http://cij.valdoise.fr Charte Européenne de l'information jeunesse Composante fondamentale de l'autonomie, de la responsabilité, de l'engagement social et de la participation citoyenne, de l'épanouissement personnel, de la lutte contre l'exclusion, de la mobilité des jeunes notamment dans le cadre européen, l'accès à l'information doit être garanti comme un véritable droit pour tous les jeunes, sans aucune discrimination. Le préambule de la Charte européenne de l'Information Jeunesse rappelle les fondements de ce droit. Ces structures assurent cette mission conformément aux règles déontologiques suivantes : 1. L'information est accessible de manière égale à tous les jeunes, au plus près de leurs conditions de vie. 2. L'information répond en priorité aux besoins et aux demandes directes des jeunes qui sont accueillis dans un souci de disponibilité et de respect de leur identité. 3. L'information des jeunes traite de tous les sujets qui les intéressent ou les concernent dans leur vie quotidienne et l'exercice de leurs droits, notamment : enseignement, formation professionnelle et permanente, emploi, vie pratique, transports, santé, culture, sports, loisirs, vacances etc... 4. L'information est complète, impartiale, exacte, pratique et actualisée. 5. L'information utilise les Technologies de l'Information et de la Communica- tion (TIC), afin de promouvoir l'accès des jeunes à de nouvelles formes d'expression culturelle et citoyenne. 6. L'accueil est gratuit, personnalisé et modulé selon la demande, de la mise à disposition d'auto documentation à l'entretien plus adapté à une relation de conseil, d'aide à la démarche, et à une approche globale des projets, ou du parcours individuel du jeune. 7. L'information respecte le secret professionnel et l'anonymat du jeune. 8. L'accueil et l'information sont assurés par des professionnels qualifiés. Annexes G4 Créer une structure information jeunesse Les conditions pour un diagnostic véritablement partagé : • Identifier les partenaires, leurs objectifs, leurs compétences • Associer en amont les acteurs concernés • S'accorder sur le sens des mots • Prendre en compte les besoins et les attentes des bénéficiaires • Déterminer les objectifs du projet commun • Prendre le temps pour l'élaboration du projet et sa mise en œuvre • Mettre en place un dispositif d'évaluation • Penser le partenariat sur le long terme en intégrant la réalité du " turnover " des partenaires • Avoir un lieu de coordination et un coordonnateur légitime • S'accorder sur les territoires et les rôles de chacun • Prendre en compte les intérêts de chaque partenaire • Valider les orientations avec les partenaires

×