PROMOAFFAIRES                                                                                             2   ATMOSpHèRE  ...
Une question             Terrebonne                                                                                       ...
Industries Mailhot                                                                                                        ...
Le béton : roi des matériaux durablesécologique et polyvalent, le béton préfabriqué figure en tête de liste des matériaux ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Printemps 2009 | DIRECTION

481 vues

Publié le

Le CLDEM nous présente son bulletin d'information économique régionale. Édition Printemps 2009

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
481
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Printemps 2009 | DIRECTION

  1. 1. PROMOAFFAIRES 2 ATMOSpHèRE Une question d’atmosphère le vert 3 lE CENTRE dE TRI dE TERREBONNE Une vitrine technologique pour le recyclage fait son trou 3 INdUSTRIES MAIlHOT Concevoir des produits plus écologiques 4 SpéCIAl CONSTRUCTION ale i o n e nt i d é e s ré g ’ i t é p p e m f o u r d e r t e. i n al lo it e v le l a v d é ve c a r r o m i e s l e p nt à u un on i te tic i p e u a nt a e e s t n e é c n : f a u o p a r n t r i b a m i q o n d ’ u ce p t i e co uch n yn o s i co n a sco out e e et d à l’écl , éco r t. e e t M a i n e t u j e u n o p i c e yc l a g a u ve e it nn l lie pr ec er r ebo tropo Ce mi nités EED, r r pass Ter t mé ble. or tu ns L pou e u ra p io s d t d’op truct euve e ons es n C ’idé d L L EM Ag A z I nn D ’ I n F o R M AT I o n E buLLETI E é Co n o M I q u E R é g I o n A L E DÉCEMBRE 2005 Directi n Directi n T E R R E B O N N E • M A S C O U C H E T E R R E B O N N E • M A S C O U C H E
  2. 2. Une question Terrebonne d’atmosphère Inviter ses clients à disputer une partie et Mascouche de golf sur le toit de son usine ? C’est ce vous déroulent que s’apprête à faire au printemps Frank Rose. Le président d’Atmosphère, fabricant le tapis vert de systèmes de ventilation installé à Exit la notion des frères ennemis dès Terrebonne, se targue de posséder le plus que l’on juxtapose « environnement » grand toit vert privé en Amérique du nord. et « business ». les entrepreneurs de Terrebonne et de Mascouche démontrent était de principal moins que non seulement ces réalités sont « notr e objectif ment qui aurait le nt. ti conciliables, mais qu’en plus elles sont constru ire un bâ ironneme s sur l’env que nou possible d’impact es très fiers de ce porteuses de nouvelles opportunités. m nous som sé. » li avons réa osphère ent d’Atm Direction vous propose une sélection – Frank R ose, présid d’initiatives élaborées avec le développement durable en tête. Cette approche permet aux constructeurs de lorsque Frank Rose, à l’étroit dans ses locaux, a décidé récupération des matériaux de construction. bâtir de s espaces attrayants, productifs et de déménager ses activités, c’est naturellement qu’il Tout a été pensé pour préserver au maximum performants. Elle guide les manufacturiers a dirigé son choix sur Terrebonne. Question de coûts l’environnement. lors de la mise au point de produits à plus d’exploitation, mais aussi histoire de se rapprocher, ainsi Mais le clou reste le toit vert de 46 000 pieds carrés – faible empreinte écologique procurant de que ses employés, de son domicile. le plus grand au Québec selon son promoteur – nouveaux avantages concurrentiels. Un autre point sur lequel il n’a pas hésité : construire un sur lequel poussent divers types de plantes. Au bâtiment vert. « l’écologie, cela fait plus de six ans que j’y printemps, l’entrepreneur aménagera une aire de F2nd d En plus des atouts que représentent un pense », raconte le chef d’entreprise. « Je trouvais qu’on pratique de golf sur une partie du toit, pour ses accès autoroutier de premier plan, un utilisait beaucoup de cartons dans nos activités. Nous employés et ses clients. Une façon durable et ds le fo réservoir de talents et une qualité de vie avons donc commencé à récupérer tous les emballages et originale de se démarquer. durable d enviable, les chefs d’entreprises trouvent ici à les renvoyer aux fournisseurs pour qu’ils les réutilisent », « Quand on construit écologique, il faut le faire par les entre un terreau fertile à l’éclosion de leurs idées indique-t-il. d’obteni conviction, pour l’environnement et les générations environn et à l’expression de leurs convictions. la conscience environnementale du dirigeant a guidé futures, plus que par volonté de faire des économies », par un o le projet de construction de son nouveau bâtiment : confie M. Rose, qui estime tout de même à 30 % la Infos : w Ces notions vous inspirent ? Voyez comment récupération des eaux de ruissellement pour alimenter réduction de sa facture énergétique annuelle grâce cliquez en prenant la direction de Terrebonne et de les toilettes, système de géothermie pour la climatisation, aux composantes vertes de son usine. Mascouche vos billets passeront au vert. Claude Robichaud directeur général « Le dé un typ exprim l’imm imag Assu de m La Sq passe au vert – Be co et La construction du nouveau quartier pour cet édifice dont la livraison est prévue au général de la Sûreté du québec s’apprête printemps 2010, son promoteur, la Société immobilière du Québec (SIQ), vise la certification lEEd. « depuis 2005, à démarrer à Mascouche. Ce projet de tous nos projets immobiliers dont le budget est supérieur 25 millions de dollars à tendance verte à 2,5 millions de dollars sont conçus en fonction de verra le jour dans un secteur en plein l’obtention de cette certification », indique Bernard Sicotte, Direction est imprimé à 72 000 exemplaires par développement, près du nouveau viaduc coordinateur des dossiers spéciaux et stratégiques pour la Transcontinental Média et inséré dans le et de la future gare de banlieue, SIQ, qui a près d’une dizaine de bâtiments de ce type en journal Les Affaires, édition du 4 avril 2009. à l’intersection des autoroutes 25 et 640. cours d’homologation. production : Centre local de développement économique des Moulins le Quartier général régional de la SQ desservira les régions de Montréal, de laval, de lanaudière et des0901009 www.cldem.com laurentides. la construction du bâtiment de 6400 mètres 450 477-6464 carrés sur deux étages représente un budget de 25 millions de dollars. 2 • Direction • Terrebonne • Mascouche
  3. 3. Industries Mailhot Concevoir des produits s rentable « Le uisse reste plu recyclage ment. C’est un que l’enfo onnemental colle s ir ctif. de plus écologiques choix env ant à développer s gens, u En contin e recyclage chez a le Depuis janvier 2008, l’entreprise Industries bitudes d e demande qui v er. » ha er un on va cré à l’industrie de co ntinu Mailhot s’est lancée dans un vaste programme perme ttre de développement durable. L’un de ses moureux, ons – Martin La le des communicati éléments : l’écoconception, une tendance re sponsab de Tricentr is de plus en plus présente chez les fabricants d’équipements industriels. Le centre de tri de Terrebonne Une vitrine technologique pour le recyclage Le centre de tri de Terrebonne pourrait devenir bientôt le premier bâtiment LEED de la MRC des Moulins. L’usine construite en 2008 par l’organisme Tricentris se veut une vitrine technologique et environne- mentale, mais aussi une source d’inspiration pour d’autres entreprises. Tricentris exploite trois centres de sur la partie abritant les bureaux. des puits tri au Québec. Celui de Terrebonne de géothermie assurent la climatisation des est en cours d’accréditation auprès locaux. les matériaux recyclés ont été mis à du Conseil du bâtiment durable du contribution le plus possible au cours de la Canada. Ses promoteurs visent à construction. « Nous avons ainsi utilisé le verre obtenir l’or, le degré le plus élevé de concassé pour stabiliser certains tuyaux, car ppement de dévelo e à soutenir la certification lEEd. le verre, il faut payer pour le recycler », signale vis du CldEM ur permettre M. lamoureux.eprise s pour le « Nous voulons agir comme un ification partenaire corporatif exemplaire Cette construction verte introduit de nouvelles ir une cert ctroyéenneme ntale o . et servir de vitrine pour inciter normes dans la conception des centres de tri. e reconnu organism d’autres entreprises animées par Ainsi, le prochain projet de Tricentris, prévu m.com, ’acier www.clde des préoccupations environne- à Gatineau en 2011, s’inspirera de l’expertise s pièces d les fonds. pérant le ées, on évite z sur tous mentales à venir s’installer dans développée à Terrebonne. « En récu n éjà été usi res qui ont d ons manufacturiè la région », indique Martin lamoureux, l’usine a coûté 8 millions de dollars au total. des opérati l’impa ct uit donc responsable des communications pour l’OBNl. Elle permet de traiter 72 000 tonnes métriques et on réd nnement. » sur l’env iro le projet, reconnu comme structurant pour de déchets recyclables par an. près de la moitié agnon, ailhot – Martin G dustries M l’économie de la région, a bénéficié d’une aide de ces matières prennent la direction des ingén ieur chez In de 40 000 $ du Centre local de développement marchés asiatiques. des Moulins (CldEM) dans le cadre de son Malgré la crise qui frappe ce secteur de fonds d’économie sociale. Mesurer les impacts la démarche environne– l’industrie, Tricentris reste confiant. environnementaux au mentale touche également parmi les éléments distinctifs du bâtiment : un cours du développement les produits existants. toit blanc sur la partie usine et un toit végétal d’un produit et tenter de Ainsi, l’entreprise a mis sur les réduire à toutes les pied l’automne dernier un étapes, tel est le principe de programme de recyclage pper l’écoconception. l’entreprise de ses vérins hydrauliques e à déveloéfi consist cture qui itepe d’arch ion de Industries Mailhot, fabricant usagés. Ces derniers sont ct me la fon en projetant une de vérins hydrauliques complètement démontés et tm euble tou à la population. dont le siège social est situé réassemblés en conservant ege de servic timent serviraurém ent, ce bâ tur. » à Terrebonne, applique les éléments de base tout ans le fumodèle d depuis peu ce concept à ses en introduisant de nouvelles tte,ernard Sico des dossiers spéciau x nouveaux projets. le premier pièces afin de connaître uneoordin ateur produit développé selon ce deuxième vie. ues pou r la SIQ t stratégiq principe devrait sortir des les avantages sont doubles : ateliers l’automne prochain. environnementaux mais l’édifice est conçu à partir de plusieurs stratégies la construction, près de 75 % des déchets « À chaque étape, on s’assure aussi économiques. À long environnementales. l’architecture est compacte seront détournés des sites d’enfouissement. qu’on fait des choix en terme, cette démarche afin de limiter les impacts sur le site et sur le Afin de permettre la ventilation naturelle, les pensant à l’environnement. permet également de couvert végétal. occupants auront même la possibilité d’ouvrir À la fin de la conception, réaliser des économies les surfaces asphaltées comme les stationne- les fenêtres… Un véritable luxe dans les on réalise un écobilan. appréciables dans le ments sont réduites au minimum afin de constructions modernes. « On revient au gros On compare le produit contexte de la flambée du favoriser l’écoulement des eaux de pluie. la bon sens », illustre M. Sicotte. précédent avec le nouveau coût des matières premières, toiture sera traitée avec un revêtement de et on détermine le gain notamment de l’acier. le Quartier général sera le premier poste de la environnemental », explique couleur pâle pour atténuer l’effet « îlots de SQ à faire l’objet d’une certification lEEd. chaleur ». l’éclairage nocturne sera limité pour Martin Gagnon, ingénieur éviter le gaspillage d’énergie. chez Industries Mailhot. les performances énergétiques du bâtiment seront 25 fois supérieures aux normes. lors de 3 • Direction • Terrebonne • Mascouche
  4. 4. Le béton : roi des matériaux durablesécologique et polyvalent, le béton préfabriqué figure en tête de liste des matériaux durables.Saramac, l’un des principaux manufacturiers québécois de panneaux architecturaux enbéton, s’inscrit dans cette mouvance. Et il a commencé par balayer devant sa porte.Entièrement recyclable, le béton préfabriqué fait partie des mme l’un tdes matériaux durables qui ont le vent dans les voiles. nsidéré co en ro duit est co ie du développem nous « notre p faisant part ousSaramac figure parmi les pionniers dans le domaine. x cturier, n matériau tant que manufa En .»l’entreprise a participé en 1996 à la réalisation de la durable. montrer l’exemple e macpremière construction certifiée lEEd Or au Canada, le devons d pal de Sara dent princi is, vice-présisiège de l’Organisation de l’aviation civile internationale, – Gilles Braà Montréal.l’expertise en construction durable développée par l’entreprise met également son expertise au service del’entreprise est reconnue du Canada aux états-Unis, où l’innovation en collaborant avec la chaire industrielle deelle réalise de nombreux projets. l’un des principes de l’Université de Sherbrooke pour tester de nouveaux « superbase : le recyclage des matériaux. Bois servant à fabriquer matériaux » au sein de ses installations. Ce projet, amorcéles coffrages, déchets de béton, huiles, barils, acier : tout fin 2008, conduira Saramac à jouer pour les cinq prochainesce qui peut être recyclé connaît une deuxième, voire une années le rôle de laboratoire afin de mettre au point detroisième vie. nouveaux additifs pour le ciment.l’entreprise achète ses matières premières au plus près, Très active dans les grands centres urbains, l’entrepriseafin de réduire les émissions de GES liées au transport : le travaille actuellement sur l’édifice le louis-Bohème,ciment vient ainsi de Joliette, à 35 km de ses installations. un projet de condos de 26 étages au cœur du QuartierCes efforts devraient se concrétiser, au printemps, par des spectacles de Montréal. la compagnie a égalementl’obtention de la certification ISO 14 000, qui souligne la l’œil sur le projet de salle de spectacle de l’Orchestrebonne gestion environnementale. symphonique, dont la construction est prévue pour 2011. er des « Aménag verts est nts Le groupe Montoni bâtime ire ière de fa une man té- pour pro notre part nnement. » o ger l’envir G ontoni, – Dario M u d président toni roupe Mon des bâtiments industriels plus écoresponsables Le groupe Montoni fait figure de pionnier Si le vert a déjà la cote dans l’immobilier résidentiel, il dans le bâtiment industriel vert, un secteur fait timidement son apparition dans le secteur industriel. les coûts de construction plus élevés, mais surtout où la construction écologique en est à une méconnaissance des nombreux avantages reliés ses débuts. aux bâtiments verts, sont les principaux facteurs qui propriétaire d’un million de pieds carrés de terrains dans le expliquent ce retard, selon le promoteur. parc industriel lachenaie de Terrebonne, le développeur les mentalités sont toutefois en train de changer. « On immobilier a déjà investi près de 10 millions de dollars commence à nous écouter. le virage vert va gagner le dans la construction d’espaces locatifs sur le site. Il reste secteur industriel au cours des prochaines années. On est 600 000 pieds carrés à développer et le promoteur entend au début de la vague », considère le promoteur. le faire dans une perspective de développement durable. l’entreprise a elle-même pris le tournant. Tous ses dario Montoni, président du Groupe, s’est lancé dans le bâtiments possèdent les éléments de la certification lEEd bâtiment vert il y a deux ans. « la construction verte est très (Leadership in Energy and Environmental Design), système efficace sur le plan énergétique. Cependant, l’aspect humain nord-américain d’évaluation des bâtiments durables. relié à ce type de bâtiment est bien plus important que les économies sur les coûts d’énergie », indique le constructeur. les projets développés dans le parc industriel lachenaie suivront cette tendance : isolation supérieure, vitrage plus de luminosité naturelle, un air de meilleure qualité, un haut de gamme, consommation d’eau réduite, supports à environnement favorisant les transports actifs sont autant vélos, stationnement privilégié pour le covoiturage et les d’éléments qui influent directement sur l’ambiance de voitures hybrides, desserte en transport en commun sont travail dans les édifices construits selon des normes vertes. autant d’éléments qui font partie des plans. « des études démontrent que ces facteurs contribuent à augmenter de 5 % à 10 % la productivité des employés », souligne le promoteur. e l’ensembl ails sur lus de dét les à pour p e s disponib des espac he,uc t à Masco Terrebonne e lay ne Tremb Centre local de développement appe lez Caroli 4. économique des Moulins , poste 23 au 450 477-6464 CldEM, 2500, boulevard des Entreprises Terrebonne (Québec) J6X 4J8 Tél. : 450 477-6464 • Téléc. : 450 477-9573 Courriel : info@cldem.com Internet : www.cldem.com 4 • Direction • Terrebonne • Mascouche

×