Compléments.cannabis et sécurité routière

445 vues

Publié le

Intervention du Pr Paul LAFARGUE, Pharmacien Chef des Services Hors Classe (Général de Division), président fondateur de la Société Française de Toxicologie : « Sécurité routière et substances psychotropes : Cannabis - Approche analytique » lors du séminaire, tenu à Rabat le 06 mai 2014, sur les dangers liés à la consommation des stupéfiants et à l’alcool au volant.

0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
445
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
9
Actions
Partages
0
Téléchargements
7
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Compléments.cannabis et sécurité routière

  1. 1. Présentation de la problématique
  2. 2. Pourquoi le dépistage des drogues ? Urgence Suicide/Overdose Trafic illégal Psychiatrie Usage abusif Affaires criminelles Soumission chimique Assurance Dopage Désintoxication Postes à risque Conduite additive Sécurité routière Screening d’embauche Expertise médico-légale
  3. 3. Tests urinaires rapides pour le dépistage des drogues  Syva RapidTest (SRT )  Test rapide (5 min) en une seule étape  Monotest : AMP-MAMP-BAR- BZO-THC-COC-MDN-OPI- PCP-TCA  Multitests : Panels de 2 à 10 paramètres
  4. 4. Tests automatisés pour le dépistage des drogues Systèmes Dimension® Dade Behring Système V-Twin™ Dade Behring
  5. 5. Mai 2006 Confirmation
  6. 6. Modalités pratiques Novembre 2008
  7. 7. Substances illicites et milieu professionnel Novembre 2008
  8. 8. Les engagements des trois fédérations dans le cadre de ce partenariat  Mener une réflexion interne auprès de leurs adhérents vis-à-vis de la consommation d’alcool ou de substances psycho actives (drogues, médicaments).  Elle proposera aux pouvoirs publics et organismes concernés toute mesure en matière de prévention et de détection de la consommation d’alcool ou de produits stupéfiants par les conducteurs.  En matière de sensibilisation au risque routier : apporter des outils pédagogiques à leurs adhérents, en vue d’informer les conducteurs de poids lourds sur les dangers particuliers liés à leur activité de conduite (incidence de l’usage de l’alcool, des médicaments et de produits stupéfiants sur la conduite).
  9. 9. Les engagements de l’État  L’État apportera son soutien aux entreprises ou fédérations mettant en oeuvre des actions de prévention et de détection de l’alcool et des produits stupéfiants auprès de leurs conducteurs salariés, en particulier au niveau des aspects juridiques et des outils de communication.
  10. 10. Décrets, arrêtés, circulaires - Textes généraux Ministère de l’équipement, des transports, du logement, du tourisme et de la mer J.O n° 195 du 24 août 2003 page 14504 Le présent arrêté fixe les conditions d’aptitudes physiques et professionnelle. Exemple appliqué aux chemins de fer (SNCF). Les fonctions de sécurité sont les suivantes :  Conducteur : agent chargé de la conduite s’un engin moteur sur une voie ferrée;  Agent d’accompagnement : agent, quelle que soient ses autres fonctions, chargé dans un train, tant en marche que lors des arrêts, de certaines tâches concernant la sécurité, notamment l’assistance au conducteur;
  11. 11.  Agent de formation : Agent, quelles que soient ses autres fonctions, chargé dans un train, chargé de l’application des règles relatives à la composition des trains;  Chef de la manoeuvre : Agent, quelles que soient ses autres fonctions, chargé de la commande et de l’exécution d’une manoeuvre.  Agent de desserte : Agent, quelles que soient ses autres fonctions, chargé de l’application des consignes de desserte; sur les lignes à trafic restreint, agent du train chargé de l’application du règlement correspondant;  Agent circulation : Agent, quelles que soient ses autres fonctions, chargé d’assurer le service de la circulation des trains;
  12. 12.  Chef de service : Agent, quelles que soient ses autres fonctions, chargé d’assurer sur le terrain la direction, la surveillance et, s’il y a lieu, l’exécution du service. Il peut assumer notamment la fonction d’agent de formation, l’expédition des trains et, à la demande d’un agent de circulation, certaines opérations relatives à la sécurité telles que la vérification de la libération d’une partie de voie ou l’immobilisation d’un appareil de voie;  Reconnaisseur : Agent, quelles que soient ses autres fonctions, chargé des opérations de reconnaissance de l’aptitude au transport;  Régulateur : Agent chargé d’organiser et de contrôler la circulation des trains sur certaines lignes ou sections de ligne dites régulées et désignées comme telles au livret de la marche des trains, et d’exécuter ou de faire exécuter certaines opérations de sécurité;
  13. 13.  Aiguilleur : Agent, quelles que soient ses autres fonctions, chargé de la manoeuvre de signaux ou appareils de voie;  Garde: Agent, quelles que soient ses autres fonctions, chargé du cantonnement;  Garde de passage à niveau : Agent, quelles que soient ses autres fonctions, chargé de garder les barrières d’un passage à niveau;  Régulateur sous-stations : Agent chargé d’un central sous-stations de l’exploitation des installations électriques de sa zone d’action;
  14. 14.  Agent sécurité électrique : Agent chargé dans un établissement (gare, dépôt, etc.) de l’exploitation des caténaires secondaires;  Réalisateur : Agent, quelles que soient sas autres fonctions, chargé de l’application de la totalité des mesures réglementaires de sécurité incombant au service de maintenance de l’infrastructure pendant la durée des travaux;  Agent sécurité du personnel : Agent chargé de mettre en oeuvre les mesures de protection du personnel vis-à-vis du risque ferroviaire;  Annonceur, sentinelle : Agent chargé de surveiller et de signaler l’approche des circulations dans les conditions prescrites par l’agent sécurité du personnel;
  15. 15.  Mainteneur du matériel roulant : Agent effectuant seul ou dirigeant des tâches de maintenance critiques pour la sécurité sur le matériel roulant au sens du règlement de sécurité de l’exploitation;
  16. 16. Novembre 2008 Comment tricher ?

×