2011 06 30 cahier des charges site internet by competitic

3 963 vues

Publié le

Réussir son projet de création de site internet :
Découvrez les étapes indispensables, de l'expression de ses besoins à la signature du contrat :
Quelles sont les étapes nécessaires dans la formulisation de ses besoins ?
Quelles sont les solutions techniques disponibles sur le marché en 2011 ,
Comment intégrer l'administration du site dans son organisation.

Publié dans : Business
0 commentaire
3 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
3 963
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
119
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
3
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • .
  • Bien que n'étant pas un document juridique, le cahier des charges possède toutefois une valeur juridique en cas de conflit avec le prestataire. Selon la jurisprudence, l'absence de ce cahier empêche de déterminer les responsabilités de chacune des deux parties.
  • C ’est un projet qui appartient au chef d ’entreprise. Il doit servir une véritable stratégie définie en amont par le dirigeant (ou l ’équipe dirigeante). D ’où l ’intérêt d ’y réfléchir avec sa vision « non technique » afin de ne pas s’égarer.
  • Www.prestataires.com
    Site de mise en relation avec des prestataires TIC
  • La qualité du cahier des charges influence directement la réponse du prestataire. Un cahier peu détaillé ne favorise pas une offre complète. A l'inverse, un cahier trop précis risque de limiter la force de conseil du prestataire. - Il n'est pas nécessaire d'être un expert du Web pour rédiger un cahier des charges, on peut parfaitement utiliser ses propres mots. Ce qui compte pour le client, c'est de savoir ce qu'il veut. - Dans la forme, le cahier des charges d'une entreprise doit compter au moins une quinzaine de pages et ne pas excéder 20 ou 25 pages.
    Source : http://www.commentcamarche.net/faq/9660-le-cahier-des-charges-d-un-site-web
  • Dans son ensemble, le cahier doit présenter l'entreprise, son mode de communication sur Internet (site plaquette, événementiel, e-commerce, etc.), ses souhaits en termes de contenus et de fonctionnalités sur le site, ainsi qu'un planning de réalisation (par exemple lié au lancement d'une gamme, d'un produit, d'une campagne publicitaire, etc.)
    .
  • Le budget va varier en fonction de la complexité du site, mais on peut définir une fourchette de prix.
    Les délais sont important car ils vont permettre de rythmer le travail du prestataire et de surveiller l ’avancement du site.
    Les livrables : Tout ce que le prestataire est appelé à remettre au client pendant et après la conception du site (engagement sur les délais, arborescence détaillée, fichiers informatiques source, codes FTP, déclarations officielles type CNIL, etc.)
    La propriété intellectuelle : Elle conditionne la relation future entre le client et le prestataire. Si elle appartient au prestataire, le client profite seulement d'une licence d'utilisation (inconvénient : le client perd tout s'il change de prestataire en route).
  • L'objectif du site Informer le public ou les partenaires commerciaux, faire connaître l'entreprise, vendre ses produits en ligne, etc.
    Les contenusLes documents fournis par le client (photos, images, données, etc.). Préciser également le nombre de pages estimé pour le site.
    L'arborescenceL'architecture du site voulu par le client, présentée sous forme schématique en citant les rubriques et menus principaux, ainsi que les liens qui les relient.
    Charte graphique/éditorialeTonalité éditoriale et graphique du site.
    Le nom de domaineLe type de nom de domaine voulu (.fr, .com, .net, etc.) à faire acheter par le prestataire ou à transférer si le client le possède déjà. HébergementIl peut être externalisé ou assuré par le prestataire. Dans ce cas le client exigera le détail de l’infrastructure d’hébergement.
  • La gestion du contenuElle concerne la mise à jour du site quand il est opérationnel (accès FTP, module d'administration en ligne, etc.). Par souci d'économies, l'entreprise devra pouvoir réaliser ses mises à jour. Autrement elle devra employer un webmaster.
  • La gestion du contenuElle concerne la mise à jour du site quand il est opérationnel (accès FTP, module d'administration en ligne, etc.). Par souci d'économies, l'entreprise devra pouvoir réaliser ses mises à jour. Autrement elle devra employer un webmaster.
  • L'utilisateur doit pouvoir décider de voir la version Flash ou la version html d'un site. Il ne s'agit pas forcément de lui demander de faire un choix avant même d'entrer sur le site, mais plutôt de fournir des liens réciproques entre les versions. Ainsi, pendant le chargement de la version Flash, l'utilisateur peut décider de lancer la version html. Ces liens réciproques devraient être les plus compréhensibles par les utilisateurs: rares sont ceux qui savent ce qu'est le Flash, ou le html. Puisque ce qui détermine le choix entre l'une ou l'autre des deux versions est souvent la rapidité de chargement, on peut parler de versions bas-débit (html) ou haut-débit (flash). Il faut trouver des labels de liens qui soient compréhensibles par les novices, et clairs pour les utilisateurs plus expérimentés. Concevoir un site en Flash qui soit ergonomique se fait de la même manière que pour un site en Html. Appliquer le cycle de conception centrée utilisateur et respecter les critères ergonomiques permet ainsi de concevoir des sites utiles et utilisables, quelque soit la technologie employée
    Source : http://www.ergolab.net/articles/ergonomie-flash.php
  • L'espace disque est la taille en Mo (mega octets) qui vous est réservée sur le disque dur du serveur qui héberge votre site web. Choisissez un espace disque qui correspond à la taille de votre site web avec une marge de sécurité.Si votre site fait 50 Mo, il peut être utile de prendre un peu plus, par exemple 100 Mo pour permettre à votre site d'évoluer sans problème.Si vous avez besoin de plusieurs Giga-otets d'espace disque, envisagez l'hébergement sur un serveur dédié.
    La bande passante est la quantité d'informations qui transite sur le réseau à un instant donné vers votre site Internet.Elle est exprimée en Mo par secondes ou en Mbytes par secondes.En pratique, plus la bande passante proposée par l'hébergeur est élevée, mieux c'est !Pour un petit site, une bande passante de 1 Mo par seconde suffit. Pour économiser la bande passante, pensez à réduire le poids de vos pages web, par exemple en limitant la taille des images et en les optimisant pour Internet grâce à des logiciels comme Photoshop.
  • 2011 06 30 cahier des charges site internet by competitic

    1. 1. Jeudi 30 Juin 2011 Réussir son projet de création de site internet
    2. 2. Communiquer sur Internet paraît aujourd’hui incontournable, mais comment s’y prendre quand on n’est pas un professionnel dans ce domaine ?  le projet n’est pas considéré comme "stratégiquement essentiel"  on ne connaît pas bien ce domaine  on s’en remet totalement au prestataire Contexte...
    3. 3. Le cahier des charges est l’expression des besoins de la solution que vous souhaitez mettre en œuvre. Il présente votre projet avec :  les objectifs, la stratégie  Les fonctions, les données, les aspects techniques…  les contraintes à respecter (budget, délais…)  les intervenants, le mode de communication C’est l’outil qui fait coïncider la vision du décideur avec la faisabilité technique A quoi sert le cahier des charges ?
    4. 4. Pourquoi un cahier des charges ?  Pour définir et spécifier le service à réaliser  Pour sélectionner un prestataire • document contractuel de référence (en cas de conflit) • fils d’Ariane du travail à réaliser
    5. 5. Privilégier une rédaction interne  Le site est le reflet de l’activité de l’entreprise  C’est un outil au service de la stratégie de l’entreprise
    6. 6. Qui doit le réaliser ?  Soit le dirigeant le rédige lui-même  Soit il externalise la rédaction à un rédacteur spécialisé ( consultant)  Soit il désigne un chef de projet qui prend la direction du cahier des charges et coordonne les équipes
    7. 7. A qui s’adresser ? Utiliser des sites intermédiaires :  www.prestataires.com  www.123presta.com Ou le portail des usages TIC (initiative de la CCIMP en partenariat avec l’Etat et la Région)
    8. 8. Comment le réaliser ?  Utiliser un vocabulaire simple (il n ’est pas nécessaire d’être un technicien)  Définir le plus précisément possible les objectifs, soigner l’expression des besoins Un cahier des charges bien rédigé permettra au prestataire de définir la faisabilité technique
    9. 9. Identifier ses besoins Les questions à se poser : - Votre site sera B to B, B to C ? - Vous souhaitez :  présenter votre société, présenter vos produits, vendre en ligne  présenter du contenu - Vous souhaitez pouvoir gérer vous-même son contenu ?
    10. 10. Identifier ses besoins APPROCHE MARKETING / COMMUNICATION :  Quelle est la particularité de votre offre ?  Vos atouts face à la concurrence ?  Comment vos concurrents ont-ils abordé le web ?
    11. 11. Identifier ses besoins POUR ETRE SUR DE NE RIEN OUBLIER, SIMULEZ ! - fiche produit : déterminer toutes les informations à afficher - commande en ligne : simuler une prise de commande de bout en bout - site portail : conditions d'accès à l'information, types de contenu (texte, vidéo, photo, etc.), quantité et complexité
    12. 12. Identifier ses besoins Consignez toutes ces informations, elles constituent le pré cahier des charges que vous remettrez à l’agence web. Notez aussi les sites qui vous plaisent graphiquement
    13. 13. La base :  Présenter l’entreprise  Présenter les outils de communication déjà en place (plaquette, site web si déjà existant, etc…)  Exprimer les souhaits en termes de contenu, de fonctionnalités et de planning
    14. 14. Les points clés :  Le budget : établir une fourchette  Les délais : définir les étapes du projet  Les livrables : tout ce qui doit être remis à l’entreprise (arborescence, codes, déclarations à la CNIL, etc…)  La propriété intellectuelle (essentiel en cas de changement de prestataire)
    15. 15. Les incontournables :  Définir quel est l’objectif du travail à réaliser (site vitrine, marchand, etc…)  Définir le contenu (images, vidéo, texte, etc…)  Architecture (nombre de pages, arborescence, etc…)  Charte graphique  Nom de domaine  Hébergement
    16. 16. Ne pas oublier :  Définir les modalités de gestion de contenu : mise à jour, module d’administration en ligne - moyens mis en œuvre pour la mise à jour du site ? Accès ftp, interface de mise à jour par le web, logiciel à acquérir... - demander une formation si nécessaire - si mise à jour par le prestataire, tarification ?
    17. 17. Ne pas oublier :  Statistiques de connections : connaître ses statistiques de fréquentation est important - nombre de visiteurs - mots clés tapés par les internautes - moteurs et annuaires de provenance, - nombre de visites, - pages visitées, - provenance géographique des internautes, - jours et tranches horaires des visites, - types de navigateurs utilisés, - fournisseurs d’accès d’origine.
    18. 18. Cahier des charges/devis Le cahier des charges est un élément majeur de la réalisation du site web, un véritable canevas www.modeles-cahier-charges.com
    19. 19. Cahier des charges/devis - Demandez aux agences contactées une réécriture de votre pré- cahier des charges en même temps que le devis. - Elle doit aussi jouer un rôle de conseil :  arborescence,  proposition de solutions innovantes,  solutions techniques adaptées à vos demandes,  exemples d’approches graphiques,  réseau de partenaires pour les prestations annexes (référencement, hébergement etc.)
    20. 20. Le squelette du site
    21. 21.  Contenu du cahier des charges : Il doit clairement détailler l'arborescence, le type de contenu des pages ainsi que le détail des process particuliers (modalité de prise de commande, de consultation des documents etc.). Vos volontés de référencement, affiliation etc … doivent aussi y être abordés même si un autre prestataire prendra l'opération en charge. www.agence-referencement-naturel.fr Cahier des charges/devis
    22. 22. CAS PARTICULIER DE LA PARTIE GRAPHIQUE : Le cahier des charges et le devis doivent clairement identifier les choix techniques qui seront faits pour le montage des pages : - HTML - FLASH Les animations, schémas à réaliser par l’agence, photos à acheter, devront y être précisés Cahier des charges/devis
    23. 23. DETAIL DU DEVIS : - il doit contenir le temps homme estimé par poste : infographiste, intégrateur, programmeur - il doit clairement indiquer les frais récurrents : hébergement mensuel ou annuel, frais d’ouverture du TPE et forfait mensuel pour le paiement en ligne, forfaits pour le référencement, etc… Cahier des charges/devis
    24. 24. Prestations généralement fournies par l’agence web : - dépôt des noms de domaines - charte graphique - programmation base de données - hébergement (généralement sous traité mais compris dans la prestation de l’agence web) Cahier des charges/devis
    25. 25. PRESTATIONS GENERALEMENT SOUS-TRAITEES : - référencement, - affiliation, - autres prestations particulières : panoramiques 360°, montage films, etc. Ne pas hésiter à interroger les partenaires sur leur fournisseur : hébergement, référencement, etc. Cahier des charges/devis
    26. 26. Cahier des charges/devis Zoom sur l’hébergement : - demander la liste des sites déjà hébergés - le nombre de connexions par jour constatés sur les serveurs - son architecture et ses débits - les redondances pour assurer la continuité du service - les ressources et outils d’administration utilisés - le service hot line client - la protection des pages et applications hébergées - la bande passante partagée disponible - l’espace disque attribué - la périodicité des sauvegardes
    27. 27. Cahier des charges/devis Référencement, il faut indiquer au prestataire : - Quels sont les moteurs de recherche et annuaires sur lesquels se référencer - les mots clés du site - le descriptif du site - les textes à indexer Demander une prestation de suivi de référencement (fréquence des rapports de positionnement, réinscription dans les moteurs et annuaires…)
    28. 28. A savoir : Le prestataire doit fournir un document réécrit par ses soins afin de reformuler la demande avec les détails techniques et la faisabilité du projet (appelé aussi cahier des spécifications). Il doit être fourni avant ou en même temps que l’offre commerciale.
    29. 29. Les livrables attendus - Planning de réalisation avec un engagement sur la date de mise en ligne, - Arborescence détaillée du site, - Fichiers informatiques source (pages HTML, graphismes, bases de données, programmes…) - Documents décrivant le site, son fonctionnement et son hébergement, - Version du code HTML utlisée, - Version des navigateurs compatibles, - Preuves des déclarations (récépissé CNIL, copies d’écrans des déclarations annuaires et moteurs, fiche descriptive du nom de domaine), - identifiant et mot de passe pour accéder au serveur.
    30. 30. Les livrables attendus Les livrables peuvent être fournis sur support électronique (CD Rom) Pensez à préciser que vous êtes propriétaire de l’ensemble des images, graphiques et tout contenus créés pour le site
    31. 31.  permet de se poser les bonnes questions  constitue un outil de dialogue efficace entre les différents acteurs du projet et les identifie.  élabore un vocabulaire et un langage commun  permet d’éviter les ambiguïtés (définit la réception finale) Le cahier des charges… Une grande attention doit donc être portée à sa réalisation. Sa qualité est déterminante dans le succès de votre projet
    32. 32. Merci de votre attention Myriam LAGHA CCIMP Service Innovation & TIC myriam.lagha@ccimp.com
    33. 33. La prochaine action « Développer sa compétitivité grâce au travail collaboratif »

    ×