RÉFORME DU SYSTÈME D'INFORMATION
SANITAIRE EN CÔTE D'IVOIRE, QUELLES
LEÇONS SUR LA CAPACITATION DES ACTEURS
DÉCENTRALISÉS
...
CONTEXTE
Création d’un SIG en côte d’ivoire
• En 1995 avec l’appui de la coopération françaises (CF)
et canadienne (ACDI) ...
CONTEXTE
2ème réforme
• 2005-2007 : introduction de nouveaux indicateurs du
VIH/sida et de la TB;
• intégration de nouveau...
Qu’est ce que le DHIS 2?
• DHIS 2 : logiciel libre développé par l’Université
d’Oslo en 1994. Il est conçu et utilisé pour...
Entrepôt
de données
DHIS 2
LMIS
HR
EMR
Measles under 1 year coverage by district 2006
(Measles doses given to children < 1...
Java AppSMS Android App PC/laptop/tabletNav. mobile
Communautés/
Villages
Agents de
santé
communautaires
Cliniques
Distric...
LECONS APPRISES DE LA REFORME DU SIS CIV
I. Ressources humaines
Renforcement des capacité des acteurs décentralisés (comme...
LECONS APPRISES DE LA REFORME DU SIS CIV
II. Ressources matériels
• Réhabilitation d’infrastructures (bureau, salle de
tra...
III. Le Circuit de l’information
9
IV. Disponibilité de l’information: Temps, la
distance et la mobilité
• Déploiement du SIS jusque dans les
communautés et ...
STRATEGIES DE MISE EN ŒUVRE D’UN SIG DANS LE
CADRE D’UN PROGRAMME VIH
Définition de profil et recrutement
• Gestionnaire d...
STRATEGIES DE MISE EN ŒUVRE
Production d’outils de travail
• Elaboration de logiciels de gestions de
l’information stratég...
STRATEGIES DE MISE EN ŒUVRE
• Elaboration d’outils papier
1. Dossiers individuels de patients (soins et traitement)
2. Reg...
STRATEGIES DE MISE EN ŒUVRE
Elaboration d’un circuit de l’information
GRIS
Bureau régional du
programme
District sanitaire...
FONCTIONNEMENT DU SIG PROGRAMME VIH
1. Collecte, saisie et validation locale des données dans la
base par l’AMD au niveau ...
INTERACTION AVEC LES DISTRICTS SANITAIRES
Transmission des données du
programme aux DS
Contribution à la tenue des réunion...
COMPLETUDE ET PROMPTITUDE
67
73
52
89 91
96
78
93
68
98 98 97
0
20
40
60
80
100
120
2009 2010 2011 2012 2013 2014
EVOLUTIO...
DEFIS
Défragmentation des systèmes de collecte de données
non encore effective
Un SIG parallèle au système publique nation...
CONCLUSION
Des points à retenir:
Nécessité d’évaluer constamment le SIG d’un pays afin
d’améliorer la performance de sa qu...
MERCI POUR VOTRE
AIMABLE ATTENTION
20
Atelier Régional Du Système d’Information
Sanitaire à l’Intelligence Collective :
re...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Session 5 Réforme du système d'information sanitaire en Côte d'Ivoire, quelles leçons sur la capacitation des acteurs décentralisés ?

120 vues

Publié le

By Bangaly Doumbouya

Publié dans : Santé
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
120
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4
Actions
Partages
0
Téléchargements
24
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • Circuit décentralisé: CS -> DISTRITS -> REGIONS -> NATIONAL. Alors qu’avec le Circuit DHIS2 en ligne: connexions directes par le Web de la périphérie CS vers le niveau NATIONAL
  • Session 5 Réforme du système d'information sanitaire en Côte d'Ivoire, quelles leçons sur la capacitation des acteurs décentralisés ?

    1. 1. RÉFORME DU SYSTÈME D'INFORMATION SANITAIRE EN CÔTE D'IVOIRE, QUELLES LEÇONS SUR LA CAPACITATION DES ACTEURS DÉCENTRALISÉS Dr Bangaly Doumbouya - Chef du Bureau Régional Aconda vs Côte d’Ivoire 1 Atelier Régional Du Système d’Information Sanitaire à l’Intelligence Collective : recentrer le district sanitaire sur la population grâce aux TICs
    2. 2. CONTEXTE Création d’un SIG en côte d’ivoire • En 1995 avec l’appui de la coopération françaises (CF) et canadienne (ACDI) mais seulement données de routine des ES, pas les programmes verticaux. 1ère réforme • 1995-1999 : création d’un SIG unique, qui intègre et les données de routine des ES et des programmes verticaux. 2
    3. 3. CONTEXTE 2ème réforme • 2005-2007 : introduction de nouveaux indicateurs du VIH/sida et de la TB; • intégration de nouveaux logiciels. (PEPFAR, fonds mondial) 3ème réforme • Depuis 2013 : introduction du logiciel DHIS2 par le MSLS avec l’appui de MEASURE EVALUATION. • Qu’est ce que le DHIS2? 3
    4. 4. Qu’est ce que le DHIS 2? • DHIS 2 : logiciel libre développé par l’Université d’Oslo en 1994. Il est conçu et utilisé pour la saisie, l’analyse, la diffusion et l’évaluation de données pour de nombreux programmes de santé. • DHIS 2 est un entrepôt de données conçu pour stocker les données de santé essentielles et ainsi favoriser l’information pour l’action.
    5. 5. Entrepôt de données DHIS 2 LMIS HR EMR Measles under 1 year coverage by district 2006 (Measles doses given to children < 1 year / total population < 1 year) 74.7 81.3 79.0 80.7 89.5 94.4 80.0 79.9 93.6 93.8 0.0 10.0 20.0 30.0 40.0 50.0 60.0 70.0 80.0 90.0 100.0 Chake Chake District Michew eni District Mkoani District Wete District Central District North A District North B District South District Urban District West District Pemba Zone Unguja Zone District Annualmeaslescoverage% Données transmises par téléphones -Datamart -Metadata -Outils de visualisatio n Tableaux de bord Graphiques et Rapports personalisés SIG/ Cartes Récolte des données – Stockage des données Rendu des données – Système d’aide à la décision Portail web Mobile DHIS 2 : vue d’ensemble
    6. 6. Java AppSMS Android App PC/laptop/tabletNav. mobile Communautés/ Villages Agents de santé communautaires Cliniques Districts / Hopitaux DHIS 2 est un outil multi-support
    7. 7. LECONS APPRISES DE LA REFORME DU SIS CIV I. Ressources humaines Renforcement des capacité des acteurs décentralisés (comment?) 1. Analyse situationnelle – Identifier les besoins en renforcement – Planifier les activités de renforcement 2. Organisation de sessions de formation théorique et pratiques 3. Organisation des sessions de coaching sur site 4. Supervision des acteurs sur l’utilisation du DHIS 2 5. Evaluation du processus de renforcement de capacité des acteurs 7
    8. 8. LECONS APPRISES DE LA REFORME DU SIS CIV II. Ressources matériels • Réhabilitation d’infrastructures (bureau, salle de travail…) • Acquisition d’équipements et meubles • Acquisition d’outils informatiques ( PC, mobile, applications androïdes…) • Déploiement de Logiciels nouveaux : DHIS2 8
    9. 9. III. Le Circuit de l’information 9
    10. 10. IV. Disponibilité de l’information: Temps, la distance et la mobilité • Déploiement du SIS jusque dans les communautés et centres de santé • Réduction le nombre de formulaires papier • Accès immédiat au niveau national aux données saisies localement • Partage de l’information critique • Renforce les réseaux de santé et améliore la communication
    11. 11. STRATEGIES DE MISE EN ŒUVRE D’UN SIG DANS LE CADRE D’UN PROGRAMME VIH Définition de profil et recrutement • Gestionnaire de base de données ou GBD • Gestionnaire régional de l’information sanitaire ou GRIS • Assistant Moniteur de Donnée ou AMD Renforcement de capacités humaines • Modules de gestion de données et du VIH/sida • Modules de TICs Renforcement de capacités matérielles • Acquisition d’outils informatiques (PC, ordinateur portable etc.) • Matériels multimédia et internet 11
    12. 12. STRATEGIES DE MISE EN ŒUVRE Production d’outils de travail • Elaboration de logiciels de gestions de l’information stratégique 1. SIGRACVS (données agrégées) 2. SIGDEP (données individuelles 3. LOGIPharm (données de pharmacie) 4. SIGLAB (données de laboratoire) 5. SIGcom (données communautaires) 12
    13. 13. STRATEGIES DE MISE EN ŒUVRE • Elaboration d’outils papier 1. Dossiers individuels de patients (soins et traitement) 2. Registres d’accueil et conseils (CD) 3. Registres de dépistage par les test rapides (CD) 4. Dossiers de l’enfant exposé (soins et traitement) 5. Registres de consultation prénatale (PTME) 6. Registres de consultation postnatale (PTME) 7. Registres d’accouchement (PTME) 8. Registres TARV (soins et traitement) 9. Registres d’analyse des cohortes (soins et traitement) 10. Rapport mensuel (soins et traitement) 13
    14. 14. STRATEGIES DE MISE EN ŒUVRE Elaboration d’un circuit de l’information GRIS Bureau régional du programme District sanitaire Direction régionale de la santé MSLS Service SI Bureau central du programme Service M&E du partenaire financier AMD Centre de soins VIH informatisé Auxiliaires soins VIH Centre de soins non informatisé Activités des associations à base communautaire Circuit du système programmatique Circuit du système publique national 14
    15. 15. FONCTIONNEMENT DU SIG PROGRAMME VIH 1. Collecte, saisie et validation locale des données dans la base par l’AMD au niveau des centres de soins. 2. Transfert de la base de données par Email au bureau régional, au GRIS. 3. Deuxième validation des données par le staff programmatique du bureau régional. 4. Transmission de la base de données validée par email au services SIS du bureau central du programme à Abidjan et aussi au districts sanitaires. 5. Troisième validation des données au bureau central par l’équipe transversale. 6. Transmission des base de données par email au bureau- pays du partenaire financier. 15
    16. 16. INTERACTION AVEC LES DISTRICTS SANITAIRES Transmission des données du programme aux DS Contribution à la tenue des réunions de validations périodiques des données Visites conjointes d’audit de la qualité des données • Visites de Collecte active des données à leur lieu de production • Visites DQA (Data Quality Asessment) 16
    17. 17. COMPLETUDE ET PROMPTITUDE 67 73 52 89 91 96 78 93 68 98 98 97 0 20 40 60 80 100 120 2009 2010 2011 2012 2013 2014 EVOLUTION DES TAUX MOYENS DE PROMPTITUDE ET DE COMPLETUDE DE 2009 A 2014 PROMPTUDE COMPLETUDE 17
    18. 18. DEFIS Défragmentation des systèmes de collecte de données non encore effective Un SIG parallèle au système publique national. – Personnels, outils et indicateurs sont nouveaux Appropriation de ce système par les acteurs des services publiques (lourdeur, complexité…) – Nombre d’outils à renseigner, – Surcharge de travail pour une seule activité – Compréhension des nouveaux indicateurs Pérennisation du SIG à la fin du programme 18
    19. 19. CONCLUSION Des points à retenir: Nécessité d’évaluer constamment le SIG d’un pays afin d’améliorer la performance de sa qualité La dernière reforme du SIG de la Côte d’Ivoire a permis à celui-ci de s’inscrire au cœur des TICs, et aussi de permettre d’améliorer la capabilisation des acteurs au niveau décentralisé. En perspective, il faudra travailler pour obtenir un SIG véritablement défragmenté en côte d’Ivoire. 19
    20. 20. MERCI POUR VOTRE AIMABLE ATTENTION 20 Atelier Régional Du Système d’Information Sanitaire à l’Intelligence Collective : recentrer le district sanitaire sur la population grâce aux TICs

    ×