Sommaire   Eléments introductifs                                                                         p. 3             ...
Contexte      En Bretagne, 7,1 % des établissements de 10 salariés et plus, ressortissants des CCI, sont dirigés par des f...
La création d’entreprise, une réponse aux ambitions professionnelles des femmes…         La création d’entreprise permettr...
Des difficultés à se projeter dans la fonction de chef dentreprise          Notre précédente enquête en 2008 l’avait déjà ...
Le sentiment d’ascension sociale avec l’accès au statut de chef d’entreprise se renforce chez l’ensemble des porteurs de p...
L’opération TANDEME          La préfecture de région a lancé « TandemE pour lemploi » en 2010 en partenariat avec la DRDFE...
1                                              Les porteuses de                                              projets en Br...
1. Profil des porteurs de projets              Lâge                                     Hommes                 28%        ...
La formation                               Hommes              33,33%         17,36%          21,18%          21,18%   5,2...
2. Le projet      2.1. Une création ou une reprise d’entreprise                 La nature du projet                       ...
2.2. Le secteur d’activité envisagé pour la création d’une entreprise               Les secteurs d’activité               ...
2.3. Les principales caractéristiques du projet…                  La prise en compte de la notion de développement durable...
2.4. L’ancienneté de la réflexion sur le projet actuel de création ou reprise d’entreprise               L’ancienneté de l...
Les étapes déjà franchies…                                                            Contacté un expert-comptable        ...
3. Le contexte     3.1. L’expérience de la création d’entreprise                 Avez-vous déjà créé ou repris une entrepr...
3.3. La finalité du projet : d’abord un emploi      Fin 2008 :                 L’objectif final du projet, c’est avant tou...
4. L’état d’esprit et les représentations sur la création d’entreprise     4.1. Représentations sur la création d’entrepri...
La prise de risque                                                                5%                               Femmes ...
4.2. Entreprendre en 2010               La facilité de créer une entreprise en France                                     ...
5. L’avancement du projet et son financement                Le financement du projet : montant de l’investissement personn...
2    L’accompagnement    des créatrices    en Bretagne      1. Le recours aux conseils dans les         Chambres de Commer...
1. Le recours aux conseils      1.1. Le sentiment d’être accompagnées                                                     ...
1.2. L’accompagnement des créatrices par les CCI              Les actions                                      Diffusion d...
2. Le recours aux financements      2.1. Bretagne Active              Objectif des fonds de garantie : faciliter l’accès a...
Bretagne Active reçoit de plus en plus de demandes de financement : ainsi, entre 2006 et 2010, le nombre total de dossiers...
Les femmes et la création d'entreprise en Bretagne
Les femmes et la création d'entreprise en Bretagne
Les femmes et la création d'entreprise en Bretagne
Les femmes et la création d'entreprise en Bretagne
Les femmes et la création d'entreprise en Bretagne
Les femmes et la création d'entreprise en Bretagne
Les femmes et la création d'entreprise en Bretagne
Les femmes et la création d'entreprise en Bretagne
Les femmes et la création d'entreprise en Bretagne
Les femmes et la création d'entreprise en Bretagne
Les femmes et la création d'entreprise en Bretagne
Les femmes et la création d'entreprise en Bretagne
Les femmes et la création d'entreprise en Bretagne
Les femmes et la création d'entreprise en Bretagne
Les femmes et la création d'entreprise en Bretagne
Les femmes et la création d'entreprise en Bretagne
Les femmes et la création d'entreprise en Bretagne
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Les femmes et la création d'entreprise en Bretagne

2 658 vues

Publié le

L'étude dresse le profil des femmes créatrices d'entreprise en Bretagne et de leurs projets, à partir des données collectées par l'Observatoire Permanent des Porteurs de Projet CCI-Entreprendre en France. Elle met en lumière les motivations des futures créatrices, les freins et leviers pour concrétiser leurs projets.

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 658
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
658
Actions
Partages
0
Téléchargements
20
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Les femmes et la création d'entreprise en Bretagne

  1. 1. Sommaire Eléments introductifs p. 3 Le contexte de l’entrepreneuriat Le profil des porteuses de projets Des évolutions lentes mais en confirmation Les porteuses de projet p. 9 (source : Observatoire Permanent des Porteurs de Projets CCI Entreprendre en France – 2010) L’accompagnement des créatrices p. 25 Les femmes dans les réseaux d’entreprise p. 33
  2. 2. Contexte En Bretagne, 7,1 % des établissements de 10 salariés et plus, ressortissants des CCI, sont dirigés par des femmes, un chiffre en stagnation (source : CCI Bretagne – données 2011) : 40,3 % de ces femmes dirigent une entreprise de 20 salariés et plus ; 68 % des entreprises de plus de 10 salariés dirigées par des femmes sont dans le secteur tertiaire (commerce et services). En Bretagne, le taux de pérennité à 3 ans pour les entreprises créées en 2006 est supérieur à la moyenne nationale de près de 6 points soit 71,6 % contre 65,9 % (source : Insee - 2010) : 68,4 % des entreprises créées par les femmes en Bretagne passent le cap des 3 ans contre 65,2 % au niveau national ; Inférieur de 5 points au taux de survie des entreprises dirigées par les hommes en Bretagne (72,8 %), le taux de survie des créations par les femmes en Bretagne reste supérieur à la moyenne nationale hommes/femmes (65,9 %). 47,3 % des porteurs de projets, dans notre étude, sont des femmes (source : Observatoire des porteurs de projets – Entreprendre en France – Données 2010) Le profil des porteuses de projets de création en 2010 Des porteuses de projets plus âgées et plus diplômées qu’en 2008 C’est majoritairement entre 30 et 50 ans que les femmes mettent en œuvre leur projet de création d’entreprise, tout comme leurs homologues masculins. Elles sont plus diplômées que les hommes et sont moins souvent en recherche demploi : - 46,7 % des femmes ont un niveau de formation supérieur au bac contre 42,4 % pour les hommes ; - 43 % des femmes sont en recherche d’emploi contre 48 % pour les hommes.© CCI de Bretagne – Mars 2012 L’ENTREPRENEURIAT AU FEMININ EN BRETAGNE 5
  3. 3. La création d’entreprise, une réponse aux ambitions professionnelles des femmes… La création d’entreprise permettra, pour 65 % des porteuses de projets, d’accéder à une forme de reconnaissance et d’ascension sociale, un sentiment partagé par les 2/3 de leurs homologues masculins ; Pour 43 % des futures créatrices, l’élément déclenchant est le besoin de se réaliser et la recherche d’une mobilisation pleine de leurs compétences (même si 30 % d’entre elles pensent que leur revenu va baisser) ; Elles veulent, en créant leur activité, donner un nouvel élan à leur carrière professionnelle jugée insatisfaisante (pour rappel, près de la moitié des porteuses de projet ont un niveau de formation supérieur au bac). … tout en maîtrisant les risques Elles sont plus souvent à leur première expérience de création que les hommes (93 % contre 86 %), un taux en légère hausse par rapport à 2008 (+ 2 points) ; Prudentes, elles sont 22 % à débuter par le statut d’auto-entrepreneure qui leur permet de tester leur projet tout en cumulant, pour 34% dentre elles, une activité de salariée (en hausse de 10 points par rapport à fin 2008). Les projets et leur accompagnement Pour trois quarts des porteuses de projets, la création d’entreprise est un projet mené en solitaire, sans l’aide d’un proche ; C’est un moyen de créer leur emploi pour 94 % des créatrices (en lien avec leur aspiration de se réaliser), tandis que les hommes sinscrivent plus dans une dynamique de développement économique. 85 % des projets se concentrent principalement sur trois secteurs : commerce et réparation, services aux particuliers, santé et action sociale, et cafés, hôtels, restaurants. Les femmes sont peu, voire pas du tout présentes dans les secteurs « culturellement réservés » aux hommes : BTP, industrie, transports…6 L’ENTREPRENEURIAT AU FEMININ EN BRETAGNE © CCI de Bretagne – Mars 2012
  4. 4. Des difficultés à se projeter dans la fonction de chef dentreprise Notre précédente enquête en 2008 l’avait déjà montré : davantage en quête de légitimité que les hommes, les créatrices ont des attentes précises en matière daccompagnement et daide à la construction de leur projet. Un besoin qui se traduit par leur assiduité aux dispositifs et journées d’information sur la création dentreprise. Un référent unique pour le suivi du projet Au fur et à mesure de lavancement de leur projet, les femmes recherchent un accompagnement plus personnalisé, avec plus d’encadrement et des formations thématiques adaptées à leurs besoins ; Autant d’éléments qui ont pour effet de les rassurer et de les aider à franchir le pas de la création, vécu trop souvent comme un risque très important. Nota : sur ces thèmes, les hommes ont également des attentes fortes, même si elles sont moins marquées que pour les femmes. Des évolutions lentes mais en confirmation Les chiffres provisoires disponibles pour 2011 (source : Observatoire Entreprendre en France) La part des porteuses de projets augmente de plus de 2 points par rapport à 2010 pour passer à 49,7 % ; Elles sont majoritairement âgées de 30-50 ans (58 %) et moins souvent en recherche d’emploi (41 %), comme en 2010 ; Les femmes choisissent plus volontiers que les hommes le statut d’auto-entrepreneur (20,4 % contre 13,3 %) ; 41 % des porteuses de projets indiquent qu’elles resteront seules (29 % pour les hommes), des chiffres qui confirment les données collectées en 2010 ;© CCI de Bretagne – Mars 2012 L’ENTREPRENEURIAT AU FEMININ EN BRETAGNE 7
  5. 5. Le sentiment d’ascension sociale avec l’accès au statut de chef d’entreprise se renforce chez l’ensemble des porteurs de projets, et passe la barre des 70 %. Les réseaux de chefs d’entreprises et cadres dirigeants Traditionnellement masculins, ces réseaux s’ouvrent aux femmes avec une augmentation moyenne de 2 à 3 % de leur effectif féminin entre 2009 et 2011. Des initiatives en Bretagne pour accompagner encore mieux les femmes dans leur désir d’entreprendre Le PAR – Plan d’action régional pour la promotion de l’entrepreneuriat féminin Réunis au sein du P.A.R., l’Etat, le Conseil régional de Bretagne, la Caisse des Dépôts et 3 associations (Entreprendre au féminin, Entreprendre ensemble et Boutique de gestion 22) ont pour objectif d’accompagner les femmes dans leur démarche entrepreneuriale pour le développement de l’économie régionale, afin de faire progresser leur nombre dans un objectif partagé d’égalité professionnelle. Le P.A.R. 2010-2012 est organisé selon 3 axes : - l’animation du site www.femmes-entreprises-bretagne.com - la mise en réseau des femmes afin de sensibiliser, dynamiser et promouvoir l’entrepreneuriat féminin en Bretagne - la promotion de l’esprit d’entreprendre et favoriser le retour à l’emploi ou le développement de carrière par la création d’entreprise Le prix des femmes entrepreneures Organisée par les partenaires du P.A.R., cette manifestation a distingué 3 entreprises et leurs 5 dirigeantes parmi les 79 dossiers de candidature qui ont été déposés en 2011 : - prix de la création : Stéphanie Gagniou et Laurence Josselin pour « Un potager dans ma cuisine » - prix du développement : Véronique Istin et Marie Page pour la société « Moldéo » - prix de l’innovation : Sophie Fiacre pour « Lumipouss ». Une nouvelle édition de ce concours est d’ores et déjà lancé pour l’année 2012. Intitulé « Femmes et entreprises en Bretagne », le concours sera doté de quatre prix Jeune entreprise de Bretagne et d’un prix du Jury.8 L’ENTREPRENEURIAT AU FEMININ EN BRETAGNE © CCI de Bretagne – Mars 2012
  6. 6. L’opération TANDEME La préfecture de région a lancé « TandemE pour lemploi » en 2010 en partenariat avec la DRDFE, la mission locale de Rennes et la CCI de Rennes. Le réseau « TandemE pour l’emploi » est constitué de femmes chefs d’entreprises. Ces marraines apportent leur expérience entrepreneuriale durant la période d’accompagnement. Elles permettent de lever les freins à la création et reprise d’entreprise et aident leurs filleules à devenir entrepreneures. Elles leur facilitent l’accès aux réseaux utiles à leurs projets. Le marrainage favorise la confiance en soi des filleules. Pour la première session (septembre 2010 au 31 août 2011) : - sur un vivier de 75 femmes qui ont souhaité être accompagnées, 47 ont franchi le pas d’être marrainées ; - 28 filleules ont participé aux ateliers du Cercle des créatrices 35 et 17 filleules sont accompagnées par l’Espace Entreprendre de la CCI de Rennes. Le Cercle des créatrices sur Rennes et Saint-Malo L’atelier du « Cercle des créatrices » est un programme bien identifié au niveau local. Les femmes qui y participent prennent confiance en elles pour aller vers l’entrepreneuriat, l’atelier leur permettant d’identifier, entre autres, toutes les structures d’accompagnement à la création d’entreprise. - En 2010, 15 ateliers se sont déroulés sur Rennes avec 217 participantes. A l’issue de ces ateliers, 20 % des femmes créent leur entreprise, qu’il s’agisse d’une création pure ou du passage de l’auto-entrepreneuriat à un statut d’entreprise. - L’opération a été déclinée sur Saint-Malo-Fougères pour la première fois en 2010 : 4 ateliers se sont tenus avec une centaine de participantes. Parmi les participantes, 12 % ont créé leur entreprise et ont été accompagnées par la CCI Saint-Malo-Fougères. Fin 2011, Rennes a lancé sa 5ème édition tandis que Saint-Malo-Fougères s’engageaient dans leur 2ème édition.© CCI de Bretagne – Mars 2012 L’ENTREPRENEURIAT AU FEMININ EN BRETAGNE 9
  7. 7. 1 Les porteuses de projets en Bretagne 1. Profil des porteuses de projets 2. Le projet 3. Le contexte 4. L’état d’esprit et représentation 5. L’état d’avancement du projet1Nota : Tous les éléments analysés dans cette partie sont issus de l’enquête réalisée par l’Observatoire Permanent des Porteurs de Projets CCI Entreprendre en France auprès de 14957 porteurs de projets de création/reprise d’entreprise. Données 2010 – Base de l’échantillon exploité pour la Bretagne : 555 porteurs de projets dont 259 femmes.
  8. 8. 1. Profil des porteurs de projets Lâge Hommes 28% 60% 12% Femmes 32% 59% 9% Moins de 30 ans Des porteurs de projets plus âgés 30 à 49 ans majoritairement dans la tranche des 30 50 ans et plus – 49 ans, en progression de 10 points Total Bretagne 30% 60% 11% chez les femmes et 15 points chez les hommes, au détriment des moins de 30 0% 20% 40% 60% 80% 100% ans qui étaient 43 % à porter un projet de création en Bretagne en 2008. Les femmes sont plus souvent en La taille du charge dun foyer de 3 personnes et Hommes 23% 23% 16% 24% 14% foyer plus (61 %) contre 54 % pour les 1 personne 2 personnes hommes ; c’était déjà le cas en 2008 3 personnes pour 65 % des porteuses de projets. Femmes 14% 25% 18% 28% 15% 4 personnes 5 personnes et plus Total Bretagne 19% 24% 17% 26% 14% 0% 20% 40% 60% 80% 100%© CCI de Bretagne – Mars 2012 L’ENTREPRENEURIAT AU FEMININ EN BRETAGNE 13
  9. 9. La formation Hommes 33,33% 17,36% 21,18% 21,18% 5,21% 1,39% Niveaux VI et V Niveau IV Femmes 28,02% 20,62% 24,90% 21,79% 3,11% 1,56% Niveau III Niveaux II-I Sans qualification Autres cas Le profil des porteuses de projets évolue par rapport à la précédente Total Bretagne 31% 19% 23% 21% 4% 1% enquête publiée en 2009 (chiffres 2008) : 0% 20% 40% 60% 80% 100% des femmes plus diplômées que Situation les hommes, une situation qui professionnelle s’inverse par rapport à 2008 ; Hommes 2% 11% 34% 48% 5% Travailleurs indépendants, professions libérales moins demandeuses demploi Cadres (43 % en 2010 contre 51 % en Femmes 4% 9% 37% 43% 8% Techniciens, employés, 2008) ; chez les hommes, la part ouvriers des demandeurs d’emploi Demandeurs demploi augmente d’un point par Autres situations rapport à 2008. Total Bretagne 3% 10% 35% 45% 7% 0% 20% 40% 60% 80% 100%14 L’ENTREPRENEURIAT AU FEMININ EN BRETAGNE © CCI de Bretagne – Mars 2012
  10. 10. 2. Le projet 2.1. Une création ou une reprise d’entreprise La nature du projet Dune reprise 15% dentreprise Femmes La création dune entreprise nouvelle pour lensemble des existante 16% Hommes porteurs de projets, se fait plutôt en solitaire (73 % et 68 %), une position plus affirmée encore qu’en 2008 où les taux étaient de 64 % pour les femmes et 63 % pour les hommes. Dune création 85% dentreprise nouvelle 84% Le choix du statut dauto-entrepreneur est retenu par 22 % des porteuses de projets (18 % chez les hommes) 0% 20% 40% 60% 80% 100% A noter que peu de porteurs de projet envisagent de rentrer dans un réseau franchisé, même si le chiffre augmente avec 8 Seul ou en association… points tant pour les hommes que les femmes. Avec un ou plusieurs 5% autres membres de 3% 40 % des femmes et 28 % des hommes précisent quils nauront votre famille Femmes pas de salariés. 10% Hommes Avec votre conjoint 11% Créer, oui… mais en toute sécurité : ils sont respectivement 34% Avec un ou plusieurs 11% associés 17% et 32 % à opter pour le cumul avec une activité salariée, des 73% taux en très nette progression (+10 points) par rapport à la Seul 68% précédente enquête, avec lespérance de mieux gagner sa 0% 20% 40% 60% 80% vie (48 % des femmes et 64 % des hommes). Sur ce dernier point, 30 % des femmes pensent que leur revenu va baisser contre seulement 5 % chez les hommes.© CCI de Bretagne – Mars 2012 L’ENTREPRENEURIAT AU FEMININ EN BRETAGNE 15
  11. 11. 2.2. Le secteur d’activité envisagé pour la création d’une entreprise Les secteurs d’activité Immobilier 2,11% 2% 1,05% Industrie 3% Globalement, les secteurs 0,00% Transports 3% traditionnellement masculins restent peu Santé/Action sociale 2% 4,74% investis par les femmes ; BTP/Construction 1,05% 10% Femmes Services aux entreprises 8,42% 11% Hommes Pour autant, les femmes recherchent Services aux particuliers 16% 24,21% moins la création dans un secteur dans Cafés hôtels restaurants 15,26% 20% lequel elles ont déjà exercé un métier Commerce ambulant 4% 5,79% (50% contre 59 % en 2008), alors que les Commerce et réparation 34,74% hommes sont davantage dans cette 22% Autres 3% démarche (57 %, comme en 2008) ; 7,83% 0,00% 10,00% 20,00% 30,00% 40,00% On retiendra la très forte évolution des projets en lien avec les services aux La clientèle visée particuliers, notamment chez les femmes (24% au lieu de 13% en 2008) 29% Entreprise ou administrations 35% Femmes Les femmes ciblent toujours une clientèle Hommes de particuliers, même si le taux évolue légèrement (- 6 points par rapport à 71% 2008); à noter que pour les hommes, sur la Particuliers 65% même période, ce même taux augmente de 6 points. 0% 20% 40% 60% 80%16 L’ENTREPRENEURIAT AU FEMININ EN BRETAGNE © CCI de Bretagne – Mars 2012
  12. 12. 2.3. Les principales caractéristiques du projet… La prise en compte de la notion de développement durable 20% pas du tout femmes 16% hommes 31% peu 31% Une vraie prise de conscience assez 30% chez lensemble des porteurs de 28% la nécessité dintégrer le 19% développement durable dans beaucoup 25% leurs projets : ils ne sont plus que 20% des femmes et 16% des 0% 10% 20% 30% 40% hommes a ne pas l’intégrer Les aspects liés au développement pris en compte dans la définition du (contre 51% et 49% en 2008) ; projet : mettre en place un système de Globalement, la démarche management pour un développement 10% durable 12% Femmes développement durable est participer à la mixité sociale et à lintégration des personnes ayant un accès 12% Total Bretagne prioritairement associée aux difficile à lemploi 13% recourir à des processus de conception et produits avec la prise en compte 17% production non polluants 15% de la thématique sociétale dans utiliser léco-conception ou au moins un second temps. optimiser lutilisation de lénergie et des 19% matérieux 19% veiller à lintégration sociale et culturelle de lentreprise dans son territoire 23% 21% proposer ou produire des biens ouservices respectueux de lenvironnement 45% 46% 0% 10% 20% 30% 40% 50%© CCI de Bretagne – Mars 2012 L’ENTREPRENEURIAT AU FEMININ EN BRETAGNE 17
  13. 13. 2.4. L’ancienneté de la réflexion sur le projet actuel de création ou reprise d’entreprise L’ancienneté de la réflexion sur le projet 7% Femmes 5 ans et plus 12% Hommes 20% De 2 ans à moins de 5 ans 25% 25% De 1 an à moins de 2 ans 31% Au moment de l’enquête, les De 7 à 11 mois 24% porteuses de projets étaient 16% inscrites depuis moins longtemps Moins de 6 mois 24% dans leur réflexion. 17% 0% 5% 10% 15% 20% 25% 30% 35% Moins avancées que les hommes Le délai de réalisation du projet… dans leurs démarches, 45 % des femmes verront leur projet aboutir dans un délai de 6 mois à 4% Femmes Plus de 2 ans 3% Hommes 2 ans contre 41 % des hommes. 13% Entre 1 et 2 ans 11% 28% Entre 6 mois et 1 an 27% 34% Entre 3 et 6 mois 30% 22% Moins de 3 mois 29% 0% 10% 20% 30% 40% [18 L’ENTREPRENEURIAT AU FEMININ EN BRETAGNE © CCI de Bretagne – Mars 2012
  14. 14. Les étapes déjà franchies… Contacté un expert-comptable 12% 11% Etabli un plan financier de recettes et de dépenses 11% 18% Femmes Hommes Contacté un banquier 10% 14% Des projets qui avancent de manière identique, tant chez les Choisi un statut juridique 21% 25% femmes que chez les hommes. Débuté ou réalisé une étude de marché 29% 34% Cherché les aides possibles 37% 38% Rédigé votre projet par écrit 33% 34% Pris des informations sur les formalités de création reprise 84% 83% 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% 80% 90%© CCI de Bretagne – Mars 2012 L’ENTREPRENEURIAT AU FEMININ EN BRETAGNE 19
  15. 15. 3. Le contexte 3.1. L’expérience de la création d’entreprise Avez-vous déjà créé ou repris une entreprise par le passé ? Hommes Femmes Oui 14 % 7% Non, ce serait la 93 % 86 % première fois Les femmes ont moins lexpérience de la création dentreprise que les hommes (7 3.2. Les entrepreneurs dans l’entourage points décart). Plus diplômées et moins en recherche demploi que lors de Les entrepreneurs dans l’entourage… notre précédente enquête, elles bénéficient aussi dun entourage Membres de votre 51% entrepreneurial plus fort, réseau professionnel 60% notamment dans la famille : Femmes 60% Hommes lhéritage social et culturel Des frères/sœurs ou cousins 63% "entreprise" prend ici tout son sens. Vos parents (père ou 38% mère) 35% 69% Des amis proches 74% 0% 20% 40% 60% 80%20 L’ENTREPRENEURIAT AU FEMININ EN BRETAGNE © CCI de Bretagne – Mars 2012
  16. 16. 3.3. La finalité du projet : d’abord un emploi Fin 2008 : L’objectif final du projet, c’est avant tout… Hommes Femmes Créer votre propre emploi 62 % 81 % Développer une entreprise en termes d’emplois et 38 % 19 % d’investissements Les femmes sont moins dans une dynamique de développement Fin 2010 : économique que les hommes : L’objectif final du projet, c’est avant tout… Hommes Femmes 94 % d’entre elles cherchent avant tout à créer leur propre emploi. Créer votre propre emploi 80 % 94 % Développer une entreprise en termes d’emplois et 20 % 6% d’investissements© CCI de Bretagne – Mars 2012 L’ENTREPRENEURIAT AU FEMININ EN BRETAGNE 21
  17. 17. 4. L’état d’esprit et les représentations sur la création d’entreprise 4.1. Représentations sur la création d’entreprise et le métier de chef d’entreprise Créer ou reprendre une entreprise, dans le cadre de votre projet, c’est avant tout… 1% une tradition, une habitude familiale 0% Sortir du chômage 1% 2% Femmes Hommes Pour les femmes, créer son entreprise, constituer un patrimoine 1% 2% cest dabord la possibilité de se réaliser la possibilité de gagner plus dargent 5% 6% et vivre une passion avant de gagner prendre des risques, relever des défis et les 6% sa vie. mener au bout, un challenge 8% 19% le goût, le besoin dêtre indépendant 22% Bien que moins dans la recherche un moyen de gagner sa vie, de travailler 26% 30% dune indépendance que les hommes La possibilité de vivre de sa passion, un moyen 41% (3 points décart), le besoin de se de se réaliser 29% 0% 10% 20% 30% 40% 50% réaliser chez les femmes est confirmé par la recherche dune mobilisation « pleine » de leurs compétences ; et Pour vous, être indépendant, cest avant tout… cest peut être loccasion pour ces travailler seul ou en faible nom bre 2% 2% femmes de donner un nouvel élan à travailler avec des gens que lon 3% une carrière professionnelle qui a apprécie 2% fem m es hom m es tendance à plafonner sous le statut de 5% etre m oins stressé 3% salariée. 6% ne plus être salarié 6% Et, pour 2 porteurs de projet sur 3, navoir de com pte à ne rendre à personne 9% 11% femmes et hommes, créer son gérer vos responsabilités com m e 32% entreprise représente une forme vous lentendez 33% d’ascension sociale. vous réaliser/utiliser pleinem ent vos 43% com pétences 42% 0% 5% 10% 15% 20% 25% 30% 35% 40% 45% 50%22 L’ENTREPRENEURIAT AU FEMININ EN BRETAGNE © CCI de Bretagne – Mars 2012
  18. 18. La prise de risque 5% Femmes Non pas du tout 9% Hommes 32% Le sentiment de prendre un risque Non plutôt pas 33% important en créant une entreprise est dominant tant pour les hommes Oui plutôt 44% que pour les femmes. 32% Pour lensemble des créateurs, ce 19% Oui tout à fait risque perçu est directement lié au 26% volet financier du projet et à son 0% 10% 20% 30% 40% 50% impact sur les ressources familiales (quitter un emploi stable, utiliser les réserves financières pour la création consacre toutes ses réserves financières pour 51% dactivité). emprunter de largent 59% Les femmes sinterrogent aussi sur leur 28% quitte un emploi stable pour un avenir intertain femmes capacité à devenir chef dentreprise ; 30% hommes moins sûres delles, elles sont 28 % 47% (contre 19% des hommes) à penser pas sûr que le projet réussisse 35% prendre un risque parce quelles ne sont pas certaines d’avoir les 28% pas sûr davoir les compétences pour diriger une entreprise compétences pour diriger une 19% entreprise. 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70%© CCI de Bretagne – Mars 2012 L’ENTREPRENEURIAT AU FEMININ EN BRETAGNE 23
  19. 19. 4.2. Entreprendre en 2010 La facilité de créer une entreprise en France 1% Femmes très facile 0% Hommes 6% très difficile 8% 26% plutôt facile 21% Globalement, les hommes et les femmes trouvent la création plutôt difficile 68% d’entreprise difficile en France. 71% 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% 80% Et quand on les interroge sur le contexte économique actuel, ce sentiment est renforcé, notamment Indice de confiance sur la réalisation de votre projet (0 à 100) chez les femmes et passe à 79 % de plutôt difficile. 36% 75 et plus 39% Et dans ce contexte, elles sont 66 % à avoir un indice de confiance sur les 30% de 50 à 74 26% chances de réussite de leur projet supérieur ou égal à 50. 11% Femmes de 25 à 49 Hommes 13% 23% moins de 25 22% 0% 5% 10% 15% 20% 25% 30% 35% 40% 45%24 L’ENTREPRENEURIAT AU FEMININ EN BRETAGNE © CCI de Bretagne – Mars 2012
  20. 20. 5. L’avancement du projet et son financement Le financement du projet : montant de l’investissement personnel Hommes Femmes Moins de 1000 € 14 % 29 % Le montant de l’apport financier personnel des femmes est globalement inférieur à celui Entre 1000 € et 4999 € 33 % 26 % des hommes. Pour autant, ils sont plus nombreux à ne disposer que de moins de Entre 5000 € et 29999 € 35 % 39 % 5000 € : + 6 points par rapport à 2008 pour les 30000 € et plus 18 % 6% femmes (+ 10 points pour les hommes) ; Des projets moins ambitieux : dans 8 cas sur Les facteurs d’accélération 10, les femmes recherchent un financement complémentaire : 77 % d’entre elles (63 % 4% Trouver un associé 5% des hommes) emprunteront moins de 50000€. Avoir laccord et lappui de votre employeur actuel 4% 4% 37 % des femmes emprunteront moins de Pouvoir y consacrer plus de temps 8% Femmes 10000 € (28 % pour les hommes) et seulement 10% Hommes 10% 2 % plus de 300000 € (5 % des hommes). Obtenir un congé spécifique ou travailler à mi-temps pour préparer votre projet 10% Connaître dautres porteurs de projets 11% 19% Les femmes mettent laccent sur Bénéficier dun tutorat bénévole dun chef dentreprise expérimenté 20% 20% laccompagnement et la construction du Pouvoir bénéficier dune formation au métier de dirigeant dentreprise 22% projet, deux éléments quelles jugent 20% prioritaires avant lobtention de 24% Simplifier les démarches administratives 32% financements, à contrario des hommes pour 39% Obtenir un premier prêt, un financement 44% lesquels le financement arrive en 2ème Mieux valider la pertinence et la rentabilité de votre projet 39% 44% position. 56% Disposer gracieusement des conseils dun expert de la création 55% 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60%© CCI de Bretagne – Mars 2012 L’ENTREPRENEURIAT AU FEMININ EN BRETAGNE 25
  21. 21. 2 L’accompagnement des créatrices en Bretagne 1. Le recours aux conseils dans les Chambres de Commerce et d’Industrie 2. Le recours aux financements : BDI (Bretagne Développement Initiatives), le FGIF (Fonds de garantie à l’initiative des femmes) et Bretagne Initiative
  22. 22. 1. Le recours aux conseils 1.1. Le sentiment d’être accompagnées 28% Femmes Plutôt seul Hommes 29% Un sentiment de solitude partagé pour un tiers des porteurs de Plutôt aidé et soutenu par des 12% projets plus fort que lors de la conseils extérieurs précédente enquête en 2008 en création 60% dentreprise avec 11 points décart. Lorsquils se sentent Plutôt aidé et 60% soutenu par votre accompagnés, c’est plutôt un entourage 11% soutien de leur entourage pour les femmes à l’inverse des hommes 0% 20% 40% 60% 80% qui se sentent plutôt accompagnés par des conseils extérieurs.© CCI de Bretagne – Mars 2012 L’ENTREPRENEURIAT AU FEMININ EN BRETAGNE 29
  23. 23. 1.2. L’accompagnement des créatrices par les CCI Les actions Diffusion dune annonce sur une bourse dopportunités daffaires 5% 4% daccompagnement Participation à la formation "5 jours pour 16% Femmes dont ont bénéficié les entreprendre" 12% Hommes femmes interrogées Validation du dossier de financement 2% La grande majorité des porteuses de Participation à une formation spécialisée 2% projet (79%) participent aux réunions 2% d’information et collectent la Entretien individuel avec un conseiller 15% 10% documentation (66 %) pour avancer Réception de documentation sur la création / reprise dentreprise 22% 66% dans leur démarche de création/reprise Participation à une réunion dinformation 79% d’entreprise. 62% 0% 20% 40% 60% 80% 100% Interrogées sur leurs attentes en matière d’accompagnement, les porteuses de Les actions 6% projet, plus encore que leurs homologues des espaces déchange sur le web 5% d’accompagnement masculins, mettent l’accent sur leur des rencontres avec des chefs dentreprises dans le cadre dun réseau 8% 8% dont les femmes souhait d’être accompagnées par un 8% des outils dévaluation de projet en ligne Femmes aimeraient le plus 12% Hommes interlocuteur unique (81 %) pendant 8% bénéficier un atelier pratique dune demi journée 15% toute la phase de préparation de leur des moments déchange et de travail avec dautres créateurs 15% 13% projet et de pouvoir bénéficier de une prestation daccompagnement avec des RDV réguliers sur 38% plusieurs mois dans une limite de 2 ans 34% formations spécifiques répondant à leurs la mise en relation avec des experts spécialisés en fonction de vos 42% besoins 46% besoins : elles recherchent un 55% des formations thématiques selon vos besoins 48% accompagnement individualisé et Un interlocuteur unique lors de vos contacts avec la CCI qui a connaissance de votre projet 74% 81% personnalisé, pour se rassurer face à la 0% 20% 40% 60% 80% 100% prise de risque que représente pour elles le passage à l’acte.30 L’ENTREPRENEURIAT AU FEMININ EN BRETAGNE © CCI de Bretagne – Mars 2012
  24. 24. 2. Le recours aux financements 2.1. Bretagne Active Objectif des fonds de garantie : faciliter l’accès au crédit bancaire pour les porteurs de projets L’appui apporté par Bretagne Active s’articule en 3 temps : l’expertise sur les dossiers, l’accompagnement et le financement des dossiers validés puis le suivi de la mise en place du projet. FAG Limite, voire supprime, le recours à des cautions personnelles, familiales ou Fonds de garantie bancaire pour la amicales. création et la reprise d’entreprise La garantie FAG couvre des prêts bancaires à moyen terme finançant des besoins en fonds de roulement et/ou des investissements FGIF La garantie FGIF couvre les prêts bancaires à moyen terme, finançant des Fonds de garantie à l’initiative besoins en fonds de roulement et/ou des investissements des femmes Volume d’activité de Bretagne Active en nombre de dossiers Ensemble des dossiers Dossiers portés par les femmes 2009 2010 Evolution 2009 2010 Evolution Expertise 518 576 + 11 % 287 309 +8% Accords 354 411 + 16 % 190 203 +7% Sur les 2 années : - 1094 dossiers ont été transmis à Bretagne Active par les prescripteurs (chambres consulaires, boutiques de gestion, banques, PFIL, experts-comptables) - 45 % des dossiers expertisés et 51 % des projets acceptés étaient portés par des femmes© CCI de Bretagne – Mars 2012 L’ENTREPRENEURIAT AU FEMININ EN BRETAGNE 31
  25. 25. Bretagne Active reçoit de plus en plus de demandes de financement : ainsi, entre 2006 et 2010, le nombre total de dossiers expertisés a augmenté de 74 %. Sur la même période, le nombre de dossiers de demande de financement portés par les femmes a augmenté de 45 % et le nombre de dossiers qui ont bénéficié d’un financement a augmenté de 86 %. Pour autant, il faut noter que le poids des dossiers déposés par les femmes sur la totalité des dossiers déposés a diminué de 10 points (au profit des hommes) et le poids des dossiers validés a également diminué de 13 points, toujours au bénéfice des dossiers portés par les hommes. Profil des dossiers étudiés par Bretagne Active Répartition hommes/femmes 54 % des dossiers accompagnés par Bretagne Active étaient portés par des femmes ; 2010 267 309 75 % des femmes sont demandeuses d’emploi au moment où elles Hommes déposent leur dossier ; Femmes 66 % des dossiers portés par les femmes ont été sélectionnés en 2009 et 2009 231 287 2010 ; 0 200 400 600 800 63 % des projets portés par les femmes sont des projets de création d’entreprise Types de projets portés par les femmes Situation des porteuses de projets étudiés 6 2010 219 84 2010 111 105 59 34 Création DE moins 6 mois Développement DE plus 6 mois 4 Reprise Salariés 2009 159 124 2009 100 129 39 19 Autres 0 100 200 300 400 0 100 200 300 40032 L’ENTREPRENEURIAT AU FEMININ EN BRETAGNE © CCI de Bretagne – Mars 2012

×