Les pépinières       d’entreprises en              BretagneChambre régionale de commerce et d’industrie de Bretagne       ...
GLOSSAIRE .............................................................................................................. 3...
4-1-2 L’offre des pépinières d’entreprises bretonnes ........................................................................
Avis au lecteur                        Ce document ne traite que des pépinières                               d’entreprise...
Cet immobilier est une version « allégée » de la pépinière d’entreprises car il propose deslocaux standards et des service...
SynthèseLes premières pépinières d’entreprises sont apparues en France vers le milieu desannées 80. En Bretagne, les plus ...
Enfin, la dernière partie de l’étude consacrée à l’analyse spécifique des pépinièresd’entreprises en Bretagne permet de fa...
Nouveautés 2010Evolutions apportées par l’édition 2010                                             Point du               ...
Enfin, 7 projets de création de pépinières d’entreprises sont en cours enBretagne (1 dans les Côtes d’Armor, 3 dans le Fin...
IntroductionAujourd’hui les territoires évoluent dans un contexte de concurrence accrue où attirer lesentreprises représen...
1- Préambule1-1 HistoriqueLe concept des pépinières d’entreprises est apparu en France au milieu des années 1980. Ila été ...
C’est une structure que l’on trouve souvent à proximité immédiate d’un site scientifique,universitaire ou de recherche. Le...
d’une activité économique. Le CAPE permet à un porteur de projet de le tester en couveused’entreprises. Sa durée ne peut e...
- Les pépinières de « haute technologie ou innovantes » : elles hébergent en priorité lesjeunes entreprises ayant une acti...
2- Les caractéristiques, l’organisation et lefonctionnement des pépinières d’entreprises2-1 Le statut juridique des pépini...
2-2 Les caractéristiques des pépinières d’entreprises              2-2-1 Les entrepreneurs accueillis en pépinières       ...
Les locaux mis à disposition des entreprises doivent, par leur modularité, répondre à desdemandes variées.Dans sa structur...
o       La promotion des entreprises :Les entreprises en création ont dabord besoin de crédibilité. La pépinière contribue...
L’appui principal apporté par une pépinière d’entreprises doit résider en effet dans unaccompagnement, avec un parrainage,...
développement territorial en les considérant comme des outils de développement local à partentière. Les pépinières apparai...
coûts de création (bâtiments et ses équipements) et de fonctionnement (personnel, frais destructure).Par ailleurs, la mise...
Accompagner, consolider les nouvelles entreprises ne suffit plus, il faut désormais êtrecapable de procéder à un véritable...
Aujourd’hui, tous les acteurs de développement économique, œuvrant pour la création et lapérennisation des pépinières, fon...
•   La valeur ajoutée par l’entreprise du fait de sa présence dans la pépinière et       l’ouverture à de nouveaux marchés...
2-4-3 Les facteurs positifs évoqués par les créateurs                     d’entreprises bénéficiaires des pépinièresLe dév...
3- La certification des pépinières d’entrepriseset les réseaux rassemblant les pépinièresd’entreprises3-1 La certification...
A la dernière édition de cette étude, les pépinières d’entreprises étaient certifiées ISO 9001dans la version de 2000. Mai...
Pour bénéficier de la marque NF Service Activité des pépinières d’entreprises, la pépinières’engage dans une démarche volo...
•   elle reste à l’écoute et prend en compte les attentes et les besoins des créateurs           d’entreprises : gestion d...
•   la satisfaction des créateurs d’entreprises et porteurs de projet, sur la base d’un    questionnaire adressé aux créat...
au sein de la pépinière de Plouay (artisanat/industrie). Cette démarche était déjà amorcée en2006.Aucune nouvelle certific...
o Les buts de l’associationLe réseau Elan rassemble les directeurs de pépinières et les acteurs contribuant audéveloppemen...
En Bretagne, le réseau PHASE est l’appui régional du réseau ELAN. La vice-présidente duréseau national est également la pr...
-   la formation des porteurs de projet                     -   les systèmes d’appui aux créateurs d’entreprises          ...
Les Pépinières d'Entreprises en Bretagne
Les Pépinières d'Entreprises en Bretagne
Les Pépinières d'Entreprises en Bretagne
Les Pépinières d'Entreprises en Bretagne
Les Pépinières d'Entreprises en Bretagne
Les Pépinières d'Entreprises en Bretagne
Les Pépinières d'Entreprises en Bretagne
Les Pépinières d'Entreprises en Bretagne
Les Pépinières d'Entreprises en Bretagne
Les Pépinières d'Entreprises en Bretagne
Les Pépinières d'Entreprises en Bretagne
Les Pépinières d'Entreprises en Bretagne
Les Pépinières d'Entreprises en Bretagne
Les Pépinières d'Entreprises en Bretagne
Les Pépinières d'Entreprises en Bretagne
Les Pépinières d'Entreprises en Bretagne
Les Pépinières d'Entreprises en Bretagne
Les Pépinières d'Entreprises en Bretagne
Les Pépinières d'Entreprises en Bretagne
Les Pépinières d'Entreprises en Bretagne
Les Pépinières d'Entreprises en Bretagne
Les Pépinières d'Entreprises en Bretagne
Les Pépinières d'Entreprises en Bretagne
Les Pépinières d'Entreprises en Bretagne
Les Pépinières d'Entreprises en Bretagne
Les Pépinières d'Entreprises en Bretagne
Les Pépinières d'Entreprises en Bretagne
Les Pépinières d'Entreprises en Bretagne
Les Pépinières d'Entreprises en Bretagne
Les Pépinières d'Entreprises en Bretagne
Les Pépinières d'Entreprises en Bretagne
Les Pépinières d'Entreprises en Bretagne
Les Pépinières d'Entreprises en Bretagne
Les Pépinières d'Entreprises en Bretagne
Les Pépinières d'Entreprises en Bretagne
Les Pépinières d'Entreprises en Bretagne
Les Pépinières d'Entreprises en Bretagne
Les Pépinières d'Entreprises en Bretagne
Les Pépinières d'Entreprises en Bretagne
Les Pépinières d'Entreprises en Bretagne
Les Pépinières d'Entreprises en Bretagne
Les Pépinières d'Entreprises en Bretagne
Les Pépinières d'Entreprises en Bretagne
Les Pépinières d'Entreprises en Bretagne
Les Pépinières d'Entreprises en Bretagne
Les Pépinières d'Entreprises en Bretagne
Les Pépinières d'Entreprises en Bretagne
Les Pépinières d'Entreprises en Bretagne
Les Pépinières d'Entreprises en Bretagne
Les Pépinières d'Entreprises en Bretagne
Les Pépinières d'Entreprises en Bretagne
Les Pépinières d'Entreprises en Bretagne
Les Pépinières d'Entreprises en Bretagne
Les Pépinières d'Entreprises en Bretagne
Les Pépinières d'Entreprises en Bretagne
Les Pépinières d'Entreprises en Bretagne
Les Pépinières d'Entreprises en Bretagne
Les Pépinières d'Entreprises en Bretagne
Les Pépinières d'Entreprises en Bretagne
Les Pépinières d'Entreprises en Bretagne
Les Pépinières d'Entreprises en Bretagne
Les Pépinières d'Entreprises en Bretagne
Les Pépinières d'Entreprises en Bretagne
Les Pépinières d'Entreprises en Bretagne
Les Pépinières d'Entreprises en Bretagne
Les Pépinières d'Entreprises en Bretagne
Les Pépinières d'Entreprises en Bretagne
Les Pépinières d'Entreprises en Bretagne
Les Pépinières d'Entreprises en Bretagne
Les Pépinières d'Entreprises en Bretagne
Les Pépinières d'Entreprises en Bretagne
Les Pépinières d'Entreprises en Bretagne
Les Pépinières d'Entreprises en Bretagne
Les Pépinières d'Entreprises en Bretagne
Les Pépinières d'Entreprises en Bretagne
Les Pépinières d'Entreprises en Bretagne
Les Pépinières d'Entreprises en Bretagne
Les Pépinières d'Entreprises en Bretagne
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Les Pépinières d'Entreprises en Bretagne

4 006 vues

Publié le

0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
4 006
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
71
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Les Pépinières d'Entreprises en Bretagne

  1. 1. Les pépinières d’entreprises en BretagneChambre régionale de commerce et d’industrie de Bretagne Edition 2010
  2. 2. GLOSSAIRE .............................................................................................................. 3SYNTHESE ................................................................................................................ 5NOUVEAUTES 2010.................................................................................................. 7INTRODUCTION ........................................................................................................ 91- PREAMBULE....................................................................................................... 101-1 Historique ...................................................................................................................................................... 101-2 Les structures d’accueil proches des pépinières d’entreprises ................................................................ 101-3 Les différents types de pépinières................................................................................................................ 122- LES CARACTERISTIQUES, L’ORGANISATION ET LE FONCTIONNEMENTDES PEPINIERES D’ENTREPRISES ...................................................................... 142-1 Le statut juridique des pépinières et la fiscalité qui en découle................................................................ 14 2-1-1 Le statut juridique ................................................................................................................................... 14 2-1-2 Le statut fiscal des pépinières ................................................................................................................. 142-2 Les caractéristiques des pépinières d’entreprises ...................................................................................... 15 2-2-1 Les entrepreneurs accueillis en pépinières d’entreprises ........................................................................ 15 2-2-2 Les services apportés par les pépinières d’entreprises............................................................................ 15 2-2-3 L’apport des pépinières d’entreprises aux entrepreneurs et au développement local ............................. 172-3 La mise en place d’une pépinière ................................................................................................................ 19 2-3-1 Les conditions préalables à la création ................................................................................................... 19 2-3-2 Le budget d’une pépinière d’entreprises................................................................................................. 19 2-3-3 Les critères de réussite............................................................................................................................ 20 2-4-1 Le rôle du Directeur des pépinières ........................................................................................................ 21 2-4-2 La sélection des entreprises par les pépinières........................................................................................ 22 2-4-3 Les facteurs positifs évoqués par les créateurs d’entreprises bénéficiaires des pépinières ..................... 24 2-4-4 La sortie de la pépinière d’entreprises .................................................................................................... 243- LA CERTIFICATION DES PEPINIERES D’ENTREPRISES ET LES RESEAUXRASSEMBLANT LES PEPINIERES D’ENTREPRISES .......................................... 253-1 La certification des pépinières d’entreprises : le respect des normes....................................................... 25 3-1-1 La norme ISO 9001, version 2008 : certification du système qualité ..................................................... 25 3-1-2 La norme NF X 50-770 : certification de service « Activités des pépinières d’entreprises » ................. 263-2 Les pépinières d’entreprises au travers d’une organisation en réseau .................................................... 30 3-2-1 Le réseau national ELAN ....................................................................................................................... 30 3-2-2 Le réseau breton PHASE ........................................................................................................................ 324- LES PEPINIERES D’ENTREPRISES EN BRETAGNE ....................................... 354-1 La situation des pépinières d’entreprises en Bretagne .............................................................................. 35 4-1-1 Localisation des pépinières d’entreprises ............................................................................................... 35Septembre 2010 Les pépinières d’entreprises en Bretagne 1
  3. 3. 4-1-2 L’offre des pépinières d’entreprises bretonnes ....................................................................................... 35 4-1-3 Le financement des pépinières d’entreprises présentes en Bretagne ...................................................... 364-2 Caractéristiques des pépinières d’entreprises bretonnes .......................................................................... 37 4-2-1 Synthèse : Les pépinières d’entreprises en chiffre.................................................................................. 37 4-2-2 Approche qualitative : les résultats de l’enquête réalisée par la CRCI de Bretagne ............................... 37 4-2-3 Pépinières d’entreprises en projet ........................................................................................................... 39ANNEXES …………………………………………………………………………………..41Annexe 1 : Cartographie des pépinières dentreprises en Bretagne ………………………………………....42Annexe 2 : Fiches descriptives des pépinières dentreprises présentes en Bretagne ………………………..44Annexe 3 : Normes de référence ……………………………………………………………………………...100Annexe 4 : Les soutiens financiers apportés aux pépinières dentreprises …………………….…………..103Annexe 5 : Bibliographie …………………………………………………………………………………...…110Septembre 2010 Les pépinières d’entreprises en Bretagne 2
  4. 4. Avis au lecteur Ce document ne traite que des pépinières d’entreprises en BretagneGLOSSAIRELa pépinière d’entreprisesLa pépinière d’entreprises est une structure d’accueil, d’hébergement, d’accompagnementde l’entreprise en création, qui propose des locaux, des équipements et des servicespartagés permettant une réduction de charges, ainsi qu’un accompagnement personnalisédurant les premières étapes du développement de l’activité de l’entreprise.Elle crée également un réseau autour du créateur pour l’aider à intégrer les réseaux dedirigeants d’entreprises existant aux niveaux régional, départemental et local.L’incubateur d’entreprisesL’incubateur est une structure en amont de la création d’entreprise technologique à fortpotentiel de développement. Il a pour mission de favoriser lémergence et la concrétisationde projets de création dentreprises innovantes ou de très jeunes entreprises.Ses missions principales sont donc l’accompagnement des créateurs dans l’élaboration deleur projet d’entreprise, l’information et la mise en relation entre partenaires (industriels,gestionnaires, financiers et scientifiques), l’hébergement et le soutien logistique desentrepreneurs sélectionnés ainsi que la formation des créateurs d’entreprise.La couveuse d’entreprisesLe terme de couveuse est employé pour les activités autres que celle visée par l’incubateur,cest-à-dire n’étant pas technologiques ou à fort potentiel de développement.Comme l’incubateur, la couveuse d’entreprises a vocation à accompagner les porteurs deprojet avant la création de leur entreprise. Elle se propose de les aider à tester la faisabilitédes projets en offrant aux candidats créateurs un hébergement économique ainsi qu’uneformation concrète à leur futur métier.L’hôtel d’entreprises et l’atelier relaisL’hôtel dentreprises a plutôt une vocation tertiaire et l’atelier relais une vocation deproduction industrielle ou artisanale.Septembre 2010 Les pépinières d’entreprises en Bretagne 3
  5. 5. Cet immobilier est une version « allégée » de la pépinière d’entreprises car il propose deslocaux standards et des services ordinaires, sans assistance spécifique (accompagnement,aide au montage des projets…) au développement des entreprises.L’hôtel d’entreprises peut aussi être une sorte « d’après pépinière » qui permet à l’entreprisede s’installer dans un immobilier intermédiaire, après son passage en pépinière.Le centre d’affairesLe centre d’affaires est un espace privé hébergeant notamment des sièges sociaux, mettantquelques équipements (bureaux sans bail par exemple) et services à disposition desentreprises mais n’assurant pas de suivi ou d’accompagnement quotidien à l’entrepreneur.La différence entre le centre d’affaires et la pépinière d’entreprises est que le premier relèvede l’initiative privée, tandis que la création d’une pépinière d’entreprises s’intègre dans unedémarche de développement local, souvent initiée par des collectivités ou des CCI.Toutefois, le centre d’affaires propose des prestations similaires à celles fournies par lapépinière sauf en ce qui concerne la durée de location des bureaux qui est, dans ce cas,indéterminée. Tableau récapitulatif Structure Stade du Type de Mission Initiative concernée projet projet Mise à disposition d’équipements et Publique (même de services et Pépinière Jeunes Tout type de si la gestion peut accompagnement d’entreprises entreprises projet être confiée à une au structure privée) développement d’entreprises Mise à disposition Projet de création d’équipements et Projets Incubateur d’entreprises ou de services et technologiques et Publique d’entreprises très jeunes accompagnement innovants entreprises à la création d’entreprises Mise à disposition Projet de création d’équipements et Autres types Couveuse d’entreprises ou de services et d’activité que Publique d’entreprises très jeunes accompagnement l’incubateur entreprises à la création d’entreprises Jeunes Mise à disposition entreprises d’équipements et Hôtel Tout type de (souvent moins de services sans Publique d’entreprises projet jeunes qu’en accompagnement pépinière) de l’entrepreneur Mise à disposition d’équipements et Jeunes Tout type deCentre d’affaires entreprises projet de services sans Privée accompagnement de l’entrepreneurSeptembre 2010 Les pépinières d’entreprises en Bretagne 4
  6. 6. SynthèseLes premières pépinières d’entreprises sont apparues en France vers le milieu desannées 80. En Bretagne, les plus anciennes datent de la fin des années 80.Il est important de bien différencier les structures soutenant le développement desentreprises, c’est pourquoi il a été réalisé un glossaire qui vise à comprendre le rôle dechacune. En effet, cette étude ne traite que des pépinières d’entreprises et ne recense doncpas les hôtels ou couveuses qui peuvent exister en Bretagne.Une pépinière d’entreprises constitue donc une structure d’accueil des jeunes entreprises quimet à leur disposition des locaux à loyers modérés et des services à coûts partagés(photocopieurs, internet...). Les pépinières accompagnent individuellement les jeunescréateurs en leur apportant des conseils et en leur faisant partager un réseau de partenaireslocaux.La pépinière cherche ainsi à insérer les jeunes créateurs dans le tissu économique local, etc’est en cela qu’elle constitue un outil de développement local. En effet, la grande majoritédes entreprises hébergées en pépinière s’installent à proximité après leur sortie depépinière, ce qui contribue au dynamisme de l’activité locale.Cette étude recense néanmoins certains facteurs de réussite qui favorisent le succès despépinières d’entreprises. Ainsi, on peut voir que le positionnement géographique et/outhématique de la pépinière est important car il vise à réduire la concurrence qui pourraits’installer entre deux structures offrant des services comparables. De plus, la création depépinière doit s’accompagner d’une volonté politique forte et s’insérer dans une stratégie dedéveloppement économique cohérente. En effet, à leur sortie de pépinière, le soutien auxjeunes créateurs doit se poursuivre et il est important de leur fournir des structures d’accueiltelles que des parcs d’activité ou des hôtels d’entreprises. La portée de l’enjeu dedéveloppement économique local serait amoindrie dans le cas contraire. De même, laqualité des dirigeants de pépinières est également très importante car elle détermine laqualité de la pépinière toute entière et son efficacité. Les directeurs de pépinièresd’entreprises sont en effet chargés de la sélection des entreprises qui vont être hébergées etles réseaux qu’ils mettent à disposition sont déterminants dans la qualité des conseils etsoutiens apportés aux entrepreneurs.Un autre gage de la qualité des pépinières d’entreprises tient dans le respect de référentielsqualité et dans l’obtention d’une certification par les pépinières sur la base de cesréférentiels. On peut ainsi voir que, concernant les pépinières d’entreprises en Bretagne, ilexiste deux normes déclinant des référentiels qualité applicables aux pépinières : la normeinternationale ISO 9001 certifiant le management du système qualité et la norme françaiseNF X 50-770 certifiant l’activité de pépinière d’entreprises. On recense en 2010 3 pépinièrescertifiées NF X 50-770 et 5 ISO 9001 (dans sa version de 2008).Il est important également de remarquer qu’il existe des réseaux soutenant ledéveloppement des pépinières d’entreprises. Au niveau national, le réseau Elan vise àpromouvoir cette structure et encourage notamment les démarches de certification ainsi quela professionnalisation des dirigeants. Au niveau de la région Bretagne, le réseau Phasesoutient une politique similaire au réseau Elan. Il recherche les mêmes objectifs, à savoirnotamment la certification des pépinières. Ce dossier révèle que 15 pépinières bretonnesfont partie du réseau Elan et 14 du réseau Phase.Septembre 2010 Les pépinières d’entreprises en Bretagne 5
  7. 7. Enfin, la dernière partie de l’étude consacrée à l’analyse spécifique des pépinièresd’entreprises en Bretagne permet de faire un point sur leur localisation et met en évidenceune moindre présence de ces structures dans les Côtes d’Armor : Côtes d’Armor 7 pépinières 72 entreprises Finistère 16 pépinières 112 entreprises Ille et Vilaine 10 pépinières 136 entreprises Morbihan 19 pépinières 125 entreprisesOn recense en Bretagne 52 pépinières d’entreprises, hébergeant à l’heure actuelle 442entreprises (1595 depuis la création des pépinières).Parmi elles, 7 pépinières sont spécialisées dans des domaines comme les énergiesrenouvelables, les innovations technologiques ou encore les sciences du vivant.L’analyse met aussi en évidence les sources de financement des pépinières d’entreprisesavec notamment une importance relative des aides des communautés de communes quielles mêmes trouvent leurs financements dans le cadre des contrats de territoire. Ainsi,différents échelons territoriaux soutiennent financièrement les pépinières d’entreprises : - L’Union européenne au travers du fonds Feder (et parfois FSE) - L’Etat notamment dans le cadre de la Dotation de développement rural - Les conseils régionaux au travers des contrats de pays - Les conseils généraux, soit par des contrats de territoire, soit par des aides spécifiques à la construction de pépinière d’entreprises - Les communautés de communes ou d’agglomération (et à un degré moindre les communes) - Les Chambres de Commerce et d’IndustrieAinsi, en Bretagne, sur les 52 pépinières recensées, 6 sont entièrement gérées par les CCIet 10 sont animées par elles (avec une gestion le plus souvent du ressort des communautésde communes) avec un total de 180 entreprises hébergées (722 depuis la création despépinières et 2423 emplois).L’enquête réalisée auprès de plusieurs entreprises hébergées au sein de pépinières desdifférents départements bretons a permis de mettre en évidence les raisons qui ont pousséles entrepreneurs à s’implanter en pépinière. Ainsi, on constate que les entrepreneursprivilégient la faiblesse des loyers, les services proposés et le fait de pouvoir rompre avecl’isolement. A noter que l’étude permet de remarquer quelques différences entre lesdépartements bretons.On peut aussi noter que 75% des chefs d’entreprises interrogés déclarent envisager des’implanter à leur sortie de pépinière dans la même commune ou dans une communevoisine. Ce résultat démontre la pertinence de cet outil dans le cadre de stratégie dedéveloppement local.Enfin, Il peut être intéressant de remarquer que 7 projets de création de pépinièresd’entreprises sont en cours en Bretagne : 1 dans les Côtes d’Armor, 3 dans le Finistère et 3en Ille-et-Vilaine.Septembre 2010 Les pépinières d’entreprises en Bretagne 6
  8. 8. Nouveautés 2010Evolutions apportées par l’édition 2010 Point du planLa certification des pépinières d’entreprisesLes pépinières d’entreprises peuvent entamer une démarche de certificationafin de démontrer la qualité de leur structure. Deux normes existent : lanorme internationale ISO 9001 et la norme française NF X 50-770.Ces deux normes étaient déjà recensées en 2008 mais une révision a étéapportée à la norme ISO 9001 en novembre 2008.Il faut toutefois noter que cette révision n’apporte pas de nouvellesexigences. Cependant, pour les pépinières d’entreprises qui n’auraient pas cf. 3-11été certifiées selon la version 2008, il faut savoir que la certification ISO9001 : 2000 ne sera plus valable à partir du 15 novembre 2010.En Bretagne, 5 pépinières d’entreprises possèdent la certification ISO9001 dans sa version 2008 : les pépinières de Châteaulin, Landerneau,Plabennec, Le Faou et Pontivy.Nous pouvons également noter qu’aucune nouvelle certification n’a été cf. 3-12recensée en Bretagne sur la base de la norme NF X 50-770.Les réseaux de pépinières d’entreprisesLes pépinières d’entreprises sont organisées en réseaux correspondant àdifférents échelons du territoire. On retrouve ainsi le réseau Elan à l’échelonnational, et le réseau Phase au niveau régional.L’étude présente la nouvelle composition du bureau du réseau Elan au point3-21, avec notamment l’arrivée d’une nouvelle présidente Madame Christel cf. 3-21Lefevre.En 2010, on comptabilise 15 pépinières d’entreprises bretonnes adhérant àce réseau, soit 3 de plus qu’en 2008.On pourra enfin retrouver la nouvelle composition du bureau du réseauPhase ainsi que les pépinières bretonnes adhérentes au point 3-22 On peut cf. 3-22noter que, depuis la dernière édition, une pépinière ne fait plus partie duréseau, il s’agit de la pépinière Cap’Cideral de Loudéac.Les pépinières d’entreprises en BretagneLa dernière partie de l’analyse est consacrée à l’étude spécifique despépinières d’entreprises bretonnes.Cette partie s’intéresse d’abord à la localisation des pépinières, et font étatdes 4 nouvelles créations ainsi que des pépinières qui ont cessé leurs cf. 4-1activités.Une enquête a été également réalisée et met notamment en évidence que, cf. 4-22comme en 2008, les loyers sont la raison première déterminant le choixd’implantation en pépinière.Septembre 2010 Les pépinières d’entreprises en Bretagne 7
  9. 9. Enfin, 7 projets de création de pépinières d’entreprises sont en cours enBretagne (1 dans les Côtes d’Armor, 3 dans le Finistère, 3 dans l’Ille-et- cf. 4-23Vilaine).Septembre 2010 Les pépinières d’entreprises en Bretagne 8
  10. 10. IntroductionAujourd’hui les territoires évoluent dans un contexte de concurrence accrue où attirer lesentreprises représente un enjeu majeur des politiques de développement local.Dans ce but, développer des infrastructures d’accueil des entreprises peut représenter unealternative intéressante aux politiques d’incitations fiscales visant à rendre les territoires plusattractifs. C’est précisément dans cette logique que s’inscrivent les pépinières d’entreprises.En effet, une pépinière d’entreprises correspond à une structure d’accueil qui met à ladisposition des jeunes entreprises des locaux à loyers modérés, des services à coûtspartagés et un accompagnement personnalisé. Le but est à la fois de soutenir la créationd’activités en assurant la pérennité et le développement de l’entreprise, mais aussi desoutenir le développement économique local en insérant l’entreprise dans le tissuéconomique local.Les pépinières d’entreprises sont un outil performant destiné à favoriser les conditions dedémarrage, de pérennité, de développement et d’insertion d’entreprises nouvellement crééesdans le tissu économique local. Elles sont une réponse pertinente à la fragilité desentreprises naissantes. Pour les jeunes entrepreneurs, être hébergé dans une pépinièred’entreprises est un moyen de concilier début d’activité d’entrepreneur et aide au démarragede son activité.Elles ne sont pas un outil typiquement français. Elles se développent partout en Europe(Allemagne, Royaume-Uni…) et dans le reste du monde (Afrique : Maroc, Tunisie parexemple). Dans tous les lieux où les pépinières d’entreprises se développent, des réseauxstructurent et encadrent leur développement et ce, au niveau local comme au niveaunational (ELAN en France ou UKBI au Royaume-Uni).Les pépinières d’entreprises font partie intégrante des projets locaux et intercommunaux dedéveloppement. Sous l’angle d’une économie en réseaux, elles sont des infrastructuresessentielles aux dynamiques urbaines et permettent un maillage territorial d’échanges etstimule l’économie et l’emploi.On recense aujourd’hui plus de 400 pépinières d’entreprises sur l’ensemble de la France.Tous les ans, de nouvelles pépinières d’entreprises voient le jour.L’objectif poursuivi par cette étude est de faire le point sur l’environnement des pépinièresd’entreprises au niveau national et de procéder à un état des lieux sur le territoire de laBretagne.L’étude se compose de trois parties. Après avoir exposé, les caractéristiques, l’organisationet le fonctionnement des pépinières d’entreprises, l’étude présente la certification despépinières et les réseaux qui les structurent. Pour finir, elle dresse un état des lieux despépinières d’entreprises en Bretagne.Septembre 2010 Les pépinières d’entreprises en Bretagne 9
  11. 11. 1- Préambule1-1 HistoriqueLe concept des pépinières d’entreprises est apparu en France au milieu des années 1980. Ila été inspiré du concept des « incubators » américains. La première pépinière d’entreprisesbaptisée « Work Space » est née aux Etats-Unis à Pittsburg en 1980.En France, elles ont été imaginées à l’époque où les prix exorbitants des locauxcommerciaux étaient un frein à la création d’entreprises. La toute première des pépinièresd’entreprises a été lancée, semble-t-il, en 1984 à Montceau-Les-Mines.D’abord initiées dans le cadre d’ateliers ou de bureaux relais, les pépinières ou ruches oucouveuses étaient des outils tournés prioritairement vers l’insertion par l’économique et lareconversion de sites industriels.Ce concept a évolué et les pépinières d’entreprises se sont développées à l’initiative descollectivités locales et des chambres de commerces et d’industrie qui les conçoivent à la foiscomme un moyen de soutenir des créateurs d’entreprises et comme un outil d’aménagementdu territoire.La crise de l’immobilier, doublée de la chute du nombre des créations d’entreprises dans lesannées 1992-1996, a eu pour conséquence de mettre certaines collectivités en difficulté parrapport à leur immobilier d’entreprises. Pour certaines communes, la tentation a été detransformer les pépinières en hôtel d’entreprises pour signer des baux commerciaux et ainsise préserver du départ rapide des entreprises.Dans ces années là, la mise en place d’outils communs sur les bassins d’emplois n’était pasd’actualité pour les collectivités locales. C’est ainsi que les pépinières n’ont plus joué leursrôles d’accompagnement et de soutien à la création d’activités.En 1997, les choses évoluent. Une norme qualitative vient définir précisément la mission despépinières ainsi que le métier de dirigeant de pépinières d’entreprises. Les trois missionsqualitatives devant désormais être poursuivies par la pépinière d’entreprises sont :l’hébergement, les services, l’accompagnement. Cet outil de développement économiquereprend alors toute sa dimension de soutien actif à la création d’entreprises.1-2 Les structures d’accueil proches des pépinièresd’entreprisesQuatre appellations proches méritent d’être définies avant d’approfondir le concept même depépinière d’entreprises : l’incubateur, la couveuse d’entreprises, l’hôtel d’entreprises et lecentre d’affaires.L’incubateur d’entreprisesL’incubateur est une structure en amont de la création d’entreprise technologique à fortpotentiel de développement. Il a pour mission de favoriser lémergence et la concrétisationde projets de création dentreprises innovantes.Septembre 2010 Les pépinières d’entreprises en Bretagne 10
  12. 12. C’est une structure que l’on trouve souvent à proximité immédiate d’un site scientifique,universitaire ou de recherche. Les entreprises créées dans les incubateurs d’entreprises fonttrès souvent parties des secteurs : sciences de la vie / biotechnologies, technologies delinformation et de la communication et des sciences de lingénieur.L’incubateur est un lieu d’accueil et d’accompagnement de porteurs de projets de créationd’entreprises innovantes ou de très jeunes entreprises. Il a pour objet : - L’accompagnement des créateurs dans l’élaboration de leur projet d’entreprise, notamment dans les domaines organisationnels, juridiques, industriels, économiques et commerciaux, ainsi que pour le recrutement de l’équipe de direction - L’information et la mise en relation entre partenaires industriels, gestionnaires, financiers et scientifiques - L’hébergement et le soutien logistique des entrepreneurs sélectionnés - La formation des créateurs d’entrepriseSon action principale se résume donc en la valorisation des résultats de recherche publiqueen conseillant et accompagnant les porteurs de projets.Alors qu’en France, le terme « incubateur » s’applique aux structures avant la créationd’entreprises, aux Etats-Unis, ce terme désigne la pépinière d’entreprises. En effet, leconcept d’incubateur est parfois traduit par « innovation center ». Mais de façon générale, leterme « incubator » recouvre à la fois les structures d’appui avant et après la création.En Bretagne, on peut voir l’exemple de l’incubateur Emergys, réservé aux projets de créationd’entreprises issus ou en lien avec les laboratoires de recherches publiques. Cet incubateura vu éclore plus de 50 entreprises depuis sa création en janvier 2000. On peut citerégalement l’incubateur Produit en Bretagne porté par l’ESC Brest Bretagne, les CCI deBretagne et les chefs d’entreprises rassemblés au sein de l’association « Produit enBretagne ».La couveuse d’entreprisesLe terme de couveuse est employé pour les activités autres que celles visées parl’incubateur, cest-à-dire n’étant pas technologiques ou à fort potentiel de développement.Comme l’incubateur, les couveuses d’entreprises ont vocation à accompagner les porteursde projet avant la création de leur entreprise. Constituées sous la forme soit d’associations,soit de coopératives, elles se proposent de les aider à tester la faisabilité des projets enoffrant aux candidats créateurs un hébergement économique ainsi qu’une formation concrèteà leur futur métier.En favorisant à la fois la création d’emplois et l’insertion professionnelle des acteurs de la vieéconomique, le système de couveuses d’entreprises apparaît désormais comme un outilimportant du développement local.La loi cherche à conforter cette pratique en instituant, dans le code du commerce, un“ Contrat d’appui au projet d’entreprise pour la création ou la reprise d’une activitééconomique“. Ce type de contrat peut être conclu entre une personne morale, quelle qu’ellesoit, et une personne physique non salariée à temps complet, qui s’engage à suivre unprogramme de préparation à la création ou à la reprise d’entreprise ainsi qu’à la gestionSeptembre 2010 Les pépinières d’entreprises en Bretagne 11
  13. 13. d’une activité économique. Le CAPE permet à un porteur de projet de le tester en couveused’entreprises. Sa durée ne peut excéder 12 mois, renouvelable deux fois.L’hôtel d’entreprises et l’atelier relaisL’hôtel dentreprises a plutôt une vocation tertiaire et l’atelier relais une vocation deproduction industrielle ou artisanale.Il sagit dune offre immobilière proposant un hébergement et des services, régie par uneconvention d’occupation précaire (généralement 23 mois), et reposant sur la signature d’unbail commercial classique. Leurs cibles sont les entreprises en création ou endéveloppement souhaitant une implantation rapide.Cet immobilier est une version « allégée » de la pépinière d’entreprises.L’hôtel d’entreprises est une sorte « d’après pépinière » qui ne propose que des services à lacarte et permet à l’entreprise de s’installer sur des surfaces intermédiaires, après sonpassage en pépinière.Les hôtels d’entreprises proposent des locaux standards et des services ordinaires, sansassistance spécifique (accompagnement, aide au montage des projets…) à la créationd’entreprises.Le centre d’affairesLe centre d’affaires est un espace privé hébergeant des sièges sociaux, mettant quelqueséquipements (bureaux sans bail par exemple) et services à disposition des entreprises maisn’assurant pas de suivi ou d’accompagnement quotidien à l’entrepreneur.La différence entre le centre d’affaires et la pépinière d’entreprises est que le premier relèvede l’initiative privée, tandis que la création d’une pépinière d’entreprises s’intègre dans unedémarche de développement local, souvent initiée par des collectivités ou des CCI.Toutefois, le centre d’affaires propose des prestations similaires à celles fournies par lapépinière sauf en ce qui concerne la durée de location des bureaux qui est indéterminéedans le cas du centre d’affaires.1-3 Les différents types de pépinièresLa plupart des pépinières sont créées à linitiative des collectivités locales, dans le cadre destratégies territoriales, mais aussi à l’initiative des chambres de commerce et dindustrie.On peut distinguer cinq types de pépinières d’entreprises :- Les pépinières de type « généraliste » : elles représentent la grande majorité despépinières d’entreprises ; toutes les entreprises peuvent y être hébergées. Aucune sélectionn’y est faite sur des critères d’activité.Septembre 2010 Les pépinières d’entreprises en Bretagne 12
  14. 14. - Les pépinières de « haute technologie ou innovantes » : elles hébergent en priorité lesjeunes entreprises ayant une activité de type technique et technologique ou innovante tellesles NTIC. Très nombreuses autour des technopoles, elles ne se développent qu’à proximitéde centres de recherches, grandes écoles ou universités.- Les pépinières « artisanales » : il en existe quelques-unes sur l’ensemble du territoire,elles proposent des ateliers et accueillent des entreprises artisanales et industrielles.- Les pépinières « thématiques » : ces pépinières sont plus récentes et commencent justeà se développer. Elles sont apparues à l’automne 2005 avec la création d’une pépinièred’entreprises spécialisée dans le commerce équitable, baptisée Flair Place. Ces pépinièressélectionnent et regroupent des entreprises en fonction de leur secteur d’activité. Onretrouve ainsi des pépinières d’entreprises spécialisées dans les biotechnologies, lesénergies renouvelables ou encore dans les éco-constructions…- Les pépinières « d’insertion » sont destinées à repérer et à accueillir des projets centréssur l’appui à la création d’entreprise comme processus d’insertion. Ce type de pépinière estnotamment présent dans certains quartiers relevant de la politique de la ville.Septembre 2010 Les pépinières d’entreprises en Bretagne 13
  15. 15. 2- Les caractéristiques, l’organisation et lefonctionnement des pépinières d’entreprises2-1 Le statut juridique des pépinières et la fiscalité qui endécoule 2-1-1 Le statut juridiqueIl n’existe pas de cadre législatif et réglementaire spécifique aux pépinières d’entreprises.Partant de là, le statut juridique dune pépinière est variable dune commune à une autre : ilpeut sagir dune régie municipale, dune SA ou dune SARL ou bien encore duneassociation (avec un budget alimenté par les cotisations des adhérents créateursdentreprises et des subventions diverses de la commune, du Conseil Général et du ConseilRégional).La structure juridique la plus fréquente est lassociation régie par la loi de 1901, chargée decontrôler et gérer la pépinière. Il existe aussi des gestions en direct par une collectivité ouune CCI et des cas de constitution spécifique dune SEM.En ce qui concerne la réglementation en vigueur concernant les pépinières d’entreprises, ilfaut noter que depuis l’ordonnance du 30 janvier 2009 un agrément est désormaisnécessaire à la domiciliation d’entreprises. Un décret du 30 décembre 2009 précise laprocédure à suivre. Ces dispositions sont entrées en vigueur au 1er avril 2010. 2-1-2 Le statut fiscal des pépinièresLe droit fiscal définit les missions d’une pépinière comme suit : « c’est la mise à dispositiondes moyens immobiliers et de services divers variés à des tarifs préférentiels et desconditions particulières, à une jeune entreprise ».La collectivité peut agir en tant qu’autorité publique, dans le cadre du régime dérogatoire dudroit commun. Dans le cas où la collectivité locale délègue à une organisation de droit privél’exploitation d’une pépinière, telle qu’une association, on suppose que la gestion estdésintéressée, auquel cas, cette dernière ne sera pas assujettie aux impôts commerciaux.Si par contre la collectivité délègue la gestion de la pépinière à un organisme privé de typesociété de capitaux, celle-ci sera alors soumise à l’impôt sur les sociétés.Selon la forme juridique prise par la pépinière, la pépinière d’entreprises sera ou nonsoumise à l’assujettissement aux impôts commerciaux.Septembre 2010 Les pépinières d’entreprises en Bretagne 14
  16. 16. 2-2 Les caractéristiques des pépinières d’entreprises 2-2-1 Les entrepreneurs accueillis en pépinières d’entreprisesLa pépinière sadresse aux entrepreneurs à différents stades de maturité du projet :• les porteurs de projet : lorsque le plan daffaires est en cours de réalisation ou que larecherche de financements est lancée,• les pré-créateurs : limmatriculation de lentreprise est imminente, lentrepreneur a besoinde locaux rapidement,• les créateurs récents : lentreprise est déjà enregistrée au centre de formalités desentreprises. 2-2-2 Les services apportés par les pépinières d’entreprisesUne pépinière d’entreprises présente quatre caractéristiques principales :1) une mise à disposition de locaux modulaires, extensibles, par une location d’une duréelimitée. Ces locaux peuvent être des bureaux, des ateliers ou des locaux mixtes.2) un accès à des services à coûts partagés concernant le plus souvent des fonctionsadministratives, mais aussi de la documentation, bibliothèque…3) un recours possible à des services d’aide en management ou en technologie (étude demarché, aides commerciales, assistance à l’export, conseil en gestion, appuitechnologique…) ainsi qu’une mise en relation privilégiée avec les milieux d’affaires ouscientifiques. Ces services sont la plupart du temps individualisés.4) un lieu d’échanges interentreprises et de soutien moral animé par une équipe dedirection.Les pépinières remplissent diverses fonctions vis-à-vis des entreprises, variables suivant lescas, mais que l’on peut classer en 7 catégories : o Un immobilier adapté :Les entreprises en création trouvent rarement sur le marché des bureaux de faiblesdimensions et des surfaces flexibles en fonction de leurs besoins. Elles ont le plus souventbesoin de bureaux de 12, 25 ou 50 m², ou dateliers de 50 à 100 m², avec une grandeflexibilité dévolution.En général, les locaux des pépinières sont loués 20% en dessous des prix du marché, pourdes durées variables et qui nexcèdent pas en principe deux ans. Les tarifs pratiquéspeuvent connaître une progression pour inciter les entreprises à la sortie.Les locaux sont mis à disposition par convention doccupation précaire et/ou de prestationsde services pour une durée limitée.Les bâtiments doivent être daccès facile et adaptés aux activités quils prétendent abriter.Septembre 2010 Les pépinières d’entreprises en Bretagne 15
  17. 17. Les locaux mis à disposition des entreprises doivent, par leur modularité, répondre à desdemandes variées.Dans sa structure générale, la pépinière doit présenter obligatoirement un lieu de rencontreet déchanges (du type cafétéria), à lusage de tous les occupants ainsi quune salle deréunion. o Des services généraux à coûts partagés :La pépinière doit être en mesure de proposer à ses locataires des services matérielsperformants et adaptés à leurs activités. Ces services sont mis à disposition en fonction desbesoins des entreprises et non de critères stricts de rentabilité. Les occupants pourrontdisposer (au minimum) dune salle de réunion, dun vidéoprojecteur, dun photocopieur, duntélécopieur, dun fonds documentaire. Il peut également s’agir dassistance simple engestion, comptabilité, etc., qui seront facturés au prix réel en fonction du temps dutilisation.Lentreprise peut ainsi alléger ses frais de structure au démarrage en limitant ses frais fixes. o Une communauté de chefs dentreprise :La pépinière permet de briser lisolement du chef dentreprise à une période où il estparticulièrement fragile, et de créer une atmosphère stimulante déchanges et dentraide. Leschefs dentreprises apprécient beaucoup ces relations avec leurs pairs, et on voit se créerfréquemment, entre les entreprises membres, par effet de synergie, des relationscommerciales privilégiées ou de véritables partenariats. o Lanimation économique :Lanimation de la pépinière sera confiée à une personne de terrain, connaissant son métieraussi bien sous les aspects techniques que psychologiques et maîtrisant bien les problèmesde la création dentreprise.Lanimateur aura les compétences pour assurer : • La prospection et la détection des entreprises en phase de création ou nouvellement créées (intégration à des réseaux locaux) • Lévaluation des projets par appréciation des équilibres commerciaux, techniques et financiers • La sélection des projets. • Laccompagnement et le suivi individuel des entreprises. • Lanimation collective. • La préparation à la sortie de la pépinière.Lévaluation des projets se fera à partir dun dossier structuré, dentretiens avec le créateur etde la prise dinformations externes.Laccompagnement et le suivi personnalisé des entreprises seront proposés notamment parlexploitation de tableaux de bord dactivités (production, commercialisation, gestion) et par larecherche de partenaires industriels et financiers.Lanimation collective consistera à mettre en œuvre des formations et à faciliter laccès, àdes conditions privilégiées, à un réseau de conseils sélectionnés (management, technologie,développement commercial).Septembre 2010 Les pépinières d’entreprises en Bretagne 16
  18. 18. o La promotion des entreprises :Les entreprises en création ont dabord besoin de crédibilité. La pépinière contribue à asseoirleur crédibilité vis-à-vis de leurs partenaires, fournisseurs ou clients. Dans certains cas,notamment pour les pépinières high-tech, les gestionnaires des pépinières organisent unepromotion collective par des brochures, des expositions, laccueil de visiteurs ou la mise enrelation avec des partenaires locaux ou étrangers. o Des relations privilégiées avec des partenaires extérieurs :Lorsque des entreprises de qualité sont regroupées, elles ont beaucoup plus de facilité et decrédit pour bénéficier de lappui des administrations, des banques, des consultants, desuniversités et des centres de recherche, etc. o Des conseils :La pépinière est en effet dirigée par une équipe de personnes en général rompues à lacréation dentreprises qui, non seulement se chargent de gérer la structure, mais sontégalement un peu les tuteurs des entrepreneurs installés au sein de la pépinière.Leur aide revêt de multiples aspects : • Des conseils, en partenariat avec des cabinets ou des organismes extérieurs (dans le domaine juridique, comptable, fiscal, bancaire, commercial, de gestion, de développement technologique…) • Une animation par le biais de rencontres, de conférences, déchanges avec dautres entrepreneurs… 2-2-3 L’apport des pépinières d’entreprises aux entrepreneurs et au développement local Le soutien au démarrage des jeunes entrepreneursLes niveaux d’intervention des pépinières d’entreprises diffèrent selon la gamme deprestations proposées. Dans certains cas, tous les services présentés ci-dessous ne sontpas proposés.De fait, une pépinière d’entreprises c’est d’abord une structure fournissant aux bénéficiaires,les chefs d’entreprises potentiels, des aides matérielles telles que : • des locaux productifs ou des bureaux adaptés à leurs besoins à un coût locatif réduit; • la mise à disposition de services communs performants : standard, secrétariat, télex, reprographie, domiciliation, etc.Mais une pépinière d’entreprises, c’est aussi et surtout un ensemble d’aides immatérielles : • formation, • conseils, • parrainage, • etc.Septembre 2010 Les pépinières d’entreprises en Bretagne 17
  19. 19. L’appui principal apporté par une pépinière d’entreprises doit résider en effet dans unaccompagnement, avec un parrainage, des conseils, des adresses, une écoute dontl’objectif est de compléter la formation de chaque porteur de projet dans les axes dedéveloppement de lentreprise nouvellement créée. Le fait est qu’il ne suffit pas de louer àbas prix quelques ateliers ou bureaux équipés de téléphone à de jeunes chefs d’entreprisespour prétendre à l’appellation pépinière.Pour être efficace, voire incontournable, et renforcer significativement les chances de succèset de développement d’une jeune société, les pépinières d’entreprises doivent être enmesure de proposer au créateur la possibilité : o de pouvoir parachever technologiquement son projet, o de disposer d’informations propres à consolider son approche du marché, o de disposer d’une assistance administrative et juridique notamment en matière de plan de développement prévisionnel, de plan de financement (incluant la recherche des aides, l’approche du monde bancaire,…), o de compléter sa formation dans le cadre de sessions spécialisées.Le passage en pépinière d’entreprises vise une implantation définitive à l’extérieur de lapépinière ainsi que l’acquisition d’outils permettant de faire face à la concurrence.D’ailleurs, les statistiques montrent que les entrepreneurs réussissent bien mieux leurdémarrage lorsquils sont soutenus par une telle structure en comparaison avec ceux quisont seuls. Selon lAPCE (lAgence Pour la Création dEntreprises), le taux de succès desentreprises nouvelles implantées en pépinière est de 85% tandis qu’ils ne sont que de 50%pour les autres. Les pépinières d’entreprises : outil de développement économique localIl est clair que la vocation des pépinières d’entreprises est de soutenir le démarrage et lacroissance des entreprises, en s’attachant au mieux à les fixer sur le territoire concerné.En favorisant lémergence des projets de création dentreprises, les pépinières dentreprisesassurent sur un territoire la densification du tissu économique et la création demplois. Lespépinières permettent en particulier une réduction considérable du taux de mortalité desjeunes entreprises hébergées, puisquil y est bien inférieur à la moyenne nationaleLes pépinières d’entreprises sont un outil de développement économique local dont il estintéressant de noter qu’une de ses particularités tient aux sources de leur financement qui neproviennent pas uniquement des collectivités locales mais également des créateurs euxmêmes.L’autre aspect intéressant des pépinières d’entreprises est qu’elles s’inscrivent dans desdynamiques de réseaux territoriaux d’échanges. En effet, les pépinières favorisent l’insertiondes entreprises hébergées dans les réseaux économiques présents sur le territoire, ce quicontribue à la fois à la pérennité des jeunes entreprises et à la densification du tissuéconomique local. Les pépinières d’entreprises contribuent ainsi à la richesse du territoire.De plus, elles renforcent incontestablement l’image dynamique des territoires qui en sontpourvus et participent à leur attractivité.Il est également important de noter que les pépinières complètent ou impulsent desdynamismes économiques et peuvent ainsi contribuer à freiner des mouvements de crise.Ainsi, beaucoup de collectivités locales incluent les pépinières dans leur stratégie deSeptembre 2010 Les pépinières d’entreprises en Bretagne 18
  20. 20. développement territorial en les considérant comme des outils de développement local à partentière. Les pépinières apparaissent en effet comme lune des solutions pour redynamiser unbassin demploi marqué par une industrie en déclin et une forte culture du salariat.Toutefois, la création de pépinières d’entreprises ne garantit pas le développement local.Une pépinière doit s’inscrire dans un dispositif de développement économique plus large, etdans une cohérence territoriale de développement économique (territoire, agglomération).Cette inscription relève de la compétence et de la responsabilité des acteurs locaux.Enfin, le territoire accueillant une pépinière d’entreprises doit être en mesure de proposeraux entrepreneurs présents dans la pépinière d’autres moyens d’accueil destinés à lesrecevoir à leur sortie de la pépinière afin de s’assurer de la continuité de leur présence sur leterritoire.2-3 La mise en place d’une pépinièreLes pépinières d’entreprises sont créées pour attirer les jeunes entrepreneurs et les porteursde projet sur un territoire. C’est pourquoi, la plupart des pépinières sont créées à linitiativedes collectivités territoriales ou par les chambres de commerce et dindustrie dans le cadrede stratégies de développement économique local. 2-3-1 Les conditions préalables à la créationLa création d’une pépinière est similaire en bien des points à la création d’une entreprise.Elle doit s’appuyer sur un certain nombre de préalables : o Une étude de marché visant à estimer la demande existante dans la commune concernée ou au sein d’une intercommunalité o L’étude du territoire afin de déterminer la pertinence du projet et les objectifs à atteindre o L’examen des facteurs d’attractivité (présence de fournisseurs, de main d’œuvre, qualité des infrastructures routières…) o La question du développement futur de la jeune société désireuse de s’implanter, pour conduire à l’installation à long terme de la société sur le territoire de la commune o L’existence d’un parc immobilier susceptible d’accueillir ultérieurement l’entreprise 2-3-2 Le budget d’une pépinière d’entreprisesOn ne saurait engager un programme de création d’une pépinière d’entreprises sans avoirau préalable mis au point un projet d’entreprise qui comporte non seulement un budget defonctionnement annuel complet indiquant les sources de financement et l’affectation desressources mais aussi, pour les deux premières années, des simulations de trésorerie moispar mois aussi précises que celles qui sont exigées pour n’importe quelle autre créationd’entreprise. Il est essentiel d’avoir une vision à long terme de la viabilité financière du projet.La mise en place d’une pépinière suppose d’appréhender les coûts d’investissement ainsique ceux de fonctionnement. Le coût d’une pépinière d’entreprises est la somme de sesSeptembre 2010 Les pépinières d’entreprises en Bretagne 19
  21. 21. coûts de création (bâtiments et ses équipements) et de fonctionnement (personnel, frais destructure).Par ailleurs, la mise en place d’une pépinière suppose le renouvellement de certainsinvestissements, en particulier en ce qui concerne les locaux. De plus, elle peut chercher àanticiper une future extension.Le coût d’investissement d’une pépinière est variable selon les régions et les spécificités dela structure. Une partie de ce coût est financée par les subventions et aides des collectivitésterritoriales (communes, intercommunalité, département, région), des fonds européens, deschambres de commerce et d’Industrie.En ce qui concerne le coût de fonctionnement, il est essentiellement financé par lafacturation de services aux créateurs (les loyers, charges et participation).Enfin, la pépinière d’entreprises peut avoir recours à l’autofinancement par la subventiond’équilibre. 2-3-3 Les critères de réussiteIl est possible de distinguer quatre critères de réussite : • Le premier est celui du positionnement thématique et de la situation géographique de la pépinière. La facilité d’accès, la qualité des bâtiments sont par exemple des éléments non négligeables. Les pépinières doivent bénéficier d’infrastructures de qualité si elles veulent attirer des locataires de qualité. De plus, la présence ou non d’autres pépinières d’entreprises dans un périmètre proche peut constituer un élément déterminant dans la réussite ou l’échec d’une pépinière. • Le second critère est celui d’une volonté politique forte et de longue durée afin que cet outil permette effectivement l’accompagnement et la sortie des entreprises. Les pépinières ne doivent pas être vues comme la panacée en matière de développement économique local, et elles ne doivent pas être mises en place avant d’envisager des initiatives préalables ou parallèles à plus grande échelle, destinées à stimuler la création d’entreprises. • Le succès ou l’échec d’une pépinière d’entreprises reposera souvent sur la qualité de ses dirigeants. La sélection des entreprises hébergées et les conseils dont elles ont besoin nécessitent des dirigeants hautement qualifiés. Le choix d’une équipe dirigeante compétente est d’une importance cruciale, de même que la constitution d’un Conseil d’administration reflétant un large éventail de compétences et pourvu d’une grande expérience. • Enfin, la conclusion de partenariats locaux entre la pépinière d’entreprises et les acteurs financiers du territoire, des experts juridiques, des organismes de formation permet d’assurer un accompagnement efficace des entreprises hébergées.Conclusion :Une des clés de succès d’une pépinière est son inscription claire dans une dynamique etune cohérence territoriale de développement.Septembre 2010 Les pépinières d’entreprises en Bretagne 20
  22. 22. Accompagner, consolider les nouvelles entreprises ne suffit plus, il faut désormais êtrecapable de procéder à un véritable diagnostic des besoins en création dentreprises et placerces créations dans une cohérence économique globale (territoire, agglomération).2-4 Le fonctionnement des pépinières d’entreprises 2-4-1 Le rôle du Directeur des pépinièresLe dirigeant ou responsable de la pépinière d’entreprises est le personnage clef de laréussite de la pépinière d’entreprises.Il est à la disposition des entreprises pour les aider à résoudre les problèmes rencontrés.Le directeur de la pépinière dentreprises a pour mission : o De gérer la pépinière d’entreprises o De créer un lieu de vie o De sassurer de la viabilité du projet par son évaluation et la sélection o De mettre à disposition des ressources optimisées o D’entretenir des relations avec des partenaires extérieurs (financiers ou autres) pouvant apporter du capital ou des recommandations o Daccompagner et daider à la décision o De maintenir le système qualité o De favoriser linsertion dans lenvironnement : l’après pépinière o De contribuer au développement économique et à laménagement du territoireLe directeur de la pépinière d’entreprises est lui aussi un chef d’entreprise qui par ailleurs,doit maîtriser les problèmes de la création d’entreprise.Il est en effet directement impliqué dans la sélection des entreprises, dans la gestion de lapépinière, dans lanimation interne et dans la promotion extérieure. Le directeur de lapépinière d’entreprises a un rôle décisif dans la réussite des jeunes entrepreneurs. Il avocation à gérer et à animer cette structure, à dialoguer avec tous les partenaires, àconseiller et à guider les entrepreneurs hébergés, et à rompre l’isolement des créateursd’entreprises.Il met en œuvre une stratégie de développement, ainsi il lui faut être doté de qualité decommunication et de négociation.Depuis lentrée en pépinière jusquà son départ, le créateur bénéficie dun suivi régulier deses activités et de son développement. Le directeur de la pépinière dentreprises est à sonécoute pour toute problématique concernant son développement, la recherche departenaires, de sous-traitants etc. Le directeur de la pépinière, au cours du suivi individuel,peut préconiser des conseils généralistes et orienter le jeune entrepreneur vers desspécialistes sélectionnés. Il laccompagne dans son intégration au sein du tissu économiquelocal.Il est souhaitable quil bénéficie dune large autonomie dans le cadre d’un cahier des chargeset dune marge dadaptation pour coller au potentiel du marché des entreprises.Responsable dun compte dexploitation et intéressé au succès des entreprises quil héberge,il doit être considéré comme un véritable chef dentreprise, responsable devant un Conseildadministration. Le directeur est là pour établir le lien avec les investisseurs et les autresacteurs économiques.Septembre 2010 Les pépinières d’entreprises en Bretagne 21
  23. 23. Aujourd’hui, tous les acteurs de développement économique, œuvrant pour la création et lapérennisation des pépinières, font valoir que la priorité est la professionnalisation du métierde dirigeants de pépinières. 2-4-2 La sélection des entreprises par les pépinièresL’entrée en pépinière d’entreprises est soumise à condition. Toute personne porteuse d’unprojet n’intègre pas une pépinière d’entreprises, il y a une évaluation des projets quiconditionne cette entrée. Les différentes étapes de la procédure d’entrée en pépinière o Prise de renseignements (plaquette de présentation, tarifs et visite des locaux) o Rendez-vous avec le directeur de la pépinière o Elaboration d’un dossier de candidature o Etude du dossier de candidature par le Comité d’agrément spécifique à chaque pépinière selon des critères de sélection définis. Le Comité décide de l’entrée du candidat ou de sa réorientation (vers une CCI par exemple pour aider le jeune créateur d’entreprise dans l’accompagnement de son projet)Le dossier de candidature sera analysé par le comité de sélection ou comité dagrément. Cecomité a pour mission de valider les projets pouvant être accueillis dans la pépinièredentreprises. Il est souvent constitué de représentants de la pépinière d’entreprises, descollectivités locales et des partenaires qui l’ont initié, ainsi que d’experts ou de chefsd’entreprises..Le comité de sélection vérifie si le projet est viable et donne sa réponse dans un délai d’unmois. Les critères de sélectionLa candidature sera jugée selon une multitude de critères propres à chaque pépinièred’entreprises.Cependant, on peut noter que certains critères sur la qualité du projet reviennent souvent : • La qualité, validité, viabilité de l’entreprise • Les capacités entrepreneuriales et les compétences du chef d’entreprise • La pertinence du projetA cela s’ajoutent des critères spécifiques au rôle particulier des pépinières d’entreprisescomme outil de développement économique local qui varient selon le degré de spécialisationet les caractéristiques de la pépinière : • La date d’immatriculation de l’entreprise (il existe souvent un seuil d’âge à l’entrée des entreprises en pépinière : moins de 36 mois…) ; la pépinière a vocation à aider les jeunes entreprises à se développer • L’adéquation entre le profil de l’entreprise et celui de la pépinière (surtout en cas de pépinières thématiques ou innovantes) : secteur d’activité, degré d’innovation… • Le potentiel de création d’emplois • L’insertion dans l’environnement local, la proximité des marchés, la synergie avec les réseaux locaux de compétencesSeptembre 2010 Les pépinières d’entreprises en Bretagne 22
  24. 24. • La valeur ajoutée par l’entreprise du fait de sa présence dans la pépinière et l’ouverture à de nouveaux marchés… Le contenu du dossier de candidatureLe dossier de candidature contient le plus souvent : • une présentation du ou des créateurs de l’entreprise (CV et lettre de motivation pour présenter ses formations et expériences professionnelles) • les caractéristiques générales de l’entreprise (nom ou raison sociale, date de création, secteur d’activité…) • les données financières : les prévisions budgétaires pour la première année, un plan de financement prévisionnel, un plan de trésorerie prévisionnel sur 12 mois ainsi que le projet de développement de l’entreprise sur 3 ansLa sélection mobilise le plus souvent trois niveaux de compétences : • Le responsable de la pépinière dont lavis est déterminant. Cest, en effet, lui qui aura une relation quotidienne avec les créateurs et qui connaît le mieux les autres entreprises de la pépinière • Le promoteur ou les promoteurs de la pépinière : ces derniers peuvent également exercer une influence sur le choix des candidats, soit parce quils interviennent en amont de la création dentreprises (organismes de formation, chambres de commerce et dindustrie, grandes écoles…), soit parce que les projets sélectionnés correspondent à des objectifs majeurs pour eux (transfert de technologie pour les grandes écoles, création demplois pour les collectivités locales ou les grandes entreprises) • Enfin des personnalités ou des organismes reconnus pour leurs compétences et leur expérience : banquiers, clubs de créateurs, experts…Le directeur de la pépinière doit être impliqué au maximum dans le recrutement. Sil estdirectement responsable de lefficacité de la pépinière, de la rentabilité, du taux deremplissage et du taux de rotation correspondant à la politique de la pépinière, il doitmaîtriser parfaitement la situation au niveau opérationnel.En moyenne, un créateur sur quatre nest pas retenu. Les places sont limitées et certainespépinières affichent complet.Le créateur accepté par la pépinière est lié à la pépinière dentreprises par une conventionécrite qui définit les obligations de chacun : la convention de mise à disposition de moyens.Cette convention est lue et visée par les deux parties lors de laccueil du porteur de projetdans la pépinière dentreprises. La convention de mise à disposition de moyens est concluepour une durée maximale de quatre ans avec un préavis de deux mois. Le créateur échappeainsi à la contrainte dun bail commercial et au dépôt de garantie de 3 mois. Cette nouvelleformule est plus souple que la convention doccupation précaire, limitée à 23 mois.Septembre 2010 Les pépinières d’entreprises en Bretagne 23
  25. 25. 2-4-3 Les facteurs positifs évoqués par les créateurs d’entreprises bénéficiaires des pépinièresLe développement rapide des pépinières en France montre que ce concept est apprécié descréateurs d’entreprises ; ils mettent en avant un certain nombre de points positifs : • lexistence et la renommée de certaines pépinières favorisent la promotion des entreprises bénéficiaires qui obtiennent rapidement une notoriété exceptionnelle, linsertion dans une pépinière permet au créateur déviter lisolement fréquent lors du lancement dune entreprise, • la pépinière peut avoir un effet dentraînement dans la dynamique de développement local ; elle tient souvent un rôle symbolique de « locomotive », • les réseaux de relations mis en place autour des entreprises dune pépinière sont beaucoup plus riches et efficaces, • la solidité des entreprises est renforcée car les dirigeants sont informés, guidés vers des opportunités en matière de partenariat, de financement, et assistés dans le management de leur entreprise, • létat desprit de réussite collective a des effets dentraînement très positifs, • lenvironnement des créateurs dentreprises est mobilisé pour la réussite de leur projet, • le nombre de défaillances observé est faible : inférieur ou égal à 10% au bout de 2 ans.On trouvera dans la troisième partie, (paragraphe 4-22 page 39), les résultats d’une enquêtemenées auprès des chefs d’entreprises relevant des pépinières d’entreprises en Bretagne etqui met en évidence les qualités essentielles d’une pépinière exprimés par les utilisateurseux-mêmes. 2-4-4 La sortie de la pépinière d’entreprisesLa pépinière est une structure dappui et de pérennisation des entreprises hébergées.La préparation à la sortie ressort également des missions de la pépinière. Il s’agit detechniques dingénierie de limplantation (recensement des aides publiques, recherche deterrain, montage de dossier de crédit bail...) de manière à ce que la pépinière participepleinement au développement local et régional. La réimplantation sur le territoire doit doncêtre recherchée dès le départ pour assurer l’objectif de développement local. Elle peutprendre parfois la forme d’un hôtel d’entreprise.Cependant, il n’existe pas de solution contractuelle visant à obliger le créateur à rester sur leterritoire de la commune si ce n’est de réussir à le convaincre par la présence de locauximmobiliers attrayants ou par l’appartenance à une dynamique.Il faut toutefois noter que la qualité de l’accompagnement est un moteur de l’implantation.En effet, une grande partie des sociétés passées en pépinières restent au sein de lacommune d’accueil ou dans les alentours.Septembre 2010 Les pépinières d’entreprises en Bretagne 24
  26. 26. 3- La certification des pépinières d’entrepriseset les réseaux rassemblant les pépinièresd’entreprises3-1 La certification des pépinières d’entreprises : le respectdes normesDans le cadre de la certification qualité des pépinières d’entreprises, il existe deux types deréférentiels :- la norme ISO 9001, version 2008, qui est applicable à toutes les entreprises et tous lessecteurs d’activités. Si elle est respectée, elle peut permettre d’aboutir à la certification dusystème qualité de la pépinière.- la norme NF X50-770, version d’octobre 2003, qui est spécifique aux pépinièresd’entreprises. Si elle est respectée, elle peut amener les pépinières à demander lacertification de service NF Service -Activités des pépinières d’entreprises. 3-1-1 La norme ISO 9001, version 2008 : certification du système qualité Cf. annexe 3La certification ISO 9001 atteste la conformité aux exigences de la norme, établies pour unsystème de management de la qualité, indépendamment du domaine dactivité et de la taillede lorganisme utilisateur, quil soit dans le secteur privé ou dans le secteur public.Cette norme internationale définit les exigences relatives au système de management de laqualité qu’une entreprise doit respecter dans l’objectif de : • Démontrer son aptitude à fournir régulièrement un produit conforme aux exigences des clients et aux exigences réglementaires applicables • Accroître la satisfaction de ses clients par l’application efficace du système, y compris les processus pour l’amélioration continue du système et l’assurance de la conformité aux exigences réglementaires applicables.La certification ISO 9001 est une démarche individuelle qui est assez libre. En effet, si lanorme ISO 9001 définit les exigences en matière d’organisation, elle n’en impose pas pourautant les moyens et les performances. Elle ne fait qu’imposer des objectifs de principe.L’entreprise est libre de concevoir un système de management de la qualité sur mesure,dans le respect des exigences du référentiel-cadre.L’ISO (International Organization for Standardization) n’a pas vocation à délivrer elle-mêmeles certifications. Cette tâche est laissée à la charge d’un organisme certificateur tiers, lui-même accrédité par le COFRAC (Comité FRançais d’ACcréditation) en France. Lacertification ainsi obtenue est valable 3 ans et renouvelable suite à un audit qualité.Septembre 2010 Les pépinières d’entreprises en Bretagne 25
  27. 27. A la dernière édition de cette étude, les pépinières d’entreprises étaient certifiées ISO 9001dans la version de 2000. Mais, en novembre 2008, une révision a été apportée à la normeISO 9001. Il faut toutefois noter que cette révision n’apporte pas de nouvelles exigences.Cependant, pour les pépinières d’entreprises qui n’auraient pas été certifiées selon laversion 2008, il faut savoir que la certification ISO 9001 : 2000 ne sera plus valable à partirdu 15 novembre 2010.En Bretagne, 5 pépinières d’entreprises possèdent la certification ISO 9001 : version 2008 :les pépinières de Châteaulin, Landerneau, Plabennec, Le Faou et Pontivy. 3-1-2 La norme NF X 50-770 : certification de service « Activités des pépinières d’entreprises » Cf. annexe 3La norme française NF X 50-770 définit les activités des pépinières d’entreprises en tantqu’outil de démarrage, de développement et de pérennité des jeunes entreprises. Elle sertde base au référentiel de certification NF service Activités des pépinières d’entreprises etatteste de la conformité au règlement de certification NF 248 de la pépinière.Elle a été instaurée en 1997 par l’AFNOR (Association Française de Normalisation) àl’initiative du réseau ELAN, réseau national des dirigeants de pépinières d’entreprises,soutenu par le ministère de l’Economie et des Finances, dans un souci de clarification etd’amélioration des services rendus.L’édition d’octobre 2003 est la dernière en date, elle remplace la précédente version datantde septembre 1997.Pour répondre à la multiplication des métiers d’aide à la création d’entreprises, de nombreuxacteurs sont apparus. Mais la multiplicité des dénominations et la diversité des outils d’aide àla création d’entreprises compliquent les démarches des porteurs de projet qui ont du mal àse repérer. De même, les élus ont besoin de se doter d’outils performants en matière decréation d’entreprises et donc d’emploi pour un développement économique localdynamique.C’est dans ce souci premier de clarification de l’activité des pépinières d’entreprises que lanorme a fait son apparition. De plus, le besoin d’améliorer les performances des pépinières,en tant qu’outil de la politique de création et de développement des jeunes entreprises, arenforcé l’idée de la nécessité de cette normalisation.Ce document véhicule une conception de la pépinière d’entreprise perçue comme un outilperformant en matière de politique de création d’entreprise, destiné à favoriser les conditionsde démarrage, de pérennité et de développement des jeunes entreprises. Il en définit lesdifférentes fonctions.Ainsi, il définit les pépinières d’entreprises comme des lieux d’accueil et d’hébergementproposant des services partagés, un accompagnement pendant la phase de montage duprojet de création et un suivi pendant la phase de démarrage de l’entreprise.Pour demander sa certification, une pépinière doit respecter les critères définis par la norme,avoir 2 ans d’activité effective en tant que pépinière et accueillir en pépinière, au minimum 5créateurs ou porteurs de projet au moment de la demande.Septembre 2010 Les pépinières d’entreprises en Bretagne 26
  28. 28. Pour bénéficier de la marque NF Service Activité des pépinières d’entreprises, la pépinières’engage dans une démarche volontaire de suivi qualité et accepte des contrôles stricts etréguliers, effectués par un organisme indépendant AFAQ.AFNOR Certification.Il décrit les services à fournir par les pépinières d’entreprises. Ces services fournis peuventconcerner différentes situations : • un porteur de projet pouvant entrer dans une pépinière d’entreprises • un porteur de projet ayant signé un contrat avec une pépinière d’entreprises • un créateur d’entreprise sous contrat avec une pépinière d’entreprises • une entreprise sortie d’une pépinièreLes services proposés aux créateurs dentreprises sont limités dans le temps (la durée esten général de 5 ans maximum), ils comprennent : • Lhébergement : solutions immobilières comprenant locaux adaptés (du bureau de 10 m² jusquau local de 200 m²), accueil et salles de réunion. • Laccompagnement : suivi régulier par le directeur de la pépinière et son équipe pour conseiller le créateur, linformer par des conférences, animations ou des échanges avec dautres créateurs, lorienter vers des organismes extérieurs partenaires dans le domaine juridique, comptable, fiscal, bancaire, commercial, de la gestion et du développement technologique… • Les services partagés : secrétariat, courrier, reprographie, Internet haut débit,….Suivant cette norme et pour obtenir la certification de service, la pépinière doit proposer uncertain niveau de services, à savoir : • elle doit être à l’écoute des opportunités de développement économique local, mener des actions de prospection afin de repérer des projets susceptibles de générer de l’activité économique • elle doit fournir un accompagnement personnalisé au porteur de projet dans la conduite de son projet • à travers un groupe d’experts, elle doit évaluer les projets de création d’entreprises • lors de l’entrée en pépinière d’entreprises, elle doit accueillir officiellement les créateurs d’entreprises et les présenter à l’ensemble des créateurs hébergés, elle met à leur disposition des locaux, des services partagés facilitant le démarrage de la jeune entreprise • elle doit mettre en relation le créateur d’entreprise avec un réseau de partenaires et d’experts lui apportant l’information économique et sociale adaptée à ses besoins • elle doit suivre l’activité de la jeune entreprise et lui fournir une aide à la décision grâce à la mise en place d’outils de gestion pertinents • elle doit favoriser l’insertion du créateur d’entreprise dans l’environnement économique et l’accompagner en prévision de sa sortie de la pépinièreSeptembre 2010 Les pépinières d’entreprises en Bretagne 27
  29. 29. • elle reste à l’écoute et prend en compte les attentes et les besoins des créateurs d’entreprises : gestion des réclamations, mise en place d’actions correctives, enquêtes de satisfaction client, proposition d’axes d’amélioration…Toujours suivant cette norme, une pépinière d’entreprises doit respecter certains critères oumodes de fonctionnement :• Elle doit établir des indicateurs sur le pilotage, sur la pérennité et les résultats des entreprises qu’elle a abritées ; son rapport annuel d’activité est disponible, ainsi qu’un document de présentation du site• Son responsable est clairement identifié et disponible pour recevoir les porteurs de projet• Le mode de sélection des projets (critères d’évaluation, délais, membres du comité d’agrément) est défini par écrit• Elle doit fournir au nouvel entrant un guide d’accueil indiquant son fonctionnement et la liste des entreprises hébergées• Des réunions régulières sont programmées, tout au long du séjour, entre le directeur et le créateur, pour assurer le suivi du projet ; ces réunions font l’objet de comptes rendus écrits sous la forme de fiches de suivi. La pépinière aide l’entreprise à préparer sa sortie selon un processus défini• Elle tient à jour un fichier d’adresses de son réseau de partenaires (financiers, juridiques, techniques) et établit un calendrier de rencontres et d’animations. elle dispose d’outils de simulation de plan d’entreprise et d’un système de suivi du marché de l’immobilier d’entreprises sur la région• Elle est équipée de salles de réunion, de locaux de surface modulable avec contrôle d’accès. Son système de gestion des locaux partagés et de facturation des services mis en commun est clairement décrit• A l’entrée, le créateur et la pépinière signent une convention d’accompagnement et une convention d’hébergement• La pépinière doit tenir à jour les documents suivants : éléments comptables, outils de  gestion, rapport annuel d’activité, document de présentation de la pépinière d’entreprises, comptes-rendus de réunions périodiques prévues dans la norme, liste des équipements partagés. Par ailleurs, le responsable doit évaluer les compétences du personnel d’accompagnement et détecter les besoins de formationLa certification NF Service est incontestablement adaptée au métier et permet donc demieux identifier le niveau d’exigence que les pépinières d’entreprises doivent satisfaire auminimum. Ce label permet à terme de valoriser l’outil pépinière et d’assurer les créateurs, lesentrepreneurs et les acteurs locaux de l’efficacité des moyens mis en œuvre pour l’aide etl’accompagnement des nouvelles entreprises.Pour obtenir et garder le droit d’utilisation de la marque NF Service Activités de pépinièresd’entreprises, des audits de suivi sont menés. L’audit vérifie :• la maîtrise de la qualité des services des pépinières d’entreprisesSeptembre 2010 Les pépinières d’entreprises en Bretagne 28
  30. 30. • la satisfaction des créateurs d’entreprises et porteurs de projet, sur la base d’un questionnaire adressé aux créateurs d’entreprise et aux porteurs de projetLa certification a pour but d’apporter un certain nombre d’avantages aux différents acteursimpliqués dans la création d’une pépinière d’entreprises.Pour les porteurs de projets et créateurs dentreprises, la marque NF Service Activités despépinières dentreprises est une garantie sur le sérieux, la fiabilité, la qualité des prestationsfournies mais également sur le respect de la confidentialité des informations liées au projetde création et au développement de lentreprise. C’est la possibilité de partager desexpériences avec dautres créateurs dentreprises, grâce aux rencontres et animationsorganisées par la pépinière dentreprises. Cest lassurance de disposer dune aide et dunsoutien personnalisé, grâce aux suivis réguliers de lactivité des jeunes entreprises, maiségalement grâce la mise en relation avec un réseau de partenaires et dexperts.Pour les pépinières dentreprises, la certification NF Service répond à un besoin devalorisation des actions en matière de création et daccompagnement dentreprises auprèsdes collectivités locales. Elle favorise la transparence en termes de gestion et donneconfiance sur la qualité des prestations fournies.Pour les collectivités territoriales et les pouvoirs publics, disposer de pépinières dentreprisescertifiées NF Service Activités des pépinières dentreprises, cest valoriser leur engagementdans le développement de la création dentreprises, optimiser leur mission dedéveloppement économique local, grâce à la formalisation de tout un processus.Cest également sélectionner les structures daide à la création dentreprises et ainsipromouvoir les pépinières dans leur région.Depuis la parution de cette norme, le réseau national ELAN (cf 3-21 p.32) accompagne lespépinières adhérentes qui souhaitent obtenir la précieuse certification. Un intranet réservéaux membres de l’association leur permet d’accéder à des documents types : de laconvention de mise à disposition des services, au contrat que signe le créateur à son arrivéedans la pépinière, jusqu’à la fiche de contacts destinée à suivre précisément lesinterrogations des créateurs et les réponses qui lui ont été apportées.La procédure pour obtenir la certification est longue et difficile. Certaines pépinières ont parle passé été certifiées mais ne le sont plus aujourd’hui, d’autres envisageaient d’obtenir lelabel mais ont désormais abandonné l’idée de la certification.Les pépinières qui ont obtenu la certification peuvent apposer sur tous leurs documentsadministratifs officiels le logo NF Service, gage de leur implication dans une démarchequalité.A ce jour, 25 % des pépinières d’entreprises en France sont certifiés NF Service, ce quireprésente 46 pépinières dans toute la France (dont 8 en Ile-de-France et 11 en Midi-Pyrénées).En Bretagne, sur 52 pépinières répertoriées (présentant une hétérogénéité de services dansl’offre proposée), seulement 3 sont à ce jour certifiées NF X 50-770 : la pépinièred’entreprises du Parc technologique de Soye à Ploemeur et les pépinières d’entreprises deRennes et Saint-Grégoire (réseau Passerelle). Ces 3 pépinières d’entreprises étaient déjàcertifiées en 2006.Nous pouvons également noter que la pépinière d’entreprise de Muzillac base sonfonctionnement sur la norme NF X 50-770 et qu’une procédure de certification est en coursSeptembre 2010 Les pépinières d’entreprises en Bretagne 29
  31. 31. au sein de la pépinière de Plouay (artisanat/industrie). Cette démarche était déjà amorcée en2006.Aucune nouvelle certification n’est recensée en Bretagne.3-2 Les pépinières d’entreprises au travers d’uneorganisation en réseau De plus en plus, les pépinières sorganisent en réseau dans un souci de capitalisationdes savoir-faire et de professionnalisation. Il existe ainsi des réseaux à diverses échelles :• nationale comme ELAN, Réseau national des dirigeants de pépinières dentreprises• régionale comme le réseau P3MIL en Ile de France, le Réseau Aquitain des Pépinières dEntreprises ou encore le réseau Phase en Bretagne• départementale comme le réseau des ruches dentreprises du département du Nord 3-2-1 Le réseau national ELANLe réseau ELAN a été créé en 1990. o Les missions de l’association • soutien avec les partenaires de la création d’entreprises • diffusion des bonnes pratiques • professionnalisation des différents acteurs du métier • promotion de l’outil pépinière o Le bureau (avril 2010)A la suite de l’assemblée générale ordinaire d’ELAN qui s’est déroulée le 30 septembre2009, le Bureau de l’association a été renouvelé et la présidence a été confiée à ChristelLefevre, directrice de la pépinière du Futuroscope.Le bureau se compose donc de la manière suivante : • Présidente : Christel LEFEVRE (directrice du Centre d’Entreprises et d’Innovation, la pépinière du Futuroscope) • Vice Présidentes : Françoise VERRY (responsable des pépinières d’entreprises du réseau Passerelle) et Viviane STINZY (responsable de la pépinière d’entreprise Espace Descartes à Limeil-Brévannes) • Secrétaire : Olivier FIQUET (Directeur de la pépinière dentreprise Henri Farman à Reims) • Trésorier : Gilles RECOUR (Directeur Général de la Technopole Agropole d’Agen)Septembre 2010 Les pépinières d’entreprises en Bretagne 30
  32. 32. o Les buts de l’associationLe réseau Elan rassemble les directeurs de pépinières et les acteurs contribuant audéveloppement des pépinières d’entreprises dans les buts de : • développer les compétences professionnelles des équipes opérationnelles • créer un lieu d’échange d’informations et d’expériences pour eux-mêmes et leurs collaborateurs notamment pour : - la formation des porteurs de projets - les systèmes d’appui aux créateurs d’entreprises - le suivi des jeunes créateurs et des jeunes entreprises - les techniques d’animation et de valorisation du tissu économique local • promouvoir les professions de directeur et de cadre dirigeants de pépinières • étudier les problèmes professionnels de qualification, de déontologie, de responsabilité et de statut • promouvoir l’image des pépinières en tant que structures de détection et d’appui aux créateurs d’entreprises ou aux porteurs de projets, mais aussi en tant que structures de détection et de valorisation des savoir faire existants auprès des entreprises, des centres d’enseignement et de recherches • enrichir les compétences des réseaux dans tous les domaines liés à l‘objet de l’association ELAN • développer des relations avec les réseaux internationaux et notamment européens o Les actions de l’associationLe réseau ELAN développe un ensemble d’activités portant notamment sur les pointssuivants : • réalisation de journées d’études et/ou d’échanges d’expériences • mise en place de sessions de formation adaptées aux besoins des directeurs, du personnel des pépinières d’entreprises et de leurs partenaires • élaboration d’un ensemble de documents pratiques, tels que conventions, budgets, tableaux de bord…utilisés au sein de la profession • élaboration des méthodes d’évaluation des pépinières d’entreprises • développement de réseaux régionaux contribuant à la réalisation de l’objet de l’association ELANCe réseau national s’appuie sur des réseaux régionaux pour diffuser et promouvoir unemême vision de ce qu’est et doit être une pépinière d’entreprises par la norme NF X50-770de l’AFNOR. Il a fortement initié le développement de réseaux régionaux.Depuis 2004, ELAN, via une commission juridique, a lancé un travail de réflexion sur ladéfinition juridique et fiscale des pépinières gérées en association.De plus, ELAN participe à la promotion de cet outil en parrainant notamment le forumnational des pépinières d’entreprises organisé par l’association Espace LibertéDéveloppement. La dernière édition de ce forum a eu lieu au Futuroscope en juin 2008 sur lethème « Pépinière d’entreprises, outil dun développement durable ?».La prochaine édition se tiendra à Avignon les 9 et 10 novembre 2010 sur le thème : « Rôle etimpact des pépinières dans la conjoncture actuelle ».Septembre 2010 Les pépinières d’entreprises en Bretagne 31
  33. 33. En Bretagne, le réseau PHASE est l’appui régional du réseau ELAN. La vice-présidente duréseau national est également la présidente du réseau régional : il s’agit de MadameFrançoise VERRY. o Les pépinières adhérentes en BretagneEn Bretagne, on recense 15 pépinières d’entreprises adhérant au réseau ELAN (sur 50). Ils’agit des pépinières suivantes : - Cap Cidéral (Loudéac) - Lann Sévelin - Douarnenez - Quimper - Cap entreprises inno TSD - Technopôle Brest Iroise : pépinières de Brest, du Vernis et de Plouzané - Espace Création Entreprises (Pays de Léonard) - Landerneau - Le Cap (Saint-Malo) - Réseau Passerelle : Vitré, Redon, Rennes et Saint-Grégoire 3-2-2 Le réseau breton PHASE Cette association est une association loi 1901 créée en 2000. Elle correspond auréseau régional qui regroupe les dirigeants des pépinières d’entreprises de Bretagne qui lesouhaitent. Le réseau PHASE est donc représenté dans le réseau national ELAN. Les lienssont interactifs. Pour la plupart, les membres de PHASE, sont membres d’ELAN. Par ailleurs, l’association est membre du conseil d’administration de l’AgenceEconomique de Bretagne. o Objet de l’association Le constat de l’association PHASE est le même que celui fait par le réseau ELAN : il ya de trop nombreuses structures utilisant la dénomination de pépinières sans en fournir lesservices et la qualité induite par ce concept. C’est pourquoi le réseau vise la certificationselon les exigences de la norme Afnor NF X 50-770 et la formation des directeurs despépinières d’entreprises.Elle a, à l’instar du réseau Elan, pour objet de : • mener une action collective visant à la certification des pépinières selon les exigences de la norme AFNOR NFX 50-770 • développer les compétences professionnelles des directeurs • créer un lieu d’échanges d’informations et d’expériences pour les directeurs et leurs collaborateurs, portant notamment sur :Septembre 2010 Les pépinières d’entreprises en Bretagne 32
  34. 34. - la formation des porteurs de projet - les systèmes d’appui aux créateurs d’entreprises - le suivi des jeunes créateurs et des jeunes entreprises - les techniques d’animation et de valorisation du tissu économique local • mettre en place des actions communes mutualisées • promouvoir l’image des pépinières en tant que structures de détection, d’appui et de suivi de créateurs d’entreprises ou de porteurs de projet, mais aussi en tant que structures de détection et valorisation des savoir-faire existants auprès des entreprises, des centres d’enseignement et de recherche • enrichir les compétences des réseaux dans tous les domaines liés à l’objet de l’association • développer des relations avec les réseaux nationaux et européens o Missions Pour répondre à cet objectif, l’association s’est fixée différentes missions. Actuellement, leréseau réalise une mission d’accompagnement et de suivi des créateurs d’entreprises,mission subventionnée par le Conseil régional de Bretagne.Pour l’avenir, le réseau souhaite réaliser des « Formations-actions » diligentées par PHASEpour les directeurs de pépinières d’entreprises et les créateurs. Les points abordés serontrelatifs à la stratégie globale, au développement de l’activité, à la gestion, l’organisation, lemanagement… o Composition du bureau (mai 2010) • Présidente : Madame Françoise VERRY, responsable des pépinières d’entreprises du réseau passerelle (réseau des pépinières de la CCI de Rennes) • Vice-président : Monsieur Thierry ANCEAUME, responsable de la pépinière « Le Cap » à Saint-Malo (CCI du Pays de Saint Malo) • Trésorière : Madame Mireille TOCQUER, responsable de la pépinière d’entreprises de Morlaix (CCI de Morlaix) • Secrétaire : Monsieur Jean-Charles MINIER, responsable de la pépinière d’entreprises Cap entreprises à Saint-Brieuc o Liste des membres adhérents à PHASE Aujourd’hui, le réseau régional compte 8 membres (représentant 14 pépinières) qui sont :Septembre 2010 Les pépinières d’entreprises en Bretagne 33

×