Après une tentative de suicideComment soutenir les prochesaprès qu’un être cherait fait une tentative de suicide?Melissa L...
Culpabilité et inquiétude…Se remettre en question Aider une personne suicidaire est exigeant et complexeÉpuisement et dé...
Culpabilité et inquiétude…Se remettre en question Pourquoi j’ai rien vu venir? Pourquoi ai-je ignoré les signes quand je...
Culpabilité et inquiétude…Se remettre en question Il faut toujours que je le surveille pour éviter que ça se reproduise ...
Prendre soin du proche L’expérience d’Anne Peur et inquiétude (cauchemars) Distance par rapport à la personne suicidaire
Prendre soin du proche Anne avait besoin de: Raconter l’événement à plus d’une reprise Exprimer ses émotions (colère, t...
Prendre soin du proche Êtes vous le(la) mieux placé(e) pour aider? Ne restez pas seul(e)
Commentnos services aidentces précieux alliés?
Origine Service créé en 1985, alors que plusieurs appelsprovenaient de proches s’inquiétant d’une personne Besoins ident...
Évaluation de projets d’aideaux hommes suicidaires parl’intermédiaire de leurs prochesJanie Houle, Ph.D., CRISE, UQÀMBrian...
Étude du CRISE Buts de l’étude: Diminuer les comportements suicidaires des hommes Déterminer les effets des interventio...
Étude du CRISE (suite) 4 projets novateurs: Rencontre d’information (pratique traditionnelle) Parrainage téléphonique ...
Étude du CRISE (suite) Répartition «aléatoire» des proches 398 offres en 23 mois (2000-2002) 131 participants (82% femm...
Conclusions de l’étudeLes 4 projets aident les prochesET les hommes suicidairesLes améliorations sont maintenuessix mois p...
Conclusions (suite) La satisfaction des proches à l’égard des projets est très élevée Le parrainage est jugé significati...
Conclusions (suite) Les hommes ont moins d’idéations suicidaires font moins de tentatives de suicide présentent moins ...
Évaluation du CRISE (suite) Les proches vivent moins de détresse psychologique utilisent davantage de mécanismes d’adap...
Utiliser la grille d’estimation de ladangerosité avec un prochepermet à l’intervenant de… Estimer la dangerosité d’un pas...
4 niveaux d’intervention1. Intervention sur la ligne d’intervention2. Relance téléphonique effectuée dans les 3 joursouvra...
Pour rester en vie,il faut être capable… …d’espérer un changement …de se contrôler …de prendre soin de soi
Espérer un changement,c’est… Être en contact avec ses raisons de vivre Croire en ses compétences Se projeter dans l’ave...
 Qu’est-ce que tu aimes faire? Parle-moi des gens que tu aimes. Qu’est-ce qui est important pour toi? Qu’est-ce qui te...
Les moments d’exception Parle-moi des moments où c’est moins pire. Quand tu te sens un peu mieux, qu’est-ce que tu fais?
Le futur qui vaut la peineQuels sont tes rêves?Quels sont tes projets?
Se Contrôler, c’est… Utiliser des moyens pour éviter la perte de contrôle Utiliser des stratégies pour reprendre du cont...
« Ce sont mes proches quim’ont fait aimer la vie »Merci de votre attention !Melissa LutchmanResponsable du service à la fa...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

CRISE - INSTITUT 2011 - Melissa Lutchman - Comment soutenir les proches après qu'un être cher a fait une tentative de suicide

573 vues

Publié le

Une personne qui fait une tentative de suicide, c’est très inquiétant pour ses proches (membres de la famille, amis, collègues, connaissances). Ceux-ci ont besoin d’être soutenus et guidés dans le soutien de la personne qui a tenté de s’enlever la vie. Ces proches sont de puissants facteurs de protection pour éviter les récidives de passage à l’acte. Ils sont des raisons de vivre, des intermédiaires souvent essentiels entre la personne en détresse et les services d’aide ainsi qu’une source de soutien déterminante. Les proches jouent donc un rôle absolument unique en prévention du suicide, assurant un filet de sécurité pour la personne suicidaire. Malheureusement, en dépit de leur contribution déterminante, les proches demeurent rarement considérés dans les interventions. Cette présentation permet d’identifier différents moyens pour mettre à profit l’énorme potentiel d’intervention des proches auprès des personnes qui ont déjà fait une tentative de suicide et d’en explorer les impacts positifs tant pour les personnes en détresse que pour leurs proches.

Publié dans : Santé & Médecine
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
573
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
7
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

CRISE - INSTITUT 2011 - Melissa Lutchman - Comment soutenir les proches après qu'un être cher a fait une tentative de suicide

  1. 1. Après une tentative de suicideComment soutenir les prochesaprès qu’un être cherait fait une tentative de suicide?Melissa LutchmanResponsable du service à la famille et aux prochesmlutchman@suicideactionmontreal.qc.ca514-723-3594 poste 277
  2. 2. Culpabilité et inquiétude…Se remettre en question Aider une personne suicidaire est exigeant et complexeÉpuisement et découragement = risque de désengagement
  3. 3. Culpabilité et inquiétude…Se remettre en question Pourquoi j’ai rien vu venir? Pourquoi ai-je ignoré les signes quand je savais qu’ils étaient là? Pourquoi suis-je resté(e) seul(e) avec cela? Je n’ai pas fait assez, je n’étais pas assez présent(e) Il voulait me parler, mais j’en avais assez Je n’aurai pas dû le laisser seul
  4. 4. Culpabilité et inquiétude…Se remettre en question Il faut toujours que je le surveille pour éviter que ça se reproduise À chaque jour je doit lui poser des questions par rapport au suicide Je dois toujours savoir où il va être et avec qui Je vais rester à la maison au lieu d’aller travailler pour être prêt(e)s’il en a besoin S’il en a besoin, je vais être là parce que je ne veux rien manquer
  5. 5. Prendre soin du proche L’expérience d’Anne Peur et inquiétude (cauchemars) Distance par rapport à la personne suicidaire
  6. 6. Prendre soin du proche Anne avait besoin de: Raconter l’événement à plus d’une reprise Exprimer ses émotions (colère, tristesse, etc.) Être normalisée
  7. 7. Prendre soin du proche Êtes vous le(la) mieux placé(e) pour aider? Ne restez pas seul(e)
  8. 8. Commentnos services aidentces précieux alliés?
  9. 9. Origine Service créé en 1985, alors que plusieurs appelsprovenaient de proches s’inquiétant d’une personne Besoins identifiés chez cette clientèle:1. Soutien pour le proche2. Références pour le proche et la personne suicidaire3. Augmentation du réseau de soutien
  10. 10. Évaluation de projets d’aideaux hommes suicidaires parl’intermédiaire de leurs prochesJanie Houle, Ph.D., CRISE, UQÀMBrian L. Mishara, directeur CRISE, UQÀMBrigitte Lavoie, directrice, Suicide Action MontréalProjet subventionné par
  11. 11. Étude du CRISE Buts de l’étude: Diminuer les comportements suicidaires des hommes Déterminer les effets des interventions auprès des proches d’hommesà haut risque de suicide Comparer différents projets d’aide aux proches
  12. 12. Étude du CRISE (suite) 4 projets novateurs: Rencontre d’information (pratique traditionnelle) Parrainage téléphonique Accès-direct Rencontre Info-plus
  13. 13. Étude du CRISE (suite) Répartition «aléatoire» des proches 398 offres en 23 mois (2000-2002) 131 participants (82% femmes) Questionnaires: Avant d’avoir reçu le service (pré-test) Deux mois plus tard (post-test) Six mois après la 1ère évaluation (relance)
  14. 14. Conclusions de l’étudeLes 4 projets aident les prochesET les hommes suicidairesLes améliorations sont maintenuessix mois plus tard(Le passage du temps n’étant pas contrôlé par un groupe témoin,une amélioration spontanée demeure une hypothèse)
  15. 15. Conclusions (suite) La satisfaction des proches à l’égard des projets est très élevée Le parrainage est jugé significativement plus utile que les autres projets Augmenter l’utilisation de ressources Mieux comprendre les problèmes de santé mentale Mieux communiquer avec l’homme suicidaireSeul projet où l’on observe: Changements significatifs au niveau des mécanismes d’adaptation Augmentation de la fréquence de leurs rencontres sociales
  16. 16. Conclusions (suite) Les hommes ont moins d’idéations suicidaires font moins de tentatives de suicide présentent moins de symptômes de dépressionMAISn’utilisent pas plus de ressources d’aide etne consomment pas moins d’alcool et de drogues
  17. 17. Évaluation du CRISE (suite) Les proches vivent moins de détresse psychologique utilisent davantage de mécanismes d’adaptation positifs évaluent leur communication avec l’homme plus aidante et demeilleure qualitéMAISne connaissent ni n’utilisent plus de ressources etaucun changement au niveau de leurs relations sociales
  18. 18. Utiliser la grille d’estimation de ladangerosité avec un prochepermet à l’intervenant de… Estimer la dangerosité d’un passage à l’acte suicidaire Donner des moyens d’assurer la sécurité de la personnesuicidaire Outiller le proche pour faire grandir la partie qui veut vivre Prendre soin du proche
  19. 19. 4 niveaux d’intervention1. Intervention sur la ligne d’intervention2. Relance téléphonique effectuée dans les 3 joursouvrables3. Rencontre d’information ou suivi étroit des facteurs derisque évalués4. Rencontre familiale
  20. 20. Pour rester en vie,il faut être capable… …d’espérer un changement …de se contrôler …de prendre soin de soi
  21. 21. Espérer un changement,c’est… Être en contact avec ses raisons de vivre Croire en ses compétences Se projeter dans l’avenir
  22. 22.  Qu’est-ce que tu aimes faire? Parle-moi des gens que tu aimes. Qu’est-ce qui est important pour toi? Qu’est-ce qui te fait plaisir, même un peu?Les raisons de vivre
  23. 23. Les moments d’exception Parle-moi des moments où c’est moins pire. Quand tu te sens un peu mieux, qu’est-ce que tu fais?
  24. 24. Le futur qui vaut la peineQuels sont tes rêves?Quels sont tes projets?
  25. 25. Se Contrôler, c’est… Utiliser des moyens pour éviter la perte de contrôle Utiliser des stratégies pour reprendre du contrôle
  26. 26. « Ce sont mes proches quim’ont fait aimer la vie »Merci de votre attention !Melissa LutchmanResponsable du service à la famille et aux prochesmlutchman@suicideactionmontreal.qc.ca514-723-3594 poste 277

×