Erik Reinert, l'éclairage de l'histoire

802 vues

Publié le

Présentation de la traduction française du livre de ERik Reinert "Comment las pays riches sont devenus riches et pourquoi les pays pauvres restent pauvres"

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
802
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
236
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Erik Reinert, l'éclairage de l'histoire

  1. 1. Erik Reinert: l’éclairage de l’histoire Claude Rochet Professeur des universités Paris, le 19 mars 2012
  2. 2. Deux grandes divergences dans l’histoire des civilisations 19/03/12Claude Rochet2
  3. 3. Esprit civique et développement: Ibn Khaldoun Temps Développement Umran badawi Umran hadari 40 à 60 ans Démocratie militaire tribale Progrès de la productivité par la division du travail et le commerce Création des villes Pas de rendements croissants Perte de l’asabiya Déclin Asabiya: Esprit public, force vitale du peuple, volonté commune… Croissance Dissolution 19/03/12Claude Rochet3
  4. 4. Moment machiavélien et développement 4 Virtù Fortuna Corruptio Innovazione, rinnovazione Moment machiavélien Construction créatrice Destruction destructive Les moments machiavéliens ne sont pas permanents et les sociétés progressent et déclinent selon leur capacités à résister aux assauts de la fortuna 19/03/12Claude Rochet
  5. 5. Antonio Serra (1613) Comment créer de la richesse quand on n’a ni or ni argent?  Il y a de bonnes activités à rendements croissants  Les villes permettent les synergies entre les activités  Le père de la « politique industrielle » 19/03/12Claude Rochet5
  6. 6. Francis Bacon  « Il y a une différence étonnante entre la vie de l’homme dans la plus civilisée des provinces d’Europe et le plus sauvage et le plus barbare district de la nouvelle Inde. Cette différence ne vient pas du sol, pas du climat, pas de la race mais des arts » (Novum Organum, 1620). 19/03/12Claude Rochet6
  7. 7. Claude Rochet Une vieille recette: la recherche de rendements croissants par les synergies entre activités Harengs traités à bord Echangés immédiatement contre céréales de la Baltique Spécialisation de l’agriculture hollandaise dans les cultures à haut rendements Achat de bois de construction en Baltique et Scandinavie Innovation dans les bateaux: la flute Développement du commerce lointain Importation des technologies orientales Activités à rendements croissant Harringbuis Cercle vertueux 19/03/127 Pays-Bas: XVI°
  8. 8. La puissance par l’industrie 19/03/12Claude Rochet8
  9. 9. Ce que nous apprend l’histoire du développement…  Le développement est spécifique aux activités: toutes les activités ne sa valent pas.  La valeur des activités dépend de la technologie incorporée…  … et de leur capacité à entrer en synergie pour créer des rendements croissants.  Les activités à haute intensité technologique développent la productivité des activités à basse intensité technologique.  C’est l’intelligence de ses leviers et la vertu politique qui sont le moteur du développement! 19/03/12Claude Rochet9
  10. 10. Le développement: un processus systémique autorenforçant… ou autodestructif! Identificatio n des « bonnes activités » Agilité culturelle et sociale Institutions appropriées Politique de puissance Fabrication de mythes Hégémonie culturelle Décadence politique et obsolescenc e Capacité à utiliser ses atouts 19/03/12Claude Rochet 10 Croyance dans ses propres mythes
  11. 11. Le succès de l’Europe? La lutte des classes!  « L’Europe moderne est née de la lutte des diverses classes de la société (…)  En Asie, par exemple, une classe a complètement triomphé et le régime des castes a succédé à celui des classes et la société est tombée dans l’immobilité.  Rien de tel, grâce à Dieu, n’est arrivé en Europe. Aucune classe n’a pu vaincre ni assujettir les autres ; la lutte, au lieu de devenir un principe d’immobilité, a été une cause de progrès ; les rapports des diverses classes entre elles, la nécessité où elles se sont trouvées de se combattre et de se céder tour à tour, la variété de leurs intérêts et de leurs passions, le besoin de se vaincre sans pouvoir en venir à bout, de là est sorti peut être le plus énergique, le plus fécond principe de 19/03/12Claude Rochet11
  12. 12. La puissance importe plus que la richesse!  « la puissance importe plus que la richesse … la puissance est pour un pays une force qui procure de nouveaux moyens de production, parce que l’arbre qui porte les fruits a plus d’importance que le fruit lui- même. (…) à l’aide de la puissance un pays non seulement acquiert de nouveaux moyens de production, mais s’assure de la possession des anciens et la jouissance des richesses déjà acquises, et parce que le contraire de la puissance ou la faiblesse livre aux mains des puissants tout ce que nous possédons, nos richesses et nos forces productives, notre civilisation, notre liberté, jusqu’à notre indépendance nationale » (1856 : 155, 156). Friedrich List 19/03/12Claude Rochet12
  13. 13. Trente piteuses La III° révolution technologique Degrédematuritétechnologiqueetsaturationdumarché 1908-1920 USA: Irruption 1920-1929: « Roaring twenties » Trente glorieuses 1908: Ford T Crise de 1929 &WW2 1° ordinateur Transistor, machines à commande numérique 1971: microprocesseur 1991: 1° navigateur Stagflation, crise sociale et morale dans les pays leaders Déploiement du modèle dans les nouveaux pays: Brésil, Corée Irruption Frénésie Production de masse Age de l’information Crise systémique E-crash 19/03/12Claude Rochet13
  14. 14. Mais les mêmes choses reviennent toujours  « Play it again Sam »  Mais nous savons comprendre la dynamique des cycles…  … et pouvons être capables de saisir les opportunités! 19/03/12Claude Rochet14
  15. 15. Claude Rochet15 L’Asie applique les principes qui ont fait le succès de l’Europe  Capturer la connaissance  Créer des avantages comparatifs par la technologie  Capturer les activités à rendements croissants en les ancrant dans les territoires  Avoir une politique publique de la science et de la technologie.  Capacité à apprendre du passé et des autres  Travailler sur les faits  Faire évoluer les institutions  Vision politique et Sens du bien commun  Mettre la politique aux commandes 19/03/12

×