Institut de l’Oratoire
Naviguer dans les réseaux
complexes: éléments théoriques
et (surtout) pratiques
Atelier des directe...
17/02/2014 Claude Rochet - Institut de Management Public
2
Notre objectif: une représentation
collective et partagée de la...
17/02/2014 Claude Rochet - Institut de Management Public
3
Notre objectif: une représentation
collective et partagée de la...
Agir dans la complexité….
… rien n’est plus concret qu’une bonne theorie!
 Quelques notions indispensables
 Comment pens...
Il n’y a que des problèmes !
• “La complexité est un mot problème et non un mot
solution” Edgard MORIN
• La complexité est...
Qu’est-ce que la complexité?
 Quelque chose qui
est difficile à définir
même quand on
connaît tous ses
composants et la
n...
Le compliqué
17/02/2014 Claude Rochet - Institut de Management Public
7
• On peut expliquer en décomposant en éléments sim...
Le complexe
 Difficile d’expliquer et de prédire pourquoi les choses
tournent bien ou mal, mais on peut modéliser des
scé...
Le chaotique
17/02/2014 Claude Rochet - Institut de Management Public
9
 A la fois déterministe et aléatoire, fortement
s...
L’absurde nait de la non maîtrise de
la complexité
17/02/2014 Claude Rochet - Institut de Management Public
10
La théorie
générale des
systèmes et ses
ramifications
17/02/2014 Claude Rochet - Institut de Management Public
11
Source: ...
Qu'est-ce qu'un système ouvert?
17/02/2014 Claude Rochet - Institut de Management Public
12
Qu’est-ce qu’un (éco)système?
17/02/2014 Claude Rochet - Institut de Management Public
13
IDENTITÉ
ENVIRONNEMENT
FINALITÉ
...
Sytème fermé => Optimisation
Système ouvert => Pilotage
17/02/2014 Claude Rochet - Institut de Management Public
14
Paramè...
Deux principes fondamentaux:
 L'INDETERMINISME
 Tout système ne peut être décidable sans se référer à une méta
règle
 "...
Un système est régi par l’indétermination
 Une petite cause peut bouleverser tout le système
 L’écoute des signaux faibl...
On peut mourir d’une complexité
non maîtrisée
17/02/2014 Claude Rochet - Institut de Management Public
17
Bénéfices de
la ...
Le rendement de la complexité peut
devenir décroissant
17/02/2014 Claude Rochet - Institut de Management Public
18
L’effon...
C’est donc la finalité qui est
structurante!
17/02/2014 Claude Rochet - Institut de Management Public
19
 Il n’y a pas de...
17/02/2014 Claude Rochet - Institut de Management Public
20
Notre objectif: une représentation
collective et partagée de l...
17/02/2014 Claude Rochet - Institut de Management Public
21
 Comprendre la complexité
de notre environnement et
de nos ré...
17/02/2014 Claude Rochet - Institut de Management Public
22
Première difficulté
 Nous travaillons sur des
représentations...
17/02/2014 Claude Rochet - Institut de Management Public
23
Deuxième difficulté
 Nous parlons d’un point
de vue…
 … il f...
17/02/2014 Claude Rochet - Institut de Management Public
24
Troisième difficulté : une politique publique est la rencontre...
17/02/2014 Claude Rochet - Institut de Management Public
25
Quatrième difficulté: Naviguer entre les niveaux de complexité...
17/02/2014 Claude Rochet - Institut de Management Public
26
Définir un objectif, c’est se poser quatre questions:
Problème...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Naviguer dans les réseaux complexes: éléments théoriques et (surtout) pratiques

920 vues

Publié le

Naviguer dans les réseaux complexes: éléments théoriques et (surtout) pratiques

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
920
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
300
Actions
Partages
0
Téléchargements
14
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Naviguer dans les réseaux complexes: éléments théoriques et (surtout) pratiques

  1. 1. Institut de l’Oratoire Naviguer dans les réseaux complexes: éléments théoriques et (surtout) pratiques Atelier des directeurs 1° degré 17 février 2014
  2. 2. 17/02/2014 Claude Rochet - Institut de Management Public 2 Notre objectif: une représentation collective et partagée de la complexité de nos réseaux « Une idée, pour être comprise, doit être placée dans un système complexe de pensée et d’expérience » Gaston Bachelard, « Le nouvel esprit scientifique », 1934  Quelques apports (à partir de vos lectures…) sur la complexité  Exercice collectif de mise en problème et de pratique de la méthode  Production d’une première représentation de nos réseaux  Plan de travail pour jeudi prochain
  3. 3. 17/02/2014 Claude Rochet - Institut de Management Public 3 Notre objectif: une représentation collective et partagée de la complexité de nos réseaux « Une idée, pour être comprise, doit être placée dans un système complexe de pensée et d’expérience » Gaston Bachelard, « Le nouvel esprit scientifique », 1934  Quelques apports (à partir de vos lectures…) sur la complexité  Exercice collectif de mise en problème et de pratique de la méthode  Production d’une première représentation de nos réseaux  Plan de travail pour jeudi prochain
  4. 4. Agir dans la complexité…. … rien n’est plus concret qu’une bonne theorie!  Quelques notions indispensables  Comment penser dans la complexité  La conduite de projet complexe 17/02/2014 Claude Rochet - Institut de Management Public 4 Eléments d’une boite à outils pour s’y retrouver
  5. 5. Il n’y a que des problèmes ! • “La complexité est un mot problème et non un mot solution” Edgard MORIN • La complexité est de tous les temps – Ce qui l’accélère aujourd’hui: • La rapidité des communications • Le développement rapide des nouvelles technologies • La part croissante de l’immatériel • La mondialisation de l’économie – Ce qui nous la rend difficilement appréhensible: • Le poids du déterminisme • La prépondérance de l’intelligence aveugle • Le décalage entre progrès des sciences et standards intellectuels • La complication prend le pas sur la complexité • Le relativisme obsessionnel 17/02/2014 Claude Rochet - Institut de Management Public 5
  6. 6. Qu’est-ce que la complexité?  Quelque chose qui est difficile à définir même quand on connaît tous ses composants et la nature de leurs interactions. 17/02/2014 Claude Rochet - Institut de Management Public 6Source: http://www.societyforchaostheory.org/
  7. 7. Le compliqué 17/02/2014 Claude Rochet - Institut de Management Public 7 • On peut expliquer en décomposant en éléments simples
  8. 8. Le complexe  Difficile d’expliquer et de prédire pourquoi les choses tournent bien ou mal, mais on peut modéliser des scénarios… 17/02/2014 Claude Rochet - Institut de Management Public 8
  9. 9. Le chaotique 17/02/2014 Claude Rochet - Institut de Management Public 9  A la fois déterministe et aléatoire, fortement sensible aux conditions initiales: l’effet papillon
  10. 10. L’absurde nait de la non maîtrise de la complexité 17/02/2014 Claude Rochet - Institut de Management Public 10
  11. 11. La théorie générale des systèmes et ses ramifications 17/02/2014 Claude Rochet - Institut de Management Public 11 Source: http://www.unine.ch/autogenesis/V1_fig1.jpg
  12. 12. Qu'est-ce qu'un système ouvert? 17/02/2014 Claude Rochet - Institut de Management Public 12
  13. 13. Qu’est-ce qu’un (éco)système? 17/02/2014 Claude Rochet - Institut de Management Public 13 IDENTITÉ ENVIRONNEMENT FINALITÉ ORGANISATION "N'importe quoi..... ....qui a des activités... ...au service d'une finalité... ...et capable d'organisation... ...en gardant son Les interactions internes au sein du système Les interactions externes au sein des systèmes environnants Loi de Ashby (ou principe de variété requise Ecosystéme: ensemble d’éléments en interaction capable de maintenir sa stabilité en interaction avec un environnement instable
  14. 14. Sytème fermé => Optimisation Système ouvert => Pilotage 17/02/2014 Claude Rochet - Institut de Management Public 14 Paramètres Fonction d’utilité Variable de commande= contrainte Problème de conception = ENVIRONNEMENT EXTERNE: LES PARAMÈTRES PEUVENT ÊTRE CONNUS AVEC CERTITUDE, OU DE MANIÈRE PROBABLE LE NOMBRE DES ACTIONS POSSIBLES EST CONNU IN EXTENSO IDENTITÉ ENVIRONNEMENT FINALITÉ "N'importe quoi..... ....qui a des activités... ...qui produit... ...au service d'une finalité... ...et capable d'organisation... ...en gardant son identité" ORGANISATION Système ouvert Processus de transformation Intrants Extrants ANALYTIQUE SYSTÉMIQUE
  15. 15. Deux principes fondamentaux:  L'INDETERMINISME  Tout système ne peut être décidable sans se référer à une méta règle  "L'avenir dépend de nous et nous ne dépendons pour notre part d'aucune nécessité historique" Karl POPPER  Le progrès naît de la réfutation de la vérité, et non de l'accumulation de faits la confirmant.  TOUTE RATIONALITÉ EST LIMITÉE  "Dans la vision classique, quand apparaît une contradiction dans un raisonnement, c'est un signe d'erreur. (…) Dans la vision complexe, quand on arrive par des voies empirico-rationnelles à des contradictions, cela signifie (...) l'atteinte d'une nappe profonde qui, justement parce qu'elle est profonde, ne peut pas être traduite dans notre logique". E.MORIN 17/02/2014 Claude Rochet - Institut de Management Public 15
  16. 16. Un système est régi par l’indétermination  Une petite cause peut bouleverser tout le système  L’écoute des signaux faibles est indispensable  La stabilité du système est lié à la rapidité de sa communication interne  L’information peut se mesurer en énergie qui fournit de l’entropie négative au système  Ce qui se passe maintenant ne peut expliquer ce qui se passera demain  La complexité nécessite un pilotage stratégique  La modélisation permet de comprendre la complexité. 17/02/2014 Claude Rochet - Institut de Management Public 16
  17. 17. On peut mourir d’une complexité non maîtrisée 17/02/2014 Claude Rochet - Institut de Management Public 17 Bénéfices de la complexité Coûts de la complexité Rendement croissant Rendement décroissant E f f o n d r e m e n t La complexité se développe naturellement par la multiplication des interactions: il faut donc architecturer ces interactions au regard des finalités poursuivies
  18. 18. Le rendement de la complexité peut devenir décroissant 17/02/2014 Claude Rochet - Institut de Management Public 18 L’effondrement devient alors la solution pour décomplexifier la société
  19. 19. C’est donc la finalité qui est structurante! 17/02/2014 Claude Rochet - Institut de Management Public 19  Il n’y a pas de société sans bien commun  Le relativisme est la négation du bien commun « La grandeur de la cité, c’est le bien commun »
  20. 20. 17/02/2014 Claude Rochet - Institut de Management Public 20 Notre objectif: une représentation collective et partagée de la complexité de nos réseaux « Une idée, pour être comprise, doit être placée dans un système complexe de pensée et d’expérience » Gaston Bachelard, « Le nouvel esprit scientifique », 1934  Quelques apports (à partir de vos lectures…) sur la complexité  Exercice collectif de mise en problème et de pratique de la méthode  Production d’une première représentation de nos réseaux  Plan de travail pour jeudi prochain
  21. 21. 17/02/2014 Claude Rochet - Institut de Management Public 21  Comprendre la complexité de notre environnement et de nos réseaux, afin de…  … faire émerger des éléments structurants d’un système de représentation partagé  … avec des leviers d’action identifiables  … énoncés dans un langage commun Notre objectif
  22. 22. 17/02/2014 Claude Rochet - Institut de Management Public 22 Première difficulté  Nous travaillons sur des représentations de la réalité…  « la carte n’est pas le territoire, le mot n’est pas la chose »  … en utilisant un langage que nous avons nous même construit  Le langage est autoréférentiel
  23. 23. 17/02/2014 Claude Rochet - Institut de Management Public 23 Deuxième difficulté  Nous parlons d’un point de vue…  … il faut donc définir d’où l’on parle et en quels termes  Construire un référentiel commun est un investissement lourd…  … mais incontournable pour éviter les déconvenues ultérieures
  24. 24. 17/02/2014 Claude Rochet - Institut de Management Public 24 Troisième difficulté : une politique publique est la rencontre d’une décision descendante (le centre) et d’une délibération émergente (la périphérie) Administratif Juridique = les règles formelles du jeu Cohérence, Émergence, Attractivité = nouvelles règles informelles du jeu
  25. 25. 17/02/2014 Claude Rochet - Institut de Management Public 25 Quatrième difficulté: Naviguer entre les niveaux de complexité: du système local au système de système global  Notre action locale (micro) …  … est la mise en œuvre d’une politique globale…  … mais est aussi un intrant dans la conception de la politique (macro) …  … et mon champ d’action et de niveau intermédiaire (meso) Contexte local micro Contexte local meso Enjeux macros Politique publique
  26. 26. 17/02/2014 Claude Rochet - Institut de Management Public 26 Définir un objectif, c’est se poser quatre questions: Problèmes socio- économiques Impacts et effets désirables et indésirables Résultats ProduitsProcessIntrantsObjectifs Est-ce pertinent? Est-ce efficient? Est-ce efficace? La politique résout-elle le problème de manière durable? Environnement

×