J’AGIS POUR L’HYGIÈNE,
L’ASSAINISSEMENT ET LA
BONNE GESTION DES DÉCHETS
VERSION AOÛT 2015
PROGRAMME PAVAGE
C/O PARCELLE Se...
PROGRAMME PAVAGE
C/O PARCELLE Setemu
Avenue Nyabisindu
Ngagara
BUJUMBURA
T: +257 79 179 150
PARTENARIAT
BELGIQUE-BURUNDI
C...
Sommaire
Introduction ....................................................................................4
1. Les maladie...
4
Introduction
Qu’est-ce que l’hygiène et l’assainissement ?
Quand on parle d’hygiène et d’assainissement, on aborde le su...
5
1. Les maladies et les risques liés aux problèmes 	
.d’hygiène et d’assainissement
1.1 Les maladies oro-fécales et hydri...
6
Comment sommes-nous contaminés ?
• En buvant de l’eau contaminée
• Par contact avec des mains sales
• A cause des alimen...
7
1.2	 Autres maladies
Le paludisme
Le paludisme est une maladie contagieuse due à un parasite du sang. C’est la
maladie p...
8
Lutter contre le paludisme
Pour lutter contre le paludisme, il faut limiter la prolifération des moustiques,
notamment e...
9
1.3	 Maladies et risques liés à la dégradation de
	l’environnement
Jeter ses déchets n’importe où peut être dangereux et...
10
Pollution des terres
Certains déchets ont une durée de vie très longue, ils restent dans
l’environnement bien plus long...
11
Pollution de l’environnement aquatique
La contamination des eaux se fait de deux façons :
1.	 Contamination directe de ...
12
2..Les solutions en matière d’hygiène et
d’assainissement
2.1.	 Les voies de contaminations et leurs barrages
Schéma de...
13
Barrer les routes de contamination
Il faut toujours améliorer l’hygiène chez soi, dans son entourage, dans sa com-
muna...
14
2.2.	 Les solutions en matière d’hygiène
Le lavage des mains
Un bon lavage des mains permet de limiter les contacts ave...
15
Mais aussi…
•	 Après avoir manipulé des aliments crus, en particulier la viande, la 	
	 volaille ou le poisson
•	 Après...
16
Ce qu’il faut faire :
•	 La transporter dans un récipient fermé pour 	
	 éviter la contamination durant le trajet
•	 La...
17
2.3.	 Les solutions en matière d’assainissement
Construire des latrines adaptées
Les différents types de latrines
Une l...
18
Les latrines à déshydratation
Le saviez-vous ?
Une latrine peut générer gratuitement d’excellents fertilisants pour vos...
19
Bien gérer ses déchets
Gérer ses déchets correctement permet de vivre dans un cadre de vie assaini
et de diminuer les r...
20
Si un système de collecte de déchets existe :
•	 Adhérez à ce système de collecte qui récupère vos déchets, 		
	 les tr...
21
Les coûts liés à une mauvaise gestion de l’hygiène, de l’assainissement et
des déchets
Ils sont nombreux :
•	 Payer des...
22
Conclusion
De bonnes pratiques d’hygiène et d’assainissement permettent de réduire les
maladies et d’avoir un environne...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

J’agis pour l’hygiène, l’assainissement et la bonne gestion des déchet - CTB BURUNDI - Août 2015

818 vues

Publié le

Ce livret a été développé en collaboration avec l’ONG OPDE
dans le cadre des activités de formation humaine du programme
de développement socio-économique dans les communes
Kamenge, Kinama et Cibitoke via la construction de routes
pavées en haute intensité de main d’oeuvre (HIMO).

Le programme de développement travaille dans ces communes
depuis 2010. A ce jour plus de 3100 apprenants ont suivi les
chantiers écoles de pavage, les formations professionnelles et de
développement humain ainsi qu’une formation entrepreneuriale.
Plus spécifiquement, une formation en hygiène et assainissement
a été dispensée aux apprenants et à 50 élus /délégués des
collines et quartiers de ces mêmes communes.
Bujumbura, Burundi, Aout 2015

Quand on parle d’hygiène et d’assainissement, on aborde le sujet du respect
de soi-même, de sa santé et de celle de sa famille, et du respect de son environnement.

Les bonnes pratiques d’hygiène et d’assainissement consistent en une série
d’habitudes qui améliorent nos conditions de vie à tous, en réduisant les maladies,
en préservant notre environnement et en améliorant notre cadre de vie.

L’hygiène est un moyen de préserver sa santé et celle de ses proches en veillant
à la propreté de son corps, des aliments et de l’eau que l’on consomme.

L’assainissement, c’est prendre soin de son environnement (évacuer les eaux
usées et les déchets) afin d’éviter la prolifération des maladies et de dégrader
les ressources naturelles que l’on ne pourra plus utiliser.

Ce livret va nous aider à comprendre ce que sont les maladies liées au manque
d’hygiène et d’assainissement, et quelles sont les pratiques à adopter pour éviter
ces maladies.

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
818
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
14
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

J’agis pour l’hygiène, l’assainissement et la bonne gestion des déchet - CTB BURUNDI - Août 2015

  1. 1. J’AGIS POUR L’HYGIÈNE, L’ASSAINISSEMENT ET LA BONNE GESTION DES DÉCHETS VERSION AOÛT 2015 PROGRAMME PAVAGE C/O PARCELLE Setemu Avenue Nyabisindu Ngagara BUJUMBURA T: +257 79 179 150 REPUBLIQUE DU BURUNDI MINISTÈRE DE L’INTERIEUR
  2. 2. PROGRAMME PAVAGE C/O PARCELLE Setemu Avenue Nyabisindu Ngagara BUJUMBURA T: +257 79 179 150 PARTENARIAT BELGIQUE-BURUNDI Ce livret a été développé en collaboration avec l’ONG OPDE dans le cadre des activités de formation humaine du programme de développement socio-économique dans les communes Kamenge, Kinama et Cibitoke via la construction de routes pavées en haute intensité de main d’œuvre (HIMO). Le programme de développement travaille dans ces communes depuis 2010. A ce jour plus de 3100 apprenants ont suivi les chantiers écoles de pavage, les formations professionnelles et de développement humain ainsi qu’une formation entrepreneuriale. Plus spécifiquement, une formation en hygiène et assainisse- ment a été dispensée aux apprenants et à 50 élus /délégués des collines et quartiers de ces mêmes communes. Bujumbura, Burundi, Aout 2015
  3. 3. Sommaire Introduction ....................................................................................4 1. Les maladies liées aux problèmes d’hygiène et d’assainissement ........5 1.1 Les maladies oro-fécales ......................................................5 1.2 Autres maladies (le paludisme, les maladies contagieuses) ........7 1.3 Maladies et risques liés à la dégradation de l’environnement .....9 Risques d’inondations .................................................9 Pollution des terres ..................................................10 Pollution de l’environnement aquatique .......................11 Pollution de l’air ......................................................11 2. Les solutions en matière d’hygiène et d’assainissement ...................12 2.1 Les voies de contaminations et leurs barrages ........................12 Schéma des voies de contamination ...........................12 Barrer les routes de contamination ............................13 2.2 Les solutions en matière d’hygiène ........................................14 Le lavage des mains ..................................................14 L’eau et l’hygiène à domicile ......................................15 2.3 Les solutions en matière d’assainissement .............................17 Construire des latrines adaptées ...............................17 Les latrines à déshydratation ....................................18 Bien gérer ses déchets .............................................19 Les coûts liés à une mauvaise gestion des déchets ........21 Conclusion .....................................................................................22
  4. 4. 4 Introduction Qu’est-ce que l’hygiène et l’assainissement ? Quand on parle d’hygiène et d’assainissement, on aborde le sujet du respect de soi-même, de sa santé et de celle de sa famille, et du respect de son envi- ronnement. Les bonnes pratiques d’hygiène et d’assainissement consistent en une série d’habitudes qui améliorent nos conditions de vie à tous, en réduisant les mala- dies, en préservant notre environnement et en améliorant notre cadre de vie. L’hygiène est un moyen de préserver sa santé et celle de ses proches en veil- lant à la propreté de son corps, des aliments et de l’eau que l’on consomme. L’assainissement, c’est prendre soin de son environnement (évacuer les eaux usées et les déchets) afin d’éviter la prolifération des maladies et de dégrader les ressources naturelles que l’on ne pourra plus utiliser. Ce livret va nous aider à comprendre ce que sont les maladies liées au manque d’hygiène et d’assainissement, et quelles sont les pratiques à adopter pour évi- ter ces maladies. Quelques données au Burundi... • La diarrhée est une des principales causes de décès chez les enfants de moins de 5 ans • Le paludisme est la première cause de mortalité et de morbidité • Le taux de couverture d’assainissement de base est de 14% en milieu rural et 33% en milieu urbain.
  5. 5. 5 1. Les maladies et les risques liés aux problèmes .d’hygiène et d’assainissement 1.1 Les maladies oro-fécales et hydriques Qu’est-ce qu’une maladie hydrique et oro-fécale ? Une maladie hydrique est provoquée par le contact ou l’ingestion d’eaux conta- minées. La transmission fécale orale se fait par ingestion d’un virus microbe via les selles. Les diarrhées, le choléra, la dysenterie, la fièvre typhoïde, la poliomyélite, et les hépatites A et E font partie des maladies hydriques et oro- fécale les plus fréquentes. La présence d’eaux stagnantes provoque aussi des maladies comme le paludisme et la bilharziose. Qu’est-ce qu’une eau contaminée ? Nous avons besoin d’eau pour beaucoup de nos activités quotidiennes : eau de boisson, eau pour la cuisine, eau pour laver… Cependant, il arrive que l’eau que nous utilisons soit « contaminée » : cela veut dire que cette eau a été salie par des personnes ayant des mauvaises pratiques d’assainissement : déversement de leurs fosses septiques, mauvaise gestion de ses déchets, défécation à l’air libre… Ces eaux contiennent alors des microbes et des produits chimiques qui causent des maladies.
  6. 6. 6 Comment sommes-nous contaminés ? • En buvant de l’eau contaminée • Par contact avec des mains sales • A cause des aliments contaminés • Indirectement par les insectes et les animaux • A cause d’une mauvaise gestion des excrétas. Qu’est-ce qu’un microbe ? Les microbes sont des êtres vivants très petits et invisibles à l’œil nu qui vivent partout dans notre environnement et dans notre corps. La plupart des micro-organismes ne sont pas dangereux, certains sont même très utiles et participent activement au travail de nos organes et de notre corps. Mais d’autres microbes sont responsables de maladies. Ils peuvent pénétrer dans le corps humain, en général par la bouche (eau contaminée, aliments contaminés, doigts sales…) ou par les blessures non lavées et mal soignées. En se protégeant des microbes on évite ces maladies.
  7. 7. 7 1.2 Autres maladies Le paludisme Le paludisme est une maladie contagieuse due à un parasite du sang. C’est la maladie parasitaire la plus répandue dans le monde. En 2012 plus de 600 000 personnes sont mortes du paludisme et 85 à 90 % de ces personnes vivaient en Afrique sub-saharienne. Transmission du paludisme Le paludisme se transmet par des piqûres de moustique. Quand le moustique pique une personne malade, il prend du sang qui contient les parasites responsables du paludisme. En piquant ensuite une personne bien portante, le moustique injecte ce parasite. Cette personne tombe à son tour malade après quelques jours. Reproduction du moustique Pour se reproduire, le moustique pond ses œufs dans les endroits humides, pour donner des larves qui deviendront des moustiques Leseauxstagnantes,les déchets entassés, les milieux sales sont donc le principal réservoir où se développent les moustiques. Les personnes habitant près de ces endroits sont plus susceptibles d’attraper le paludisme car les moustiques y deviennent nombreux.
  8. 8. 8 Lutter contre le paludisme Pour lutter contre le paludisme, il faut limiter la prolifération des moustiques, notamment en assainissant son environnement. Il faut éliminer : • Les eaux stagnantes • Les tas de déchets qui favorisent la retenue d’eaux stagnantes • Les endroits humides. Et bien sûr, il faut dormir sous une moustiquaire ! Autres maladies parasitaires liées à l’eau : Le contact direct avec des eaux insalubres permet à d’autres microbes, ou parasites de pénétrer dans le corps et de provoquer des maladies graves : douves, bilharziose etc.
  9. 9. 9 1.3 Maladies et risques liés à la dégradation de l’environnement Jeter ses déchets n’importe où peut être dangereux et occasionner des blessures et des infections. Les dépotoirs sauvages favorisent également la prolifération d’animaux indésirables (mouches, rats, tiques, puces, etc…) et sont des vecteurs de maladies (choléra, maladie de lyme, voire la peste !). Risques d’inondations Les canaux d’évacuations bouchés par les déchets peuvent causer des inondations et provoquer la destruction des routes, des maisons et autres biens et infrastructures.
  10. 10. 10 Pollution des terres Certains déchets ont une durée de vie très longue, ils restent dans l’environnement bien plus longtemps qu’une vie humaine, pour plusieurs générations. Les déchets s’accumulent dans les sols et y restent pour des dizaines et des centaines d’années. Dans beaucoup d’endroits maintenant, on trouve des résidus en plastiques partout dès qu’on creuse un peu la terre. Certains déchets contiennent des substances nocives et dangereuses, qui contaminent le sol et s’accumulent dans les aliments cultivés et l’eau de boisson, puis dans notre corps.
  11. 11. 11 Pollution de l’environnement aquatique La contamination des eaux se fait de deux façons : 1. Contamination directe de l’eau : déversement de déchets solides et liquides dans les eaux de surface (lacs ou rivières) ou dans les caniveaux qui drainent l’eau jusqu’aux lacs et rivières. 2. Contamination indirecte de l’eau : oo par infiltration dans les sols et eaux souterraines, comme expliqué ci-dessus (abandon des déchets dans des dépotoirs sauvages, ou enfouissement des mêmes déchets). oo Par ruissellement : c’est le cas des pollutions dues aux activités à proximité des rives d’un lac ou d’une rivière (défécation, usage d’engrais et pesticide, pâturage...). Pollution de l’air L’incinération des déchets ménagers cause une pollution de l’air et favorise l’apparition de maladies respiratoires (asthme, maladies pulmonaires…).
  12. 12. 12 2..Les solutions en matière d’hygiène et d’assainissement 2.1. Les voies de contaminations et leurs barrages Schéma des voies de contamination Les excrétas d’humains ou d’animaux rendent notre environnement propice aux maladies diarrhéiques. Ces excrétas nous souillent les mains, polluent les sols et nos cultures, rendent notre eau non potable et sont transportés par les mouches qui viennent conta- miner nos aliments.
  13. 13. 13 Barrer les routes de contamination Il faut toujours améliorer l’hygiène chez soi, dans son entourage, dans sa com- munauté. L’hygiène et la propreté, c’est la source de la bonne santé ! Améliorer les règles d’hygiène : • Se laver régulièrement les mains avec du savon et de l’eau coulante : à chaque fois qu’on va aux toilettes, qu’on mange, qu’on cuisine… • Couvrir et laver les aliments, les protéger des insectes et des animaux. • Nettoyer et bien faire sécher ses ustensiles de cuisines et son linge. • Avoir une latrine et l’utiliser correctement. Améliorer la qualité de l’eau : • Avoir une source d’eau de consommation domestique la plus propre possible (idéalement REGIDESO, captage de source protégé). • Transport et stockage de l’eau dans un récipient propre et couvert. • Puisage de l’eau avec un récipient unique. • S’il y a un risque que l’eau soit contaminée par des microbes, il faut la désinfecter : la faire bouillir 3 minutes, la désinfecter à l’aide de chlore, l’exposer une journée aux rayons UV dans un récipient transparent.
  14. 14. 14 2.2. Les solutions en matière d’hygiène Le lavage des mains Un bon lavage des mains permet de limiter les contacts avec des microbes. Par contre un mauvais lavage des mains n’enlève pas toutes les saletés. Celles-ci sont encore susceptibles de donner des maladies. Comment se laver correctement les mains? Pour être efficace, le lavage des mains doit être réalisé de la manière suivante : • Avec de l’eau propre et coulante • Avec du savon • Les deux mains en même temps. Quand doit-on se laver les mains? Le plus important : • Avant de préparer à manger • Avant de manger • Après être allé aux toilettes • Après avoir changé la couche d’un bébé ou nettoyé un enfant qui est allé à la toilette.
  15. 15. 15 Mais aussi… • Après avoir manipulé des aliments crus, en particulier la viande, la volaille ou le poisson • Après s’être mouché, avoir toussé ou éternué • Après avoir touché des animaux • Après avoir manipulé des ordures • Avant et après le traitement d’une coupure ou d’une blessure. L’eau et l’hygiène à domicile L’eau peut être contaminée de la manière suivante : • Transport dans un récipient non fermé • Conservation de l’eau au domicile dans un récipient non fermé • Mauvais puisage de l’eau au domicile. Bon à savoir... Se laver les mains régulièrement au savon aux moments critiques de contamination peut réduire le nombre de cas de diarrhées de près de 50%.
  16. 16. 16 Ce qu’il faut faire : • La transporter dans un récipient fermé pour éviter la contamination durant le trajet • La stocker dans un récipient propre, fermé et placé en hauteur • Puiser l’eau avec un récipient et sans la toucher. Le récipient de puisage de l’eau ne doit pas être utilisé pour autre chose (pour boire par exemple). un récipient fermé muni d’un robinet est la solution la plus efficace. Il peut y avoir transmission de maladies à cause : • D’un mauvais séchage de la vaisselle (à cause des germes qui se développe dans les ustensiles de cuisine) • D’un mauvais lavage/séchage des vêtements (sans savon et vêtements posés directement sur le sol). Ce qu’il faut faire : • Après l’avoir nettoyée, faire sécher la vaisselle dans une zone en hauteur dédiée à cet effet (séchoir à vaisselle, table…) • La vaisselle doit être mise si possible au soleil, car il contribue à tuer les microbes. → Bon à savoir... Faire bouillir l’eau pendant 3 minutes permet de la rendre potable.
  17. 17. 17 2.3. Les solutions en matière d’assainissement Construire des latrines adaptées Les différents types de latrines Une latrine traditionnelle empêche la contamination de l’eau et des sols, mais elle n’empêche pas les mouches de contaminer notre environnement. Une bonne latrine doit être lavée quotidiennement et on doit avoir de l’eau et du savon pour le lavage des mains à la sortie. Les latrines améliorées empêchent la contamination du sol, de l’eau et par les mouches. Elles doivent être pourvues : • D’une fosse • D’une dalle étanche • D’une superstructure durable • D’un tuyau de ventilation avec treillis moustiquaire et d’un couvercle adapté au trou • Ou encore d’un mécanisme à eau. Ce genre de système doit être raccordé à un système d’égout ou de fosse et il faut avoir accès à l’eau en permanence à son domicile pour installer ce genre de toilette.
  18. 18. 18 Les latrines à déshydratation Le saviez-vous ? Une latrine peut générer gratuitement d’excellents fertilisants pour vos cultures! En recyclant nos fèces et notre urine, on obtient un engrais gratuitement. Ces excrétas contiennent de l’azote, du phosphore et du potassium, ils peuvent donc remplacer certains engrais chimiques et donner le même rendement. De plus ils améliorent la fertilité du sol. Mais pour les utiliser, il est important de séparer l’urine des matières fécales à la source. La latrine à déshydratation permet cette séparation afin de les réutiliser.
  19. 19. 19 Bien gérer ses déchets Gérer ses déchets correctement permet de vivre dans un cadre de vie assaini et de diminuer les risques de maladies ; c’est également respecter la loi qui punit les mauvaises pratiques. Comment gérer correctement ses déchets : Il est important de se débarrasser convenablement de ses déchets. De manière générale : • Eliminez les mauvaises pratiques qui mettent en danger sa propre santé, celle de son entourage : dépotoirs sauvages, incinération des déchets, évacuation dans les caniveaux, dans les rivières, enfouissement, etc. • Réduisez votre production de déchets : limiter les emballages inutiles lors de vos achats. Par exemple utiliser un panier pour faire les courses, au lieu des sacs en plastiques et préférer les produits peu emballés. • Cherchez à réutiliser au maximum les objets avant de les jeter. Certains « déchets » ont parfois une deuxième vie étonnante : réutiliser les bouteilles et récipients, cultiver des mini jardins dans des vieilles bassines cassées… • Entreposez vos déchets dans un lieu approprié, protégé et dédié à cet usage uniquement et séparez vos déchets organiques des autres déchets. • Recyclez les déchets valorisables, comme les résidus de cuisine et les déchets organiques qui peuvent servir de compost. Ce que dit la loi : Jeter ses déchets dans les installations d’assainissement (ca- niveau par exemple) est passible d’une amende de 50.000 à 800.000 BIF et/ou d’une peine de 2 mois à 5 ans d’emprisonne- ment (Articles 51 et 144 de la Loi N°1/10 du 30/06/2000 portant code de l’Environnement de la République du Burundi).
  20. 20. 20 Si un système de collecte de déchets existe : • Adhérez à ce système de collecte qui récupère vos déchets, les trie, les valorise, et finalement les gère convenablement en les emmenant sur une décharge contrôlée. • Payez régulièrement la cotisation exigée pour le service de collecte. • Disposez vos déchets dans les sacs prévus à cet effet, et en les sortant au moment opportun pour que les collecteurs puissent les évacuer. Ce que dit la loi : Ne pas adhérer à un système de gestion des déchets lorsqu’il existe est passible d’une amende de 50.000 à 500.000 BIF et/ ou d’une peine de 2 mois à 5 ans d’emprisonnement. (Articles 120 et 121, 153 de la Loi N°1/10 du 30/06/2000 portant Code de l’Environnement). Au niveau de Bujumbura Mairie, l’adhésion à un service de col- lecte est obligatoire. Adhérer à un système de collecte des déchets, c’est protéger ses proches des risques de contaminations par diverses maladies.
  21. 21. 21 Les coûts liés à une mauvaise gestion de l’hygiène, de l’assainissement et des déchets Ils sont nombreux : • Payer des consultations médicales et des médicaments • Ne pas pouvoir aller travailler : pas de salaire, risque de perdre son emploi, faillite de son commerce • Réparer et reconstruire les infrastructures détruites… • Ne pas pourvoir cultiver et cuisiner, s’occuper de la maison • Ne pas pouvoir aller à l’école/l’université.
  22. 22. 22 Conclusion De bonnes pratiques d’hygiène et d’assainissement permettent de réduire les maladies et d’avoir un environnement de vie plus sain. Tout le monde est responsable de sa santé, mais aussi de celle des autres. Les bonnes pratiques doivent être réalisées par tout le monde afin de garantir un bon cadre de vie à l’ensemble des habitants. Chacun doit transmettre les bonnes pratiques d’hygiène, d’assainissement et de lutte contre les maladies aux personnes qui ne les connaissent pas. Chacun peut donner des conseils à sa manière en discutant avec sa famille, ses amis, ses voisins sur les bons comportements à adopter pour être en meilleure santé. Ce guide peut aider chacun et chacune à comprendre les voies de contamina- tion des maladies, et les manières d’être en bonne santé! Parlez-en! Partagez-le! Pour plus d’informations, vous pouvez consulter les agents sanitaires et les centres de santé de votre commune!

×