Conference Web Semantique BWI

1 658 vues

Publié le

Le plus souvent, les organisations abordent le web social en reproduisant les méthodes « classiques » du marketing : approche top-down, messages publicitaires, institutionnels, de masse, autrement dit des messages inaudibles sur un media qui, par sa structure et son mode de fonctionnement même, est propre au ciblage et à la personnalisation.
Or, une approche mal maitrisée du web social, au mieux ne génère aucun retour sur objectifs, au pire déclenche des crises online pouvant atteindre l’image et les performances commerciales et financières de l’entreprise.
Ce n’est naturellement pas la performance du media qui est à remettre en cause dans ce cadre, mais bien la manière de l’aborder.
Avec Internet puis le web social, le client final reprend progressivement la place centrale qu’il n’aurait jamais dû quitter.
Avec l’arrivée du web sémantique, la connaissance pointue de ses publics online deviendra une nécessité absolue. Les attentes, centres d’intérêts, comportements, valeurs, spontanément exprimés sur le web seront des données précieuses, à écouter, comprendre, articuler pour organiser l’information selon les profils de ses publics online et prévenir leurs besoins.
C’est le principe même de la méthode Bolero Web Intelligence qui, illustré par Caroline Faillet, Dirigeante du Cabinet, à travers cas concrets du monde industriel, de l’assurance, des transports, de l’enseignement supérieur, prendra tout son sens dans ce nouvel environnement.

Publié dans : Technologie
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 658
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Conference Web Semantique BWI

  1. 1. Les enjeux du web sémantique pourles marques et organisationsIt’s Time 2 Market23 mai 2012Caroline FailletDirigeante de BWITél. : 0821 23 01 01www.web-intelligence.fr
  2. 2. Un héritage à ne pas négligerQuels enseignements du web social ?2
  3. 3. 1. L’internaute doit être au centre des préoccupationsLe web social a permis 3 révélationsConférence W3C – 23 mai 2012 – Cabinet BWI 3Confrontées audialogue, les marquesont besoind’abandonner leurapproche auto-centréereposant sur une vision« top-down » de lacommunication
  4. 4. 2. Le contenu est fondamentalLe web social a permis 3 révélationsConférence W3C – 23 mai 2012 – Cabinet BWI 4Pour attirer et fidéliserles internautes, lesmarques comprennentla nécessité de produiredes contenus d’intérêt.C’est avant tout lecontenu qui est partagédans le web social
  5. 5. 3. La marque doit se déployer hors de son site webLe web social a permis 3 révélationsConférence W3C – 23 mai 2012 – Cabinet BWI 5Pour exister auprès dupublic, diversifier laprésence del’entreprise au-delà deson site web, lesmarques se sontaventurées surFacebook, Twitter, lesforums, les plateformesvidéos…
  6. 6. 3. La marque doit se déployer hors de son site webLe web social a permis 3 révélationsConférence W3C – 23 mai 2012 – Cabinet BWI 62. Le contenu est fondamental1. L’internaute doit être au centre des préoccupationsLes marques qui ont le meilleur ROI sont celles qui ont pris encompte les 2 premiers critères et pas seulement ouvert de nouveauxespacesRisque de fuite en avant !Si les fondamentaux ne sont pas assurés, il sera coûteux demettre un community manager derrière chaque internauteet sur chaque nouvel espace du web social
  7. 7. De quoi creuser l’écart entre ceux qui ont tiré les leçons duweb social et les autresDu web social au web sémantique7
  8. 8. Une philosophie communeConférence W3C – 23 mai 2012 – Cabinet BWI 82. Le contenu est fondamental1. L’internaute doit être aucentre des préoccupationsLe web sémantique nous faitpasser d’un web de documentsà un web de données. Lecontenu se décompose enparticules élémentaires !3. La marque doit sedéployer hors de sonsite web
  9. 9. Une philosophie communeConférence W3C – 23 mai 2012 – Cabinet BWI 92. Le contenu est fondamental1. L’internaute doit être aucentre des préoccupationsLe partage n’est plus seulementhumain. Les informationspubliées ont un sens que desplateformes informatiquespeuvent comprendre,interconnecter et enrichir, cequi rend les sites encore plusouverts et poreux3. La marque doit sedéployer hors de sonsite web
  10. 10. Une philosophie communeConférence W3C – 23 mai 2012 – Cabinet BWI 102. Le contenu est fondamental1. L’internaute doit être aucentre des préoccupationsMais l’enjeu pour une marqueest que l’information quiintéresse ses publics soitregroupée sur ses espaces etde manière utile pour sesinternautes cibles …3. La marque doit sedéployer hors de sonsite webQuel sens donner à nos informations ? Comment connaître lesdonnées pertinentes pour nos publics ?
  11. 11. Identification du mode d’emploi des communautés du secteur de lamarque ou liées au périmètre de la marqueMéthodologie BWI pour comprendre ce qui fait senspour ses publics onlineConférence W3C – 23 mai 2012 – Cabinet BWI 11Comprendre qui parle dequoi, où ?Savoir quels sont les sujetsd’intérêt et les formats souslesquels ils sont appréciés parses publics onlineSavoir comment lescommunautés cibles onlineeffectuent leurs recherches :quelles requêtes, quels espacesconsultés ?A partir des sujets d’intérêts exprimés et consultés, modélisation duchamps sémantique de ses publics cibles online pour aspirer les donnéescomportementales de l’internaute cible.
  12. 12. Connaissance client :une base de données des attentes, attitudes et comportements desinternautes sur le secteur.Avantage concurrentiel :Plus proche des attentes des internautes, plus de pertinence dans leursrecherches d’information online.Préservation du trafic :une plus grande pertinence sémantique pour accroitre la performance de sonréférencement et une plus grande richesse de contenus pour éviter queGoogle ne s’approprie le contenu.Opportunité de nouveaux servicesEnjeux de métadonnées pertinentes12Conférence W3C – 23 mai 2012 – Cabinet BWI
  13. 13. Merci de votre attention !13Nous contacter : contact@bolero.frNous suivre sur @cabinetbwi

×