Identité numérique et détournement(s) Camille Alloing La Poste/CEREGE
Eléments de contexte  Le web dit social comme contexte  Approche info-communicationnelle  Problématique : identifier le...
Mais qui est Martine ?
Identité ou traces numériques ? <ul><li> Aspect documentaire : « ensemble des traces que nous laissons derrière nous » (O...
L’identité par la visibilité
L’identité numérique par les autres  Nous ne nous inscrivons pas tous dans les mêmes « cercles »  Ce qui est visible est...
Les risques en termes de (e)réputation ?  La réputation permet d’évaluer rationnellement les autres (G. Origgi)  Le déto...
L’identification par les autres
Conclusion : le détournement repose sur le contexte, pas sur les données  Le web est producteur de données  Seule leur m...
Identité numérique et détournement(s)
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Identité numérique et détournement(s)

2 490 vues

Publié le

Présentation réalisée pour le colloque du magistère en droit des TIC de l’Université de Poitiers, intitulé « Sexe, mensonges et vidéos : nouveaux aspects de la cybercriminalité »

Publié dans : Santé & Médecine
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 490
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
807
Actions
Partages
0
Téléchargements
16
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Identité numérique et détournement(s)

  1. 1. Identité numérique et détournement(s) Camille Alloing La Poste/CEREGE
  2. 2. Eléments de contexte  Le web dit social comme contexte  Approche info-communicationnelle  Problématique : identifier le détournement et son impact sur l’identité détournée  Prisme : la (e)réputation  Détournement : Action de tourner quelque chose dans une autre direction
  3. 3. Mais qui est Martine ?
  4. 4. Identité ou traces numériques ? <ul><li> Aspect documentaire : « ensemble des traces que nous laissons derrière nous » (O. Ertzscheid) </li></ul><ul><li> A la fois beaucoup plus et beaucoup moins que l’identité (L. Merzeau) </li></ul><ul><li>« L’homme est un document comme les autres » </li></ul><ul><li>(Ertzscheid)… On peut donc falsifier/détourner un document! </li></ul><ul><li>A la différence des attributs hors-ligne, les traces </li></ul><ul><li>numériques sont mouvantes </li></ul>
  5. 5. L’identité par la visibilité
  6. 6. L’identité numérique par les autres  Nous ne nous inscrivons pas tous dans les mêmes « cercles »  Ce qui est visible est détournable, ce qui relève des relations avec les autres ne l’est pas  La visibilité et la mise en contexte des traces par les autres sont essentielles dans la notion d’identité numérique
  7. 7. Les risques en termes de (e)réputation ?  La réputation permet d’évaluer rationnellement les autres (G. Origgi)  Le détournement change le sens, donc l’évaluation que les autres portent sur nous  Risque principal : redéfinition du sens donné aux traces par les cercles les plus proches ou stratégiques
  8. 8. L’identification par les autres
  9. 9. Conclusion : le détournement repose sur le contexte, pas sur les données  Le web est producteur de données  Seule leur mise en contexte (par le comportement et les échanges) permet de définir une « identité numérique » stable  Dissocier : impact sur le monde physique de l’impact sur le monde numérique

×