CampaniaMed (Regione Campania)_Rassegna stampa estera

491 vues

Publié le

Rassegna stampa estera dei programmi e progetti di cooperazione internazionale e internazionalizzazione della Regione Campania (brand: CampaniaMed) implementati negli anni 2008 e 2009.
Comunicazione e ufficio stampa: Gianfranco Esposito

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
491
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

CampaniaMed (Regione Campania)_Rassegna stampa estera

  1. 1. Rassegna stampa estera
  2. 2. Programma Progetti Paese di partenariato Regione Campania e Paesi Terzi del Mediterraneo (Egitto, Israele, Marocco, Tunisia e Turchia) Comunicazione e ufficio stampa: Gianfranco Esposito
  3. 3. Programma Progetti Paese di partenariato Regione Campania e Paesi Terzi del Mediterraneo (Egitto, Israele, Marocco, Tunisia e Turchia) Programma a titolarità della Regione Campania, promosso dalla Vice Presidenza della Giunta regionale con delega ai Rapporti con i Paesi del Mediterraneo e curato dall’AGC 08 - Servizio Rapporti con i Paesi del Mediterraneo della Regione Campania attraverso l’Unità Operativa Regionale per il Mediterraneo (UORM). Soggetti attuatori: ISVE, ente strumentale della Regione Campania (per l’istitutional building); Camera di Commercio di Napoli, Camera di Commercio di Avellino , Camera di Commercio di Benevento, Camera di Commercio di Caserta e Camera di Commercio di Salerno (per la business cooperation). POR Campania 2000-2006 (Misura 6.5 Azione B.5). Il progetto è stato co-finanziato dall’Unione Europea.
  4. 4. 26/06 – 2/7/2008 Estratto da pag. 52 TUNISIA
  5. 5. 01/07/2008 Estratto da pag. 8 TUNISIA
  6. 6. 02/07/2008 Mémorandum La Tunisie et l’Italie ont signé un mémorandum d’entente de coopération technique dans le domaine de la restauration et de la sauvegarde du patrimoine en particulier la rénovation des structures des planchers et des toits du musée national du Bardo. Au cours d’une cérémonie qui s’est déroulée lundi au siège du département, M. Mohamed Aziz Ben Achour, ministre de la Culture et de la Sauvegarde du patrimoine a cosigné ce mémorandum avec Mme Alfonsina De Felice, ministre régionale des politiques sociales de la région de Campanie et M. Antonio d’Andria, ambassadeur de la République italienne à Tunis. A noter que le ministère de la Culture et de la sauvegarde du patrimoine a élaboré un programme intégré destiné à la restauration du palais du Bardo où des travaux seront entrepris pour l’aménager et l’agrandir. TUNISIA
  7. 7. 02/07/2008 Signature d'un mémorandum de coopération tuniso-italien La Tunisie et l'Italie ont signé un mémorandum d'entente de coopération technique dans le domaine de la restauration et de la sauvegarde du patrimoine, en particulier la rénovation des structures des planchers et des toits du musée national du Bardo. Au cours d'une cérémonie, qui s'est déroulée lundi 30 juin au siège du département, M. Mohamed El Aziz Ben Achour, ministre de la Culture et de la Sauvegarde du patrimoine, a cosigné ce mémorandum avec Mme Alfonsina De Felice, ministre régionale des Politiques sociales de la région de Campanie, et M. Antonio d'Andria, ambassadeur de la République Italienne à Tunis. A noter que le ministère de la Culture et de la Sauvegarde du patrimoine a élaboré un programme intégré destiné à la restauration du palais du Bardo où des travaux seront entrepris pour l'aménager et l'agrandir. TUNISIA
  8. 8. 24 – 30/7/2008 Estratto da pag. 32 TUNISIA
  9. 9. 24 – 30/7/2008 Estratto da pag. 33 TUNISIA
  10. 10. 24 – 30/7/2008 Estratto da pag. 34 TUNISIA
  11. 11. 24 – 30/7/2008 Estratto da pag. 35 TUNISIA
  12. 12. 24 – 30/7/2008 Estratto da pag. 36 TUNISIA
  13. 13. 24 – 30/7/2008 Estratto da pag. 37 TUNISIA
  14. 14. 29/07/2008 Estratto da pag. 1 TURCHIA
  15. 15. 29/07/2008 Estratto da pag. 12 TURCHIA
  16. 16. 29/07/2008 Estratto da pag. 9 TURCHIA
  17. 17. 29/07/2008 Estratto da pag. 11 TURCHIA
  18. 18. 29/07/2008 Estratto da pag. 12 TURCHIA
  19. 19. 29/07/2008 Estratto da pag. 5 TURCHIA
  20. 20. 30/07/2008 Estratto da pag. 9 TURCHIA
  21. 21. Agosto 2008 Estratto da pag. 24 TURCHIA
  22. 22. Agosto 2008 Estratto da pag. 25 TURCHIA
  23. 23. Ottobre 2008 Estratto da pag. 3 ISRAELE
  24. 24. 09/10/2008 NAPLES RESSERRE SES LIENS AVEC LE MAROC Nouvelle antenne informative à la chambre de commerce italienne. Trois secteurs ciblés: textile, agroalimentaire et technologies de l’information Casablanca a reçu lundi 6 septembre une importante délégation institutionnelle provenant de la région de Naples en Italie. L’occasion pour présenter l’économie de cette région ainsi que les opportunités de développement des liens commerciaux entre les deux parties. La délégation, conduite par Antonio Valiante, vice-président de la région Campanie (et aussi chef de département pour les relations avec les pays de la Méditerranée), doit rencontrer pendant 2 jours des opérateurs marocains de plusieurs secteurs, notamment le secteur textile, agroalimentaire et les technologies de l’information et de la communication. Par ailleurs, une antenne informative est créée et sera basée à la chambre de commerce italienne de Casablanca. Un point d’attache pour les entreprises désireuses de s’installer au Maroc. «Notre région se veut promotrice de la coopération en Méditerranée. Le Maroc est le pays le plus prometteur pour développer les relations économiques dans cette région du monde», indique Valiante. L’instauration de la zone de libre-échange euro- méditerranéenne en 2010 et les opportunités qu’elle offrira fait réfléchir plus d’un. «Il s’agit de donner plus d’importance aux régions du Sud et transformer la concurrence en coopération compétitive», ajoute le chef de la délégation. L’Italie, en particulier la Campanie, connaît une augmentation constante de ses exportations vers le Maroc. C’est le secteur textile/habillement (matériaux textiles industriels, tissus, accessoires, cuir et chaussure) qui connaît les flux d’importations et d’exportations les plus significatifs. Entre 2002 et 2007, les exportations de la région vers le Maroc ont plus que doublé, le pays devenant le principal partenaire de la Campanie parmi les pays tiers de la Méditerranée (cf. tableau). A noter également l’importance des échanges dans le secteur agroalimentaire, surtout en ce qui concerne les plats préparés, les conserves de fruits et légumes et les produits conservés et transformés. Il est utile de noter enfin le bon développement des importations de produits textiles vers les provinces de Naples et Avellino et des produits agro- industriels pour les provinces de Naples et Salerne. Cette visite institutionnelle rejoint le programme projets pays que la région de Naples a initié afin de développer ses rapports avec les pays de la Méditerranée. Ce programme s’articule autour de 5 pays: Egypte, Israël, Tunisie, Turquie et Maroc.Le programme a pour but d’étendre le réseau de relations institutionnelles entre la Campanie et les 5 pays pour créer des conditions favorables au développement de partenariat entre les acteurs publics et privés (universités, chambres de commerce, administrations locales…) des 2 zones. Il cible les secteurs agroalimentaire, textile/habillement et technologies de l’information et de la communication, secteurs de prédilection pour la région de Naples. Des secteurs d’intérêt commun avec les pays engagés, dont le Maroc, dans le programme «Projets pays de partenariat entre la région et les pays tiers de la Méditerranée». Un des objectifs du programme est d’investir dans les jeunes générations. A préciser que la Campanie, une des régions importantes d’Italie, est divisée en 5 provinces dont Naples et Salerne où elle possède 2 ports stratégiques, directement en contact avec la Méditerranée, 2 aéroports et un 3e en cours de réalisation et est doté d’un système logistique de qualité. Link: http://www.leconomiste.com/article/naples-resserre-ses-liens-avec-le-maroc MAROCCO
  25. 25. 11/10/2008 MAROC-ITALIE, RELATIONS AU BEAU FIXE Une importante délégation institutionnelle italienne, provenant de la Région Campanie (Naples), s'est rendue à Casablanca cette semaine pour prospecter le Maroc. Cette visite a été marquée par l'organisation d'un workshop sur «La Campanie promoteur de la coopération en Méditerranée-Projet Pays Maroc». Intervenant lors de ce séminaire, Antonio Valiante, chef de la délégation, vice-président de la région et chef de département pour les relations avec les pays de la Méditerranée, a présenté le Projet Pays Maroc qui fait partie du programme de partenariat entre la Région Campanie et les Pays Tiers de la Méditerranée/PTM.A ce propos, A. Valiante a fait savoir que les échanges commerciaux entre la Région Campanie et le Maroc sont en croissance constante. Les secteurs agro-alimentaire, textile-habillement et des nouvelles technologies sont les premiers en termes de chiffre d'affaires dans le cadre des exportations de cette région vers le Maroc. «Nous voulons créer des conditions favorables pour étendre le réseau de relations institutionnelles économiques et culturelles pour consolider le Network de partenariat entre les acteurs publics et privés», a-t-il souligné. A ce sujet, il a rappelé l'activation de l'Antenne informative Campaniamed auprès de la Chambre de commerce de Casablanca, qui sert de centre au Maroc pour fournir des services réels aux entreprises de ce pays qui sont intéressés à investir en Campanie et vice versa. «Nous avons activé une antenne informative Campaniamed en chacun des 5 PTM objectif du Programme Projets Pays. En même temps, nous avons activé un Network régional à Naples pour favoriser l'internationalisation des entreprises campaniennes désireuses d'investir en Maroc et dans les autres pays de la Méditerranée (Desk Area Mediterranea)», a-t-il indiqué. De même, a-t-il ajouté, dans le cadre de la Conférence des Régions périphériques et maritimes (CRPM), qui comprend 44 Régions de 7 différents pays de l'Union européenne (Italie, Espagne, Grèce, France, Portugal, Chypre et Malte) ainsi que le Maroc et la Tunisie, «la Campanie a soutenu la nécessité d'un rôle encore plus fort de la CRPM à travers la réalisation du secrétariat de l'UPM, capable de se rendre promoteur et partisan des demandes de développement des régions du nord et du sud de la Méditerranée en ce qui concerne les thèmes du partenariat euro-méditerranéen». Par ailleurs, le chef de la délégation italienne a noté que la Région Campanie, et en particulier la délégation pour les rapports avec les pays de la Méditerranée, est depuis longtemps engagée sur les sujets de la coopération territoriale dans la Méditerranée, soit du côté du développement économique, social et culturel, soit de celui de l'intégration politique. Il a estimé que les instruments financiers de la coopération territoriale interne et externe à l'Union européenne pour la période de programmation 2007-2013 sont appelés à donner une considérable contribution afin de faire de la Méditerranée une vaste zone de bien-être économique et social, caractérisée par l'articulation des grandes routes trans-océaniques, avec embranchements soit vers le centre Europe que vers les grands marchés asiatiques. Selon le même intervenant, les régions transfrontalières peuvent proposer et réaliser des projets communs entre régions du sud et du nord de la Méditerranée. MAROCCO
  26. 26. 31/10/2008 Coopération. La région italienne de Campanie a réuni la semaine dernière ses partenaires du sud de la Méditerranée. L’objectif était de développer les relations commerciales pour faire face aux conséquences de la débâcle financière mondiale. EN TEMPS DE CRISE, LES INTÉRÊTS S’UNISSENT Créer un dialogue plus direct entre les pays de la région Campanie et les pays en développement du sud de la Méditerranée. Tel était l’objectif de la conférence tenue la semaine dernière à Naples, en Italie, dans le but de créer des opportunités d’échanges et de coopération entre les pays des deux rives de la Méditerranée. Il s’agit en fait d’un rapprochement avec 5 pays en développement : l’Egypte, la Turquie, la Tunisie, le Maroc et Israël. La région de Campanie regroupe également 5 grandes villes: Salerno, Avellino, Caserta, Benevento et Naples. Il semble donc que la crise financière qui frappe actuellement le monde entier pousse les partenaires du sud et du nord de la Méditerranée à chercher une bouée de sauvetage en approfondissant leur coopération. « Les zones développées ne sont plus un terrain fertile pour les investissements, vu la récession résultant de la crise financière. Les pays en développement du sud de la Méditerranée sont en croissance malgré toutes les instabilités qui frappent le monde entier, ce qui est pour nous intéressant », a avoué Fernando De Angelis, responsable de la région Campanie, chargée des relations avec les pays de la Méditerranée. Les 5 pays sud-méditerranéens ont réalisé ces 5 dernières années des réformes économiques leur permettant une croissance continue. « L’Egypte est actuellement un point de mire pour les pays européens, notamment l’Italie. Il suffit de signaler que les nouveaux chiffres du commerce bilatéral révèlent une hausse de 15 % entre les deux parties et une participation italienne dans le capital de 209 entreprises, soit 113 millions d’euros. Le total des investissements italiens en Egypte est de 2,5 milliards d’euros dont 1,5 milliard dans les zones franches », révèle Giancarlo Cifarelli, président de la Chambre italienne du commerce en Egypte. C’est ainsi que la Campanie a décidé d’inviter quelque 200 responsables et hommes d’affaires des 5 pays partenaires pour discuter les moyens et les domaines de coopération les plus importants. Une délégation égyptienne regroupant 10 entreprises dans les domaines des produits alimentaires, le prêt-à-porter et le textile et les produits en cuir, présidée par Ali Moussa, président de la Chambre du commerce égyptienne, s’est rendu à Naples pour discuter des opportunités de coopération communes. « Cette visite nous a donné la chance d’échanger avec les hommes d’affaires italiens sur des domaines d’intérêt communs et des capacités de chacune des deux parties. Les hommes d’affaires égyptiens ont déjà discuté de quelques transactions dans le domaine du prêt-à-porter et des produits en cuir qui seront finalisés très prochainement », a déclaré à l’Hebdo Soliman Al- Wazzan, secrétaire général de la Chambre du commerce italienne en Egypte. « La crise actuelle qui frappe le monde entier a offert une opportunité unique aux pays en développement du sud de la Méditerranée. Il en est fini du rapport étudiant-professeur entre le sud et le nord de la Méditerranée. Nos pays sont une opportunité pour les pays européens. Les intérêts se complètent et les deux parties doivent chercher à donner une valeur ajoutée à leur coopération », a signalé de son côté Ali Moussa, en assurant que la période de crise, pendant laquelle se déroule cette conférence, permet aux 5 pays arabes participant, y compris l’Egypte, d’en tirer un profit maximum. EGITTO
  27. 27. 31/10/2008 Conditions favorables La Tunisie, le Maroc, la Turquie et Israël, n’ont pas non plus manqué d’enthousiasme vis-à-vis de cette conférence. Des diverses sessions spéciales ont eu lieu pour discuter des domaines de coopération les plus importants comme le transport, la technologie, l’agroalimentaire, la recherche, l’énergie et le tourisme. « L’industrie animale et par conséquent l’industrie alimentaire constitue actuellement un terrain fertile pour les investissements. Nous avons échangé avec des entreprises italiennes œuvrant dans ce domaine pour une coopération sérieuse. Des représentants de quelques entreprises se rendront en Turquie au cours des deux ou trois mois prochains pour examiner nos capacités dans ce domaine. Au moins deux contrats seront conclus à cet égard. Même chose pour les sources d’énergie renouvelable », déclare M. Ihsan Soysal, professeur d’agronomie à l’Université d’Istanbul. Pour le Maroc, le domaine le plus intéressant a été le transport et la logistique. Des représentants de l’Organisme national des ports ont été présents à la conférence et ont partagé, avec les responsables de la ville de Naples, les moyens de coopérer dans ce domaine afin d’assurer des échanges commerciaux stables et diversifiés. Quant à la Tunisie, où l’industrie textile constitue 50 % du PIB, c’est ce domaine qui a naturellement le plus intéressé. Et à cet égard, des études de faisabilité des projets et de coopération commune entre les deux parties ont été échangées. Tandis que pour Israël, les sources de l’énergie et d’eau ont constitué la priorité. Ainsi pour la première fois, les pays en développement ont eu droit de revendiquer des conditions favorables à la coopération avec leurs partenaires développés et riches du nord de la Méditerranée. « Cette rencontre a réussi à identifier de nouveaux domaines de coopération entre les deux rives de la Méditerranée et à approfondir la coopération commerciale. C’est de cela dont nous avons besoin aujourd’hui en temps de crise », a conclu Rosanna Palumbo, responsable de la région Campanie. Névine Kamel Link: http://hebdo.ahram.org.eg/arab/ahram/2008/11/5/econ1.htm EGITTO
  28. 28. 31/10/2008 Estratto da pag. 15 LA CAMPANIE RENFORCE SA COOPÉRATION AVEC LE MAROC La région de Campanie s’ouvre sur la Méditerranée. «Ce n’est ni un slogan ni une ouverture diplomatique, mais bien des liens économiques solides que souhaite créer la Campanie, deuxième région en Italie de par sa population (6 millions d’habitants), en renforçant ses liens transversaux dans tous les secteurs, traditionnels et innovants», annonce Fernando De Angelis, directeur de la région Campanie pour les relations avec les pays de la Méditerranée. La Campanie souhaiterait aussi faire profiter ses partenaires de son expérience. C’est que la région a connu un bond extraordinaire ces dernières années, grâce au soutien financier de l’UE pour rattraper son retard économique. Ce qui lui a permis de développer un savoir-faire et une base industrielle diversifiée. Aujourd’hui, la Campanie, dont le chef-lieu est Naples, enregistre une croissance de 2% de son PIB. Maintenant que la région a assis son développement local, elle souhaite élargir le champ d’activité de ses entreprises à d’autres pays méditerranéens notamment. C’est l’objectif du programme de la région Campanie et Pays tiers méditerranéens (PTM) qui fait partie d’un plus large programme de coopération institutionnelle régionale. En effet, la Campanie souhaite activer concrètement une coopération organique avec 5 pays méditerranéens: Egypte, Maroc, Israël, Tunisie et Turquie. Cette coopération fut l’objet du forum méditerranéen Campania-Med co- organisé par la région et l’Union européenne à Naples, les 28 et 29 octobre, en collaboration avec les Chambres de commerce italiennes installées dans les pays cités. Les présidents de ces institutions ont joué le rôle de véritables ambassadeurs, présentant les particularités des économies des pays méditerranéens où ils sont installés. A noter que le programme PTM, initié par la Campanie, a mis en place comme ligne de services pour l’internationalisation des entreprises italiennes des antennes informatives de Campania-Med localisées au sein des Chambres de commerce italiennes de chaque pays. «Il faut s’attendre à des résultats régionaux. C’est une vision globale qui a été pensée pour le développement de la coopération entre les entreprises de Campanie et celles du pourtour méditerranéen», explique Giulio Frascatani, président de la Chambre de commerce italienne de Casablanca. A Naples, le président de la CCIC était à la tête d’une délégation composée de 12 industriels marocains des secteurs de la confection, la joaillerie et les nouvelles technologies. Dommage d’ailleurs que les institutionnels publics marocains se soient désistés à la dernière minute alors que les autres délégations, notamment turque et tunisiennes sont venues en force, députés et présidents de Chambres de commerce nationales en tête. Pourtant, d’après les observateurs, sur les 5 pays, le Maroc est le mieux positionné en termes d’opportunités: il est fournisseur de know-how et en même temps client de produits finis. «La coopération peut être rapidement mise en place, car il existe beaucoup de similitudes entre les économies de Campanie et du Maroc» détaille Frascatani. Les deux s’attellent à développer, en plus des secteurs traditionnels (cuir, textile et agro-industrie), des chantiers prometteurs comme l’aéronautique. La Campanie abrite d’ailleurs l’un des principaux pôles de cette industrie en Italie avec une centaine d’entreprises et un chiffre d’affaires annuel de 1,3 milliard d’euros. MAROCCO
  29. 29. 31/10/2008 Estratto da pag. 15 Au Maroc, l’aéronautique est aussi un secteur émergent à fort potentiel et dénombre actuellement une cinquantaine d’opérateurs, dont une grande partie d’origine étrangère, notamment française, qui génère plus de 5.000 emplois et un CA de plus de 3 milliards de DH. Dans la logistique et le transport intermodal, le Maroc pourrait tirer profit de l’expérience fort réussie du Distretto CIS Interporto Campania lancée en 1986. C’est une zone logistique intégrée, à 20 km de Naples, d’une superficie de 500 hectares regroupant toutes les activités de la filière, à savoir logistique, transformation et distribution. Les 4 modes de transport (aérien, ferroviaire, marin et routier) s’y complètent. «Une expérience unique en Europe engendrant plus de 7 milliards d’euros de chiffre d’affaires annuel», confie Fulvio Guida, directeur commercial de Distretto CIS Interporto Campania. Orfèvrerie, aussi Un autre pôle d’excellence dont la Campanie est fière, l’orfèvrerie. Son centre Il Tarì est un complexe financé, entre autres, par l’Union européenne et qui regroupe 390 entreprises associées. Des spécialistes de l’orfèvrerie et de la joaillerie y développent leurs activités, dans un modèle organisationnel qui s’adapte aux exigences du marché. Le complexe dispose aussi d’une école de talents dans le design, la recherche et marketing. C’est le point de force du Tarì qui a séduit la ville de Cordoue en Andalousie où le même modèle est en train de voir le jour.Le projet intéresse aussi Khalid Senhadji, président de l’Association des bijoutiers de Fès qui souhaite faire bénéficier sa corporation des programmes de formation offerts. Link: http://www.leconomiste.com/article/la-campanie-renforce-sa-cooperation-avec-le-marocbridnes-naples- badra-berrissoulei MAROCCO
  30. 30. Programma Progetti Paese di partenariato Regione Campania e Paesi Terzi del Mediterraneo (Egitto, Israele, Marocco, Tunisia e Turchia) Intervento “Completamento, messa a sistema e follow-up delle attività” Comunicazione e ufficio stampa: Gianfranco Esposito
  31. 31. Programma Progetti Paese di partenariato Regione Campania e Paesi Terzi del Mediterraneo (Egitto, Israele, Marocco, Tunisia e Turchia) Intervento “Completamento, messa a sistema e follow-up delle attività” Programma a titolarità della Regione Campania, promosso dalla Vice Presidenza della Giunta regionale con delega ai Rapporti con i Paesi del Mediterraneo e curato dall’AGC 08 - Servizio Rapporti con i Paesi del Mediterraneo della Regione Campania attraverso l’Unità Operativa Regionale per il Mediterraneo (UORM). Soggetto attuatore: ISVE, ente strumentale della Regione Campania. POR Campania 2000-2006 (Misura 6.5 Azione B.5). Il progetto è stato co-finanziato dall’Unione Europea.
  32. 32. 06/06/2009 ISRAELE
  33. 33. 08/06/2009 Akdeniz Ticareti ve Berlusconi'nin haremi! İtalya'nın güney bölgesinde yer alan Napoli, gençliğimizde gezilmesi, görülmesi gereken önemli kentler arasında sayılırdı. Vezüv Yanardağı'nın hareketliliği. Pompei kalıntıları ile Capri Adası'nı görmek önemli bir ayrıcalık sayılırdı. Kuzey İtalya'ya birçok kez gitmeme rağmen Çizme'nin güneyine hiç yolum düşmemişti. Geçen hafta Türkiye'deki İtalyan Ticaret Odası'nın bir iş davetiyle kendimi Campania Bölgesi'nin aktif kenti Napoli'de buldum. Bir grup işadamıyla birlikte hem Napoli'yi hem de Akdeniz ticaretini gözlemledik. Yoğun toplantılardan birine girip ötekinden çıkarken televizyon kanallarında sürekli Başbakan Berlusconi'nin haremi ve skandalları yayınlanıyordu. Berlusconi, "hard-talk" tarzı programlarda sorgulanıyordu. Bir programda halkından özür dileyen konuşmalar yaptı ancak İtalyanlar'ı ikna etmekte zorlandığını izledim. İtalyan kadınlar ona çok kızıyordu! Eski çağların en önemli Akdeniz ticaret merkezlerinden olan Napoli, yeniden küllerinden doğmaya çalışıyor. İtalyanlar canla başla bu kentin cazibesini parlatmak için uğraşıyor. Katıldığım programın başlığı "Akdeniz İşbirliğinde Campania" adını taşıyordu. İtalya'nın liderliğinde Türkiye'nin de dahil olduğu 7 Akdeniz ülkesinden işadamları ve gazeteciler konuktu. Başta Türk temsilciler olmak üzere İsrail, Tunus, Fas, Mısır gibi ülkelerden gelenlerle görüş alışverişi yapıldı. İtalya, AB nezdinde Akdeniz'de lider olma sınavında. En önemli konu şuydu: 300 milyar doları aşan Akdeniz'in ticaretini bugünkünden birçok kat artırmak için AB, harekete geçmişti. Projenin en önemli ayağına İtalya ağabeylik yapacak. 7 ülke ile birlikte çalışacak ve küresel kriz de olsa Akdeniz çanağında hareket ve bereket yaratacak! İtalyan yetkilileri dinledim. Birçok sektörde en çok ticaret hacmi Türkiye'ye aitti. Kimi zaman Libya öne çıksa da, İtalya'nın bizsiz bu programı yürütmesi zor. Bence girişim ve İtalya'nın önderlik arzusu önemli... Ama, fonlar yürürlüğe girse de heyecanlı, kanlı canlı Akdeniz ülkeleri arasındaki kalkınma sorunları, işbirliğinde sorun yaratabilir, bunu da söylemeliyim. TURCHIA
  34. 34. 08/06/2009 Bay Punzo, sıkılınca soluğu İstanbul'da alıyor! Napoli çevresinde önemli sanayi bölgeleri yer alıyor. Bizleri İtalya'nın tek ve en büyük nitelikli sanayi bölgesi İnterporto Vulcano CIS'a götürdüler. Geniş bilgilendirme toplantısında, buranın öyle bizdeki gibi organize sanayi bölgelerinden olmadığını gördük. Apayrı bir dünya vardı. 320 firmanın yer aldığı CIS'te dünyanın her yerine mal gönderiliyordu. Ancak, orada da biraz sessizlik gördüm. CIS Başkanı Cav. Giovanni Punzo sürpriz biçimde bizlerle olunca, heyecan arttı. Punzo, isteyen her ülkeye böyle nitelikli sanayi bölgesi ihraç edeceğini söyledi. Mesela Çin, en önemli taliplerden birisiymiş. Romanya ve Bulgaristan'a da kurma girişimleri var. Peki Türkiye! Şimdilik Punzo bir şey söylemedi ama her sıkıldığında İstanbul'a gelip gidiyormuş. Ona, küresel krizde Akdeniz ticaretinin nasıl patlatılacağını ve CIS'lerin yeni dünya düzeninde nasıl değişim göstereceklerini sordum. Şu ilginç cevabı verdi: "Zaten krizi yaşıyoruz. Dünyada krizi var kabul edenlerle yok kabul edenler sürekli tartışıyor. Ben, krizi 'yok' sayanlardanım. Savaşıp mücadele edeceğiz. Yeni İstanbul'dan geldim ve böyle düşünüyorum!" Güzel İtalyan hayranları Orhan Pamuk'u bekliyor Napoli seferinde Nobel ödüllü yazarımız Orhan Pamuk'un hayranlarıyla karşılaştım bolca... Onun İtalyanca'ya çevrilen kitapları çok okunuyor. Özellikle Kırmızı Kitap ve İstanbul romanının çok satıldığını öğrendim. Toplantılarda İstanbul'dan geldiğimi öğrenenler, önce Pamuk'un yeni kitap yayınlayıp yayınlamadığını sordular, ardından da Hintli sevgilisi ile evlenip evlenmeyeceğini... Bir not daha, Pamuk İtalyan genç kızlarınca çok yakışıklı bulunuyor, bunu da iletelim... Link: http://www.bugun.com.tr/pages/marticle.aspx?id=71228 TURCHIA
  35. 35. 09/06/2009 Estratto da pag. 11 MAROCCO
  36. 36. 14/06/2009 EGITTO
  37. 37. Giugno 2009 IIÈME FORUM INTERNATIONAL LA CAMPANIE POUR LA COOPÉRATION DANS LA MÉDITERRANÉE Les institutions et les entreprises de Campanie rencontrent les délégations économiques et institutionnelles d’Egypte, du Maroc, de Tunisie, d’Israël et de Turquie. Le Forum international s’est déroulé comme suit : une partie comprenant des conférences, des rencontres d’affaires B2B ainsi que des rencontres institutionnelles. Le lendemain, des visites ont été organisées dans les pôles d’excellence de la région Campanie. Au terme de ces trois jours, deux termes me sont venus spontanément à l’esprit : carrefour et avenir. A l’occasion de ce forum, la Campanie a assumé un rôle primordial, celui de carrefour de la Méditerranée. Ce rôle est certes expliqué par son emplacement géographique, mais il est également le fruit d’une volonté clairement affichée. Le premier séminaire a permis d’aborder les opportunités d’affaires dans l’espace méditerranéen ainsi que les instruments et ressources de financement mis à la disposition des entreprises. Les hommes et femmes d’affaires des différentes délégations se sont montrés intéressés par les fonds de financements (Euromed, Finlonbarda, etc) détaillés par les différents intervenants. Certains fonds soutiennent les entreprises italiennes souhaitant s’installer à l’étranger. D’autres permettent d’aider des entreprises locales à élargir leur capital. Le forum a également été le théâtre de multiples rencontres économiques et institutionnelles entre les délégations des cinq pays conviés. Dans la salle Galatea, les entrepreneurs des cinq délégations avaient des rendez- vous préparés à l’avance pour chaque entreprise, pendant que la rencontre institutionnelle permettait de mettre en place un réseau « économique » entre les chambres de commerce des différents Etats et la Campanie. Ce statut de « carrefour » a pris forme et s’est concrétisé avec la visite du CIS et de l’interporto Campano SpA. Avec une telle concentration d’entreprises au mètre carré et une infrastructure entièrement dédiée à l’industrie, il est ardu de ne pas entrevoir le rôle croissant qu’entend prendre la région, en assumant pleinement son statut de technopole incontournable et son rôle de relais entre les pays de la rive sud et, l’Italie (et l’Europe en général). Il est difficile de formuler des critiques tant le programme de ces deux jours m’a paru riche et varié. J’aurais plutôt des remarques à faire: - D’abord une simple question de programmation. Il a été dommage de mettre deux forums au même moment, l’après-midi. En tant que journaliste, il m’a été impossible de couvrir, d’une manière satisfaisante, le forum portant sur « le réseau Campaniamed » alors qu’il revêt une importance fondamentale en Tunisie où l’industrie du textile est en pleine mutation en cette période. - J’ai eu l’occasion de constater que certains rendez-vous pris pour les hommes et les femmes d’affaires n’étaient pas opportuns, vu qu’ils ne répondaient pas au secteur de leur activité. La perte de temps est concrète pour les deux camps. TUNISIA
  38. 38. Giugno 2009 - Bien que l’intitulé du forum est très clair (« La Campanie pour la coopération dans la Méditerranée »), il m’a paru dommage que des rencontres formelles entre les délégations ne soient pas organisées lors du forum, afin de créer des réseaux au sein du réseau…ce qui aurait permis aux entrepreneurs ainsi qu’aux représentants institutionnels de s’entretenir avec les représentants italiens mais également entre eux, car en définitif, l’impression donnée au terme de ces trois jours est les relations de la région Campanie avec chacun des pays invités et non la coopération de la Campanie avec la Méditerranée. - Enfin, je pense qu’il aurait été intéressant de « contextualiser » le forum. Il est vrai que dans le discours inaugural, l’accent a été mis sur l’Union pour la Méditerranée (auquel de nombreux pays du sud ne croient plus), il aurait été opportun également d’évoquer la crise, et donc une coopération renforcée dans un contexte international difficile. S’il est vrai que Naples jouissait d’une mauvaise réputation, il est difficile de garder une telle opinion après cette visite. En effet, la ville nous a montré ces plus beaux atours : un splendide centre ville historique, un port gigantesque et vivant (l’un des plus grands d’Europe) ou encore les multiples travaux en cours au détour de plusieurs quartiers. Naples et sa périphérie semble orientée vers l’avenir et a choisi de se situer à la pointe de la technologie. Pour preuves : le centre de recherche aérospatiale (CIRA) ou encore le métro napolitain qui illustre un choix : celui du confort, de la sécurité (avec les caméras dans les rames de métros) et du bien-être des usagers. En témoignent les fresques murales crées spécialement pour le réseau par les plus grands noms de l’art contemporain. TUNISIA

×