Le document de collecte Paf Académie Toulouse M Carbillet

6 164 vues

Publié le

Document support de stage PAF
10 mars 2015 et 3 avril 2015

Publié dans : Formation
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
6 164
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4 671
Actions
Partages
0
Téléchargements
27
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Le document de collecte Paf Académie Toulouse M Carbillet

  1. 1. RECHERCHE D’INFORMATION ET EMI Le document de collecte : Marion Carbillet stage PAF (10 mars 2015 et 3 avril 2015)
  2. 2. Qu’(espère-t-on) que vont apprendre nos élèves quand on leur donne une tâche de recherche d’informations ?
  3. 3. Que les élèves gagnent en autonomie, dans leur rapport au savoir/ à l’information : la sélectionner, la traiter, la reformuler… On souhaite : - que les élèves construisent leur propre discours sur un sujet donné - qu’ils acquièrent une méthode transférable d’une recherche à l’autre, d’une discipline à l’autre… Les objectifs
  4. 4. Le copié-collé, une activité liée à la lecture numérique La lecture sur le Web est nécessairement fragmentée (non linéaire) car :  il y a une quantité presque infinie d’informations Multiplicité des sources : qui s’exprime ? Multiplicité des discours : d’où parlent-t-ils ? • les documents sont multimédias : textes, images fixes au animées, sons… • la lecture de se développe de façon hypertextuelle (on clique d’un lien à l’autre : Où ce lien mène-t-il ? Comment suis-je arrivé là ? Comment est structurée cette page Web ? … )
  5. 5. Le copié-collé, une pratique sociale courante La pratique du copié-collé s’est répandue en raison de : • la numérisation généralisée des documents • l’utilisation systématique de moteurs de recherche puissants Les élèves n’apprennent rien en faisant du copié-collé ?
  6. 6. Et si ! Merci Nicole Boubée ! « Le rôle des copiés-collés dans l’activité de recherche d’information d’élèves du secondaire » (2008) Nicole Boubée observe des élèves lors de situation de recherche d’informations. Ils réalisent des copiés-collés sur un traitement de texte. Elle demande aux élèves d’expliciter leur utilisation de ce document qu’elle appelle « document de collecte ». http://archivesic.ccsd.cnrs.fr/sic_00344161
  7. 7. Le « document de collecte » C’est une compilation d’extraits copiés-collés réalisée avec un traitement de texte. Il a un double rôle :  au fur et à mesure de leur activité de copié-collé, les élèves apprennent des connaissances sur leur sujet et les approfondissent  les élèves relisent le document de collecte et l’utilisent pour évaluer l’avancée de leur recherche « ll conviendrait de ne pas interdire [les copiés collés] lors des activités informationnelles » Nicole Boubée
  8. 8. La petite histoire…  Un besoin de renouvellement ! Exemples de sujets qui ne fonctionnent pas La recherche par étapes : une nécessité… Indispensable ? Improductive ?  Des pratiques sociales nouvelles (accès à un grand nombre de documents numérisés + utilisation des moteurs de recherche) Peut on remettre en cause la recherche par étapes ? Prendre en compte les pratiques réelles des élèves ? Prendre en compte la sérendipité (et oui, parfois on trouve des informations qu’on ne cherchait pas…)
  9. 9. Chers élèves, lançons-nous ! Consigne « Réalisez un document de collecte » (1heure) • Titre « Document de collecte sur… » • Copiés-collés • Sources • Une page maxi ; on l’imprime Plus tard : - on le retravaille (lecture, stabylo, annotations etc.) - on fait une carte mentale (ou un plan) - on retourne en recherche pour des compléments
  10. 10. Etudions des exemples de documents de collecte  Analysons ensemble : quel travail a fait l’élève avec la tâche « Réalisez un document de collecte » ?  Qu’est-ce qui est réussi ? Raté ? Comment évalue-t-on le doc de collecte, selon quels critères ?
  11. 11. Les connaissances en jeu  Connaissances procédurales :  Pratiquer la lecture rapide et sélective  Cerner les limites de son sujet : définir un besoin d’information  Evaluer la pertinence des informations trouvées  Référencer ses extraits  Compréhension :  Le copié-collé est une étape de brouillon  Le guidage imposé par les moteurs peut-être critiqué  Il faut trier l’information  L’information trouvée doit correspondre à ce qu’on me demande  L'information trouvée doit être évaluée et située
  12. 12. Des connaissances opératoires = des connaissances en action ! Qui doivent être vues dans une progression. Différents niveaux : débutant / avancé /expert Avant de déterminer à quoi nous devons amener les élèves, ce travail de délimitation sert à déterminer le niveau des élèves individuellement (gestion de l’hétérogénéité)
  13. 13. Redocumentarisation : (Proposition)  Niveau 1 : L’élève sait prendre des notes sous la forme d’un document de collecte qui comprend les adresses des sites dont les extraits ont été sélectionnés en copier-coller.  Niveau 2 : L’élève sait réaliser un document de collecte numérique en y ajoutant des informations sur la source (identification, autorité, point de vue) et sur le contenu (résumé, mot clés, commentaires personnels)  Niveau 3 : L’élève sait créer un document de collecte éditorialisé (attention portée sur le design, les possibilités en écriture de l’outil de publication…) qui fasse état d’un sujet controversé en privilégiant l’exhaustivité des sources et l’éventuelle chronologie des arguments qui se répondent.
  14. 14. Source (Proposition)  Niveau 1 : L’élève sait qu’un document a toujours un auteur. Il sait repérer et au besoin distinguer la source d’un document (qui l’a mis en ligne ou qui l’a publié dans le cas d’un journal) et son auteur (qui a créé l’article, le billet, l’image…). L’élève comprend que le contenu d’un site collaboratif est créé par une multitude de personnes.  Niveau 2 : L’élève peut regrouper en grandes catégories les sources qui mettent en ligne les documents numériques (institutionnelles, collaboratives, commerciales, associatives, scientifiques, médiatiques...). Il perçoit qu’à la nature de la source, correspond une intention de publication (informer, vendre, militer, etc). L’élève sait recouper les sources pour disposer d’informations fiables ou repérer l’intention de communication.  Niveau 3 : L’élève apprend, sur un sujet controversé, à présenter une exhaustivité des points de vue exprimés par des sources dont il cerne les intentions de publication.
  15. 15. Discours : (Proposition)  Niveau 1 : L’élève, quand il lit, comprend que la qualification et l’intention de la source orientent le discours porté. Il apprend lui-même à développer un point de vue personnel et argumenté sur un sujet dans le cadre par exemple d’un débat (distinction entre les arguments et les exemples), de la rédaction d’une critique littéraire ou de cinéma, ou d’une création artistique.  Niveau 2 : L’élève lecteur comprend que le discours est aussi porté par le support de publication utilisé (Wiki, blog, forum..). Il apprend à distinguer l’article de presse de ses commentaires. Il est initié aux problématiques de la désinformation. Il sait rendre compte des principaux arguments d’une controverse ou d’un débat. Il apprend à développer son point de vue dans le cadre par exemple d’un débat (distinction entre les arguments et les exemples).  Niveau 3 : L’élève perçoit qu’un discours médiatique se comprend dans une chronologie (réponse à un événement, à un argument). Il sait rendre compte d’une controverse ou d’un débat, notamment par l’utilisation d’un média (ex : Livetwitt). Il apprend à développer son point de vue sur un sujet en commentant des articles publiés.
  16. 16. Un objectif possible : le travail sur controverse  C’est un type de travail qui demande une identification des sources, leur qualifictaion, l’’évaluation de leur autorité mais aussi et surtout leur point de vue dans le débat public. Ex : site Ministère développement durable sur le nucléaire Philosophe Brunot Latour (Ecole des Mines, Sciences Po…) http://www.bruno-latour.fr/fr/node/31 Exemple de travail d’étudiants à Sciences Po (croisement argument / acteur) : http://controverses.sciences-po.fr/cours/pilule_feminine/
  17. 17. Le document de collecte et l’EMI Elève lecteur : Avec la notion de redocumentarisation, le document de collecte fait basculer la recherche documentaire dans l’EMI. Elève auteur : Poussé en production numérique vers l'éditorialisation et la recommandation, il correspond à une pratique de lecture/écriture répendue de partage informationnel, de lecture d’extraits plus que de documents complets (lecture anthologique cf Milad Douhiei) A partir de là se posent les questions :  de connaissances et / ou divertissement et /ou consommation  de lecture et assimilation réelles  de partage ou captation des informations Éditorialiser un document de collecte permet d'aborder ces trois questionnements.
  18. 18. Qu'entend-on par éditorialisation ? C'est l'utilisation d'un dispositif technologique pour : - proposer une sélection de contenus - les structurer - penser leur accessibilité (le partage des ressources, notamment par l’interopérabilité des outils) - attirer l'attention sur ces contenus : la question du design informationnel est importante (couleurs, images, taille de police...) L’éditorialisation permet l’écriture sous contraintes techniques ; il est important de pouvoir cerner les contraintes liées à l’outil.
  19. 19. Ex : Comparaison de deux outils Padlet Mindomo Editorialisation Quand on ajoute un lien ne choisit pas l’image qui s’affiche ! Certaines images s’affichent en très gros Faibles possibilités d’organisation spatiale Faibles possibilités d’écriture (deux zones) Il faut deux clics pour arriver à la ressource Pas de tags etc… Collaboration, possibilités pédagogiques Collaboration facile sans compte élève Chacun ajoute mais ne peut pas effacer le travail des autres Il y a un historique du travail etc… Editorialisation Accent mis sur l’organisation des idées (très utile pour un sujet à controverse) Pas de tags Il y a un mode « présentation » qui peut être un très bon support pour une présentation orale Les hypertextes sont cliquables directement Il faut être en mode payant pour exporter le code source de la carte etc… Collaboration, possibilités pédagogiques Il faut des comptes pour collaborer On peut effacer le travail des autres Les cartes peuvent être difficiles à lire si elles sont complexes (dense) Il y a un historique du travail etc… Ce travail de comparaison illustre les problématiques de l’écriture sous contrainte technique.
  20. 20. En pratique
  21. 21. Hélène Mulot – collège Saint Jean (Saint Sulpice)
  22. 22. Des variables…. Version collège  Le professeur peut donner le document de collecte (6ème) ou non  Il peut pré-sélectionner les sites ou non  Le document de collecte est réalisé en individuel ou en groupe  Le document de collecte est fait à la maison ou en classe  Si tous les élèves travaillent sur le même sujet : on peut comparer les différents documents de collecte  Le document de collecte se construit en groupe via un outil d’écriture collaboratif (ex : pad)
  23. 23. On peut utiliser des outils en ligne soit pour :  affiner le travail d’analyse des sites (Diigo)  en proposer une présentation avec un outil numérique (Attention portée sur les possibilités de l’outil : design, images, mots-clés ou pas, résumés ou pas, interopérabilité avec d’autres outils etc.) Outils montrés : Diigo, Mindomo, Scoop.it, Padlet, Sorify… Il y en aurait d’autres ! Connaître un panel d’outils permet de savoir lequel nous allons choisir quand notre scénario pédagogique se construit. Des variables…. Version lycée
  24. 24. Florence Canet. - Atelier Ludovia 2013 - Le partage de signets collaboratif en lycée http://fr.slideshare.net/cdidegaulle/diapo-atelier-ludovia-2013 Diigo
  25. 25. Florence Canet. - Atelier Ludovia 2013 - Le partage de signets collaboratif en lycée http://fr.slideshare.net/cdidegaulle/diapo-atelier-ludovia-2013
  26. 26. Mindomo https://www.mindomo.com/fr/mindmap/f9ef34fd9d6c41d2b5388be71c1f2b2e
  27. 27. Padlet : mur Padlet support de cours sur Google http://fr.padlet.com/ncimolino/ncimolino_google
  28. 28. Éditorialiser avec Scoop.it exemple d’un TPE sur le chant et la voix http://www.scoop.it/t/tpe-by-lenaig
  29. 29. Commentaires de l’élève : - nature de la source - évaluation de sa fiabilité - commentaires sur le contenu - possible place de ce document dans le travail final Vidéo insérée Description automatique mais que l’on peut modifier
  30. 30. Editorialiser avec storify Un exemple d’éditorialisation : https://storify.com/MCarbillet/du-document-de-collecte-a-l-anthologie-apprendre-a
  31. 31. Diaporama Vidéo Image Résumé Titre de partie
  32. 32. Merci !

×