ACCUEIL
NOUVELLES GÉNÉRALES
SPORTS
Résultats en direct
Tableau des séries
- Ronde 1
- Ronde 2
- Ronde 3
- Finale
----
Tour...
Vendredi, Pierre Gauthier
devra plonger
Les défis de Rue
Frontenac
La faute à Pouliot
Lettre à Madame la
ministre du Trava...
Auteur
Courriel
Titre
Réduire l'éditeur |
Agrandir l'éditeur
Ecrivez un commentaire
Commentaire
J'ai lu et j'accepte les r...
Coupe du monde – Les Allemandes ont eu chaud
Fister n’a jamais gagné en juin ou juillet
Villeneuve et Ranger brillent de t...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Rue Frontenac - Carl Brennan : l’homme qui fabrique des joueurs de ligne

89 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
89
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Rue Frontenac - Carl Brennan : l’homme qui fabrique des joueurs de ligne

  1. 1. ACCUEIL NOUVELLES GÉNÉRALES SPORTS Résultats en direct Tableau des séries - Ronde 1 - Ronde 2 - Ronde 3 - Finale ---- Tournois amateurs Classements - Ligues majeures - Sports étudiants ---- Canadien Alouettes Impact Hockey Hockey junior Soccer Football Baseball Sport automobile Boxe Sports de glisse Tennis Golf Sport universitaire Anniversaires L'épopée des Expos Sport en gueule Opinion SPECTACLES AFFAIRES DÉTENTE GALERIE MULTIMÉDIA ÉDITION PDF Carl Brennan a formé pas moins de neuf joueurs de ligne offensive pour la Ligue canadienne. Photo Pascal Ratthé Carl Brennan : l’homme qui fabrique des joueurs de ligne Sports - Sport universitaire Écrit par Serge Vleminckx Vendredi, 26 novembre 2010 20:06 Mise à jour le Samedi, 27 novembre 2010 15:46 Dans les minutes qui ont suivi la cuisante défaite des Argonauts de Toronto face aux Alouettes en finale de l’Est, le centre Dominic Picard ne savait vraiment pas s’il se pointerait à Québec pour le week-end de la coupe Vanier. «Disons que, pour le moment, je planifie seulement d’oublier et de me reposer», avait-il confié. Il est arrivé à Québec vendredi large sourire aux lèvres, heureux de retrouver un monde qu’il a tellement aimé, heureux de retrouver son ancienne équipe du Rouge et Or de l’Université Laval. Heureux aussi de revoir le responsable de la ligne offensive du Rouge et Or, Carl Brennan, une «machine» à produire des joueurs de ligne à l’attaque pour la Ligue canadienne de football. Brennan, de son côté, a parlé avec sincérité de ses années comme coach de Picard. «J’ai connu Dominic bien avant qu’il joue avec le Rouge et Or. En fait, ça remonte au niveau secondaire. J’ai été son coach; aujourd’hui, c’est un ami. On se téléphone souvent pour s’encourager, se motiver», souligne le vétéran entraîneur. Une riche histoire Le Rouge et Or est né en 1996, et Carl Brennan a fait partie du tout premier personnel d’entraîneurs. Dès ce moment, la «manufacture» à joueurs de ligne offensive s’est mise à fonctionner. Ils s’appellent André Trudel, Pascal Chéron, Alexandre Gauthier, François Bouliane, Carl Gourgues, Pierre Tremblay, Dominic Picard, Luc Brodeur-Jourdain, David Bouchard. Ils ont tous été repêchés par une équipe de la Ligue canadienne de football. Tout récemment, Picard et Brodeur-Jourdain étaient les partants de chaque côté comme centre de la ligne offensive des Argonauts et des Alouettes lors de la finale de l’Est. «Comment ne pas ressentir de fierté et surtout de joie pour le programme du Rouge et Or», confie Brennan. La passion De 2004 à 2007, Carl Brennan s’est retrouvé dans la Ligue canadienne de football. Il a travaillé avec les Stampeders de Calgary, les Roughriders de la Saskatchewan et les Eskimos d’Edmonton. Dans le guide de presse du Rouge et Or, on précise: Carl Brennan est revenu dans la famille en 2008. C’est exactement ça, le Rouge et Or, pour ce génie dans l’art de développer des Mardi 19 Mai 2015 Mots clés Rebienvenue Gestion des eaux pluviales – Le retard du Québec inquiète des ingénieurs Gaz de schiste – Un PDG d’entreprise démissionne du comité d’évaluation Montréal veut que Vidéotron démantèle son antenne WikiLeaks utilise la parodie pour dénoncer le blocage bancaire Marc Dos Santos: «Je suis en paix avec ma décision» Joey Saputo: «Nous avions confiance en Marc Dos Santos» Beaucoup de travail pour les unités spéciales à l’entraînement Whyte sera le seul botteur en uniforme Quatre des cinq premiers boursiers au Championnat de Montréal. Les shows d’humour sortent dehors Le cinéaste Stéphane Lafleur récompensé à Los Angeles Un record de plaintes suite à l'entrevue de Margie Gillis à Sun News TV k.d. lang – À prendre ou à laisser Esperanza Spalding – La maîtrise déjà assumée Acheter bio et équitable : un «acte de foi», selon la Fondation du Barreau Fausse représentation — Bell versera 10 M$ Bain Capital vend ses dernières actions de Dollarama Christine Lagarde à la tête du FMI
  2. 2. Vendredi, Pierre Gauthier devra plonger Les défis de Rue Frontenac La faute à Pouliot Lettre à Madame la ministre du Travail En vacances ! Cachez cette femme que je ne saurais voir Ces vacances vous sont offertes par Radio- Canada Votre courriel S'inscrire PartagerEnvoyer par courriel Pierre Lavertu vit dans la douleur depuis deux semaines. «Ce n’est pas grave, j’aurai six mois pour guérir», tranche-t-il à la veille du test ultime face aux Dinos de Calgary. Photo Pascal Ratthé joueurs de ligne: une vraie famille. «Je suis un homme privilégié. Je connais des gens pour qui le travail est lourd à vivre. Moi, je peux gagner ma vie grâce à ma passion, au sein d’une organisation où je me sens bien.» Il est heureux à la seule idée de voir grandir un jeune prometteur. Pourtant, Carl Brennan pourrait certes rendre de précieux services à toute équipe de la LCF. «Peut-être, mais pas à coup de contrats d’un an. Pourquoi je quitterais une organisation comme le Rouge et Or pour l’insécurité?» Lavertu se moque de la douleur Après les Brodeur-Jourdain et Picard, qui est le prochain joueur de centre du Rouge et Or à se retrouver un jour dans la Ligue canadienne de football? Disons que le petit jeune qui a pris les guides cette saison n’est pas mauvais du tout. Pierre Lavertu, en tout cas, fait partie de la race des vrais. On évite les détails, mais c’est une véritable démonstration de courage dont il est question dans son cas en cette semaine de la coupe Vanier. Combien de fois est-il resté au sol lors des deux derniers matchs, pour chaque fois se relever? Encore vendredi, il a eu droit à un congé d’entraînement. À le voir, on se demande comment il s’y prendra pour jouer. «Depuis deux semaines, par moments, la douleur m’a empêché de connaître de bonnes nuits de repos. Ce n’est pas grave, j’aurai six mois pour guérir», confie celui qui voue une grande admiration au centre Nick Mangold, des Jets de New York. Aussi bon soit-il, coach Brennan ne peut pas enseigner le courage. C’est inné. Pierre Lavertu sait très bien qu’il se retrouvera en enfer dans quelques heures. «La ligne défensive des Dinos de Calgary est plus imposante physiquement que celle des Mustangs de Western», lance-t-il vers la fin de l’entretien. Déjà très amoché physiquement, il sait que ça va faire mal. «Peut-être bien, mais eux, ils vont en avoir pour leur argent, croyez-moi.» La relève est assurée, Lavertu a du Picard dans le nez! Et avec Carl Brennan comme mentor, l’avenir s’annonce agréable. «J’ai toujours aimé travailler au développement de jeunes joueurs», clame cet entraîneur de grande qualité. Les plus vieux vont mieux comprendre qui est Brennan après la comparaison suivante. Carl, c’est le Claude Ruel du football. Ruel est ce même coach de hockey associé au Canadien pendant des années qui se dépensait corps et âme pour ses «petits gars», comme il se plaisait à les nommer. Brennan, c’est ça; un Claude Ruel. «C’est flatteur, mais je n’oserais pas me comparer à cet homme.» Faut vous dire, Carl Brennan n’aime pas les feux de la rampe. C’est toutefois bien connu, les génies sont souvent les plus modestes! > Lire aussi : • Récompensé de nouveau, Constantin rend hommage à Fortier • Espoirs de la LCF à surveiller à la coupe Vanier 0 TweeterTweeter Commentaires (0) Affichez les commentaires SNC-Lavalin achèterait Énergie atomique du Canada Rue Frontenac a été créé par les 253 membres en lock-out du Syndicat des travailleurs de l'information du Journal de Montréal. Son nom s'inspire de la rue où se côtoient leurs bureaux et ceux du Journal de Montréal, le «quotidien de la rue Frontenac». Il fait aussi référence à ce jour d'octobre 1690 où Frontenac a lancé à l'émissaire anglais venu demander la reddition de la ville de Québec qu'il n'avait «point de réponse à faire à votre général que par la bouche de mes canons». C'est finalement un léger clin d'oeil à une source d'inspiration, Rue89. Soyez le premier de vos amis à recommander ça.RecommanderRecommander
  3. 3. Auteur Courriel Titre Réduire l'éditeur | Agrandir l'éditeur Ecrivez un commentaire Commentaire J'ai lu et j'accepte les règles d'utilisation. Ajouter un commentaire Aussi sur Rue Frontenac - Sports Marc Dos Santos: «Je suis en paix avec ma décision» Joey Saputo: «Nous avions confiance en Marc Dos Santos» Beaucoup de travail pour les unités spéciales à l’entraînement Whyte sera le seul botteur en uniforme Quatre des cinq premiers boursiers au Championnat de Montréal. Dos Santos peut quitter la tête haute Marc Dos Santos démissionne Un combat Bute-Pavlik en sous-carte à la finale du « Super Six »? Zito et les Giants : quelle mauvaise association ! Lapierre s’entend avec les Canucks C’est terminé entre Pouliot et le Canadien L’équipe de pratique fait quelques heureux Watkins absent, à London et Baker de démontrer leur savoir-faire Les vraies réponses jeudi Wimbledon — Peu de surprises chez les hommes Kirk Muller quitte le Canadien pour Milwaukee Wimbledon — Les sœurs Williams et Wozniacki éliminées Les Dodgers sous la protection de la faillite Le groupe InterBox a-t-il peur de Jean Pascal? Jhoulys Chacin, quelle trouvaille pour les Rockies du Colorado ! Académie U21 – Week-end parfait à Montréal Trop peu, trop tard
  4. 4. Coupe du monde – Les Allemandes ont eu chaud Fister n’a jamais gagné en juin ou juillet Villeneuve et Ranger brillent de tous leurs feux Stiverne: «Mon objectif, c’est Klitschko» Cloud se rapproche de Pascal Vettel parti pour la gloire Le rêve de l’équipe nationale U17 s’éteint L’Académie U21 de l'Impact bat l’équipe de première place Nouvelles Générales Sports Spectacles Économie Détente Contact Pour annoncer sur RueFrontenac.com Copyright © 2011 aux anciens collaborateurs de Rue Frontenac. Tous droits réservés. Avis Légal

×