Le lapin

251 vues

Publié le

Publié dans : Mode de vie, Santé & Médecine
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
251
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Le lapin

  1. 1. Le Lapin Il est l'un des animaux de compagnies les plus apprivoisés par les plus petits, mais peut aussi faire le bonheur des plus grands. Le lapin est à la fois intelligent, vif, silencieux et affectueux, mais reste encore bien mal connu. Tout d'abord, l'idée largement répandue qu'il s'agit d'un rongeur est totalement fausse. Le lapin est un lagomorphe puisqu'il a six incisives (deux en haut et quatre en bas), contrairement au rongeur qui en possède quatre. Il a donc des besoins propres à son espèce qu'il faut impérativement respecter. Il aime tout de même gruger les plinthes et les fils électriques. Attention donc de ne pas les laisser à sa portée! Pour occuper ses incisives, on lui proposera d'autres distractions, comme des rouleaux de papier hygiénique. Dents en croissance continue Ses dents sont en croissance continue et poussent de plusieurs millimètres chaque mois. Leur texture ressemble à celle de la craie. «Les incisives avant s'usent par l'action de gruger alors que celles d'en arrière vont se limer avec la friction. Beaucoup de lapins ont des dents qui poussent mal et on doit alors les limer», précise le Dr Michel Cosimano, de l'Hôpital vétérinaire de l'Est. Autre particularité du lapin, son système digestif est très complexe. Il ne digère pas directement ses aliments: ce sont les bactéries qui font tout le travail. Ne vous affolez pas si vous voyez votre lapin manger ses excréments. Il produit en effet deux sortes de crottin: des selles molles appelées «caeostrophes» (qu'il ingère) et des selles fermes qui sont les «vrais» excréments. Les
  2. 2. caeostrophes sont enrobés de mucus et contiennent beaucoup de protéines, de fibres, de vitamines K et B. «Le lapin mange ses excréments pour survivre, explique le Dr Cosimano. Si on lui donne des aliments contenant trop d'eau, il y aura peu de bactéries, ce qui peut entraîner de très graves diarrhées.» Saine alimentation Afin d'éviter la formation de pierres à la vessie, il faut respecter scrupuleusement une saine alimentation adaptée au type de régime alimentaire de son espèce, c'est-à-dire du foin, des légumes et quelques fruits. Le foin doit être donné à volonté et les foins de graminées sont à privilégier. La luzerne est quant à elle à proscrire, car elle est trop riche en calcium. Les légumes viennent en seconde place dans l'alimentation. Votre lapin devrait manger une tasse de légumes par jour. Règle générale, les légumes vert foncé sont d'excellents choix, car ils sont très nutritifs et riches en vitamines et minéraux. La moulée pour lapin est complémentaire et la quantité ne doit pas dépasser 1/8 de tasse par jour. Les fruits ne sont pas essentiels, mais sont de bonnes gâteries. Beaucoup d'exercice «Le lapin a aussi besoin de beaucoup d'exercice (plusieurs heures par jour) pour activer son système digestif, avise le vétérinaire. Il ne devrait donc pas être en cage tout le temps. «C'est un animal extrêmement fragile, ajoute- t-il. Son squelette ne représente que 8% de son poids total alors qu'il a une grosse musculature. Cela fait en sorte qu'il est beaucoup plus sujet à des fractures du bassin et de la colonne.» Il est également recommandé de stériliser les femelles, qui sont sujettes à de fréquents cancers de l'utérus. Le lapin a une durée de vie de 8 à 10 ans. Il est nécessaire de le traiter avec un vermifuge et le protéger contre les parasites externes. Puisqu'il est
  3. 3. sujet aux crises cardiaques, il faut donc s'assurer de lui offrir un endroit calme au besoin. Il est ainsi déconseillé pour des enfants de moins de 8 ans. Cage et litière Le lapin est un animal de compagnie très propre. Tout comme le chat, il utilise une litière. Si dès le départ on met ses excréments à l'endroit désiré, il va rapidement apprendre à retourner au même endroit. «Idéalement, la cage n'est pas la litière. Il faut y bannir les copeaux de bois: la litière en papier compressé est idéale et contrôle bien les odeurs. On recommande de rendre sa cage confortable avec des serviettes, par exemple. Il ne faut jamais utiliser de cage grillagée», précise le Dr Cosimano.

×