DÉVELOPPEMENT
DURABLE
Une réalité
au quotidien Page 4
LA QUESTION
Quelle expérience
avez-vous développée
au sein de ENDEL ...
CONFIANCE ET DÉTERMINATION
En ce début d’année, permettez-nous de vous adresser à vous tous ainsi qu’à vos familles nos so...
ENDEL AU NUCLEAR TRAINEES PROGRAM
GDF SUEZ
Plusieurs jeunes ingénieurs de ENDEL, qui participent à la
deuxième session du ...
Les moyens de ses ambitions
Arrivé en 2008 à la Direction Développement Durable
de ENDEL nouvellement créée, Jacques Herma...
Ils sont près de 400 chez ENDEL à exercer le métier de soudeur. Gros plan sur une fonction qui exige une
bonne gestuelle, ...
RH
Que savez-vous des CHSCT qui, chez ENDEL, vous
protègent et veillent à vos conditions de travail ?
Gros plan sur une in...
SYLVAIN ALINAT,
INGÉNIEUR MÉTHODES POUR LA RÉGION
RHÔNE-ALPES, ACTUELLEMENT BASÉ À BLYES
LA QUESTION
STÉPHANE POUCHOT,
CHE...
EN DIRECT DES PÔLES
ENDEL LE MAG N° 15 JANVIER 2009 8
Polyvalentetstructuré,lepôlespécialitésindustriellesdeENDELrassemble...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Endel Le Mag

207 vues

Publié le

Magazine interne distribué à 5000 exemplaires vers les collaborateurs de ce grand groupe de maintenance industrielle ; filiale d'Engie (ex GDF Suez).

Publié dans : Ingénierie
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
207
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Endel Le Mag

  1. 1. DÉVELOPPEMENT DURABLE Une réalité au quotidien Page 4 LA QUESTION Quelle expérience avez-vous développée au sein de ENDEL ? Page 7 N° 15 JANVIER 2009 LE JOURNAL INTERNE DES COLLABORATEURS DE ENDEL LeMag LES Soudeur Au cœur de nos activités Page 5 G Un métier en évolution permanente G Un secteur à forte demande G Des techniques de pointe PÔLES SPÉCIALITÉS INDUSTRIELLES L’union fait la force Page 8
  2. 2. CONFIANCE ET DÉTERMINATION En ce début d’année, permettez-nous de vous adresser à vous tous ainsi qu’à vos familles nos souhaits les plus sincères de bonne santé et de réussite, tant dans vos choix personnels que professionnels. L’environnement industriel paraît plus incertain que jamais. Le travail accompli au sein de ENDEL ces dernières années, pour améliorer notre valeur ajoutée et renforcer notre position de leader en intégration de services, nous a préparé à traverser la crise actuelle. Les conditions d’exercice de notre métier seront plus exigeantes, même si, par nature, notre métier, qui est de s’adapter en permanence à la demande de nos clients industriels, reste inchangé. Ces dernières années, nous avons su nous transformer et accompagner nos clients dans leur mutation. C’est pourquoi nous abordons ce nouveau challenge avec confiance et détermination. Nous savons que nous pouvons compter sur la participation et la motivation de chacune et de chacun d’entre vous pour relever ce défi. Les dynamiques individuelles se consolideront ainsi au cours de cette nouvelle année en un engagement collectif sous la bannière “ENDEL” dans notre nouveau Groupe GDF SUEZ. UN CHALLENGE À RELEVER La Guyane s’illustre Les équipes ENDEL de Guyane viennent d’accomplir un nouvel exploit. Sollicitée en octobre 2008 par la cimenterie guyanaise pour monter un silo d’une capacité de 325T (hauteur de 36 mètres), l’agence guyanaise s’est trouvée confrontée à une contrainte ferme : l’arrêt du silo devait durer 5 semaines maximum sous peine de pénalités (plus de ciment disponible sur la Guyane à échéance). ENDEL a accepté le défi et adossé au contrat un système de bonus/malus selon son délai d’exécution. Exigeantes et motivées, les équipes ENDEL sont parvenues à gagner 3 jours sur le planning contractuel. Bilan : un client parfaitement satisfait qui a félicité nos équipes et un résultat financier amélioré ! NUCLÉAIRE ET RECRUTEMENT Le pôle nucléaire de ENDEL a signé un partenariat original avec l’IRUP (Institut régional universitaire polytechnique) de Saint-Etienne. L’enjeu : former une promotion d’étudiants (niveau bac + 2) au diplôme de “Spécialiste en maintenance et en environnement nucléaire”. Une promotion de 12 personnes (sélectionnées au sein de ENDEL et à l’extérieur) a ainsi fait sa rentrée depuis septembre dernier. “Après une formation théorique de 6 mois et une période en alternance, les étudiants, d’ores et déjà rattachés à une de nos agences, sont certains d’intégrer le Groupe. Cela nous permet de compter sur des “pilotes de prestations” formés et compétents, qui plus tard pourront s’appuyer sur un réseau d’anciens étudiants,” estime Jean-Marc Veglia, Directeur du département des activités EDF/CNPE au sein du pôle nucléaire. CONCOURS ENDEL au jury des Meilleurs Ouvriers de France Yves Taffard, Directeur technique de ENDEL, présidera le jury du XIXe concours “Un des Meilleurs Ouvriers de France”, dans la spécialité “métiers des structures métalliques”. Outre la reconnaissance du savoir-faire technique et pédagogique d’Yves qui travaille au sein du Groupe depuis 1979, cette nomination confirme la réputation professionnelle de ENDEL en particulier dans les métiers du métal. 360 DEGRÉS ÉDITORIAL THIERRY FRANCK DE PRÉAUMONT, PRÉSIDENT DE ENDEL - LAURENCE BOUQUEAU-DURUPT, DIRECTEUR GÉNÉRAL DÉLÉGUÉ Le Mag est une publication ENDEL - Directeur de la publication : Pascal Weil - Rédacteur en chef : Sue Lawrence Conception, réalisation et rédaction : - Responsable éditorial : Albano Saldanha - Journaliste : Carole Galland Crédits Photos : ABACA Press, ENDEL, GDF SUEZ. Imprimé en UE sur papier Eural Premium recyclé + N° ISSN en cours
  3. 3. ENDEL AU NUCLEAR TRAINEES PROGRAM GDF SUEZ Plusieurs jeunes ingénieurs de ENDEL, qui participent à la deuxième session du Nuclear Trainees Program (NTP), se sont retrouvés du 2 au 5 décembre dernier lors du “final track 2”. Mis en place depuis 2006 par le Groupe GDF SUEZ, ce programme offre une formation commune, concrète et généraliste dans le domaine du nucléaire, selon trois axes de compétences : opérationnel, fonctionnel et comportemental. Avantage : une insertion rapide et efficace au sein des métiers nucléaires de ENDEL, et plus largement de GDF SUEZ. Sans oublier la dimension relationnelle : les 250 ingénieurs formés, issus de onze entités nucléaires du Groupe, se sont également constitués un réseau. ENDEL : les réservoirs, une compétence spécifique. CHIMIE Le Portugal l’emporte Bravo à nos collaborateurs portugais qui viennent de décrocher un contrat plurian- nuel avec la société Hovione. Spécialisé dans la chimie fine pour l'industrie pharmaceutique, ce groupe international (dont le siège et une usine de production se situent à 25 kilomètres de Lisbonne) travaille avec ENDEL Portugal depuis octobre dernier. Notre équipe de techniciens spécialisés assurera, 24h sur 24, la maintenance des différents réseaux externes du site (réseau d’air comprimé, réseau d’incendie, traitement des eaux, réseau électrique, etc.). “Outre notre expérience dans le domaine industriel, je pense que notre proximité, la très bonne image commerciale et financière de ENDEL ainsi que les synergies techniques entre la France et le Portugal ont été décisives pour emporter ce contrat,” commente Carlos Costa, Directeur de la filiale portugaise. 360 DEGRÉS Ensemble, c’est tout Dresserdesbilans,dessinerdesperspectivesetse rencontrerdanslaconvivialité…Tellessontlesambitions desconventions/séminairesdespôlesquiseréunissent touslesdeuxans.L’occasionpourLaurenceBouqueau- Durupt,DirecteurgénéraldeENDEL,d’évoquerl’actualité duGroupeetderencontrerlesfemmesetleshommesqui lefontvivreetprogresser.Sansoublierlesateliers thématiquesqui,cetteannée,ontfaitnaîtrequantité d’idéesnovatricesetdebonnespratiques. ENDEL LE MAG N° 15 JANVIER 2009 3 Les pôles ESE (en haut), PSI (au milieu) et Nucléaire (en bas) lors des conventions/séminaires du dernier trimestre 2008.
  4. 4. Les moyens de ses ambitions Arrivé en 2008 à la Direction Développement Durable de ENDEL nouvellement créée, Jacques Herman a rapidement défini, en lien avec le Comité d’Exploitation, cinq thématiques de travail dont quatre sont presque finalisées. ᕡ La charte Développement Durable, largement diffusée en interne, permet maintenant à tous de transformer une ambition collective en actions concrètes. ᕢ Un guide des bonnes pratiques est en cours d’élaboration. Son contenu : des informations relatives aux bâtiments, des points réglementaires, des pistes d'amélioration... Mais aussi des repères pour se comparer, des bons gestes à adopter ou déjà adoptés dans les domaines de l’énergie, de l’eau, des déchets, du personnel, du management ou de la biodiversité. À terme, la rubrique Développement Durable du nouvel Intranet sera aussi un espace de discussions et d’échanges. ᕣ Côté transports, une cartographie de la flotte des véhicules ENDEL a été établie. Reste à définir les meilleures façons de réduire les émissions de CO2. ᕤ Un chapitre Développement Durable rédigé avec la participation, entre autres, de la direction marketing et commerciale, est intégré dans nos offres commerciales. Ariane Revillot, chargée de mission Développement Durable, diplômée d’un Master en Stratégie du Développement Durable, travaillera sur le guide des bonnes pratiques et mènera cette année le 5e chantier : la politique déchets. “Plus globalement, Ariane a pour mission de sensibiliser et d’accompagner les équipes. Et bien sûr d’aller sur le terrain voir ce qui s’y passe, évaluer les besoins sur place. Il faut aussi anticiper les audits Développement Durable auxquels nos clients, comme EDF prochainement, vont nous soumettre”, remarque Jacques Herman. Mesurer pour motiver ENDEL pense donc durable au quotidien. Mais de manière concrète. Ainsi des repères sont nécessaires pour évaluer ses consommations, ses progrès, ses objectifs. Structuré autour des axes du Développement Durable (Environnement / Social et Sociétal / Economie), ce document permet de suivre 16 indicateurs (consommation de carburant, d’électricité, formation, accidents du travail, dialogue social, intégration de travailleurs en difficultés, rentabilité…). Avec, pour chacun, des évolutions attendues ou des objectifs souhaités. Poursuivre sur la voie de l’exemplarité Chez ENDEL, le renforcement de notre démarche démarre réellement. Si beaucoup doit encore être fait, le Groupe est en avance par rapport à la concurrence. La preuve : l’audit mené l’été dernier par Goodcorporation, une société indépendante spécialisée. Résultat : 80 % de points positifs. Politique de sécurité, lutte contre l'exclusion sociale, respect des obligations après-vente, utilisation et élimination des produits, formation sur l'environnement, prise en compte du Développement Durable dans les propositions commerciales… Beaucoup d’actions mises en place chez ENDEL ont été jugées “excellentes” ou “satisfaisantes”. “Cet audit nous a donné une vision à 360° car il intègre l’avis de toutes nos parties prenantes (Clients, fournisseurs, collaborateurs, dirigeants, société civile…). Nous pouvons être fiers de ce qui est réalisé”, conclut Jacques Herman. UNE RÉALITÉ AU QUOTIDIEN 4 ENDEL LE MAG N° 15 JANVIER 2009 DÉVELOPPEMENT DURABLE QUELQUES INDICATEURS DE DÉVELOPPEMENT DURABLE (VALEURS 2007) CHEZ ENDEL Environnement > Nos véhicules ont parcouru 25 millions de km par an et produit 5 000 tonnes de CO2 (équivalent d’une ville de 2 000 personnes). > Nos véhicules ont consommé : 2,2 millions de litres de carburant. Social > 4,2 % de la masse salariale sont consacrés à la formation (la recommandation légale est à 1,6 %). > 100 apprentis ont été accueillis en 2007 dans nos équipes. Economique > Sur 351 clients interrogés, l’indice de satisfaction global de ENDEL est de 92 %. LE SAVIEZ-VOUS ? Vous avez une idée, une question, une suggestion en matière de Développement Durable ? N’hésitez pas à contacter Ariane. Chargée de mission Développement Durable, elle est à votre écoute et à votre disposition pour transmettre informations, documents sur mesure et diffuser vos bonnes pratiques. À terme, des animations sur le terrain sont envisagées. ariane.revillot@endel.fr - 01 57 60 90 75 À VOTRE SERVICE ! Nouveau recrutement, audit passé avec succès, chantiers accomplis et nouveaux projets programmés pour l’année. Chez ENDEL, la Direction Développement Durable ne manque pas d’actualités.
  5. 5. Ils sont près de 400 chez ENDEL à exercer le métier de soudeur. Gros plan sur une fonction qui exige une bonne gestuelle, un souci permanent de la qualité et l’acquisition fréquente de nouvelles compétences. SOUDEURS REPORTAGE ENDEL LE MAG N° 15 JANVIER 2009 5 ALAIN, SOUDEUR “ J’ai appris chez ENDEL le soudage plasma à commande numérique. Quel que soit le procédé, nous avons tous le même objectif : une soudure de qualité. ” RICHARD, SOUDEUR “ Ce métier, il faut le choisir par passion. Avoir la niaque. C’est varié et les conditions de sécurité (notamment les protections individuelles) évoluent dans le bon sens. Régulièrement, on passe des qualifications qui nous permettent de valoriser nos compétences. ” BRUNO, SOUDEUR “ Le soudage demande une dextérité et une concentration à toute épreuve. C’est un métier de patience, où il ne faut pas s’énerver. ”OLIVIER, SOUDEUR OPÉRATEUR “ Pour les tuyauteries ou les skids en aluminium à destination d'usines du cycle du combustible nucléaire, les exigences de qualité sont extrêmement fortes. Je travaille donc au moyen d’un générateur piloté par PC mais reste 100 % responsable de la qualité de mes soudures. Régulièrement, le client vient inspecter la qualité de mon travail. ” LÉO, EN CONTRAT DE QUALIFICATION SOUDEUR “ Après 9 mois de préqualification et formation, j’ai été suivi en compagnonnage sur la tuyauterie. Pour ensuite travailler spécifiquement sur le soudage à l'arc. Avec 4 ans de préparation, les compétences du soudeur s'acquièrent sur le terrain. ” ANDRÉ, SOUDEUR “ Il faut de la dextérité pour s'articuler autour des tuyaux. On doit pouvoir souder dans n'importe quelle position, même en utilisant un mirror (soudage inversé). Cela demande beaucoup de pratique. ”FREDDY, SOUDEUR “ Entré dans le Groupe à 16 ans, j’ai beaucoup “grillé la baguette”, travaillant sur toutes les centrales nucléaires de France, parcourant 35 000 kilomètres par an. Je suivais les chantiers avec ma caravane. Hier c'était une nécessité et un moyen d'arrondir les fins de mois, aujourd'hui c'est un choix. Je loge toujours dans les campings locaux, je tisse des liens avec les gens du coin et les autres itinérants réguliers. ” // TÉMOIGNAGES Chez ENDEL, la soudure est partout, même quand on ne la voit pas. Assembler, installer, modifier et réparer les tuyauteries ou grands ensembles chaudronnés qui composent les grands sites industriels (pétrochimie, agro-alimentaire, papeterie, cimenterie, centrale de production d’énergie, naval, etc.) : telles sont effectivement les missions essentielles d’un soudeur. Le tout en lien permanent avec les tuyauteurs et chaudronniers qui auront auparavant préparé les pièces (brides, tôles formées…) que le soudeur devra assembler. Des procédés techniques de soudage qui évoluent Très nombreuses, les techniques de soudage dépendent notamment de l’environnement de travail, de la qualité requise (stipulée par les codes, les normes ou les spécifications clients…), de l’épaisseur et de la nature/composition du métal travaillé. “Chez ENDEL, les principaux procédés sont le TIG (soudage avec électrode non fusible), le soudage MIG/MAG2 (soudage avec fil électrode fusible, appelé aussi semi-automatique) et le soudage à l’électrode enrobée. Ce sont tous des procédés de soudages à l’arc” explique Natacha Riot, ingénieur soudeur à la direction technique de ENDEL. À ces procédés de soudage traditionnels, s’ajoutent des techniques de plus en plus sophistiquées. Parmi elles, le microplasma (pour les épaisseurs de quelques 10ème de millimètre) ou le TIG téléopéré (soudage à distance, assisté par ordinateur). Compétences et qualifications S’il s’apprend notamment en CAP métalliers ou à l’AFPA (qualification en 8 mois), le métier se fonde d’abord sur l’expérience et des qualités essentielles : la dextérité bien sûr mais aussi l’observation, le calme, le sens du travail bien fait. Côté débouchés : l’industrie a toujours besoin de ces compétences. Un soudeur peut évoluer et étendre son champ de compétences en passant des qualifications, devenir technicien soudeur, superviseur d’une équipe de soudeurs, contrôleur qualité en fabrications soudées ou bien chef d’atelier. De toute façon, soudeur est un métier d’avenir. Car, comme le dit Alain, soudeur à Cherbourg : “Pas de soudage de qualité sans soudeur. Les machines ne pourront jamais nous remplacer.” CÉDRIC, PRÉPARATEUR “ J’étais tuyauteur et me suis entraîné sur le terrain pour passer les qualifications de soudeur. Aujourd'hui je prépare les dossiers d'intervention pour être conforme à la réglementation. Dans le nucléaire, les travaux sont validés par radiographie et une pratique continue est nécessaire pour maintenir le niveau de compétence. ” au cœur de nos métiers
  6. 6. RH Que savez-vous des CHSCT qui, chez ENDEL, vous protègent et veillent à vos conditions de travail ? Gros plan sur une instance essentielle. Obligatoire pour toute entreprise de plus de 50 salariés, les CHSCT (Comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail) visent à protéger la santé et améliorer les conditions de travail des membres du Personnel. “Grâce à l’appellation explicite de l’instance, le rôle des CHSCT est bien identifié par les salariés,” observe Vincent Jaubert, responsable des affaires juridiques et sociales à la Direction des ressources humaines. Il faut dire que leurs champs d’intervention sont très concrets : équipements de protection (lunettes, chaussures, etc.), état du matériel, sanitaires, ventilation, stress au travail, nuisances sonores… Les membres de CHSCT sont élus par les délégués du personnel et les membres des comités d’établissement. Tout salarié peut être élu au CHSCT. La Direction est tenue de réunir l’instance au moins une fois par trimestre. Sont notamment conviées la Médecine du travail, l’Inspection du travail et la Caisse régionale d’assurance maladie. Au niveau national, une instance coordonne les actions des 18 CHSCT de ENDEL, dégage des problématiques communes et consolide les bonnes pratiques. Les membres des comités ENDEL sont parfois conviés aux réunions des CHSCT de leurs Clients. Dans le nucléaire, il arrive même qu’ils se regroupent en instance élargie. “Avec l’importance que prennent la sécurité et l’environnement, l’action des CHSCT s’inscrit aujourd’hui dans la stratégie globale de ENDEL,” conclut Vincent Jaubert. 6 ENDEL LE MAG N° 15 JANVIER 2009 // ANNICK CAILLAUD // DOMINIQUE GILLE // FRÉDÉRIC JEANNE En plus de nos réunions régulières, nous intervenons beaucoup sur le terrain et nous nous rendons au moins sur 5 ou 6 chantiers par trimestre. Le plus souvent par surprise. En tout cas, nous le faisons systématiquement lors de grands arrêts. Notre rôle n’est pas d’être un gendarme mais d’être objectifs et constructifs. Nous remontons ce qui ne va pas mais aussi les bonnes pratiques, les bonnes idées. Un CHSCT est là pour faire avancer les choses. D’ailleurs nos clients apprécient quand nous visitons les chantiers et nous bénéficions d’une bonne écoute de notre Direction. CHARGÉ DES SUIVIS RÉGLEMENTAIRES SUR GRANDS ARRÊTS MEMBRE DU CHSCT PÉTROCHIMIE (PÔLE SPÉCIALITÉS INDUSTRIELLES) // RODOLPHE GOYET Notre mission : sécuriser le personnel par rapport aux zones amiantées de certains chantiers. Nous vérifions le port des équipements de protection, participons à l’analyse des risques et évaluons l’application des règles établies suite à cette analyse. Il n’y a pas que des points négatifs qui remontent des CHSCT mais beaucoup de positif grâce à une direction très réactive dans la région Centre Sud-Ouest et à une bonne circulation des informations. CHSCT : protection et santé… Vu notre dispersion géographique, il est parfois difficile de se réunir aussi souvent qu’on ne le voudrait. Mais notre rôle, c’est aussi, au quotidien, sur les chantiers, de résoudre tout de suite chacun des problèmes (équipements, matériel, sanitaires…). Durant nos réunions, nous évaluons les 3 mois écoulés notamment en terme d’accidents et de conditions de travail. Par ailleurs, nous participons de plus en plus aux plans de prévention de nos clients : le terrain permet de mieux évaluer les choses. Avec ce que l’on entend sur les risques liés à l’amiante, la poussière ou certaines peintures, les salariés comprennent notre utilité ; ils savent que nous agissons pour leur santé et leur protection. C’est plaisant car on est au cœur de la vie de l’entreprise. L’idéal serait de se rencontrer entre les différents CHSCT de ENDEL. CHEF DE CHANTIER MÉCANIQUE SECRÉTAIRE DU CHSCT DE LA RÉGION SUD-OUEST // SERGE QUARANTA Ma mission : impliquer les membres du CHSCT de façon constructive, notamment dans l’analyse des accidents. Ce sont des éléments moteurs, de très bons relais d’information, notamment grâce à leurs nombreuses visites de chantier. Nous observons aussi beaucoup ce qui se fait ailleurs notamment dans le domaine du risque nucléaire. L’action des CHSCT est visible sur le terrain, les gens voient que l’on s’occupe d’eux et cela contribue au bon climat social de l’entreprise. PRÉSIDENT DU CHSCT BRETAGNE ET BASSE- NORMANDIE MÉCANICIEN SUR L’AGENCE ENDEL DE NOTRE-DAME- DE-GRAVENCHON MEMBRE DU CHSCT DE HAUTE NORMANDIE // JEAN-PAUL ROSE Mon rôle est de conduire les débats, présenter les bilans, faire adopter les comptes-rendus, proposer des actions comme les lunettes de vue de sécurité ou les bouchons auditifs sur mesure. Traiter ce type de sujets, en dehors des chantiers ou des Clients, permet une approche plus conviviale. On est au plus près de la vie et des intérêts de l’entreprise et on va jusqu’au bout des problèmes. PRÉSIDENT DES CHSCT SIEMPA ET TRANSFERTS CHEF DE CHANTIER MEMBRE DU CHSCT CENTRE SUD-OUEST DU PÔLE NUCLÉAIRE ET EN CHARGE DE LA PROBLÉMATIQUE AMIANTE POUR 4 CHSCT DU PÔLE
  7. 7. SYLVAIN ALINAT, INGÉNIEUR MÉTHODES POUR LA RÉGION RHÔNE-ALPES, ACTUELLEMENT BASÉ À BLYES LA QUESTION STÉPHANE POUCHOT, CHEF DE CHANTIER, RATTACHÉ À L’AGENCE DE CROLLES/GRENOBLE ARIANE REVILLOT, CHARGÉE DE MISSION DÉVELOPPEMENT DURABLE, AU SIÈGE Après un DUT en génie chimique et une expérience d’ingénieur commercial, j’ai suivi un Master en Stratégie et Développement Durable. C’est pendant un stage de 6 mois, effectué l’année dernière chez ENDEL, que j’ai vraiment fait connaissance du Groupe. J’ai développé mon autonomie et confronté ma vision du Développement Durable à la réalité du terrain. Les opérationnels ne voient pas toujours comment le Développement Durable se conjugue à leur quotidien. Mais une fois intégré, ils sont moteurs de bonnes idées. Il nous appartient alors de les diffuser. Mon expérience chez ENDEL est courte mais j’ai déjà appris la diversité de ses métiers et la richesse de ceux qui les exercent. Je travaille chez ENDEL depuis presque 20 ans. Dans cette société, j’ai appris à m’adapter, à bouger. J’ai fait beaucoup de déplacements sur des chantiers très différents (chimie, pétrochimie, agroalimentaire, papeterie, nucléaire…). Dans toute la France et même en Italie, près de Naples. Avec le temps, j’ai acquis une expérience de chef de chantier : gestion du personnel, des plannings, des devis, des prises de côtes, commandes de matériel, préparation de la préfabrication, relationnel avec le Client. C’est un métier où on a beaucoup de responsabilités. Ce que j’apprécie particulièrement ? Le changement : je ne travaille jamais avec les mêmes personnes. Cela est très enrichissant. Mon souhait ? Continuer comme ça le plus longtemps possible tout en évoluant. Je n’aime pas être statufié, je veux toujours avancer. C’est dans mon caractère. Ma mission : accompagner un contrat de maintenance dès son démarrage et dans sa gestion quotidienne. J’ai développé chez ENDEL une expérience intéressante en terme de mise en place de méthodes de travail, de management d’équipes sur le terrain, de gestion des coûts, de sécurité, de qualité, d’environnement… Sans oublier, bien sûr, la relation avec le Client. Sur le contrat BASF par exemple, sur lequel je travaille depuis deux ans, nous sommes parvenus à forfaitiser la majeure partie de nos prestations de maintenance. QUELLE EXPÉRIENCE AVEZ-VOUS DÉVELOPPÉE AU SEIN DE ENDEL ? ENDEL LE MAG N° 15 JANVIER 2009 7 FRANCK COLLOMB, COORDINATEUR ADMINISTRATIF DE LA RÉGION CENTRE OUEST (AGENCE ORLÉANS BLOIS) Ancien comptable, j’ai accédé à ce poste en 2002. Cela m’a permis de développer le sens de l’adaptation, du travail d’équipe, du relationnel et contribue à améliorer la gestion dans les agences. Je travaille en collaboration étroite avec le directeur de région, les responsables d’agences ou d’antennes que je couvre (Nantes, La Rochelle, Tours, Orléans-Blois et récemment Saclay). À leur égard, j’occupe un rôle d’appui et de relais. Si un assistant administratif est absent dans une agence, je dois pouvoir me substituer à lui et gérer son quotidien : planning, gestion, formation…
  8. 8. EN DIRECT DES PÔLES ENDEL LE MAG N° 15 JANVIER 2009 8 Polyvalentetstructuré,lepôlespécialitésindustriellesdeENDELrassembledesactivitésquivontdelapapeterie àlapétrochimieenpassantparlestransfertsoulatuyauterie.Grosplansursesforcesd'aujourd'huietles perspectivesdedemain. PAPETERIE : ENDEL RÉSISTE SUR UN MARCHÉ DIFFICILE Coûtsdel'énergie,concurrencedespaysémergents,prixdefabrication…les papetierstraversentunepériodedifficile,oùlespetitesentreprisessontpro- gressivement remplacées par de grands groupes. Dans ce contexte, le département papeterie de ENDEL est moins sollicité pour l'installation de matériel neuf que pour améliorer l'existant ou intervenir pendant les arrêts (3 à 4 jours). “Pour ces papetiers pressés et exigeants, notre capacité à mobiliser 70 à 120 mécaniciens à culture papeterie est d'autant plus importante qu’ils sontencoreréticentsàexternaliserleurmaintenanceetontbesoind'êtreras- surés.Notreprioritéestdelesaccompagnerpouraméliorercertainssujets comme la sécurité, thème encore discret dans la culture papetière. Notre démarche méthodologique, notre qualité d'écoute et notre professionna- lisme sont des atouts que ces clients exigeants apprécient beaucoup” remarque Jean-Pierre Lorentz, directeur du pôle spécialités industrielles. PÉTROCHIMIE ET GRANDS ARRÊTS : UNE VÉRITABLE CULTURE DE PARTENARIAT Quandonsaitqu'unarrêt,surunsitepétrochimique,mobilise300à400per- sonnessur5semaines,pourdescontratsde5à6millionsd'euros,mieuxvaut maîtrisersonsujet.D'autantques'ajoutentsouventàlademandeinitiale30% de travaux supplémentaires. Capables d'aligner les compétences (études préalables,chaudronnerie,soudagedemétaux“exotiques”,manutentionde catalyseur,nettoyagehautepression…),ledépartementpétrochimiegrands arrêtsestunleaderincontestédumarché.Sesatouts:l'expérienceetlaréac- tivité des équipes ainsi que le travail en amont. “Des arrêts se préparent un an en avance. Le moment venu, on peut ainsi se concentrer sur l'imprévu, explique Jean-Pierre Lorentz. Nous sommes aussi les partenaires de nos clients,commeTOTAL,pourdéfinirdesméthodesdetravail,desrèglesqua- litéetdesréflexessécuritéharmonisés.Cettebranchenemanquepasdepers- pectives.L’enjeu,aujourd’hui,estdetrouverlesressourceshumainesformées et motivées. Pour ce faire, nous développons le travail en binôme, tutorat, apprentissageetcherchonsàvaloriserl'imagedecesmétiers:lesecteurde l'énergieestpassionnant,pleindedéfisetENDELtravailleauxcôtésdegrands donneurs d'ordres.” TRANSFERTS : SAVOIR-FAIRE ET DIVERSIFICATION Démonter, transférer et, le cas échéant, remonter une unité industrielle sont les principales missions de ce département. Exemples de contrats récents:lescimenteriesLafarge,unestationd'épurationd'ArcelorMittal,un centre de maintenance Air France… “Cette activité nécessite des compétences souvent méconnues de nos clients qui ont pour but de réaliser des transferts d’installation”, commente Jean-Pierre Lorentz. EUROPIPE : INCONTOURNABLE SUR LE NAVAL “Pour cette branche, dont le principal Client est Aker yards (anciens Chantiers de l'Atlantique) le carnet de commandes a des perspectives jusqu’en 2010-2012,” se réjouit Jean-Pierre Lorentz. Il faut dire que le savoir-faire des 100 personnes qui composent l'équipe, spécialisée dans la tuyauterie de résine, en fait un partenaire incontournable de l'indus- trie navale. Soulignons également que cette filiale est partie prenante dans les grands arrêtsenPétrochimiepourlestravauxdetuyauteriesetquesonagencede Donges est spécialisée dans la rénovation et la maintenance de réservoirs de grandes capacités. HAUTE-NORMANDIE : DE LA SPÉCIALITÉ À LA POLYVALENCE Trèsspécialiséedanslapétrochimie,cetterégionaétéintégrée,pourdesrai- sonsdesynergiesetdecompétencescommunes,aupôlespécialitésindus- trielles. Aujourd'hui, les 320 personnes qui la composent travaillent à Port- Jérôme (EXXON, MOBIL, TOTAL…), Gravenchon (EXXON, TOTAL) et Cléon (Renault). Leurs métiers : la maintenance, l'entretien mais aussi les travaux neufs ou les transferts (comme dans le contrat récent avec les lycées de Haute-Normandie). Chacunedecesbranchess'appuiesursespropresagences,quin'interfèrent pasaveccellesduréseau.Chacuneadesobjectifsentermederésultats,de sécurité et de Développement Durable. “Nos Clients ont besoin de nous et ENDELdisposeduplusbeauréseaudelaprofession.Notrechallengeestde mieuxlevaloriser,d'ypuiserplusnaturellementpourgagnerentransversa- lité,” conclut Jean-Pierre Lorentz. PÔLESPÉCIALITÉS INDUSTRIELLES: l’union fait la force

×