BAUDELAIRE - Spleen

8 235 vues

Publié le

Présentation accompagnant l'étude du poème Spleen, proposée par le manuel scolaire Soleils d'encre (éditions Hachette Éducation - sous la direction de Line Carpentier)

Publié dans : Formation
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
8 235
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
427
Actions
Partages
0
Téléchargements
9
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive





































  • BAUDELAIRE - Spleen

    1. 1. Spleen - Quand le ciel bas et lourd... Poème LXII dans l’édition de 1857 Poème LXXVIII dans l’édition de 1861
    2. 2. Quand le ciel bas et lourd pèse comme un couvercle Sur l'esprit gémissant en proie aux longs ennuis, Et que de l'horizon embrassant tout le cercle Il nous verse un jour noir plus triste que les nuits ; Quand la terre est changée en un cachot humide, Où l'Espérance, comme une chauve-souris, S'en va battant les murs de son aile timide Et se cognant la tête à des plafonds pourris ; Quand la pluie étalant ses immenses traînées D'une vaste prison imite les barreaux, Et qu'un peuple muet d'infâmes araignées Vient tendre ses filets au fond de nos cerveaux, Des cloches tout à coup sautent avec furie Et lancent vers le ciel un affreux hurlement, Ainsi que des esprits errants et sans patrie Qui se mettent à geindre opiniâtrement. - Et de longs corbillards, sans tambours ni musique, Défilent lentement dans mon âme ; l'Espoir, Vaincu, pleure, et l'Angoisse atroce, despotique, Sur mon crâne incliné plante son drapeau noir.
    3. 3. Questionnaire p. 292
    4. 4. Questionnaire p. 292 1. Observation
    5. 5. Questionnaire p. 292 1. Observation 2. Commentaire musical et lexical des rimes
    6. 6. Questionnaire p. 292 1. Observation 2. Commentaire musical et lexical des rimes - Rimes féminines, dites «d’ouverture»
    7. 7. couvercle / cercle
    8. 8. couvercle / cercle humide / timide
    9. 9. couvercle / cercle humide / timide traînées / araignées
    10. 10. couvercle / cercle humide / timide traînées / araignées furie / patrie
    11. 11. couvercle / cercle humide / timide traînées / araignées furie / patrie musique / despotique
    12. 12. couvercle / cercle humide / timide traînées / araignées furie / patrie musique / despotique Ces rimes font ressortir l’impression d’enfermement, à la fois infernal et carcéral, et laissent aussi apparaître, en creux, l’image d’un paradis perdu : «sans patrie», «sans...musique»
    13. 13. Questionnaire p. 292 1. Observation 2. Commentaire musical et lexical des rimes
    14. 14. Questionnaire p. 292 1. Observation 2. Commentaire musical et lexical des rimes - Rimes masculines, dites «de clôture»
    15. 15. ennuis / nuits
    16. 16. ennuis / nuits souris / pourris
    17. 17. ennuis / nuits souris / pourris barreaux / cerveaux
    18. 18. ennuis / nuits souris / pourris barreaux / cerveaux hurlement / opiniâtrement
    19. 19. ennuis / nuits souris / pourris barreaux / cerveaux hurlement / opiniâtrement Espoir / drapeau noir
    20. 20. ennuis / nuits Passage progressif de la cause souris / pourris (ennuis) à la manifestation concrète du mal (pourriture,enfermement), barreaux / cerveaux pour aboutir à la conséquence, la défaite (cf. le contre-rejet qui hurlement / opiniâtrement ruine l’Espoir) et sa matérialisation : le drapeau noir Espoir / drapeau noir
    21. 21. Questionnaire p. 292 1. Observation 2. Commentaire musical et lexical des rimes 3. Le bestiaire du spleen
    22. 22. Questionnaire p. 292 1. Observation 2. Commentaire musical et lexical des rimes 3. Le bestiaire du spleen
    23. 23. Questionnaire p. 292 1. Observation 2. Commentaire musical et lexical des rimes 3. Le bestiaire du spleen
    24. 24. Questionnaire p. 292 1. Observation 2. Commentaire musical et lexical des rimes 3. Le bestiaire du spleen 4. Un tableau du spleen - Dessin d’un cadre
    25. 25. Questionnaire p. 292 1. Observation 2. Commentaire musical et lexical des rimes 3. Le bestiaire du spleen couvercle 4. Un tableau du spleen - Dessin d’un cadre
    26. 26. Questionnaire p. 292 1. Observation 2. Commentaire musical et lexical des rimes 3. Le bestiaire du spleen couvercle 4. Un tableau du spleen bas et lourd - Dessin d’un cadre
    27. 27. Questionnaire p. 292 1. Observation 2. Commentaire musical et lexical des rimes 3. Le bestiaire du spleen couvercle 4. Un tableau du spleen bas et lourd barreaux - Dessin d’un cadre
    28. 28. Questionnaire p. 292 1. Observation 2. Commentaire musical et lexical des rimes 3. Le bestiaire du spleen couvercle 4. Un tableau du spleen bas et lourd barreaux cachot - Dessin d’un cadre
    29. 29. Questionnaire p. 292 1. Observation 2. Commentaire musical et lexical des rimes 3. Le bestiaire du spleen couvercle 4. Un tableau du spleen bas et lourd barreaux cachot - Dessin d’un cadre murs
    30. 30. Questionnaire p. 292 1. Observation 2. Commentaire musical et lexical des rimes 3. Le bestiaire du spleen couvercle 4. Un tableau du spleen bas et lourd barreaux cachot - Dessin d’un cadre murs cogner
    31. 31. Questionnaire p. 292 1. Observation 2. Commentaire musical et lexical des rimes 3. Le bestiaire du spleen couvercle 4. Un tableau du spleen bas et lourd barreaux cachot - Dessin d’un cadre murs cogner prison
    32. 32. Questionnaire p. 292 1. Observation 2. Commentaire musical et lexical des rimes 3. Le bestiaire du spleen couvercle 4. Un tableau du spleen bas et lourd barreaux cachot - Dessin d’un cadre murs cogner prison filets
    33. 33. Questionnaire p. 292 1. Observation 2. Commentaire musical et lexical des rimes 3. Le bestiaire du spleen couvercle 4. Un tableau du spleen bas et lourd barreaux cachot - Dessin d’un cadre murs cogner prison filets - Une seule teinte :
    34. 34. Questionnaire p. 292 1. Observation 2. Commentaire musical et lexical des rimes 3. Le bestiaire du spleen couvercle 4. Un tableau du spleen bas et lourd barreaux cachot - Dessin d’un cadre murs cogner prison filets - Une seule teinte : noir
    35. 35. Questionnaire p. 292 1. Observation 2. Commentaire musical et lexical des rimes 3. Le bestiaire du spleen 4. Un tableau du spleen 5. Autour des -e muets
    36. 36. Quand le ciel bas et lourd pèse comme un couvercle Sur l'esprit gémissant en proie aux longs ennuis, Et que de l'horizon embrassant tout le cercle Il nous verse un jour noir plus triste que les nuits ; Quand la terre est changée en un cachot humide, Où l'Espérance, comme une chauve-souris, S'en va battant les murs de son aile timide Et se cognant la tête à des plafonds pourris ; Quand la pluie étalant ses immenses traînées D'une vaste prison imite les barreaux, Et qu'un peuple muet d'infâmes araignées Vient tendre ses filets au fond de nos cerveaux, Des cloches tout à coup sautent avec furie Et lancent vers le ciel un affreux hurlement, Ainsi que des esprits errants et sans patrie Qui se mettent à geindre opiniâtrement. - Et de longs corbillards, sans tambours ni musique, Défilent lentement dans mon âme ; l'Espoir, Vaincu, pleure, et l'Angoisse atroce, despotique, Sur mon crâne incliné plante son drapeau noir.
    37. 37. Les vers sont en permanence allongés par une prononciation traînante qui souligne les mots clés, les allégories qui hantent le cerveau du poète. La lenteur devient obsessionnelle. Ainsi la mélancolie devient une sorte de maladie de l‘imaginaire qui s’enferme dans une prison où un bestiaire morbide surveille le poète
    38. 38. Questionnaire p. 292 1. Observation 2. Commentaire musical et lexical des rimes 3. Le bestiaire du spleen 4. Un tableau du spleen 5. Autour des -e muets 6. Les allégories de ce poème
    39. 39. L’espérance / l’Espoir Espérance = une des 3 vertus théologales c’est la confiance dans la grâce de Dieu l’Espoir, est un état psychologique d’attente confiante Tous deux sont terrassés par une troisième allégorie : l’Angoisse angoisse > angustus = serré = état psychologique où la gorge est serrée l’angoisse est ici la manifestation d’un sentiment que l’avenir est rétréci. Ainsi, le cerveau est une sorte de prison où se joue un théâtre affreux, la lutte inexorable entre la confiance en l’avenir et l’angoisse.
    40. 40. La cloche fêlée II est amer et doux, pendant les nuits d’hiver, D’écouter, près du feu qui palpite et qui fume, Les souvenirs lointains lentement s’élever Au bruit des carillons qui chantent dans la brume. Bienheureuse la cloche au gosier vigoureux Qui, malgré sa vieillesse, alerte et bien portante, Jette fidèlement son cri religieux, Ainsi qu’un vieux soldat qui veille sous la tente ! Moi, mon âme est fêlée, et lorsqu’en ses ennuis Elle veut de ses chants peupler l’air froid des nuits, II arrive souvent que sa voix affaiblie Semble le râle épais d’un blessé qu’on oublie Au bord d’un lac de sang, sous un grand tas de morts Et qui meurt, sans bouger, dans d’immenses efforts.

    ×