E-transformation du Quantified Self

360 vues

Publié le

Qu'est-ce que le Quantified Self ?
Le Quantified Self vient-il modifier les usages autour de la mesure des données personnelles ?
Ce phénomène va t-il perdurer ?
C'est à ces questions que nous avons tenté de répondre dans notre étude sur l'e-transformation du Quantified Self.

Publié dans : Santé
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
360
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
6
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • AMA – Advances Mobile Aplications
  • E-transformation du Quantified Self

    1. 1. Thomas Decouvelaere, Paulina Deik, Alexandra Duhamel, Lisa Hoch, Céline Scamps, Caroline Thomasset
    2. 2. I. Introduction III. La e-transformation en exemples IV. E-transformation: aspects transverses V. Avenir et perspectives Sommaire
    3. 3. Source: Idate 80 milliards d’objets connectés prévus d’ici 2020 L’Internet des objets connaitra un taux annuel moyen de croissance de 41% entre 2014 et 2020 61% des téléphones mobiles sont des trackeurs fitness ou d’une autre activité 46% des utilisateurs des objets connectés disent que cela a changé leurs habitudes sportives et nutritionnelles Quelques chiffres
    4. 4. 2007: Première apparition du terme dans le magazine WIRED Regroupement d’outils, principes et méthodes Utilisés pour mesurer ses données personnelles Eclairage inédit sur nous- mêmes Mieux gérer notre santé, notre bien-être et notre productivité La définition du Quantified Self
    5. 5. Pourquoi maintenant ? Mesurer ses données personnelles n’est pas nouveau Avant les mesures se faisaient à la main La révolution digitale changeTOUT !
    6. 6. Quelle valeur ajoutée pour ce nouveau business? Le Quantified Self vient-il modifier les usages autour de la mesure des données personnelles? Ce phénomène va-t-il perdurer? Problématique
    7. 7. II. De l’automesure au Quantified Self Sommaire
    8. 8. Un peu d’histoire…
    9. 9. L’apparition de l’auto-mesure Début XXème siècle Accès du grand public au pèse personne XIXème siècle Introduction de l’auto-mesure dans les hôpitaux XIXème siècle Le thermomètre médical rentre dans les usages
    10. 10. Années 60-70 Généralisation des outils de mesure Toujours en lien avec le domaine de la santé
    11. 11. Pourquoi l’auto-mesure? • Pour surveiller son poids • Pour suivre la croissance de son enfant • Pour surveiller ses points de vigilance • Pour suivre une maladie chronique
    12. 12. Années 80-90 L’auto-mesure s’étend au domaine sportif
    13. 13. Années 2000 Les conditions idéales pour l’émergence du Quantified Self
    14. 14. Chaîne de valeurs avant: une organisation en silo Infrastructure : type PME, entreprise familiale, industriel Ressources humaines : type traditionnel, paternaliste R&D : Ingénieur mécanique, électronique Achats : matières premières, composants Logistique d’approv. : interne au sein des entrepôts Fabrication : interne avec des usines en propre Logistique commerc. : logistique externe confiée à un prestataire Marketing & ventes : grande distribution / distribution sélective Services : SAV peu développé, 1 an de garantie MARGE
    15. 15. Chaine de valeur du Quantified Self Infrastructure : Start-up /PME principalement R&D : Gestion de données, connectivité Achats : Matières premières, composants électroniques Analyse du besoin • Secteur ? • Marché ? FabricationConception Design • Objet • Application • Plateforme Marketing • Acquisition • Notoriété • Conversion • Fidélisation Services • Peu développés MARGE Distribution • Direct •Tiers oVirtuel o Physique Données • Récolte • Stockage • Analyse • Présentation Exploitation par un tiers • Médecins • Assurances
    16. 16.  BIEN ETRE/SANTÉ – nutrition et perte de poids, suivi du sommeil… – état cardio-vasculaire, maladie chronique, diabète…  SPORT – suivre et améliorer sa condition physique préparation physique et sportive  MODE DEVIE ET COMPORTEMENT – évaluation du comportement ou de l’humeur, organisation personnelle, gestion du temps… Les 3 domaines du Quantified Self
    17. 17. Surveillance Suivre des risques potentiels pour soi ou autrui Connaissance de soi Prendre conscience; Découvrir ses propres pratiques et modes de vie Mesure de performance Atteindre un objectif fixé, Contrôler l’efficacité d’un effort spécifique Mesure de régularité Rompre avec une mauvaise pratique ou « routiniser » une bonne pratique Réflexion sur soi Pourquoi s’y mettre?
    18. 18.  UneWeb App Seule  Une Mobile App seule  Des objets connectés associés à une web app et/ou une mobile app 3 types de produits
    19. 19. Quantified Self Collecter, analyser, visualiser et partager ses données personnelles Objets connectés • Big Data, Open Data • Réseaux Sociaux • Technologies capteurs et apps Quantified Self et Objets Connectés
    20. 20. Un objet de la vie quotidienne (une montre, une balance) qui réalise des mesures de l’activité du consommateur connecté à Internet permettant notamment au consommateur d’analyser ses comportements .. .. .. ......Les objets connectés
    21. 21. OBJET CONNECTIVITÉ Transfert des informations vers un autre terminal INTELLIGENCE Capacité de traitement de l’information INTERFACE Entre l’objet et son utilisateur CAPTEURS MEMS: Micro electro mechanical systems ENERGIE Fonctionnement des éléments électroniques Comment ça marche?
    22. 22. MESURE AUTOMATISÉE Objets à capteurs ou capteurs intégrés dans un Smartphone Capteur Mixte Déclaratif AUTO-EVALUATION Données rentrées manuellement par l’utilisateur Capteur + Déclaratif L’enregistrement des données Source: Anne-Sylvie Pharabod etVéra Nikolski d'Orange Labs
    23. 23. + PARTAGER L’environnement de fonctionnement Source: UserADgents
    24. 24. L’explosion des objets connectés et du Quantified Self  Baisse du cout des capteurs et du hardware  Installations de stockage et de calcul  Des capteurs plus petits, plus divers et puissants  Equipement de la population en smartphones et tablettes  Les technologies de connexion sans fil (3G/4G/LTE, Wifi, Zigbee Bluetooth  Des microcontrôleurs moins gourmands en énergie Objets connectés et QS  Explosion du volume de données  Le système de stockage du Cloud arrive à maturité  La conversion des données en intelligence actionnable Big Data Analytics La loi de MetcalfeLa loi de Moore Source: SVBAnalytics
    25. 25. • Les études se suivent mais ne se ressemblent pas sur l'estimation du nombre d'objets connectés d’ici à 2020 • Mais s’accordent autour de leur très forte croissance actuelle et à venir 80 milliards selon l’Idate and the winner is… Des estimations prospectives disparates
    26. 26. 1 900 milliards $ = le marché des objets connectés d’ici 2020 - Cabinet Gartner 43 millions de moniteurs d'activités vendus dans le monde en 2013 - Cabinet IHS Mars 2013: Fitbit lève 30 M$ Valorisation de 300 M$ Février 2014: Jawbone lève 250 à 300 M$ Valorisation: 3,3 G$ Juillet 2013: Withings lève 23,5 M€ Aout 2013: Netatmo lève 4,5 M€ Les chiffres du marchés
    27. 27. CA < 10M$ => rendement inférieur CA > 10M$ $ de CA =>surperformance Comparaison de la croissance des ventes par segments de CA entre pairs Performance globale des entreprises Source: SVBAnalytics
    28. 28. Les objets connectés, la revanche des Etats Européens?
    29. 29.  Objets connectés partie des 34 projets d’avenir du gouvernement français  25 avril 2013 : 150 M€ investis dans des appels à projets « cœur de filière » du FSN  Les objets connectés sont l’une des 4 technologies stratégiques visées  Fleur Pellerin souhaite ouvrir une Cité des Objets connectés en mars 2014 Les objets connectés, un sujet stratégique
    30. 30. III. La e-transformation en exemples • De la balance à la balance connectée • Nike : un atout stratégique • Zoom sur une application du sommeil • Sen.se: nouvel entrant • Le domaine de la santé Sommaire
    31. 31. L’e-transformation de la balance
    32. 32. 1. Connaître 1. Contrôler 1. Rectifier Peu d’engagement de l’utilisateur Pourquoi se pèse-t-on?
    33. 33. Un marché mature Timide hausse du petit électroménager : +0,3% en 2013 Prix de vente moyen: 58 euros 3 grandes marques et de nombreuses MDD Des technologies comparables Source : EtudeGIFAM 2013 Le marché du petit éléctroménager
    34. 34. Infrastructure : type PME, entreprise familiale, industriel Ressources humaines : type traditionnel, paternaliste R&D : Ingénieur mécanique, électronique Achats : matières premières, composants Logistique d’approv. : interne au sein des entrepôts Fabrication : interne avec des usines en propre Logistique commerc. : logistique externe confiée à un prestataire Marketing & ventes : grande distribution / distribution sélective Services : SAV peu développé, 1 an de garantie Production: Une industrie avant tout
    35. 35. Marketing Commercial Recherche & Développement Clients Logistique Une logistique de cloisonnement
    36. 36. GMS GSS Magasins de proximité Grands magasins VAD / InternetSource : GIFAM Les circuits de distribution
    37. 37. Source : Etude GIFAM / GFK, février 2014 Poids des circuits de distribution
    38. 38. PubTerraillon 1979 : http://www.ina.fr/video/PUB3254160125 Faible communication sur les balances car font désormais partie des objets du quotidien avec peu d’intérêt. Focus communication
    39. 39. 2009: Disruptive Innovation
    40. 40. • Une société :Withings • Créée en 2008 • Par Eric Carreel à l’origine de la première Livebox de FranceTelecom • Première balance connectée lancée en 2009 Qu’est-ce que c’est?
    41. 41. L’utilisateur au coeur de la stratégie L’usage au cœur de la stratégie
    42. 42. AVANT : Connaître son poids MAINTENANT L’usage au cœur de la stratégie
    43. 43. AVANT : Contrôler son poids MAINTENANT L’usage au cœur de la stratégie
    44. 44. AVANT : Rectifier son poids Avec plus de 100 applications partenaires MAINTENANT L’usage au cœur de la stratégie
    45. 45. Et en plus… L’usage au cœur de la stratégie
    46. 46. Les équipes R&D, marketing et commerciale à Issy-les-Moulineaux Production externalisée Proche d’une société de services Production : Une toute autre logique
    47. 47. Une API pour les développeurs Le Software : La vraie valeur
    48. 48. • CPA : entre 7 et 9% de commission sur chaque achat • Des formats créatifs et liens • Plateforme d’affiliation utilisée L’AFFILIATION Distribution: le web premier canal
    49. 49. Exemple d’affiliation Withings
    50. 50. • Vente directe sur le site Withings • Présents sur les sites des e-marchands et marketplaces majeurs E-commerce : Withings
    51. 51. SEO : position 1 sur la première page SEA : position 1 Capture d’écran faite le 02/03/2014 en navigation privée Page Rank = 6 Withings Search Engine Marketing
    52. 52. Withings : Retargeting
    53. 53. Ouvriront à partir de mars 2014 : Quatre Temps de la Défense, Rosny 2, Carré Sénart et Forum des Halles La Fnac a ouvert son espace objets connectés en septembre 2013. Les Objets connectés deviennent un marché “mainstream” Withings : ditribution physique
    54. 54. Source : Techcrunch.com, Mac4Ever.fr, JDN.fr Articles sur des sites de référence • Techcrunch : +50 articles au total • Mac4Ever : 10 articles ces 6 derniers mois, • JDN : 7 articles ces 6 derniers mois Participation à des évènements et concours clés : • Consumer Electronic Show Withings : Relation presse / public
    55. 55. • Nombre de fans : 34 500 • Origine des fans : • Etats-Unis : 25% • Mexique : 10% • France : 10% • 289 contributeurs sur les 6 derniers mois Source : Social Baker, données relevées entre sept. 2013 et fev. 2014 Evolution du nombre de fans entre sept. 2013 et fev. 2014 Réseaux sociaux : Withings sur Facebook
    56. 56. • Nombre d’abonnés : 19 200 • 7820 tweets Evolution du nombre d’abonnés Entre dec. 2013 et fev. 2014 CES 2014 Source : Social Baker, données relevées entre dec. 2013 et fev. 2014 Réseaux sociaux : Withings sur Twitter
    57. 57. • Nombre d’abonnés : 1420 • Nombre de vues : +2M Nombre de vues par jour entre seprt.2013 et fev. 2014 Source : Social Baker, données relevées entre sept. 2013 et fev. 2014 Réseaux sociaux : Withings sur YouTube
    58. 58. Résultats « Sur un marché comme le nôtre, tout ce que nous communiquons peut servir nos concurrents », Cédric Hutchings, co-fondateur et DG • Levée de fonds en juillet 2013 de 23 millions d’euros dont 11 millions de la Banque Publique d’Investissement. • Une centaine d’employés, dont 85 en France et 6 en Asie. • Prévoit de doublier d’effectifs en 2014 pour passer à 200 employés en France. • 50% des ventes se font aux Etats-Unis • Ne communique sur aucun chiffre d’affaires
    59. 59. Et les concurrents ? • Fitbit Aria • iHealth • Et les acteurs « historiques » s’y mettent aussi…
    60. 60. Focus Terraillon Vidéo de présentation : https://www.youtube.com/watch?v=viY7YmC3mpw
    61. 61. Terraillon en quelques mots Lancement par étape : • En 2012 : lancement duWeb Coach • En 2013 : lancement de l’application sur iPhone • Comprendre et suivre sa masse musculaire, graisseuse et hydrique
    62. 62. Withings vs Terraillon : quelle différence ? • Le SOFTWARE • L’une maîtrise le software mais pas la production • L’autre maîtrise la production mais pas le software
    63. 63. Le Quantified Self chez Nike
    64. 64. Nike : Le marketing de masse
    65. 65. De nouvelles tendances • Des besoins liés au digital • Des consommateurs :  Acteurs  Exigeants  Infidèles  Informés • Une concurrence plus agressive
    66. 66. Nike : Comment fidéliser? • Relier les personnes entre elles • Plus de temps au contact de la marque • Créer une communauté avec un objectif partagée • Se positionner par rapport aux Nouvelles Technologies
    67. 67. Nike une marque qui s’adapte
    68. 68. Une stratégie progressive 2006 : NIKE+ Pouvoir tracker différents paramètres Mise en place d’une communauté 2012 : 7 millions d’utilisateurs
    69. 69. Une application personnalisable Temps, parcours, vitesse, distance Encouragements Partages des performances
    70. 70. Une application personnalisable
    71. 71. Nike+ : Un Ecosystème
    72. 72. La montre de sport GPS Nike+ • Votre position • Votre allure • La distance • Le nombre de tours • Les calories brûlées • Votre fréquence cardiaque • L’historique complet • Conserve vos records personnels • Vous encourage
    73. 73. Nike+ Fuelband SE • Activités variées • Marche au Fuel • Objectifs adaptables
    74. 74. Nikefuel: Unité universelle
    75. 75. Un challenge
    76. 76. Nike et Facebook • Intégré à l’application • Suivi social • Encouragements par likes
    77. 77. Une expérience virtuelle et physique • « Nike Runner » via les réseaux sociaux • Coachs Nike • Retrouver ses amis Nike+
    78. 78. Un canal d’engagement Communication par: • Nike • Conso-acteurs Communication sur: • La marque • Ses valeurs • Ses produits
    79. 79. Nike un écosystème complet Des outils pour: • Une communication personnalisée • La mise en avant d’autres produits
    80. 80. Des conseils personnalisés • Boutique Nike+ • Analyse de la foulée • Nouer le dialogue
    81. 81. La boutique Nike Une visite expose l’utilisateur à la boutique
    82. 82. Un nouveau levier Plateforme Nike+ Vendeurs
    83. 83. L’exemple Sen.se
    84. 84. Les prémices du concept 2003 création de l’entreprise Violet Rafi Haladjian et Olivier Mével, entrepreneurs français Connecter tous les objets à internet Produit : lampe DAL 2005 Création du lapin Nabaztag Produit plus accessible Considéré comme l’un des tous premiers appareils communicants Pionnier de l’Internet des objets Source: Sen.se
    85. 85. L’entreprise aujourd’hui Évolution du champ sémantique et idéologique 2003 : objets et connexion 2013 : vie et sens Humanisation de la relation à l’objet Ne plus connecter des machines mais la vie elle- même 2010 Création de Sen.se La maman connectée « Mother » primée aux #CES2014 Annonce de sa sortie en mars 2014 Source: Sen.se
    86. 86. Connecter la vie directement, simplement et spontanément Mother, qu’est-ce que c’est? Source: Sen.se
    87. 87. 5 facteurs d’intelligence • Observer • Se souvenir • Interpréter • Apprendre • Se réadapter continuellement Le concept Source: Connected objects Nuance entre objet connecté et intelligent
    88. 88. Dispositif et fonctionnement Source: Communiqué de presse MotionCookie reliés à la Mother Analyse les mouvements, la température, la position Usages multiples Enregistre 10 jours de données
    89. 89. Senseboard Source: L’informaticien Tableau de bord de votre vie Disponible via différents supports Regroupe toutes les données et les analyse
    90. 90. Une solution innovante Communication via SMS/Mail/Appel Protège les données personnelles Permet l’anticipation et le rappel en cas d’oubli 15 applications développées à ce jour Application antisociale API ouvertes dans un futur proche
    91. 91. Les usages – Quantified Self Gérer et analyser sa consommation de café Vérifier son stock de capsules Rappel de la prise de médicaments Suivi et renouvellement de l’ordonnance Gérer et analyser sa consommation d’eau Gérer et analyser l’efficacité et la durée de son brossage de dents
    92. 92. Les usages – Quantified Self Se sentir mieux et bouger plus Contrôler son activité physique Bien dormir et se réveiller en pleine forme Monitorer l’efficacité de son sommeil
    93. 93. Distribution Précommande et commercialisation en ligne sur le site de la marque Réseau de distributeurs high-tech Source: Connected objects
    94. 94. Communication Nov. 2013 : Conférence de presse sur Sen.se Dec. 2013 : Sen.se dévoile « Mother » Janv. Et Fev. 2014 : Communiqués de presses Relais dans la presse spécialisées (One.net, …)
    95. 95. Le sommeil et le Quantified Self
    96. 96. Accès rapide a nos données Le nombre d’heures dormis la nuit dernière Début du tracking Le choix facile des fonctionnalités du tracking Interface
    97. 97. • Tracking de mouvements • Tracking et enregistrement du son • Possibilité d’evaluer la qualité du sommeil • Notes sur les rêves et les boissons/nourriture consommées avant de dormir Tracking
    98. 98. Tracking • Analyse graphique du temps de sommeil par jours / semaine/mois • La moyenne de sommeil par jour • Le déficit de sommeil accumulé
    99. 99. Les données • Création d’une base de données du sommeil • Suivi et des heures de sommeil • Calcul du déficit d’heures de sommeil
    100. 100. Les conseils • Le tutoriel sur l’utilisation de l’application • Comment faire pour bien dormir? • Commet faire pour rester réveillé? • Les informations sur le sommeil
    101. 101. Le Quantified Self et la santé Un contexte favorable : le vieillissement de la population et l’apparition des NTIC favorisent l’émergence de l’e-santé.
    102. 102. Les chiffres du Quantified Self dans la santé publique 50% des français possédant un ou plusieurs objets connectés s’en servent pour monitorer leur santé 46% de ces données ont été récupérées via une application mobile ou un objet connecté 82% des professionnels de santé ont déjà reçu des données recueillies par leurs patients Source: Ipsos/Ifop
    103. 103. Une population des Etats-Unis bien plus en avance et concernée: • 69% de “trackers” aux US contre 48% en France • Les malades chroniques sont très impliqués Source: Pew Research Center(2012)/Medicare (2013) Les utilisateurs
    104. 104. De plus en plus de tracking via un outil technologique: • +8% entre 2012 et 2013 pour les utilisateurs américains • +15% pour les personnes avec 2(+) maladies chroniques • 61% des “trackers” possèdent 1 ou plusieurs objets connectés Source: Pew Research Center(2012)/Medicare (2013) Les utilisateurs
    105. 105. Source: Pew Research Center(2012)/Medicare (2013) Impact du Quantified Self sur les personnes trackées • 40% font plus confiance à leur médecin • 46% ont adaptés leur mode de vie en fonction des résultats obtenus • 34% se sentent plus optimistes Les utilisateurs
    106. 106. 91% des professionnels de santé estiment que le Quantified Self va permettre d’améliorer les diagnostics et les traitements des patients Source: Ifop/Medicare Les professionnels de santé
    107. 107. Source: Ifop/Medicare Risqué, long, compliqué et onéreux Problème de la confidentialité des données Besoin de collaboration entre les acteurs qui va à l’encontre de l’ultra compétitivité du marché Les professionnels de santé
    108. 108. Les innovations santé engendrées par le Quantified Self
    109. 109. iHealth Leader mondial des objets de santé connectés
    110. 110. iHealth Professionnels Particuliers L’intégration de la technologie mobile permet aux utilisateurs de mesurer, suivre et partager leurs données, et jouer un rôle plus actif dans la gestion de leur santé.
    111. 111. 2013: Création de l’entreprise française Janvier 2014: Remarquée durant le CES Juin/Juillet 2014: Lancement du produit Kolibree
    112. 112. Kolibree
    113. 113. • Suivi des enfants et même des adultes sur l’hygiène bucco- dentaire • Transmission des informations aux dentistes, pour un traitement et diagnostic sur mesure Kolibree
    114. 114. Imedipac par Medissimo Pilulier connecté 100% français Primé au CES 2014 Relié à la plateforme e-santé Medissimo « Smart PillBox, smarter health »
    115. 115. Rappel du traitement Diminue le nombre d’oublis Mobilise la famille et la rassure Imedipac par Medissimo Suivi des prescriptions et de la prise des médicaments Respect des données confidentielles
    116. 116. Nouveau “bébé” de Rest Devices Objet phare du CES 2014 “You are a great parent” Mimo Baby Monitor
    117. 117. Mimo Baby Monitor Contrôle de sa respiration Evaluation en temps réel de sa température Suivi de son temps de sommeil Monitoring de ses mouvements
    118. 118. Vers une santé 3.0 en SOLOMO?  Patient plus engagé et plus responsabilisé  Communauté qui propose un soutien moral et psychologique sur mesure  Un real life data inépuisable  Accès en temps réel aux constantes vitales des patients
    119. 119. IV. E-transformation: aspects transverses • Business models • E-marketing • Réseaux sociaux • Changements d’usages • Risques et contraintes Sommaire
    120. 120. Les business models
    121. 121. Les Business Models Modèle classique Modèle intermédiaire Modèle émergent Vendre les objets connectés ; mettre en place un modèle freemium pour les apps Monétiser l’analyse de la data Ex: pour l’amélioration des algorithmes des sociétés d’assurance qui calculent les polices d’assurance Devenir la plateforme qui centralise toutes les données
    122. 122. Modèle émergent: passer de … Source:Aaron Parecki
    123. 123. à … Source:Aaron Parecki
    124. 124. Business Model du Healthgraph de Runkeeper Source: Inframarginal
    125. 125. E-marketing L'acquisition client sur internet
    126. 126. Les tendances
    127. 127. Quantified Self : Un mot inexploitable
    128. 128. Bracelet Jawbone Bracelet connecté Les tendances Sortie Nike Fuelband aux US Sortie des 1ers acteurs Explosion du terme bracelet connecté
    129. 129. Montre connectée Montre Apple La montre bleue Nike Sportwatch Les tendances
    130. 130. Référencement Naturel
    131. 131. Bracelet connecté Balance connectée Montre connectée Référencement Payant
    132. 132. SEA Bracelet connecté
    133. 133. SEA Bracelet connecté
    134. 134. SEA Balance connectée
    135. 135. SEA Balance connectée
    136. 136. SEA Montre connectée
    137. 137. ? SEA Montre connectée
    138. 138. CA ProduitsProduits Best-sellers Multitude d’applications La longue traîne du Quantified Self
    139. 139. Les réseaux sociaux
    140. 140. Source : https://www.hashtracking.com/ #Fitbit : Les hashtags (Twitter) #quantifiedself :
    141. 141. Pourquoi partager ses données sur les réseaux sociaux • Bénéficier de la pression/dynamique collective pour respecter ses objectifs • Se comparer à d'autre, se valoriser par rapport à son réseau • Obtenir des conseils, des messages de soutien et d'encouragement. Demain, peut-être choisirons-nous nos amis sur les réseaux par rapport au fait qu’ils nous encouragent ou non
    142. 142. Avec qui ? Où ? Performance Proches, pairs et inconnus RS spécialisés et généralistes, blog, forum Routinisation Proches RS généralistes Surveillance Inconnus Forums Modalités d’échange sur les réseaux sociaux Les types d’échanges sur la performance: • Echange policé dans les espaces personnels (blog, profil FB..): félicitations et encouragement • Echange technique et polémique sur les forum • Echange compétitif sur les espaces communs des sites spécialisés (ex: défis Nike) Source : Anne-Sylvie Pharabod etVéra Nikolski d’Orange Labs
    143. 143. Les changements d’usages
    144. 144. Qui sont les quantifiés? Reflexion sur le processus et la pratique de la mesure  Ils utilisent le QS comme un microscope pour dresser leur propre portrait Les utilisateurs du Quantified Self deviennent des prosumers Apparition des datasexuels? Quelle relation avec nos propres données?
    145. 145. Un progrès de la réflexivité?  Les quantifiés choisissent ce qu'ils mesurent  Une focalisation de l'attention, un "zoom avant »  Injonction à formuler un projet entrepreneurial de soi La mise en chiffres de soi: les usages Source: Pharabod, Nikolski, Granjon
    146. 146. La question de la comparaison Caractère normatif de la paratique de l’auto-mesure Le Quantified Self a tendance à promouvoir des histoires de transformation  Peur d’une exclusion, discrimination, standardisation
    147. 147. Les risques et contraintes
    148. 148. Les Risques A qui appartiennent les données que nous créons? Qui d’autre y a accès?Avons- nous un droit de regard quand à leur partage ou utilisation par d’autres? Des données parfois sensibles Bien-être ≠ santé = flou Un partage non encadré Le croisement des données une mine d’information
    149. 149. Faille de sécurité, virus… • Interception de données lors de la transmission • Altération des données transmises • Prise de contrôle d’un objet connecté • Attaque du concentrateur de données Les Solutions de sécurité incontournables pour le Quantified Self de demain selon un panel de spécialistes de l’industrie Risque de détournement du Quantified Self Source: UserADgents/UBM/VDC Research
    150. 150. Quantified Self meets retargeting
    151. 151. La question de la responsabilité. Demain ?
    152. 152. • Utiliser un pseudonyme pour partager leurs données, • Ne pas automatiser le partage des données vers d'autres services (notamment vers les réseaux sociaux) • Ne publier les données qu'en direction de cercles de confiance • Effacer ou récupérer les données lorsqu'un service n'est plus utilisé. Les recommandations de la CNIL
    153. 153. Olivier Desbiey, Direction de l’Innovation et de la Prospective de la CNIL Une très forte implication de la CNIL: • Un comité d’experts • Conditions d’utilisation réelles Pistes pour une régulation: • Prévention amont • Graduer la sensibilité des données pour mieux apprécier les situations • Labelliser les capteurs/apps Interview d’Olivier Desbiey
    154. 154. V. Avenir et perspectives Sommaire
    155. 155. • Les lunettes Google Glass ont été utilisées vendredi 14 février 2014 au CHP (Centre Hospitalier Privé) Saint-Grégoire près de Rennes par le Dr PhilippeCollin. • Grâce à une application développée par une start-up française AMA, l’opération a pu être filmée et transmise en temps réel au Japon. Les lunettes dans la médecine
    156. 156. Vers le Quantified Self cognitif ? Une recherche visant à identifier les pensées, ressentis, états d’esprit Pour améliorer la santé mentale
    157. 157. Les capteurs sous la peau • Implant de l’Université polytechnique de Lausanne qui permet de suivre les réactions de l’organisme. • Tatoutage numérique (electronic tatoos) qui permet de capter la plupart des signaux vitaux. Permet un suivi médical à distance + électrochoc en cas de problème. • Patch de géolocalisation pour les personnes âgées (exemple : projet SACHA)
    158. 158. Prospectives LES USAGES Dépasser le stade du gadget pour une valeur ajoutée plus tangible pour l’utilisateur Le Quantified Self comme coach de vie . Une inclusion sécurisée dans le parcours médical. LE BUSINESS Le service: la dimension fondamentale du Quantified Self Une inclusion sécurisée dans le parcours médical La conjugaison avec les nanotechnologies
    159. 159. Nous souhaitons particulièrement remercier : Olivier Desbiey et Emmanuel Gadenne Remerciements
    160. 160. Cette présentation a été réalisée par 6 étudiants du programme MBA Marketing et Commerce sur Internet de l’Institut Léonard deVinci :  Thomas Decouvelaere : @ThomasDecouv  Paulina Deik : @PDeik  Alexandra Duhamel : @AlexandraDhml, http://www.lesatamanes.com/  Lisa Hoch : @Lisamth_  Céline Scamps : @CelineScamps  CarolineThomasset : @CarolineTh, http://www.voirlemonde.fr/

    ×