Trentenaires en 2016

322 vues

Publié le

quelques réflexions sur ce qui fait la génération qui prend les rênes de la société.

Publié dans : Marketing
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
322
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
169
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Trentenaires en 2016

  1. 1. 0 Catherine Bonneau 06 03 24 89 26 Catherine Bonneau 06 03 24 89 26 Cath.bonneau@sfr.fr http://powwowbuzz.blogspot.fr/ Trentenaires - 2016 La matrice d’une génération
  2. 2. 1 Catherine Bonneau 06 03 24 89 26 Trentenaires - 2016 1- Préambule La matrice d’une génération
  3. 3. 2 “ Ils sont les aînés de la « Génération Y », Digital Natives ou presque, leurs années d’enfance et d’adolescence se sont déroulées dans une période de transition entre deux mondes. “ Quels sont les faits, les évènements qui ont laissé leur empreinte, directement ou indirectement ? “ Quelle est la matrice de cette génération qui a, aujourd’hui, entre 30 et quarante ans et prend les rênes de notre monde ? Dégager les repères, les proposer à la réflexion est l’objet de ce document sur les trentenaires de 2016 Préambule 1/2
  4. 4. 3 “ La méthode retenue : „ Relever les éléments marquants des décennies 80 et 90, jusqu’au début des années 2000 „ Saisir la manière dont ils ont pu influer sur la formation de jeunes esprits et moduler peu ou prou les représentations et attitudes des trentenaires d’aujourd’hui. „ Confronter les principales problématiques émergentes aux déclarations relevées au fil des échanges / études menées ces dernières années auprès des trentenaires. Préambule 2/2
  5. 5. 4 Catherine Bonneau 06 03 24 89 26 Trentenaires - 2016 2- Contemporains d’un monde mutant La matrice d’une génération
  6. 6. 5 Les évènements, les personnages qui vont être évoqués ci-après n’ont pas tous marqué les trentenaires d’aujourd’hui qui tendent à les considérer comme simplement historiques ! C’est particulièrement vrai pour ceux ayant animé la décennie 80. Ils sont par contre très significatifs pour la génération précédente. A ce titre, ils dessinent l’ambiance, la tonalité émotionnelle des années d’enfance de la classe d’âge dont il est ici question. Et si les trentenaires d’aujourd’hui n’ont pas compris – voire pas vécu - les évènements émaillant le quotidien des années 80, ils ont nécessairement reçu l’empreinte des bouleversements émotionnels et des prises de parole / position que ces faits ont provoqué chez les adultes. Contemporains d’un monde mutant 1/7 – Remarque liminaire
  7. 7. 6 “ Trentenaires, une génération qui arrive aux manettes d’un monde qui, le temps qu’ils arrivent à l’âge adulte, à profondément muté „ Repli sur soi, cocooning „ Une consommation experte „ Emergence d’une consommation de survie, développement du HD Les années 90 „ Montée d’une vulnérabilité généralisée „ Perte des repères „ Capitaliser sur les dynamiques individuelles, dessiner d’autres voies „ Émergence des mouvements de consommation « éthique », « raisonnée » Les années 2000 „ La fin des 30 Glorieuses. „ Une consommation d’équipement, répondre aux besoins essentiels pour le plus grand nombre. „ Début d’une consommation de loisirs. Jusqu’aux années 70 „ Montée de l’individualisme „ Années fric et frime „ Consommation identitaire et montée en puissance des marques „ Importance des loisirs et particulièrement du sport Les années 80 Les années 2010 „ Remise en question de l’hyper- consommation et du capitalisme sauvage „ Polarisation des registres d’insécurité „ Incitation à innover, à bousculer les repères, à changer les angles de vue Contemporains d’un monde mutant 2/7 – Les étapes de la mutation
  8. 8. 7 Entre espoirs et désillusions, les adultes : offrent en spectacle des émotions et des symboles donnent à saisir les indices d’une libération, d’un élan, d’un renouveau ne délivrent pas de clés de compréhension des évènements (ni en termes d’historique, d’aboutissement d’un processus, ni en termes de perspective) Contemporains d’un monde mutant 3/7 – Les grands soirs : le vieux monde craque
  9. 9. 8 Construire un monde meilleur Des coups de gueule aux dynamiques solidaires La culture en marche Des lieux pour la culture La culture pour tous, reconnaissance de la diversité des expressions culturelles et des loisirs culturels Des avancées scientifiques et technologiques majeures : NTIC, biotechnologies, astronomie …. Evolution vers une culture marchande et multiplication des médias Contemporains d’un monde mutant 4/7 – Le pouvoir des utopies
  10. 10. 9 Réconciliation franco- allemande Procès Barbie Inculpation de Papon Reconnaissance de la responsabilité de l’état français (lois de Vichy, rafle du Veld’hiv) … Solder le passé, en libérer la génération montante Reconnaissance de la guerre d’Algérie et de la responsabilité de l’état français dans la situation des Harkis …. Dans un contexte de montée des communautarismes, de la confusion dans les banlieues …. et des mouvements d’extrême droite Contemporains d’un monde mutant 5/7 – Les mémoires assumées 4/6
  11. 11. 10 La libre circulation comme une évidence Les nouvelles technologies : un monde interactif et techniquement accessible Contemporains d’un monde mutant 6/7 – Un monde plus vaste pour tous
  12. 12. 11 Explosion de la violence Crise financière majeure suivie d’une crise économique généralisée Contemporains d’un monde mutant 7/7 – La mondialisation au risque d’une anomie généralisée
  13. 13. 12 Catherine Bonneau 06 03 24 89 26 Trentenaires - 2016 3- Quelques problématiques générationnelles La matrice d’une génération
  14. 14. 13 De l’identification du virus en 1983 à la reconnaissance de la réalité de la pandémie en 2002, une génération qui grandit avec la présence de la maladie Un retour vers une certaine moralisation de la vie privée sensible, une tendance qui s’affirme sur les CSP moyennes à élevées. Quelques problématiques générationnelles 1/6 – Santé : la génération sida La prévention et la contrainte vs le crédo du plaisir comme une norme, portée par la génération du baby boom
  15. 15. 14 Le début d’une concertation internationale Des catastrophes écologiques majeures vbcd • 79 : Three Mile Island • 84 : Bhopal • 86 : Tchernobyl • 01 : AZF • Marées noires • …… • 2011 : Fukushima vbcd • 92 : 1er sommet de la Terre de Rio – définition du développement durable • 93 : suspension des essais nucléaires GB, Fr, US, URSS – 1ère journée mondiale de l’eau • 96 : derniers essais nucléaires français • …. • 2015 : Cop21 à Paris, premier accord universel sur le climat Quelques problématiques générationnelles 2/6 – Ecologie, la force de l’évidence
  16. 16. 15 Une évolution très rapide des mentalités Quelques problématiques générationnelles 3/6 – Homosexualité : la reconnaissance difficile d’un choix de vie
  17. 17. 16 90 : retrait de l’homosexualité de la liste des maladies mentales par l’OMS 99 : le Pacs 2013 : la loi sur le mariage pour tous Quelques problématiques générationnelles 4/6 – Homosexualité : la reconnaissance difficile d’un choix de vie Une évolution accompagnée par des prises de positions et manifestations sociétales moteur. Un cheminement qui se heurte à la question de la parentalité.
  18. 18. 17 “ Hyper connectés, les trentenaires ont intégré internet et tous ses usages à leur quotidien Etre en contact S’informer S’exprimer Faire ses courses Se distraire Trouver l’âme sœur ….. Quelques problématiques générationnelles 5/6 - WEB WEB
  19. 19. 18 Un quotidien scandé par les rendez-vous avec la Toile avec des conséquences en termes de socialité Des échanges, des dialogues, des discussions sur tout et tout le temps Une difficulté à manier l’empathie qui est le ciment des liens interpersonnels mais suppose une maîtrise des codes de la communication non verbale – des co-textes – et est mise à mal par la prévalence des interactions virtuelles L’extraversion et l’accessibilité comme crédo. La transparence comme principe vertueux Une exigence comme un droit de savoir et de maîtriser tant à l’égard des personnalités publiques que de son voisin de palier … Des réseaux de contacts, d’amis très larges et ouverts mais …. Un foisonnement qui rend fragile la notion de vie privée et brouille jusqu’à sa légitimité Quelques problématiques générationnelles 6/6 - WEB WEB
  20. 20. 19 Catherine Bonneau 06 03 24 89 26 Trentenaires - 2016 Devenir adulte ? Oui, mais … La matrice d’une génération
  21. 21. 20 1987 1989 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 2004 Club Dorothée Salut les musclés Premiers baisers Hélène et les garçons Les filles d’à côté Le miel et les abeilles Les vacances de l’amour 1 ans 3 ans 5 ans 9 ans 11 ans 18 ans Devenir adulte ? Oui, mais … 1/5 – La génération AB Productions : nés en 1986
  22. 22. 21 “ Une vision du monde théâtralisée „ La règle des trois unités • Un même « lieu / non lieu » qui raconte la vie des adolescents, des étudiants : cafèt’, chambre, « local » de type garage ou cave • Un seul sujet : les intrigues amoureuses et une même action qui se répète et se décline • Un même temps figé par la clôture des perspectives et la répétition du même et unique propos „ Un décor simple et coloré, dans un esprit livre d’images ou BD „ Un « public » via les rires ponctuant les répliques “ Mettant en scène une adolescence idéalisée „ Des groupes de pairs comme référents et cercle unique de sociabilité „ Le fun, les loisirs comme unique centre d’intérêt „ L’absence d’investissement dans le monde professionnel, dans l’idée de carrière „ Le couple et le désir d’enfant comme finalité mais sans rompre avec les modes de vie adolescents: construire une famille, sans déconstruire le groupe d’amis. Devenir adulte ? Oui, mais … 2/5 – La génération AB Productions : nés en 1980 L’intimité est un spectacle et un principe d’explication du monde – confusion entre vivre et donner à voir – la subjectivité individuelle devient l’ancrage des postures collectives La télé réalité comme instrumentalisation et cristallisation de ces évolutions 2001 - 2002 2001 - 2013
  23. 23. 22 “ C’est le monde du travail qui doit s’adapter aux trentenaires, pas l’inverse „ Comme une revanche sur : • Des emplois sous qualifiés au regard des diplômes acquis • Une initiation difficile au monde du travail via la précarité des stages, et autres petits boulots „ Dans la balance des modèles identitaires nécessaires à l’adolescence, le monde du travail n’a pas offert d’espace de projection crédible Un boulot, oui mais … De façon raisonnable et non sacrificielle: Pas avant d’avoir vécu pleinement, multiplié les expériences et expérimenté la pleine liberté En trouvant un équilibre quasi paritaire entre vie privée et vie professionnelle En mêlant les temps de vie privée et professionnelle (usage d’internet à des fins privées au travail par exemple) En remettant en question la pertinence de l’organisation du monde de l’entreprise, la rigidité des interactions et la culture du contrôle, incompatibles avec la créativité reconnue comme la valeur ajoutée de la génération Devenir adulte ? Oui, mais … 3/5 – Faire son entrée dans le monde du travail
  24. 24. 23 « J'ai envie d'être célibataire à deux avec toi. J'ai envie que tu ailles prendre une bière avec tes amis, que tu sois magané le lendemain matin et que tu me demandes quand même d'aller te rejoindre parce que tu as envie de m'avoir dans tes bras, en cuillère, en grognant. J'ai envie qu'on parle dans le lit le matin de toutes sortes de trucs, mais que parfois, en après-midi, on décide de prendre chacun un chemin différent pour la journée. J'ai envie que tu me racontes tes soirées avec tes chums. Que tu me racontes qu'il y avait une fille au bar qui te faisait de l'œil. Que tu m’envoies des textos quand tu es saoul avec tes amis, que tu me dises n'importe quoi, juste pour t'assurer que moi aussi je pense à toi. J'ai envie qu'on se mette à rire en faisant l'amour. Qu'on se mette à rire parce qu'on essaie des nouveaux trucs et que ça n'a juste pas d'allure. J'ai envie qu'on soit chez nos amis, que tu me prennes par la main et que tu m'emmènes dans une autre pièce parce que tu n'en peux plus et que tu as envie là de faire l'amour avec moi. J'ai envie d'essayer de rester silencieuse alors qu'il y a des oreilles qui pourraient nous entendre. J'ai envie d'aller manger avec toi, que tu me fasses parler de moi, que tu parles de toi. Qu'on s'agace sur Hochelag' versus le Plateau, la Rive-Sud versus la Rive-Nord. J'ai envie qu'on imagine le loft de nos rêves, tout en sachant qu'on ne déménagera probablement jamais ensemble. Que tu me parles de tes projets qui n'ont ni queue, ni tête. J'ai envie d'être surprise. De me faire dire: prends ton passeport, on part. J'ai envie d'avoir peur avec toi. De faire des trucs que je ne ferais pas avec un autre, parce qu'avec toi, j'ai confiance! De rentrer trop saoule après une bonne soirée avec les amis, baiser et se foutre de tout. Que tu me prennes le visage, que tu m'embrasses, que tu te serves de moi comme ton oreiller tellement tu me serres fort la nuit. J'ai envie que tu aies ta vie. Que tu décides sur un coup de tête de partir en voyage quelques semaines. Que tu me laisses seule ici à m'ennuyer et à souhaiter avoir un petit pop-up de Facebook avec ta face qui me dit coucou. J'ai envie de ne pas toujours être invitée dans tes soirées et j'ai envie de ne pas toujours t'inviter dans les miennes. Tout ça pour pouvoir te le raconter et t'entendre me raconter tes soirées le lendemain. J'ai envie de quelque chose qui sera à la fois simple et à la fois pas si simple. Quelque chose qui fera en sorte que je me poserai souvent des questions, mais que la minute où je serai dans la même pièce que toi, je saurai. J'ai envie que tu me trouves belle, que tu sois fier de dire que nous sommes ensemble. J'ai envie de t'entendre me dire que tu m'aimes et j'ai surtout envie de te le dire en retour. J'ai envie que tu me laisses marcher devant toi pour regarder mes fesses aller de gauche à droite. Que tu me laisses gratter les vitres de mon auto l'hiver parce que mes fesses gigotent et que ça te fait sourire. J'ai envie de faire des projets ne sachant même pas s'ils vont se réaliser. D'être dans une relation qui est tout sauf claire. J'ai envie d'être ta bonne chum, celle avec qui tu aimes chiller. J'veux que tu gardes ton envie de flirter avec les autres filles, mais que tu reviennes vers moi pour terminer ta soirée. Parce que moi, j'aurai envie de retourner avec toi. J'ai envie d'être celle avec qui tu aimes faire l'amour et t'endormir. Celle qui reste à l'écart quand tu travailles et qui aime tellement quand tu pars dans ton monde de musique. J'ai envie de vivre une vie de célibataire avec toi. Que notre vie de couple, soit l'équivalent de nos vies de célibataires actuelles, mais ensemble. Isabelle Tessier http://labavardeuse.blobon.com/ Devenir adulte ? Oui, mais … 4/5 – Réinventer le couple : être célibataire à deux
  25. 25. 24 30 ans : l’âge moyen du « devenir parent » = devenir adulte Sans qu’il soit question de renoncer à son mode de vie Le confort matériel doit être assuré pour fonder une famille L’enfant n’est plus roi : Des principes d’éducation plus autoritaire chez les parents trentenaires Devenir adulte ? Oui, mais … 5/5 – Devenir parent
  26. 26. 25 Catherine Bonneau 06 03 24 89 26 Trentenaires - 2016 5- Conclusions provisoires et perspectives La matrice d’une génération
  27. 27. 26 Conclusions et perspectives 1/3 Une enfance / adolescence marquées par la montée des insécurités Economiques et culturelles Niveau macro- économique et redéfinition des logiques de civilisations Niveau micro- économique: précarités individuelles Sociétales Violences mondialisées et fragilité des repères identitaires et institutionnels Une génération pragmatique et humaine relève ces défis Familiales Des couples à durée (in)déterminée Des décompositions / recompositions familiales Une montée des insécurités agrégées par les évènements dramatiques qui ont frappé Paris en 2015
  28. 28. 27 Conclusions et perspectives 2/3 “ Trentenaires en 2016 : les clés d’une génération „ Un égo très raisonnable „ Des utopies pragmatiques „ Réaliser la gageur d’allier tradition et modernité  Les inscrire dans des valeurs, une mémoire, une identité  Enraciner les comportements nés de la technologie et inventer des savoir-faire et des savoir-être innovants  Faire la synthèse des initiatives nées ces dernières décennies Une néo-société bonne à vivre ?
  29. 29. 28 Conclusions et perspectives 3/3 Individualisme et solidarité „ Le vivre ensemble : famille, colocations, etc „ L’économie collaborative „ … Sursaut identitaire savoir qui on est pour savoir où on va et comment „ Le retour des institutions et de leurs représentants et symboles : police, armée, drapeau, hymne, etc. „ La laïcité au cœur de l’identité „ … L’éducation des enfants „ Le retour à une forme traditionnelle d’autorité parentale : donner des règles, un cadre qui protège et favorise l’épanouissement „ Succès des communautés structurantes, dont l’internat „ … Le territoire dans et non vs la mondialisation „ Consommer autrement : le locavore plutôt que le « glocal » „ Un engagement ici et maintenant : le territoire comme espace d’exercice d’une citoyenneté concrète et tangible „ …
  30. 30. 29 Catherine Bonneau 06 03 24 89 26 Trentenaires - 2016 6- Prendre le temps d’en parler La matrice d’une génération
  31. 31. Cette cible est la vôtre ? 06 03 24 89 26 Cath.bonneau@sfr.fr

×