Hôte normal
	 Raton laveur
	Opportuniste et omnivore
	Peu affecté par le parasite
	Utilisation de sites
préférentiels de d...
7	Discussion
Chaque année au Canada, près de 5 millions
de tonnes de sels de voirie sont déversés sur la chaussée
afin d’a...
7	Recommandations
	stratégiques
Nous avons réalisé une étude de satisfaction
de la clientèle pour Buffet Accès Emploi,
une...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Exemples d'affiches présentant les travaux de lauréats des Prix étudiants de l'ARC

74 vues

Publié le

Affiches réalisées par l'Association pour la recherche au collégial, présentant les travaux Carol-Anne Villeneuve (2015), de Marie-Claude Delarosbil (2014) et de Tamara Bahsoun, Élodie Mailhot et Catherine Mondor (2014).

Publié dans : Sciences
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
74
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
6
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Exemples d'affiches présentant les travaux de lauréats des Prix étudiants de l'ARC

  1. 1. Hôte normal Raton laveur Opportuniste et omnivore Peu affecté par le parasite Utilisation de sites préférentiels de défécation appelés latrines Parasite Ascaris du raton laveur Un des parasites les plus dangereux au Québec Se loge dans l’intestin du raton laveur Jusqu’à 28 000 œufs par gramme de matières fécales introduction 2objectifs 3méthode 4résultats 5conclusion Révisionlinguistique:Lecrayonrougeenr.Designgraphique:GuylaineHardyDesignPhotos :AndréeLafaille Preuve 1 Le taux d’occupation des terrains de camping est directement proportionnel à la quantité de placettes contenant des fèces. Preuve 2 Le nombre de placettes contenant le parasite est directement proportionnel au nombre total de placettes contenant des fèces. Proportion des placettes contenant des fèces par rapport à la proportion des terrains occupés par secteur, parc national d’Oka, été 2013 (régression linéaire, P<0,05) Les campeurs génèrent une grande quantité de déchets. Étant omnivore, le raton laveur est davantage présent dans les secteurs qui offrent une plus grande disponibilité alimentaire. Nombre de placettes contenant des fèces in- fectées en fonction du nombre de placettes contenant des fèces, parc national d’Oka, été 2013 (régression linéaire, P<0,05). Plus la densité de population est grande, plus les risques de transmission du parasite sont élevés entre les individus d’une même espèce. La présence humaine aunimpactsurladynamique de la population du raton laveur en limitant la compétition alimentaire entre les individus, favorisant ainsi son expansion. De plus, une plus grande densité de ratons laveurs signifie un plus grand nombre d’individus porteurs du parasite. Ainsi, la présence humaine a un impact indirect sur le potentiel zoonotique de l’ascaris du raton laveur. La clé du problème ? La sensibilisation! Puisque le cycle parasitaire peut difficilement être contrôlé, il faut miser sur les campagnes de sensibilisation pour informer la population des risques reliés au parasite. Campagne de sensibilisation, Ville de Montréal Le cycle parasitaire de l’ascaris du raton laveur Proportion  des  placettes  contenant  des  fèces  par  rapport  à  la  proportion  des    terrains  occupés  par  secteur,  parc  national  d’Oka,  été  2013  (Régression  linéaire,  P<0,05) Secteurs Taux  d'occupation  des  terrains  de  camping  (%) Placettes  contenant  des  fèces  (%) Anse 45 30 Crête 60 45 Dunes 70 45 Méandre 80 50 Refuge 90 62 Anse   Crête   Dunes   Méandre   Refuge   y  =  0.6328x  +  2.7377   R²  =  0.92311   25   30   35   40   45   50   55   60   65   40   50   60   70   80   90   100   PlaceWes  contenant  des  fèces  (%)     Taux  d'occupaXon  des  terrains  de  camping  (%)     Nombre  de  placettes  contenant  des  fèces  infectées  en  fonction  du  nombre  de  placettes  contenant  des  fèces,  parc  national  d’Oka,  été  2013  (Régression  linéaire,  P<0,05)   Secteurs Nombre  de  placettes  contenants  des  fèces Nombre  de  placettes  contenants  des  fèces  infectées Anse 3 1 Crête 5 4 Dunes 10 5 Méandre 4 3 Refuge 8 6 Littoral 6 3 Anse   Crête   Dunes   Méandre   Refuge   LiNoral   y  =  0.5588x  +  0.3137   R²  =  0.69246   0   1   2   3   4   5   6   7   0   2   4   6   8   10   12   Nombre  de  place-es  contenants  des  fèces  infectées     Nombre  de  place-es  contenants  des  fèces     Hôte anormal Être humain Ingestion accidentelle d’œufs infectieux Jeunes enfants et personnes souffrant d’une déficience intellectuelle Dommages neurologiques et oculaires graves 12 cas répertoriés en Amérique du Nord L’être humain joue-t-il un rôle indirect dans l’augmentation du potentiel zoonotique? Fèces de raton laveur Placettes aléatoires par ArcGIS Pour chaque placette, les fèces de raton laveur étaient identifiées, dénombrées, puis récoltées. Récolte d’échantillons sur le terrain L’échantillonnage s’est déroulé au camping du parc national d’Oka (PNO) pendant la saison estivale 2013. Au total, 77 placettes de 25 m2 ont été installées sur les six secteurs du camping. À la fin de l’échantillonnage, le res­ponsable du PNO a fourni les donnéesd’achalandagedesdifférents secteurs de camping (nombre de terrains occupés par secteur). Analyse des échantillons La méthode d’analyse coprologique Wisconsin(séparationpardensité) a été utilisée pour analyser la présence des œufs de parasite dans les fèces de ratons laveurs. Objectif 1 Démontrer l’impact de la présence de l’être humain sur la densité de la population du raton laveur Objectif 2 Démontrer le lien entre l’augmentation de la population du raton laveur et la propagation du parasite dans sa population 1 Prix étudiants de l’ARC EDITION 2014-2015 Œufs de l’ascaris du raton laveur Carol-Anne Villeneuve Étudiante en techniques de bioécologie Cégep de Saint-Laurent Sous la supervision de Lyne Duhaime et Dominique Dufault Impact de la présence humaine sur la dynamique de la population du raton laveur comme vecteur potentiel de la baylisascariose
  2. 2. 7 Discussion Chaque année au Canada, près de 5 millions de tonnes de sels de voirie sont déversés sur la chaussée afin d’assurer la sécurité routière hivernale. Le chlorure de sodium, le fondant chimique le plus utilisé en raison de son faible coût, se disperse dans l’environnement et contamine plusieurs écosystèmes, ce qui a de nombreux impacts négatifs sur la faune et la flore. Révisionlinguistique:Lecrayonrougeenr.Designgraphique:GuylaineHardyDesign Les marais filtrants, qui datent des années 1990, sont généralement utilisés pour le traitement des eaux usées, mais des chercheurs ont voulu vérifier leur efficacité pour le traitement des effluents de serres et d’aquaculture. Les marais filtrants artificiels combinent des processus physiques, chimiques et biologiques tels que la sédimentation, la précipitation, l’adsorption sur les particules de sol, l’assimilation par les plantes et la transformation microbienne. Les plantes, en plus d’assimiler les nutriments, favorisent le développement de microorganismes en oxygénant le milieu. Les plantes halophytes strictes ont une croissance stimulée par la présence de sel, tandis que les plantes halophytes facultatives (Spartinapectinata) ou non halophytes résistantes (Typha latifolia) ont une croissance légère en présence de sel ou le tolèrent à de faibles concentrations. ÉTUDIANTEetÉTUDIANT ENTECHNIQUES DE BIOÉCOLOGIE - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - MARIE-CLAUDE DELAROSBIL et Julien Scheggia - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - Sous la supervision de DOMINIQUE DUFAULT et LYNE DUHAIME Cégep de Saint-Laurent 1 Problématique 1. Les marais plantés en monoculture sont plus efficaces pour l’absorption des sels qu’un bassin de sédimentation; 2. Spartina pectinata (halophyte facultative) a un taux plus élevé d’absorption de sels que Typha Latifolia (non halophyte tolérante). 3. Une concentration de 10 g/L de NaCl inhibe la croissance des plantes; 4. La qualité physico-chimique de l’eau sortant des marais est meilleure que celle des bassins. 5 Hypothèses 6  Résultats En milieu aquatique, non seulement cette utilisation de fondants chimiques a des effets sur la composition et l’abondance des espèces biotiques (plantes, diatomées, poissons), mais les sels entrent aussi en interaction avec les composantes abiotiques du milieu. De plus, l’augmentation de la charge de sel a des répercussions directes sur la densité de l’eau. Cette perturbation dans les fonctionnements écologiques, tels que la capacité de mélange vertical, auneincidencemajeuresurlesécosystèmeslacustres en modifiant la disponibilité de l’oxygène et des éléments nutritifs tributaires des profondeurs. L’augmentation des chlorures dans les eaux de surface provoque une libération de métaux lourds très toxiques à de très faibles concentrations. Les étangs salés attirent les animaux, spécialement les grands ongulés, d’où une augmentation des collisions de ceux-ci avec des voitures. Quant aux oiseaux, ils ingèrent du sodium parce qu’ils confondent les particules de sel avec du gravier. L’intoxication qui résulte d’un excès d’absorption de sels a de graves conséquences : l’oiseau ne craint plus les humains et les véhicules, ou encore, il souffre de dépression, torticolis, tremblements ou paralysie partielle. 2 Effets sur l’environnement 4 Plantes 3 Marais filtrants Figure 1 : Ratio de rétention du sodium (Na+) des marais filtrants plantés en monoculture de Typha latifolia, Spartina pectinata et du bassin de sédimentation à la troisième semaine d’arrosage d’une solution de sel de déglaçage (NaCl) à des concentrations de 0 g/L, 4 g/L et 10 g/L (ANOVA à deux facteurs etTukey, n=26, P= 0,042). Figure 2 : Ratio de rétention des chlorures (Cl-) des marais filtrants plantés en monoculture de Typha latifolia, Spartina pectinata et du bassin de sédimentation à la troisième semaine d’arrosage d’une solution de sel de déglaçage (NaCl) à des concentrations de 0 g/L, 4 g/L et 10 g/L (ANOVA à deux facteurs et Tukey, n=67 et P<0,001). Figure 3 : Comparaison des masses fraîches (g) de Typha latifolia et Spartina pectinata à la troisième semaine d’arrosage d’une solution de sel de déglaçage (NaCl) à 0 g/L, 4 g/L et 10 g/L (ANOVA à deux facteurs, n=17, P= 0,438). Figure 4 : Comparaison des valeurs de pH des marais filtrants plantés en monoculture de Typha latifolia, Spartina pectinata et du bassin de sédimentation à la troisième semaine d’arrosage d’une solution de sel de déglaçage (NaCl) à des concentrations de 0 g/L, 4 g/L et 10 g/L (ANOVA à deux facteurs et Tukey, n= 25, P= 0,395). Les données présentées indiquent que les marais plantés en monoculture sont plus efficaces pour la phytoremédiation du sodium que le bassin de sédimentation. Spartina pectinata est efficace en présence de concentrations plus fortes de NaCl, tout comme Typha latifolia; il est impossible de déterminer laquelle l’est davantage. Pourleschlorures,laseuledifférencesignificative révélée par le test de Tukey est que, à une concentration de 10 g/L, Typha latifolia a été plus efficace pour la rétention des chlorures que Spartina pectinata. Il est impossible de vérifier si les sels de déglaçage ont des effets significativement néfastes sur la croissance des plantes. Par contre, il est possible d’observer une tendance à la baisse pour les masses de Typha latifolia (plante non halophyte tolérante) avec le traitement de 10 g/L de NaCl et une tendance à la hausse pour Spartina pectinata (halophyte facultative) avec le même traitement. QuantaupH,durantlestroissemainesd’arrosage, les bassins de sédimentation ont obtenu un pH plus élevé et de ce fait moins neutre que les marais plantés, et ce, de manière significative pour les traitements à des concentrations de 4 g/L de et de 10 g/L de NaCl. Typha latifolia Spartina pectinata 8 Conclusion La phytoremédiation des sels de déglaçage fonctionne. Il serait intéressant de refaire l’expérimentation avec d’autres plantes en monoculture ou en combinant plusieurs plantes. ÉTUDE COMPARATIVE DE L’EFFICACITÉ D’ABSORPTION DES SELS DE DÉGLAÇAGE DES EAUX DE RUISSELLEMENT ROUTIÈRES PAR TYPHA LATIFOLIA ET SPARTINA PECTINATA EN MARAIS FILTRANT Prix étudiants de l’ARC EDITION 2 013-2014
  3. 3. 7 Recommandations stratégiques Nous avons réalisé une étude de satisfaction de la clientèle pour Buffet Accès Emploi, une entreprise située dans la ville de Saint-Lin-Laurentides qui offre un service traiteur de qualité tout en favorisant l’insertion professionnelle et sociale de personnes vivant des situations d’exclusion ou des difficultés importantes. Révisionlinguistique:Lecrayonrougeenr.Designgraphique:GuylaineHardyDesign 3 Objectifs du projet 1. Identifier le profil et les besoins des clientèles spécifiques de Buffet Accès Emploi. 2. Évaluer le niveau de satisfaction de la clientèle quant aux différents services offerts et cibler les principaux problèmes de l’entreprise provenant de ses stratégies marketing. 3. Proposer des recommandations stratégiques visant à améliorer la qualité du service à la clientèle de Buffet Accès Emploi. Bien que le niveau de satisfaction global soit bon pour l’ensemble des clientèles, la clientèle corporative tend à démontrer les taux de satisfaction les plus faibles. Parmi les éléments qui génèrent le plus d’insatisfaction, la prise de commande constitue un enjeu majeur. En outre, l’élément « qualité de la nourriture » obtient un niveau de satisfaction satisfaisant, plutôt qu’entièrement satisfaisant, alors qu’il s’agit là du cœur de la mission de l’entreprise. Population à l’étude L’ensemble des clientèles du service traiteur Buffet Accès Emploi, provenant des secteurs communautaire, privé, institutionnel ou corporatif. • Secteurs institutionnel et corporatif : 20 % • Secteur communautaire : 30  % • Secteur privé : 50 % Méthode de collecte des données Nous avons choisi comme méthode le questionnaire auto-administré en ligne (Google) : envoi par courriel du lien du sondage à l’ensemble des contacts de la base de données, soit notre échantillon cible. Échantillon • Échantillonnage volontaire • Taille de l’échantillon : 232 personnes Pré-test • Échantillon : 11 personnes • Personnes ayant déjà commandé un buffet à un traiteur auparavant 1. Les clientèles connaissent mal les produits connexes (plats surgelés et produits du terroir) de l’entreprise. 2. La prise de commande représente l’étape de service à la clientèle la plus problématique. Notre étude, en effet, révèle un manque dans l’exactitude des informations données aux clients à cette étape ainsi qu’une méconnaissance du service-conseil offert par le personnel au sujet des produits connexes. • Premièrement, afin de remédier à la méconnaissance des clients quant aux produits connexes de l’entreprise, nous avons proposé à Buffet Accès Emploi d’élaborer une stratégie de vente croisée. • Deuxièmement, afin de remédier à l’insatisfaction des clients quant à la prise de commande, nous avons suggéré à l’entreprise d’améliorer sa plateforme de prise de commande en ligne. ÉTUDIANTES ENTECHNIQUES DE COMPTABILITÉ ET DE GESTION - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - TAMARA BAHSOUN, ÉLODIE MAILHOT et CATHERINE MONDOR - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - Sous la supervision de ISABELLE DESLAURIERS Cégep régional de Lanaudière à L’Assomption 1 Résumé du projet 5 Résultats  6 Conclusions La problématique de l’entreprise d’économie sociale Buffet Accès Emploi était importante : depuis sa création en 1997, l’entreprise n’avait jamais réalisé d’étude de satisfaction de la clientèle. Ainsi, elle ne connaissait qu’intuitivement le niveau de satisfaction à l’égard de ses produits et services connexes, ce qui ne favorisait pas une prise de décision stratégique optimale. 2 Problématique 4 Méthodologie ÉTUDE DE SATISFACTION DE LA CLIENTÈLE pour l’entreprise d’économie socialeBUFFET ACCÈS EMPLOI 0 10 20 30 40 50 60 Très satisfait Satisfait Insatisfait Très insatisfait 3% Répartition des répondants selon leur degré de satisfaction quant à la prise de commande Répartition des répondants selon leur degré de satisfaction quant au service à la clientèle et selon la catégorie à laquelle ils appartiennent 0 5 10 15 20 25 CorporatifCommunautaireInstitutionnelParticulier 0 10 20 30 40 50 60 Très satisfait Satisfait Insatisfait Très insatisfait 3% Répartition des répondants selon leur degré de satisfaction quant à la prise de commande Répartition des répondants selon leur degré de satisfaction quant au service à la clientèle et selon la catégorie à laquelle ils appartiennent 0 5 10 15 20 25 Très satisfait Satisfait Insatisfait Très insatisfait CorporatifCommunautaireInstitutionnelParticulier 0 10 20 30 40 50 60 Très satisfait Satisfait Insatisfait Très insatisfait 3% Répartition des répondants selon leur degré de satisfaction quant à la prise de commande Répartition des répondants selon leur degré de satisfaction quant au service à la clientèle et selon la catégorie à laquelle ils appartiennent 0 5 10 15 20 25 Très satisfait Satisfait Insatisfait Très insatisfait CorporatifCommunautaireInstitutionnelParticulier Prix étudiants de l’ARC EDITION 2 013-2014

×