23532 bulletin pleuven_n3

2 594 vues

Publié le

Publié dans : Voyages, Business
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 594
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

23532 bulletin pleuven_n3

  1. 1. BULLETIN D’INFORMATION DE LA COMMUNE DE PLEUVEN PLEUVEN Juillet 2010 • n°3 p. 04 Finances communales Budget 2010 p. 06 Travaux de voirie Le giratoire du Bourg p. 16 Enfance/Jeunesse École R. Tressard à Belle-Ile p. 17 Patrimoine Le chêne du parc de la mairie Dossier : Zones humides et milieux aquatiques (Dessins réalisés par des enfants de Pleuven)
  2. 2. EN PRATIQUE EN BREF... SOMMAIRE Pour joindre la mairie : Pique-nique du 14 juillet .Brêves . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 02 Heures d’ouverture : du lundi au samedi de 8h à 12h et de Après une première édition 2009 réussie zas à partager, vos saucisses ou côtelettes 13h30 à 17h30, le vendredi jusqu’à 16h30, le samedi matin de 9h à 12h. Tél : 02 98 54 60 50 au niveau de l’ambiance malgré un temps maussade, on remet le couvert en 2010 ! à griller sur le barbecue mis à votre dispo- sition. Et comme on prévoit tout, même la .Édito. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . r Le mot du maire 03 Le mot du maire Dans le Parc de la Mairie, sur le coup de pluie, des tables et bancs seront installés Jean Loaec, maire de Pleuven Fax : 02 98 54 71 52 midi, vous venez en famille, avec vos amis, sous le barnum des Jeudis du Parc. r Mail : mairie.pleuven@wanadoo.fr vous apportez vos salades ,quiches ou piz- Site internet : www.pleuven.fr .Finances communales . . . . . . . . . . . . . . 04 Nous sommes donc particulièrement concernés par l’objectif fixé par le comité r Capacité d’auto-financement. . . . . . . . . . . . . . . . . 4 de bassin Loire-Bretagne : atteindre le bon état des eaux en 2015 en stoppant la r Budget 2010 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 5 dégradation de la ressource en eau et des milieux aquatiques. Maison des Enfants (MEL): Tél : 02 98 54 84 95 Les produits du coin .Travaux de voirie . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 06 Une eau « en bon état » est une eau qui permet une vie animale et végétale, riche r Le giratoire du Bourg . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 6 et variée, exempte de produits toxiques et disponible en quantité suffisante pour Maison des Jeunes (MDJ): Chaque jeudi de 18h30 à 20h30, dans le agriculteurs et maraîchers de Pleuven satisfaire tous les usages. parc de la Mairie juste avant la soirée fes- ainsi que le pêcheur Stéphane Louet ne Tél : 02 98 51 70 53 .DOSSIER . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 08 tive se tiendra un « marché au parc » en vendront que leur production ou pêche. Pour améliorer l’état des milieux aquatiques, nous l’absence du « marché à la ferme » qui Fraîcheur garantie et directement du Zones humides et milieux aquatiques devons développer des outils de gestion locale de Pour joindre le maire avait lieu à Kerquilavant les années pré- producteur au consommateur ! r r 2010 année de la biodiversité. . . . . . . . . . . . . . . . . 8 A Pleuven, l’eau en intégrant les principes posés par le Schéma et les adjoints : cédentes un soir par semaine. Quelques Directeur d’Aménagement et de Gestion des Eaux, le Jean Loaec, maire : sur RDV, le jeudi .Portraits . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 12 l’eau est présente SDAGE, et les SAGE. Le SDAGE est l’outil d’une pla- et le vendredi et le samedi matin de partout et nification concertée de la politique de l’eau au niveau 30 m3 de Fibralgo® Ils écrivent à Pleuven ! du grand bassin hydrographique Loire-Bretagne, et 9h30 à 11h30. Christian Rivière, adjoint Finances, r Claude Arz . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 12 r Bernard Elie Torgemen . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 13 sous toutes les SAGE le sont à l’échelle de bassins versants plus petits. . Travaux, Voirie : sur RDV, le mardi et C’est le volume de fibre végétale acheté le développement des herbes « non dé- ses formes : Édito le jeudi de 9h30 à 12h et le samedi par la commune et étalé autour de tous sirées ». Il est composé d'un paillage Le SDAGE intervient notamment, mais pas seulement, r So’Fleurs . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 14 de 10h30 à 11h30. les arbustes et plantations des espaces efficace (écorces de feuillus défibrés) et bras de l’Odet arrivant dans l’inventaire nécessaire des zones humides, en verts. Cette opération déjà menée en d’un compost fertilisant , le mélange des r Création Cheminées . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 14 vue de leur protection et de la restauration de celles Monique Magot, adjointe 2009 a été renouvelée en répandant une fibres et du compost créant un « mulch » r Portrait d’une scrapbookeuse . . . . . . . . . . . . . . . 15 jusqu’à Moulin du Pont, qui ont été dégradées. Il met en évidence le rôle es- à l’urbanisme : le mardi et le jeudi de 9h à 11h30. couche encore plus épaisse, de l’ordre en surface. Discret et très esthétique, il ruisseaux, fossés, mares, sentiel que jouent ces zones pour la qualité de l’eau. .Enfance/Jeunesse . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . La lutte contre les algues vertes responsables des Yvon Arzur, adjoint Animations, de 30 cm. Le Fibralgo permet à la terre finit par se décomposer pour enrichir le 16 lavoirs, lagunage... marées vertes, la maîtrise des prélèvements d’eau de conserver sa fraîcheur et empêche sol en humus. r r La classe de CM2 à Belle-Ile . . . . . . . . . . . . . . . . 16 Associations, Embellissements : font partie des objectifs urgents pour atteindre cette le vendredi sur RDV. qualité de l’eau. .Environnement . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 17 S’informer à la mairie. Violaine Nunes, adjointe aux affaires Mémoires de Cecil Bell r Le chêne du parc de la mairie . . . . . . . . . . . . . . . 17 Le SDAGE a une vraie portée juridique à travers ses dispositifs que sont les docu- ments d’urbanisme : P.O.S, P.L.U. et S.C.O.T. qui doivent être compatibles entre sociales - enfance, jeunesse : John Rickard, pleuvennois, possédant la et qui réussit à échapper aux Allemands eux et qui sont opposables aux tiers. le lundi matin sur RDV de 10h à 12h, .Sports & Associations . . . . . . . . . . . . . . . 18 bi-nationalité française et anglaise s’est grâce à l’assistance de la population lo- et permanence de 14 à 16h. r Pleuven Loisirs . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 18 attelé à une nouvelle traduction des mé- cale. Les personnes intéressées par ce Le conseil municipal de Pleuven débat et délibère régulièrement sur le sujet : Catherine Chaumet, déléguée moires de Cecil Bell, mécanicien améri- texte de 25 pages, illustrées de photos et r P.A.F. : Pleuven Animation Fêtes . . . . . . . . . . . . 19 validation le 31 mai dernier de l’inventaire des zones humides, réflexion et études à la communication : sur RDV. cain dont l’avion, un DC 3, fut abattu sur de documents, peuvent en demander le r L’équipe cadette de Basket . . . . . . . . . . . . . . . . . . 20 sur le fonctionnement de la future station d’épuration de Moulin du Pont, mise la commune de Pleuven en août 1943 fichier texte à la mairie. r r Théâtre à Pleuven . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 20 en place des périmètres de protection des captages, actions de gestion et de lutte Bernard Lidec, délégué à la voirie : contre la prolifération des algues vertes . sur RDV. .Animations . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 21 Une préoccupation de tous et de chacun à son niveau. Si la commune agit dans r Exposition estivale . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 21 Permanences en mairie : Annuaire professionnel de Pleuven r Les Jeudis du Parc 2010 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 22 le cadre de ses compétences, c’est bien évidemment dans le quotidien de chacun que ces changements doivent s’opérer. S’il est incontestable que l’eau est source Assistant social : M. Hamida, un jeudi de vie, il est d’autant plus incontestable que, chacun à son niveau, quel que soit son matin sur 2, sur RDV. S’informer à la La mairie relancera à l’automne une environ des entreprises ayant répondu statut, élu, professionnel, industriel, agriculteur, entrepreneur, usager ou jardinier mairie. .Une commune bien équipée . . . . . . 24 campagne de collecte des informations au mailing envoyé fin février. La parution de loisir, a un rôle à jouer pour atteindre l’objectif du bon état des eaux en 2015. Misssion locale : 2e et 4e vendredi du professionnelles à faire figurer dans dans cet annuaire est gratuite et ce serait mois, le matin. Sur RDV. l’annuaire recensant toutes les activités dommage de ne publier que les informa- artisanales, commerciales, industrielles, tions que l’on peut trouver dans un an- RAM (relais assistance maternelle) : Gaëlle Le Corre, sur RDV : 1er et 3e de services ou agricoles, seules 30 % nuaire téléphonique. r mardi du mois. B U L L E T I N D ’ I N F O R M AT I O N D E L A C O M M U N E D E P L E U V E N • J u i l l e t 2 0 1 0 • n ° 3 Centre Communal Traditionnelle randonnée à thème Juillet 2010 • PLEUVEN Juillet 2010 • PLEUVEN d’action sociale : contacter Violaine Nunes début septembre Directeur de la publication : Jean Loaec Rédactrice en chef : Catherine Chaumet Comité de relecture : Commission municipale communication et Diane Profizi Elle aura lieu le premier vendredi de courci pour les petits marcheurs). Soupe Permanences à la Communauté de septembre, le 3, entre 19 et 22 heures. à l’oignon et far breton offert par la muni- Communes du Pays Fouesnantais : MAIRIE DE PLEUVEN • 24, Le Bourg Impression & Mise en pages : • Z.A. de Troyalac’h • 10 rue André Michelin • 29170 Saint-Évarzec • Tél. 02 98 52 78 78 Jean Loaec convie tous les pleuvennois à cipalité au retour. Rendez-vous à 18h30 Tél. 02 98 54 60 50 • Fax : 02 98 54 71 52 Se renseigner au : 02 98 51 61 27 marcher hors des sentiers battus sur un dans le parc de la mairie. r E-mail : mairie.pleuven@wanadoo.fr Imprimé en France à 1300 exemplaire sur papier recyclé. Site internet : parcours d’environ 10 km (avec un rac- Site Internet : www.pleuven.fr www.cc-paysfouesnantais.fr 2 3
  3. 3. Gros plan sur la C.a.F 2010 Finances communales Finances communales budGet Capacité d’AutoFinancement Christian Rivière, adjoint Finances/travaux A l’instar d’un ménage qui doit dégager au sein de ses revenus le financement nécessaire à l’équipement du foyer, une fois payées les dépenses courantes de la vie quotidienne, une com- nous commente les investissements mune doit prévoir d’encaisser des ressources de fonctionnement supérieures à ses dépenses afin de pourvoir aux investissements nécessaires à son équipement. au budget 2010 Christian Rivière, pouvez-vous nous donner quelques explications sur les plus postes les plus importants du budget d’investissement, c’est-à-dire, les travaux de voirie, les acquisitions Naturellement, elle peut faire appel aux nauté de communes. Parmi les principales le conseil municipal qui vote le report sur de terrains et de véhicules ? emprunts bancaires pour financer les gros dépenses de fonctionnement on trouve les l’année suivante de la CAF brute entre le équipements. Mais les remboursements de dépenses de personnel, l’entretien des bâ- compte de fonctionnement et le compte ces mêmes emprunts ne doivent pas em- timents municipaux, les achats de carbu- d’investissement. Lors de la séance du - Travaux de voirie : jusqu’à présent réalisés par le syndicat. L’éla- De plus, depuis plusieurs années, nous avi- pêcher les investissements futurs. Un par- rants, d’électricité, de fuel, d’alimentation 29 mars 2010 , il a donc été voté le report gage des talus se fait deux fois par an, une ons envie d’acquérir une pelleteuse qui ser- ticulier n’imaginerait pas s’endetter pour pour la restauration scolaire, les fourni- sur 2010 d’une somme de 320 000 euros en Les travaux du giratoire entre la RD 45 et première fois « légèrement » en avril/mai, vira au terrassement et au curage de fossés. un nouveau véhicule alors que l’emprunt tures et petits matériels, etc… section d’investissement et de 33 148 euros le route de Clohars, le rond-point du Bourg une seconde fois plus en profondeur à l’au- Michel et Jean-Yves, techniciens de la com- qu’il a contracté pour le précédent n’est en fonctionnement. comme nous l’appellerons désormais, étaient tomne. Nous avons également acquis par la mune, ont passé le certificat leur permettant pas encore totalement remboursé. Il en est La CAF « brute » représente l’excédent prévus au budget 2009, mais n’ont pu être même occasion un véhicule utilitaire de type de conduire ce type d’engin. Ayant eu une de même lorsqu’on gère les finances com- résultant du compte de fonctionnement En analysant le graphique ci-dessous mon- réalisés car il fallait auparavant remplacer les Kangoo qui pourra servir aussi bien au ser- bonne opportunité en mai d’acquérir une munales, avec précaution pour permettre utilisable pour financer les opérations d’in- trant l’évolution du financement disponible conduites d’eau potable en fonte et dont les vice technique que pour les camps de la MEL pelle sur pneus d’occasion, c’est désormais aux municipalités suivantes de continuer à vestissements, qui se décomposent essen- après remboursement des emprunts, il est regards étaient détériorés. Nous avons donc ou pour tout autre usage. chose faite. r investir en recourant à l’emprunt si néces- tiellement en remboursements d’emprunt possible de faire des moyennes annuelles reporté sur 2010 le « reste à réaliser » cor- saire, mais avec ambition malgré tout au et en nouvelles dépenses d’équipement. sur les neuf dernières années. L’autofinan- respondant à ces travaux et signé en mars Programme d’investissements au budget 2010 niveau du développement immédiat de la En percevant plus de recettes qu’elle n’en- cement brut avoisine les 307 000 €, les dernier le marché avec la SCREG-OUEST commune. gage de dépenses, la commune se crée son remboursements d’emprunts : 119 000 € pour la somme de 210 000 €. Ce marché n’est donc pas inclus dans le budget de voi- Immobilisations incorporelles 12 000 propre financement. et l’autofinancement net : 188 000 € . Bien rie de 200 000 € pour 2010. Parmi les postes Frais d’études 2 000 Les ressources de fonctionnement sont que Pleuven ait contracté un emprunt de pour l’essentiel les produits des services La CAF « nette » est l’autofinancement 550 000 € pour le financement de la Mai- les plus importants sont prévus la poursuite Licences, brevets 10 000 payés par les utilisateurs (exemple : les réellement disponible une fois déduits les son des Enfants en 2006, les rembourse- de la bande cyclable sur approximativement Installations, matériels et outillages techniques 223 178 journées au centre d’accueil de loisirs), les remboursements d’emprunts. En 2009, ments d’emprunts d’une année sur l’autre une cinquantaine de mètres, entre la ZAC de dont voirie 200 000 dotations reçues de l’Etat, en fonction de la la CAF nette a fortement progressé après restent relativement stables, des emprunts Penhoat et l’entrée de Fouesnant, et l’enfouis- Autres 23 178 population, et les recettes fiscales locales , trois années en légère diminution, due à venant à expiration lorsque de nouveaux sement de réseaux à divers endroits de la Travaux sur les bâtiments communaux 50 000 notamment la taxe foncière, la taxe d’habi- l’ouverture de la Maison des Enfants (em- sont contractés. r commune; le reste correspondant aux travaux Finitions, mise aux normes de la cuisine et du restaurant scolaire 1 500 tation et le reversement d’une quote-part bauches supplémentaires, etc..) pour at- périodiques d’entretien de la voirie. Mises aux normes des installations électriques 2 200 Graph1 Alarmes sur bâtiments communaux 5 500 de la taxe professionnelle par la commu- teindre le montant de 331 000 euros. C’est - Acquisisition de terrains : Extension du chauffage à la mairie 10 000 Accessibilité personnes à mobilité réduite 10 000 90 000 € ont été budgétés. Il s’agit d’acqué- Évolution de la capacité d’autofinancementla capacité d'autofinancement brute et nette Evolution de brute et nette rir une réserve foncière qui, au besoin, per- Autres travaux 20 800 Plantations 7 000 mettra de compenser les emprises utiles et 400 000 Acquisitions de terrains 90 000 nécessaires à la construction de la station d’épuration de Moulin du Pont. Celle-ci, sera Terrain de foot 60 000 réalisée et financée par le Syndicat d’eau et Réserves foncières 30 000 350 000 Véhicules 60 000 d’assainissement de Clohars. Par ailleurs, nous avons prévu d’acquérir le terrain, situé Tracteur, épareuse, véhicule léger 20 000 dans la zone artisanale à proximité de l’entre- Pelleteuse sur roues 40 000 300 000 prise ETPA, qui était loué jusqu’à présent et Informatique et matériel de bureau 10 000 qui sert aux entraînements de football. Copieur à la Maison des Enfants 1 500 250 000 Ordinateurs (occasion) à l’école élémentaire 1 500 - Véhicules : Ordinateurs pour la Maison des Jeunes 3 000 Capacité de financement (CAF) brute Autres petits matériels 4 000 Nous avons décidé de racheter du maté- Euros 200 000 Remboursements d'emprunt en capital Acquisition de matériels divers 55 000 Financement disponible (CAF nette) riel au Syndicat d’eau et d’assainissement Colombarium 10 000 de Clohars. Suite au départ à la retraite du Algécos pour extension MDJ 10 000 150 000 chauffeur du tracteur-élagueuse, le syndicat Jeux extérieurs pour l’école maternelle 5 000 n’a pas souhaité renouveler son poste, et s’est Juillet 2010 • PLEUVEN Juillet 2010 • PLEUVEN Nettoyeur vapeur pourle groupe scolaire 4 500 posé le choix pour Pleuven de racheter le ma- Tentes «patrouille» pour l’ALSH (accueil de loisirs) 4 500 100 000 tériel ou de louer un matériel équivalent pour Livres pour bibliothèque de la Maison des Enfants 3 000 réaliser l’élagage des talus. Pleuven était la seule commune intéressée par le rachat et Défibrillateur (pour salle de sport) 2 000 50 000 s’est donc portée acquéreuse de ce maté- Serre pour service technique 1 500 riel. Nous pourrons donc faire nous-mêmes Divers matériels pour services techniques 1 000 « en régie », c’est-à-dire avec le personnel Mobiliers divers 13 500 0 TOTAL > 507 178 communal, les travaux d’élagage qui étaient 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 4 5 Page 1
  4. 4. un Chantier rondement mené Travaux de voirie Travaux de voirie Le giratoire du Bourg Le chantier du giratoire du Bourg étant situé sur route départementale, Pleuven a signé en avril une convention avec le Département pour la délégation de maîtrise d’ouvrage du giratoire et des pistes cyclables. « Coût du chantier : 210 000 € Subventions demandées au Conseil Géné- ral au titre du dispositif « Patrimoine Cadre de Vie » pour l’aménagement du giratoire et de la rue du Bourg, ainsi qu’au titre des dispositifs s’appliquant aux pistes cy- clables, aux arrêts de car et à la couche de Bernard Lidec, conseiller délégué à la voirie, montre les bordures de quai en granit pour autobus, dont une face roulement sur RD. (Délibération du Conseil biseautée et lisse, permettra aux bus «nouvelles normes» de venir se coller contre le quai sans dommage municipal du 31 mai). pour les pneumatiques (nouvelles normes accès pour handicapés à prendre en compte désormais dans tous Montant sollicité : 60 000 euros » les projets d’aménagement). Avant d’entreprendre les travaux du giratoire, il a fallu remplacer les tuyaux de fonte d’alimentation en eau potable, les regards et les conduites d’assainissement à l’automne 2009 (travaux à la charge du Syndicat d’eau et d’assainissement de Clohars-Fouesnant). Fin avril 2010 : pose des tuyaux d’éva- cuation des eaux pluviales (réseau «gravitaire» : les tuyaux doivent être en Juillet 2010 • PLEUVEN Juillet 2010 • PLEUVEN pente pour le bon écoulement des eaux). Quelques jours de retard par rapport aux prévisions dus à la complexité des croi- sements de réseaux existants mais sans Les trottoirs ont été refaits sur le domaine public (la réfection du parking de la pharmacie influence sur la fin de chantier prévue fin étant à la charge de son propriétaire) avec intégration des pistes cyclables . Il restera à juin avec quelques finitions début juillet. Mi-mai 2010 : au milieu de l’espace vert, le passage piétons prolongeant prolonger les pistes cyclables entre la pharmacie et le giratoire de l’école : chantier prévu celui de la chaussée. sur le second semestre 2010. 6 7
  5. 5. mides, réalisé par la CCPF, a été validé des populations existantes qui en peuvent par le conseil municipal du 31 mai 2010 plus exercer d’échanges avec les milieux 2010 année de la biodiversité DOSSIER V Zones humides et milieux aquatiques DOSSIER V Zones humides et milieux aquatiques humides. On trouve ainsi aujourd’hui des Préserver la biodiversité des zones Avant d’envisager des travaux d’aménage- ment en zone humide désormais validée, reconnue comme telle et donc de toute fa- écosystèmes favorables pourtant dénués de richesse biologique car trop isolés. humides, à l’échelon mondial… çon non constructible, renseignez-vous au- près du service départemental de police de l’eau. Faut-il rappeler que dans les 4 dé- La création d’une mare, même de faible superficie, est une action importante en faveur de la protection de l’environnement. comme à celui de votre jardin ! partements bretons, le remblaiement et le drainage des zones humides (bas fonds et bords des cours d’eau) y compris par fossés Elle offre à la faune et à la flore un refuge et un lieu de protection privilégié, voire in- dispensable. drainants, sont interdits (arrêtés préfecto- L’objectif de reconquête de la qualité des eaux en Bretagne pour 2015 passe par toute une série raux du 23 novembre 2005, relatifs au 3ème Même un mini-point d’eau de 1 m sur 2m de mesures, aussi bien au niveau de l’agriculture que de l’industrie, des collectivités locales programme d’action à mettre en œuvre en et de 50cm de profondeur jouera un rôle et des particuliers. Préserver, entretenir, et pourquoi pas créer de nouvelles zones humides, vue de la protection des eaux contre la pol- écologique intéressant. Les contraintes né- même à une toute petite échelle, devient un enjeu majeur. lution par les nitrates d’origine agricole) ?. cessaires pour choisir un emplacement de- S’ils permettent une certaine protection viennent alors beaucoup plus souples. Il ne des zones humides, ces textes ont leurs faut donc pas hésiter à multiplier de type limites. Ainsi, jusqu’au seuil de 1 hectare de mini-mares car du point de vue écolo- des travaux de remblaiement , de drainage, On observe un appauvrissement biologique gique , il est nettement plus utile d’avoir de Eaux du robinet et de baignade peuvent être réalisés en ne faisant tout au en l’absence de toute intervention humaine. nombreux petits points d’eau que de créer plus qu’une déclaration. On assiste de fait Les pratiques traditionnelles, faucardage une à deux mares de plus grande taille. Les zones humides, de même que les prai- à un grignotage progressif des zones hu- des roselières et pâturage des prairies ries extensives, les ripisylves, les zones mides difficile à maîtriser.. Peu spectacu- inondables par exemple, contribuent au La création d’une mare peut-être en- boisées humides, les haies et bandes vé- laires, les effets du grignotage n’en sont maintien de la diversité physionomique et visagée dans le cadre d’un chantier de gétalisées le long des cours d’eau, jouent que plus insidieux… 9 000 m2 de remblai floristiques des zones humides. L’abandon jeunes, un centre d’accueil de loisirs ou un rôle important d’interception et de déni- par-ci, 6 000 m2 de drainage ou quelques constitue donc dans une certaine mesure dans le cadre scolaire. Il s’agit d’une acti- trification des flux réduisant ainsi les flux décharges sauvages par-là… mises bout à une menace pour certaines espèces inca- vité attractive, ludique et pédagogique du de nitrates vers la mer responsables des « bout, ces atteintes ont pour conséquence pables de se maintenir dans les milieux point de vue de la découverte de la nature, marées vertes » directe la diminution continue des surfaces fermés. De même, un cours d’eau non en- mais aussi du point de vue des travaux de milieux humides. Diminution signifie tretenu, enfoui sous un « tunnel » végétal, manuels. Les enfants sont alors amenés entre autres, baisse des capacités d’accueil encombré de branches mortes, perd de sa à observer pendant des années le point Régression alarmante de la flore et de la faune en dépendant, et capacité d’accueil pour certaines espèces d’eau qu’ils ont créé et son évolution. Ils Depuis plusieurs siècles, l’homme comble altération des fonctions naturelles de filtre animales et végétales. constatent aussi que leurs interventions les zones humides de toute superficie (de et d’éponge. ont un impact important sur les écosys- quelques mètres carrés à des centaines Pourquoi ne pas créer une mare tèmes. d’hectares) pour des raisons de commo- ou une micro-zone humide ? dité, d’aménagement et, par le passé, de Pour en savoir plus sur la création d’une Les mares sont des écosystèmes d’une salubrité. Au cours du 20ème siècle, ce mare, la Fédération des clubs Connaître et grande richesse. Elles assument des processus s’est très largement accéléré, protéger la nature, fonctions impor- de par le développement de la population édite un document et des moyens techniques et plus de 50% des surfaces de zones humides de France tantes aussi bien en terme de biodi- Il est important de vulgarisation « créer une mare ». ont ainsi disparu en une cinquantaine d’an- Moulin du Pont versité que de cycle de l’eau. Pourtant de maintenir en FCPN 08420 Boult nées. Cependant dans un souci de protec- aux Bois – Tél : 03 tion des zones humides, certains travaux leur nombre a très largement régressé l’état les mares 24 30 21 90. Http:// ou certaines activités susceptibles de leur www.fcpn.org porter atteinte ont été réglementés ou in- zones humides est reconnue comme une zones humides, souvent très discrètes, depuis un siècle, en- traînant de réelles existantes, terdits. priorité, que ce soit à l’échelle interna- tionale (convention RAMSAR), à l’échelle mais assurant les fonctions biologiques importantes en terme de biodiversité et conséquences. il est aussi On reconnaît pourtant aujourd’hui la très grande importance des ces zones humides, européenne (direc- tive cadre sur l’eau, de cycle de l’eau. En effet, si les grandes Aujourd’hui s’il est important de main- indispensable d’en que ce soit pour le cycle de l’eau (épuration des eaux) la gestion des crues (effet éponge directive habitats) ou bien nationale et Plus d’une zones humides ac- cueillent une biodi- tenir en l’état les mares municipales, créer de nouvelles, par retenue des eaux qui s’écoulent) ou leur productivité économique (piscicole régionale (Agence espèce menacée versité importante et Evolution des zones humides il est aussi indis- pensable d’en créer afin de maintenir notamment) ainsi que la qualité de leurs de l’eau Loire-Bre- présentent des pay- paysages et leur importance fondamentale tagne). sur deux est sages très visibles continentales et aménagement de nouvelles, afin de maintenir les les continuités Juillet 2010 • PLEUVEN Juillet 2010 • PLEUVEN pour la biodiversité (indispensables aux et si elles sont bien Sans intervention humaine, les zones hu- poissons, à l’ensemble des amphibiens et Mais c’est bien à liée aux milieux reconnues, c’est mides évoluent naturellement vers des for- continuités écolo- giques pour que les écologiques milieux extrêmement productifs). l’échelon local, no- surtout le maillage mations boisées. Les roselières s’étendent, tamment municipal, humides. de milliers de micro- contribuant au comblement progressif animaux et végétaux puissent se maintenir. Ainsi aujourd’hui en France et en Europe, que seront prises zones humides qui des plans d’eau. Les saules et les aulnes plus d’une espèce menacée sur deux est les décisions essen- assure la qualité du envahissent le milieu qui s’assèche peu à tielles de préservation, et c’est seulement cycle de l’eau sur l’ensemble du territoire. peu. Parfois l’évolution passe par un stade En effet au-delà de leur faible nombre, le liée aux milieux humides. ce niveau qui peut identifier les micro- A Pleuven, l’inventaire des zones hu- tourbière. caractère isolé de bien des mares entraîne Pour toutes ces raisons, le maintien des la perte ou tout du moins la fragilisation 8 9
  6. 6. DOSSIER V Zones humides et milieux aquatiques DOSSIER V Zones humides et milieux aquatiques Restauration écologique d’un lavoir Souvent la végétation s’y développe et une faune caractéristique des mares s’y ins- talle volontiers. Mais il y a un problème ! Les berges sont souvent remplacées par des rebords abrupts empierrés ou béton- nés. Et l’accès devient périlleux pour cer- tains animaux attirés (les amphibiens pour se reproduire et les petits mammifères pour y boire). Au pire, le lavoir devient un piège. Des hérissons et des salamandres peuvent s’y noyer ! La parade consiste alors à aménager un des bords en pente inclinée ou alors à Le lavoir du Styvel disposer une large planche en biais. Ceci permettra à de nombreux animaux d’ac- céder et de sortir aisément de l’eau. Et le lavoir deviendra une oasis potentielle pour de nombreuses espèces menacées comme les tritons. Il faudra s’en souvenir lors de la restaura- La végétation se répartit d’une façon ordonnée autour d’un étang : chaque plante occupe une place précise, fonction de la profondeur tion prochaine du lavoir du Styvel ! r de l’eau, qui correspond aux conditions optimales pour son développement. Ceci se visualise par des ceintures de végétation parallèles à la rive. Ces ceintures présentent une physionomie particulière. Elles marquent la transition milieu aquatique – milieu terrestre. Les hydrophytes sont constituées de plantes immergées dont l’essentiel du développement se fait dans l’eau. Les « nageuses » telles que les lentilles d’eau flottent librement à la surface, les « fixes » tels les nénuphars, les élodées ou les potamots occupent des secteurs moins profonds. . Les hélophytes poussent les pieds dans l’eau mais développent un important appareil aérien : phragmites, roseaux. Les hygrophytes présentent de nombreuses espèces, ce sont les plantes de prairies humides et de bords de ruisseaux (iris, jonc, etc..) Parmi les batraciens, certains passent leur vie au bord de l’eau comme la grenouille verte qui plonge à la moindre Pour en savoir plus , quelques liens utiles : alerte. D’autres comme la salamandre Zones humides dans le Finistère : http://www.zoneshumides29.fr ont une vie essentiellement terrestre. Mais tous sont inféodés au milieu aqua- Sivalodet : http://www.sivalodet.fr tique pour la reproduction, les zones humides constituant les sites de ponte. Préfecture du Finistère : http://www.finistere.pref.gouv.fr/ Direction Départementale des Territoires et de la mer Finistère : http://www.finistere.developpement-durable.gouv.fr Eaux et rivières de Bretagne : www.eau-et-rivieres.asso.fr Agence de l’Eau Loire-Bretagne (établissement public) : www.eau-loire-bretagne.fr Juillet 2010 • PLEUVEN Juillet 2010 • PLEUVEN Observatoire de l’eau en Bretagne : http://www.eaubretagne.fr Etang situé sur la propriété Clorennec, près de la route de Lesvez DREAL Bretagne : Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement. http://www.bretagne.developpement-durable.gouv.fr Il est interdit d’utiliser des produits Ministère de l’écologie, de l’énergie, du développement durable et de la mer : phytosanitaires à proximité des fossés http://www. developpement-durable.gouv.fr et cours d’eau. ONEMA : www.onema.fr 10 11

×