Strategie digitale de Africa'n'Percu

475 vues

Publié le

Réalisation d'une stratégie digitale pour le groupe de musique Africa'nPercu qui souhaite dynamiser sa présence sur le web dans l'objectif de créer une communauté.

Cadre : projet étudiant
Année de réalisation : 2015

Publié dans : Marketing
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
475
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
8
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Strategie digitale de Africa'n'Percu

  1. 1. 1 PAGE DE COUV
  2. 2. Sommaire Sommaire ............................................................................................................................. 2 I) Contextualisation........................................................................................................... 3 1. Présentation du groupe.................................................................................................................... 3 2. Analyse de l’existant......................................................................................................................... 4 3. Analyse SWOT................................................................................................................................... 9 4. Objectifs.......................................................................................................................................... 10 II) Stratégie de contenu digital.......................................................................................... 11 1. Analyse de l’existant digital............................................................................................................ 11 2. Gestion des plateformes digitales.................................................................................................. 13 3. Optimisation des contenus............................................................................................................. 17 III) Plan d’action ................................................................................................................ 20 1. Changement de nom...................................................................................................................... 20 2. Refonte identité visuelle................................................................................................................. 21 3. Campagne de crowdfunding .......................................................................................................... 24 IV) Planning et budget global............................................................................................. 33 1. Planning.......................................................................................................................................... 33 2. Budget ............................................................................................................................................ 35 Webographie ...................................................................................................................... 36
  3. 3. 3 I) Contextualisation 1. Présentation du groupe Africa’n’Percu est un groupe aux influences reggae créé en 2011 autour de quatre musiciens originaires de Macau (Gironde) : Morgane aux percussions, Tony à la basse, Aurélien au balafon et Clément à la batterie. Aujourd’hui, ils sont sept dans l’équipe. Rejoints par Julien à la guitare ainsi que Pierroots et Dougy au chant, le groupe (qui n’était qu’un projet ponctuel au départ) a voulu continuer l’aventure. Après la sortie de leur premier album en avril 2014, ils se lancent dans la création d’un EP ou MAXI qui sortira l’hiver prochain. Afin de retracer le parcours du groupe depuis sa création, nous avons réalisé un tableau rétrospectif des dates marquantes dans l’histoire d’Africa’n’Percu : Historique d’Africa’n’Percu 2011 Formation du groupe avec Morgane, Tony, Aurélien et Clément Mai 2012 Premier concert local en public 2013 Arrivée de deux nouveaux membres dans le groupe : Doogy Man et Julien Avril 2014 Sortie de leur premier album “Racines à vif” suite à une campagne de financement participatif Avril 2014 Participation à la 38ème édition du Printemps de Bourges Juillet 2014 Prix du public à la 5ème édition du festival Explozik à Targon Août 2014 Participation en tant que “groupe découverte” à la 17ème édition du Reggae Sun Ska Fin 2014 Départ de Doogy Man et arrivée de deux nouveaux membres : Pierroots et Dougy Mars 2015 Participation au tremplin musical des Z’arpètes
  4. 4. 4 En décembre 2014, le changement de la formation marque un tournant dans le projet musical. Désormais, deux chanteurs se partagent le micro et apportent une dynamique différente aux lives notamment dans la capacité à tenir un public en ébullition. Les deux nouveaux chanteurs, Dougy et Pierroots, prennent donc un train en cours de route et participent au projet du nouvel album. Une partie des textes ont été posé sur des instrumentals déjà travaillés mais les deux chanteurs ont eu l’occasion de composer et d’apporter leur plume. Avec des influences roots, ska, dub ou encore hiphop, Africa’n’Percu élargit son panel avec des textes en français ainsi qu’en anglais. Désireux de transmettre les valeurs universelles du reggae, ils se sont donnés pour mission d’écrire des textes plus léger, plus festif, pour casser les stéréotypes reggae (défendre les idées de liberté, résistance, nature ou encore de solidarité et de partage). 2. Analyse de l’existant a) Le public-cible Pour se donner une idée du public d’Africa’n’Percu, nous nous sommes penchés sur les statistiques de leur page Facebook qui nous offre une représentation approximative du profil des fans du groupe. Genre Homme Femme Pourcentage 60 40 Âge 13-17 ans 18-24 ans 25-34 ans 35-44 ans 45-54 ans 55 ans et + Femmes 4 % 19 % 9 % 5 % 2 % 1,2 % Hommes 4 % 29 % 15 % 7 % 3 % 2,8 % Top 3 des pays touchés Top 3 des villes touchées (en France) France Bordeaux États-Unis Paris Espagne Macau
  5. 5. 5 Ainsi, nous pouvons déduire de ces données que le public-cible du groupe est représenté majoritairement par des hommes de 18 à 35 ans, habitants à Bordeaux. Toutefois, les événements auxquels le groupe participe peuvent réunir aussi bien des amateurs de reggae que des publics aux goûts musicaux variés. Ceci dépend du lieu, du type d’événement et de la programmation, qui constituent un public-cible car ils perçoivent Africa’n’Percu comme une découverte et contribuent à l’élargissement de la notoriété du groupe. b) Benchmarking La scène bordelaise est particulièrement riche en termes de groupes musicaux (projets solos ou collectifs) qui regroupent des membres appartenant à plusieurs bands. La multitude des projets dans la scène reggae locale rend complexe la définition de “concurrents” en ce sens où les artistes participent à différents projets en même temps. Cependant, nous pouvons nous intéresser à quelques groupes qui se sont développés par le biais du financement participatif. ► Soul Drifter Cette formation reggae originaire de Bordeaux a su se consolider au fil du temps pour aujourd'hui être composée de cinq musiciens et un ingénieur du son désireux de faire découvrir à tout un public, leur nouvel univers. En effet, depuis 2011, Soul Drifter enchaîne les concerts puis le travail en studio pour donner naissance début 2013 à un premier opus de cinq titres inédits. Après deux tournées estivales et un enregistrement plus qu'enrichissant, leur 1er album est finalement prêt et a fait l’objet d’une campagne de financement participatif sur la plateforme Ulule capitalisant plus de 3000 €. Cette campagne aura permis au groupe de financer : mixage, mastering, pressage (1000 exemplaires dans un premier temps), artwork (visuels album, livret, affiches) et communication (impression affiches, flyers, promo internet). ► Green Dawa Au départ, Green Dawa était un trio de trois musiciens (le batteur Remi Guenet, la bassiste Sarah Bourgeron et le guitariste Baptiste Eon) qui souhaitaient créer un groupe de reggae et se produire sur scène. La formation trouve son identité avec l'arrivée du chanteur Sébastien Cordon, auteur et compositeur. Ils découvrent peu à peu leur style et travaillent afin
  6. 6. 6 de créer leurs propres compos. Le groupe évolue avec l’arrivée du percussionniste Axel Angot fin 2011. Leurs premiers concerts en 2012 et 2013 les amènent à se projeter afin de faire évoluer leur jeu de scène, mettre au point d’autres morceaux et enregistrer en studio. En septembre 2013, Baptiste Etchamendy rejoint la formation à la guitare rythmique suivi par Christophe Montaulieu à l’accordéon en janvier 2014. Ce jeune groupe engagé propose un reggae festif où les tonalités rock s’alternent avec des sonorités roots, ragga ou ska. En 2015, le groupe se lance dans la production d’un 1er EP grâce au financement participatif dans le but de bénéficier d’un atout précieux pour partir à la conquête des professionnels et leur permettre d’accroître leur notoriété. La plateforme Ulule leur a d’ores et déjà permis de récolter plus de 1200 €, nécessaires pour financer la production de cet EP. ► O’STYL O’STYL est un groupe de hip-hop qui écume la scène alternative française depuis deux ans. Ils évoluent dans un univers musical complexe et puissant mêlant des sonorités hip-hop, jazz et psychédélique. Fort de plus de 60 dates en 18 mois, O’STYL a sorti son premier EP autoproduit en septembre 2013. Cet enregistrement fut financé grâce au crowdfunding et au soutien de nombreux fans. Il aura fallu une semaine au groupe pour rassembler 2800 €, nécessaires à l'enregistrement de la maquette. Ceci fut possible grâce à la confiance indéfectible de leurs auditeurs. Début septembre 2013, O’STYL a lancé sa première tournée nationale, complétement autogérée. En effet, aucun tourneur, ni programmateur direct n'ont été sollicité. Cette tournée a eu pour but de fédérer et de créer un collectif de groupes hip- hop et de promouvoir O’STYL au niveau national. c) Les outils et les supports de communication existants Africa’n’Percu possèdent déjà un certain nombre de supports de communication qui ont contribué au développement de leur notoriété locale. Nous vous proposons une liste exhaustive de ces différents supports et outils : ► Le site internet Le site internet créé en décembre 2014 est en cours de réalisation, mais on observe d’ores et déjà des soucis graphiques et de contenus, qui s’expliquent principalement par l’identité visuelle indéterminée et non fixe.
  7. 7. 7 ► Le blog Le blog créé en 2012 sur la plateforme Skyblog représente un “référencement parasite” pour le groupe. En effet, Skyblog est considéré comme un support web démodé, et le lien de cette page apparait dans les premiers résultats des recherches web. Par exemple, lorsque l’on tape « Africanpercu » dans le moteur de recherche Google, le blog parait dans les cinq premiers résultats, et lorsque l’on tape « Africa’n’Percu » il reste présent sur la première page de résultats. Ceci constitue un problème en termes de bonne gestion du référencement. ► Les réseaux sociaux Facebook Avec plus d’un milliard d’utilisateurs, Facebook est le deuxième site le plus visité au monde, et peut leur permettre de fédérer une large communauté. La première publication sur leur page Facebook remonte au 1er janvier 2012. Elle comptabilise 2250 mentions J’aime*. Twitter Twitter est un réseau social de microblogging qui dénombre 240 millions d’utilisateurs dans le monde (chiffres de février 2015). Le groupe comptabilise 22 abonnés* sur leur compte créé en décembre 2013. Instagram Instagram est une application de partage de photos qui dénombre 300 millions d’utilisateurs. En février 2015, 76% des utilisateurs sont âgés de 16 à 34 ans, cible intéressante pour Africa’n’Percu. Leur compte Instagram comptabilise 80 abonnés.* YouTube YouTube est le deuxième moteur de recherche le plus populaire, près de 6 milliards d’heures de vidéos sont visionnés chaque mois. Leur compte a été créé en octobre 2011 et dénombre 145 abonnés.* Google + Google + est un réseau social intéressant pour le référencement. Leur compte a été créé dans le même temps que leur compte YouTube. Il compte 7 abonnés et 19 371 consultations.* *Chiffres au 20/04/15
  8. 8. 8 ► Articles de presse Le groupe a fait l’objet d’articles de presse, notamment sur le journal régional SudOuest mais Africa’n’Percu est également référencé par les webzines ReggaeSudOuest.fr, LaGrosseRadio.fr ou encore lesinrocks.com. ► Les concerts Les concerts sont à l’origine de la notoriété du groupe, c’est sur scène que le groupe est né, et c’est à la suite de nombreux lives que le groupe s’est développé. Cette richesse scénique représente un atout en termes de communication. La multiplicité des représentations d’Africa’n’Percu est un facteur important dans son implantation locale. Il est considéré comme un groupe incontournable de la scène bordelaise. Leur participation à de nombreux tremplins musicaux à l’échelle locale leur a permis de se démarquer et d’atteindre des scènes plus importantes comme celles du Printemps de Bourges ou encore du Reggae Sun Ska en 2014. ► Le 1er album Le premier album du groupe s’intitule “Racines à vif”. Sorti le 11 avril 2014, il est composé de 8 titres pour une durée totale de 35 minutes. Ce premier album constitue un élément important dans l’ensemble des supports de communication. En effet, il a contribué de manière significative à l’élargissement de leur notoriété locale et leur a permis de faire plusieurs scènes et tremplins courant 2014. L’album a été produit à 1000 exemplaires et environ 500 ont été vendus (sans compter les albums offerts pour les contributeurs du financement participatif ou pour la promotion). ► Les plateformes Ulule Ulule est le premier site européen de financement participatif. Africa’n’Percu l’a utilisé pour financer la sortie de leur premier album. Objectif à atteindre 1000 € Résultat atteint 1170 € Nombre de contributeurs 32 Moyenne des donations par contribution 37 €
  9. 9. 9 L’argent obtenu a servi à payer la prise de son, le mixage, le mastering, la réalisation du CD, la conception visuelle ainsi que la réalisation d’un clip pour une des chansons de l’album. En créant une campagne de financement participatif sur Ulule, ils ont développé une communauté de personnes qui les soutiennent dans leur évolution et leurs projets. Deezer Deezer est le premier site d’écoute de musique en ligne. Leur page comptabilise 130 fans et permet d’écouter gratuitement l’intégralité de leur premier album. 3. Analyse SWOT FORCES ► Présence Web ► Communauté déjà existante et mobilisable ► Expérience de la scène ► Expérience due à la réalisation d’un 1er album FAIBLESSES ► Identité visuelle non déterminée et non cohérente avec l’identité musicale du groupe ► Identité instable en vue des départs et arrivées de nouveaux musiciens dans le groupe ► Pas de stratégie pour l’utilisation des réseaux sociaux et référencement parasite avec le blog OPPORTUNITÉS ► Une demande présente grâce à une scène locale dynamique ► À proximité d’une scène professionnelle reggae (avec le Reggae Sun Ska) MENACES ► Multitude de collectifs dans la région, difficile de se démarquer ► Risque de ne pas sortir de la sphère locale, rester dans la première zone de chalandise
  10. 10. 10 4. Objectifs Le premier album d’Africa’n’Percu a été une expérience enrichissante pour le groupe mais elle n’a pas réussi à répondre à l’objectif d’accroissement de notoriété, puisque la première zone de chalandise a été difficilement dépassée. Ainsi, le plan de communication pour le prochain EP ou MAXI devra répondre à plusieurs objectifs : ► Développer la notoriété du groupe ► Créer, rassembler et engager sa communauté ► Atteindre les trois zones de chalandise La stratégie de contenu digital et la campagne de crowdfunding vont permettre d’atteindre ces trois objectifs. L’élaboration d’une stratégie de communication à long terme aura pour but de professionnaliser l’activité du groupe et de placer le nouvel EP ou MAXI comme un atout auprès des professionnels du secteur musical.
  11. 11. 11 II) Stratégie de contenu digital 1. Analyse de l’existant digital Africa’n’Percu est un groupe présent sur le web. Entre leur site internet et les différents médias sociaux qu’ils utilisent, ils ont réussi à réunir leur communauté. Nous vous proposons un tour d’horizon de leur répertoire sur le web. a) Le site internet Créé il y a peu, africanpercu.com semble encore en construction car sur 11 pages référencées sur leur site, 6 ne sont pas en état de fonctionner. Sur sa page d’accueil sont relayés 4 articles d’actualités sur le groupe, ses concerts et ses offres commerciales. Ensuite, une page de présentation rappelle l’histoire du groupe et détaille ses membres. Un onglet répertoriant plusieurs photos ainsi qu’un onglet vidéo proposant un live, permettent de s’immiscer dans leur univers. En revanche, la rubrique « sons » reste vide, surprenant sachant que le groupe a déjà réalisé un album qui n’est presque pas mentionné. Il n’est évoqué que dans la section « shop » qui propose une vente en direct des albums pour 10 €. La prise de contact est prévue sur le site. Cependant, l’espace pro n’est pas encore composé des fiches techniques. Par ailleurs, en bas de page, les liens vers les sites des partenaires, les crédits et les mentions légales nous renvoient sur une page d’erreur (erreur 404). Cependant, on constate la présence d’une newsletter et de liens renvoyant vers les différents réseaux sociaux. b) Youtube 7 vidéos et 145 abonnés pour environ 14 000 vues* composent l’activité du groupe sur le site de partage de vidéo. On pourrait croire que la page n’est pas plus populaire et efficace que cela mais pourtant leurs vidéos font des vues. Leur clip a récolté quasiment 7500 vues* tandis que le teaser de présentation de leur album studio et la vidéo d’une chanson en featuring avec Pieroots ont chacune 1500 vues*. *Chiffres datant du 20/04/15
  12. 12. 12 c) Facebook Avec plus de 2250 personnes* qui aiment la page Facebook, celle-ci semble être le premier canal de relai d’informations auprès du public. Avec une publication tous les 3 jours environ, le groupe y est très actif. Les publications y sont de toutes sortes. De l’information au partage de photos et vidéos, l’utilisation du réseau social est variée. Chaque publication reçoit en moyenne une vingtaine de mentions « J’aime », ce qui reste correct. D’après les statistiques de Facebook, leur page a une portée auprès de 1590 personnes, et leurs publications auprès de 1230 personnes en moyenne. 193 personnes sont très engagées sur leur page. On distingue donc une base existante mais celle-ci peut encore s’accroître. Concernant le public engagé, il est composé à 60% d’hommes ayant majoritairement entre 18 et 24 ans (29%) ou entre 25 et 34 ans (15%). La grande majorité, c’est-à-dire 2028 des 2250 personnes vient de France et plus de 1000 sont reconnus comme habitants de la région bordelaise dont 750 de Bordeaux même. Cela permet donc de pouvoir fixer des objectifs et de savoir comment et pour quelle cible on communique. *Chiffres datant du 20/04/15
  13. 13. 13 Statistiques de la page Facebook – 21/04/2015 d) Instagram Africa’n’Percu possède également un compte Instagram qu’il a alimenté de 5 publications depuis sa création en avril 2013. Il recense plus de 80 abonnés*. Les photos relaient des moments de concerts ou de la vie du groupe. La page pourrait donc être plus active que cela. e) Twitter Il existe un compte totalement inactif du groupe sur Twitter. S’il suit tout de même plus de 74 comptes en rapport avec son activité, il n’a jamais publié un seul tweet. Paradoxalement, le compte regroupe tout de même 22 abonnés* dont le Rocher de Palmer ou d’autres comptes et personnes ayant un rapport avec leur musique et leurs valeurs. *Chiffres datant du 20/04/15 2. Gestion des plateformes digitales a) Du formel à l’informel Il existe une multitude de plateformes digitales présentes sur le web qui nécessitent des utilisations spécifiques. Il est important de prendre conscience de celles-ci afin d’adapter son angle d’approche ainsi que son ton rédactionnel à la communauté connectée.
  14. 14. 14 ► Site officiel Un site internet est devenu aujourd’hui un véritable outil de communication de masse. En effet, un site est créé pour un objectif précis et doit correspondre aux attentes d’une cible déterminée. Le site officiel d’un groupe de musique est destiné à devenir le site de référence des internautes, de sa communauté. Son contenu se doit d’être professionnel, c’est en effet lui qui va transmettre les valeurs du groupe. Il est important également d’assurer une mise à jour quotidienne afin d’informer les internautes des nouvelles actualités, programmations ou encore productions. Un site internet fait partie d’une stratégie indispensable pour le développement d’un groupe, il est donc important de structurer sa navigation mais également d’être cohérent tout au long de ses pages. Pour ce faire, il est nécessaire de mettre en place une stratégie éditoriale afin de définir qui écrit, quelle sera la fréquence, quel sera le ton, les mots clés, les rubriques etc. Nous développerons ces données plus en détail lorsque nous parlerons des contenus. Ainsi, le site officiel du groupe se doit d’être professionnel et concis afin d’assurer une crédibilité à ses visiteurs. ► Youtube Youtube étant une plateforme de vidéo-partage, il permet, par le biais d’une page officielle d’un groupe de musique, de faire découvrir aux personnes qui le suive, les nouveaux clips, interviews ou encore les sons produits. Grâce à ces différentes vidéos, les internautes vont découvrir un univers. Le groupe se doit alors d’être convainquant en montrant un certain professionnalisme. En effet, celui-ci passe par les techniques de création audiovisuelle qui permettront d’élargir leur notoriété. Ce partage est la technique la plus efficace pour toucher un public qui n’est pas concerné directement. Cette page se doit alors d’être professionnelle mais également authentique. Ici, contrairement au site internet, il peut y avoir une interaction par le partage, entretenir ces relations en utilisant un ton égalitaire au public est nécessaire. ► Facebook Une page Facebook est un outil d’interaction dynamique avec ses publics. En effet, lorsque l’on est présent sur un réseau social tel que Facebook, nous devenons plus accessible.
  15. 15. 15 Cela permet également d’engendrer une participation directe de la part de l’internaute, il se situe au cœur du développement. Ce réseau social est un juste milieu entre le professionnalisme du groupe mais également le personnel. Il faut alors savoir jouer avec les tons. Facebook établit une réelle relation, il présente l’internaute comme une partie prenante indispensable. De plus, des outils tels que les évènements permettent aux internautes de se sentir important en recevant une invitation. Cela simplifie également la gestion et la présence du groupe au sein d’une communauté déjà adhérente. Son taux de couverture devient alors grandissant. Pour entretenir cette couverture, il est important de devenir attractif tout en gardant une part de professionnalisme. Cependant ce dernier doit être maitrisé car lorsqu’on est sur Facebook, on s’adresse directement à la cible, il n’est plus un simple visiteur. Il faut donc savoir se montrer accessible. ► Instagram Contrairement aux autres réseaux sociaux, Instagram diffuse uniquement des photos. C’est une façon rapide, unique, amusante et ludique de communiquer avec sa communauté. En effet, le partage de photo traduit des émotions et des ambiances qui peuvent être perçues comme singulières pour les internautes. De plus, avec une image nous entrons dans la vie intime du groupe. Le ton sera alors de l’ordre photographique non formel. ► Twitter Twitter est devenu aujourd’hui un synonyme d’instantanéité. En effet, les tweets postés sont rédigés sur le moment et leur contenu est modifié en fonction du contexte. Cela permet aux followers d’avancer dans la journée au même moment que le groupe. Cette page, par le biais des apports multimédia est un outil de proximité dynamique. Cette proximité se traduit par la familiarité des tweets. Le classement réalisé ci-dessus est basé sur la formalité des plateformes digitales. En effet, afin de proposer des préconisations ludiques et simples, il nous a semblé judicieux de réaliser un classement communicatif afin le groupe puisse se repérer rapidement lors de ses publications. On remarquera que la formalité est liée au public. Plus les interactions seront
  16. 16. 16 informelles, plus les artistes seront perçus comme accessibles. Il faut créer un véritable lien social, pour transmettre au mieux les valeurs de l’univers du reggae. En effet, les notions de liberté, de nature, de partage ou encore de solidarité défendues par Africa’n’Percu ne doivent pas se ressentir essentiellement dans les textes. L’interaction, la conversation ou les rencontres doivent faire passer ces mêmes valeurs qu’elles soient officielles ou non. Savoir gérer son comportement en fonction du lieu et du contexte devient la clé des relations digitales avec sa communauté. b) Zones de chalandise La notoriété d’un groupe s’acquiert au fil du temps. En effet, lorsque l’on se lance sur le marché musical, il est difficile de réussir à s’adresser au grand public. Il est alors important de déterminer des zones de chalandises afin d’assurer une notoriété maximale dans une zone avant d’élargir sa couverture. Nous avons déterminé trois zones : ► Le cœur qui correspond aux proches des membres du groupe. L’objectif : maintenir une relation de proximité et assurer un soutien ► Les relais d’influences correspondent aux lieux de repères des internautes. Ils vont permettre au groupe d’atteindre une cible appartenant au même univers en étant présent sur des influenceurs presses tels que : reggae.fr, reggaesudouest.com. Il est également important de toucher les programmateurs pour leur permettre de participer à des festivals ou première partie de concert et ainsi instaurer une première relation directe avec un nouveau public. L’objectif : séduire et faire découvrir un univers musical à une nouvelle cible. ► Le public est la partie prenante centrale au bon développement du groupe. En effet, il va permettre d’étendre leur notoriété tout en développant une réputation. L’objectif : créer et entretenir une relation avec une communauté
  17. 17. 17 3. Optimisation des contenus a) Trafic Le trafic d’un site web ou d’un réseau social correspond à l’ensemble des circulations de flux, qu’ils soient d’informations ou de visites. Celui-ci englobe le nombre d’audience correspondant au nombre de visiteurs uniques, le taux de rebond représentant la part de visiteurs qui quitte aussitôt la page consultée, ainsi que le taux de transformation regroupant les visiteurs devenant adhérents. Toutes ces données sont essentielles à prendre en compte, cependant il faut également étudier la durée de navigation afin d’adapter ses contenus pour répondre aux attentes de la communauté dans un temps limité. Un site internet étant, comme nous l’avons expliqué plus tôt, une page officielle, son actualisation se doit d’être régulière mais pas quotidienne. Les réseaux sociaux quant à eux, doivent accompagner le quotidien de la communauté. Pour ce faire, il y a un travail consciencieux à faire en amont, appelé contenu froid, afin d’assurer une publication stratégique. Nous avons, grâce au “blogdumoderateur”, déterminé des périodes où les fréquentations sont les plus importantes. Dans un premier temps, nous avons étudié les jours où le divertissement musical est le plus sollicité : le week-end, ainsi que le lundi et le mardi. Enfin, pour accompagner au mieux la communauté nous avons pu déterminer des plages horaires à solliciter en fonction du réseau social :  Facebook détient deux pics de création de lien, un premier à 15h et un second à 19h.  Twitter détient également ses pics de création de liens à 15h et 19h. Il est important de noter que ces pics correspondent à la création de liens avec les différents comptes. L’audience, quant à elle, détient un pic important également le matin à 8h, les contenus se doivent donc d’être présents à cette occasion. En effet, le matin l’audience prend connaissance des actualités, ce ne sera qu’à 15h et 19h que la lecture profonde sera effectuée créant ainsi de nouvelles interactions et nouveaux partages. Mais il ne faut pas pour autant délaisser les internautes hors de ces plages horaires. Une fois ces contenus froids déterminés, nous pouvons déterminer les contenus chauds. Ceux-ci sont les contenus visibles par les internautes. Nous avons alors effectué un
  18. 18. 18 tableau récapitulatif afin que le groupe puisse adapter ses contenus en fonction de la plateforme mais également de l’audience. Plateforme Fréquence Horaire Explications Site internet 1 fois par semaine Le matin aux alentours de 8h Le site internet est une partie de la stratégie digitale qui ne nécessite pas d’être suivie quotidiennement tout au long de la journée. Le mettre à jour le matin est donc judicieux afin d’entretenir les relations sur les réseaux sociaux. Facebook 1 fois tous les 3 jours 8h et 19h Facebook étant le milieu entre le professionnel et le personnel, la fréquence de publications doit être plus rapprochée. Twitter Tous les jours 15h Twitter correspond à un échange informel. L’instantanéité installe la proxémie. 15h correspond à l’heure où il y a une plus grande audience cependant il faut faire attention à ne pas surcharger le réseau pour toujours intéresser sa communauté. Afin de garder une réelle relation avec son public, nous conseillons au groupe de ne pas engager de community manager afin que chaque membre garde sa personnalité et s’adresse naturellement à la communauté. La communauté se sentira plus importante en ayant conscience que le groupe prend le temps d’interagir avec eux. Les publications n’étant pas quotidiennes, il sera facile pour eux d’avoir une bonne gestion de cette stratégie digitale. Par ailleurs, débourser des coûts pour un professionnel serait inadapté au vu de l’utilisation prévue. b) Le référencement Pour commencer, un état des lieux du référencement du groupe s’impose. Le référencement consiste en l’ensemble des techniques de recherches permettant d’être
  19. 19. 19 présent dans les moteurs de recherches ou annuaires. Africa’n’Percu possède une bonne présence sur le premier moteur de recherche : Google. Ceci est sans doute dû au fait que le nom du groupe ait une orthographe unique. Il concerne tous les résultats des 10 premières pages de recherches. Que ce soit les médias qu’ils utilisent pour communiquer, ou les articles qui les nomment en passant par les concerts et salles qui annoncent leur venue. Le premier résultat est la page Facebook juste avant la plateforme Deezer puis en fin de page on retrouve le site et le blog. L’un des principaux problèmes dans la liste de résultats sur Google est que généralement l’ancien blog qui comporte plusieurs soucis notamment graphiques, demeure premier par rapport au site. L’intérêt du référencement est que la plupart des visites générées sur le site proviennent en général de ces moteurs de recherches. C’est donc un véritable outil de visibilité et d’information. Pour travailler le référencement du site sur Google, il faut agir sur l’écriture web notamment. Pour répondre à cela il faut travailler le titrage, l’optimisation du contenu et les balises. Concernant le titrage, il faut privilégier des titres courts qui possèdent 70 caractères maximum avec un ou des mots-clés en 1ère ou 2ème position. Il doit être travaillé car c’est la porte d’entrée du contenu. Sur le site officiel, il faudra donc que les titres soient adaptés afin que celui-ci remonte dans les suggestions de Google. Pour travailler encore plus le SEO, le corps de texte doit respecter quelques règles comme une écriture en paragraphes et intertitres avec plus de 500 mots et la présence d’image si possible. Pour optimiser davantage le contenu, insérer des liens et contenus internes et externes peut booster le référencement et le trafic interne. Un travail sur les balises et la précision des mots-clés est également un plus mais n’ayant pas de personne dédiée à la gestion du site, les détails ne sont pas forcément adaptés aux compétences des musiciens qui s’en occupent. c) Fidélisation Après avoir revu quelque peu le trafic généré et le référencement du groupe, la dernière étape de la stratégie de contenu digital est la fidélisation. Elle se définie par le dynamisme de l’activité sur internet qui rassemble l’utilisation différenciée des réseaux sociaux, l’intensité du trafic généré et le travail de référencement. L’intérêt réside dans la capacité à pouvoir compter sur une communauté lorsqu’il y en a besoin. Rappelons que les objectifs sont de développer la notoriété du groupe, et de créer et rassembler la communauté.
  20. 20. 20 Cette stratégie de contenu digital répond donc à cette demande. Elle servira également de base pour la campagne de crowdfunding. En effet, la maîtrise des contenus digitaux sera essentielle au bon développement de celle-ci. Le groupe nous ayant fait part de son désir de projet viable, à long terme, cette stratégie s’inscrit au-delà de la campagne de crowdfunding. L’activité digitale sera un atout pour son développement et son démarchage. III) Plan d’action 1. Changement de nom La problématique du changement de nom du groupe est également un des principaux enjeux de cette étude de cas. Le groupe a fait part de son désir d’adapter son nom à sa nouvelle formation musicale. Le nom se base sur deux mots-clés : l’Afrique et les percussions. En effet, le groupe nommé « Africa’n’Percu » ne dispose désormais plus que d’une à deux percussions type africaine avec Morgane et Aurélien au balafon. Le lien avec l’Afrique n’est également plus très évident. Le groupe a donc envie de changement tout en gardant dans le nouveau nom une base pour ne pas perdre sa communauté. Pour eux, cela constitue un problème qui restera comme tel s’ils ne trouvent pas de solutions d’ici la campagne de crowdfunding. Suite au recueil et à l’écoute de leurs envies, l’idée première qui était la leur était de recréer un nom gardant les mêmes initiales A’n’P ou A&P. Après s’être penchés un moment sur cette possibilité, nous avons décidé de procéder d’une façon particulière. Nous nous sommes basé sur l’expérience du groupe électro “On dub ground” qui lors de son changement de nom (qu’il ne trouvait plus adapté et trop long) s’est renommé “ODG”. L’intérêt est de garder une communauté fidèle tout en donnant un aspect de renouveau au groupe. Nous avons donc décidé de garder uniquement les initiales A&P pour composer le nouveau nom. Pour accentuer la nouvelle tendance musicale du groupe, nous avons ajouté un slogan : Way to reggae vibes, littéralement “Chemin vers les ambiances reggae”. L’idée était d’affilier dans ce slogan l’idée de voyage, de mixité des sonorités reggae et de progression commune vers la festivité et les valeurs reggae. Nous avons réalisé une veille sur le vocabulaire reggae pour que ce slogan soit cohérent avec leur domaine. L’utilisation de ce slogan se fera selon les supports de communication. Il sera apposé dès que possible à côté du logo A&P.
  21. 21. 21 2. Refonte identité visuelle a) Charte graphique ► Le logo Le besoin de réaliser un nouveau logo était obligatoire à partir du moment où le nom du groupe change car il y est incorporé. Logo actuel d’Africa’n’Percu Le groupe nous a émis le souhait de garder les deux grands symboles de son ancien logo : le baobab et le disque vinyle. Nous ne voulions pas reprendre la même structure (baobab sur vinyle) afin de marquer davantage le changement de vision du groupe. Nous avons alors trouvé deux solutions en créant des logos. La première que nous n’avons pas retenue était d’intégrer le logo au baobab : Proposition 1 d’un nouveau logo Nous reprenions les mêmes bases avec un baobab au feuillage séparé en trois parties délimitées par les couleurs panafricaines. Le vinyle s'immisçait à la base même de l’arbre. Les
  22. 22. 22 initiales A&P se superposaient à la fois sur le vinyle et l’arbre. Elles prenaient la couleur de l’écorce pour donner un côté gravé sur le tronc et dans le temps. C’était aussi une référence au côté historique du groupe et des initiales. Du feuillage, s’échappaient des notes de musiques pour donner une dynamique au logo et pour représenter en quelque sorte la fleur de l’ensemble musical d’A&P. Proposition 2 d’un nouveau logo La deuxième solution et celle que nous conseillerions est d’intégrer le baobab dans le vinyle. Pour des raisons graphiques, le logo ci-dessus ne fait que rappeler et sous-entendre la forme de l’ancêtre du disque. La forme en pastille, le trou au centre ainsi que la cocarde en haut à droite décomposent le vinyle et amène même vers ce qui ressemble à un CD. La cocarde reprend à nouveau les couleurs panafricaines, chères à l’esprit reggae. Cela donne un ensemble très arrondi qui correspond bien à l’ambiance et au son que produit A&P. Le baobab ne serait que rappelé sur la partie gauche. Il fait comme irruption pour rappeler qu’il est encore présent comme les influences d’Africa’n’Percu. Le fond gris sablonneux vient souligner la silhouette ronde du logo avec douceur et légèreté. Le nom du groupe écrit avec la police “nueva standard” ponctue le logo. Nous avons choisi cette typographie car elle fait, certes plus professionnelle que l’ancienne, mais si l’on regarde de plus près, les lignes sont travaillées, non symétriques et irrégulières. Cela convient donc à un groupe qui voudrait se professionnaliser en sortant du stéréotype des typologies épaisses et grasses, mais qui garde dans son aspect travaillé des touches piquantes et festives.
  23. 23. 23 ► Charte graphique Afin de donner une cohérence et une harmonie à tous les supports de communication qu’ils soient de type print ou web, nous avons réalisé une charte graphique donnant les étapes de construction de ce logo. Elle est composée de 5 parties différentes : le logo, la colorimétrie, le slogan, la typographie ainsi que sa mise en forme. Vous trouverez ce document à la fin du dossier. b) Budget Le changement d’un nom et d’un logo peut engendrer un certain coût. Cependant en ayant fait le choix de garder les initiales A&P, le changement du nom de domaine pour le site internet ne sera pas à effectuer, cela permet donc de réduire les dépenses. Vous trouverez ci- dessous le tableau d’estimation des coûts suite à cette refonte de l’identité visuelle. Démarches Détail des coûts Total Création du logo Tarif horaire 20 € 240€ Dépôt à l’INPI Dépôt classique 38 € 105 € Dépôt noir et blanc 22 € Dépôt couleur 45 € Total 345 € ► Le travail du graphiste Afin d’assurer de bonnes finitions et d’avoir la définition adaptée aux supports web et print, le travail d’un professionnel est nécessaire. Suite à plusieurs recherches sur des prix de référence, nous avons trouvé un référentiel en vigueur jusqu’au 1er janvier 2015. Le coût horaire pour un professionnel exécutif est de 40 €. En ce qui concerne le groupe nous lui conseillons de favoriser les free-lances afin de diviser ces coûts par deux. Nous avons alors estimé le tarif horaire à 20 €. La création d’un logo nécessite un grand travail de réflexion qui demande du temps. De ce fait, nous avons estimé le planning du graphiste à 3 jours. Dans cette durée, nous comptons une première journée complète de travail (8h) puis nous avons dédié 2 journées de
  24. 24. 24 2 heures pour les retouches suite aux retours du groupe. Cela fait alors un total de 12h de travail, qui, multiplié au tarif horaire leur reviendrait à 240 €. ► Pourquoi déposer à l’INPI ? Africa’n’Percu a pour objectif principal de se développer et d’évoluer au niveau national, il est donc indispensable de déposer auprès de l’INPI leur logo afin de s’assurer qu’aucune autre organisation ne puisse plagier leur identité visuelle. Nous partons du principe que le nom “Africa’n’Percu” a été choisi suite à une veille afin de garantir la non-utilisation de celui-ci sur le marché musical. Dans notre budget, nous avons alors uniquement comptabilisé le “dépôt du dessin ou modèle” ce qui reviendrait à 105 € au groupe. À noter que nous avons pris en compte un dépôt couleur ainsi qu’un dépôt noir et blanc. La création d’un logo passe en premier par le noir et blanc avant de le décliner en couleur, il est donc essentiel de sécuriser cette version. Cela leur permet d’avoir un libre choix, si dans l’avenir le groupe souhaite effectuer des modifications de colorimétries. 3. Campagne de crowdfunding a) Choix de la plateforme Africa’n’Percu souhaite réitérer son expérience du financement participatif pour la réalisation de son second projet, un EP ou un MAXI qui sera enregistré à l’hiver prochain. Le crowdfunding -financement participatif- en français est une technique de financement de projets qui fait appel aux dons du grand public. Il utilise internet comme canal de mise en relation entre le porteur de projet et toutes les personnes qui souhaitent investir dans celui- ci. La simplicité d’utilisation et de récolte de fonds a permis au crowdfunding de devenir une technique répandue pour toute sorte de projet, aussi bien culturels, sociaux qu’humanitaires ou numériques. Le financement participatif peut prendre plusieurs formes de soutiens :  le don ou la contrepartie en nature : le particulier apporte son soutien sous forme de don sans aucune contrepartie ou reçoit, en échange de sa contribution, une contrepartie en nature : un objet, une prestation de la part du porteur de projet  le prêt : le particulier prête son argent avec ou sans intérêt  la souscription de titres : le particulier acquiert des titres (actions ou obligations) dans l'entreprise dans laquelle il a investi.
  25. 25. 25 Le financement participatif fait se rencontrer porteurs de projet et public investisseur, le plus souvent via des plateformes en ligne. Il existe différents types de plateformes de références permettant aux particuliers de s’investir dans un projet :  Kick starter ou Hello Asso pour le don associatif  Ulule, Kiss kiss bank bank, akamusic, My Major Company  Hello Merci pour le prêt ou rassemblement de love money Le don associatif concerne des associations ou organisations. Il est davantage tourné vers le social business ce qui ne correspond pas aux valeurs d’Africa’n’Percu. Le prêt, quant à lui, transmet une idée de commercialisation de la culture qui une fois de plus, dénature le projet du groupe musical. C’est pourquoi les plateformes de don contre partie paraissent être le moyen le plus efficace de créer une communauté en récoltant les dons de contributeurs à qui on offre un service en retour. Si on s’intéresse aux plateformes de don contre partie, Ulule parait être le meilleur site pour lancer le projet de financement participatif du groupe. En effet, leur campagne de récolte de fonds pour leur premier album a déjà été effectué via Ulule (en hiver 2013/2014) et celle- ci a très bien fonctionné puisqu’ils ont réussi à récolter 117% de leur objectif principal. De ce fait, ils ont déjà fédéré une première communauté autour de leur projet qui serait potentiellement intéressée une seconde fois, pour soutenir le groupe et leur donner un nouvel élan. De plus, Ulule est le premier site européen de financement participatif. Depuis sa création en 2010, ce sont 8 293 projets* qui ont été financés avec succès. La condition pour récupérer l’intégralité des dons des contributeurs est d’atteindre son objectif avant la fin de la campagne de financement. Dans le cas contraire, les contributeurs se voient remboursés leur investissement. On remarque également qu’Ulule accueille de nombreux projets musicaux : 106 projets sur un total de 833 projets en cours* sont du domaine de la musique soit 13% de l’ensemble des projets du site. Les projets culturels et principalement musicaux arrivent très souvent à atteindre leur objectif. Par ailleurs, Ulule rivalise avec les sites concurrents puisque l’inscription sur le site est gratuite. La rétribution pour ces plateformes correspond à un pourcentage à retenir sur les fonds récoltés et ne s’applique que si le projet aboutit, c’est-à-dire atteint la somme indiquée
  26. 26. 26 avant la fin de la campagne. Pour Ulule, ce pourcentage est égal à 8% contre 10% pour MyMajorCompany, premier site français de financement participatif. *chiffres datant du 21 avril 2015 De ce fait, nous recommandons au groupe d’effectuer leur campagne de financement participatif sur la plateforme Ulule. En calculant correctement la somme dont ils ont besoin pour produire leur EP ou MAXI et en préparant une bonne stratégie en amont et tout au long de la campagne, ils pourront atteindre leur objectif et développer leur communauté. b) Présentation du projet pour Ulule Sur le même modèle que la campagne précédente, la page de présentation du projet de financement participatif sera visuelle pour que les contributeurs puissent découvrir ou reconnaître le groupe, et qu’ils se sentent au cœur du projet dans lequel ils s’investissent. Le changement d’identité graphique sera mis en avant. Le nouveau logo sera l’image représentative du projet et le nouveau nom suivi du slogan deviendront le titre et sous-titre du projet.
  27. 27. 27 Le texte de présentation se découpera en quatre parties ayant chacune des illustrations graphiques que ce soit photographies ou vidéos afin de donner du contenu visuel aux visiteurs de la page pour les inciter à s’intéresser et à financer le projet. Les quatre parties sont : ► À propos du projet - Annonce du nouveau nom du groupe « Africa’n’Percu devient A&P….. » - Objectif du projet - Photographie du groupe en concert ► À propos du porteur de projet - Présentation du groupe et de tous ses membres - Portraits photographiques de chaque membre du groupe - Historique et dates-clés (concerts, scènes festivals, etc.) - Vidéo-clip de la chanson « Belle Plante » du 1er album réalisée grâce à la première campagne Ulule ► À quoi va servir le financement ? - Budget détaillé de la production de l’EP ou MAXI ► Retrouvez-nous - Lien vers les pages des réseaux sociaux Cette présentation sur la page Ulule aura pour but de présenter le groupe à ceux qui ne le connaissent pas encore mais également de montrer le chemin parcouru depuis la sortie du premier album à tous ceux qui leur ont permis de le produire. c) Objectif financier de la campagne de crowdfunding Le financement participatif permettra au groupe de financer les différentes étapes de la production de leur EP : ► Prise de son ► Mixage / mastering ► Impression + réalisation CD ► Conception visuelle ► Réalisation clip pour album
  28. 28. 28 Cependant, le projet a pour objectif d’aboutir à une professionnalisation du groupe et nécessite une certaine exigence dans la réalisation du produit et dans la communication qui s’en suit. Ainsi nous proposons d’augmenter le budget alloué à cet effet comparé à celui du 1er album. 1er album (8 titres) EP (4 titres) MAXI (6 titres) Prise de son 400€ 200€ 300€ Mixage / Mastering 350€ 175€ 262,5€ Impression / Réalisation CDs 300€ 150€ 225€ Conception visuelle (jaquettes, stickers, affiches) 200€ 300€ 300€ Réalisation clips vidéo 200€ 500€ 500€ Rétribution pour Ulule (à hauteur de 8% des gains) / 120€ (pour 1500€ obtenu) 144€ (pour 1800€ obtenu) Budget de réserve (10%) / 144,5€ 173,15€ Total 1450€ 1589€ 1904,05€ Nous avons établi nos chiffres à partir de ceux du 1er album, estimant les prix par chanson à : ► Prise de son : 50 € ► Mixage / mastering : 43,75 € ► Impression / réalisation : 37,5 € De ce fait, pour un EP, la campagne de crowdfunding s’élèvera à 1500 € tandis que pour un MAXI, celle-ci s’élèvera à 1800 €. Toute variation sur les gains obtenus jouera sur le budget de réserve. Celui-ci comprend les frais d’expédition et de réalisation (déplacements) des contreparties ainsi que la part supplémentaire récupérée par Ulule en cas d’objectif dépassé. La conception visuelle n’étant pas dépendante du prix par chanson, nous estimons que pour répondre aux objectifs du projet la part allouée doit être augmentée et la réalisation de clip doit être également vue à la hausse pour répondre aux exigences professionnelles.
  29. 29. 29 d) Contreparties En contrepartie pour les investisseurs solidaires nous proposons de reprendre les éléments de la première campagne de crowdfunding, en modifiant le dernier seuil, qui d’un point de vue organisationnel a été compliqué à mettre en œuvre. Ainsi, nous proposons ce système de contreparties : Donation Contrepartie(s) 5 € Remerciements sur le site et page Facebook 10 € Remerciements sur le site et page Facebook + Affiches dédicacées par tout le groupe 20 € Remerciements sur le site et page Facebook Affiches dédicacées par tout le groupe + Album dans la boite aux lettres 40 € Remerciements sur le site et page Facebook Affiches dédicacées par tout le groupe Album dans la boite aux lettres + Invitation au concert de sortie de l’EP ou MAXI 60 € Remerciements sur le site et page Facebook Affiches dédicacées par tout le groupe Album dans la boite aux lettres Invitation au concert de sortie de l’EP ou MAXI + Invitation pour une après-midi en studio avec le groupe 100 € Remerciements sur le site et page Facebook Affiches dédicacées par tout le groupe Album dans la boite aux lettres Invitation au concert de sortie de l’EP ou MAXI Invitation pour une après-midi en studio avec le groupe + Déplacement du groupe pour un live en acoustique privé 300 € Remerciements sur le site et page Facebook Affiches dédicacées par tout le groupe Album dans la boite aux lettres
  30. 30. 30 Invitation au concert de sortie de l’EP ou MAXI Invitation pour une après-midi en studio avec le groupe + Déplacement du groupe pour un concert privé (avec tout le matériel sonore et scénique) OU Présence sur le tournage d’un clip du prochain EP e) Comment communiquer ? Une campagne de crowdfunding réussie est une campagne bien préparée. Pour ce faire, il est important de prévoir une stratégie digitale, notamment sur les réseaux sociaux (détaillée dans le planning ci-dessous) mais il faut également prévoir une communication offline. C’est pourquoi, nous avons réalisé un dossier de presse qui sera envoyé à la presse locale ainsi qu’à presse spécialisée afin de faire connaître le groupe, son nouveau projet musical, et sa campagne de crowdfunding. Son envoi est prévu dans les cinq jours qui suivent le lancement de la campagne sur Ulule, car ce sont les jours les plus importants du crowdfunding. Ce dossier sera également un précieux outil pour se vendre auprès des programmateurs de festival et des professionnels du secteur musical. f) Planning de la campagne Pour qu’une campagne de crowdfunding soit efficace et atteigne son but, il est important de créer un planning qu’il faudra respecter tout au long du projet. Celui-ci doit prévoir la communication à faire en amont, celle à effectuer pendant et après la campagne avec des relances sur les réseaux sociaux lorsque la courbe des dons est en baisse. Voici le planning que nous proposons pour la campagne de crowdfunding :
  31. 31. 31 Mois Communication Août Septembre Octobre Novembre Décembre Refonte de la communication digitale, annonce nouveau nom, nouveau logo = travail en amont Diffusion photos réalisation du teaser RS* Annonce du projet de crowdfunding sur RS Décompte jour par jour avant lancement crowdfunding + diffusion making-of du teaser RS Lancement campagne crowdfunding et diffusion teaser présentation Envoi du dossier de presse Diffusion contenu exclusif 1 fois par jour RS Diffusion contenus 1 fois par semaine RS Diffusion contenu participatif Compte à rebours avant fin crowdfunding Fin campagne crowdfunding Production EP/MAXI *RS = Réseaux sociaux
  32. 32. 32 Souhaitant produire leur EP ou MAXI pour l’hiver prochain, il semble judicieux de commencer la campagne sur Ulule à la rentrée prochaine, courant septembre. La campagne s’étalera sur trois mois soit 90 jours. Le mardi est un bon jour pour lancer l’annonce. La campagne s’étalera donc du mardi 8 septembre 2015 à 18h jusqu’au lundi 7 décembre 2015, pour une durée de 12ème semaine au total. La semaine qui suit le lancement de la campagne de crowdfunding est la plus importante ; c’est pourquoi un contenu exclusif sera diffusé sur les réseaux sociaux quotidiennement. Celui-ci peut être aussi bien des vidéos interviews des deux nouveaux membres de l’équipe, puisque ce nouvel EP ou MAXI a pour but de les présenter, que des vidéos de lives, des blindtest, des contenus ludiques avec une réponse à la question « Pourquoi nous aider ? ». Pendant les trois mois de la campagne, les réseaux sociaux devront être régulièrement alimentés par des vidéos, des extraits de compositions pour le prochain album, les dates des prochains concerts, l’annonce des dates d’enregistrement et de sortie de l’EP, des photos de rencontre entre le groupe et les contributeurs : « Vous aussi, profitez d’un concert privé d’Africa’n’Percu en soutenant le projet du groupe » Nous conseillons de garder un rythme d’une publication importante par semaine, et d’enrichir à chaque fois que la courbe des dons est en baisse. Le moment-clés sera la 6ème semaine, soit la 3ème semaine d’octobre qui représente la mi-étape de la campagne. À ce moment-là, il serait intéressant de proposer un contenu participatif pour remettre les contributeurs au cœur du projet. Cette participation pourrait se traduire par un vote sur le titre d’une des chansons du prochain EP. Enfin, la dernière semaine avant la fin de la campagne sera rythmée par un compte à rebours précisant qu’il ne reste plus que quelques jours pour faire un don et soutenir A&P. g) Budget de la campagne De ce fait, la réalisation de cette campagne et la stratégie qui l’accompagne ne vont représenter aucun frais, puisque la gestion des réseaux sociaux est assurée par les membres du groupe. La seule dépense est le pourcentage récupéré par Ulule sur les gains obtenus. Celui-ci s’élève à 8% mais il est pris en compte dans la somme demandée aux contributeurs.
  33. 33. 33 IV) Planning et budget global 1. Planning Mois Communication Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre Création graphique (nom, logo) Stratégie d’approche Accompagnement de la communauté Générer une nouvelle communauté Stratégie de contenu digital Stratégie campagne crowdfunding Campagne de crowdfunding Production EP ou MAXI
  34. 34. 34 La première étape du planning est la création graphique. En effet, le changement de nom et la création d’un nouveau logo doivent être étudiés le plus rapidement possible pour que le groupe parte sur de nouvelles bases et puisse communiquer en conséquence. À partir de la mi-mai, nous préconisons d’établir une stratégie d’approche afin de communiquer auprès de la communauté, des changements que le groupe s’apprête à effectuer. Cette stratégie peut se faire selon 3 approches : l’intrigue (susciter l’intérêt avec des publications mystérieuses), la description (expliquer en détail les étapes de leur tournant musical) ou la fidélisation (compter sur la communauté déjà présente qui continuera à les suivre malgré les changements effectués). Ces trois aspects de la communication sont à utiliser successivement mais il est important de désigner un fil rouge pour cette stratégie d’approche. Le mois de juin est rythmé par l’accompagnement de la communauté vers les changements. En effet, la stratégie d’approche préalablement établie permettra d’avoir une meilleure gestion des réseaux sociaux en respectant des fréquences de publications plus régulières. Un tri de la page Facebook afin de la rendre plus visible et plus professionnelle est également à envisager. Le site internet (actuellement en cours de création) devra se construire avec une structure claire. La nouvelle gestion des réseaux sociaux permettra, d’une part, de générer une nouvelle communauté, et d’autre part, de préparer la communauté au changement d’identité d’Africa’n’Percu qui deviendra A&P. Ce sera également un moyen de présenter les deux nouveaux membres du groupe. Tout ceci dans le but d’établir du lien entre le groupe et les personnes qui le suive. Une fois cette étape passée, le groupe pourra alors dévoiler le nouveau nom et le nouveau logo à décliner sur tous les supports de communication print et web. Cette transformation est prévue pour le mois de juillet. La campagne de crowdfunding s’étale sur 90 jours, elle débute le mardi 8 septembre pour se terminer le lundi 7 décembre. Cependant, la stratégie de cette campagne est plus longue car un crowdfunding nécessite une préparation stratégique en amont et un bilan après (voir la partie planning de la campagne de crowdfunding). Plusieurs étapes marquent les trois mois de la campagne comme l’envoi du dossier de presse dans les cinq jours qui suivent le lancement de la campagne.
  35. 35. 35 Par ailleurs, la stratégie de contenu digital qui prévoit une refonte de la communication émise sur les plateformes digitales et une meilleure utilisation de celles-ci est à débuter dès le mois de juin avec l’accompagnement de la communauté. Elle s’étale sur le long terme avec trois étapes : ► Création d’une nouvelle communauté (à partir du mois de juin) ► Création d’une véritable relation entre le groupe et sa communauté (à partir du mois d’août) ► Fidélisation de la communauté (à partir du mois de septembre) Cette stratégie est indispensable si le groupe souhaite améliorer sa notoriété, agrandir sa communauté et gagner en professionnalisme afin de se démarquer et d’intéresser certains programmateurs de festival ou potentiels contributeurs pour la campagne de crowdfunding. 2. Budget Le budget global de cette stratégie de communication est détaillé dans le tableau ci-dessous : Stratégie de contenu digital Gestion plateformes digitales 0 € (gestion réalisée par les membres du groupe) Sous-total 0 € Campagne de crowdfunding Paiement site Ulule 8% des gains obtenus (compris dans la somme demandée) Coût des contreparties En fonction du nombre de contributeurs et du choix de leurs contreparties. Cette partie est prise en compte dans le budget de réserve compris dans la somme demandée Sous-total 0 € Identité visuelle Création du logo 240 € Dépôt à l’INPI 105 € Sous-total 345 € TOTAL 345 €
  36. 36. 36 Webographie Site officiel du groupe : http://africanpercu.com/le-groupe/ Page Facebook du groupe : https://www.facebook.com/pages/AfricanPercu/256351277742963?fref=ts Page Twitter du groupe : https://twitter.com/africanpercu Instagram du groupe : https://instagram.com/africanpercu/ Skyblog du groupe : http://africanpercu.skyrock.com/ Page Deezer du groupe : http://www.deezer.com/artist/5822031 Page YouTube du groupe : https://www.youtube.com/user/Africanpercu/videos 1ère campagne Ulule pour leur premier album : http://fr.ulule.com/africanpercu-2/supporters/ Article du journal Sud-Ouest sur le festival Explozik : http://www.sudouest.fr/2014/08/20/explozik-les-a-propulses-1646685-2932.php Article du journal Sud-Ouest présentation groupe : http://www.sudouest.fr/2014/12/01/africa-n-percu-le-groupe-reggae-made-in-medoc- 1754011-2982.php Analyse de contenu froid (pages visitées le 21/04/2015) http://www.blogdumoderateur.com/lheure-ideale-pour-poster-sur-facebook-twitter-et- tumblr/ http://www.blogdumoderateur.com/quand-poster-sur-facebook-selon-le-secteur-d-activite/ http://www.blogdumoderateur.com/quand-poster-sur-twitter/ Coût du logo (page visitée le 22/04/2015) http://www.inpi.fr/fr/dessins-et-modeles/deposer-un-dessin-et-modele/combien-coute-un- depot.html Coût création (page visitée le 22/04/2015) http://www.graphic-instinct.com/tarifs/

×