La kinésithérapie
post transplantation hépatique
Beatriz Sanchez Fernandez
Kinésithérapeute
CHB - Hôpital Paul Brousse
12 ...
La kiné post-TH: pourquoi?
Les complications pulmonaires postopératoires (CPP) sont des causes
fréquentes de morbi-mortali...
La kiné post-TH: pourquoi?
Qu’en est-il de la capacité pulmonaire en postopératoire?
Etude au CHB en 2014 : « Evolution de...
La kiné post-TH: pourquoi?
Conclusion : diminution des volumes et débits respiratoires de l’ordre de 50%
Sanchez B, Mémoir...
La kiné post-TH: pourquoi?
Rongies et al:E&C Hepatology 2005; Paugam-Burtz-51CongresSFAR 2009, Patel et al. Curr Opin Anae...
La kiné post-TH: quand?
Dès le lendemain de l’intervention,
- absence de contre-indication
- sous prescription médicale
Ro...
La kiné post-TH: quels effets?
Quels sont les facteurs de risque des CPP sur lesquels la kinésithérapie va
avoir une influ...
La kiné post-TH: quelles techniques?
 Durée de l’intubation : l’objectif est le sevrage précoce.
- Evaluer la force de la...
La kiné post-TH: quelles techniques?
 Dysfonction du diaphragme :
- Apprentissage de la respiration
diaphragmatique (infr...
La kiné post-TH: quelles techniques?
 Dysfonction muscles abdominaux :
- Toux avec protection cicatrice
- Renforcement mu...
La kiné post-TH: quelles techniques?
 Encombrement bronchique :
- Aider au drainage bronchique
et à l’expectoration
- Amé...
La kiné post-TH: quelles techniques?
 Troubles de la déglutition :
- Dépistage des fausses routes post-extubation: préven...
La kiné post-TH: quelles techniques?
 Hypoventilation alvéolaire : atélectasies (incidence 4 à 57%)
- Exercices d’expansi...
La kiné post-TH: quelles techniques?
 Alitement et hypomobilité :
- Etirements musculaires
- Mobilisation passive
- Mobil...
La kiné post-TH: quelles techniques?
Après la réa….ça continue!
- Kiné respiratoire
- Renforcement musculaire
- Rééducatio...
La kiné post-TH: travail d’équipe
L’interaction multidisciplinaire est nécessaire pour la prise en charge kiné :
- Avec le...
La kiné post-TH: conclusions
 Le kinésithérapeute contribue à la prévention des CPP, ses actions sont :
- participer au s...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Kinesitherapiepostthbsanchezfernandez

1 196 vues

Publié le

Kinésithérapie respiratoire post transplantation hépatique -
Béatriz SANCHEZ FERNANDEZ, Kinésithérapeute (CHB - Hôpital Paul Brousse)

Publié dans : Santé & Médecine
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 196
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
223
Actions
Partages
0
Téléchargements
7
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Kinesitherapiepostthbsanchezfernandez

  1. 1. La kinésithérapie post transplantation hépatique Beatriz Sanchez Fernandez Kinésithérapeute CHB - Hôpital Paul Brousse 12 juin 2015
  2. 2. La kiné post-TH: pourquoi? Les complications pulmonaires postopératoires (CPP) sont des causes fréquentes de morbi-mortalité postopératoire. - Incidence 4 à 88% : • Epanchement pleurale (10 à 88%) • Atélectasie (4 à 57%) • Œdème pulmonaire (18 à 52%) • Pneumopathie (PNP) (4 à 29%) - Facteurs de risque pré, per et post-opératoires. Snowden et al. Liver Transpl 2000; Hong et al. Transplant Proc 2006; Bozbas et al. Transplant Proc 2009; Tenza et al. Transplant Proc 2009; Levesque et al. Transplantation 2012; Karapanagiotou et al. Transplant Proc 2012, Feltracco et al. World J Gastroenterol 2013 Insuffisance respiratoire aiguë (4 a 17%)
  3. 3. La kiné post-TH: pourquoi? Qu’en est-il de la capacité pulmonaire en postopératoire? Etude au CHB en 2014 : « Evolution de la fonction respiratoire en postopératoire immédiat après TH » (n=20) Méthode : spirométrie à partir de J2 jusqu’à la sortie de l’ hôpital. Sanchez B, Mémoire DU Université Claude Bernard Lyon 1-2014
  4. 4. La kiné post-TH: pourquoi? Conclusion : diminution des volumes et débits respiratoires de l’ordre de 50% Sanchez B, Mémoire DU 2014- Université Claude Bernard Lyon 1 Capacité vitale: -53% entre préTH et J2 Débit expiratoire de pointe: - 46% entre préTH et J2
  5. 5. La kiné post-TH: pourquoi? Rongies et al:E&C Hepatology 2005; Paugam-Burtz-51CongresSFAR 2009, Patel et al. Curr Opin Anaesthesiol 2013 Kinésithérapie respiratoire Mobilisation précoce Diminuer le risque de CPP Améliorer la fonction respiratoire + +=
  6. 6. La kiné post-TH: quand? Dès le lendemain de l’intervention, - absence de contre-indication - sous prescription médicale Rongies et al: E&C Hepatology 2005; Paugam-Burtz-51CongresSFAR 2009, Patel et al. Curr Opin Anaesthesiol 2013
  7. 7. La kiné post-TH: quels effets? Quels sont les facteurs de risque des CPP sur lesquels la kinésithérapie va avoir une influence?  Durée de l’intubation  Dysfonction diaphragmatique  Dysfonction muscles abdominaux  Encombrement bronchique  Troubles de la déglutition post-intubation  Hypoventilation alvéolaire  Alitement et hypo-mobilité Rongies et al:E&C Hepatology 2005; Paugam-Burtz-51CongresSFAR 2009; Patel et al. Curr Opin Anaesthesiol 2013
  8. 8. La kiné post-TH: quelles techniques?  Durée de l’intubation : l’objectif est le sevrage précoce. - Evaluer la force de la musculature respiratoire et périphérique - Participer à la décision d’extubation - Améliorer la fonction respiratoire et la force musculaire Conferences SFAR 2006; Mandell et al. Liver Transpl 2007; Beuret P, Roux C. Reanimation 2010; Wallet F. SFAR 2012
  9. 9. La kiné post-TH: quelles techniques?  Dysfonction du diaphragme : - Apprentissage de la respiration diaphragmatique (infra-douloureux) - Exercices de contrôle respiratoire Ford et al. Am Rev Resp Dis 1983; Vassilakopoulos T et al. ATS Journal 2000
  10. 10. La kiné post-TH: quelles techniques?  Dysfonction muscles abdominaux : - Toux avec protection cicatrice - Renforcement musculaire Mandell et al. Liver Transpl 2007; Wallet F. SFAR 2012
  11. 11. La kiné post-TH: quelles techniques?  Encombrement bronchique : - Aider au drainage bronchique et à l’expectoration - Améliorer l’efficacité de la toux - Nébulisations si besoin (sous prescription) - ECBC JIKRI Ann Kinesiter 2001; Castro A et al. Respir Med 2013
  12. 12. La kiné post-TH: quelles techniques?  Troubles de la déglutition : - Dépistage des fausses routes post-extubation: prévenir PNP d’inhalation Robert D. Reanimation 2004; Lucile D et Patrick B. Journees SRLF 2012 Image: http://www.lookfordiagnosis.com/mesh_info.php?term=troubles%20de%20la%20d%C3%A9glutition
  13. 13. La kiné post-TH: quelles techniques?  Hypoventilation alvéolaire : atélectasies (incidence 4 à 57%) - Exercices d’expansion pulmonaire - Spirométrie incitative - Changements de position - Aide à l’installation VNI Antonelli et al. JAMA 2000; JIKRI Ann Kinesither 2001; Paugam-Burtz C. 51e congres SFAR 2009
  14. 14. La kiné post-TH: quelles techniques?  Alitement et hypomobilité : - Etirements musculaires - Mobilisation passive - Mobilisation active - Verticalisation et lever précoce - Rééducation à la marche Castro A et al. Respir Med 2013
  15. 15. La kiné post-TH: quelles techniques? Après la réa….ça continue! - Kiné respiratoire - Renforcement musculaire - Rééducation posturale (éviter postures antalgiques) - Marche, escaliers - AUTONOMIE
  16. 16. La kiné post-TH: travail d’équipe L’interaction multidisciplinaire est nécessaire pour la prise en charge kiné : - Avec les médecins: dans la prise de certaines décisions (extubation) et pour les prescriptions de kiné. - Avec les IDE: transmissions, planification de l’aérosolthérapie, réalisation d’ECBC, mobilisation et installation du patient, mise en place de la VNI… - Avec les aides-soignantes: prévention des escarres liées au décubitus, changements de position, transferts lit-fauteuil, aide a la marche…
  17. 17. La kiné post-TH: conclusions  Le kinésithérapeute contribue à la prévention des CPP, ses actions sont : - participer au sevrage de la ventilation mécanique - dépister les troubles de la déglutition post-extubation - prévenir l’encombrement et l’hypoventilation alvéolaire - renforcer la musculature et prévenir les rétractions - lutter contre l’alitement  Travailler en équipe avec les IDE, les médecins et les aides-soignantes reste indispensable pour une prise en charge kiné efficace. Merci pour votre

×