09/04/2010L’environnement scolaire, un outil de   promotion de l’activité physique                        Cecilia Borges  ...
09/04/2010           Plan de la présentation1   Mise    Mi en contexte.             t t2   Le programme de formation de l’...
09/04/2010              1. Mise en contexte             19e siècle           Courant hygiéniste; impératifs santé publique...
09/04/20102. Le programme de formation de l’école québécoise              Préscolaire primaire Éducation préscolaire      ...
09/04/20102. Le programme de formation de l’école québécoise              Secondaire 1er cycle                    DGF     ...
09/04/20102. Le programme de formation de l’école québécoise              Secondaire 2e cycle                            D...
09/04/20102.1 Programme du préscolaire                         Élargir son répertoire                                d act...
09/04/2010 Occasions de bouger au préscolaire CSMB  4 réseaux: A, B, C, D. De façon générale, une moyenne de 30 minutes...
09/04/2010Programme d’ÉPS au primaire                  Notre visée!!!                                           9
09/04/2010   Occasions de bouger au primaire 120 minutes d’ÉPS par semaine. 2 x 15 minutes de récréation. Environ 30 mi...
09/04/2010Occasions de bouger au primaire Comment augmenter le temps d’engagement moteur au     gymnase?                 ...
09/04/2010Programme d’ÉPS au secondaire                         Approche                         orientante               ...
09/04/2010  Occasions de bouger au secondaire Temps alloué à l’ÉPS: 2 périodes de 1h15 par cycle de 9 jours              ...
09/04/20103.L’intégration du programme par les enseignants  Recherche qualitative auprès des enseignants secondaire et du ...
09/04/20103. L’intégration du programme par les enseignants                                 Pistes de solutions           ...
09/04/20104. Un panorama des programmes visant l’adoptiond’un mode de vie actif et d’une saine alimentation               ...
09/04/2010Politique-Politique-cadre pour une saine alimentation   et un mode de vie physiquement actif                    ...
09/04/2010  « Pour un virage santé à l’école »BUT  Soutenir les milieux scolaires dans l’offre d’un   environnement favor...
09/04/20101       « Pour un virage santé à l’école »    OBJECTIFS     S’assurer que l’offre alimentaire sous la responsab...
Diapositive 191         Borges; 2010-04-02
09/04/2010         Ma cour: un monde de plaisir                              plaisir! L’article 31 stipule que les États r...
09/04/2010Ma cour: un monde de plaisir!      Une étude canadienne démontre qu’il y a une diminution de                    ...
09/04/2010       Ma cour: un monde de plaisir!   Des études ont démontré que lorsque la cour d’école est belle et invitant...
09/04/2010Ma cour: un monde de plaisir!      En 2008-2009, Kino-Québec expérimente un projet pilote       cour d’école dan...
09/04/2010Approche « École en santé »                                     24
09/04/2010Approche « Écoles et milieux en santé »BUT Améliorer la santé et le bien-être de façon à contribuer à la  réuss...
09/04/2010                   Approche         « Écoles et milieux en santé »OBJECTIFS Répondre aux besoins des jeunes de ...
09/04/2010     Service des     ressources éducatives                                                                      ...
09/04/20105. Des conditions gagnantes pour que l’ensemble de l’équipe-    école adhère à la promotion de l’activité physiq...
09/04/2010Exemple d’une démarche proposée à la CSMB                   Portrait et analyse                                 ...
09/04/2010 Cecilia.borges@umontreal.caDiane.archambault@csmb.qc.ca                                      30
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

L’environnement scolaire, un outil de promotion de l’activité physique

1 877 vues

Publié le

Cecilia Borges
Professeure adjointe
Département de psychopédagogie et andragogie
Université de Montréal
et
Diane Archambault
Conseillère pédagogique en ÉPS à la CSMB

Publié dans : Santé & Médecine
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 877
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
911
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

L’environnement scolaire, un outil de promotion de l’activité physique

  1. 1. 09/04/2010L’environnement scolaire, un outil de promotion de l’activité physique Cecilia Borges Professeure adjointe Département de psychopédagogie et andragogie Université de Montréal et Diane Archambault Conseillère pédagogique en ÉPS à la CSMB 8 avril 2010 1
  2. 2. 09/04/2010 Plan de la présentation1 Mise Mi en contexte. t t2 Le programme de formation de l’école québécoise préscolaire primaire et secondaire.3 Difficultés et limites de l’intégration du p g g programme scolaire p les par enseignants.4 Programmes « parascolaires » visant un mode de vie actif.5 Conditions gagnantes pour la promotion de l’activité physique et de saines habitudes de vie vie. 2
  3. 3. 09/04/2010 1. Mise en contexte 19e siècle Courant hygiéniste; impératifs santé publique La gymnastique et l’hygiène font partie des 15 matières dans les cours primaires Éducation 20e siècle Rapports Parent (1963); Guay (1964); Beauregard (1975)québécoise 1980 l’ÉS s’inscrit d ’i it dans lle programme d’ÉP et d FPS t de FPS. 1992 MSSS – 19 objectifs pour réduire les problèmes de santé 1993 FÉÉPEQ soutient la contribution et le rôle des éducateurs physiques Programme de formation de l’école québécoise (2001, 2003, 21e siècle iè l 2007); Adopter un mode vie sain et actif (ÉPS; ST et ECR) + Domaine général de formation Santé et bien être Visée préventive - visée éducative 3
  4. 4. 09/04/20102. Le programme de formation de l’école québécoise Préscolaire primaire Éducation préscolaire Agir avec efficacité DGF dans différents Santé et bien être contextes au plan Démarche réflexive dans sensoriel et moteur le développement de saines habitudes de vie ÉPS primaire Agir et Interagir dans divers contextes pratiques d’activité physique Adopter un monde de vie sain et actif 4
  5. 5. 09/04/20102. Le programme de formation de l’école québécoise Secondaire 1er cycle DGF Santé et bien-être Se responsabiliser dans l’adoption de saines habitudes de vie (santé, sécurité, sexualité) ÉPS secondaire Agir et Interagir dans divers contextes pratiques t t ti d’activité physique Adopter un monde de vie sain et actif 5
  6. 6. 09/04/20102. Le programme de formation de l’école québécoise Secondaire 2e cycle DGF Santé et bien-être Se responsabiliser dans l’adoption de saines habitudes de vie (santé, Projet intégrateur sécurité, sexualité) Sanction des études Évaluation des apprentissages 6
  7. 7. 09/04/20102.1 Programme du préscolaire Élargir son répertoire d actions d’actions Adapter ses actions aux exigences de l’environnement Reconnaître des façons d’assurer son bien-être 7
  8. 8. 09/04/2010 Occasions de bouger au préscolaire CSMB  4 réseaux: A, B, C, D. De façon générale, une moyenne de 30 minutes d’ÉPS par semaine par le spécialiste ou l’enseignant titulaire. Certaines écoles ont ajouté 24 minutes de plus par semaine en ÉPS (cas rares). Dans le réseau des écoles de Saint-Laurent (réseau D): ajout de 2 x 45 minutes de psychomotricité  Québec en forme (QEF). Dans les écoles de Lachine : ajout de 1 x 45 minutes de psychomotricité  QEF h t i ité QEF. 2 récréations de 15 minutes. 30 minutes à l’extérieur pendant l’heure du dîner. 8
  9. 9. 09/04/2010Programme d’ÉPS au primaire Notre visée!!! 9
  10. 10. 09/04/2010 Occasions de bouger au primaire 120 minutes d’ÉPS par semaine. 2 x 15 minutes de récréation. Environ 30 minutes d’activités à l’extérieur pendant l’heure du dîner. Katimavik-Hébert: banque d’activités à faire en classe. Devoirs actifs: défis du mois. Transport actif: faire descendre les élèves un coin de rue plus tôt; venir à l’école en vélo. MEPSÉ : mois de l’éducation physique et du sport étudiant. Activités de masse: km de la santé, cross-country école, séance d’aérobie de masse, etc. Cours parents-enfants: cirque. Activités en plein air pendant les mois d’hiver: acquisition du matériel via le budget « Écoles en forme et en santé ». 10
  11. 11. 09/04/2010Occasions de bouger au primaire Comment augmenter le temps d’engagement moteur au gymnase? Structure visant à donnerStructure d’organisation g des informations Organisation O i ti Groupe G matérielle, temporelle, spatiale Observation et supervision Structure d’observation et de supervision des élèves durant les périodes de pratique des activités 11
  12. 12. 09/04/2010Programme d’ÉPS au secondaire Approche orientante 12
  13. 13. 09/04/2010 Occasions de bouger au secondaire Temps alloué à l’ÉPS: 2 périodes de 1h15 par cycle de 9 jours l ÉPS: jours. Profil sportif et enrichi: 4 périodes d’ÉPS par cycle de 9 jours dont deux périodes à l’extérieur des heures de cours. Activités du midi: soccer, basketball, conditionnement physique et hockey cosom (taux de participation très élevé) et ping pong (taux de participation faible) ping-pong faible). Activités parascolaires (différentes équipes sportives masculines et féminines et cheerleading). Adopter un mode de vie sain et actif (ex: élaboration d’un plan relativement à la modification ou au maintien de certaines habitudes de vie et la réalisation d’une activité physique d’une intensité modérée à élevée d’une durée de 20 à 30 minutes consécutives). 13
  14. 14. 09/04/20103.L’intégration du programme par les enseignants Recherche qualitative auprès des enseignants secondaire et du primaire dans la mise en œuvre des situations d’apprentissages (SA) Entrevues semistructurées avec des enseignants (n 44) dont 3 CP (n=44), Focus group (2) (n= 10 x par groupe) Observations (enregistrement vidéo) sur le terrain (n=5) l’apprentissage par l’évaluation des la collaboration compétences compétences Difficultés vécues par les enseignants Incompréhension de la C3 Absence de planification à ou mauvaise interprétation long terme de la C3. Dissociation de la C3 de la Difficulté à établir le Isolement enseignant C1 et de la C2. développement et l’évaluation de la Manque d’outils, d’idées sur compétence comment la développer, manque des connaissances. Absence de traces pour évaluer 14
  15. 15. 09/04/20103. L’intégration du programme par les enseignants Pistes de solutions l apprentissage l’apprentissage par l évaluation l’évaluation des la collaboration compétences compétencesConnaissance del’organisation scolaire et despartenariats possibles avec Formation initiale et continuele milieu sur le programme de formation (modèles Passeport santé (sportfolio)Plus grande concertation d’intégration de la C3,entre les enseignants savoirs essentiels à la base Utilisation de l’agenda du programme) comme journal de bordProjets disciplinaires etinterdisciplinaires, Devoirs actifsparascolaire, planification Défis variés (Marchons versannuelle, par cycle, projet Étalement de la planification sur l’année sur le cycle et l année, l’école! Mes parcours en pintégrateur au secondaire secondaire. vélo!) d’un cycle à l’autre.Lien école, famille etcommunauté. 15
  16. 16. 09/04/20104. Un panorama des programmes visant l’adoptiond’un mode de vie actif et d’une saine alimentation Politique-cadre MELS Pour un virage santé à l’école Programme de subvention Écoles en forme et en santé Plan d’action Québec en forme gouvernemental (Fondation (2006-2012) Kino Québec Chagnon Gouv. Qc.) Investir pour l’avenirPromotion des saines habitudes de vie Prévention des Fédération problèmes reliés au québécoise du sport poids étudiant 16
  17. 17. 09/04/2010Politique-Politique-cadre pour une saine alimentation et un mode de vie physiquement actif 17
  18. 18. 09/04/2010 « Pour un virage santé à l’école »BUT  Soutenir les milieux scolaires dans l’offre d’un environnement favorable à l’adoption et au maintien de saines habitudes alimentaires et d’un mode de vie physiquement actif ainsi que dans le développement des compétences personnelles des élèves à cet égard. g 18
  19. 19. 09/04/20101 « Pour un virage santé à l’école » OBJECTIFS  S’assurer que l’offre alimentaire sous la responsabilité des milieux scolaires favorise l’adoption de saines habitudes alimentaires.  Augmenter les occasions d’être physiquement actif à l’école pour l’ensemble des jeunes. j  Susciter des initiatives d’éducation, de communication et de promotion favorisant l’acquisition de saines habitudes de vie à long terme.  Mobiliser les différents partenaires scolaires et communautaires pour entreprendre des actions globales et concertées visant l’adoption d’une saine alimentation et d’un mode de vie physiquement actif. Document Microsoft Office Word 97 - 200 19
  20. 20. Diapositive 191 Borges; 2010-04-02
  21. 21. 09/04/2010 Ma cour: un monde de plaisir plaisir! L’article 31 stipule que les États reconnaissent à l’enfantle droit au repos et aux loisirs, qu’il puisse se livrer au jeu et à des activités récréatives propres à son â t d ti ité é é ti âge, participer librement à la vie culturelle et artistique… et reconnaît que les États encouragent l’organisationappropriée de loisirs et d’activités récréatives, artistiques pp p , q et culturelles dans des conditions d’égalité. 20
  22. 22. 09/04/2010Ma cour: un monde de plaisir! Une étude canadienne démontre qu’il y a une diminution de q la pratique de l’activité physique de 17 % chez les garçons et de 25 % chez les filles de 6e année entre 1990 et 19981. À Montréal, aucune donnée n’est actuellement disponible Montréal n est concernant l’évolution de la pratique chez les 6 à 11 ans. Depuis 2002, on observe que la fréquence de pratique d’activités physiques diminue progressivement jjusqu’à la fin y g du secondaire chez les deux sexes 2 et que les jeunes passent plus de temps à pratiquer des activités sédentaires. 21
  23. 23. 09/04/2010 Ma cour: un monde de plaisir! Des études ont démontré que lorsque la cour d’école est belle et invitante, les jeunes bougent davantage, ce qui contribue du mêmecoup à favoriser l’atteinte du niveau recommandé d’activité physique quotidien de 60 minutes3.Afin d’encourager la pratique d’activités physiques chez les jeunes, le MELS, par ll’entremise de sa politique-cadre Pour un virage santé à entremise politique cadre l’école4, soutient un meilleur aménagement et une organisation plus adéquate de la cour d’école. 22
  24. 24. 09/04/2010Ma cour: un monde de plaisir! En 2008-2009, Kino-Québec expérimente un projet pilote cour d’école dans 30 écoles primaires francophones de p p Montréal. Un guide provincial « Ma cour : un monde de plaisir! » est réalisé. De la formation et du soutien sont proposés aux écoles souhaitant transformer leur cour d’école pour stimuler le jeu. Il serait souhaitable que les écoles primaires mettent à la disposition de leurs élèves un environnement favorable pour bouger davantage. Les écoles doivent utiliser toutes les occasions qui s’offrent à elles pour encourager les jeunes à faire de l’activité physique quotidiennement pour en tirer des bénéfices pour la santé. 23
  25. 25. 09/04/2010Approche « École en santé » 24
  26. 26. 09/04/2010Approche « Écoles et milieux en santé »BUT Améliorer la santé et le bien-être de façon à contribuer à la réussite éducative des jeunes. Favoriser la complémentarité et améliorer l efficacité et la l’efficacité cohérence des interventions en promotion de la santé et en prévention. Consolider le partenariat entre les réseaux de l’éducation et de la santé et les services sociaux sociaux. Soutenir les écoles et les milieux dans leurs initiatives de promotion de la santé et de prévention auprès des jeunes. 25
  27. 27. 09/04/2010 Approche « Écoles et milieux en santé »OBJECTIFS Répondre aux besoins des jeunes de façon globale et concertée. Favoriser l’estime de soi et l’acquisition de compétences, de saines habitudes de vie et de comportements sains et sécuritaires, par des activités éducatives efficaces qui:  suscitent l’engagement actif de l’élève g g  développent des compétences en matière de santé et de bien-être  assurent une intensité et une continuité  sont en lien avec le PFÉQ  agissent sur les facteurs de protection des jeunes  tiennent compte des recommandations de la recherche Promouvoir un environnement scolaire et communautaire stimulant, sain et sécuritaire. Intensifier les collaborations école – familles – communauté. 26
  28. 28. 09/04/2010 Service des ressources éducatives Approche Approche écoles et milieux orientante Éducation à la en santé (EMES) sexualité Environnement et consommation Médias Plan « Une école d’avenir » Politique Élève intégré dans son d’action pour d’intégration scolaire et école, sa famille, sa prévenir et Santé t S té et traiter t it d’éducation bien-être communauté Orientation et la violence interculturelle entrepreneuriat Vivre-ensemble et citoyenneté Politique-cadre « Pour un virage santé à l’école » Plan daction pourDocument de lamélioration du français 16 mars 2010travail 27
  29. 29. 09/04/20105. Des conditions gagnantes pour que l’ensemble de l’équipe- école adhère à la promotion de l’activité physique et des saines habitudes de vie. Répondre à un besoin, une problématique émergente du milieu. Concertation indispensable entre les différents acteurs. À l’école, le projet doit être ancré dans le Projet éducatif et le Plan de réussite de l’école. Exemples de concertations:  RÉTAC : Regroupement de direction d écoles d un même secteur. d’écoles d’un secteur  Concertation école-famille-communauté (Petits cuistots – Parents en réseau).  CE (Conseil établissement).  CPEE (Comité pédagogique des enseignants et enseignantes)  CAM-LAU (Québec en forme) Saint-Laurent:  Psychomotricité  Activités de proximité  Ateliers de cuisine dans le CPE  Centre de la petite enfance: Maison de l’enfance – pédiatrie sociale 28
  30. 30. 09/04/2010Exemple d’une démarche proposée à la CSMB Portrait et analyse Besoins de la situation émergents de l’école Suivi et Projet éducatif Choix des évaluation Plan de réussite priorités Mise en œuvre Choix des actions des actions 29 29
  31. 31. 09/04/2010 Cecilia.borges@umontreal.caDiane.archambault@csmb.qc.ca 30

×