L' ascenseur
Prochain SlideShare
Chargement dans... 5
×

Vous aimez ? Partagez donc ce contenu avec votre réseau

Partager
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Êtes-vous sûr de vouloir
    Votre message apparaîtra ici
  • Bonjour,
    Je voudrais le logiciel de simulation de l'ascenseur pour qu'on puisse l'animer. Merci. mohamed.harira@topnet.tn
    Êtes-vous sûr de vouloir
    Votre message apparaîtra ici
  • Consultez également le Répertoire des métiers du patrimoine architectural à Bruxelles (www.patrimoine-metiers.be) où nous vous informons de manière précise sur les compétences et les activités de chaque entreprise.
    Êtes-vous sûr de vouloir
    Votre message apparaîtra ici
    Be the first to like this
Aucun téléchargement

Vues

Total des vues
1,973
Sur Slideshare
1,973
À partir des ajouts
0
Nombre d'ajouts
0

Actions

Partages
Téléchargements
28
Commentaires
2
J'aime
0

Ajouts 0

No embeds

Signaler un contenu

Signalé comme inapproprié Signaler comme inapproprié
Signaler comme inapproprié

Indiquez la raison pour laquelle vous avez signalé cette présentation comme n'étant pas appropriée.

Annuler
    No notes for slide

Transcript

  • 1. Info patrimoine une information du centre urBaIn LE CENTRE URBAINascenseur asblL’ascenseur eÀ Bruxelles, les premiers b ascenseurs apparaissent à la fin du XIXe siècle dans e b les grands hôtels, les grands Schéma techniquemagasins et dans quelques immeubles d’un ascenseur a d’après F. Hymans,d’inspiration parisienne. C’est à partir Electric Elevator,des années 1920, lorsque se confirme le Elevator World, Inc.,succès de la vie en appartement, que les Mobile, Alabama,ascenseurs commencent à se multiplier a 2000 (premièreà Bruxelles. Aux côtés de célèbres f édition: 1931).fabricants d’ascenseurs américains,allemands, français, figurent en bonne d a: cabine d’ascenseur,place des constructeurs belges comme la c b: poulie de renvoi de la cabine,firme Jaspar qui exporte dans le monde c: poulie de traction,entier. Témoins de nombreuses inventions d: poulie de déflexion, det brevets concernant leurs aspects c e: poulie de renvoitechniques, les ascenseurs de cette époque du contrepoids,sont souvent conçus comme de petits f f: contrepoidschefs-d’œuvre de travail artisanal. La grilleen ferronnerie et la cabine ouvragée enbois équipée de glaces participent au décordu hall d’entrée et de la cage d’escalier. Avec le soutien de la direction des Monuments et des Sites de la Région de Bruxelles-Capitale
  • 2. la légIslatIon sur la sécurIté des ascenseursL’arrêté royal du 9 mars 2003 relatif à la 1 1. l’analyse de risque: méthode “standard” ou “sur mesure”? Les ascenseurs mis en service avant lesécurité des ascenseurs (et ses addenda) 1er juillet 1999 doivent faire l’objet d’uneimpose aux propriétaires / gestionnaires analyse de risque par un Service Externed’ascenseurs diverses obligations: pour les Contrôles Techniques (S.E.C.T.).inspections et entretiens préventifs, L’analyse de risque permet de mettre enconstitution d’un dossier de sécurité, évidence les différents risques: les plusavertissements et inscriptions obligatoires graves qui nécessitent l’arrêt de l’appareildestinés aux usagers… Il impose aussi et sa remise à niveau immédiate et ceuxla réalisation d’une “analyse de risque” pour lesquels une modernisation s’impose.et la mise en œuvre d’un “programme de Tous les 10 ans, une nouvelle analyse demodernisation”. risque sera effectuée afin de vérifier si l’ascenseur satisfait toujours aux exigences de sécurité en vigueur. Lors de l’analyse de risque, les S.E.C.T. sont tenus de se conformer aux instructions contenues dans le document technique intitulé Procédure de réalisation d’analyse de risque qui complète les annexes I et II de l’arrêté royal. deux scénarios distincts sont prévus: ➤ la réalisation d’une analyse de risque “standard” basée sur une “check-list” qui reprend l’ensemble des aspects de sécurité à vérifier et prévoit pour chaque point une solution de modernisation “type”. Cette méthode sera généralement appliquée aux ascenseurs postérieurs à 1958. ➤ la réalisation d’une analyse de risque “sur mesure” qui permet notamment la prise en compte de la valeur historique et esthétique de certains ascenseurs (généralement antérieurs à 1958). L’analyse de risque pourra alors s’appuyer sur la “méthode Kinney”. Il est important de souligner que pourLe parachute: mis au point dès 1853 par Otis, ce chaque aspect de sécurité, il est possiblesystème de sécurité empêche la chute de la cabine d’opter soit pour la méthode “standard”,en cas de rupture de câble. soit pour la méthode “sur mesure”.
  • 3. la méthode KInney exemples de travaux de modernIsatIon Cette méthode née aux états-Unis en 1976 est devenue une méthode depuis l’entrée en vigueur de l’arrêté royal classique dans le domaine de de 2003, plusieurs ascenseurs historiques l’évaluation des risques dans notre ont été adaptés aux normes de sécurité pays. Pour chaque aspect de sécurité actuelles dans le respect du patrimoine étudié, on doit évaluer le risque. Pour suite à une analyse de risque selon la ce faire, on attribue un chiffre aux méthode Kinney. facteurs individuels déterminant le taux de risque. Ce chiffre est le produit de la probabilité de survenance de l’événement dangereux, de la fréquence d’exposition au risque des usagers et de la gravité des conséquences (Risque = Probabilité x Exposition x Gravité). L’avantage de cette méthode est que les risques deviennent comparables entre eux et que des priorités éventuelles peuvent être fixées.22. le programme de modernisationSuite à l’analyse de risque, le propriétaire /gestionnaire de l’ascenseur doit contacterune entreprise de modernisation. Celle-ci proposera des mesures préventives protectIon de la caBInequi seront, avant leur mise en œuvre, en partIe haute et ende nouveau évaluées par le S.E.C.T. afin partIe Bassede s’assurer qu’elles permettent biend’éliminer le risque ou au minimum de le L’un des dangers des ascenseurs anciensdiminuer jusqu’à un niveau acceptable. provient du fait qu’ils se déplacent àIl est donc primordial qu’un dialogue l’intérieur d’une gaine ouverte. La mesureconstructif s’installe entre l’entreprise de de modernisation standard aurait consistémodernisation choisie par le propriétaire / à fermer la gaine de l’ascenseur, ce quigestionnaire de l’ascenseur et le S.E.C.T. aurait dénaturé l’esthétique de la cageÀ la fin des travaux, le S.E.C.T. vérifie d’escalier. La pose d’un câble tendu reliéque ceux-ci ont été correctement réalisés à un contact électrique au-dessus du toitpar l’entreprise de modernisation et et sous le plancher de la cabine permetqu’ils permettent d’éliminer les risques l’arrêt instantané de l’ascenseur en casdécelés. Au terme de ce contrôle, il rédige de collision avec un corps quelconqueun rapport dénommé “attestation de (réalisation ASC VANBELLE SA, photorégularisation”. Raymond dUBOIS).
  • 4. pose d’un rIdeau desécurIté électronIqueLa grille qui ferme la cabine protègeimparfaitement les occupants car ellepermet le passage éventuel d’un objet oud’un membre, ce qui pourrait occasionnerdes blessures graves au contact de laparoi de la gaine lorsque la cabine esten mouvement. La pose d’un rideau desécurité électronique permet d’assurerl’arrêt immédiat de la cabine en casd’interruption du faisceau lumineux(réalisation Atelier Paul MARIEN). InstallatIon d’un verrouIllage posItIf des portes palIères L’installation d’un verrouillage positif sur les portes palières avec une interruption automatique du circuit électrique garantit que la cabine ne commence à se mouvoir que lorsque la porte palière est fermée et verrouillée. Ce dispositif protège également contre toute possibilité d’ouverture accidentelle de la porte palière en l’absence de la cabine d’ascenseur (réalisation Atelier Paul MARIEN).
  • 5. les délaIs pour la modernIsatIon − Immédiatement en cas de risque grave! − Avant le 1er janvier 2013 pour les mesures de sécurité minimales décrites au point 2 de l’annexe I de l’arrêté royal. − Avant le 1er janvier 2018 pour les mesures de sécurité minimales décrites au point 3 de l’annexe I de l’arrêté royal. Base légale − Arrêté royal du 9 mars 2003 relatif à la sécurité des ascenseurs. − Arrêtés royaux du 17 mars 2005 etInstallatIon du 13 mai 2005 portant modification de l’arrêté royal du 9 mars 2003 relatifd’une nouvelle armoIre à la sécurité des ascenseurs.de commande − Note aux Services Externes pour les Contrôles Techniques agréés pour leL’installation d’une nouvelle armoire de contrôle des appareils de levage (notecommande informatisée combinée au N/347C/A émise par le Service publicremplacement du système de sélection fédéral Emploi, Travail et Concertationassure un alignement précis du plancher sociale rendant obligatoire la Procédurede la cabine d’ascenseur avec les paliers. d’exécution de l’analyse de risque d’unLe nouveau système de commande permet ascenseur – version 20 septembre 2005).également d’éviter les chocs mécaniques.Moins sollicitée, l’ancienne machineriede l’ascenseur aura donc une durée de viefortement prolongée (réalisation AtelierPaul MARIEN).
  • 6. pour en savoIr plus…Info patrimoineUn service du Centre Urbain asblNotre centre régional d’information surl’habitat est situé au coeur de Bruxelles, contactez nos différents services:dans les Halles Saint-Géry (métro Bourse). Info Patrimoine, Info EnergieUne équipe de spécialistes vous informe et et Info Rénovationvous conseille gratuitement sur place, par du mardi au vendredi, de 10 h à 18 htéléphone et par courriel. et le samedi, de 14 h à 17 h HALLES SAINT-GéRy place Saint-Géry, 1 1000 Bruxelles Tél. 02/ 219 40 60 Fax. 02/ 219 35 91 info@curbain.be www.curbain.beRédaction et iconographie: Jérôme BERTRANd avec la collaboration de Céline CHERONConseil technique: Paul MARIEN, artisan ascensoriste et Raymond dUBOIS, Technical Expert – bureau SGS.Crédit photographique: Le Centre Urbain, Bruxelles – Jérôme BERTRANd, sauf autre mention.Conception graphique: www.mazygraphic.beEditeur responsable: Stephan Van den Zegel, boulevard Anspach 59, 1000 Bruxelles© Le Centre Urbain - de Stadswinkel, asbl – 2009dépôt légal: d/2009/6636/1 LE CENTRE URBAIN asbl