RAIDEURSDU GENOU
RAIDEURSlimitation de la flexionlimitation de lextensionde la flexion et delextension
LES CAUSES DES   RAIDEURSINTRA-ARTICULAIRESPERI-ARTICULAIRESEXTRA-ARTICULAIRES
LES CAUSESadhérences intra-articulaires etoblitération: cul-de-sac rampes condyliennes échancrure entre les surfaces artic...
LES CAUSESrétraction des aileronsrétractions musculo-tendineusesrétractions ligamento-capsulairesadhérences quadriceps-fémur
ETIOLOGIEpost-traumatiques: fractures articulaires hémarthrose immobilisation AND
ETIOLOGIEpost-chirurgicales: ligamentoplasties sutures ligamentaires chirurgie rotulienne synovectomie PTH AND
ETIOLOGIEautres causes: infection articulaire erreurs de rééducation suture de tendon rotulien
TRAITEMENTmobilisation sous AG: cartilages, tendons, ligaments, appareil extenseur AND récidive
TRAITEMENTmobilisation sous AG: trop tôt: récidives trop tard: échecs morbidité et complications échecs fréquents >50% dan...
TRAITEMENTarthrolyse chirurgicale difficile morbidité récidivesopération de Judet mêmes problèmes
"ARTHROLYSE SOUS   ARTHROSCOPIE" avant 1980:raideur = contre-indication Conti 1979 Sprague 1982 DeHaven 1984
Conti: Arthroscopy in rehabilitation.Orthop Clin North Am, 1979, 10, 709-711.Sprague et al: Arthroscopic treatment ofposto...
Conti: 22 cas, 4 échecsDeHaven: 15 cas, 1 ou 3échecs ?Sprague: 24 cas, 3 ou 6échecs ?GAIN MOYEN 45° 0 49°
CRITERESGain en degrés ?Gain en pourcentage ?Mobilité finale ?
INDICATIONStoutes les limitations gênantes de laflexionsans amélioration pendant 1 à 2mois de rééducationsauf adhérences d...
INDICATIONStoutes étiologiesquelle que soit lextensionAND éteinte cliniquementraideurs après arthrite
CONTRE-  INDICATIONSarthrite non guérieAND active cliniquementostéoporose majeureraideur très ancienneabsence totale de co...
TECHNIQUEEVALUATION DE LA MOBILITE SOUSANESTHESIE GENERALEsans forcercomparaison avec mobilité hors AGtesting ligamentaire...
TECHNIQUEsi flexion > 80°: arthroscopie diagnostique résection des adhérences test mobilité
section de laileron rotulienexterne si nécessairetest mobilitésection de laileron rotulieninterne si nécessairemobilisation
TECHNIQUEsi flexion < 80°: section percutanée aileron rotulien externe section percutanée adhérences test mobilité section...
ARTHROSCOPIEvoies AE et AIévaluer lespace articulairelocaliser les adhérencesne pas forcer le passage aveclarthroscope
ARTHROSCOPIEadhérences: situation taille et nombre résection sous contrôleoblitération du cul-de-sacdisparition de la cavité
ADHERENCESrupture par injection ?section ? sous contrôle percutanéerésection ?
ARTHROSCOPIEétat du LCAcartilages:  rotule  condylestesting final
SECTION DES      AILERONSsous arthroscopie: ciseaux électrochirurgie Laser ?percutanée décollement Mayo
MOBILISATIONdouceprudenteaprès section des adhérences etdes aileronspour les 20 à 30 dermiers degrés
TECHNIQUE2 redonspansement compressifmobilisation immédiate surarthromoteuranalgésie PCA (ou périduralemorphine?)
REEDUCATIONarthromoteur 24 heures/3 jours siraideur sévèresinon 8 à 12 heures/jour4 à 6 joursredons 4 jours
SERIE  PERSONNELLE38 cas revus25 femmes, 13 hommesâge 21 à 71, m 34 ans29 entre 21 et 39 ansrecul 1 à 4 ans, m 19 mois
ETIOLOGIES                      3         2    2         4       chir rotule   PTH autres     fractures    10  sutures    ...
DONT6 AND3 arthrites anciennes
FLEXION AVANTminimum 10°moyenne 82°maximum 120°
EXTENSION AVANT25 cas: normale13 cas: manquent 2 à15°, m 6°
ANCIENNETEminimum 2 moismoyenne 8 moismaximum 5 ans
2 GROUPESmoins de 5 mois 22 cas: 82° (de 15 à 100°) depuis 4 moisplus de 9 mois: 16 cas: 90° (de 40 à 120°) depuis 14 mois
TECHNIQUEsection isolée des adhérencessous arthroscopie: 6section aileron externe +adhérences: 20 avec arthroscopie: 14 sa...
MOBILITE  PER-OPERATOIRE2 échecs complets: 15 et 90° (1PTG, 1 suture TR)6 fois -10° de flexion30 fois flexion complètepas ...
DELAIminimum 3 semainesstabilisation: 3 mois
RESULTATS4 échecs9 passables(flexion finale - 30 à -10°)25 satisfaisants(flexion -10° à 0°)  15 ont une flexion complète  ...
RESULTATSmeilleurs dans le groupe plusancien (> 9 mois)pas de réveil de lANDpas de réveil infectieuxextension: 2 cas à - 5°
GAIN EN FLEXIONde 0 à 110°en moyenne 50°en pourcentage: 72% delangle initialde 1 à 4 ans, m 19 mois
GAIN EN FLEXION140120100 80 60 40 20  0      passables            bien         très bien                  pré-op      post...
4 MAUVAIS      RESULTATS2 gains nuls (0 et 10°) 1 PTG très déminéralisée 1 suture de tendon rotulien2 gains de 15 et 30° 1...
4 ECHECS7060              pré-op                post-op5040302010 0     prothèse       prothèse   rotule   ligamento
LITTERATURESprague: Arthroscopic management of motion-limiting arthrofibrosis of the knee. in Operative arthroscopy, Raven...
Sprague, DeHaven,  Parisien, Del Pizzo                    autresrotule  19ménisque                     ligament  20       ...
FLEXION PRE OPmoyenne 50 à 96°minimum 10°maximum 140° (?)délai 11 mois à 2,5 ans
FLEXION POST-OPfinale moyenne 114 à 140°gain minimum 10°gain maximum 150° (!)gain moyen 28 à 51°
Sprague: pas de SAREDel Pizzo & Parisien ouiperte per op / post op 10°réinterventions: 6 à 25%PTG péjoratives (gain 11°)pe...
CONCLUSIONSintervention simplepas de morbiditérésultats = littérature
CONCLUSIONSimportance de la section delaileron externedu protocole de rééducation(arthromoteur)de la date dintervention
CONCLUSIONSlarthrolyse sousarthroscopie oupercutanée prend laplace:
de la mobilisationsous AG de larthrolysechirurgicale
OPERATION DE JUDET(ou Thomson, 1944)adhérences duquadriceps au fémur: fracture diaphysaire fixateur externe
LIMITESAND active: savoir attendredéminéralisation majeurefragilité de lappareilextenseuradhérences du quadriceps
LIMITESparticipation du patientcompétence de léquipede rééducation
rareté progressive desindicationsamélioration destechniques chirurgicaleset des protocoles derééducation
FLEXUMpas de capsulotomiepostérieuregain immédiat souventsinon rééducation
SI ECHECpossibilité de répétitiongain mais moindre
ARTHRITESDU GENOU
ARTHRITE SEPTIQUEhématogèneinoculation, plaie, contiguitépost-opératoireTRAITEMENT: aspiration-lavage arthrotomie-drainage
ARTHRITE SEPTIQUEPREVENTION: lavage respect des règles dasepsie respect des contre-indications:    plaies    érosions cuta...
ARTHROSCOPIEoptique non indispensablelavage au trocard (6 à 12 l)évacuation du pus et des débrisnécrotiquesdrainage (4 gro...
6 cas personnelstous post-opstaphylo (sauf 2 cultures -)intervention 2ème au 9èmejour (1 répété)lavage puis drainage aspir...
ARTHROSCOPIEMason: arthrotomie: 72% guéris aspiration + AB: 74% arthroscopie 87%répétition à 2-3 jours23 cas, 4 échecs (in...
ARTHROSCOPIEIvey: lavage et synovectomie motorisée pas dappui 6 semaines (?) 15 cas, 91% guérison            (1 chondropat...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Raideurs Du Genou

2 381 vues

Publié le

chiadhamza86@hotmail.fr

1 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 381
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4
Actions
Partages
0
Téléchargements
67
Commentaires
1
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Raideurs Du Genou

  1. 1. RAIDEURSDU GENOU
  2. 2. RAIDEURSlimitation de la flexionlimitation de lextensionde la flexion et delextension
  3. 3. LES CAUSES DES RAIDEURSINTRA-ARTICULAIRESPERI-ARTICULAIRESEXTRA-ARTICULAIRES
  4. 4. LES CAUSESadhérences intra-articulaires etoblitération: cul-de-sac rampes condyliennes échancrure entre les surfaces articulaires
  5. 5. LES CAUSESrétraction des aileronsrétractions musculo-tendineusesrétractions ligamento-capsulairesadhérences quadriceps-fémur
  6. 6. ETIOLOGIEpost-traumatiques: fractures articulaires hémarthrose immobilisation AND
  7. 7. ETIOLOGIEpost-chirurgicales: ligamentoplasties sutures ligamentaires chirurgie rotulienne synovectomie PTH AND
  8. 8. ETIOLOGIEautres causes: infection articulaire erreurs de rééducation suture de tendon rotulien
  9. 9. TRAITEMENTmobilisation sous AG: cartilages, tendons, ligaments, appareil extenseur AND récidive
  10. 10. TRAITEMENTmobilisation sous AG: trop tôt: récidives trop tard: échecs morbidité et complications échecs fréquents >50% dangereuse
  11. 11. TRAITEMENTarthrolyse chirurgicale difficile morbidité récidivesopération de Judet mêmes problèmes
  12. 12. "ARTHROLYSE SOUS ARTHROSCOPIE" avant 1980:raideur = contre-indication Conti 1979 Sprague 1982 DeHaven 1984
  13. 13. Conti: Arthroscopy in rehabilitation.Orthop Clin North Am, 1979, 10, 709-711.Sprague et al: Arthroscopic treatment ofpostoperative knee fibroarthrosis. ClinOrthop, 1982, 166, 165-172.DeHaven: Arthroscopic lysis of adhesionsand manipulation for arthrofibrosis of theknee. Communication, IAA Londres 1984.
  14. 14. Conti: 22 cas, 4 échecsDeHaven: 15 cas, 1 ou 3échecs ?Sprague: 24 cas, 3 ou 6échecs ?GAIN MOYEN 45° 0 49°
  15. 15. CRITERESGain en degrés ?Gain en pourcentage ?Mobilité finale ?
  16. 16. INDICATIONStoutes les limitations gênantes de laflexionsans amélioration pendant 1 à 2mois de rééducationsauf adhérences du quadriceps aufémur
  17. 17. INDICATIONStoutes étiologiesquelle que soit lextensionAND éteinte cliniquementraideurs après arthrite
  18. 18. CONTRE- INDICATIONSarthrite non guérieAND active cliniquementostéoporose majeureraideur très ancienneabsence totale de coopérationdu patient
  19. 19. TECHNIQUEEVALUATION DE LA MOBILITE SOUSANESTHESIE GENERALEsans forcercomparaison avec mobilité hors AGtesting ligamentairemesure de la capacité articulaire
  20. 20. TECHNIQUEsi flexion > 80°: arthroscopie diagnostique résection des adhérences test mobilité
  21. 21. section de laileron rotulienexterne si nécessairetest mobilitésection de laileron rotulieninterne si nécessairemobilisation
  22. 22. TECHNIQUEsi flexion < 80°: section percutanée aileron rotulien externe section percutanée adhérences test mobilité section aileron rotulien interne si nécessaire mobilisation
  23. 23. ARTHROSCOPIEvoies AE et AIévaluer lespace articulairelocaliser les adhérencesne pas forcer le passage aveclarthroscope
  24. 24. ARTHROSCOPIEadhérences: situation taille et nombre résection sous contrôleoblitération du cul-de-sacdisparition de la cavité
  25. 25. ADHERENCESrupture par injection ?section ? sous contrôle percutanéerésection ?
  26. 26. ARTHROSCOPIEétat du LCAcartilages: rotule condylestesting final
  27. 27. SECTION DES AILERONSsous arthroscopie: ciseaux électrochirurgie Laser ?percutanée décollement Mayo
  28. 28. MOBILISATIONdouceprudenteaprès section des adhérences etdes aileronspour les 20 à 30 dermiers degrés
  29. 29. TECHNIQUE2 redonspansement compressifmobilisation immédiate surarthromoteuranalgésie PCA (ou périduralemorphine?)
  30. 30. REEDUCATIONarthromoteur 24 heures/3 jours siraideur sévèresinon 8 à 12 heures/jour4 à 6 joursredons 4 jours
  31. 31. SERIE PERSONNELLE38 cas revus25 femmes, 13 hommesâge 21 à 71, m 34 ans29 entre 21 et 39 ansrecul 1 à 4 ans, m 19 mois
  32. 32. ETIOLOGIES 3 2 2 4 chir rotule PTH autres fractures 10 sutures 17 reconstructionschirurgie ligamentaire: 27/38
  33. 33. DONT6 AND3 arthrites anciennes
  34. 34. FLEXION AVANTminimum 10°moyenne 82°maximum 120°
  35. 35. EXTENSION AVANT25 cas: normale13 cas: manquent 2 à15°, m 6°
  36. 36. ANCIENNETEminimum 2 moismoyenne 8 moismaximum 5 ans
  37. 37. 2 GROUPESmoins de 5 mois 22 cas: 82° (de 15 à 100°) depuis 4 moisplus de 9 mois: 16 cas: 90° (de 40 à 120°) depuis 14 mois
  38. 38. TECHNIQUEsection isolée des adhérencessous arthroscopie: 6section aileron externe +adhérences: 20 avec arthroscopie: 14 sans arthroscopie: 6section des 2 ailerons: 12
  39. 39. MOBILITE PER-OPERATOIRE2 échecs complets: 15 et 90° (1PTG, 1 suture TR)6 fois -10° de flexion30 fois flexion complètepas de recherche dextension
  40. 40. DELAIminimum 3 semainesstabilisation: 3 mois
  41. 41. RESULTATS4 échecs9 passables(flexion finale - 30 à -10°)25 satisfaisants(flexion -10° à 0°) 15 ont une flexion complète 10 ont - 10°
  42. 42. RESULTATSmeilleurs dans le groupe plusancien (> 9 mois)pas de réveil de lANDpas de réveil infectieuxextension: 2 cas à - 5°
  43. 43. GAIN EN FLEXIONde 0 à 110°en moyenne 50°en pourcentage: 72% delangle initialde 1 à 4 ans, m 19 mois
  44. 44. GAIN EN FLEXION140120100 80 60 40 20 0 passables bien très bien pré-op post-op
  45. 45. 4 MAUVAIS RESULTATS2 gains nuls (0 et 10°) 1 PTG très déminéralisée 1 suture de tendon rotulien2 gains de 15 et 30° 1 fracture de rotule avec AND 1 ligamentoplastie avec AND
  46. 46. 4 ECHECS7060 pré-op post-op5040302010 0 prothèse prothèse rotule ligamento
  47. 47. LITTERATURESprague: Arthroscopic management of motion-limiting arthrofibrosis of the knee. in Operative arthroscopy, Raven Press, 1991 total de 5 séries publiées
  48. 48. Sprague, DeHaven, Parisien, Del Pizzo autresrotule 19ménisque ligament 20 55 total 137 cas
  49. 49. FLEXION PRE OPmoyenne 50 à 96°minimum 10°maximum 140° (?)délai 11 mois à 2,5 ans
  50. 50. FLEXION POST-OPfinale moyenne 114 à 140°gain minimum 10°gain maximum 150° (!)gain moyen 28 à 51°
  51. 51. Sprague: pas de SAREDel Pizzo & Parisien ouiperte per op / post op 10°réinterventions: 6 à 25%PTG péjoratives (gain 11°)peu de complications
  52. 52. CONCLUSIONSintervention simplepas de morbiditérésultats = littérature
  53. 53. CONCLUSIONSimportance de la section delaileron externedu protocole de rééducation(arthromoteur)de la date dintervention
  54. 54. CONCLUSIONSlarthrolyse sousarthroscopie oupercutanée prend laplace:
  55. 55. de la mobilisationsous AG de larthrolysechirurgicale
  56. 56. OPERATION DE JUDET(ou Thomson, 1944)adhérences duquadriceps au fémur: fracture diaphysaire fixateur externe
  57. 57. LIMITESAND active: savoir attendredéminéralisation majeurefragilité de lappareilextenseuradhérences du quadriceps
  58. 58. LIMITESparticipation du patientcompétence de léquipede rééducation
  59. 59. rareté progressive desindicationsamélioration destechniques chirurgicaleset des protocoles derééducation
  60. 60. FLEXUMpas de capsulotomiepostérieuregain immédiat souventsinon rééducation
  61. 61. SI ECHECpossibilité de répétitiongain mais moindre
  62. 62. ARTHRITESDU GENOU
  63. 63. ARTHRITE SEPTIQUEhématogèneinoculation, plaie, contiguitépost-opératoireTRAITEMENT: aspiration-lavage arthrotomie-drainage
  64. 64. ARTHRITE SEPTIQUEPREVENTION: lavage respect des règles dasepsie respect des contre-indications: plaies érosions cutanées fièvre, bactériémiepas dantibiothérapie
  65. 65. ARTHROSCOPIEoptique non indispensablelavage au trocard (6 à 12 l)évacuation du pus et des débrisnécrotiquesdrainage (4 gros drains)pas de synovectomie (biopsie)
  66. 66. 6 cas personnelstous post-opstaphylo (sauf 2 cultures -)intervention 2ème au 9èmejour (1 répété)lavage puis drainage aspiratif3 à 7 jours
  67. 67. ARTHROSCOPIEMason: arthrotomie: 72% guéris aspiration + AB: 74% arthroscopie 87%répétition à 2-3 jours23 cas, 4 échecs (interventiontrop tardive)
  68. 68. ARTHROSCOPIEIvey: lavage et synovectomie motorisée pas dappui 6 semaines (?) 15 cas, 91% guérison (1 chondropathie, 1 arthrose)

×