Visite de Kyoto par Malaury

477 vues

Publié le

Diaporama réalisé par Malaury (5e Thalès) dans le cadre de l'accompagnement éducatif "Découverte des pays du monde"

Publié dans : Formation, Voyages
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
477
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
12
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Visite de Kyoto par Malaury

  1. 1. ☻♥ KYOTO ♥ ☻
  2. 2. ♥ Histoire de Kyoto ♥ Lieu de résidence de l'empereur et capitale du Japon onze siècles durant, Kyōto , ville du centre de Honshū , est l'unique grande agglomération japonaise qui a été épargnée par les bombardements de la Seconde Guerre mondiale. Elle fut, et demeure, un creuset d'urbanité tout à fait exceptionnel de l'archipel. De sa fondation, au VIIe siècle, jusqu'à l'installation du gouvernement militaire à Edo (l'actuelle Tōkyō ) au début du XVIIe siècle, la capitale impériale fut le centre de rayonnement politique et spirituel d'un pays resté essentiellement rural. Kyōto est aujourd'hui un haut lieu du tourisme, de la production artisanale et industrielle de produits traditionnels, et une grande ville universitaire. Sa population est de 1 464 000 habitants (1995). Kyōto fait partie des villes inscrites au patrimoine mondial de l'U.N.E.S.C.O.
  3. 3. ♥ Histoire de Kyoto ♥ LOCALISATION DE KYOTO
  4. 4. ♥ Le pavillon d'or (Kinkakuji) ♥ S ans doute le bâtiment le plus célèbre de Kyoto. Si vous ne pouvez visiter qu'une seule chose alors ça doit être ce temple zen. Bâti en 1397 le pavillon d'or s'élève sur trois étages qui représentent chacun un style architectural différent (Heian, Kamakura, Muromachi). Les murs des 2e et 3e étages sont, à l'extérieur comme à l'intérieur, entièrement recouvert d'une fine couche d'or. Il est malheureusement impossible de pénétrer dans le bâtiment, les nombreux touristes devront se contenter d'observer le bâtiment et son magnifique reflet doré dans le lac miroir. Le jardin qui entoure le palais est magnifique en toute saison que ce soit en fleurs ou sous la neige. En 1950 le pavillon fut incendié par un jeune moine bouddhiste et totalement reconstruit par la suite. À noter qu'il existe aussi un superbe pavillon d'argent (Ginkakuji) qui contrairement à ce que l'on pourrait croire n'est pas recouvert d'argent.
  5. 5. Le grand Bouddha de Kyoto (Daibutsu) Moins célèbre que le grand Bouddha de Kamakura (Tokyo), le Bouddha de Kyoto n'en est pas moins impressionnant. Il est possible de rentrer à l'intérieur de la statue pour y admirer des représentations de divinités bouddhistes. Au premier plan sur la photo vous pouvez voir de l'encens qui brûle (Osenko), on retrouve beaucoup de ces emplacements pour brûler de l'encens dans les sanctuaires japonais, à l'image des cierges dans les églises catholiques. L'encens est réputé pour ses vertus curatives. Le Grand Bouddha est beaucoup moins visité des touristes que d'autres sanctuaires plus célèbres comme le pavillon d'or, on y appréciera alors la tranquillité qui y règne.
  6. 6. A l'origine moyen de relaxation et de méditation, la cérémonie du thé ( Chanoyu ) est devenu un rituel extrêmement précis exigeant des heures d'apprentissage et de pratique. Pratiquée le plus souvent dans une salle réservée ( Chashistu ), la cérémonie réunit un nombre limité d'invités. Le partage d'un esthétisme très poussé et d'une recherche de la simplicité pure ont été à la base des trois principales écoles de Chanoyu : Urasenke, Omotesenke, Mushakôji. La cérémonie du thé, loin d'avoir disparue, est aujourd'hui couramment pratiquée au Japon. Même les principes du plus célèbre maître de thé, Sen No Rikyûu sont toujours enseignés dans des écoles à travers l'archipel. ☺ La cérémonie du thé ☺
  7. 7. L'IKEBANA : Arrangement Floral Pratiqué au Japon depuis le 7ème siècle, cette tradition s'est surtout développée, d'abord, sous le règne des Shôgun Ashikaga ( 1333-1582 ) mais surtout sous celui des Tokugawa (1615-1868). L'arrangement floral japonais est surtout caractérisé, à l'opposé de l'Occident, par un certain dépouillement d'origine Zen. L'idée fondamentale étant de "laisser le vide circuler entre les fleurs". Il existe environ 300 écoles d'Ikebana au Japon. L'une des plus populaires est la "Ten-Chi-Jin". Elle prend comme base ces 3 éléments (Ciel - Terre - Homme) pour illustrer la destinée humaine. Dans chaque habitation japonaise, une alcôve spécifique (Tokonoma) est réservée pour accueillir l'arrangement floral. On dit qu'on peut parfois lire les sentiments de la maîtresse de maison, simplement contemplant le bouquet qui y est exposé. ☺ L'Ikebana ☺

×