anecdotes                                                                    les rencontres panorama                      ...
conférences                                          La cohérence cardiaque avec Dr David O’HareLa cohérence cardiaque est...
témoignages                                               Ralph Valentine’s - The Long, Straight and NarrowCe dont je veux...
panorama Meatings                          games              for 55 +          FREE - conference   every 2 weeks on frida...
your stories                                        Ralph Valentine’s - The Long, Straight and NarrowWhat I am talking abo...
what is it ?                                         La sécurité des aînés en action - KIDPOWER Self-defence or private de...
ressources pour ainésL’arrondissement Ville-Marie c’est une population totale de 78 876 habitants, dont 14 445 (18%) sont ...
Yellow Door                                                                                 folk musicians and up-and-comi...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Anecdotes fevrier2012 low

1 591 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 591
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Anecdotes fevrier2012 low

  1. 1. anecdotes les rencontres panorama conférence - discussion - café rencontre gratuit - 55 ans et plus 13h30 à la chapelle du Centre Y Centre-ville (5e étage) 1440 rue Stanley (métro Peel) bulletin des rencontres Panorama les vendredis(514) 939-2640 _ rencontrespanorama@gmail.com 17 fevrier - 2 - 16 30 mars - 13 - 27 avrilconférences jeux english inside17 février - La sécurité des aînés en action - parPleins Pouvoirs KIDPOWER Montréal2 mars - “La cohérence cardiaque” par le Dr Da-vid O’Hare16 mars - Présentation des Ressources pour ainéspar la Table de concertation des ainés de l’ïle deMontréal (TCAIM)30 mars - Conférence sur les minorités avec lechercheur J.Ignace Olazabal, Ph.D.27 avril - Démystification de l’hypnothérapieet son utilisation pour votre bien-être parPierre Benoit, CHt, RCCHDe quoi s’agit-il ? La sécurité des aînés en action - KIDPOWER MontréalLe terme défense personnelle - (...) désigne La sécurité des aînés en actionl’ensemble des techniques de combat pour faire Affirmation de soi, autoprotection et sécuritéface à une attaque lorsque l’on est désarmé. Venez expérimenter des principes et des habi-On parle aussi parfois de combat rapproché letés d’affirmation et de sécurité pour prévenir(close combat). Le terme « autodéfense » a les situations de violence et d’abus :étymologiquement la même signification, mais • Lors de déplacements • Face aux person-renvoie plutôt à une défense armée. Selon Dan nes inconnues • Dans les interactions avecLow, la notion de self-combat est la confron- son entourage et ses proches • Poser vostation de trois états : la confusion, la com- limites personnelles avec des proches •préhension et la spontanéité. L’agression étant Désamorcer une confrontation, un conflit ousoudaine, la victime est sous l’effet de la confu- un problème • Éviter une agression potentiellesion, mais elle doit comprendre ce qui se passepour réagir spontanément, de la meilleure fa- Communiquez avec nous : (514) 990-7124 ouçon.- réf. Wikipedia info@pleinspouvoirs.org
  2. 2. conférences La cohérence cardiaque avec Dr David O’HareLa cohérence cardiaque est un état particulier effets sur l’organisme. La Cohérence Cardiaquede la fluctuation de la fréquence cardiaque qui est une pratique individuelle qui se base surpermet d’équilibrer le système nerveux auto- des exercices simples, accessibles à tous. Lenome et la gestion émotionnelle. but de la conférence est de susciter le désir deCet état particulier s’accompagne de nombreux pratiquer en donnant les bases essentielles de laeffets physiologiques et psychologiques en technique.particulier dans le domaine du stress et de ses http://www.coherencecardiaque.ca Présentation des Ressources pour ainés par la Table de concertation des ainés de l’ïle de MontréalLa TCAÎM a pour mission d’offrir un lieu où aînés et travaille en concertation avec ceuxl’on agit de concert avec les organismes pour qui possèdent une expertise dans des dossiersaînés de l’île de Montréal, afin d’améliorer la précis concernant le mieux-être des personnesqualité de vie des citoyens âgés tout en constru- âgées et la solidarité entre les générations. Elleisant une solidarité entre tous les âges. oriente ses activités avec l’esprit qu’une action concertée est plus forte qu’une action isolée.Valeurs et principes Finalement, la TCAÎM confirme l’apport essen-La Table de concertation des aînés de l’île de tiel des aînés à la construction de notre sociétéMontréal ne se substitue pas aux organismes et valorise leur capacité à poursuivre ce rôle.pour aînés. Elle peut entreprendre des projets,mais elle se définit principalement comme un http://tcaim.org/organisme de solidarité qui appuie les initia- Tél.: 514-286-8226tives d’amélioration de la qualité de vie des Les Vertus de la sieste - Présenté par Lise Tourigny - La sieste améliore considérablement la concentration et la mémoire des individus. S’accorder une sieste, c’est aussi : 1 – de l’énergie supplémentaire pour les personnes qui manquent de sommeil 2 – dédramatiser nos soucis quotidiens grâce aux endorphines (les hormones du bonheur) qui sont libérées durant ce repos volontaire 3 – stimuler notre créativité, car c’est dans cette période de sommeil léger que les rêves se constru- isent et que de nouvelles idées surgissent 4 – mieux digérer, car le corps se concentre presque exclusivement sur le fonctionnement du système digestif en période de repos.Être une personne aidante : quand l’adaptation devient un défi – ALPA Le 15 mars 2012, l’Association lavalloise despersonnes aidantes vous propose un colloque au Château Royal, à Laval. ------------------------------------------------------La personne au cœur d’un engagement partagé Le 15 mars 2012, l’AQESSS convie les intervenants et membres duréseau de la santé et des services sociaux québécois à un colloque : La personne au cœur d’un engagement partagé, auHoliday Inn à Montréal. Racontez votre histoire maintenant - un bénévole l’écrira pour vous (514) 939-2640 _ rencontrespanorama@gmail.com
  3. 3. témoignages Ralph Valentine’s - The Long, Straight and NarrowCe dont je veux parler ici, c’est d’un enfant issu de se tenir au chaud. Le vieil homme couraillait, cherchantl’orphelinat, dans le monde réel. Parce que je n’ai jamais le bon temps avec les femmes, comme il faisait toujours.appris les choses de la vie qu’un gamin aurait dû con- Des officiers sont venus un jour et ont trouvé notre modenaître pour se préparer à la vie. Je n’ai jamais eu deux de vie inacceptable; ils nous ont pris et amené au loin.parents. Maman n’était pas toujours là, même si elle au- Certains d’entre nous ont été placés dans des maisons,rait été la mère parfaite. Maman venait toujours pour mon dans des familles, mais moi et Jimmy, on est les deuxanniversaire ou une journée spéciale comme ça. Elle nous seuls qui ont atterri à l’orphelinat, ensemble. C’est là queavait acheté un nouveau vélo. Elle est venue à l’orphelinat j’ai fait ma scolarité en français. J’ai envie de pleurer,une fois avec une nouvelle bicyclette toute neuve. Pour quand je pense à des trucs comme ça, maintenant. Com-nous deux, Jimmy et moi Elle l’a sortie de l’arrière du ment tout ça s’est passé ...camion et nous l’a donnée. Aujourd’hui, je vois encore DÉBUT DE VIEJimmy, sauter sur le vélo et, ne sachant pas comment roul-er encore, descendre la colline, beaucoup trop près de la Je vis à Montréal depuis 1973. Je suis arrivé à Montréalbordure du trottoir. Il a frappé sa roue dans le trottoir et en 1973, lorsque ma mère est venue et m’a et m’a amenél’a anéantie (rires). Je suis resté là, et on s’est mis à rire. Il ici avec elle. Nous vivions à Lachine. Je me souviens ex-était brave, pour descendre la colline avec un vélo quand actement: 3*** rue Victoria, Lachine. Et alors, je me suisil ne savait pas comment l’utiliser. Jimmy était un assez trouvé des emplois. Des démonstrations et de la publicitébon frère. Il était à l’orphelinat avec moi. en général, ou quelque chose comme ça - dans deux en- treprises reliées. J’avais l’habitude de mettre en place lesJe n’ai pas été élevé par ma mère. Juste au début, de la kiosques publicitaires à la Place Bonaventure. Nous y al-naissance jusqu’à quatre ans. Nous étions quatre enfants lions avec un gros camion. Je n’ai pas conduit le camion,dans une remorque. Roulant de villes en villes, selon les ou rien. Nous avions l’habitude de passer par une grandesemaines. On restait chez des membres de la famille qui porte noire à l’arrière, pour nous rendre là où se trouvaientnous accueillaient, ici et là. Maman cherchait de la nour- les expositions. J’y allais avec le gars, et nous montionsriture pour nous - une miche de pain et un peu de lait - toute l’exposition. C’était mon travail. Dans la boutique,dans le but de nous faire un bol de pain avec du lait et du ce que j’ai fait était de passer le balai toute la journée,sucre. Nous n’avions rien quand nous étions petits. C’est ramassant la poussière et des petits morceaux, et des trucssans doute pourquoi je suis resté un garçon maigre toute comme ça. Je faisais 1,92 $ de l’heure, dans le temps.ma vie. Tant qu’il y avait de la nourriture - ce n’est que De huit heures le matin jusqu’à cinq heures l’après-midi.lorsque nous avons joint l’orphelinat que nous avons ob- J’avais mon salaire. Je sais que ce n’était rien, mais j’étaistenu un porridge tous les jours. Chaque matin : porridge heureux. C’était une bonne paye, pour moi; ça dépassaitet pain grillé. Je ne sais pas si on a jamais mangé autre de loin les 10 cents par semaine que je gagnais quandchose… j’étais à la ferme.Ils (à l’orphelinat) étaient vraiment le type S & M, vous Je vivais alors avec ma mère et son petit ami du Nouveau-savez. Ils nous faisaient regarder Dark Shadows - une sé- Brunswick, qui a tenté de ... euh ... avec vous… vousrie quotidienne sur les vampires. Des vampires vraiment savez ... je l’ai dit ma mère. J’avais 16 ans. Je lui dit: «Ceeffrayants. Vous regardez les vampires à la télévision de gars-là a sorti son ding-a-ling, et il a essayé de me fairenos jours et ils sont comiques pour moi, par rapport à ceux ... de faire quelque chose. » Maman s’est mise en colère.qui étaient montrés, dans ce temps-là. Pour un enfant, en Elle a dit: « Ralph, prends tous tes trucs. On s’en va. ». Entout cas. C’était la seule émission que nous pouvions re- moins d’une heure, nous avions tout vidé et étions partis.garder, à l’orphelinat. Lui, il est resté. Maman ne voulait plus le voir. Elle pasphoto? http://www.youtube.com/watch?v=v-NofSF-5qY mal en colère contre lui. Nous nous sommes retrouvés àhttp://spinoff.comicbookresources.com/2011/05/31/tim- Ville Lasalle. Et bien, j’ai continué à travailler comme çaburtons-dark-shadows-adaptation-will-be-in-2d/ pendant un petit moment et je sais plus trop ce qui s’est passé tout d’un coup. C’est ici que je commence à êtreJe savais pourquoi nous étions à l’orphelinat. Je n’ai pas un peu perdu (... ce qui s’est passé là-bas ...); J’ai quittéeu à demander. C’est parce que nous n’avions pas assez l’emploi. Ouais, je quitte le travail et je m’en retourne auà manger. Nous n’avons pas de lit, rien. On vivait dans Nouveau-Brunswick. (Ralph a alors 17 ans). Je voulaisune remorque. Toute la gang, dans une petite remorque. retourner rester avec mon vieux, mais le vieil homme nePas de chaleur. On pouvait voir le givre sur les fenêtres, à voulait pas vraiment de moi.cause du froid. Nous nous regroupions tous, question de
  4. 4. panorama Meatings games for 55 + FREE - conference every 2 weeks on friday at 13 h 30 at la the chapel of the downtown Y (5th floor) 1440 Stanley st. (Peel metro) Ho’oponopono - self defense - human Dignity - Resources for Seniors rencontrespanorama@gmail (514) 939-2640conferences 17 février - La sécurité des aînés en action - par Pleins Pouvoirs KIDPOWER Montréal 2 mars - “La cohérence cardiaque” par le Dr David O’Hare 16 mars - Présentation des Ressources pour ainés par la Table de concertation des ainés de l’ïle THE CENTRE’S ACTIVITIES de Montréal (TCAIM) Courses often include stretch to music, painting & drawing, beginners bridge, intermedi- 30 mars - Conférence sur les minorités avec ate bridge, line dancing, tai chi, history, art ap- le chercheur J.Ignace Olazabal, Ph.D. preciation, beginners internet, stress management, 13 avril - Vivre dans la Dignité jusqu’au bout cooking for one, intuition development, and as- par Linda Couture sertiveness. Interest Groups: Senior/Youth Choir, Bridge, 27 avril - Démystification de l’hypnothérapie Arts & Crafts, Philosophy Discussion Group. par Pierre Benoit, CHt, RCCH Excursions: day-trips to countryside restaurants, theatres, museums, and scenic locationsressources Friendly community lunches twice-weekl withContactivity Centre is a non-profit community guest speakers or entertainment.centre for active seniors and retirees. Here you Special celebrations - any excuse for a party!can meet new friends, keep growing and learning, Our Historyand simply have a good time. Contactivity first opened its doors in 1972.WHO CAN JOIN? We are a secular, non-sectarian community cen-Anyone 60+ can become a member. Membership tre, renting space from Westmount Park Church.is $10 a year Want to Get Involved ?“When I come here I feel good. The people, the Just give us a call (514-932-2326)atmosphere-everything suits me.” or drop by.-Herman C., We’re open Mon.-Fri., 10 AM to 4 PM.Contactivity member 4695 de Maisonneuve W. (514) 939-2640 _ rencontrespanorama@gmail.com
  5. 5. your stories Ralph Valentine’s - The Long, Straight and NarrowWhat I am talking about here is an orphanage kid, in and took us all away. Placed some of us in homes, inthe real world. Because I never learned the things about families, but me and Jimmy were the only two thatlife that should have as a kid to prepare me for life. I landed in the orphanage, together. That’s how I got mynever had both parents. Mom wasn’t always around schooling in French. It makes me feel like crying, whenalthough she would have been the perfect mom. Mom I think of stuff like that now. The way it all went...would always come on my birthday or some specialday like that. Buy us a new bicycle. She came to the EARLY L1FEorphanage once with a brand spankin’ new bicycle. Forboth Jimmy and I. She took it out from the back end of I have lived in Montreal since 1973. I first came to livethe truck and gave it to us. I can still see Jimmy now, in Montreal is 1973 when my Mom came and got mejumping on the bike and not really knowing how to ride and brought me here. We were living in Lachine. I cana bike yet, going down that hill, and getting too close to remember exactly: 3*** Victoria, Lachine. And well,the curb. He ran his wheel into the curb and wiped out I got jobs. Exhibit 4 and general advertising or some-(laughs). I just stood there and laughed. He was brave thing like that - two companies bound together. I usedanyway, for going down that hill with a bike when he to set up exhibition’s advertising at Place Bonaventure.didn’t know how to ride it. Jimmy was a pretty good We used to go with the big truck. I wasn’t driving theBrother. He was in the orphanage with me. truck or nothing. We used to go in that big, black, long, back door to get into where the exhibitions were. I’dI wasn’t raised by my mom. Just from the beginning, go in there with the guy and we’d set up the wholefrom birth to say, four years old. It was 4 kids in a exhibition. That was my job. In the shop, what I didtrailer. In different towns different weeks. Staying with was broom all day, picking up dust and little pieces andrelatives who would take us in. Mom was more or less stuff like that. I was making $ 1,92 an hour back inout trying to find some food for us - a loaf of bread and them days. Eight o’clock in the morning until 5 o’clocka little bit of milk - in order to make us a bowl of bread in the afternoon. I got my pay. I know it was nothingwith milk and sugar. We didn’t have anything when we but I was glad. That was big pay for me; it beat thewere little kids. It’s probably why I remained such a hell out of the 10 cents a week I got when I was on theskinny guy all my life. As far as nourishment came, it farm.wasn’t until we hit the orphanage that we got porridgeeveryday. Every morning: porridge and toast. I don’t I was living with my Mom and her boyfriend fromknow if we ever ate anything else. New Brunswick, who tried to...uhh...with you, you know...I told my Mom about it. I was 16.1 said to her:They (at the orphanage) were really the S&M type, you “That guy had his ding-a-ling out and he was tryingknow. They would make us watch Dark Shadows - this to get me to...do something.” Mom got mad. She saiddaily series about vampires. Really horrible looking : ‘Ralph, grab all your stuff. We’re going’. Within anvampires. You see vampires on TV nowadays and they hour, we were cleared out of that place totally. Heare comedic to me, compared to how scary they were stayed there. Mom didn’t want to see him. She wasback in the day. To a kid, at least. It was the only pro- pretty mad at him. We ended up in Ville LaSalle. Andgram we could watch at the orphanage. well, I went on working like this for a little while and I don’t know what happened there all of a sudden. ThisI knew why we were in the orphanage. I didn’t have is where I kind of get lost (…what happened there…)to ask. It’s because we didn’t have enough to eat. We : I quit the job. Yeah, I quit the job and headed back todidn’t have a bed or nothing. Living in a trailer. A New Brunswick. (Ralph was 17) I wanted to go backwhole bunch of us in a little trailer. No heat. You could to stay with my old man, but the old man didn’t reallysee the frost on the windows from the cold. We were want me.all sort of grouped together, keeping ourselves warm.The old man was running around, having his jolly old In the next Anecdote; THE CAR ACCIDENTtime with the women, as he always did. The governorscame one day and found our way of life unacceptable tell us your stories -(514) 939-2640 _ rencontrespanorama@gmail.com
  6. 6. what is it ? La sécurité des aînés en action - KIDPOWER Self-defence or private defence is a coun- What skills do seniors learn? termeasure that involves defending oneself, one’s property or the well-being of another Acting aware and confident - Learning from harm. The use of the right of self-defence how to avoid being targeted as a victim - as a legal justification for the use of force in Setting and protecting boundaries clearly, times of danger is available in many jurisdic- firmly, and politely - Learning how to use tions, but the interpretation varies widely. To the voice and body in threatening circum- be acquitted of any kind of physical harm-re- stances - Addressing worries about safety lated crime (such as assault, battery or homi- during a home invasion - Learning physi- cide) using the self-defence justification, one cal self defence skills appropriate for this must prove legal provocation, meaning that group one must prove that he was in a position, whereby, not using self-defence would most www.kidpowermontreal.org likely lead to death or serious injuries. The threat of damage or loss of property alone is Voicemail and fax: (514) 990-7124 not enough. - Ref-wikipedia.orgMarch 2 - La cohérence cardiaque avec Dr David O’Hare What is cardiac coherence? between the breathing rhythm and the Traub- Hering-Meyer wave related to blood pres- Cardiac coherence is the coupling and syn- sure regulation. chronization of the rhythm of breathing to the rhythm of the heart. Deep and even When these two are in harmony the oscil- breathing can increase heart rate fluctuations lation in heart rate between exhalation and and respiratory sinus arrhythmia through a inhalation tends to be maximal. In most better sympathetic/parasympathetic balance. people a breathing rate around six breaths This is demonstrated by Vaschillo’s effect: per minute establishes the resonance” ( C. “after RSA training a harmonic resonance Gilbert, Ramapo College, NJ, USA). is formed at 0.1 Hz in the LF section of the spectral display. This point is the resonance http://www.coherencecardiaque.ca From Lise Tourigny, our Plateau correspondent : Contact us A Nap greatly improves concentration and memory of individu- als.It is also agreed that a nap: with your stories 1 - Gives extra energy for people who are sleep deprived 2 - Dramatizes our daily worries thanks to endorphins (happy (514) 939-2640 hormones) that are released during this rest voluntary 3 - Sparks our creativity, because it is in this period of light rencontrespanorama@gmail.com sleep that dreams are built and new ideas emerge 4 - Results in better digestion, because the body focuses almost exclusively on the digestive system to rest.
  7. 7. ressources pour ainésL’arrondissement Ville-Marie c’est une population totale de 78 876 habitants, dont 14 445 (18%) sont des aînés .CEDA : Entraide Bénévole Métro (EBM)CLINIQUE D’IMPÔTS au CEDA Nous fournissons des services offerts par des bénévolesPour personnes à faible revenu et animons des activités pour personnes âgées.(personne seule moins de 20 000$ par année, couple Sur les territoires du centre-ville-ouest et Westmountmoins de 26 000$ par année) 1801 boul. De Maisonneuve O Montréal,Coûts : 4$ par personne Téléphone : (514) 939-9575 - www.ebm.cam.orgDates : du 5 mars au 30 avril Groupe HarmonieSans rendez-vous - de 9h à 13h Le Groupe Harmonie offre des services de soutien pour2515, rue Delisle (métro Lionel-Groulx) personnes de 55 ans et plus aux prises avec des prob-Premier arrivé, premier servi. Info : 514-596-4422 lèmes de consommation d’alcool, de médicaments ou d’autre(s) substance(s), ou de dépendance au jeu.COMACO 1801 boul. De Maisonneuve O., Suite 760, Montréal,Notre mission est de promouvoir le maintien dans Téléphone : (514) 939-2640 - www.groupeharmonie.la communauté des personnes aînées. org2349, rue de Rouen, 4e étage, Montréal,Téléphone : 514-288-7122 - www.comaco.qc.ca Anecdote est disponible : à la bibliothèque Atwater au Presse Café -517 boul de Maisonneuve O. 100 - et au Café Van Houtte du 202 boul .de Maisonneuve O.Merci à Charlotte Sokolovski pour la révision - cliniques dans ville-marieClinique Alpha Médic 1253 Guy 514-933-8383 Métro Guy-Concordia (sortie Guy)Clinique Centre ville 1538 Sherbrooke Ouest 514-932-2122 Métro Guy-Concordia (sortie Guy)Priority 2111 Northcliff 514 482- 3311 Métro VendômeClinique Vendôme 517 Maisonneuve O. 100 514-484-4711 Métro VendômeCentre des Deux Tours 1001 Université C-14 514-954-4444 Métro BonaventureClinique En Route 895 de la Gauchetière 514-954-1444 Métro BonaventureClinique Médicale La Cité 300 Léo-Parizeau 900 514-281-1722 Métro Place des ArtsCentre Westmount Square 1 Westmount Square 514 934-2334 Métro AtwaterCentre Medical Wood 4060, Ste-Catherine O. 7 514-935-6555 Métro Atwater
  8. 8. Yellow Door folk musicians and up-and-coming singer-3625, rue Aylmer, Montreal, QC songwriters, the venue also seeks to promote514-398-6243 local poets, beat poets and spoken word art- ists.This split-level coffee house is one part senior The Open Yellow Doorcitizen artistic escape, one part student folk Located in the heart of the McGill ghetto,and poetry venue and all parts community the university-affiliated coffee house is nooriented! ordinary cafe. In fact, although they sell cof-Unique Coffee House fee, the Yellow Door is nothing like a cafe atThe Yellow Door Coffee House is perhaps the all! The upstairs portion of the Yellow Doormost unique concert venue in all of Montreal. is a community centre that devotes its timeFeaturing a strict no drinking policy, this gem to helping out local senior citizens. For theof a music hall showcases all the best in art Elderly Project, which is designed to providehouse performers. Although the Yellow Door’s senior citizens with an artistic outlet, volun-coffee house is known as a gathering spot for teers are always welcome. Ce mois ci au - CEDA - Éducation populaire et Action communautaire autonome. - (514) 596-4422 - Métro : Lionel-Groulx. Ces activités éducatives, sociales et récréatives sont offertes gratuitement                                                                                                                                                               (514) 939-2640 _ rencontrespanorama@gmail.com

×