Anecdotes octobre2011 low

865 vues

Publié le

Publié dans : Divertissement et humour
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
865
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
36
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Anecdotes octobre2011 low

  1. 1. Anecdotes bulletin des rencontres PANAROMA Voyages et spiritualité - Les Bienfaits du bénévolat Travel and spirituality - The Benefits of volunteeringLes voyages ne se font pas qu’à l’étranger. Une simple escapade dans un quartierinconnu de notre propre ville peut provoquer en nous des émotions nouvelles, unecertaine allégresse ou alors un respect inédit face à des réalités inconnues, tristesou luxuriantes. Disons que ces petits voyages sont aussi, à leur façon, spirituels,parce qu’ils nous changent; changent notre manière de voir et le monde, et les au-tres. Peut-être même que, parce que nous aurons été touchés par certaines réalitésjusqu’alors inconnues, nous déciderons de donner de notre temps et de notre éner-gie pour aider bénévolement une cause qui nous est chère.Nous avons présenté, lors d’une Rencontre PANORAMA, une expérience de voyageet spiritualité. Elle portait sur le Chemin de Compostelle, dont le pèlerinage com-porte nécessairement un aspect spirituel, qu’il soit religieux ou non. Vous trouverezdans ce bulletin deux témoignages de personnes qui ont parcouru le chemin deCompostelle. automne 2011 english insideEt vous : quelle est votre aventure spirituelle favorite? SOLANGE BARIL les rencontres panorama sont une initiative de bénévoles de 55 et plus conférence - discussion - café rencontre Les Rencontres se tiennent un vendredi sur deux à 13 h 30 à la chapelle du Y Centre-ville (5e étage) 1440 rue Stanley (métro Peel) - 14 octobre : La Transmission des savoirs par Michel Demers conférencier, animateur et vidéaste - 28 octobre : à confirmer - 11 novembre : Chanson Piano avec John Cranckshaw - 25 novembre : La Mémoire vivante par Guillemette Isnard, conférencière et auteure renseignements : (514) 939-2640 _ rencontreSpanorama@gmail.com
  2. 2. Here is a portrait of an exemplary ing an international congress on gerontology.woman who, inspired by Marguerited’Youville and the values ​​she repre- Sister Dupuis, a nurse by profession and spe-sents, has dedicated her life to people cialized in geriatrics, has seen several coun-in need her in Montreal and elsewhere tries, from Canada to Colombia, Italy and thein the world. In continuity with the United States. She also went to the Holy Land,work of Mother d’Youville and her con- Jerusalem, Rome and Tunisia, where were oth-gregation, the Grey Nuns, Sister Dupu- er Sisters of the Church.is wanted to help the poor and promote Sister Dupuis lived three years in Colombia,peace and justice in communities. She helping the FANA (federation for the adoptionkeeps her childhood memories of a of abandoned children). There, she cooks, isbench of beggars in the entrance of the responsible of the French correspondence,house of the family, and the aid sup- and performs other related tasks. When it hasplies and heat that received people in a little free time, she learned Spanish.need who would come had at home. For all your beautiful creations, we say: ThankGood friend of Groupe Harmonie, Sister Du- you Sister Dupuis!puis, now 93 years young, was kind enough togive us snippets of her life. Here are some of The Grey Nuns have joined forces in 1877 withher travels, always tinged with spirituality. the Society of St. Vincent de Paul and, financed by a wealthy philanthropist, they founded theSpiritual commitment and Travels Accueil Bonneau. The organizationIn order to provide help and knowledge to the manages four rooming houses for the home-poorest, Soeur Dupuis pronounced her final less, provides distribution services, meals,vows in 1937 at the age of 19. haircuts, clothing and shoe distribution and more. The involvement of a team of volunteersThe years passed, and a new reality settles at Accueil Bonneau is very important. Theyquietly in the heart of the community: More are responsible for various tasks, accordingand more nurseries, home for abandoned to diferent abilities and interests. Examples:or abused children are closing their doors, cooks, servers, counter attendant or distribu-while the elderly population grows rapid- tor of clothing, hairdresser, computer consult-ly. The sisters, previously working with the ant, plumbing, social work, and more.youngsters, must reorient themselves, ac-cording to the new needs of the population. You would like more information or to getIt was then that Sister Dupuis founded a pro- involved in the organization?gram of 460 hours of courses in Gerontol-ogy, to provide the necessary background to Join:the sisters so that they could continue to ful- Sister Monique Picard 514-845-3906 # 228fill their mission to the poorest. She also pre- Email: picardm@accueilbonneau.comsented that program in Florence, Italy, dur-
  3. 3. Pourquoi je veux parcourir le chemin de ment reconnaissante de partager avec d’autresCompostelle ? pèlerins ce que je ressentais en marchant dansIl y a de ces lieux sacrés par lesquels des mil- ces lieux bénis. La rencontre avec tant de gensliers de pèlerins, parcourant des chemins de différents m’a permis de mieux me connaîtrenature, ont traîné leurs pas et leurs baluchons et de faire le point dans mes relations.en quête d’une présence à soi intense et renou- Le parcours était souvent accidenté, maisvelée de jour en jour. Je veux donc faire Com- j’arrivais à surmonter la fatigue, mes incerti-postelle dans le sillage de ces parcours intimes. tudes et mes peurs par la ferveur que je mettaisMarquer le temps en l’habitant pleinement à vouloir progresser dans la joie, entraînée pardu simple et profond silence d’une nature qui le chant des oiseaux qui m’accompagnaient. Jeinvite au recueillement et à la communion; prenais le temps de vivre, de savourer le mo-en m’appropriant, tout au long du parcours, ment présent; je n’avais d’obligation que lale rythme de la lenteur; et en témoignant de responsabilité de planifier le parcours pour lel’émerveillement et de la gratitude. lendemain, et d’assurer ma subsistance ainsi qu’un un refuge pour le coucher.Que ma santé soit au rendez-vous pour que jepuisse être cet autre pèlerin. Le spectacle d’un lever ou d’un coucher de so- leil devenait une expérience spirituelle qui me Guy Vermette, 58 ans rappelait que la vie ici-bas ne dure pas toujo- urs et que je suis bien petite face à cette majes- tueuse création où nous sommes tous reliés etTémoignage: Chemin de Compostelle unis à l’univers entier.Je rêvais depuis tellement longtemps de faire Je me rappelle ma dernière journée avantle pèlerinage sur le chemin de Compostelle et d’atteindre Saint-Jacques de Compostelle. Jede marcher sur cette route historique et sacrée ressentais de la nostalgie, mais aussi un sen-foulée par des milliers de pèlerins depuis la timent joyeux d’être allée jusqu’au bout dunuit des temps. Ce voyage initiatique s’est im- chemin et de moi-même.posé à moi quand est venu le temps de pren- Au retour, la vie revint à la normale, mais pasdre ma retraite. tout à fait comme avant. Le chemin m’a trans-De la France, je suis partie avec mon sac à dos formée, j’ai maintenant envie de me laisserpour entreprendre cette grande aventure. Lors porter par les évènements et de faire davan-du parcours, j’ai été touchée par la beauté du tage confiance à la vie, à moi-même et auxpaysage et par la bonté des gens qui habitent autres. Je n’oublierai jamais cette expériencele long du chemin. Cette marche était propice unique et tellement enrichissante, et je re-à la méditation et à la prière, qui s’accordaient mercie Dieu de m’avoir guidé sur le chemin deau rythme de mes pas. Mon âme se nour- Compostelle.rissait de lumière, de paix et d’harmonie. Jem’émerveillais face aux beautés de la vie com- Jacqueline, 62 ansme seul un enfant sait le faire et j’étais telle-
  4. 4. Witness - Path of CompostelaI dreamed for so long to make the pilgrimage on the path of Compostela and to walk on thishistoric sacred road that had been stride by thousands of pilgrims since ancient times. Thisjourney of discovery has emerged to me when it came time to retire.From France, I left with my backpack to start this great adventure. During the course, I wastouched by the beauty of the landscape and the kindness of the people who live along theroad. This march was conducive to meditation and prayer, which agreed to the rhythm ofmy footsteps. My soul was fed with light, peace and harmony. I marveled at the beauty sideof life as only a child can do and I was so grateful to share with other pilgrims how I feltwalking in those blessed places. Meeting with so many different people helped me knowmyself better and to resolve some standstill in my relationship.The course was often rough, but I managed to overcome fatigue, my uncertainties and fearsthanks to the fervor that I put to insist to progress in joy accompanied by the birds thatwere on my way. I took the time to live, to enjoy the moment, I my only requirements werea responsibility to plan the route for the next day, eat and find a shelter bed.The spectacle of a sunrise or a sunset became a spiritual experience reminding me that lifehere does not last forever and that I am small face in this majestic setting where we are allconnected and united with the universe. I remember my last day before reaching Saint-Jacques de Compostela, I felt nostalgia, but also a joyous feeling of having gone till the endof the road, and of myself.When I came back, life returned to normal, but not quite as before. The path changed me, Inow want to be carried by the flow of events and trust more to life, myself and others. I willnever forget this so rewarding and unique experience, and I thank God for having led meon the way to Compostela. Jacqueline, 62Why do I want to travel the path of by dwelling it fully in the simple and silenceCompostela? of a nature that invites contemplation and communion, in appropriating all along theThere are sacred places in which thousands route, the slow pace, and demonstratingof pilgrims, traveling paths of nature, have wonder and gratitude.dragged their feet and their backpacks insearch of an intense self-presence, renewed My health is to go so I could be that otherday by day. I want to do Compostela in the pilgrim.wake of these intimate journey. Tracing time Guy Vermette, 58
  5. 5. ANNOUNCEMENTS - INFOInternational Day of older persons : 1rst of OctoberHow to highlight the International Day of Older, Days of Culture and International MusicDay on Saturday, October 1rst? By attending the concert of the Ensemble Mosaic at theGeriatrics University Institute of Montreal!For this special day, three professional musicians will make you relive music films of the40’s, 50’s and 60’s. They will guide you through the great names of cinema and music:Charlie Chaplin to Marilyn Monroe, Nino Rota to Bernard Herrmann. Come and enjoy thesound of the oboe, bassoon and clarinet.For the full meeting places contact the coordinator of the club : 514-938-8036Date: October 1, 2011Location: Geriatrics University Institute ofMontreal, 6 PM 4565 ch. Queen Mary, Montreal(Bus or metro not far)Auditorium-Yves Jetté Admission free and open to all - National meeting of the genera-tions - 15 and 16 of October 2011, Montreal The result of the hole process is the publicationof a Bill of generations. The discussions are guided by a synthesis of proposals from ap-pointments. The objective is to identify the principles of the new social contractbetween generations in Quebec and the courses of action to implement it. These resultswill be presented to the government.Come interact with citizens, experts, electedofficials, representatives organizations andresearchers from different generations and regions around a new social contract betweengenerations!Location: University of Quebec at Montreal(Pavillon Judith-Jasmin, 405, rue Ste- Catherine E., Berri-UQAM, Room J-2301)Cost: $ 35 (includes participation in the event, meals and participant workbook)For more information:Melanie 514-934-5999 ext 258The Council of Elders Pointe St. Charles organizes hikes for people aged 50 and older inthe district of Point St. Charles. On the program: visit of the district followed by a picnicor a dinner at the House St. Columban. They will take place from September 14 to Novem-ber 16, 2011 inclusive. From 10am. It will be possible to eat together after the walk at theMaison St. Colomban - $ 1.75 per person.
  6. 6. Voici un portrait d’une femme ex- mission auprès des plus démunis. Elle présenteemplaire qui, inspirée par Margue- ce programme à Florence, en Italie, lors d’unrite d’Youville et les valeurs qu’elle congrès international sur la gérontologie. Sœurreprésente, a consacré sa vie à des per- Dupuis, infirmière de profession et spécialiséesonnes dans le besoin ici, à Montréal, en gériatrie, a vu plusieurs pays, du Canada àmais aussi ailleurs dans le monde. la Colombie, à l’Italie et les États-Unis. Elle est aussi allée en Terre Sainte, à Jérusalem, à RomeEn s’inscrivant dans la continuité du travail de et en Tunisie, pour retrouver d’autres consoeursMère D’Youville et sa congrégation, les sœurs de l’Église.grises, Sœur Dupuis voulait aider les pauvreset les plus démunis et promouvoir la paix et la Elle vécut aussi trois ans en Colombie, afinjustice au sein des communautés. Elle garde de de venir en aide à la FANA (fédération pourson enfance les souvenirs d’un banc du quêteux, l’adoption des enfants abandonnés). Elle ydans l’entrée de la maison familiale et de l’aide fait la cuisine, la correspondance française, eten provisions et chaleur que recevaient les per- d’autres tâches connexes. Lorsqu’elle a un peusonnes dans le besoin qui se présentaient chez de temps libre, elle apprend l’espagnol.eux. Pour toutes vos belles réalisations, nousBo nne amie du Groupe Harmonie Sœur Du- vous disons : Merci Sœur Dupuis!puis, aujourd’hui âgée de 93 ans, a bien voulu Les sœurs grises se sont unies, en 1877, à lanous raconter des bribes de sa vie. Voici une Société Saint-Vincent de Paul et, financés parpartie de ses voyages, toujours teintés de spir- un riche philanthrope, ils fondèrent l’Accueilitualité. Bonneau. L’organisme gère quatre maisons deEngagement spirituel et voyages chambres pour itinérants, offre des services de distribution de repas, coupe de cheveux, répar-C’est dans le but d’apporter aide et connais- tition de vêtements et plus encore. L’implicationsances aux plus démunis qu’elle prononce ses de bénévoles à l’Accueil Bonneau est très im-vœux perpétuels en 1937 à l’âge de 19 ans. portante. Ils sont chargés de diverses tâches,Les années passent, et une nouvelle réalité variant selon leurs aptitudes ou intérêts. Dess’installe tranquillement au cœur de la commu- exemples : cuisiniers, plongeurs, serveurs, pré-nauté : De plus en plus de crèches, qui accue- posé au comptoir de distribution de vêtementsillaient des enfants abandonnés ou maltraités, ou à l’accueil, coiffeur, informatique, plomb-ferment leurs portes, alors que la population de erie, travail social, et plus.personnes âgées grimpe en flèche. Les sœurs,jusqu’alors habituées à travailler auprès des Vous voudriez obtenir plus d’informations outout-petits, doivent se réorienter, en fonction vous impliquer au sein de l’organisme?des nouveaux besoins de la population. C’estalors que Sœur Dupuis fonde un programme Joignez :de 460 heures de cours en gérontologie, afin Soeur Monique Picard 514-845-3906 # 228de donner le bagage nécessaire aux sœurs pour Courriel: picardm@accueilbonneau.comqu’elles puissent continuer d’accomplir leur
  7. 7. Trips are not all made abroad. A simple walk in a unknown neighborhood ofour own city can give rise to new emotions or an unprecedented respect forrealities hitherto unknown, sad or lush. Let’s say these short trips are also, intheir own way, spiritual, because they change us, they can change the way we seethe world and the others. And then, maybe because we have been affected by somepreviouslyunknownrealities,wemightdecidetogivesomeof ourtimeandenergytohelp,volunteering for a cause we hold dear.We recently presented a PANORAMA Meeting on the experience of travel andspirituality. It was about the Path of Compostela. A pilgrimage has necessarily aspiritual component, whether it is religious or not. In this bulletin, you will find twotestimonials from people who have traveled the path of Compostela.What about you? What is your favorite spiritual adventure? SOLANGE BARILThe Benefits of volunteering - Volunteering - individually or collectively - is one way:O ur guest at the Panorama Meeting on thebenefits of volunteering was Marjorie North- • to promote and strengthen human valuesrup, coordinator of the Volunteer Food Serv- of community life, support and service;ices at VBM (Volunteer Bureau of Montreal). • to enable everyone to exercise their rightsThis woman full of life, herself an example and responsibilities as a member of his com-of such a powerful message, likes to munity while fostering the development ofQuote, in her presentations, an extract of new skills throughout lifethe Universal Declaration on Volunteering. • to reduce the differences between the onesHere it goes: from the others. Thus, volunteering is a“Volunteering is an essential element of civil means by which we can join our forces andsociety. It embodies the noblest aspirations find solutions to the challenges ahead;of humanity: the quest for peace, freedom, At the dawn of the new millennium, volun-security and justice for all peoples. In this teering is an essential element of any society.era of globalization and change, the world It embodies the United Nations declarationbecomes increasingly interdependent and which postulates that “we, the peoples “havecomplex. the power to change the world.
  8. 8. bulletin des rencontres PANAROMA - automne 2011- Voyages et spiritualité et Les Bienfaits du bénévolatINFOJournée internationale des personnes aînées. Le Conseil des aînés de Pointe-Saint-CharlesComment souligner à la fois la Journée interna- organise des randonnées pour les personnestionale des aînés, les Journées de la culture et la de 50 ans et plus dans le quartier de Pointe-Journée internationale de la musique samedi le Saint-Charles.1er octobre prochain ? En assistant au concert Au programme : visite du quartier suivi d’unde l’Ensemble Mosaïque à l’Institut universitaire pique-nique ou d’un dîner à la Maison Saint-de gériatrie de Montréal! Columba.Pour cette journée toute spéciale, trois mu- Elles se dérouleront du 14 septembre au 16siciens professionnels vous feront revivre en novembre 2011 inclusivement. À partir de 10h.musique le cinéma des années 40, 50 et 60. Il sera possible d’aller manger ensemble après la marche à la Maison Saint-Colomban – 1,75$ par Ils vous guideront au travers des scènes mar- personne.quantes et des grands noms du septième art et Pour avoir le détail des lieux de rencontre con-de la musique : de Charlie Chaplin à Marilyn tactez la coordonnatrice du club au 514-938-Monroe, de Nino Rota à Bernard Herrmann. 8036Venez-vous délecter au son du hautbois, du bas-son et de la clarinette.Date : 1er octobre 2011Lieu : Institut universitaire de gériatrie deMontréal, 18h-19h4565 ch. Queen-Mary, Montréal AuditoriumYves-JettéEntrée libre et ouvert à tous Un bulletin fait par des personnes de 55+ Nous vous invitons à participer à l’écriture, la coordination, la promotion, la traduction et plus encore. A bulletin held and drived by people 55+ You are invited to get to write, promote, translate and more.

×