Appli afrc

798 vues

Publié le

présentation à l'AFRC du 14 mai 2012

voir aussi

http://msmoi.wordpress.com/2012/05/17/smart-apps-le-film/

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
798
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
6
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Appli afrc

  1. 1. Applis : lusage de linstant Master Marketing OpérationneI International Christophe Benavent, Université Paris Ouest Voir aussi :http://msmoi.wordpress.com/les-projets/smart-apps/
  2. 2. Que sont les applis ?● Ne sont ni un canal, ni un média mais une interface.● Une interface conçue dans une économie de monopole ● Une logique fermée contraire à lhypertexte● Une interface conçue pour pallier aux déficiences du réseau mobile ● Une rustine que la 4G peut remettre en cause● Une interface soumise à lexigence de simplicité ● Accès immédiat et résultat instantané
  3. 3. Applis : des interfaces dominantes
  4. 4. Un faible nombre dapplis universelles12108 1 colonne6 2 colonne 3 colonne420 Ligne 1 Ligne 2 Ligne 3 Ligne 4
  5. 5. Des chiffres encore plus frais...
  6. 6. Comprendre lusage : appropriationSilverstone (1995) : la domestication - 4 processus :● Appropriation ou acquisition de lobjet : le store● Objectification : comment trouver une place dans la vie du sujet : le jeu des complémentarité avec les autres interfaces, les systèmes didentification● Incorporation : comment lobjet sintègre et se situe dans les pratiques de la vie quotidienne● Conversion : comment les objets sinterfacent entre la vie domestique et les contextes publics.Des processus de résolutions de tensions...
  7. 7. Etude smart Apps 2012● Observatoire de la relation – Nextage – AFRC – Master MOI.● 16 entrevues en profondeur vidéographiés● http://msmoi.wordpress.com/2012/05/17/smart-apps-le-film/● 4 résultats principaux ● Deux situations dusage : attente, solution pratiques. ● Lexigence de simplicité et dinstantanéité ● De lachat et de la consommation – Groupon, Amazon … ●
  8. 8. Le temps et lespace● Apps : peu mobiles mais nomades : des oasis.● Lespace : ● Lespace pertinent est le local. Un espace égocentré de portée limitée par la contrainte physique : réseaux et disponibilité de mouvements.● Le temps : ● Un temps immédiat, imprévu et pratique et fonctionnel : la résolution de problème. Usage instrumental ● Un temps vide à remplir : lattente, le suspens et lobligation de rendre le temps utile. Usage Moral
  9. 9. Complémentarités et similarités● Complémentarités : Le cas de lespace client. ● Lusager multi-écrans : une nouvelle figure ● Les utilisations synchrone et a-synchone ● Lécologie des applications et des services● Similarité : lunité de la tâche ● Nécessité davoir les mêmes informations dans des contextes différents ● Distribution des tâches entre les canaux plus que spécialisation des fonctions● Own-sourcing, Crowd-sourcing, Brand-sourcing
  10. 10. Une écologie ServicesFLUX Ecran Activités Environnement de la tâche EGO Environnement social
  11. 11. En conclusion : simplicité et pertinence● Simplicité : ● Cognitive : est simple ce qui correspond aux compétences et au degré dimplication ● Morale : est simple ce qui correspond à des valeurs de nécessité, de frugalité, de modestie ● Esthétique : est simple ce qui a une ligne claire, une absence deffet, la fluidité...● Pertinence : ● Lusage instrumental et lusage moral ● Les sources : propriétaires, personnelles, sociales.
  12. 12. Une question finaleLappli deviendra-t-elle le pivot des dispositifsrelationnels, un point daccès universel(identifiés) aux ressources personnelles ou uncomplément pour les accès rapides ?

×