Présentation des résultats du Groupe de travail                                         Solvency II                       ...
Agenda                      Table Ronde : « Les résultats du GT Solvabilité 2 d’AMPERE»                      Animée par Al...
4. Questions / Réponses                                                           Table Ronde                             ...
4. Questions / Réponses       Comment est née l’idée d’homogénéiser les échanges et la communication entre       Sociétés ...
4. Questions / Réponses       Une démarche commune avait plus de chance d’être acceptée par le plus grand       nombre.   ...
4. Questions / Réponses       Dans quelle démarche avez-vous rejoint le groupe de travail ?                               ...
4. Questions / Réponses       Les assureurs et mutualistes était dans une démarche identique de mutualisation.       Besoi...
4. Questions / Réponses       Comment ont été élaborées la matrice de caractéristiques des titres nécessaires au       cal...
4. Questions / Réponses       Grâce à des réunions régulières (1 réunion par mois depuis début 2012) avec une participatio...
4. Questions / Réponses       Suite à la normalisation de la matrice détaillée, pourquoi le groupe a t–il ensuite       tr...
4. Questions / Réponses       Les premières discussions, début 2012, mirent en évidence l’importance d’une vision       dé...
4. Questions / Réponses       Dans les champs de la matrice, pourquoi le groupe a t-il prévu de traiter la       transpari...
4. Questions / Réponses       Les Asset Managers doivent respecter l’égalité des porteurs, le market timing et les droits ...
4. Questions / Réponses       Certains nouveaux champs réglementaires vous ont-ils posé problème (par exemple       les co...
4. Questions / Réponses       Pour rappel :             ■ Le code CIC permet de déterminer le type d’instrument et sa plac...
4. Questions / Réponses       Avez-vous travaillé sur une normalisation de l’utilisation du Credit Quality Step (CQS) ?   ...
4. Questions / Réponses       EIOPA a déterminé une nouvelle échelle de représentation du risque qui va de 0 à 6 (7       ...
4. Questions / Réponses       Afin de déployer la matrice, il existe différentes possibilités de formats techniques,      ...
4. Questions / Réponses       Le groupe de travail s’est attaché à normaliser le contenu       La préconisation du groupe ...
4. Questions / Réponses       Quels sont les prochains travaux menés par le groupe de travail?                            ...
4. Questions / Réponses       Le groupe de travail a fait un grand pas, mais en fonction de l’utilisation, il est prévu un...
4. Questions / Réponses       Où peut-on trouver sur internet de l’information sur le groupe de travail et plus       géné...
4. Questions / Réponses       L’information est aisément accessible soit :                  ■ Sur le site du Club Ampere :...
4. Questions / Réponses                                             Questions / Réponses                                  ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Club AMPERE - TABLE RONDE de la présentation de la normalisation des échanges Solvency 2 entre Asset Managers et Assureurs - Février 2013

3 780 vues

Publié le

Table ronde de la présentation du15 février 2013, des résultats du groupe de travail Solvency 2 du Club AMPERE (Asset Management Performance et Reporting)

La matrice est accessible à l’adresse :
http://www.clubampere.org/fr/nospublications/cat_view/78-gt-solvabilite-ii

Programme :
Introduction
Pierre Maugery-Pons, Vice-Président Solving Efeso & Animateur du Club Ampere,
Présentation : Les travaux du groupe de travail Solvabilité 2 d’AMPERE
Animée par : Alban Jarry, Responsable Systèmes et Reporting Clientèle (Edmond de Rothschild), Membre du bureau du Club Ampere
Avec : Aline Flamain, Directrice du Service Client (Natixis Asset Management), Membre du bureau du Club Ampere
Stephanie Pace, Analyste Senior Performance Measurement & Client Reporting (BNPP IP)
Jean-Robert Hervy, Responsable Middle Office Transverse (OFI AM)
Bertrand Jounin, Directeur de la Gestion d’Actifs (APICIL)

http://www.clubampere.org

Publié dans : Économie & finance
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
3 780
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1 311
Actions
Partages
0
Téléchargements
17
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Club AMPERE - TABLE RONDE de la présentation de la normalisation des échanges Solvency 2 entre Asset Managers et Assureurs - Février 2013

  1. 1. Présentation des résultats du Groupe de travail Solvency II 15 février 2013 Table RondeSolving Efeso © 2013 15/02/2013
  2. 2. Agenda Table Ronde : « Les résultats du GT Solvabilité 2 d’AMPERE» Animée par Alban Jarry - Responsable Systèmes et Reporting Clientèle (Edmond de Rothschild) et Membre du bureau du Club Ampere • Aline Flamain - Directrice du Service Client (Natixis Asset Management) et Membre du bureau du Club Ampere • Jean-Robert Hervy - Responsable Middle Office Transverse (OFI AM) • Bertrand Jounin - Directeur de la Gestion d’Actifs (APICIL) • Stéphanie Pace – Analyste de Performance Senior (BNPP IP)Club AMPERE – Réunion Solvency II Solving Efeso © 2013 -2-
  3. 3. 4. Questions / Réponses Table Ronde Questions / Réponses Animée par : Alban Jarry Responsable Systèmes et Reporting Clientèle (Edmond de Rothschild) Membre du bureau du Club AmpereClub AMPERE – Réunion Solvency II Solving Efeso © 2013 -3-
  4. 4. 4. Questions / Réponses Comment est née l’idée d’homogénéiser les échanges et la communication entre Sociétés de Gestion et Assureurs ? Avec: Aline Flamain Directrice du Service Client (Natixis Asset Management) Membre du bureau du Club AmpereClub AMPERE – Réunion Solvency II Solving Efeso © 2013 -4-
  5. 5. 4. Questions / Réponses Une démarche commune avait plus de chance d’être acceptée par le plus grand nombre. Fournir un standard à la place et éviter le « syndrome Bale II » Répondre aux besoins des clients des Asset Managers et fédérer autour de cette démarche. Aller vite pour éviter une multitude de formats contradictoires Répondre d’une seule voix face aux premières demandes des clients Répondre à la réglementation et partager une même interprétation de la réglementation qui met l’accent sur le contrôle et la transparence. Limiter les coûts et l’utilisation des ressources de parts et d’autresClub AMPERE – Réunion Solvency II Solving Efeso © 2013 -5-
  6. 6. 4. Questions / Réponses Dans quelle démarche avez-vous rejoint le groupe de travail ? Avec: Bertrand Jounin Directeur de la Gestion d’Actifs (APICIL)Club AMPERE – Réunion Solvency II Solving Efeso © 2013 -6-
  7. 7. 4. Questions / Réponses Les assureurs et mutualistes était dans une démarche identique de mutualisation. Besoin d’une modèle unique pour simplifier l’intégration des données. Permettre aux assureurs de se rencontrer dans des réunions entre équipes directement concernées Les clients ne peuvent pas tout imposer sans risquer d’ajouter des coûts et des risques opérationnels Besoin de réduire la complexité et d’entamer une démarche de place. Lier les éditeurs à la problématique pour assurer le succès de la norme.Club AMPERE – Réunion Solvency II Solving Efeso © 2013 -7-
  8. 8. 4. Questions / Réponses Comment ont été élaborées la matrice de caractéristiques des titres nécessaires au calcul des SCR puis la matrice enrichie des dérivés ? Avec: Jean-Robert Hervy Responsable Middle Office Transverse (OFI AM)Club AMPERE – Réunion Solvency II Solving Efeso © 2013 -8-
  9. 9. 4. Questions / Réponses Grâce à des réunions régulières (1 réunion par mois depuis début 2012) avec une participation importante des 2 types d’acteurs. Respect des textes réglementaires, et lier les 2 problématiques : SCR et QRT Commencer par les titres (le plus simple) pour intégrer ensuite les dérivés Eviter la redondance des informations en descendant au départ au niveau le plus fin Eviter l’utilisation de données propriétaires Laisser les documents produits dans le domaine public (libres de droits) avec une volonté que la place se les approprie Eprouver le modèle grâce à des exemples pratiques Vérification de la capacité à produire le modèle et de la capacité à l’intégrerClub AMPERE – Réunion Solvency II Solving Efeso © 2013 -9-
  10. 10. 4. Questions / Réponses Suite à la normalisation de la matrice détaillée, pourquoi le groupe a t–il ensuite travaillé sur un modèle agrégé de données ? Avec: Stéphanie Pace Analyste de Performance Senior (BNPP IP)Club AMPERE – Réunion Solvency II Solving Efeso © 2013 - 10 -
  11. 11. 4. Questions / Réponses Les premières discussions, début 2012, mirent en évidence l’importance d’une vision détaillée qui permettrait si le besoin apparaissait de travailler sur des agrégats. Progressivement, en 2012, la réflexion commune a évolué pour arriver à un besoin, dans certains cas, d’une consolidation Le groupe a attendu que la réglementation s’affine pour travailler sur les agrégats fin 2012. Les agrégats se justifient en fonction de l’utilisation des seuils de matérialités. Le détail permet de traiter l’information de façon industrielle et les agrégats le reste. Actuellement, la question de l’utilisation des agrégats reste en attente d’une validation des autorités de tutelle.Club AMPERE – Réunion Solvency II Solving Efeso © 2013 - 11 -
  12. 12. 4. Questions / Réponses Dans les champs de la matrice, pourquoi le groupe a t-il prévu de traiter la transparisation des fonds au 1er niveau (pour les Asset Managers), ce qui équivault à un 2eme niveau pour les investisseurs ? Avec: Bertrand Jounin Directeur de la Gestion d’Actifs (APICIL)Club AMPERE – Réunion Solvency II Solving Efeso © 2013 - 12 -
  13. 13. 4. Questions / Réponses Les Asset Managers doivent respecter l’égalité des porteurs, le market timing et les droits juridiques attachés aux inventaires des sous jacents qu’ils détiennent. Les assureurs et mutualistes sous soumis à des délais stricts de réception de l’information. Les 2 sont confrontés à des problématiques humaines et techniques. Les 2 veulent éviter le syndrome de « l’homme qui a vu l’homme qui a vu l’homme qui a vu l’ours » Le 1er niveau (Asset Managers) semble le plus pertinent et permet pour l’investisseurs d’avoir une vision quasi-totale du portefeuille. Il semble possible de fixer un raisonnement de transparence en fonction de seuils de pertinence de l’information. Le coût d’une analyse à un niveau inférieur peut être prohibitif.Club AMPERE – Réunion Solvency II Solving Efeso © 2013 - 13 -
  14. 14. 4. Questions / Réponses Certains nouveaux champs réglementaires vous ont-ils posé problème (par exemple les codes CIC, NACE et LEI) ? Avec: Aline Flamain Directrice du Service Client (Natixis Asset Management) Membre du bureau du Club AmpereClub AMPERE – Réunion Solvency II Solving Efeso © 2013 - 14 -
  15. 15. 4. Questions / Réponses Pour rappel : ■ Le code CIC permet de déterminer le type d’instrument et sa place de cotation ■ Le code NACE permet de classifier sectoriellement la valeur ■ Le code LEI permet d’identifier l’émetteur et le groupe émetteur Ces champs n’existaient pas dans les référentiels sous cette forme « universelle » ou n’étaient pas assez utilisés. Certains codes évoluent encore dans leur construction. Les algorithmes du code CIC sont en cours de test. Risque d’absence d’homogénéité entre les fournisseurs de données Ces codes ne sont pas encore tous disponibles dans les référentiels. Ces 3 nouveaux codes permettront, à terme, une harmonisation de ce type de données dans les reportings de mesure de performance.Club AMPERE – Réunion Solvency II Solving Efeso © 2013 - 15 -
  16. 16. 4. Questions / Réponses Avez-vous travaillé sur une normalisation de l’utilisation du Credit Quality Step (CQS) ? Avec: Stéphanie Pace Analyste de Performance Senior (BNPP IP)Club AMPERE – Réunion Solvency II Solving Efeso © 2013 - 16 -
  17. 17. 4. Questions / Réponses EIOPA a déterminé une nouvelle échelle de représentation du risque qui va de 0 à 6 (7 niveaux du moins au plus risqué). Attente de règles définitives sur le calcul de cette donnée : ■ Calcul de la 2eme meilleure notation ■ Règles sur le traitement des notations titres / émetteurs ■ … Problématiques juridiques vis-à-vis des agences de notations Volonté de respecter les contrats Les autorités de tutelle semblent évoluer sur certaines mentions (QRT devait mentionner le nom de l’agence utilisée)Club AMPERE – Réunion Solvency II Solving Efeso © 2013 - 17 -
  18. 18. 4. Questions / Réponses Afin de déployer la matrice, il existe différentes possibilités de formats techniques, quels sont ces formats ? Avec: Jean-Robert Hervy Responsable Middle Office Transverse (OFI AM)Club AMPERE – Réunion Solvency II Solving Efeso © 2013 - 18 -
  19. 19. 4. Questions / Réponses Le groupe de travail s’est attaché à normaliser le contenu La préconisation du groupe de travail est : « Les formats doivent respecter l’ordre et le contenu de la matrice AMPERE » La matrice laisse la possibilité d’une déclinaison sous plusieurs types de formats Par exemple, les formats acceptés sont : txt, csv, excel, fundxml Certains ont déjà diffusé des formats en csv ou xls respectant la matrice. Fundxml a déterminé une structure conforme à la matrice AMPEREClub AMPERE – Réunion Solvency II Solving Efeso © 2013 - 19 -
  20. 20. 4. Questions / Réponses Quels sont les prochains travaux menés par le groupe de travail? Avec: Pierre Maugery Pons Vice Président de Solving Efeso Animateur du Club AMPEREClub AMPERE – Réunion Solvency II Solving Efeso © 2013 - 20 -
  21. 21. 4. Questions / Réponses Le groupe de travail a fait un grand pas, mais en fonction de l’utilisation, il est prévu un suivi et d’intégrer les retours d’expérience. Les exemples publiés avec la matrice seront enrichis progressivement. Il est prévu de traiter plus tard les OTC, les reportings multi-devises, la concentration et le risque émetteur. Le Club AMPERE va travailler sur la mesure de performance dans le cadre d’une gestion assurantielle. L’objectif est de transposer cette normalisation à d’autres types de clients (certains sont venus rencontrer le club dans ce but)Club AMPERE – Réunion Solvency II Solving Efeso © 2013 - 21 -
  22. 22. 4. Questions / Réponses Où peut-on trouver sur internet de l’information sur le groupe de travail et plus généralement sur Solvency ? Avec: Alban Jarry Responsable Systèmes et Reporting Clientèle (Edmond de Rothschild) Membre du bureau du Club AmpereClub AMPERE – Réunion Solvency II Solving Efeso © 2013 - 22 -
  23. 23. 4. Questions / Réponses L’information est aisément accessible soit : ■ Sur le site du Club Ampere : ampere.org et sur fr.slideshare.net/ClubAMPERE ■ Sur des sites spécialisés : eiopa.europa.eu, acp.banque-france.fr/international/les- grands-enjeux/solvabilite-ii.html, ffsa.fr, argusdelassurance.com/solvabilite-2 ■ Sur linkedin dans des groupes de partage de l’information sur Solvency II : Solvency-2- Experts-Group-93141, Solvency-II-Professionals-2803144, Solvency-II-Data- Management-2036988 ■ Sur twitter : twitter.com/search?q=%23solvencyIIClub AMPERE – Réunion Solvency II Solving Efeso © 2013 - 23 -
  24. 24. 4. Questions / Réponses Questions / Réponses DiversesClub AMPERE – Réunion Solvency II Solving Efeso © 2013 - 24 -

×