La vidéo sur Internet

925 vues

Publié le

Présentation de Laurent Martel, adhérent du Club de la Com Midi-Pyrénées.

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
925
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
96
Actions
Partages
0
Téléchargements
25
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

La vidéo sur Internet

  1. 1. Laurent MARTEL Laurent MARTEL La vidéo sur Internet
  2. 2. Laurent MARTEL “Chaque  minute,  72  h  de   videos  sont  uploadées  sur   YouTube  dans  le  monde.”   Source Google
  3. 3. Laurent MARTEL Intro   Le  web  aujourdhui  en  France  c’est   -­‐  40  millions  d’internautes,  (6%  de  plus  en  1  an)     -­‐   près  de  2  Français  sur  3  se  connectent  à  Internet  tous  les   jours  avec  accès  à  une  actualité  instantanée  (réseaux   sociaux  et  mobilité).     -­‐  Une  actualité  suivie  de  plus  en  plus  en  vidéo.     Autrement  dit,  le  web  daujourdhui   est  social,  live  et  vidéo.  
  4. 4. Laurent MARTEL La vidéo sur Internet Sommaire 1.  Aspects Économiques" 2.  Analyses sociologiques" 3.  Dans la stratégie Marketing" 4.  Avec nos métiers" 5.  Le futur
  5. 5. Laurent MARTEL Laurent MARTEL Aspects Economiques
  6. 6. Passion  fulgurante  en  France  pour  les  Laurent MARTEL vidéos  sur  Internet.     •  5.4  milliards  de  contenus  vidéo  consommés  en  30  jours   dans  le  monde.   •  Le  marché  de  la  vidéo  en  ligne  est  en  croissance   exponenPelle.     •  La  France  a  raQrapé  son  retard  technologique  puisque  la   vidéo  est  aujourdhui  accessible  en  haut  débit  sur  la  quasi   intégralité  du  territoire.     •  Lapport  du  contenu  des  chaînes  TV  (ex  :  M6Replay)  ainsi   que  les  vidéos  amateurs  sont  pour  beaucoup  dans  ceQe   croissance.     Source ComScore
  7. 7. Laurent MARTEL Les  chiffres  clefs   L’audience  de  la  vidéo  sur  internet  en  France  en  2011    Passage  historique  des  30M  de  vidéonautes  en  dec  2011   Soit  prés  de  3  internautes  sur  4  ont  regardé  au  moins  1  vidéo   sur  Internet   Progression de 4 points en 4 mois Source Médiamétrie
  8. 8. Laurent MARTEL Les  chiffres  clefs   294M  de  vidéos  visionnées  en  France  en  février  2012   +  48,3%  du  nombre  d’annonceurs  vidéos  au  1er  trimestre  2012   +  35%  du  nombre  de  campagnes  vidéo  online  au  1er  trimestre  2012   +  41%  de  temps  passé  dans  le  monde  a  regardé  des  vidéos  sur   smartphone   +  32%  pour  les  tableQes   Source Médiamétrie
  9. 9. Les  chiffres  clefs  Laurent MARTEL EvoluFon  2012   •  En  juin  2012,  32,1  millions  d’internautes  ont   regardé  au  moins  une  vidéo  sur  leur  écran   d’ordinateur  soit  une  progression  de  8%  depuis   janvier  2012.     •  77  %  de  leur  domicile,  et  23  %  de  leur  lieu  de   travail   Source AFJV
  10. 10. Laurent MARTEL En  devenir   •  Pas  de  stabilisaPon  pour  le  futur  :  les  audiences  vont   conPnuer  de  croitre  avec   •  L  améliora+on  du  réseau  haut  débit   •  L’augmenta+on  des  Français  sur  le  Net  u+lisant  le  Web   2.0,     •  L’  accroissement  significa+f  du  flux  des  vidéos.    Conséquences •  Renforcement  des  acteurs  audiovisuels  sur  la  toile.     •  Les  internautes  français  regarderont  plus  de  vidéos   pour  une  durée  elle  aussi  revue  à  la  hausse.»   Source ComScore
  11. 11. Les  chiffres  clefs   Le Top 10 des Brands Sites-Supports les plus visitéesLaurent MARTEL en France en juin 2012   Source Netratings
  12. 12. Par  extension,  la  VOD  séduit  plus  Laurent MARTEL d’1  internaute  sur  5   •  Par  acte  d’achat  :  8,6  millions  dinternautes  ont  déjà   regardé  une  vidéo  à  la  demande  payante.   •  9  internautes  sur  10  savent  de  quoi  il  sagit.  Et  près   de  2  internautes  sur  3  savent  désormais  y  accéder   contre  58%  en  2010.     •  Au  total,  plus  d1  internaute  sur  5  (21%)  a  déjà   regardé  une  vidéo  à  la  demande.     Une  acPvité  encore  très  typée  en  termes  de   profil   -­‐  plutôt  des  hommes  et  les  25  à  49  ans.   25  %  des  enfants  de  6  à  14  ont  déjà  regardé   une  vidéo  à  la  demande.     -­‐  Quant  aux  CSP+,  ils  se  démarquent  largement   des  autres  catégories  socio-­‐professionnelles   avec  27%  de  praPquants.   Source Médiamétrie
  13. 13. Laurent MARTEL Laurent MARTEL Sur le plan sociologique
  14. 14. Laurent MARTEL La  prééminence  de  limage   Modifications du comportement des internautes •  3  internautes  sur  4  ont  regardé  au  moins  une  vidéo   en  décembre  depuis  leur  ordinateur  et  plus  d1/3   mobinaute  a  consulté  une  vidéo  sur  son  téléphone.     •  Un  phénomène  amplifié  sur  les  tableQes  :  plus  d1   uPlisateur  principal  sur  2  regarde  des  vidéos  au   moins  1  fois  par  semaine.   •  Les  internautes  sont  boulimiques  de  vidéos  :  chaque   vidéonaute  regarde  en  moyenne  74  vidéos  pendant   3h19min  sur  lordinateur   •  Un  succès  amplifié  par  les  réseaux  sociaux  :  sur   YouTube,  1/5ème  du  trafic  vient  de  Facebook.   (Rappel  :  Nés  il  y  a  5  ans,  réseaux  sociaux,  Internet   mobile  et  vidéo).    
  15. 15. Les  moins  de  25  ans  représentent  plus  Laurent MARTEL dun  quart  du  temps  passé  sur  la  vidéo •  Les  hommes  sont  plus  consommateurs  :  ils  ont   regardé  en  moyenne  82  vidéos  alors  que  les  femmes   en  ont  regardé  62.   •  Les  femmes  passent  plus  de  temps  :  2h44  vs  2h35   •  Les  15-­‐24  ans  représentent  près  d1/5ème  du  temps   global  dédié  à  la  vidéo  (18,1%)  contre  près  d1/12ème   du  temps  passé  sur  le  web  (7,8%).     •  Plus  largement,  les  moins  de  25  ans  consomment   quant  à  eux  26,4  %  du  temps  passé  sur  la  vidéo  contre   11%  du  temps  web.  
  16. 16. Hommes  /  Femmes  Laurent MARTEL Sites les + regardés pour leurs vidéos par les hommes Sites les + regardés pour leurs vidéos par les femmes Source AFJV
  17. 17. Laurent MARTEL CSP   •  A  domicile,  ce  sont  les  CSP-­‐  qui  passent  le  plus  de   temps  à  regarder  des  vidéos  avec  2h32mn  vs  2h14mn   pour  les  CSP+,     •  Au  travail,  ce  sont  les  CSP+  qui  consacrent  le  plus  de   temps  à  ceQe  acPvité  (2h07mn  contre  1h52mn  pour  les   CSP-­‐).  
  18. 18. 1   internaute   sur   4   a   déjà   partagé   des  Laurent MARTEL vidéos  sur  les  nouveaux  médias.   La  vidéo  ne  cesse  de  faire  des  émules  début  2012   •  1  internaute  sur  4  a  déjà  partagé  des  vidéos  sur  des  blogs,   réseaux  sociaux  ou  sites  de  partage  de  vidéo.  Soit  près  de   10  millions  de  personnes.  Un  phénomène  en  croissance  (+   4  points  en  un  an)   •  96%   d’entre   eux   sont   inscrits   sur   au   moins   un   réseau   social.      (9  sur  10  sont  inscrits  sur  Facebook,    près  de  la  moi+é  sur   Youtube,  et  1  sur  4  sur  TwiQer)   •  23%  des  internautes  envoient  au  moins  une  fois  par  mois   un   lien   vers   une   vidéo   contre   19%   en   2011.   1   sur   3,   en   reçoit   •  Les   jeunes   et   les   hommes   sont   plus   en   affinité   avec   le   partage  de  vidéo  que  l’ensemble  des  internautes  :      (x  2,5  fois  pour  les  16-­‐24  ans)   Source Médiamétrie
  19. 19. Aux  USA,  la  vidéo  en  ligne  est  devenue  une  Laurent MARTEL acPvité  de  diverPssement  à  part  enPère   •  Pour  60%  des  internautes  américains  l’ordinateur  est  le   support  pour  lequel  ils  «  ne  peuvent  pas  vivre  sans  »,   devant  la  télévision.   •  31%  pour  leur  mobile.   •  39%  des  hommes  vidéonautes  âgés  de  18  à  34  ans   considèrent  l’ordinateur  (portable  ou  PC  )  comme  leur   principal  ouPl  de  diverPssement.   •  Contre  28%  citant  la  télévision  et  14%  citant  la  console   de  jeux.   Source Metacafe
  20. 20. Aux USA, la vidéo en ligne est devenue uneLaurent MARTEL activité de divertissement à part entière Source Metacafe
  21. 21. Laurent MARTEL Laurent MARTEL Sur le plan Marketing
  22. 22. Audience  de  la  vidéo  sur  Internet  en  Laurent MARTEL France  -­‐  Mai  2012     Les  35  -­‐  49  ans  sont  les  plus  nombreux  à  regarder  des  vidéos     •  RéparFFon  des  vidéonautes  par  tranches  dâge  -­‐  Mai  2012   Source Mediametrie
  23. 23. Laurent MARTEL France  vs  Europe   Source IAB
  24. 24. Laurent MARTEL France  vs  Europe   Source IAB
  25. 25. La  percepPon    Les  internautes  Laurent MARTEL •     Les  internautes  privilégient  les  formats  enrichis,     profitables,  sur  lesquels  ils  peuvent  avoir  une  acPon   •  Ils  déplorent  la  trop  régulière  transposiPon  du  contenu   d’un  média  à  l’autre  qui  crée  de  la  lassitude  Ils  refusent   l’intrusion  de  la  publicité  dans  leur  navigaPon  et  veulent   pouvoir  en  avoir  la  maîtrise     •  La  publicité  en  catch-­‐up,  le  pré-­‐roll,  le  mid-­‐roll  et  le  post-­‐ roll  (publicité  diffusée  avant,  pendant  et  après  un   programme  vidéo)  sont  raQachées  à  de  la  pub  TV.   Il faut ré-inventer des formats et des standards de pub pour le Web Source IAB
  26. 26. La  percepPon    Les  professionnels  Laurent MARTEL   Ils   ont   conscience   de   l’importance   de   l’originalité   du   contenu   de   leurs   vidéos   pour   surprendre   le   consommateur   et   créer   de   l’adhésion,   mais   ont   souvent   recours   à   des   créaPons   pensées   pour   la   télévision   faute   de  temps  et  de  moyens.       Agences   et   annonceurs   valorisent   les   formats   enrichis   qui   permeQent   d’agir   sur   la   publicité   et   non   la   subir,   qui   permeQent   de   créer   une   véritable   expérience   de   marque.     Source IAB
  27. 27. Laurent MARTEL Passage  à  l’acte   Source ebuzzing
  28. 28. Laurent MARTEL PénétraPon   •  Le  taux  de  pénétra+on  de  la  vidéo  on  line  en  France  est   actuellement  supérieur  aux  autres  pays.     •  89  %  de  la  popula+on  française  est  aujourdhui  connecté  et   74  %  a  au  moins  regardé  une  vidéo  au  mois  de  septembre     Source IAB
  29. 29. Laurent MARTEL Les  aQentes   •  On  aQend  du  digital,  à  raison,  et  au  premier  chef    d’Internet,  des   créaPons    et  des  formats  vidéo  originaux  et  différenciées  des   approches  TV.   •  Les  Internautes  aQendent  du  digital  une  expérience  et  un   rapport  à  la  publicité  singuliers  :  renouvelés,  enrichis,  plus  acPfs   et  profitables  (dans  tous  les  sens  du  terme).     •  Phénomène  que    pressentent  et  tentent  de  plus  en  plus   d’intégrer  certaines  agences  médias  et  annonceurs  (mais  pas   tous  !).  
  30. 30. Laurent MARTEL Laurent MARTEL Dans nos métiers
  31. 31. Laurent MARTEL La  vidéo  en  ligne  ;  pour  quoi  faire  ?   •  La  vidéo  décuple  les  possibilités  de  communicaPon  et   offre  émoPon  et  découverte   Elle  permet  de  répondre  à     •  La  notoriété   •  L’image  de  marque   •  InteracPvité  avec  le  consommateur   •  RelaPons  suivies  avec  le  consommateur   •  AmélioraPon  des  plans  markePng  
  32. 32. Laurent MARTEL L’efficacité  des  publicités  vidéo     •  De  tous  les  formats  publicitaires  sur  Internet,  les  publicités  vidéo  ont  de   loin  le  meilleur  taux  de  clic.   •  Format                                                                          France                Europe   Publicité  vidéo                                                          1,93                        1,7   Pop  up  /  layer                                                          0,49                        0,5   Skyscraper  (120x600)                                  0,26                        0,3   Rectangle  moyen  (300x250)            0,17                        0,2   Fullsize  (468x60)                                                  0,15                        0,2   Halfsize  (234x60)                                                0,05                        0,2   Source  :  AdTech  janvier  2009   Par  ailleurs,  une  exposiPon  sur  le  Web  en  complément  d’une  diffusion   TV  augmente  l’efficacité  d’une  campagne  .    Les  vidéonautes  regardent  davantage  jusquau  bout  les  vidéos  de      15  secondes,  mais  ce  sont  celles  de  30  secondes  qui  enregistrent  le  plus   de  clics  (1,5  %  contre  0,8%).   Source Youme
  33. 33. Laurent MARTEL Mesures  d’audiences     •  Afin   de   suivre   au   plus   près   les   nouveaux   usages,   la   mesure   daudience   Internet   évolue.   Médiamétrie   a   ainsi   lancé  en  décembre  2011,  la  mesure  de  la  vidéo  sur  écran   dordinateur  et  la  mesure  de  lInternet  mobile  en  2010.     •  Nouvelles   études   sur   linformaPon   (Actu24/7)   et   les   réseaux  sociaux.      
  34. 34. Laurent MARTEL Penser  différent   •  Internet  révoluPonne  la  façon  de  penser  et  concevoir  la   vidéo,  jusqu’à  maintenant  contraint  par  la  technique.   •  La  video  sur  Internet  donne  une  opportunité  aux   annonceurs  d’interagir  avec  le  consommateur  et     d’accentuer  des  campagnes  mieux  ciblés  que  sur  un  spot   de  30  sec    Le  mobile  va  pousser  ce  phénomène  à  son  paroxisme   avec  la  géolocalisaPon  ou  la  réalité  augmentée  
  35. 35. Laurent MARTEL Adaptabilité     Vu   les   nouveaux   modes   de   consommaPon   media,   la   video  doit  aussi  s’adapter   •  77  %  uPlisent  un  autre  media  devant  la  TV   •  35  %  consultent  de  la  catch  up  TV   Les   plans   web-­‐video   /   TV   étant   plus   efficaces,   ils   permeQent  en  plus  des  économies  substanPelles  (8  %)  aux   annonceurs  avec  une  campagne  différente.   Source Médiamétrie
  36. 36. Laurent MARTEL S’adapter   •  ConsommaPon   mulP   écran   en   plein   progression   avec   tableQes,  terminaux  connectés,  mobile.   •  ConsommaPon   simultanée   TV/tableQe   devient   la   norme.     Les   producteurs   de   contenus   et   les   annonceurs   doivent   s’adapter   et   trouver   des   stratégies   à   ceQe   nouvelle   donne.  
  37. 37. Laurent MARTEL Laurent MARTEL Le futur
  38. 38. Laurent MARTEL Mobilité   •  Avec  la  mulPplicaPon  des  appareils  mobiles  comme  les   tableQes  et  les  smartphones,  le  marché  de  la  vidéo  sur   mobile  devrait  exploser  dans  les  prochaines  années.   •  60%  du  trafic  Internet  mobile  dans  les  2  prochaines  années,     •  Il  représentera  66%  du  trafic  mondial  des  données  mobiles   d’ici  2015.   +  24%/an  en  volume  entre  2012   et  2015  pour  aQeindre  12,6   milliards  de  dollars  en  2015   Source Cisco/IDATE
  39. 39. Laurent MARTEL Nouvelle  audience    Emergence  de  nouveaux  ouPls  de  mesure  sur  le  marché   tels  que:   •  M³,  lancé  en  Juin  2011  par  Ipsos  Media  CT  en  partenariat   avec  la  société  finlandaise  Zokem,  mesurant  tous  les  usages   sur  smartphones  et  tableQes.   •  Device  EssenPals,  présenté  en  Juin  2011  par  comScore,   mesurant  le  trafic  numérique  par  tous  les  supports   connectés,  incluant  donc  les  téléphones  portables  et  les   tableQes.  
  40. 40. Les  nouvelles  perspecPves  de  la  Laurent MARTEL publicité  vidéo  sur  Internet       •  Les  études  américaines  montrent  évidemment  des  modes   de  consommaPon  avancés  dans  le  domaine.   Source Marketer
  41. 41. TwiQer,  le  meilleur  référent  pour   les  vidéos  en  ligne  Laurent MARTEL •  TwiQer  est  la  plus  importante  source  de  trafic  des  vidéos   en  ligne,  devant  Yahoo  !,  Facebook  et  même  Google.   Les  internautes  qui  sont  interpellés  sur  une  vidéo  par  le   biais  de  TwiQer  restent  en  moyenne,  un  peu  plus  de  2   minutes  sur  chaque  vidéo.   Source TubeMogu
  42. 42. Laurent MARTEL PerspecPves  :  5  évoluPons  majeures      MulPplicaPon  des  écrans  connectés   Les  Français  se  sont  équipés  en  nouveaux  «  devices  »  avec  une   moyenne  de  5,2  écrans  par  foyer  français  .   Cet  équipement  implique  de  nouveaux  usages  de  la  vidéo   online,  complémentaires  au  1er  écran  :    Plus  de  1,6  milliard  de  vidéos  «  programmes  TV  /  Catchup  »      ont  été  consommées  en  ligne  en  2011,  dont    :      o        1  218  millions  sur  le  Web      o                    83    millions  sur  Mobile   -­‐        Le  taux  de  pénétraPon  de  la  vidéo  online  en  France  s’élève  à   86,3%   -­‐        En  France,  42%  des  propriétaires  de  Smartphones  regardent   au  moins  une  fois  par  semaine  de  la  vidéo  sur  leur  mobile  .   Source IAB
  43. 43. Laurent MARTEL PerspecPves  :  5  évoluPons  majeures      Les  opportunités  offertes  par  ces  nouveaux   devices  :   -­‐        Mobile  :  personnalisaPon  et  géolocalisaPon   -­‐        TableQe  :  télévision  portable  /  confort,   remplace  le  PC  ?   -­‐        Enrichissement  de  l’offre  de  contenu,   interacPvité   Facebook  et  les  réseaux  sociaux   Le  nombre  de  vidéos  vues  via  Facebook  est   considérable.  Les  principaux  bénéfices  des   réseaux  sociaux  sont  l’engagement  et  la  viralité.   Brand  Content   Ces  contenus  créés  par  les  marques  recourent   souvent  à  la  vidéo  sous  formes  de  miniséries,  de   reportages…et  ce,  afin  de  créer  fidélisaPon,   engagement  et  légiPmité.   Source IAB
  44. 44. Laurent MARTEL Conclusion   •  Les  publicités  vidéo  sur  Internet  offrent   le  meilleur  de  deux  mondes.     •  Elles  associent  l’émoPon  procurée  par  la   publicité  TV  à  l’engagement  que  confère   Internet.   •  FAITES  DES  VIDEOS  ADAPTEES  
  45. 45. Laurent MARTEL Laurent MARTEL Merci de votre attention 06 81 929 663 lmartel@hcpgroupe.com

×