Newsletter 3                                                                                                 Automne 2010 ...
www.comunis.euLa Chambre de Commerce et d’Industrie de Lyon (CCIL) - Dé-        ting commune, construite en partenariat av...
www.comunis.eu•   Promotion et communication: Ce modèle vise d’une fa-              L’association de plusieurs modèles est...
www.comunis.eunaturels, le principe d’écologie industrielle                                                    BOÎTE D’INF...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Comunis newsletter 3 Francais

463 vues

Publié le

Publié dans : Business, Technologie
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
463
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Comunis newsletter 3 Francais

  1. 1. Newsletter 3 Automne 2010 Coopération intercommunale pour la gestion stratégique d’implantation de PME dans l’espace alpinL a ville de Sonthofen a accueilli le troisième séminaire du pro-jet COMUNIS. En plus des travaux modèles théoriques et des exem- ples de bonnes pratiques, des op- tions pour le développement de Sommaireintensifs programmés, l’équipe du zones intercommunales d’activités Séminaire du projet à Sonthofen (DE)projet a analysé la situation spéci- économiques ont été discutées 1 Analyse de localisation: Tarare (FR)fique dans la région pilote Alpsee- dans les régions pilotes du projet. Développement de sites commerciauxGrünten (Allemagne). En ce qui concerne la zone pilote 2 intercommunaux: principes stratégiques Alpsee-Grün-ten, une visite sur leDu 7 au 9 juin 2010, les partenaires terrain dans les différentes zones Vorarlberg - le modèle PLAallemands du projet (la ville de 3 d’activités économiques a révélé les Écologie industrielle à Sierre (CH)Sonthofen, la société Bosch & Part- forces et les faiblesses de cette zone. Lancement du work package 7ner GmbH) ont accueilli le s parte- L’analyse de l’emplacement des COMUNIS - Forschungsmarkt regiosuisse 4naires dans l’Oberallgäu. Le point activités économiques a souligné Événement à venirde contact Espace Alpine allemead, l’importance fondamentale d’uneainsi qu’un représentant de l’Agence stratégie intercommunale sur lesbavaroise pour l’environnement ont zones CLD, visant en particulier àégalement participé à la rencontre promouvoir l’aménagement du ter-en tant qu’observateurs du projet. ritoire et les activités de marketingLes trois jours du séminaire ont dans la région.été caractérisés par de nombreuxdébats et échanges concernant les Le paquet de travail (work pack-activités actuellement menées par age, WP) 6 a été officiellementtous les partenaires. lancé à Sonthofen. Il vise à mettre en œuvre des initiatives conjointesLe séminaire s’est concentré sur de création de zones d’activitésle débat concernant les différents économiques.modèles de développement dezones d’activités économiques Sandra Feuerstein(Commercial Location Develop- Ville de Sonthofenment - CLD). Sur la base des Les partenaires à Sonthofen. © MW2010 Analyse de localisation de la zone pilote française de TarareAu printemps 2010, le Tableau de bord de performance (BSC) l’efficacité de cet outil de diagnose dans l’identification desa été mis en place dans toutes les zones pilotes. Les parte- défis communs et des opportunités à exploiter dans le fu-naires du projet ont mené des interviews auprès des parties tur développement des stratégies (WP 5) et dans la phaseprenantes locales, dans le but de collecter des données sur la de mise en œuvre d’une part (WP 6) (fig. 1). La flexibilitésituation actuelle dans la zone pilote. d’application de la méthode, consistant en la combinaison deLe retour des partenaires avec leurs commentaires sur données qualitatives et quantitatives d’autre part, ainsi queleurs expériences de mise en œuvre le tableau a démontré l’élargissement facultatif à d’autres domaines de recherche, ont offert un avantage complémentaire dans l’application. Le tableau de bord semble être une méthode satisfaisante pour recueillir les différentes attitudes des parties prenantes et pour comparer les zones sur le plan régional et transnational du point de vue du développement économique. Toutefois, les différences dans les cadres administratifs et ju- ridiques variant d’un pays à l’autre semblent compliquer la collecte d’indicateurs permettant une comparaison pertinen- Fig. 1: Quatre démarches pour analyser et te au niveau international. évaluer le Tableau de bord de performance.Programme Espace Alpin - Coopération Territoriale Européenne 2007-2013 1
  2. 2. www.comunis.euLa Chambre de Commerce et d’Industrie de Lyon (CCIL) - Dé- ting commune, construite en partenariat avec la CCIL - Dé-légation de Tarare a mis en œuvre l’outil de diagnostic dans légation de Tarare, les trois communautés de communes ettrois Communautés de Communes, chargées du développe- ADERLY, l’Agence de développement de la Région Lyonnaise.ment économique local. L’étude a mis en évidence le besoin Florine Goncetde focuser en particulier sur initiatives de développement ter- Chambre de Commerce et d’Industrie de Lyonritorial (fig. 2). Les recommandations produites concernent Disponibilitéentre aures Situation actuelle court, moyen et• le développement concrete de zone d’activité et Objectifs poursuivis long terme 100 Transparence et• le développement d’un outil pour identifier les sites com- flexibilité des Maitrise foncière 80 merciaux à court/moyen/long terme (p. ex. base de don- procédures et 60 démarches nées concernant les propriétés commerciales). 40Les outils susmentionnés permettraient aux communes de Qualité des Niveau“contrôler” la disponibilité du territoire, de rassembler les de prix 20 terrains et des locauxressources, de mettre en évidence les traits distinctifs de la 0région (ex. son argument clé de vente) et d’attirer des do-maines d’activités spécifiques. Programmation etLa promotion d’une région entière, ayant besoin de relance Disponibilité directives du doutils de gestionet de dynamisme, jouera un rôle de plus en plus important. niveau supérieurCe sont des approches communes dont on a besoin pour gér- Compétences eter les enjeux à venir, tels que le développement de nouveaux Gestion des influence des conflitsparcs d’activités et pépinières, ou l’arrivée de l’autorout A89 authorités localesen 2012. qui impactera toute la zone pilote. Entre autre, Fig. 2: Le BSC dans la zone de Tarare, en ce qui concerne lecette initiative devrait comprendre une stratégie de marke- développement du territoire pour les activités commerciales. Excursion dans la régione pilote allemande Alpsee-Grünten. © MW2010Principes stratégiques de développement d’un parc intercommunal d’activités économiquesL’objectif de COMUNIS, dès son lancement, est de fournir aux développement de zones d’activité économique, rassembléscommunes des régions alpines, des lignes directrices de ges- dans le WP4, et en les enrichissant des résultats d’une recher-tion et des outils concrets, grâce auxquels elles pourront es- che pourtant sur les champs d’action spécifiques au dévelop-quisser et mettre en place une stratégie adéquate de dével- pement des sites économiques intercommunales.oppement de zones intercommunales d’activité économique. Trois modèles d’intervention ont été proposés (voir Tab. 1):Les caractéristiques spécifiques et les besoins différents auniveau régional requièrent des stratégies axées sur différents • Aménagement du territoire: Ce modèle inclut plusieurspiliers. applications visant à aménager le territoire, en tant que ressource fondamentale pour le développement ou laLes éléments potentiels de mise en œuvre des stratégies ont requalification ciblée et coordonnée d’une zone d’activitéété ainsi différenciés dans une première phase d’activité du économique, et à gérer l’utilisation optimale des surfacesWork Package (WP) 5, en partant des exemples pratiques de d’activités économiques. Modèle de Développement Aménagement du territoire Promotion & communication gestion des entreprises Politique de Parc d’activité Développe- Marketing des Catégorie développement Marketing Soutien aux d’économique ment urbain zones d’activités de gestion de zones d’activi- territorial entreprises intercommunal tés économiques général économiquesTab. 1: Vue d’ensemble des principes stratégiques.Programme Espace Alpin - Coopération Territoriale Européenne 2007-2013 2
  3. 3. www.comunis.eu• Promotion et communication: Ce modèle vise d’une fa- L’association de plusieurs modèles est également concevable çon spécifique à la commercialisation collective de plu- dans certains territoires, ce qui peut être plus efficace que la sieurs zones d’activité économique (Commercial Site Mar- concentration sur un seul modèle de gestion. keting) et/ou à un développement concerté de l’image du La tâche principale à accomplir dans les zones pilotes spéci- territoire (Location Marketing). fiques, au delà des objectifs et des besoins de chaque région,• Développement des entreprises: Ce modèle vise au sou- est de mettre à l’essai les stratégies identifiées, tout comme tien ciblé et individuel aux entreprises locales ou sou- les questions associées concernant l’organisation, le finance- haitant s’installer dans la région, par exemple grâce à des ment la planification et les aspects juridiques. C’est sur cette facilités accordées dans la phase de création d’une so- base que peuvent être discutées des structures concrètes de ciété, de choix d’une zone d’implantation ou d’exécution gestion. des formalités administratives en éliminant des obstacles bureaucratiques. A cet égard, le soutien par la mise en ré- seau des entreprises joue un rôle important, afin d’établir Stefan v. Andrian-Werburg ou de renforcer des consortiums régionaux ou des filières Bosch & Partner GmbH de production. Le modèle PLA pour une politique territoriale active dans le Land VorarlbergL’Agence de Développement Régional pour la liquidité des communes. Cette • Acquisition de terrains;du Vorarlberg offre un soutien à deux stratégie envisage l’achat d’un terrain • Analyse transparente de la situa-régions dans la construction d’une et son développement (aménagement tion financière;structure de développement de zones du territoire, conception, sélection,d’activités économiques. Grâce à développement). Par la suite, le terrain • Décisions concernant les projetsl’organisme récemment créé Project sera mis en vente et destiné à des ac- d’aménagement et de développe-and Location Association (PLA), les as- tivités économiques. ment du territoire;sociations municipales au niveau ré- • Décisions concernant des initiatives La constitution de la PLA dans la Grandegional seront à même de mettre en œu- particulières (mesures de market- Vallée du Walsertal, prévue en 2010,vre des stratégies de développement de ing); officialisera les interventions actuelleszones d’activités commerciales et des visant à la mise en œuvre de stratégies • Organisation d’une équipe de con-politiques efficaces d’aménagement du de développement de zones d’activités cepteurs experts d’aménagementterritoire. économiques au niveau intercommu- et d’une structure de gestion deConcrètement, cette nouvelle structure nal. Cette opération prévoit également l’association.favorisera les acquisitions de terrains des activités de conseil aux maires despour des activités professionnelles, sans communes intéressées, concernant les Peter Steurerengendrer des difficultés excessives aspects suivants: Regionalentwicklung Vorarlberg L’écologie industrielle dans le Valais CentralA l’issue d’une réunion interne avecles partenaires et les observateurs duprojet, la Haute École Spécialisée deSuisse occidentale/Institut de Tourisme,a décidé d’axer les prochaines réalisation Matières Produitssur la thématique qui focalise toutes les premières + finisénergies à Sierre. Cela devrait se faire Energiedans le cadre d’une coopération visantà favoriser le développement intégré del’écologie industrielle dans la région du Valorisation desValais Central : le projet ECHO. déchets et de Déchets l’énergie résiduelleEn accord avec l’agenda, le programmede mise en œuvre du projet ECHO, la zonepilote sera “la ville de Sierre en relationétroite avec les communes (petites villes)du Valais Central”. L’objectif est de gérer Fig. 3 : Le principe d’écologie industrielle.les ressources d’une façon concertéeentre les communes, par le biais d’une L’écologie industrielle mutualise les de prévenir les effets défavorables sursymbiose éco-industrielle. services économiques parmi deux ou la nature. Ce principe est illustré par la plusieurs industries ou sociétés, afin figure 3. S’inspirant des écosystèmesProgramme Espace Alpin - Coopération Territoriale Européenne 2007-2013 3
  4. 4. www.comunis.eunaturels, le principe d’écologie industrielle BOÎTE D’INFOS:est de considérer les flux de matière etd’énergie comme des circuits fermés. Les L’ Antenne régionale du Valais ro- ÉVÉNEMENT À VENIRdéchets d’une industrie deviennent alors les mand est chargée de la mise en œu-matières premières d’une autre, la chaleur vre du projet ECHO, qui relève de la COMUNIS Séminaire du projetrésiduelle produite par les activités d’une stratégie cantonale de mise en œuvre 13-15 décembre 2010entreprise par exemple peut alors être de la Nouvelle Politique Régionalevalorisée pour les activités d’une autre. (NPR). Par la NPR, la Confédération à Vorarlberg (AT)Dans le cadre de cette coopération, l’objectif soutient les zones de montagne ende Sierre est d’augmenter la performance Suisse, dans un effort conjoint de con-environnementale des industries tout en trôle des changements structurels. COMUNIS vise à créer une straté-renforçant leur compétitivité économique. La NPR vise à améliorer les condi- gie de coopération pour le déve- tions cadre de développement des loppement de zones d’activités Nathalie Stumm activités économiques, à promouvoir d’économies mixtes. En amé- Haute Ecole Spécialisée l’innovation, à engendrer de la valeur liorant la coopération intercom- de Suisse occidentale ajoutée et à encourager la compé- munale et intra-territoriale, le titivité dans les zones sélectionnées. projet vise à écarter les tenta- tives individuelles de résolution des problèmes au sein de chaque Lancement du Work Package 7: Evaluation et Adaptation municipalité. COMUNIS fourniraLes activités du Work Package 7 “Evaluation issus des expériences réalisées et des des lignes directrices facilement& Adaptation” ont été lancées au mois enseignements appris sur place. adaptables pour mettre en oeu-d’octobre 2010, sous la coordination de Les partenaires du projet analyseront vre cette stratégie et offrira desla Società Consortile Langhe Monferrato d’une façon systématique les expériences outils pratiques pour évaluerRoero. dans les zones pilotes, tout en définissant la demande locale et régionaleLe WP 7 est l’étape qui succède et en adaptant les outils de pilotage, et ils et piloter le développement delogiquement au développement (WP 5) et vont créer les conditions pour faciliter la zones d’activités économiques.à la mise en œuvre (WP 6) des stratégies gestion des connaissances. Le projet aboutira à une gestionde développement de zones d’activités transnationale des connaissances En jetant les bases pour capitaliser leséconomiques (CLD) identifiées par chaque et définira des structures du- résultats du projet et la valeur ajoutéepartenaire dans les zones pilotes. rables de gestion de CLD au sein issue de sa mise en œuvre, le WP 7 est un des régions pilotes COMUNIS. LeDans le cadre du WP7, les activités élément fondamental pour la faisabilité projet dure de juillet 2009 à juinvisent à évaluer d’une façon critique et la durabilité des instruments et des 2012.le développement et la mise en œuvre résultats du projet, au-delà de la findu projet dans les zones pilotes, ainsi officielle du projet prévue en juin 2012. LE PARTENARIAT:que l’adaptation consécutive de la Maria Creastratégie de développement de zones Lead partner: S. C. Langhe Monferrato Roerod’activités économiques et des outils Haute Ecole Spécialisée de Suisse occidentale, Institut Economie et Tourisme (CH). COMUNIS au Foschungsmarkt regiosuisse & ERDF-Lead partner: Tagung Regionalentwicklung 2010 Chambre de Commerce etLe « Marché de la recherche regiosuisse et de montagne. d’Industrie de Lyon (F).Colloque sur le développement régional » Partenaires: Myriam Weiß (Eurac) a illustré les con-du 1er septembre 2010 à Lucerne a offert Stadt Sonthofen (DE), Eurac- ditions cadre pour le développementun cadre détaillé des pratiques interdisci- Research, Institut für Regio- de zones intercommunales d’activitéplinaires mises en œuvre dans la Nouvelle nalentwicklung und Standort- économique dans les Tyrol du Sud, ainsiPolitique Régionale (NPR) et de la situa- management (IT), Canton du que les premiers résultats du Projet CO-tion actuelle de cette politique. Valais Service du développement MUNIS. économique (CH), Umweltmini-Les présentations des intervenants, Ensuite les participants du colloque, ré- sterium (IT), Bosch & Partnerreprésentant le monde de la recherche, de partis en 15 tables thématiques, se sont GmbH (DE), Regionalentwicklungl’enseignement et de l’approche pratique, consacrés aux différentes questions po- Vorarlberg (AT), Società Con-ainsi que les posters exposés, concer- sées sur le développement régional, dans sortile Langhe Monferrato Roero,naient le thème « Politiques différenciées le but d’identifier les lacunes existantes et settore progetti europei (IT), BSCselon le territoire: synergies et conflits », le besoin de recherche du point de vue de Poslovno podporni center, d.o.o.,et elles ont offert des solutions interdisci- l’application pratique de la NPR. Kranj (SI), Association Suisse pourplinaires et pratiques aux besoins socioé- le Service aux Régions et Com-conomiques, économiques et culturels Miriam L. Weiß munes (CH).des zones périphériques et des territoires Eurac-ResearchProgramme Espace Alpin - Coopération Territoriale Européenne 2007-2013 4

×