AVANT-­‐PROJET	
  DE	
  LOI	
  SUR	
  LE	
  SPORT	
  EN	
  
HAITI	
  
	
  
	
  
	
  
	
  
	
  
	
  
	
  
	
  
...
 
MINISTERE	
  DE	
  LA	
  JEUNESSE,	
  DES	
  SPORTS	
  ET	
  DE	
  L'ACTION	
  CIVIQUE	
  
	
  
SOMMAIRE	
  DE	
  L'AVAN...
 	
  	
  	
  	
  Sous-­‐section	
  C-­‐2:	
  Du	
  Sport	
  de	
  Formation	
  et	
  de	
  Compétition	
  
	
  
SECTION	
 ...
SECTION	
  A:	
  De	
  la	
  Définition	
  et	
  de	
  l'Objet	
  
	
  
SECTION	
  B:	
  Des	
  Programmes	
  liés	
  à	
 ...
 	
  	
  Sous-­‐section	
  B-­‐1:	
  Du	
  financement	
  Public	
  
	
  	
  	
  Sous-­‐section	
  B-­‐2:	
  Du	
  Finance...
 
	
  
	
  
	
  
TITRE	
  I	
  
	
  
DISPOSITIONS	
  GENERALES	
  
	
  
CHAPITRE	
  I	
  
LES	
  PRINCIPES	
  FONDAMENTAUX...
 
	
  
	
  
	
  
	
  
	
   	
  
SECTION	
  B.-­‐	
  DES	
  OBJECTIFS	
  RECTEURS	
  DE	
  LA	
  LOI	
  
	
  
Article	
  3....
j-­‐	
  Stimuler	
  l'investigation	
  scientifique	
  des	
  sciences	
  appliquées	
  au	
  sport	
  pour	
  l'améliorat...
Sous-­‐section	
  C.2-­‐.-­‐	
  	
  DU	
  MINISTERE	
  DE	
  L'EDUCATION	
  NATIONALE	
  ET	
  DE	
  LA	
  FORMATION	
  
P...
La	
  pratique	
  du	
  sport	
  préservera	
  la	
  compétition	
  saine,	
  le	
  fair-­‐play	
  et	
  le	
  respect	
  ...
Le	
  sport	
  scolaire	
  est	
  l'ensemble	
  des	
  activités	
  physiques	
  et	
  sportives	
  pratiquées	
  à	
  l'é...
sociales	
  	
  à	
  définir	
  pour	
  les	
  salariés.	
  Ainsi,	
  le	
  sportif	
  professionnel	
  est	
  la	
  perso...
Les	
  Associations	
  Sportives	
  se	
  divisent	
  en	
  trois	
  grandes	
  catégories:	
  
	
  
a-­‐	
  Les	
  Associ...
L'enseignement	
  de	
  l'éducation	
  physique	
  et	
  sportive	
  est	
  dispensé	
  dans	
  les	
  écoles	
  maternell...
opportunités	
  de	
  participer	
  aux	
  processus	
  d'initiation,	
  de	
  formation	
  et	
  de	
  perfectionnement	
...
de	
   la	
   Santé	
   Publique	
   et	
   de	
   la	
   Population	
   (MSPP)-­‐	
   Les	
   Autres	
   Entités	
   Publ...
 Il	
  est	
  l'Autorité	
  Suprême	
  de	
  l'Etat	
  chargé	
  d'organiser,	
  de	
  planifier,	
  de	
  diriger	
  et	
...
m-­‐	
  Etablir	
  des	
  critères	
  de	
  Cofinancement	
  des	
  projets	
  issus	
  des	
  Entités	
  du	
  SNSH;	
  
...
d-­‐	
   Octroyer	
   reconnaissance	
   sportive	
   aux	
   associations	
   sportives	
   départementales	
   et	
  
co...
 
ARTICLE	
  45.-­‐	
  DE	
  SES	
  ATTRIBUTIONS	
  
En	
  plus	
  de	
  sa	
  mission,	
  le	
  MENFP	
  exerce	
  les	
 ...
Les	
   Entités	
   Sportives	
   Privées	
   constituent	
   le	
   deuxième	
   jalon	
   du	
   Système	
   National	
 ...
f-­‐	
  Veiller	
  à	
  ce	
  que	
  les	
  fédérations,	
  groupements	
  et	
  associations	
  sportives	
  nationales	
...
 
Sous-­‐section	
  D-­‐2	
  :	
  DES	
  FEDERATIONS	
  SPORTIVES	
  NATIONALES	
  
	
  
ARTICLE	
  53.-­‐	
  
Les	
   Féd...
i-­‐	
  Créer	
  une	
  structure	
  de	
  conciliation	
  et	
  de	
  contentieux	
  sportif	
  dans	
  chaque	
  discipl...
e-­‐	
   Disposer	
   d'un	
   Registre	
   National	
   Sportif	
   contenant	
   tous	
   les	
   licenciés,	
   les	
  ...
Dans	
   le	
   but	
   d'encourager	
   et	
   de	
   mieux	
   organiser	
   la	
   pratique	
   du	
   sport	
   en	
  ...
 
L'État	
   et	
   les	
   collectivités	
   territoriales	
   favorisent	
   la	
   création	
   d'une	
   association	
...
 
ARTICLE	
  65.-­‐	
  	
  DU	
  DROIT	
  D'ASSOCIATION	
  SPORTIVE	
  SYNDICALE	
  
Le	
  droit	
  d'	
  Association	
  s...
b-­‐	
   Élaborer	
   en	
   partenariat	
   avec	
   le	
   MSPP	
   un	
   Plan	
   Stratégique	
   National	
   de	
   ...
 
Ces	
   programmes	
   peuvent	
   faire	
   partie	
   des	
   examens	
   officiels	
   avec	
   un	
   coefficient	
 ...
Pour	
   rendre	
   ces	
   programmes	
   effectifs,	
   il	
   est	
   formellement	
   recommandé	
   aux	
   différent...
a-­‐	
  	
  l'insertion	
  sociale	
  par	
  le	
  sport	
  pour	
  les	
  enfants	
  des	
  rues	
  et	
  ceux	
  en	
  c...
Sommet des assises du sport avant projet de loi sur le sport en haiti
Sommet des assises du sport avant projet de loi sur le sport en haiti
Sommet des assises du sport avant projet de loi sur le sport en haiti
Sommet des assises du sport avant projet de loi sur le sport en haiti
Sommet des assises du sport avant projet de loi sur le sport en haiti
Sommet des assises du sport avant projet de loi sur le sport en haiti
Sommet des assises du sport avant projet de loi sur le sport en haiti
Sommet des assises du sport avant projet de loi sur le sport en haiti
Sommet des assises du sport avant projet de loi sur le sport en haiti
Sommet des assises du sport avant projet de loi sur le sport en haiti
Sommet des assises du sport avant projet de loi sur le sport en haiti
Sommet des assises du sport avant projet de loi sur le sport en haiti
Sommet des assises du sport avant projet de loi sur le sport en haiti
Sommet des assises du sport avant projet de loi sur le sport en haiti
Sommet des assises du sport avant projet de loi sur le sport en haiti
Sommet des assises du sport avant projet de loi sur le sport en haiti
Sommet des assises du sport avant projet de loi sur le sport en haiti
Sommet des assises du sport avant projet de loi sur le sport en haiti
Sommet des assises du sport avant projet de loi sur le sport en haiti
Sommet des assises du sport avant projet de loi sur le sport en haiti
Sommet des assises du sport avant projet de loi sur le sport en haiti
Sommet des assises du sport avant projet de loi sur le sport en haiti
Sommet des assises du sport avant projet de loi sur le sport en haiti
Sommet des assises du sport avant projet de loi sur le sport en haiti
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Sommet des assises du sport avant projet de loi sur le sport en haiti

592 vues

Publié le

MJSAC: Sommet des assises du sport avant projet de loi sur le sport en haiti

Publié dans : Sports
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
592
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
33
Actions
Partages
0
Téléchargements
6
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Sommet des assises du sport avant projet de loi sur le sport en haiti

  1. 1.       AVANT-­‐PROJET  DE  LOI  SUR  LE  SPORT  EN   HAITI                             Octobre  2015  
  2. 2.   MINISTERE  DE  LA  JEUNESSE,  DES  SPORTS  ET  DE  L'ACTION  CIVIQUE     SOMMAIRE  DE  L'AVANT-­‐PROJET  DE  LOI  SUR  LE  SPORT  HAITIEN     TITRE  I   DISPOSITIONS  GENERALES     CHAPITRE  I:  DES  PRINCIPES  FONDAMENTAUX     Section  A:  Des  Objectifs  Généraux     SECTION  B:  DES  Objectifs  Recteurs     Section  C:  Des  Organes  d'Application            Sous-­‐section  C-­‐1:  Du  MJSAC              Sous-­‐section  C-­‐2:  Du  MENFP              Sous-­‐section  C-­‐3:  Des  Autres  Institutions  Publiques     SECTION  D:  Des  Principes  Fondamentaux     CHAPITRE  II:DU  SPORT     SECTION  A:  DE  la  Définition  et  de  la  Classification     SECTION  B:  Du  Sport  Social            Sous-­‐section  B-­‐1:  Du  Sport  Scolaire  et  Universitaire            Sous-­‐section  B-­‐2:  Du  Sport  Corporatif  et  Communautaire               SECTION  C:  Du  Sport  de  Haut  Niveau            Sous-­‐section  C-­‐1:  Du  Sport  Amateur  et  Professionnel  
  3. 3.          Sous-­‐section  C-­‐2:  Du  Sport  de  Formation  et  de  Compétition     SECTION  D:  De  l'Association  aux  Associations  Sportives   SECTION  E:    De  l'Éducation  Physique  et  Sportive     CHAPITRE  III:  LE  SYSTEME  NATIONAL  DU  SPORT  HAITIEN     SECTION  A.-­‐  De  la  définition  et  de  ses  objectifs   SECTION  B.-­‐  De  l'Organisation  du  SNSH     SECTION  C.-­‐  Des  Organismes  Publics              Sous-­‐section  C-­‐1:  Du  MJSAC:    Mission  et  attributions              Sous-­‐section  C-­‐2:  Du  MENFP:  Mission  et  attributions              Sous-­‐section  C-­‐3:  Du    MSPP  :     SECTION  D:  Des    Entités  Privées                Sous-­‐section  D-­‐1:  Du  COH                Sous-­‐section  D-­‐2:  Des  Fédérations  Sportives                Sous-­‐section  D-­‐3:  Du  Comité  National  Paralympique         SECTION  E:  Des  Autres  Associations  Sportives                  Sous-­‐section  E-­‐1:  Des  Associations  Sportives  Nationales                  Sous-­‐section  E-­‐2:  Des  Associations  Sportives  Départementales                  Sous-­‐section  E-­‐3:  Des  Associations  Sportives  Communales                  Sous-­‐section  E-­‐4:  Des  Associations  Scolaires  et  Universitaires                  Sous-­‐section  E-­‐5:  Des  Groupements  et  Clubs  Sportifs     TITRE  II   DE  LA  POLITIQUE  NATIONALE  DU  SPORT   CHAPITRE  IV:  DES  PLANS  ET  PROGRAMMES  DE   DEVELOPPEMENT  DU  SPORT    
  4. 4. SECTION  A:  De  la  Définition  et  de  l'Objet     SECTION  B:  Des  Programmes  liés  à  l'EPS   SECTION  C:    Des  Jeux  Sportifs   SECTION  D:  De  la  Santé  par  le  Sport   SECTION  E:  Des  Programmes  de  Formations  Sportives   SECTION  F:  De  la  Direction  Technique  Nationale     CHAPITRE  V:  DE  LA  PROTECTION  SOCIALE  POUR  LES  SPORTIFS     SECTION  A:  De  la  Sécurité  Sociale  pour  les  Gloires  Haïtiennes   SECTION  B:  De  l'Assurance  dans  le  Sport   SECTION  C:  Du  Dopage     CHAPITRE  VI:  DES  INTERVENANTS  DANS  LE  SPORTHAITIEN   Section  A:  De  la  Définition  et  de  la  Classification   Section  B:  Des  Intervenants  Sportifs   Section  C:  De  l'Agent  Sportif            CHAPITREVII:  DES  EQUIPEMENTS  SPORTIFS  NATIONAUX     SECTION  A:  De  la  Définition   SECTION  B:  De  la  Classification  des  Équipements   SECTION  C:    Du  Plan  National  des  Équipements       SECTION  D:  De  la  Gestion  des  Équipements   SECTION  E:  De  la  Sécurité  des  Équipements  et  des  Manifestations   Sportives   CHAPITRE  VIII:  DU  FINANCEMENT  DU  SPORT  HAITIEN     Section  A:  Du  Fonds  National  du  Sport  Haïtien   Section  B:  Des  Sources  de  Financement  
  5. 5.      Sous-­‐section  B-­‐1:  Du  financement  Public        Sous-­‐section  B-­‐2:  Du  Financement  Privé        Sous-­‐section  B-­‐3:  De  la  Gestion  des  Fonds            CHAPITRE  IX:  DU  REGIME  DISCIPLINAIRE  DANS  LE  SPORT  NATIONAL     SECTION  A:  Du  Champs  d'Application   SECTION  B:  Des  Sanctions     SECTION  C:  Du  Régime  Disciplinaire     SECTION  D:  Du  Tribunal  Sportif  Haïtien            Sous-­‐section  D-­‐1:  Des  Tribunaux  Sportifs  Fédérés            Sous-­‐section  D-­‐2:  Des  Tribunaux  Sportifs            Sous-­‐section  D-­‐3:  Des  Tribunaux  Sportifs  Communautaires            Sous-­‐section  D-­‐4:  Du  Tribunal  National  du  Sport         CHAPITRE  X:  DES  DISPOSITIONS  DIVERSES       CHAPITRE  XI:  DES  DISPOSITIONS  TRANSITOIRES         CHAPITRE  XII:  LES  DISPOSITIONS  FINALES            
  6. 6.         TITRE  I     DISPOSITIONS  GENERALES     CHAPITRE  I   LES  PRINCIPES  FONDAMENTAUX  ET  RECTEURS  DE  LA  LOI     Article  I.-­‐    La  présente  loi  établit  les  principes  fondamentaux  de  promotion,  d'organisation,  d'orientation,   de  régulation  et  de  développement  des  Activités  Physiques  et  du  Sport  sur  tout  le  Territoire  de   la  République  d'Haïti.     SECTION  A.-­‐  DES  OBJECTIFS  GENERAUX     Article  2.-­‐   Les  objectifs  Généraux  de  la  présente  Loi  consistent  à:     a-­‐  Créer  le  Système  National  du  Sport  Haïtien;     b-­‐  Élaborer  et  mettre  en  œuvre  le  Plan  National  de  développement  des  Activités  Physiques  et   du  Sport;     c-­‐  Implanter  l'Éducation  Physique  et  Sportive  (EPS)  dans  le  système  éducatif  haïtien;     d-­‐   Promouvoir   et   développer   la   pratique   sportive   dans   les   écoles,   les   universités   et   centres   professionnels,   dans   les   quartiers   et   communes   ainsi   que   dans   les   entreprises   publiques   et   privées;     e-­‐  Définir  un  plan  national  de  développement  des  Équipements  Sportifs  aux  niveaux  communal,   départemental  et  national;     f-­‐  Créer  un  Fond  National  pour  le  développement  du  Sport;     g-­‐  Réguler  la  pratique  du  sport  sur  tout  le  territoire  national.  
  7. 7.               SECTION  B.-­‐  DES  OBJECTIFS  RECTEURS  DE  LA  LOI     Article  3.-­‐   Pour   garantir   l'accès   de   tous   les   haïtiens   sans   distinction   de   sexe,   de   race,   de   religion   et   d'appartenance  politique  à  la  connaissance  et  à  la  pratique  du  sport  l'État  prend  en  compte  les   objectifs  recteurs  suivants:     a-­‐  Mettre  en  œuvre  la  Politique  Nationale  de  Sport  dans  toutes  ses  composantes;     b-­‐Implanter   l'Éducation   Physique   et   Sportive   (EPS)   comme   matière   d'enseignement   dans   le   Système  Éducatif  Haïtien;     c-­‐  Encourager,  protéger,  accompagner  et  réguler  les  Associations  Sportives  afin  de  renforcer  le   cadre  institutionnel  du  sport;       d-­‐  Coordonner  la  gestion  sportive  par  le  biais  des  structures  étatiques  bien  définies  au  niveau   national,  départemental  et  communal;     e-­‐  Encourager  la  création  des  espaces  qui  facilitent  la  pratique  de  l'activité  physique,  du  sport  et   des  loisirs  sains  comme  habitude  de  santé  et  d'amélioration  de  la  qualité  de  vie  et  du  bien-­‐être   de  l'haïtien  spécialement  dans  les  secteurs  sociaux  les  plus  vulnérables;     f-­‐   Formuler   et   exécuter   des   programmes   spéciaux   d'activité   physique   et   de   sport   pour   les   personnes  à  capacités  réduites  et  celles  du  troisième-­‐âge;     g-­‐   Promouvoir   le   sport   communautaire   et   dans   les   quartiers   comme   moyen   pour   assurer   la   bonne  gestion  du  temps  de  la  population  spécialement  de  la  jeunesse  haïtienne;     h-­‐  Encourager  et  planifier  le  sport  compétitif  et  de  Haut  Niveau  conjointement  avec  le  Comité   Olympique  Haïtien,  les  Fédérations  Sportives  et  les  autres  acteurs  compétents  tout  en  veillant   au  développement  des  principes  du  mouvement  olympique;     i-­‐  Former  professionnellement  le  personnel  nécessaire  pour  améliorer  la  qualité  technique  et  la   gestion   sportive   tout   en   actualisant   et   en   perfectionnant   de   manière   permanente   leurs   connaissances;    
  8. 8. j-­‐  Stimuler  l'investigation  scientifique  des  sciences  appliquées  au  sport  pour  l'amélioration  de   ses  techniques  et  la  modernisation  du  sport  haïtien  en  général;     k-­‐   Planifier,   programmer   et   contrôler   la   construction   des   installations   sportives   tout   en   respectant  les  normes  et  principes  en  la  matière;     l-­‐  Veiller  à  l'application  et  au  respect  des  normes  établies  pour  la  sécurité  des  participants  et   des  spectateurs  lors  des  activités  sportives,  dans  le  contrôle  médical  des  sportifs  ainsi  que  les   conditions  physiques  et  sanitaires  des  espaces  sportifs;     m-­‐  Stimuler  la  participation  de  la  jeunesse  spécialement  des  femmes  dans  toutes  les  activités     physiques  et  sportives  à  l'échelle  nationale;     n-­‐   Fomenter   la   sécurité   sociale   adéquate   pour   les   sportifs   et   veiller   à   son   application   permanente;     o-­‐   Favoriser   les   manifestations   sportives   ou   ludiques   comme   expressions   culturelles,   folkloriques  ou  traditionnelles  lors  des  fêtes  nationales  afin  de  construire  une  identité  nationale   par  le  truchement  du  sport;     p-­‐  Veiller  à  ce  que  les  communes  soient  dotées  de  normes  urbanistiques  incluant  la  réserve  des   espaces  suffisants  et  des  infrastructures  minimales  pour  couvrir  les  besoins  sociaux  et  collectifs   à  caractère  sportif;     q-­‐  Créer  un  fond  national  permettant  de  mettre  à  exécution  la  politique  nationale  du  sport;     r-­‐Contribuer   au   développement   de   l'éducation   familiale,   scolaire   et   extra   scolaire   de   l'adolescent  et  de  la  jeunesse  afin  d'utiliser  le  sport  comme  éléments  fondamentaux  dans  le   processus  de  la  formation  intégrale  tant  du  citoyen  que  de  la  société  haïtienne.      SECTION  C.-­‐  DES  ORGANES  D'APPLICATION   Article  4.-­‐   En   vue   de   concrétiser   les   objectifs   fixés,   l'État   définit   dans   les   limites   de   sa   compétence   les   Organes  d'application  qui  concourront  à  l'exécution  de  la  présente  loi.     Sous-­‐section  C.1-­‐  DU  MINISTERE  DE  LA  JEUNESSE  DES  SPORTS  ET  DE  L'ACTION  CIVIQUE     Article  5.-­‐   La  promotion,  la  planification,  l'organisation,  la  coordination,  la  régulation  l'implémentation  la   vigilance  et  le  contrôle  de  la  pratique  du  sport  sur  tout  le  territoire  national  constituent  une   mission   de   l'État.   Elle   est   exercée   par   le   Ministère   de   la   Jeunesse,   des   Sports   et   de   l'Action   Civique   (MJSAC)   par   délégation   du   Premier   Ministre.   En   conséquence   le   MJSAC   représente   l'Autorité  Suprême  dans  l'exécution  de  cette  loi.      
  9. 9. Sous-­‐section  C.2-­‐.-­‐    DU  MINISTERE  DE  L'EDUCATION  NATIONALE  ET  DE  LA  FORMATION   PROFESSIONNELLE(MENFP)   ARTICLE  6.-­‐    Dans   l'accomplissement   des   dits   objectifs   le   Ministère   de   l'Éducation   Nationale   et   de   la   Formation   Professionnelle(MENFP)   représente   le   second   garant   de   l'État   dans   la   hiérarchie   institutionnelle  du  sport  national.  Il  est  le  seul  responsable  de  l'enseignement  de  l'Éducation   Physique  et  du  Sport.  Toutefois,  les  formations  et  perfectionnements  permettant  l'exercice  des   différentes  professions  d'enseignement  ou  d'encadrement  des  activités  physiques  et  sportives   peuvent  être  placés  sous  l'autorité  du  Ministère  chargé  des  Sports.     Sous-­‐section  C.3-­‐  DES  AUTRES  INSTITUTIONS  PUBLIQUES  CONCERNEES   ARTICLE  7.-­‐   Les  Activités  Physiques  et  Sportives  constituent  un  champs  sectoriel  transversal  qui  participe  au   développement   harmonieux   et   intégré   des   pouvoirs   publics   dans   l'accomplissement   de   sa   mission   d'intérêt   collectif.   A   cet   effet,   les   Ministères   de   la   Santé   Publique,   de   la   Justice,   de   l'Intérieur  et  des  Collectivités  Territoriales,  de  l'Environnement  ainsi  que  celle  de  la  Culture  et   des  Affaires  Sociales  concourront  conjointement  avec  le  MJSAC  à  la  mise  en  place  des  plans  de   développement  du  sport  en  rapport  à  leur  domaine  respectif.        SECTION  D.-­‐  DES  PRINCIPES  FONDAMENTAUX  DU  SPORT       ARTICLE  8.-­‐  DROIT  SOCIAL   Le  Sport,  l'Éducation  Physique  et  Sportive,  les  Loisirs  sains  sont  des  éléments  fondamentaux  de   l'être  humain  et  conforment  un  droit  humain  et  social  spécialement  en  faveur  de  la  jeunesse   haïtienne.   Leur   promotion,   leur   développement   et   leur   pratique   font   partie   intégrante   du   service   public   éducatif   et   constituent   des   dépenses   publiques   sociales   à   partir   des   principes   universellement  reconnus.     ARTICLE  9.-­‐  PARTICIPATION  CITOYENNE  ET  COMMUNAUTAIRE   Tous  les  haïtiens  vivant  sur  le  territoire  national  ont  droit  à  la  pratique  du  sport  et  des  loisirs   sains.   Ainsi,   l'État   prendra   toutes   les   dispositions   nécessaires   afin   que   les   adolescents,   les   femmes,  les  handicapés  et  les  personnes  du  troisième-­‐âge  ont  accès  à  la  pratique  des  activités   physiques  et  des  sports  de  manière  individuelle,  familiale  ou  collective.     ARTICLE  10.-­‐  INTEGRATION  FONCTIONNELLE   Les  Entités  Publiques  et  Privées  œuvrant  à  la  promotion,  au  développement  et  à  la  pratique  du   sport   concourront   de   manière   harmonieuse   et   concertée   à   l'accomplissement   de   ses   fins   à   travers  l'intégration  des  fonctions,  des  actions  et  des  ressources  dans  les  termes  établis  par  la   présente  loi.     ARTICLE  11.-­‐  ETHIQUE  SPORTIVE  
  10. 10. La  pratique  du  sport  préservera  la  compétition  saine,  le  fair-­‐play  et  le  respect  des  normes  et   règlements  de  telles  activités.  Les  Entités  Sportives  et  les  participants  des  différentes  pratiques   sportives   doivent   se   soumettre   à   leurs   régimes   disciplinaires   respectifs,   sans   préjudice   des   responsabilités  légales  pertinentes.               CHAPITRE  II   DU  SPORT     SECTION  A.-­‐  DE  LA  DEFINITION  ET  DE  LA  CLASSIFICATION     ARTICLE  12.-­‐  DE  LA  DEFINITION   Le  Sport  en  général  est  la  conduite  humaine  caractérisée  par  une  activité  physique,  ludique,   émotionnelle   pratiquée   de   manière   individuelle   ou   collective   dans   l'intention   d'exprimer   ou   d'améliorer  sa  condition  physique  ou  psychique,  d'obtenir  des  résultats  en  compétions  par  le   truchement   des   institutions   et   des   normes   fixées   à   cet   effet     tout   en   générant     des   valeurs   morales,  civiques  et  sociales.             ARTICLE  13.-­‐  DE  LA  CLASSIFICATION   Le  Sport  se  classifie  en  deux  (2)  grandes  composantes  qui  sont:   a-­‐  LE  SPORT  SOCIAL   b-­‐  LE  SPORT  DE  HAUT  NIVEAU     SECTION  B.-­‐  DU  SPORT  SOCIAL     ARTICLE  14.-­‐     Le  sport  social  se  définit  comme  l'utilisation  de  la  pratique  des  activités  physiques  et  des  sports   à   des   fins   éducatives,   de   loisirs   sains,   de   santé,   d'épanouissement   et   de   développement   physique  de  manière  individuelle  ou  collective  pour  le  bien-­‐être  de  la  communauté.  A  cet  effet,   l'État  garantit  le  droit  de  tous  les  haïtiens  sans  distinction  de  couleur,  de  sexe,  de  religion  et   d'appartenance   politique   à   sa   pratique.   Ainsi,   le   sport   social     se   développe   sous   les   formes   suivantes:     Sous-­‐section  B-­‐1:  DU  SPORT  SCOLAIRE  ET  UNIVERSITAIRE   a-­‐  Le  Sport  Scolaire:    
  11. 11. Le  sport  scolaire  est  l'ensemble  des  activités  physiques  et  sportives  pratiquées  à  l'école  sous   forme  de  jeux  sportifs.  Il  facilite  le  développement  psychomoteur  de  l'élève  tout  en  constituant   un  conformateur  de  sa  personnalité.     b-­‐  Le  Sport  Universitaire     Le   Sport   Universitaire   est   celui   qui   complémente   la   formation   des   étudiants   en   éducation   Supérieure.   L'État   prend   toutes   les   dispositions   nécessaires   en   vue   de   faciliter   l'accès   aux   activités  physiques  et  sportives  dans  les  centres  universitaires  et  polytechniques.  Ainsi,  d'autres   dispositions  légales  définiront  les  programmes  académiques  et  de  bien-­‐être  universitaire  des   institutions   éducatives.   Sa   régulation   se   fera   en   conformité   avec   les   normes   régissant   l'éducation  supérieure.         Sous-­‐section  B-­‐2:  DU  SPORT  CORPORATIF  ET  COMMUNAUTAIRE     c-­‐  Du  Sport  Corporatif   Le   Sport   Corporatif   est   l'ensemble   des   activités   physiques   ou   sportives   organisées   dans   les   entreprises  publiques  ou  privées  afin  de  faciliter  les  travailleurs  à  se  divertir,  de  se  distraire  ou   de  jouer  sainement  tout  en  leur  facilitant  leur  développement  personnel,  la  libération  dans  le   travail,  la  récupération  psychobiologique,  l'intégration  et  l'amélioration  de  leur  performance  au   travail.     d-­‐  Du  Sport  Communautaire   Le   Sport   Communautaire   est   l'ensemble   des   activités   physiques,   sportives   et   ludiques   organisées  dans  les  quartiers,  les  espaces  libres,  les  communautés  organisées  ou  toute  autre   aire  libre  à  des  fins  de  divertissement,  de  santé,  de  développement  physique,  d'intégration  et   de  socialisation  en  faveur  de  toutes  les  couches  de  la  population.     SECTION  C.-­‐DU  SPORT  DE  HAUT  NIVEAU   ARTCLE  15.-­‐   Le  Sport  de  Haut  Niveau  est  considéré  comme  la  forme  de  la  pratique  sportive  organisée  à  des   niveaux  supérieurs  par  les  Fédérations  sportives  nationales  et  des  ligues  sportives.  Il  est  régit   sur  le  plan  institutionnel  et  juridique  par  deux  grands  régimes  à  savoir:  Le  Sport  Amateur  et  le   Sport  Professionnel.     Sous-­‐section  C-­‐1:  DU  SPORT  AMATEUR  ET  PROFESSIONNEL   ARTICLE  16.-­‐     Le  Sport  amateur  est  une  activité  physique  ou  sportive  à  titre  bénévole  ou  volontaire  exercée   par  une  personne  ou  une  association  dûment  habilitée,  moyennant  d'un  défraiement,  c'est-­‐à-­‐ dire  d'une    rémunération  et  qui  exerce  une  mission  d'utilité  publique  à  caractère  sportif.     ARTICLE  17.-­‐   Le  Sport  professionnel  est  une  activité  économique  étroitement  liée  aux  impératifs  et  aux  aléas   de   la   compétition   sportive,   dont   la   nature   et   les   conditions   d'exercice   ont   une   incidence   nécessaire   sur   les   conditions   d'emploi,   de   travail,   de   rémunération   ainsi   que   les   garanties  
  12. 12. sociales    à  définir  pour  les  salariés.  Ainsi,  le  sportif  professionnel  est  la  personne  qui  exerce  une   ou   plusieurs   activités   sportives   aux   fins   de   réaliser,   non   seulement   une   performance,   mais   encore  des  bénéfices  lui  procurant  un  revenu  nécessaire  à  son  existence.             Sous-­‐section  C-­‐2:  DU  SPORT  DE  FORMATION  ET  DE  COMPETITION   ARTICLE  18.-­‐     Le  Sport  de  formation  est  une  vision  de  l'État    ayant  comme  finalité  l'apport  de  sa  contribution   au   développement   intégral   de   l'individu   ou   du   pratiquant.   Il   comprend   les   processus   d'initiation,  de  formation  et    de  perfectionnement  des  sportifs.  Aussi,  il  prend  en  compte  la   formation  de  tous  les  intervenants  ainsi  que  des  dirigeants  sportifs.     ARTICLE  19.-­‐   Le   Sport   de   compétition   est   l'ensemble   des   tournois,   championnats,   coupes,   évènements   et   manifestations   sportives   organisés   par   des   personnes   physique   ou   morale   reconnues   à   cet   effet.  La  finalité  poursuivie  est  l'amélioration  du  niveau  technique  du  sport  national.       SECTION  D.-­‐  DE  L  'ASSOCIATION  AUX  ASSOCIATIONS  SPORTIVES     ARTICLE  20.-­‐  DES  ASSOCIATIONS  SPORTIVES     Au  terme  de  la  présente  loi,  l'Association  se  définit  comme  une  convention  par  laquelle  deux   (2)  ou  plusieurs  personnes  mettent  en  commun,  d'une  façon  permanente,  leurs  connaissances   ou  leurs  activités  dans  un  but  autre  que  de  partager  des  bénéfices.  Elle  est  régie,  quant  à  sa   validité,  par  les  principes  généraux  du  droit  applicables  aux  contrats  et  obligations.       En   attendant   la   mise   en   application   du   cadre   légal   en   la   matière,   les   associations   sportives   forment  des  groupements  sportifs,  à  but  non  lucratif,  jouissant  pour  certaines  d'entre  elles  de   la   personnalité   juridique   et   qui   ont   pour   objet   la   promotion   et   l'organisation   d'une   ou   de   plusieurs   disciplines   sportives.   Elles   peuvent   se   constituer   en   union   d'associations,   formées   autour  d'un  seul  ou  de  plusieurs  disciplines  sportives  qui  y  sont  affiliées  et  reconnues  par  l'État   ainsi  que  les  licenciés  à  titre  individuel.     ARTICLE  21.-­‐  DU  MOUVEMENT  ASSOCIATIF     Le  Mouvement  associatif  est  le  regroupement  d'un  ensemble  d'Entités  Sportives,  à  caractère   privé  organisées  de  manière  hiérarchique  dans  le  but  de  développer  des  activités,  des  projets  et     des  programmes  du  sport  de  compétition  aux  niveaux  communal,  départemental  et  national.   L'État   prend   toute   les   dispositions   légales   nécessaires   en   vue   de   renforcer   le   mouvement   associatif  haïtien.     ARTICLE  22.-­‐  
  13. 13. Les  Associations  Sportives  se  divisent  en  trois  grandes  catégories:     a-­‐  Les  Associations  Sportives  Nationales;   b-­‐  Les  Associations  Sportives  Départementales;   c-­‐  Les  Associations  Sportives  Communales.         ARTICLE  23.-­‐  DES  ACTIVITES  PHYSIQUES  ET  SPORTIVES  (APS)   Les  activités  Physiques  et  Sportives  représentent  un  conformateur  de  l'éducation,  de  la  culture,   de   l'intégration   et   de   la   vie   sociale.   Elles   concourent   aussi   à   la   santé   publique.   L'État   et   la   société   civile   dans   toutes   ses   composantes   ont   intérêt   à   participer   à   leur   promotion   et   leur   développement  sur  tout  le  territoire  de  la  République.     Les  Pouvoirs  Publics,  les  collectivités  territoriales,  les  associations  sportives,  les  entreprises  et   leurs   institutions   sociales   contribuent   à   leur   promotion   et   au   développement   des   activités   physiques  et  sportives  pour  tous.     ARTICLE  24.-­‐  DU  SPORT  POUR  TOUS   L'État   est   responsable   sur   tout   le   territoire   national   de   la   promotion,   de   l'organisation,   du   développement  et  de  la  régulation  des  activités  physiques,  des  loisirs  sains  et  du  sport  pour   tous  sans  distinction  de  couleur,  de  religion,  de  sexe,  de  l'âge  et  de  statut  social.     SECTION  E.-­‐  DE  L'EDUCATION  PHYSIQUE  ET  SPORTIVE  (EPS)   ARTICLE  25.-­‐     Le   Ministère   de   l'Éducation   Nationale   et   de   la   Formation   Professionnelle   (MENFP)   est   responsable  de  l'enseignement  de  l'éducation  physique  et  sportive  (EPS)  sur  tout  le  territoire  de   la  République.  Il  assure  ou  contrôle  conjointement  avec  le  Ministère  de  la  Jeunesse,  des  Sports   et   de   l'Action   Civique   (MJSAC)   en   accord   avec   toutes   les   autres   parties   intéressées,   l'organisation  des  formations  conduisant  aux  différentes  professions  des  activités  physiques  et   sportives  et  la  délivrance  des  diplômes  correspondants.     ARTICLE  26.-­‐   L'éducation  physique  et  sportive  et  le  sport  scolaire  et  universitaire  participent  à  la  réforme  du   système  éducatif,  à  la  lutte  contre  l'échec  scolaire  et  à  la  réduction  des  inégalités  sociales  et   culturelles  en  Haïti.       ARTICLE  27.-­‐   L'État,   représenté   par   le   MENFP   et   le   MJSAC   définissent   des   programmes   scolaires   de   l'éducation  physique  et  sportive  (EPS).  Cet  enseignement  est  sanctionné  par  des  examens  et   concours,  compte  tenu  des  indications  médicales.     ARTICLE  28.-­‐  
  14. 14. L'enseignement  de  l'éducation  physique  et  sportive  est  dispensé  dans  les  écoles  maternelles,   fondamentales  et  dans  les  établissements  d'enseignement  du  second  degré  et  d'enseignement   technique.     ARTICLE  29.-­‐   Les   établissements   de   l'enseignement   supérieur   organisent   et   développent   la   pratique   des   activités   physiques   et   sportives   des   étudiants   et   de   leur   personnel   conformément   aux   dispositions  règlementaires  relatives  à  l'enseignement  supérieur  en  Haïti.  A  cet  effet,  Ils  doivent   disposer  des  installations  sportives  favorisant  la  pratique  des  APS  au  profit  des  étudiants  et  du   personnel.     Les  formations  en  activités  physiques  et  sportives  sont  dispensées  dans  ces  établissements.  Il   leur  est  recommandé  d'inscrire  dans  leur  programme  d'étude  des  matières  liées  aux  sciences   sportives.       ARTICLE  30.-­‐   L'organisation  et  les  programmes  de  l'éducation  physique  et  sportive  dans  les  établissements   d'enseignement  et  de  formation  professionnelle  et  dans  les  établissements  spécialisés    tiennent   compte  des  spécificités  liées  aux  différentes  formes  d'handicaps.     Les   éducateurs   et   les   enseignants   facilitent   par   une   pédagogie   adaptée   l'accès   des   jeunes   handicapés  à  la  pratique  régulière  d'activités  physiques  et  sportives.     Une  formation  spécifique  aux  différentes  formes  d'handicaps  est  donnée  aux  enseignants  et   aux  éducateurs  sportifs,  pendant  leur  formation  initiale.           CHAPITREIII   DU  SYSTEME  NATIONAL  DU  SPORT  HAITIEN     SECTION  A.-­‐  DE  LA  DEFINITION  ET  DES  OBJECTIFS   ARTICLE  31.-­‐    DE  LA  DEFINITION   Le   Système   National   du   Sport   Haïtien   (SNSH)   est   articulé   par   l'approche,   la   vision   et   l'articulation   qui   résultent   de   l'ensemble   des   Organismes   Publics   et   des   Entités   Sportives   privées  qui  concourent  afin  de  faciliter  l'accès  de  la  communauté  haïtienne  à  la  pratique  des   activités  physiques,  du  sport  et  des  loisirs  sains.         ARTICLE  32.-­‐DES  OBJECTIFS  GENERAUX    Le   Système   National   du   Sport   Haïtien   a   pour   objectif   principal   de   mettre   à   exécution   la   Politique  Nationale  de  Sport.  Aussi,  il  permet  de  générer  et  d'offrir  à  la  jeunesse  haïtienne  les  
  15. 15. opportunités  de  participer  aux  processus  d'initiation,  de  formation  et  de  perfectionnement  de   la   pratique   sportive   comme   contribution   au   développement   intégral   de   l'individu   et   à   la   création   d'une   culture   physique   pour   l'amélioration   de   la   qualité   de   vie   de   la   population   haïtienne.           ARTICLE  33.-­‐   Le  SNSH  a  entre  autres  les  objectifs  suivants:     a-­‐    Établir  les  mécanismes  permettant  la  promotion,  la  massification  et  le  développement  des   activités  physiques  et  du  Sport  à  travers  l'intégration  fonctionnelle  des  organismes,    des  entités,   des  programmes  et  des  ressources  du  système;       b-­‐   Établir   et   organiser   les   modalités   et   les   formes   de   participation   communautaire   dans   la   promotion,  le  développement  et  la  pratique  du  sport  qui  assurent  le  respect  des  principes  de   participation  citoyenne;     c-­‐  Fixer  un  ensemble  de  normes  harmonieuses  qui  régule  la  promotion,  la  massification  et  le   développement  de  la  pratique  du  sport  tout  en  précisant  les  mécanismes  de  surveillance  et  de   contrôle  pour  son  accomplissement.     ARTICLE  34.-­‐   Le   Système   National   du   Sport   Haïtien   étend   son   objet   à   travers   des   plans,   programmes   et   projets   liés   au   sport   scolaire,   au   sport   universitaire,   au   sport   communautaire,   au   sport   de   formation,   au   sport   de   haut   niveau,   aux   équipements   sportifs   et   à   son   financement   par   le   truchement  des  Entités  publiques  et  privées  qui  font  partie  du  système.           SECTION  B.-­‐DE  L'ORGANISATION  DU  SYSTEME  NATIONAL  DU  SPORT  HAITIEN     ARTICLE  35.-­‐   Le  Système  National  du  Sport  Haïtien  (  SNSH)  est  composé  d'Organismes  Publics  et  d'Entités   Sportives  privées  qui  concourent  de  manière  intégrée  et  fonctionnelle  à  accomplir  une  mission   d'utilité  publique  de  promotion  et  de  développement  du  sport  national.     ARTICLE  36.-­‐   Les  niveaux  hiérarchiques  des  Organismes  Publics  et  Entités  Sportives  Privées  du  SNSH:     a-­‐  NIVEAU  NATIONAL:  Le  Ministère  de  la  Jeunesse,  des  Sports  et  de  l'Action  Civique  (MJSAC)-­‐     Le  Ministère  de  l'Éducation  Nationale  et  de  la  Formation  Professionnelle  (MENFP)-­‐    Le  Ministère  
  16. 16. de   la   Santé   Publique   et   de   la   Population   (MSPP)-­‐   Les   Autres   Entités   Publiques.-­‐   Le   Comité   Olympique   Haïtien   (COH),   les   Fédérations   Sportives   Nationales     et   les   autres   types   d'associations  sportives;     b-­‐   NIVEAU   DEPARTEMENTAL:   Les   Directions   Départementales   des   Ministères   suscités-­‐   Les   Associations  Sportives  fédérées-­‐  Les  Associations  Sportives  Départementales;  Les  Associations   Sportives  Scolaires,  Universitaires  et  Corporatives  dûment  reconnues.     c-­‐   NIVEAU   COMMUNAL:   Les   structures   sportives   du   MJSAC-­‐   les   Associations   Sportives   communales,   les   Associations   Sportives   Scolaires,   Universitaires,   Corporatives,   Communautaires  et  autres.         SECTION  C.-­‐DES  ORGANISMES  PUBLICS     ARTICLE  37.-­‐   Les  Organismes  Publics  qui  font  partie  du  SNSH  sont  les  suivants:      Le  Ministère  de  la  Jeunesse,  des  Sports  et  de  l'Action  Civique  (MJSAC).  Il  représente  l'Autorité   Suprême  du  Sport  Haïtien.  Il  est  composé  d'un  ensemble  de  directions  départementales  et  des   structures  déconcentrées  qui  facilitent  l'implémentation  de  la  politique  sportive.       Le  Ministère  de  l'Éducation  Nationale  et  de  la  Formation  Professionnelle  (MENFP)  représente  le   deuxième  maillon  de  l'État  dans  l'organisation  du  sport  à  niveau  national.       Ensuite,   le   Ministère   de   la   Santé   Publique   et   de   la   Population   constitue   le   troisième   pilier   majeur  qui  participe  à  la  promotion  et  au  développement  des  activités  physiques  et  sportives   pour  l'amélioration  de  la  santé  de  la  population  haïtienne.      Toutefois,  d'autres  Organismes  Publics  peuvent  concourir  en  temps  et  lieux  à  la  promotion  et   au  développement  du  sport  national.        Sous-­‐section  c-­‐1.-­‐  DU  MJSAC     ARTICLE  38.-­‐  DE  LA  MISSION   Le  Ministère  de  la  Jeunesse,  des  Sports  et  de  l’Action  Civique  a  pour  mission  de  formuler  la   politique   nationale   de   Sport   et   de   veiller   à   sa   mise   en   œuvre.   Il   assure   la   régulation   et   le   contrôle  de  toutes  actions  publiques  ou  privées  relevant  de  sa  mission.     ARTICLE  39.-­‐  DE  SES  ATTRIBUTIONS  
  17. 17.  Il  est  l'Autorité  Suprême  de  l'Etat  chargé  d'organiser,  de  planifier,  de  diriger  et  de  coordonner   le  Système  National  du  Sport  Haïtien.  Pour  accomplir  sa  mission,  le  Ministère  de  la  Jeunesse,   des  Sports  et  de  l’Action  Civique  exerce  les  attributions  suivantes  :     a-­‐Formuler  et  mettre  en  œuvre  les  politiques  et  stratégies  en  matière  de  sport  dans  le  cadre   des  politiques  nationales  de  l’État  ;     b-­‐   Formuler   les   propositions   et   les   orientations   stratégiques   pour   le   développement   du   sport  et  de  l'éducation  physique;     c-­‐  Coordonner  le  Système  National  du  Sport  pour  l'accomplissement  de  ses  objectifs;     d-­‐  Promouvoir  et  réguler  la  participation  du  secteur  privé,  du  mouvement  sportif  dans  les   différentes  disciplines  sportives;     e-­‐  Evaluer  les  plans  et  programmes  des  autres  Organismes  et  Entités  sportives  dans  le  but   de  définir  les  sources  de  financement  et  les  procédures  en  vue  de  l'exécution  des  projets   qui  en  dérivent;     f-­‐   Définir   les   termes   de   coopération   technique   et   sportive   à   caractère   national   et   international  en  coordination  avec  les  autres  Entités  Publiques;     g-­‐   Exercer   les   fonctions   d'inspection,   de   vigilance   et   de   contrôle   sur   tous   les   organismes   sportifs   et   les   entités   sportives   qui   conforment   le   SNSH   sans   préjudice   aux   autres   organismes  publics  qui  remplissent  cette  même  fonction  dans  d'autre  secteur;     h-­‐  Donner  une  assistance  technique  aux  autres  entités  sportives  publiques  et  privées  dans  la   formulation  de  leurs  plans  sportifs  ainsi  que  dans  l'  exécution  de  leurs  projets  liés  au  sport   et  à  l'éducation  physique;         i-­‐  Célébrer  les  évènements  sportifs  de  concert  avec  les  autres  Entités  Publiques  ou  Privées,   nationales  ou  internationales  pour  la  promotion  et  la  valorisation  du  sport  et  ce,  dans  le   respect  scrupuleux  des  normes  en  vigueur;     j-­‐  Promouvoir  seul  ou  en  coopération  avec  les  autres  Entités  l'investigation  scientifique  à   travers  des  groupes  interdisciplinaires  dans  les  sciences  du  sport;     k-­‐  Encourager  la  formation  et  le  perfectionnement  des  cadres  haïtiens  dans  les  filières  de   l'ingénierie  du  sport  et  de  la  médecine  sportive;     l-­‐   Cofinancer   aux   Associations   Sportives   reconnues,   les   dépenses   opérationnelles   et   les   évènements   sportifs   nationaux   et   internationaux   en   conformité   avec   les   dispositions   en   vigueur  en  la  matière;    
  18. 18. m-­‐  Etablir  des  critères  de  Cofinancement  des  projets  issus  des  Entités  du  SNSH;     n-­‐   Donner   agrément   et   reconnaissance   légale   à   tous   les   types   d’organisations   ou   d’associations  sportives  évoluant  dans  leur  domaine  de  compétence;     o-­‐  Assurer  le  contrôle  et  la  supervision  de  toutes  les  organisations  et  associations  œuvrant   dans  ses  champs  de  compétence  ;     p-­‐  Entretenir  des  relations  avec  tous  les  organismes  nationaux  et  internationaux  œuvrant   dans  les  champs  de  sa  compétence  et  dans  les  limites  des  prérogatives  respectives  ;     q-­‐  Recommander,  préparer  et  organiser  la  participation  de  l’État  haïtien  à  des  conférences,   congrès  et  des  évènements  sur  le  sport,  l’éducation  physique,  les  activités  civiques,  socio-­‐ éducatives  et  de  loisirs  ;      r-­‐   Acquérir,   construire,   réhabiliter   et   gérer   ou   cogérer   des   installations   et   équipements   nécessaires  à  la  pratique  du  sport  et  des  activités  socioéducatives  ;     s-­‐  Encourager  et  promouvoir  la  création  et  le  développement  de  sociétés,    d’associations  et   de  groupements  à  vocation  sportive;     t-­‐  Définir  un  plan  national  de  formation  et  de  perfectionnement  dans  le  domaine  du  sport;     u-­‐  Créer  un  organisme  de  conciliation  et  d'arbitrage  dans  chaque  département  du  pays  et   participer  à  la  création  du  Tribunal  National  du  Sport  Haïtien.       ARTICLE  40.-­‐  DES  DIRECTIONS  DEPARTEMENTALES  DU  MJSAC    Il  est  établi  dans  chaque  chef-­‐lieu  de  Département  géographique  du  pays  une  représentation   territoriale  du  Ministère  dénommée  Direction  Départementale.  Ainsi,  le  MJSAC  dispose  de  dix   (10)  directions  départementales.     Article  41.-­‐   La  Direction  Départementale  est  la  structure  déconcentrée  du  Ministère  chargée  de  la  mise  en   œuvre  de  la  politique  sportive.  De  plus,  elle  exerce  les  fonctions  suivantes:   a-­‐  Travailler  conjointement  avec  les  autres  organismes  publics  et  privés  en  vue  de  la  promotion   du  sport  dans  le  département  et  dans  les  communes;   b-­‐  Représenter  le  Ministère  dans  toutes  les  activités  sportives  organisées  dans  le  département;   c-­‐   Veiller   au   respect   des   normes   dans   les   limites   des   attributions   du   Ministère   dans   le   département;  
  19. 19. d-­‐   Octroyer   reconnaissance   sportive   aux   associations   sportives   départementales   et   communales  qui  en  ont  fait  la  demande  formelle;   e-­‐   Evaluer,   contrôler,   superviser   la   construction   de   toutes   installations   sportives   dans   le   département  et  dans  les  communes  respectives;   f-­‐   Créer   une   structure   de   conciliation,   de   contentieux   et   d'arbitrage   conjointement   avec   les   autres  entités  sportives  du  département  et  des  communes  rattachées.  Cette  structure  étatique   représente  la  chambre  arbitrale  départementale  du  sport;   g-­‐  Organiser  des  activités  sportives  communautaires  de  concert  avec  les  associations  sportives   du  département;   h-­‐   Accomplir   toutes   autres   fonctions   relatives   à   la   mission   du   MJSAC   dans   le   cadre   de   la   présente  loi.   Article  42.-­‐  DES  SERVICES  TECHNIQUEMENT  DECONCENTRES   Afin   d’accomplir   sa   mission,   le   Ministère   de   la   Jeunesse,   des   Sports   et   de   l’Action   Civique   compte  sur  des  structures  déconcentrées  suivantes:   a-­‐   Les   Centres   sportifs,   les   parcs   sportifs   et   les   espaces   et   terrains   de   jeu   qui   sont   sous   sa   responsabilité  administrative;   b-­‐  Le  Centre  de  Formation  de  la  Croix-­‐des-­‐Bouquets;   c-­‐  L'école  Nationale  des  talents  Sportifs  de  la  Croix-­‐des-­‐Bouquets;   d-­‐  L'école  de  Formation  dénommée:  Institut  National  de  la  Jeunesse  et  des  Sports  (INJESS);   e-­‐  L'école  de  l'Espoir  sise  au  Ranch  de  la  Croix-­‐des-­‐Bouquets.     Article  43.-­‐   La  création  ainsi  que  le  mode  d’organisation  et  de  fonctionnement  des  Services  Techniquement   Déconcentrés  seront  déterminés  par  la  loi.      Sous-­‐section:   C-­‐2   DU   MINISTERE   DE   L'EDUCATION   NATIONALE   ET   DE   LA   FORMATION   PROFESSIONNELLE  (MENFP)     ARTICLE  44.-­‐  DE  SA  MISSION   Le  Ministère  de  l'Education  Nationale  et  de  la  Formation  Professionnelle  (MENFP)  dans  le  cadre   de   sa   mission   éducative   travaillera   conjointement   avec   le   MJSAC   dans   l'élaboration,   la   planification,   l'organisation,   la   coordination   et   l'exécution   du   plan   nation   de   l'éducation   physique  et  sportive.    Il  est  le  seul  garant  de  l'enseignement  de  l'EPS  sur  tout  le  territoire  de  la   République.  
  20. 20.   ARTICLE  45.-­‐  DE  SES  ATTRIBUTIONS   En  plus  de  sa  mission,  le  MENFP  exerce  les  attributions  suivantes:   a-­‐  Développer  les  curricula  de  formation  dans  le  domaine  des  EPS;   b-­‐  Rendre  l'Education  Physique  et  Sportive  fonctionnelle  et  effective  à  l'école;     c-­‐  Elaborer  les  plans  de  psychomotricité  pour  les  écoles  du  préscolaire;   d-­‐  Promouvoir  l'éducation  extrascolaire;   f-­‐  Veiller  à  ce  que  les  établissements  scolaires  publics  et  privés  disposent  d'espaces  de  jeu  pour   la  pratique  des  APS;   g-­‐  Elaborer  et  réguler  le  programme  de  certification  nationale  des  intervenants  en  EPS  à  l'école;   g-­‐  Evaluer,  contrôler  et  veiller  à  l'application  des  normes  en  la  matière.       Sous-­‐section  C-­‐3:  DU  MINISTERE  DE  LA  SANTE  PUBLIQUE  ET  DE  LA  POPULATION     ARTICLE  46.-­‐     Dans  le  cadre  de  la  présente  loi,  le  Ministère  de  la  Santé  et  de  la  Population  (MSPP)  a  pour   mission  de  définir  de  concert  avec  le  MJSAC  une  politique  de  promotion  de  la  santé  publique   par  le  sport  dans  le  but  d'améliorer  la  qualité  de  vie  et  du  bien-­‐être  de  la  population  haïtienne.       ARTICLE  47.-­‐   Pour  accomplir  sa  mission  le  MSPP  exercera  les  attributions  suivantes:   a-­‐  Définir  des  programmes  de  prévention  des  maladies  cardio-­‐vasculaires  par  le  truchement  des   APS;   b-­‐  Développer  un  programme  national  contre  l'obésité;   c-­‐  Promouvoir  et  implémenter  des  projets  nationaux  ayant  rapport  à  l'éducation  corporelle,  à  la   santé  nutritionnelle  et  à  la  santé  quotidienne;   d-­‐    Élaborer  et  implémenter  des  programmes  de  santé  scolaire  par  les  activités  physiques;   d-­‐   Évaluer,   contrôler   et   veiller   au   travail   des   intervenants   dans   le   domaine   de   la   médecine   sportive;   e-­‐  Préparer  et  réguler  le  programme  de  certification  nationale  des  intervenants  en  médecine  sportive;   f-­‐  Contribuer  à  mettre  sur  pied  un  programme  de  perfectionnement  en  médecine  sportive;     g-­‐  Disposer  de  base  de  données  sur  la  santé  publique  de  la  population  haïtienne;   h-­‐  Développer  un  programme  de  médecine  préventive  par  les  APS  pour  les  personnes  handicapées  et   celles  du  troisième-­‐âge.       SECTION  D.-­‐  DES  ENTITES  SPORTIVES  PRIVEES     ARTICLE  48.-­‐  
  21. 21. Les   Entités   Sportives   Privées   constituent   le   deuxième   jalon   du   Système   National   du   Sport   Haïtien.   Elles   sont   représentées   par   une   structure   composée   du   Comité   Olympique   Haïtien   (COH),   des   Fédérations   Sportives   Nationales   et   des   Associations   Sportives   nationales,   départementales  et  communales.             Sous-­‐section  D-­‐1.-­‐  Du  Comité  Olympique  Haïtien  (C.O.H)     ARTICLE  49.-­‐   Le  Sport  Associatif  est  coordonné  par  Le  Comité  Olympique  Haïtien  (COH),  personne  morale  de   droit   privé.   Il   coordonne   les   fonctions   d'intérêt   public   et   social   dans   toutes   les   disciplines   sportives   tant   sur   le   plan   national   que   sur   le   plan   international,   sans   préjudice   des   normes   internationales  qui  régulent  chaque  sport.         ARTICLE  50.-­‐   Le   COH   en   tant   qu'organisme   de   coordination   du   sport   associatif   a   pour   objet   principal   la   formulation,   l'intégration,   la   coordination   et   l'évaluation   des   plans,   programmes   et   projets   ayant  rapports:   1-­‐  Au  Sport  de  compétition;   2-­‐  Au  Sport  de  Haut  Niveau;   3-­‐  A  la  formation  des  ressources  propres  au  sport  associatif.     ARTICLE  51.-­‐   Le  Comité  Olympique  Haïtien  (COH)  conformément  aux  normes  qui  régissent  le  Système   National  du  Sport  Haïtien  (SNSH)  accomplira  les  fonctions  suivantes:     a-­‐  Représenter  le  mouvement  sportif  haïtien  au  sein  du  Mouvement  Olympique  International;     b-­‐  Faire  la  promotion  de  l'olympisme;     c-­‐Organiser  des  manifestations  liées  au  mouvement  olympique;     d-­‐  Veiller  et  faire  respecter  la  Charte  Olympique;       e-­‐  Élaborer,  en  coordination  avec  les  fédérations  et  associations  sportives  un  calendrier  unique   national  de  compétition  et  veiller  à  son  accomplissement  adéquat;    
  22. 22. f-­‐  Veiller  à  ce  que  les  fédérations,  groupements  et  associations  sportives  nationales  respectent   scrupuleusement   les   obligations   et   compromis   qu'exigent   les   organismes   sportifs   internationaux  auxquels  ils  sont  affiliés;     g-­‐  Coordonner  l'organisation  des  compétitions  et  des  évènements  sportifs  à  caractère  national   et  international  qui  se  déroulent  en  Haïti  et  la  participation  officielle  des  délégations  nationales   dans   les   compétions   régionales,   continentales   ou   internationales   en   conformité   avec   les   dispositions  et  les  normes  en  vigueur  en  la  matière;       h-­‐  Disposer  d'un  registre  spécial  des  associations  sportives  fédérées  ainsi  que  de  leurs  licenciés     aux  fins  d'élaborer  des  programmes  bénéfiques  en  leur  faveur;     i-­‐    Élaborer  et  développer  conjointement  avec  les  fédérations  sportives  le  plan  de  préparation   des   sportifs,   des   sélections   nationales   et   des   délégations   nationales   qui   prendront   part   aux   compétions  internationales  olympiques;     j-­‐  Présenter  au  MJSAC  un  plan  d'action  annuel  avant  le  début  de  chaque  exercice  fiscal;     k-­‐  Soumettre  à  l'État,  à  la  fin  de  chaque  activité  des  rapports  techniques  et  financiers  relatifs  au   montant  alloué  dans  le  cadre  des  projets  financés  par  le  Trésor  Public  Haïtien;       l-­‐  Définir  les  règles  déontologiques  du  sport  tout  en  veillant  à  leur  respect  scrupuleux;     m-­‐    Faire  la  promotion  des  emblèmes  olympiques  nationaux  dont  le  COH  est  propriétaire  au   niveau  national;     n-­‐  Mener  des  activités  d'intérêt  commun  au  nom  des  fédérations  ou  avec  elles,  en  collaboration   avec  l'État,  les  collectivités  territoriales  ou  tout  autre  partenaire  public  ou  privé;     o-­‐  Veiller  à  la  promotion  équitable  des  différentes  disciplines  sportives  dans  les  programmes  de   radiodiffusion  sonore,  de  télévision  out  d'internet;     p-­‐  Charger  d'une  mission  de  conciliation  dans  les  conflits  opposant  les  licenciés  c'est-­‐à-­‐dire  les   sportifs  fédérés,  les  groupements  sportifs  et  les  fédérations  sportives  nationales;     q-­‐  Représenter  le  Mouvement  sportif  dans  le  tribunal  National  du  sport;       r-­‐  Exercer  un  pouvoir  de  coordination  et  de  contrôle  sur  les  fédérations  sportives  affiliées.     ARTICLE  52.-­‐   Le  COH,  en  tant  que  gardien  de  l'Olympisme  est  un  organisme  à  but  non  lucratif  qui  jouit  d'une   personnalité  juridique.  A  ce  titre  Il  représente  le  Doyen  du  mouvement  sportif  national  et  en   même   temps   l'interlocuteur   privilégié   des   Pouvoirs   Publics.   Il   est   subordonné   aux   lois   nationales  ainsi  qu'aux  principes  et  aux  normes  de  la  Charte  Olympique  qui  le  gouvernent.  
  23. 23.   Sous-­‐section  D-­‐2  :  DES  FEDERATIONS  SPORTIVES  NATIONALES     ARTICLE  53.-­‐   Les   Fédérations   Sportives   Nationales   sont   des   Organismes   de   droit   privé,   à   but   non   lucratif,   constituées   en   Associations   ou   corporations   ou   des   deux,   avec   un   nombre   de   ligues   représentatives   ou   de   clubs   à   l'échelle   nationale.   Elles   ont   une   mission   d'utilité   publique   et   intègrent  le  Système  National  du  Sport  Haïtien  (SNSH).         ARTICLE  54  .-­‐FONCTIONS     Dans  le  cadre  de  leur  mission  d'intérêt  national,  les  Fédérations  Sportives  ont  pour  fonctions   principales:     a-­‐    Faire  la  promotion  de  leur  discipline  sportive  respective;     b-­‐  -­‐    Élaborer  un  plan  de  développement  national  de  leur  discipline  en  rapport  avec  la  politique   nationale  du  sport  haïtien;     c-­‐  Organiser  la  pratique  du  sport  dans  tout  le  pays  selon  les  normes  définies  en  la  matière;     d-­‐  Former  ou  participer  conjointement  avec  l'État  à  la  formation  et  au  perfectionnement  des   cadres  techniques  et  administratifs  de  chaque  discipline  sportive;     e-­‐   Disposer   d'un   Registre   National   Sportif   contenant   tous   les   licenciés,   les   techniciens,   le   personnel  administratif  ainsi  que  toutes  autres  données  jugées  utiles  et  importantes  relatives  à   la  discipline  sportive;     f-­‐   Présenter   un   Plan   d'action   annuel   au   MJSAC   contenant   tous   les   programmes,   projets,   indicateurs  de  résultat,  le  calendrier  national    et  international  des  compétitions  sportives  ainsi   qu'un  budget  bien  ventilé  relatif  aux  projets  et  activités  en  question;     g-­‐  Soumettre  un  rapport  technique  et  administratif  bien  charpenté  au  MJSAC  pour  les  suites   que  de  droit;     h-­‐   Travailler   avec   le   MJSAC   à   la   mise   sur   pied   des   écoles   de   Sport   au   niveau   communal,   départemental  et  national;     i-­‐  Soumettre  une  fiche  complète  avec  le  nom  de  trois  (3)  techniciens  par  Fédération  dont  le   MJSAC  choisira  l'un  d'entre-­‐deux  pour  jouer  le  rôle  de  Responsable  Technique  National;      
  24. 24. i-­‐  Créer  une  structure  de  conciliation  et  de  contentieux  sportif  dans  chaque  discipline  sportive.       ARTICLE  55.-­‐  LES  PROCEDURES  D'AGREMENT     Pour  les  effets  de  leur  agrément,  les  Fédérations  Sportives  Nationales  requièrent:     a-­‐  Leur  constitution  incluant  un  nombre  minimal  de  ligues  ou  de  clubs  sportifs  reconnus  à   travers  les  différents  départements  du  pays;     b-­‐    Leurs  Statuts  et  règlements;     c-­‐  Leur  personnalité  juridique  ainsi  que  leur  agrément  octroyés  par  le  MJSAC;     d-­‐  Leur  Reconnaissance  suivie  de  leur  Affiliation  octroyées  par  le  COH  ainsi  que  les  Fédérations   sportives  Internationales;     e-­‐  La  liste  des  licenciés  et  des  techniciens  sur  toute  l'étendue  du  territoire;     f-­‐  La  fiche  Technique  de  chaque  Association  sportive  reconnue;       Sous  section  D-­‐3:  DU  COMITE  NATIONAL  PARALYMPIQUE       ARTICLE  56.-­‐     Le  Comité  National  Paralympique  est  un  Organisme  de  droit  privé  constitué  comme  association   ou  corporation  par  des  sportifs  ayant  des  incapacités  physiques  ou  psychiques  ou  sensorielles   dans  le  but  de  promouvoir,  d'encourager,  d'organiser  des  activités  physiques  et  sportives  au   niveau   national   tout   en   impulsant   des   programmes   d'intérêt   public   et   social   pour   leur   intégration  dans  la  société  haïtienne.       ARTICLE  57.-­‐     Dans  le  cadre  de  sa  mission  d'utilité  publique  le  Comité  National  Paralympique  a  pour  fonctions   principales:     a-­‐    Faire  la  promotion  du  sport  paralympique  chez  les  handicapés;     b-­‐  -­‐  Élaborer  un  plan  de  développement  national  du  sport  paralympique;     c-­‐  Organiser  la  pratique  du  sport  selon  les  normes  définies  en  la  matière;     d-­‐  Former  ou  participer  conjointement  avec  l'État  à  la  formation  et  au  perfectionnement  des   cadres  techniques  et  administratifs  de  sport  paralympique;    
  25. 25. e-­‐   Disposer   d'un   Registre   National   Sportif   contenant   tous   les   licenciés,   les   techniciens,   le   personnel  administratif  ainsi  que  toutes  autres  données  jugées  utiles  et  importantes  relatives   au  sport  paralympique;     f-­‐  Représenter  le  sport  paralympique  haïtien  lors  des  compétions  et  évènements  tant  national   qu'international;     g-­‐   Présenter   un   Plan   d'action   annuel   au   MJSAC   contenant   tous   les   programmes,   projets,   indicateurs   de   résultat,   le   calendrier   national     et   international   des   compétitions   sportives   paralympiques  ainsi  qu'un  budget  bien  ventilé  relatif  aux  projets  et  activités  en  question;     h-­‐  Soumettre  un  rapport  technique  et  administratif  bien  charpenté  au  MJSAC  pour  les  suites   que  de  droit;     SECTION  E.-­‐  DES  AUTRES  ASSOCIATIONS  SPORTIVES     Sous-­‐section  E-­‐1:  DES    ASSOCIATIONS  SPORTIVES  NATIONALES   ARTICLE  58.-­‐   Le   Système   National   du   Sport   Haïtien   est   composé   également   par   d'autres   associations   sportives   nationales,   départementales   et   communales   qui   ont   pour   mission   publique   d'appliquer  et  de  faire  appliquer  la  politique  publique  de  sport  sur  tout  le  territoire  national.     ARTICLE  59.-­‐   Parmi  les  Associations  Sportives  Nationales  nous  retrouvons:     a-­‐  Les  Associations  Sportives  Corporatives;     b-­‐  Les  Associations  Sportives  Universitaires;     c-­‐  Les  Associations  Sportives  Scolaires;     d-­‐  Les  Sociétés  commerciales  à  objet  sportif;     f-­‐  Les  Ligues  nationales  du  sport  professionnel;     g-­‐  Les  Associations  de  la  Presse  Sportive;     h-­‐  Tous  aux  types  d'Associations  Sportives  reconnues.       Sous-­‐section  E-­‐2:  DES  ASSOCIATIONS  SPORTIVES  DEPARTEMENTALES       ARTICLE  60.-­‐    
  26. 26. Dans   le   but   d'encourager   et   de   mieux   organiser   la   pratique   du   sport   en   milieu   associatif   d'autres  types  d'associations  sportives  peuvent  être  créées  dans  chaque  département.  Parmi   ces  associations  nous  retrouvons:     a-­‐  Les  Associations  Sportives  Corporatives;     b-­‐  Les  Associations  Sportives  Scolaires;     c-­‐  Les  Associations  Sportives  des  handicapés;     d-­‐  les  Associations  Sportives  Universitaires;     e-­‐  Les  Ligues  Sportives  Départementales;   f-­‐  Les  Sociétés  commerciales  à  objet  sportif;       g-­‐Tous  autres  types  d'Associations  sportives  prévues  en  la  matière.       Sous-­‐section  E-­‐3:  DES  ASSOCIATIONS  SPORTIVES  COMMUNALES     ARICLE  61  .-­‐     L'État  haïtien  et  les  collectivités  territoriales  prendront  toutes  les  dispositions  nécessaires  en   vue  de  promouvoir  le  sport  dans  les  municipalités.  En  conséquence,  les  communes  haïtiennes   peuvent  disposer  des  associations  sportives  suivantes:     a-­‐  Les  Associations  Sportives  Communales;     b-­‐  Les  Associations  Sportives  Scolaires;     c-­‐  Les  Associations  Sportives  Universitaires;     d-­‐  Les  Associations  Sportives  de  quartier;     f-­‐  Les  Associations  Sportives  du  troisième  Age;     g-­‐  Les  Associations  Sportives    des  handicapés;     h-­‐  Tous  autres  types  d'associations  sportives  jugés  importants  et  qui  seront  définis  par  la  loi   générale  sur  les  associations  sportives.     Sous-­‐section  E-­‐4:  DES  ASSOCIATIONS  SPORTIVES  SCOLAIRES  ET  UNIVERSITAIRES     ARTICLE  62.-­‐   Une  association  sportive  est  créée  dans  tous  les  établissements  scolaires  du  second  degré.  
  27. 27.   L'État   et   les   collectivités   territoriales   favorisent   la   création   d'une   association   sportive   dans   chaque  établissement  du  premier  degré.       Les   associations   sportives   universitaires   sont   créées   à   l'initiative   des   établissements   de   l'enseignement  supérieur.     Les   associations   sportives   scolaires   et   universitaires   peuvent   bénéficier   de   l'aide   de   l'État.   Néanmoins,  elles  doivent  adopter  des  dispositions  statutaires  obligatoires.   Sous-­‐section  E-­‐5:  DES  GROUPEMENTS  ET  CLUBS  SPORTIFS     ARTICLE  63.-­‐  DES  GROUPEMENTS  SPORTIFS   Sous  réserve  des  dispositions  des  lois  relatives  aux  associations  en  général,  les  groupements   sportifs   sont   constitués   sous   forme   d'associations.   Ils   ne   peuvent   bénéficier   de   la   reconnaissance   qu'à   la   condition   d'avoir   rempli   les   formalités   définies   par   les   instances   et   institutions   concernées   et   au   regard   des   textes   y   relatifs.   La   reconnaissance   est   fondée   sur   l'existence   de   dispositions   statutaires   garantissant   le   fonctionnement   démocratique   de   l'association,  la  transparence  de  sa  gestion  et  l'égal  accès  des  femmes  et  des  hommes  à  ses   instances  dirigeantes.     Les  conditions  de  reconnaissance  et  du  retrait  de  la  reconnaissance  sont  déterminées  par  la  loi.       ARTICLE  64.-­‐  DES  CLUBS  SPORTIFS   Toute   association   sportive   reconnue   par   l'État   et   affiliée   à   une   ou   plusieurs   fédérations   sportives  nationales  agréées  et  qui  participe  habituellement  à  l'organisation  de  manifestations   sportives   et   qui   emploie   des   sportifs   pour   la   gestion   de   ces   activités   est   qualifiée   de   Club   Sportif.     Ces  clubs  sportifs,  en  raison  de  leurs  dispositions  statutaires  et  règlementaires  peuvent  être:   Des   Clubs   Promoteurs   Multisports   ou   Omnisport,   des   Clubs   Sociétaires.   Par   ces   effets,   cette   société  peut  prendre  la  forme:     a-­‐   D'une   société   à   responsabilité   limitée   ne   comprenant   qu'un   associé   dénommé   Entreprise   unipersonnelle  sportive  à  responsabilité  limitée;     b-­‐  D'une  société  anonyme  à  objet  sportif;     c-­‐  D'une  société  anonyme  sportive  professionnelle;     d-­‐  D'une  société  d'économie  mixte  sportive  locale.     Les  statuts  des  sociétés  constituées  par  les  associations  sportives  doivent  être  conformes  aux   lois  sur  les  associations  sportives  et  à  la  législation  commerciale  en  Haïti.  
  28. 28.   ARTICLE  65.-­‐    DU  DROIT  D'ASSOCIATION  SPORTIVE  SYNDICALE   Le  droit  d'  Association  sportive  syndicale  est  reconnue  par  la  présente  loi  afin  de  défendre  et  de   protéger   le   droit   de   leurs   groupements,   pratiquants   ou   associations   sportives   affiliées.   elle   respecte  les  formes  et  procédures  qui  sont  définies  en  la  matière.     ARTICLE  66.-­‐   D'autres   lois   relatives   aux   associations   spécialement   les   associations   sportives   viendront   compléter  cette  présente  disposition.   TITRE  II   DE  LA  POLITIQUE  NATIONALE  DU  SPORT  HAITIEN     CHAPITRE  IV   DES  PLANS  ET  PROGRAMMES  DE  DEVELOPPEMENT  DU  SPORT       SECTION  A.-­‐  DE  LA  DEFINITION  ET  DE  L'OBJET       ARTICLE  67.-­‐  DEFINITION     La  Politique  Nationale  du  Sport  Haïtien  (PNSH)  résulte  de  la  vision  de  l'État  et  de  ses  acteurs  de   définir  ensemble  des  plans,  stratégies  et  orientations  en  vue  de  la  promotion,  de  l'organisation,   du  développement  et  de  la  régulation  de  la  pratique  des  activités  physiques  et  du  sport  sur  tout   le  territoire  de  la  République  d'Haïti.       Ce   nouvel   instrument   de   développement   sportif   du   pays   sera   traduit   à   travers   des   Plans,   Programmes  et  Projets  conjointement  réalisés  entre  les  acteurs  publics  et  privés  du  secteur  afin   de   contribuer   à   l'amélioration   de   la   qualité   de   vie   et   du   bien-­‐être   de   l'Haïtien.   Aussi,   il   permettra  de  renforcer  le  sport  d'élite  national  en  vue  d'une  meilleure  projection  de  notre  pays   sur  les  plans  régional,  continental  et  mondial.     ARTICLE  68.-­‐  OBJET     L'objet   de   la   PNSH   consiste   à   mettre   en   œuvre   un   ensemble   de   Plans   Nationaux   du   Sport     permettant   de   réaliser,   par   l'entremise   du   Système   National   du   Sport   Haïtien,   les   objectifs   suivants:     a-­‐  Définir  conjointement  avec  le  MENFP  un  plan  national  d'Éducation  Physique  et  Sportive  à   l'École;    
  29. 29. b-­‐   Élaborer   en   partenariat   avec   le   MSPP   un   Plan   Stratégique   National   de   Promotion   et   de   Développement  des  Activités  Physiques  et  Sportives  à  caractère  social  et  communautaire  pour   tous  les  haïtiens  sans  distinction  de  sexe,  d'âge,  de  capacité,  de  religion  et  d'appartenance;     c-­‐Réaliser   de   concert   avec   les   autres   acteurs   publics   et   privés   un   Plan   de   Formation   et   de   Perfectionnement  graduel  des  cadres  et  techniciens  sportifs  haïtiens;     d-­‐   Mettre   sur   pied   un   Registre   Sportif   National   qui   contiendra   une   base   et   des   banques   de   données  nationales  du  sport  et  des  pratiquants  sportifs  haïtiens;     e-­‐  Accompagner  le  Mouvement  sportif  à  la  réalisation  du  Plan  de  Développement  du  Sport  de   Haut  Niveau;     f-­‐   Réguler   toutes   les   Associations   et   les   intervenants   sportifs   aux   niveaux   communal,   départemental  et  national;     g-­‐   Travailler   de   concert   avec   les   municipalités   en   vue   de   faciliter   la   déconcentration   et   la   décentralisation  effective  du  sport  dans  les  sections  communales;     h-­‐  Disposer  d'un  Fond  National  pour  la  Promotion  et  le  Développement  du  Sport;         i-­‐  Construire  et  implémenter  un  Plan  National  des  Infrastructures  Sportives;     j-­‐     Créer   une   structure   administrative   de   conciliation,   d'arbitrage   et   de   contentieux   dans   le   Système  du  Sport  Haïtien;     k-­‐   Créer   des   Programmes   Sportifs   avec   d'autres   institutions   tant   publiques   que   Privées   au   besoin;     l-­‐   Renforcer   juridiquement   le   secteur   sportif   haïtien   par   la   mise   en   place   d'un   cadre   légal   renforcé,  la  refonte  de  certains  codes  haïtiens  et  les  lois  d'application  en  la  matière;     ARTICLE  69.-­‐   En  attendant  l'élaboration  de  ces  instruments  techniques  et  légaux,  la  Politique  Nationale  de   Sport  compte  sur    un    ensemble  de  programmes  qui  lui  permettra  la  réalisation  des  objectifs     préalablement  définis.     SECTION  B.-­‐  DES  PROGRAMMES  LIES  A  L'EPS     ARTICLE  70.-­‐    DE  L'ENSEIGNEMENT  DE  L'EDUCATION  PHYSIQUE  ET  SPORTIVE  A  L'ECOLE     Des  Programmes  d'Enseignement    d'Éducation  Physique  et  Sportive  seront  obligatoires  à  l'école   et  sanctionnés  par  le  MENFP  et  feront  partie  du  curriculum  de  l'école  classique.  
  30. 30.   Ces   programmes   peuvent   faire   partie   des   examens   officiels   avec   un   coefficient   acceptable   pouvant  stimuler  l'excellence  académique.     ARTICLE  71.-­‐DES  APS  DANS  LES  ETABLISSEMENTS  SCOLAIRES   Dans   le   souci   de   renforcer   l'éducation   par   le   sport,   le   MJSAC   encourage   les   différents   établissements  publics  et  privés  à  organiser  des  activés  physiques  et  sportives  dans  leurs  écoles   respectives.  Ces  jeux  sportifs  offriront  aux  élèves  une  bonne  santé  physique  tout  en  participant   à  la  conformation  de  leur  bien-­‐être  moral  et  social.     SECTION  C.-­‐  DES  JEUX  SPORTIFS     Sous-­‐section  C-­‐1:  DES  JEUX  SPORTIFS  SCOLAIRES,  UNIVERSITAIRES  ET  POLYTECHIQUES       ARTICLE  72.-­‐  DES  JEUX  SPORTIFS  SCOLAIRES     Les  Jeux  Sportifs  Scolaires  sont  un  programme  national  du  sport  à  caractère  social  réalisé  par   l'État  par  le  biais  du  MJSAC  en  partenariat  avec  le  MENFP  dans  le  but  d'encourager  les  activités   sportives  dans  chaque  établissement  scolaire  du  pays  et  en  même  temps  de  réunir  les  meilleurs   sportifs  en  vue  d'organiser  des  jeux  sportifs  communaux,  départementaux  et  nationaux  dans   plusieurs  disciplines  sportives,  des  deux  (2)  sexes  dans  les  catégories  juvéniles.       ARTICLE  73.-­‐  DE  LA  COMMISSION  NATIONALE  DE  JEUX  SPORTIFS  SCOLAIRES   Afin  de  renforcer  l'organisation  de  ces  jeux  aux  niveaux  communal,  départemental  et  national,   le  MJSAC  crée  une  Commission  Nationale  des  Jeux  Sportifs  Scolaires  qui  a  pour  tâche  principale;   la   gestion,   l'organisation   et   le   suivi   de   ces   Jeux.   Une   circulaire   administrative   définira   les   membres,  leur  mandat  ainsi  que  le  statut  de  ladite  commission;         ARTICLE  74.-­‐  DES  APS  A  L'UNIVERSITE  ET  DANS  LES  ECOLES  POLYTECHNIQUES     Les  APS  à  l'Université  et  dans  les  Écoles  Polytechniques  sont  un  programme  défini  par  l'État   haïtien  aux  fins  de  créer  des  activités  physiques  et  sportives  dans  le  milieu  académique  en  vue   non   seulement   d'accroitre   les   capacités   intellectuelles   et   motrices   de   l'étudiant   haïtien   mais   aussi  d'introduire  la  culture  sportive  dans  le  cursus  académique  pour  une  meilleure  insertion   socio-­‐économique  par  la  filière  sportive  du  nouveau  citoyen  haïtien.     ARTICLE  75.-­‐  DES  JEUX  UNIVERSITAIRES  ET  POLYTECHNIQUES   En   vue   de   l'implémentation   de   la   Politique   Nationale   de   Sport,   le   MJSAC   de   concert   avec   l'Université  d'État  d'Haïti  et  le  MENFP  encouragent  l'organisation  des  jeux  sportifs  universitaires   et   polytechniques.   Des   Associations   Sportives   reconnues   à   cet   effet,   peuvent   réaliser   ces   manifestations  sportives  à  l'échelle  nationale.     ARTICLE  76.-­‐  
  31. 31. Pour   rendre   ces   programmes   effectifs,   il   est   formellement   recommandé   aux   différents   établissements  scolaires,  universitaires  et  écoles  polytechniques  de  se  doter  d'espace  de  jeux   interne   et   adéquat   pouvant   rendre   fonctionnelle   la   pratique   des   APS   dans   le   milieu   académique.   Toutefois,   ces   dits   établissements   peuvent   solliciter   au   besoin   l'usage   des   infrastructures   sportives   publiques   ou   privées   de   proximité   répondant   aux   normes   en   la   matière.     Sous-­‐section  C-­‐2:  DES  JEUX  CORPORATIFS  ET  PRE-­‐OLYMPIQUES   ARTICLE  77.-­‐  DES  JEUX  CORPORATIFS   Les  Jeux  Corporatifs  représentent  un  programme  stratégique  défini  par  l'État  dans  l'objectif  de   créer  un  espace  de  convivialité,  de  partage  et  d'intégration  fonctionnelle  entre  les  employeurs   et  les  employés  tant  dans  l'Administration  Publique  que  du  Secteur  Privé  en  vue  d'offrir  des   opportunités  de  bien-­‐être  par  le  loisir  sportif  et  en  même  de  renforcer  le  rendement  de  travail   dans  les  entreprises  haïtiennes.     ARTICLE  78.-­‐   Ces  activités  sportives  à  caractère  social  pourront  se  réaliser  par  l'entremise  des  Associations   Nationales  ou  Départementales  définies  par  la  présente  loi.  Ainsi,  les  projets  y  relatifs  seront   transmis  au  MJSAC  pour  l'accompagnement  jugé  utile  et  nécessaire.     ARTICLE  79.-­‐DES  JEUX  SPORTIFS  PRE-­‐OLYMPIQUES.     Sous   l'égide   du   COH,   l'Etat   haïtien   accompagne   le   mouvement   sportif   fédéral   dans   l'organisation   d'une   grande   compétition   sportive   intitulée:   Les   Jeux   Sportifs     Nationaux   Préolympiques.  L'objectif  de  ces  Jeux  consistent  en  la  préparation  adéquate  de  nos  athlètes   avant    les  éliminatoires  des  Jeux  Olympiques  (J.O.).  Ce  programme  de  renforcement  des  sports   fédérés  se  dérouleront  tous  les  deux  (2)  ans  avant  les  J.O.       SECTION  D.-­‐  DE  LA  SANTE  PAR  LES  ACTIVITES  PHYSIQUES  ET  SPORTIVES     ARTICLE  80.-­‐  LA  SANTE  AU  QUOTIDIEN      La  Santé  au  quotidien  est  un  vaste  programme  national  prévu  et  supporté  par  le  MJSAC,  le   MSPPP,  le  MENFP  ainsi  que  par  d'autres  acteurs  tant  publics  que  privés  dans  le  but  d'améliorer   la  qualité  de  vie  de  la  population  par  les  APS  et  en  même  de  gérer  le  temps  libre  des  jeunes  afin   de  les  protéger  contre  la  délinquance,  la  drogue,  la  cigarette,  l'alcool,    la  grossesse  précoce,  les   maladies  sexuellement  transmissibles  et  la  criminalité  juvénile.       ARTICLE  81.-­‐       Dans  le  cadre  de  ce  programme  national  du  sport  social  plusieurs  projets  récurrents  sont  pris  en   compte  tels  que:    
  32. 32. a-­‐    l'insertion  sociale  par  le  sport  pour  les  enfants  des  rues  et  ceux  en  conflit  avec  la  loi;     b-­‐  Les  APS  dans  les  Centres  Carcéraux;     c-­‐  Les  activités  sportives  et  ludiques  pour  les  jeunes  dans  les  quartiers  et  dans  les  communes;     d-­‐  La  santé  au  troisième  Age;       f-­‐  La  journée  nationale  du  sport;     g-­‐   La   semaine   verte:   Les   Activités   Physiques   pour   le   Reboisement   National   pendant   une   semaine;     i-­‐  Les  Jeux  d'Été;     j-­‐  Mon  week-­‐end  en  sport;     k-­‐  Ma  famille  en  santé;     l-­‐  Je  suis  Handisport;     m-­‐  Ma  police  Sportive;     n-­‐  Le  Sport  au  Féminin     o-­‐  Oui  au  Sport  non  à  la  drogue.     SECTION-­‐E.-­‐  DES  PROGRAMMES  DE  FORMATION  SPORTIVE     ARTICLE  82.-­‐  DES  ECOLES  DE  FORMATION  SPORTIVE   Les  Ecoles  de  Formation  Sportive  sont  des  structures  d'utilité  publique  dotées  d'une  capacité   pédagogique  et  technique  qui  facilitent  l'éducation  et  la  formation  théorique  et  pratique  de   l'haïtien  dans  le  domaine  des  APS.  Ces    catégories  d'Associations  Sportives  se  regroupent  en   trois  grands  champs  qui  sont:  les  écoles  d'initiation  ou  de  loisir,  les  écoles  de  formation  et  les   écoles  de  perfectionnement.  elles  peuvent  avoir  une  dimension  nationale,  départementale  ou   communale.  Elles  sont  instituées  dans  le  but  de  renforcer  le  SNSH  dans  la  formation  intégrale   du  citoyen.  La  loi  sur  les    Associations  Sportives  viendra  définir  les  mécanismes  de  création  ainsi   que  les  modalités  fixées  à  leur  fonctionnement.       ARTICLE  83.-­‐  

×