Thème 1 : Croissance économique,
mondialisation et mutations des
sociétés depuis le milieu du XIXème
siècle
Chapitre 1 : Croissance et mondialisation depuis
le milieu du XIXème
siècle
Intro : La croissance est aujourd’hui un indic...
I) Du milieu du XIXème
siècle à 1914 :
industrialisation et économie monde
britannique
A) Première puis Deuxième Révolutio...
2) …qui change d’échelle avec la 2ème
RI
La 2ème
RI voit l’apparition de nouveaux secteurs : constructions mécaniques, chimie
(ex de Salindres), industrie électriq...
Ces secteurs s’appuient sur :
-des technologies élaborées et la recherche permanente d’innovations
-des grandes entreprise...
3) Le caractère cyclique de la croissance
La croissance n’est pas régulière, l’économie connaît des crises de
surproductio...
B) …dans un monde dominé par la Grande Bretagne
Notion « d’économie-monde » forgée par l’historien Fernand Braudel, voir
d...
2) Un pays ouvert sur le monde
Doc. 1 p 16
La Grande Bretagne s’appuie sur :
-l’étendue du monde anglophone,
-le premier Empire colonial (400 millions d’habitants), ...
La Grande Bretagne négocie en outre des traités de libre-échange avec les
autres pays industriels : le traité franco-angla...
3) La première puissance financière
Document 1 p 19 : analyse d’un tableau de chiffres
En 1913, pour 100 investissements à l’étranger, 41 sont émis par la GB. Depuis
1873, la valeur des capitaux déposés dans l...
La livre sterling est la monnaie internationale de référence. (doc. 2 p 18)
4) Londres, ville-monde
Au sein de la GB, Londres ressort particulièrement
Documents pp 18-19 :
-poids démographique : 6.7...
 Ces aspects témoignent de la réalité d’une économie-monde britannique,
même si la GB n’est plus qu’au 3ème
rang mondial ...
II) De 1914 aux années 1970 : invention de la
consommation de masse et économie-monde
américaine
A) Crises et nouveau modè...
3 étapes :
- observation du travail ouvrier en y apportant les modifications
nécessaires pour le rendre plus efficace
- dé...
• Le Fordisme perfectionne le taylorisme
 Document 1 p 20 + document projeté
Une voiture Ford est composée d'environ 5000 pièces, en comptant les vis,
les boulons, etc. Notre première manière de fair...
Ford invente la chaîne de montage, l’ouvrier est désormais « posté »
 OST et Fordisme permettent d’augmenter fortement la productivité.
La Première Guerre mondiale impose de produire beaucou...
2) Les Etats, nouveaux acteurs de l’économie
• La forte croissance des années 20 est stoppée par la violente crise de
1929...
3) Les « Trente Glorieuses » : forte croissance tirée par la
consommation de masse
Doc. 2 p 20 + 4 p 20 + doc. projeté
 Dès le début du siècle, Ford avait compris que les débouchés étaient
essentiels.
• La consommation de masse explose aux ...
-Abondance des biens
-Accessibilité de ces biens au plus grand nombre, à la « classe moyenne »
Cette consommation de masse...
• Elle entraîne une forte croissance qui a conduit l’économiste Jean Fourastié à
appeler cette période les « Trente Glorie...
Cette croissance est exceptionnelle (+ 5 à 10 % par an) : en France, le pouvoir d’achat
est multiplié par 3 en 25 ans. Pou...
B) L’âge d’or de l’économie-monde américaine
Carte p 16
1) La première puissance industrielle
A la première place depuis 1913, l’industrie américaine s’appuie sur un territoire
immense et mis en valeur. Elle est dopé...
2) Une position hégémonique dans le contexte de la Guerre Froide
• En 1945, ils détiennent les 2/3 de l’or mondial.
Les mo...
• La Guerre Froide leur permet de se poser en « leaders du monde libre ». Outre leur
rayonnement militaire (bases multiple...
3) New York, capitale de l’économie-monde américaine
Pages 22-23
• Une agglomération gigantesque : 15.9 millions d’habitan...
III) De 1970 à nos jours : mondialisation et
économie multipolaire
A) Crise du modèle tayloro-fordiste, 3éme
Révolution
in...
2) Le nouveau visage de la croissance
Bien qu’à un rythme moindre (+ 2 à 3 % par an de 1970 à 2001 aux Etats-Unis et en
Eu...
-des innovations capitales, avec notamment l’informatique
-de nouveaux modes de production, visant à faire consommer (choi...
B) Une économie-monde multipolaire : des centres
névralgiques multiples et interconnectés
1) Le constat d’une économie mon...
L’amélioration des techniques de transport, avec notamment les conteneurs,
permet d’échanger rapidement et à faible coût.
• …permet l’éclatement de la production…
La DIT (division internationale du travail) n’est pas nouvelle, mais la
révolutio...
Exemple : Nike
: ses produits
sont conçus
aux Etats-Unis,
puis fabriqués
par sous-
traitance dans
700 usines
très largemen...
• …d’où une extension de l’espace productif :
1953 : 95% de la production assurés par 10 pays
2004 : 95% de la production ...
2) La domination des Etats-Unis reste nette
Même si le monde est multipolaire, les Etats-Unis dominent par :
-leur capitalisation boursière : doc. 1 p 33 : la bourse de New York pèse 4 à 6 fois
plus que ses proches concurrentes
-leur domination dans les secteurs de l’informatique,
de la communication et de la culture (Hollywood)
3
30 Rock
9
90210 Beverly Hills : Nouvelle Génération
A
Aaron Stone
Adventure Time
American Dad!
L'Antre
Archer (série tél...
-New York, qui reste la plus puissante métropole mondiale
3) Le poids des nouveaux relais
• La puissance des autres pays industrialisés : ces pays ont réussi, depuis
1945, à occupe...
• Les nouvelles puissances émergentes
La Chine et l’Inde sont des géants démographiques (2.5 milliards d’habitants
à elles...
D’une part, la Chine est « l’atelier du monde », ce qui a permis d’élargir la
consommation de masse à toute sorte de nouve...
Mais c’est aussi un pays maîtrisant des technologies de pointe et dont l’influence
diplomatique va croissant. En outre, la...
Cette tendance à la multipolarité du monde actuel se retrouve dans les
instances de discussion internationales, le G 20 ay...
Conclusion :
Bien qu’elle pose de graves problèmes environnementaux et qu’elle reste très
mal régulée, la croissance reste...
 Fiches à faire :
•Croissance de 1850 à aujourd’hui
•Économies-monde successives avec frises chrono et
chevauchements
H1 chap 1 sur 2 croissance et mondialisation
H1 chap 1 sur 2 croissance et mondialisation
H1 chap 1 sur 2 croissance et mondialisation
H1 chap 1 sur 2 croissance et mondialisation
H1 chap 1 sur 2 croissance et mondialisation
H1 chap 1 sur 2 croissance et mondialisation
H1 chap 1 sur 2 croissance et mondialisation
H1 chap 1 sur 2 croissance et mondialisation
H1 chap 1 sur 2 croissance et mondialisation
H1 chap 1 sur 2 croissance et mondialisation
H1 chap 1 sur 2 croissance et mondialisation
H1 chap 1 sur 2 croissance et mondialisation
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

H1 chap 1 sur 2 croissance et mondialisation

2 453 vues

Publié le

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 453
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1
Actions
Partages
0
Téléchargements
13
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

H1 chap 1 sur 2 croissance et mondialisation

  1. 1. Thème 1 : Croissance économique, mondialisation et mutations des sociétés depuis le milieu du XIXème siècle
  2. 2. Chapitre 1 : Croissance et mondialisation depuis le milieu du XIXème siècle Intro : La croissance est aujourd’hui un indicateur essentiel de la santé économique d’un pays, même s’il ne fait pas forcément l’unanimité. La croissance mesure l’accroissement de la richesse d’un pays. Elle n’est devenue significative qu’avec l’industrialisation. Elle se poursuit depuis, en s’étendant à des territoires de plus en plus nombreux. Ceci se fait parallèlement à une dynamique de mondialisation, processus par lequel des territoires de toute la planète sont mis en relation.  Dans quelle mesure la croissance repose-t-elle sur des formes différentes de mondialisation ?
  3. 3. I) Du milieu du XIXème siècle à 1914 : industrialisation et économie monde britannique A) Première puis Deuxième Révolution Industrielle tirent la croissance… 1) La 1ère RI pose les bases de l’économie industrielle… Amorcée à la fin du XVIIIème siècle, la 1ère RI repose sur des technologies simples (vapeur, textile, mines) et des entreprises souvent petites et familiales. Elle permet cependant de poser les bases de l’économie industrielle : -libéralisme (l’offre et la demande régulent seules l’économie, l’Etat n’intervient pas) -capitalisme (celui qui possède le capital l’investit dans des moyens de production et embauche des travailleurs grâce à qui il réalise un profit)
  4. 4. 2) …qui change d’échelle avec la 2ème RI
  5. 5. La 2ème RI voit l’apparition de nouveaux secteurs : constructions mécaniques, chimie (ex de Salindres), industrie électrique, industrie automobile, qui tirent la croissance.
  6. 6. Ces secteurs s’appuient sur : -des technologies élaborées et la recherche permanente d’innovations -des grandes entreprises (dynamique de concentration économique) dont le marché peut être mondial -des sources de financement variées (prêts, bourse) -une main d’œuvre abondante et bon marché
  7. 7. 3) Le caractère cyclique de la croissance La croissance n’est pas régulière, l’économie connaît des crises de surproduction, comme dans les années 1890. Elles obligent l’économie à s’adapter pour renouer avec la croissance.
  8. 8. B) …dans un monde dominé par la Grande Bretagne Notion « d’économie-monde » forgée par l’historien Fernand Braudel, voir déf p 17 1) Un pays pionnier de la 1ère RI L’industrialisation a débuté en Angleterre avec une série d’innovations décisives dans le secteur textile et l’énergie à vapeur. En 1860, elle produit 53 % du fer mondial.
  9. 9. 2) Un pays ouvert sur le monde Doc. 1 p 16
  10. 10. La Grande Bretagne s’appuie sur : -l’étendue du monde anglophone, -le premier Empire colonial (400 millions d’habitants), qui fournit des matières premières et achète les produits manufacturés, -le contrôle des routes maritimes et des points stratégiques par une flotte puissante.
  11. 11. La Grande Bretagne négocie en outre des traités de libre-échange avec les autres pays industriels : le traité franco-anglais de 1860 est le premier d’entre eux.
  12. 12. 3) La première puissance financière Document 1 p 19 : analyse d’un tableau de chiffres
  13. 13. En 1913, pour 100 investissements à l’étranger, 41 sont émis par la GB. Depuis 1873, la valeur des capitaux déposés dans les banques anglaises a été multipliée par 5.5 et celle des titres cotés à Londres par 5. On observe de plus une dynamique d’internationalisation croissante du secteur financier anglais.
  14. 14. La livre sterling est la monnaie internationale de référence. (doc. 2 p 18)
  15. 15. 4) Londres, ville-monde Au sein de la GB, Londres ressort particulièrement Documents pp 18-19 : -poids démographique : 6.7 millions d’habitants -cœur financier du monde -modernité et efficacité des installations portuaires
  16. 16.  Ces aspects témoignent de la réalité d’une économie-monde britannique, même si la GB n’est plus qu’au 3ème rang mondial pour la production industrielle en 1913.
  17. 17. II) De 1914 aux années 1970 : invention de la consommation de masse et économie-monde américaine A) Crises et nouveau modèle de croissance 1) De nouvelles façon de produire • Le Taylorisme ou « organisation scientifique du travail » a été théorisé par Taylor au début du XXème siècle. Son but : assurer une meilleure efficacité du travail
  18. 18. 3 étapes : - observation du travail ouvrier en y apportant les modifications nécessaires pour le rendre plus efficace - découpage de la fabrication en étapes et spécialisation de l’ouvrier dans une de ces étapes - chronométrage et définition d’une « norme de production » que l’ouvrier doit remplir
  19. 19. • Le Fordisme perfectionne le taylorisme  Document 1 p 20 + document projeté
  20. 20. Une voiture Ford est composée d'environ 5000 pièces, en comptant les vis, les boulons, etc. Notre première manière de faire l'assemblage consistait à monter notre voiture sur place, les ouvriers apportant les pièces au fur et à mesure qu'il en était besoin, comme quand on construit une maison. L'augmentation rapide de la production nous obligea à imaginer un système pour éviter que les ouvriers ne se gênassent mutuellement. Notre premier progrès dans l'assemblage consista à apporter le travail à l'ouvrier, au lieu d'amener l'ouvrier au travail. Nul homme ne doit avoir plus d'un pas à faire ; autant que possible nul homme ne doit avoir à se baisser. Les pièces, suspendues en l'air par des crochets à des chaînes, se rendent à l'assemblage dans l'ordre exact qui leur est assigné […]. Aucun ouvrier n'a jamais rien à transporter ni à soulever, toutes ces opérations faisant l'objet d'un service distinct, le service des transports. Le résultat de l'application de ces principes est de réduire pour l'ouvrier la nécessité de penser, et de réduire ses mouvements au minimum. Il doit parvenir autant que possible à faire une seule chose avec un seul mouvement. L'homme qui place un boulon ne met pas l'écrou, celui qui place l'écrou ne le visse pas […]. En octobre 1913, il fallait 9h54 pour assembler un moteur. Six mois plus tard, grâce à la chaîne d'assemblage mobile, ce temps avait été réduit à 5h56 […]. Henry Ford, Ma vie, mon œuvre, éditions Payot, 1925.
  21. 21. Ford invente la chaîne de montage, l’ouvrier est désormais « posté »
  22. 22.  OST et Fordisme permettent d’augmenter fortement la productivité. La Première Guerre mondiale impose de produire beaucoup et permet la généralisation des pratiques tayloro-fordistes
  23. 23. 2) Les Etats, nouveaux acteurs de l’économie • La forte croissance des années 20 est stoppée par la violente crise de 1929. Les Etats, qui s’étaient contentés d’encadrer l’activité économique, passent désormais au premier plan : – Investissements, embauches pour relancer la croissance – Nationalisations dans certains pays • Après 1945, on parle d’Etat providence pour désigner le rôle de l’Etat dans le bien-être des sociétés (protection sociale)
  24. 24. 3) Les « Trente Glorieuses » : forte croissance tirée par la consommation de masse Doc. 2 p 20 + 4 p 20 + doc. projeté
  25. 25.  Dès le début du siècle, Ford avait compris que les débouchés étaient essentiels. • La consommation de masse explose aux Etats-Unis dès les années 40, et à partir de la fin des années 50 en Europe.
  26. 26. -Abondance des biens -Accessibilité de ces biens au plus grand nombre, à la « classe moyenne » Cette consommation de masse permet l’âge d’or du système de production tayloro-fordiste, qui assure le plein emploi.
  27. 27. • Elle entraîne une forte croissance qui a conduit l’économiste Jean Fourastié à appeler cette période les « Trente Glorieuses ».
  28. 28. Cette croissance est exceptionnelle (+ 5 à 10 % par an) : en France, le pouvoir d’achat est multiplié par 3 en 25 ans. Pour la première fois dans l’histoire de l’humanité, il y a des pays où la majorité de la population n’est plus pauvre et peut faire autre chose que « survivre »
  29. 29. B) L’âge d’or de l’économie-monde américaine Carte p 16 1) La première puissance industrielle
  30. 30. A la première place depuis 1913, l’industrie américaine s’appuie sur un territoire immense et mis en valeur. Elle est dopée par la Seconde Guerre mondiale, la reconstruction en Europe et la soif de consommation des pays industrialisés. Elle domine dans la plupart des secteurs, et les firmes américaines s’implantent dans le monde entier.
  31. 31. 2) Une position hégémonique dans le contexte de la Guerre Froide • En 1945, ils détiennent les 2/3 de l’or mondial. Les monnaies sont indexées sur le dollar qui devient la monnaie de référence. Cela garantit la stabilité monétaire (accords de Bretton Woods). A travers le GATT (déf p 30), ils favorisent la libéralisation et la croissance des échanges.
  32. 32. • La Guerre Froide leur permet de se poser en « leaders du monde libre ». Outre leur rayonnement militaire (bases multiples, alliances régionales comme l’OTAN), ils exercent une très forte influence culturelle sur le monde (notion de « soft power »).
  33. 33. 3) New York, capitale de l’économie-monde américaine Pages 22-23 • Une agglomération gigantesque : 15.9 millions d’habitants en 1975 • Des fonctions prestigieuses : doc. 5 : diversité des fonctions de commandement • Un paysage caractéristique : doc. 1 (+ pp 34-35)  Paysage marqué par la verticalité, bâtiments symboles de pouvoir
  34. 34. III) De 1970 à nos jours : mondialisation et économie multipolaire A) Crise du modèle tayloro-fordiste, 3éme Révolution industrielle et mondialisation 1) La crise des années 1970 Les chocs pétroliers de 1973 et 1979 plongent les PI dans la récession, signe de leur dépendance vis-à-vis d’un modèle de croissance très gourmand en énergie bon marché. Cependant, les causes structurelles du ralentissement de la croissance sont à chercher dans la saturation des marchés
  35. 35. 2) Le nouveau visage de la croissance Bien qu’à un rythme moindre (+ 2 à 3 % par an de 1970 à 2001 aux Etats-Unis et en Europe), la croissance se poursuit cependant, grâce à :
  36. 36. -des innovations capitales, avec notamment l’informatique -de nouveaux modes de production, visant à faire consommer (choix, qualité, innovations) et à plus impliquer le travailleur dans la production (= Toyotisme) -un effort pour diminuer les coûts (gains de productivité) -une poussée massive du secteur tertiaire, d’où le nom « d’économies postindustrielles » Mais surtout, la croissance s’appuie désormais sur une activité industrielle éclatée dans le cadre de la DIT.
  37. 37. B) Une économie-monde multipolaire : des centres névralgiques multiples et interconnectés 1) Le constat d’une économie mondialisée • La révolution des transports…
  38. 38. L’amélioration des techniques de transport, avec notamment les conteneurs, permet d’échanger rapidement et à faible coût.
  39. 39. • …permet l’éclatement de la production… La DIT (division internationale du travail) n’est pas nouvelle, mais la révolution des transports l’a intensifiée : les firmes multinationales (ou transnationales) répartissent leur production sur un grand nombre de pays. Elles peuvent aussi faire appel à des sous-traitants :
  40. 40. Exemple : Nike : ses produits sont conçus aux Etats-Unis, puis fabriqués par sous- traitance dans 700 usines très largement réparties en Asie (doc. du bac 2009)
  41. 41. • …d’où une extension de l’espace productif : 1953 : 95% de la production assurés par 10 pays 2004 : 95% de la production assurés par 30 pays
  42. 42. 2) La domination des Etats-Unis reste nette Même si le monde est multipolaire, les Etats-Unis dominent par :
  43. 43. -leur capitalisation boursière : doc. 1 p 33 : la bourse de New York pèse 4 à 6 fois plus que ses proches concurrentes
  44. 44. -leur domination dans les secteurs de l’informatique, de la communication et de la culture (Hollywood)
  45. 45. 3 30 Rock 9 90210 Beverly Hills : Nouvelle Génération A Aaron Stone Adventure Time American Dad! L'Antre Archer (série télévisée d'animation) As the Bell Rings Les Aventuriers de Smithson High B Battlestar Galactica: Blood & Chrome Ben Hur (mini-série) Better with You BiCoastal The Big Bang Theory The Big C Big Time Rush Blue Bloods Blue Mountain State Boardwalk Empire Body of Proof Bones Bonne chance Charlie Bored to Death Breaking Bad Breaking In Breakout Kings Burn Notice C Californication (série télévisée) The Cape Caprica Castle (série télévisée) Championnes à tout prix Chaos (série télévisée) Chase (série télévisée) The Chicago Code Chuck (série télévisée) Cleveland Show Cougar Town Covert Affairs Criminal Minds: Suspect Behavior D Detroit 1-8-7 Dexter (série télévisée) Dr House Drop Dead Diva E Eastwick En analyse Enlightened Entourage (série télévisée) Episodes Esprits criminels Être humain (série télévisée) Eureka (série télévisée) The Event Les Experts (série télévisée) Les Experts : Manhattan Les Experts : Miami F Facing Kate F (suite) Falling Skies FBI : Duo très spécial La Ferme en folie (série télévisée d'animation) The Finder FlashForward Forgotten Friends with Benefits Fringe Funny or Die Presents... G The Gates (série télévisée) Ghost Whisperer The Glades (série télévisée) The Good Wife The Governator Gravity (série télévisée) The Great State of Georgia Greek Grey's Anatomy H $h*! My Dad Says Happy Endings Happy Town Hard Times Harry's Law Hawaii 5-0 (2010) HawthoRNe : Infirmière en chef Hellcats Hitman, tueur malgré lui Hoarders Hoarding: Buried Alive Honeymoon for one How I Met Your Mother How to Make It in America Human Target : La Cible Hung (série télévisée) I ICarly J Jake et les pirates du Pays imaginaire Jonas L.A. Justified (série télévisée) K Les Kennedy (mini-série) L Larry et son nombril Leçons sur le mariage Leverage Lie to Me Life Unexpected Lone Star (série télévisée) Louie (série télévisée) The Lying Game M Mad Love (série télévisée) Mad Men Médium (série télévisée) Melissa and Joey Mentalist Mercy Hospital Les Merveilleuses Mésaventures de Flapjack Miami Medical The Middle Mike & Molly Le Monde Incroyable de Gumball M (suite) Mr. Sunshine My Generation (série télévisée) My Little Pony La Magie de L'amitié N NCIS : Enquêtes spéciales NCIS : Los Angeles New York, unité spéciale Nikita (série télévisée) The Nine Lives of Chloe King Nip/Tuck No Ordinary Family La Nouvelle Vie de Gary Nurse Jackie O Off the Map P The Pacific Party Down Persons Unknown Pretty Little Liars (série télévisée) Private Practice The Protector Psych, enquêteur malgré lui R Raising Hope Regular Show Retired at 35 Revenge (série télévisée) Royal Pains Rubicon (série télévisée) S Saving Grace (série télévisée) The Secret Circle Shake It Up (série télévisée) Skins (États-Unis) Sons of Tucson So Random! Spartacus: Blood and Sand Spartacus : Les Dieux de l'arène Stargate Universe Switched at Birth (série télévisée) T Teen Wolf (série télévisée) Terra Nova (série télévisée) Terriers (série télévisée) Three Rivers Trauma (série télévisée américaine) Treme Le Trône de fer (série télévisée) Trop la classe ! (États-Unis) True Blood U Ugly Americans (série télévisée) Undercovers United States of Tara U.S. Marshals, protection de témoins V V (série télévisée, 2009) Vampire Diaries Victorious (série télévisée) W The Walking Dead (série télévisée) Warehouse 13 The Whole Truth Wilfred (série télévisée américaine) The Wonderful Maladys Z Zeke et Luther
  46. 46. -New York, qui reste la plus puissante métropole mondiale
  47. 47. 3) Le poids des nouveaux relais • La puissance des autres pays industrialisés : ces pays ont réussi, depuis 1945, à occuper un rôle de premier plan – L’UE à 27 est une construction originale, qui possède une forte pertinence économique (premier PIB mondial) – Le Japon et les « Dragons » (Corée du Sud, Taïwan, Singapour)
  48. 48. • Les nouvelles puissances émergentes La Chine et l’Inde sont des géants démographiques (2.5 milliards d’habitants à elles deux) en pleine croissance économique. La Chine connaît une croissance annuelle à deux chiffres depuis les années 90, et est la 2ème puissance mondiale (doc. 4 p 33). Elle est clairement le moteur de la croissance mondiale :
  49. 49. D’une part, la Chine est « l’atelier du monde », ce qui a permis d’élargir la consommation de masse à toute sorte de nouveaux produits (portables, par exemple)
  50. 50. Mais c’est aussi un pays maîtrisant des technologies de pointe et dont l’influence diplomatique va croissant. En outre, la Chine est devenu un acteur financier essentiel, puisque c’est elle qui finance largement la dette américaine.
  51. 51. Cette tendance à la multipolarité du monde actuel se retrouve dans les instances de discussion internationales, le G 20 ayant remplacé le G 7.
  52. 52. Conclusion : Bien qu’elle pose de graves problèmes environnementaux et qu’elle reste très mal régulée, la croissance reste un impératif primordial, particulièrement chez les pays encore peu industrialisés. A chaque phase de croissance a correspondu une « économie-monde ». On peut se demander si l’économie-monde actuelle sera durablement multipolaire ou si une économie-monde chinoise est en train de voir le jour…
  53. 53.  Fiches à faire : •Croissance de 1850 à aujourd’hui •Économies-monde successives avec frises chrono et chevauchements

×